Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Campagne contre le viol : non, la victime n’est pas coupable (...)

Campagne contre le viol : non, la victime n’est pas coupable !

La campagne lancée jeudi sur la Toile par CFCV (Collectif féministe contre le viol)* met les points sur les i avec une vidéo* qui renouvelle le genre. La victime n’y est pas, contrairement à l’habitude de ce genre de plaidoyer, une pudique BCBG en quête d’amour absolu, dont les plus machos comprendraient la détresse, mais de celles dont la tenue, les regards, attitudes et vécu supposé justifient encore, aux yeux d’un certain nombre, le "coup de sang d’un pauvre garçon qui n’est pas de bois".

"Kan c non c non"

A ceux-là, qui trouveront qu’"elle l’a bien cherché, la salope", la vidéo délivre le message de son titre : Kan c non c... non. Susciter le désir de l’autre n’implique pas de l’assouvir. "Dans un viol", est-il précisé pour clore la courte scène, "la victime n’est jamais coupable".

Racines du mâle

Ce qui paraît une évidence mérite d’être rappelé, autant aux filles, dont on sait qu’elles éprouvent la honte de ce qu’elles ont subi, qu’aux garçons, souvent farcis d’anciens clichés qui les persuadent d’une demande implicite. Comment ces derniers ne seraient-ils pas influencés par un siècle de films (réalisés par des hommes) où le froid objet du désir du héros lui tombe dans les bras à la première claque ? Par le porno sexiste, consommé à volonté ? Ou par des récits (féminins) de fantasmes de viols, dont le fait qu’ils sont menés au gré de victimes consentantes ne leur apparaît pas comme essentiel ?

A l’heure où l’on constate, malgré la mixité scolaire, un retour aggravé chez les jeunes de la ségrégation des sexes, et de préjugés archaïques, ces précisions méritent d’être rappelées, voire martelées.

*Site de CFCV

**Voir la vidéo


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

84 réactions à cet article    


  • John Lloyds John Lloyds 29 mai 2009 14:34

    Le viol, c’est quand la femme dit non après smiley

    Allez les féministes, de l’ardeur à l’ouvrage, je reviens demain et je ramasse les copies smiley


    • John Lloyds John Lloyds 29 mai 2009 14:37

      ça me rappelle cette petite perle :

      Les femmes, c’est un peu comme ces maisons espagnoles, avec beaucoup de portes et peu de fenêtres. facile d’y pénétrer mais difficile d’y voir clair.

      Ok je sors.


    • cob59 29 mai 2009 15:25

      J’ajouterai : « Femme à bâillon, femme qui dit pas non »

      ---
      Cordialement.


    • appoline appoline 29 mai 2009 20:17

      Toujours sur les bons coup John, mais qu’est-ce qu’elle ne t’ont pas fait les femmes ? Et toc, ça tu ne l’as pas volé. C’est parce que tu n’en as jamais connu une comme moi, re-toc , je t’accorde quand même qu’il y a un certain nombre ou un nombre certain qui sont encore en train de sécher dans mon grenier. On m’a fait de l’ombre cet après-midi sur la plage, mon futur violé que j’avais déjà repéré (difficile de ne le remarquer, quand un homme drague, y’a guère que les mouettes qui ne lui prêtent pas attention) il s’est planté devant moi pour se vendre, pas d’humeur j’écoutais Deep purple les bouchons dans les oreilles, le rêve, s’il y en avait encore un s’est évanoui quand j’ai entendu le son de sa voix. Comme quoi nous les femmes pensons différemment, toutes mes envies de viol ont été laminées par un bout de cerveau mal développé au détriment du reste.


    • appoline appoline 29 mai 2009 20:22

      @ Cob,

      Garçon si t’enlève la cédille, ça fait gars con et gare aux cons ma fille, gare aux cons, gare aux cons qui perdent leur cédille, didoudim, didoudam


    • cob59 29 mai 2009 20:47

      Savoir comment vous vivez votre frigidité au quotidien n’intéresse personne Appoline smiley


    • Talion Talion 29 mai 2009 22:33

      « Savoir comment vous vivez votre frigidité au quotidien n’intéresse personne Appoline  »

      Ah la vache, l’enfoiré !... :D

      mdr !...


