Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Le malheur est dans les prés

Le malheur est dans les prés

Le 23 janvier 2010, un front du refus anti-LGV espagnol-italo-français a vu le jour.

25 000 manifestants à Hendaye (12 000 pour la police) et au moins autant en Val de Suze le même jour pour défendre une même logique. vidéo

Ils dénoncent le gaspillage de l’argent public dans des réalisations de liaisons à grande vitesse non rentables.

(Il faut savoir qu’un quart des lignes LGV n’est pas rentable, au point que la SNCF prévoit de supprimer ou réduire le trafic sur certaines lignes d’ici fin 2010. lien)

Ils démontrent comment, en finançant des projets LGV couteux, c’est autant de trafic régional qui est mis en difficulté.

« La politique du tout TGV s’est faite au détriment du niveau de maintenance et d’investissement sur le réseau ferroviaire classique » : c’est ce qui était écrit en toutes lettres dans le rapport présenté le 15 septembre 2009 par Jean Louis Borloo. lien

Les anti-LGV ont même signé une charte, et vont la présenter avec leurs doléances et leurs pétitions devant l’Assemblée Européenne le 18 mai 2010 à Strasbourg.

Ils ne sont pas des «  NIMBY  », et sur leurs banderoles on peut lire, « ni dans mon village, ni ailleurs ».

Ils sont seulement des citoyens responsables excédés de voir se construire des projets pharaoniques, lesquels n’ont aucune chance de rentabilité et qui sont décidés arbitrairement sans un vrai débat public pour la plupart.

Les seuls « débats » dont on veut bien gratifier les populations ne sont que des réunions de communication au cours desquelles les promoteurs des projets sont à la tribune, choisissent leurs experts, et imposent leur projet.

Pourtant la procédure de débat public existe. lien

Elle a été introduite et cadrée par la loi L.95-101 du 2 février 1995 et modifiée par celle du 27 février 2002 relative à la démocratie de proximité..

Cette CNDP (Commission Nationale du Débat Public) décide des modalités de participation du public à l’élaboration des projets d’aménagement ou d’équipement ayant une incidence importante sur l’environnement ou l’aménagement du territoire, en considérant, soit que le débat public est nécessaire et que dans ce cas, elle organise elle-même ou elle le confie au maître d’ouvrage, soit qu’il n’est pas nécessaire et, dans ce cas, elle peut recommander au maître d’ouvrage de mener une concertation.

Aujourd’hui, malgré les protestations, le tronçon Tours Bordeaux vient d’être concédé à Vinci pour 7,2 milliards d’euros. L’état prend en charge le quart, l’autre quart étant pour les collectivités locales. lien

Le citoyen sera donc mis à contribution pour 3,56 milliards d’euros, espérant qu’il n’y aura pas de dépassements.

Or, dans ce domaine, les dépassements de budget sont la règle.

Sous-estimation du cout du chantier, et surestimation du trafic sont les deux mamelles des promoteurs malins.

Lorsque le projet est engagé, les citoyens n’ont plus qu’à mettre la main à la poche.

Les nombreux projets en cours font le bonheur des bétonneurs, quand ce n’est pas de la mafia qui voit là une façon pratique de blanchir de l’argent pas très propre. lien

En Italie, les NO-TAV ont déjà des preuves de l’implication de la Mafia dans le projet Lyon-Turin ainsi que l’a prouvé une enquête de la « Criminalpol ». Lien

Bordeaux-Toulouse, Lyon-Turin, Poitiers-Limoges, Paris-Rennes, Marseille-Nice, Nîmes-Perpignan, Bordeaux-Hendaye, Paris Mulhouse, Dijon-Lyon, les promoteurs ne manquent pas d’imagination.

Le Projet Lyon-Turin a décroché le pompon, avec 25 milliards à investir.