    • John Lloyds John Lloyds 29 mai 2009 22:42

      Allez Appoline, une petite dernière pour toi :


      Quelle est la différence entre un assassin et un amant ?



      Réponse en bas de la page


    • La mouche du coche La mouche du coche 30 mai 2009 12:57

      Cette vidéo donne de bons arguments aux violeurs.

      Ce que nous comprenons est que cette femme méprise ce monsieur parcequ’il a un métier non qualifié. Nul doute qu’elle se serait habillée si elle avait dut recevoir son banquier à cravate.

      En lui disant « non » avec les mots, alors que son langage vestimentaire lui dit au contraire « venez, jeune homme », elle manifeste une insupportable perversion manipulatrice.

      Il comprend bien alors qu’elle ne le considère pas comme un être humain, comme ses gens qui se déshabillent sans gêne devant leur domestique, parce qu’ils ne comptent pas à leurs yeux. La suite est celle qui doit arriver lorsque l’on humilie de la sorte une personne.


    • La mouche du coche La mouche du coche 30 mai 2009 13:00

      … et j’ajouterais que cette vidéo montre à l’évidence que ce collectif contre le viol se fiche en fait complètement des femmes violées.

      Parce que les chiffres prouvent que dans la quasi-totalité des cas, les viols se produisent avec une personne connue.

      En choisissant de mettre en scène un inconnu, ce collectif montre qu’il a préféré expulser ses pitoyables clichés sur les hommes-tous-des-brutes, plutôt que de s’occuper de ce drame qu’est le viol et de faire une vidéo au coeur du sujet.

      Il baillonne donc encore plus les femmes violées, parce qu’il occupe l’espace médiatique en détournant l’attention sur un fantasmagorique plombier, alors que la réalité de ce crime est ailleurs.

      Alonzo, sors de ce corps !


    • appoline appoline 30 mai 2009 19:18

      @ Cob,

      La décence m’empêche de répondre, c’est quoi ce mot, connais pas. Ceci dit, si certaines femmes le sont, c’est qu’elles n’ont pas trouvé le bon mec.


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 29 mai 2009 15:41

      J’ajouterais à ce concert d’humour, « conpromis, chose dûe  ! » Excuse moi Coluche ;


      • citoyen 29 mai 2009 15:47

        mais il y en a tant de viols que cela ? sincerement , personnellement je n’ai connaissance d’aucun cas . je ne dis pas qu’il n’y en a pas , mais...


        • Talion Talion 29 mai 2009 16:13

          C’est à dire que je pense que nos médias de propagande gouvernementale accentuent largement le trait sur le sujet afin d’enfoncer autant que possible dans l’esprit de ces dames, l’idée que les hommes sont tous de gros pervers en rut qui cachent chacun une boite de somnifères, une paire de menottes et un cran d’arrêt dans leurs poches...

          Déjà comme ça, la moitié du boulot est fait : Elles ont peur de nous et cesseront ainsi de perdre un temps précieux à chercher un partenaire avec lequel fonder un foyer, pour mieux se consacrer à leur fonction de fournie ouvrière corvéable et travailleuse de la société de consommation.

          Reste maintenant à convaincre ces messieurs que s’ils ont l’outrecuidance d’approcher ces demoiselles, celles-ci n’hésiteront pas une seule seconde à porter plainte et à nous trainer devant les tribunaux pour harcèlement sexuel, tentative de viol et j’en passe...
          Et en plus nos JT nationaux prétendront que c’est pour le mieux, car nous sommes au fond tous des animaux féroces dont les pulsions sauvages doivent à tout prix être contenues...

          Comme ça l’autre moitié du boulot est fait : On transforme la portion masculine de la population en une grosse bande d’impuissant psychologiquement castrés et ainsi bien plus à même de faire fonctionner l’industrie du porno... Voire également celle de la prostitution...

          Ainsi tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes : Les femmes ont enfin droit à l’égalité des sexes puisqu’elles bossent désormais elles aussi comme des esclaves et les hommes sont devenus de fidèles abonnés de Penthouse et de la chaine XXL.