Les promoteurs affirment qu’il ne dépassera pas les 12,5 milliards (lien), mais chacun se souvient du tunnel sous la Manche dont le prix a plus que doublé. lien

Et si l’on compare le Lyon-Turin avec celui du st Gothard, dont le tunnel de base à la même longueur (58 km), rien que le tunnel de base couterait 6,7 milliards lien

Or, le Lyon Turin comporte 144 km de tunnels / tranchées couvertes.

Par une simple règle de trois, on atteint donc déjà le chiffre de 17 milliards d’euros juste pour les tunnels et les tranchées couvertes.

A cela, il faut rajouter le reste du chantier, le rachat des habitations se trouvant sur le tracé, les aménagements antibruit pour protéger ceux qui seront au bord de la voie, et le matériel roulant.

Les études, et galeries de reconnaissances ont déjà dépassé les 100 millions d’euros. lien

Le total de 25 milliards est donc tout à fait réaliste. lien

Francis Mer, qui précédait Sarkozy au ministère des finances, disait dans un livre, tout le mal que l’on pouvait penser du Lyon-Turin. (Vous, les politiques/ Albin Michel 2004 / en collaboration avec Sophie Coignard).

Et puis il y a l’environnement : le bruit (130 db mesurés du coté d’Angers au passage d’un TGV), l’assèchement des puits, le tarissement des sources, la gestion des milliers de tonnes d’amiante et d’uranium présents à l’emplacement du tunnel sous les Alpes, et confirmés par plusieurs études. lien

Nos voisins italiens répondent avec beaucoup de pertinence aux arguments des pro-tgv. lien

Et puis, le projet de fret ferroviaire Lyon Turin est maintenant court-circuité par le Tunnel du ST Gothard, lequel va capter une bonne partie du trafic fret, et par le Tunnel du Montgenèvre, bien plus court, dont on vient d’apprendre le lancement des études. lien

Mais la plus mauvaise nouvelle pour le Lyon-Turin, est l’ouverture fin 2010 de la « ligne des Carpates transformée » qui relie bien plus directement le bassin Genevois à Paris ou Lyon. lien (Paris-Genève en 3 heures)

Alors, on fait valoir chez les pro-LGV Lyon-Turin qu’il s’agit de temps gagné.

Mais avec le TGV plus on va vite, plus on perd du temps.

Les quelques heures gagnées sur le parcours sont souvent perdues en file d’attente aux guichets, ou en temps de parcours pour rejoindre la destination finale puisque les TGV ne s’arrêtent que dans les TGV (Très Grandes Villes), avec pour le Lyon Turin le discutable plaisir de contempler pendant les ¾ du voyage les parois d’un tunnel.

Pour le fret ferroviaire, la situation de la SNCF n’est pas plus brillante : 20% de marchandises transportées en moins pour 2009.

Les raisons sont simples, transport trop lent, (La vitesse moyenne d’un wagon isolé est de 15 km/h. lien) trop cher, peu pratique. lien

En étant le plus gros transporteur routier du pays, par ses filiales interposées, la SNCF a pénalisé son fret ferroviaire. lien

En octobre 2003, mr Veyron, directeur du fret SNCF réorganisait celui-ci, ramenant le volume de TTKM (tonnes transportées au kilomètre) de 50 milliards à 35.

La dette de la SNCF était passée de 3,4 milliards de francs en 1992 à 8 milliards en 1994.

Elle est aujourd’hui de 40,5 milliards d’euros. lien et les comptes présentés le 19 avril dernier faisaient valoir une nouvelle perte d’un milliard d’euros pour l’exercice 2009. lien

612 gares ont été fermées en 10 ans à l’époque, et le mouvement a continué.

Le plan 2006 prévoit la fermeture de 252 gares fret supplémentaires. lien

On pouvait lire dans « Credo Rail » du 17 juillet 1993, la SNCF est la seule compagnie de toute l’Europe de l’ouest a avoir connu une telle régression. 60 000 emplois venaient d’être supprimés, et 12 000 supplémentaires allaient l’être entre 1993 et 1994.