          Le capitalisme triomphant s’est une fois de plus imposé !...

          Amen...

          Bon bien sûr, j’exagère, mais à peine.  smiley


        • omar omar 29 mai 2009 22:59

          La personne qui se fait violer doit pas trop avoir envie de le crier sur les toits, c’est une souillure psychologique. Les personnes qui se font violer ne portent pas toutes plaintes et se disent que ça va passer, qu’elles vont oublier ou elles s’imaginent qu’elles ont trop à perdre socialement parlant.

          Ton niveau de compassion et de compréhension n’est pas à ton honneur. Un conseil, prends bien garde de ne jamais te retrouver en prison sinon tu serais amené à comprendre de quoi il retourne quand on parle de viols.


        • Nico 30 mai 2009 14:25

          « Seulement » des dizaines de milliers par an en France.
          Le clou du post de citoyen est le « mais » suivi de points de suspension. Je ne suis pas raciste, mais...

          Le meilleur commentaire du fil, en fait c’est bidon, le viol n’existe pas ! Sans commentaires.

          PS : il y a bien d’autres commentaires sur le fil qui sont atterants (pour rester dans la litote).


        • citoyen 10 juin 2009 09:37

          @ nico
          Nico, s’il te plait ; quand on sort le racisme, les jufs , l’antisémitisme ,la resistance , etc.. ; gna-gna hors de propos , c’est un indice tres claire de vacuité intellectuelle et de pensee totalitaire. Faites une petite analyse ici sur agoravox par exemple pour voir ; du temps de l’inquisition , c’était les dogmes religieux qui servaient à terroriser intellectuellement tout le monde ; mainteannt ce serait plutot les lois hadopi .


        • citoyen 10 juin 2009 09:49

          @omar
          premiere partie de ton post : oui , c’est bien possible que cela donne une réponse envisageable , au moins partielle à ma question


          deuxieme partie de ton post : pure agressivité et invective ; Dommage ! ma compassion et ma compréhension tu ne la connais pas , donc n’en parles pas. Que le viol soit affreux pour la victime , cela parait tout à fait clair . Qu’il existe : c’est clair aussi .Que je m’interroge sur la hierarchie des priorités dans le monde ( qui est bien mal fichu, et plein de problemes tres emmerdants ,et je le déplore) ,c’est mon droit le plus légitime sans me faire mettre en cause personnellement et assez sottement .
          D’abord que sais tu de moi ? J’y suis peut etre allé en prison ? Qui sait ? d’ou t’autorises tu ce ton de professeur , ce ton de parent normatif ? Tu es un expert ? une victime ? un violeur ?
          Ou bien alors tu répétes ce qu’on a dit à la télé pendant que tu broutais tes corn flakes ???

          En procédant comme cela tu tues dans l’oeuf une discussion qui aurait PU , je dis bien pu peut etre devenir interessante , en la faisant tomber au niveau des « propos de bistrot » ; dommage !


        • Olga Olga 29 mai 2009 16:21
          Lola Lafon, Une fièvre impossible à négocier 

          Or il n’y avait aucun combat. La Justice lui accordait une mascarade symbolique avant de se débarasser d’elle, de son histoire, de son corps violé banalement comme plein d’autres dont on n’a rien à faire tant qu’elles ne sont pas mortes, au moins. [...]

          Voilà, ça a été vite après. Une ordonnance de non-lieu a été rendue mais l’avocat a dit que ce n’était pas « négatif, mademoiselle, pas du tout, ils reconnaissent l’existence de l’infraction... Mais hélas ils n’ont pas assez de preuves pour poursuivre ». [...] 

          Je ne voyais pas ça comme ça.
          « Ce fut comme une dénégation de toutes choses du ciel et de la terre, qu’on peut nommer désenchantement ou si l’on veut désespérance ; [...] De même que ce soldat à qui l’on demanda jadis : à quoi crois-tu ? [...] Ainsi la jeunesse de France, entendant cette question, répondit la première : A rien. » Alfred de Musset

          Lola Lafon, Une fièvre impossible à négocier 

          • Gabriel Gabriel 29 mai 2009 16:34

            Je ne sais pas le nombre de viol et cela importe peu à vrai dire. Faire des statistiques sans donner les moyens de remédier aux causes qui en sont à l’origine, cela n’est que scoop médiatique. Ce que je sais par contre, c’est qu’il n’y a que les lâches, les détraquer mentaux et les ordures pour ce genre de pratiques et l’humour que l’on en fait est digne de gros beaufs rincés à la bière. Merci pour cet article.


            • citoyen 10 juin 2009 10:05

              à gabriel
              il y a de l’humour ici ? ou,
              le nombre de viols est super important
              y en a t’il plus opu moins que de :
              contaminations par le sida
              suicides dus au harcelement professionnel
              deces dus a des causes evitables
              mort par accident routier, aérien , terroristes
              surmortalite par infections nosocomiales
              etc.. etc... etc...

              Il est tout à fait central de savoir si (je dis volontairement 2 chiffres hors de la plaque , il y a 10 ou 10 millions de viols par an dans le pays) . Pretendre le contraire est une marque de pensée infantile.
              ta position utopiste est celle d’un guignol , d’un charlot , d’un petit con, d’un co-responsable du pourrissement des problémes
              Tu sais bien ne pas pouvoir traiter à fond tous les sujets par manque de ressources , alors tu preferes envoyer un sac de riz en éthiopie devant les caméras pour te donner bonne conscience que de traiter sérieusement ce qu’il est possible de traiter en repartissant au mieux les ressources (temps argent , copmpetences, etc... non négligeables qui existent .
              Je dis que perso , et sans etre un expert , j’ai l’opinion pour le moment que je ne sais pas s’il y a tant de viols que cela en france par rapport à d’autres problemes . Que mon opinion peut changer face a des eclaircissements convaincants , mais surement pas face a ce style de terrorisme intellectuel et d’inquisition morale qui offense l’esprit des lumiéres issu du 18 éme siécle


            • RougeNoir 29 mai 2009 16:42

              J’ai voté contre. Les propos de cet article sont aberrants ! Je suis moi-même féministe convaincu. Je me bats quotidiennement contre toutes les discriminations, d’ailleurs, qu’elles soient racistes, sexistes, homophobes... Mais je pense que les propos de cet article sont graves et se prétendent, eux, féministes. Gare aux usurpateurs !

              Je sais que certaines féministes infiltrées par des orgas cathos (ex : le Nid) sont contre le porno et la prostitution, en Europe, surtout. Je sais que d’autres pensent au contraire que cela relève de la liberté sexuelle.

              Je sais que certaines féministes en Europe veulent brimer les sexualités, notamment celle des femmes, pour « leur plus grand bien » prétendent-elles. Or ce sont des positions inacceptables et fascistes. Chaque personne doit pouvoir s’épanouir sexuellement et disposer de son corps comme bon lui semble, n’en déplaise à ces orgas féministes européennes infiltrées. Je ne partage pas l’avis de la ministre suédoise de l’égalité des sexes « considérer une personne comme un objet, même avec son consentement, est un crime » ! Je trouve ce type de propos graves et antiféministes en ce sens qu’ils sont tenus pour discréditer et torpiller le féminisme.

              Chaque personne a sa sexualité, et justement, le consentement est un point fondamental et sur lequel on ne peut pas revenir.

              Prétendre que « considérer une personne comme un objet, même avec son consentement est un crime », cela veut clairement dire que l’objectif est de baffouer le consentement de la personne (en l’occurence, la personne soumise dans le cadre de pratiques bdsm), et donc d’imposer contre sa volonté, ce qui nous semble être bien. Là, on n’est plus tellement éloigné de la notion véritable du viol, celle-ci baffouant le consentement.


              • LeGus LeGus 29 mai 2009 17:37

                Bon je recopie le commentaire que j’ai posté sur Agoravox-tv :

                "Encore heureux qu’elle soit contre le viol, toute personne pourvue d’un cerveau est forcement contre. Ceci dit je trouve qu’elle est très mal placée pour en parler, elle qui contribue activement à la réification-chosification des femmes.« 

                Le viol c’est quand le violeur ne considère pas sa victime comme un être humain respectable mais comme une chose, un objet sur lequel il peut assouvir ses pulsions.
                Clara Morgan qui fait »boutique-mon-cul" n’est-elle pas complice de cela, je pense que oui.