Depuis 2002, 22 000 nouveaux emplois ont été supprimés, et 3700 supplémentaires vont l’être en 2010. lien

Déjà en 1992, chaque contribuable payait 1400 Fr dans ses impôts pour combler le trou de la SNCF.

Les solutions on les connait : limiter les lignes LGV aux parcours rentables, moderniser les TER, et mettre sur les rails un autre concept du fret ferroviaire qui ne nécessite pas la création d’une voie nouvelle, mais seulement d’une technique de transport nouvelle qui puisse concurrencer la route, sans l’aide de taxes. lien

En 2002, un audit avait été demandé par Raffarin afin que les projets d’infrastructures soient réexaminés.

Le rapport final à conclu que « le futur axe Lyon Turin n’était plus considéré comme prioritaire ».

Les experts ont privilégié les aménagements de capacité pour le tunnel ferroviaire actuel dit «  du Mont Cenis  » dont ils préconisent une augmentation de gabarit et une amélioration de la sécurité. lien

En 2003, un nouveau rapport à été remis au gouvernement « jugeant élevé le coût du projet Lyon Turin  ». lien

Combien de temps ce gâchis va-t-il perdurer ?

Nul ne le sait, car comme disait mon vieil ami africain :

« Le rêve est le chemin le plus court pour aller d’un point à un autre ».

Illustration Olivier Cabanel


Moyenne des avis sur cet article :  3.89/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

91 réactions à cet article    


  • savoie 13 mai 2010 11:05

    Encore des contre-vérités comme dans votre papier du 1 mars.

    http://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/un-train-peut-en-cacher-un-autre-70801

    Dans la région de Turin, comme dans la région Aquitaine, les partis opposés aux lignes LGV ont fait moins de 10% des suffrages, En Italie, ils ont même permis l’élection du parti d’extreme droite, la ligue du Nord.

    Pour le trafic régional qui serait remis en cause, vous oubliez de dire que, grace aux régions, le trafic TER a explosé depuis 5 ans.

    Par contre, vous avez raison, le niveau de maintenance de RFF et d’investissement sur le réseau ferroviaire n’est pas satisfaisant. Il faut que les crédits attribuès par l’Etat aux autoroutes sont redirigés vers le rail.

    Vous avez raison pour l’utilité de la commission nationale du débat publique. Par contre, là ou vous ne dites pas la vérité, il y a bien eu un débat sur ces LGV :

    www.debatpublic-projetferroviaire-bordeaux-espagne.org/

    http://cpdp.debatpublic.fr/cpdp-lgv-bordeaux-toulouse/

    Quand à votre régle de 3 pour arriver au 25 M$ sur le Lyon-Turin, c’est faux, le tunnel du Gothard comporte 150 Km de tunnels soit 6 Km de plus que le Lyon-Turin.

    1° partie


    • olivier cabanel olivier cabanel 13 mai 2010 11:35

      Savoie,
      votre mauvaise foi évidente vous aveugle,
      savez vous que dans toutes les autres régions de France, les syndicats de cheminots et les écologistes sont a coté des opposants aux lgv,
      sauf en rhone alpes, ou quelques pseudos vert, que Louis Besson s’est mis dans la poche continuent à soutenir ce mauvais projet.
      il y a bien eu, comme vous le dites, quelques débats publics pour un ou deux projets lgv, mais sur la majorité des projets, on attend toujours,
      y compris pour le Lyon Turin,
      pourtant ce n’est faute d’avoir essayé :
      france nature environnement à demandé la saisie de la CNDP,
      aucune réponse du gouvernement,
      CIPRA a fait la même demande,
      sans réponse du gouvernement,

      qu’est ce que c’est ? une démocratie ?
      un dénie de démocratie, oui, c’est bien vrai.
      pourquoi ont-ils peur d’un débat public.

      déjà lorsque nous avons obtenu l’expertise indépendante, les experts avaient dit tout le mal que l’on pouvait penser du projet :
      chiffres faux, tronqués, manipulés,
      tant sur le prix du chantier, que sur la fréquentation des voyageurs,
      un empilement de mensonges