                Un peu comme si un marchand de canon faisait un clip pour le désarmement...


                • Youri 29 mai 2009 18:12

                  « A l’heure où l’on constate, malgré la mixité scolaire, un retour aggravé chez les jeunes de la ségrégation des sexes, et de préjugés archaïques »


                  >> sur quoi vous appuyez-vous pour énoncer cette vérité ? des études ou statistiques fiables ? ou votre feeling personnel ? 


                  • Julie Dep Julie Dep 29 mai 2009 19:19

                    @Youri
                    Sur le spectacle de la rue, des cafés, des cités, des écoles, des boîtes ; sur les confidences de profs, de jeunes de rencontre ou familiers, confrontées à celles de plus âgés ; sur le contenu de forums, de chansons, de propos rapportés ou entendus en direct ; sur le succès de jeux vidéo et de pornos violents ; sur le nombre de plaintes enregistrées...


                  • Yakaa jackf 29 mai 2009 19:42

                    :D Faire un truc pareil à un plombier (même Polonais), c’est pas humain !

                    et comme disait Coluche dans un des ses sketches :
                    « Je l’ai pas violée, j’étais consentant »


                    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 29 mai 2009 20:56

                      Plus sérieusement,

                      L’islam ne se pose pas tant de questions à ce sujet, les viols y sont rares. De là à penser que c’est directement la libération de la femme qui génère ces causes de troubles ? La femme n’est elle pas participante plénipotentiaire dans la contamination de ce fléau social ? Que penser du rôle indéniable de la mère maquerelle, de la mère supérieure dans une institution prolifique en affaires de ce genre ?

                      puis-je vous proposer ce texte écrit sur les origines probables sur le sujet : http://www.alterinfo.net/LES-EXCESSIFS-EXTREMISMES_a9640.html auriez vous l’amabilité de me faire savoir ce que vous en pensez, Julie Dep ?

                      Lisa SION.


                      • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 29 mai 2009 21:04

                        Fabuleux. Le viol serait rare en islam et la libération des femmes aurait autorisé ce crime. J’adore.

                        Savez-vous, Lisa Sion, que le viol non seulement n’est pas rare en islam et qu’il correspond d’ailleurs à une punition juridique envers une femme violée donc dépravée (un peu votre pensée, si je comprends bien), mais qu’en outre le viol a largement précédé l’émancipation des femmes, notamment lors des guerres de conquêtes ?

                        « La femme n’est elle pas participante plénipotentiaire dans la contamination de ce fléau social ? »

                         smiley Comme le disait un juge dans les années soixante-dix, « elle n’avait qu’à pas écarter les cuisses ».

                        Je vous conseillerais bien Irréversible, de Gaspard Noé. Il faut au moins ça, parfois.


                      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 29 mai 2009 23:31
                        @Damian West,

                        en deux ans de site, c’est la première fois que vous répondez à une de mes cinq mille interventions. ??

                        " Savez-vous, Lisa Sion, que le viol non seulement n’est pas rare en islam et qu’il correspond d’ailleurs à une punition juridique envers une femme violée donc dépravée « En somme, vous cherchez à me dire qu’une femme reconnue fautive pour un certain nombre de questions de moeurs, sera condamnée au viol par ses juges, ou jetée en pâture sur la voie publique ?
                         » mais qu’en outre le viol a largement précédé l’émancipation des femmes, notamment lors des guerres de conquêtes  ? « toutes les guerres de conquètes ont été menées par les soldats qui s’entretuaient au front, suivis des gradés qui s’emparaient du terrain et violaient les plus jolies femmes prisonnières. Vu la situation que nous vivons etmalgré cet état de guerre inavoué, les chiffrez de viols dépassent le cadre de paix relative.
                         » Je vous conseillerais bien Irréversible, de Gaspard Noé. Il faut au moins ça, parfois. « Irréversible est une extrapolation de mémento, lui même une extrapolation de moins pire au siècle dernier d’avant, et ainsi de suite...notre quotidien, ce vase dont déborde toutes les vingt six minutes une goutte que montrent une fois l’an l’ »info officielle, regorge d’histoire de ce genre. quarante fois par jour...Tous les jours.

                        Damian, si vous êtes une vraie femme, reconnaissez... ?


                      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 29 mai 2009 23:34

                        toutes mes excuses, mais je saurai reconnaitre si je vous ai offensées même les deux d’un coup !


                      • Annie 29 mai 2009 21:18

                        Merci Cosmic d’intervenir. C’est un peu déprimant de lire tout cela. Une chose à ne pas oublier est que le viol, s’il est définit comme un acte sexuel, ce qu’il est, est surtout l’expression d’un pouvoir de force. Penser que les hommes violent uniquement à cause de leurs pulsions sexuelles est ramener finalement les hommes à pas grand chose. Mais finalement lorsque l’on lit les commentaires, ils le méritent peut-être.


                        • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 29 mai 2009 21:25

                          Bonsoir Annie

                          J’avoue que chaque fois je tombe des nues en lisant de telles conneries, entre les doctes constats « sociologiques » et les provocations à deux (trous de) balle. Ramener les hommes à ce pas-grand-chose qui en caractérise ici les commentaires pitoyables, ce serait cependant faire erreur. Ce ne sont que maladies numériques (je ne veux pas admettre que la violence s’emballe à ce point). Cordialement.


                        • Talion Talion 29 mai 2009 22:01

                          « Mais finalement lorsque l’on lit les commentaires, ils le méritent peut-être. »

                          Voilà exactement l’illustration de ce dont je parlais !...

                          Et ça y est !... on est bien évidement encore une fois des animaux poilus et plein de sueurs qui ne pensent qu’à saillir femelle en poussant des hurlements de gorille...

                          Génial... Comme si en face, les femmes elles aussi n’étaient pas dans leur immense majorité désireuses de s’accoupler avec le sexe opposé...
                          A croire que toutes les femmes qui ont eu des relations sexuelles les ont subies à leur corps défendant... Non mais on crois rêver...

                          Comme si les hommes étaient les principaux acheteurs de godemichés... Il me semble pourtant qu’ils ne sont pas la principale population cible de ceux qui en font commerce.

                          Mais bien entendu, la vérité est connue : Toutes les femmes sont des êtres doux, purs, faibles et innocents... Et en face on a juste une bande de macaques dégoulinant de bave et ne considérant leurs femelles que comme un moyen de se délester quotidiennement les parties !

                          On croit rêver...

                          Avec ce genre de mentalité, beaucoup de féministes intégristes finiront vieille filles, seules dans leur baraque, ou à la limite entourées de 15 chats !
                          (Nous aussi on peut ressortir les vieux clichés bien débiles si on veut !)


                        • Naja Naja 29 mai 2009 22:41

                          Quand on lit certains commentaires, on se dit que les campagnes d’information de ce type sont vraiment nécessaires, et malheureusement, pas suffisantes.

                          Les femmes qui dénoncent un viol sont pour beaucoup des salopes qui jouent aux prudes après coup  !

                          Les personnes qui pensent ainsi sont bien plus nombreuses qu’on aimerait le croire. Hommes ou femmes d’ailleurs.


                          • Talion Talion 29 mai 2009 22:50

                            Je crois que tu te plante...

                            Personne ne se fait d’illusion et tout le monde sait identifier et définir un viol.

                            Par contre il y en a marre de constamment voir que des imbéciles continuent à diffuser l’idée que derrière chaque homme se cache un violeur potentiel. Et malheureusement là aussi, « les personnes qui pensent ainsi sont bien plus nombreuses qu’on aimerait le croire. Hommes ou femmes d’ailleurs. »


                          • Naja Naja 29 mai 2009 23:08

                            « Personne ne se fait d’illusion et tout le monde sait identifier et définir un viol. »

                            Ben voyons...
                            Je parlerai pas de toutes les insanités que j’ai lues ou entendues ici et là. Je m’en tiendrai à ce fil.
                            En passant sur les provoc à deux balles (c’est tellement drôle de se fendre la poire sur des crimes), je relève quand même :

                            " mais il y en a tant de viols que cela ? sincerement , personnellement je n’ai connaissance d’aucun cas . je ne dis pas qu’il n’y en a pas , mais... « 
                            En effet pas tant que ça... juste 16% des femmes et 5% des hommes déclarent avoir subi des rapports forcés ou tentatives au cours de leur vie. Selon la dernière enquête de l’INED.
                            http://www.ined.fr/fr/ressources_documentation/publications/pop_soc/bdd/pub lication/1359/

                             » beaucoup de ces femmes soi-disant violées sont en fait des femmes jalouses ,frustrées de ne pas avoir eu le même plaisir que l’homme et accusent mensongèrement les hommes de les avoir violées après avoir une relation consentante « 

                             » celles-ci n’hésiteront pas une seule seconde à porter plainte et à nous trainer devant les tribunaux pour harcèlement sexuel, tentative de viol et j’en passe... « 

                            Je disais quoi au fait ?
                            Les femmes qui dénoncent un viol sont pour beaucoup des salopes qui jouent aux prudes après coup !

                            On est en plein dedans. Si si.

                            Vous confondez »informer sur le viol et dénoncer les préjugés qui culpabilisent les victimes« avec »faire de tous les hommes des pervers puants". Dommage.


                          • John Lloyds John Lloyds 30 mai 2009 00:33

                            Non mais c’est quoi cette grenouille de bénitier ? Tu sais pas que l’amour, c’est pas binaire, pas booléen, pas N/B ? Les nuances, les milliards de nuances, les jeux subtils, pas connaître, grenouille ? Juste noir ou blanc , Kan C nan C nan (bien cultivée d’ailleurs la meuf qui parle, la nouvelle meuf SMS) ?

                            Je suis désolé, mais s’il y a des non qui sont non, et des peut-être qui sont des jamais, il y a aussi le non qui demande, le non qui met en attente, le non qui suggère autre chose, le non qui fait durer le plaisir ... D’abord on demande pas, parce que ça fout tout par terre, et on demande pas parce que ça se sent (ou alors faut aller jouer aux billes smiley ) ... C’est quoi ces féministes ringardes qui cherchent à mettre l’amour dans une boîte avec 2 compartiments ? Kan C Nan C Nan, non mais quel délire ... Et je simplifie, j’ose même pas vous parler de quelques cas particuliers, parce que là, les louloutes, c’est les cheveux dressés sur la tête qu’elles auront smiley


                          • Gül 30 mai 2009 00:38

                            @ John,

                            Mon cher John, je crois qu’il serait temps que tu te trouve une femelle digne de ce nom...

                            Tu me sembles un brin à cran, là...non ? smiley


                          • Talion Talion 30 mai 2009 01:09

                            "Vous confondez »informer sur le viol et dénoncer les préjugés qui culpabilisent les victimes« avec »faire de tous les hommes des pervers puants« . Dommage. »

                            Non, non, non, non, non !... Je confond que dalle !

                            "informer sur le viol et dénoncer les préjugés qui culpabilisent les victimes«  est toujours l’argumentaire qui précède le moment ou un (ou une) imbécile conclue son discours en affirmant que  »tous les hommes des pervers puants« .

                            J’ai déjà entendu ce genre de raisonnement foireux plus d’une fois... Si la plupart des féministes sont heureusement des personnes très bien, il y en a aussi beaucoup qui sont des intégristes notoire débordant de rancœur envers tout ce qui pisse debout.

                            Quand je lis des généralisations ras du sol sur les hommes sous prétexte de commentaires lourdingues de certains (que toute personne censée a néanmoins su lire au second degré), je trouve ça aussi con que de dire  »toutes de salopes !".


                          • John Lloyds John Lloyds 30 mai 2009 01:27

                            « je crois qu’il serait temps que tu te trouve une femelle digne de ce nom... »

                            A vrai dire je pensais à toi smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Julie Dep

Julie Dep
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès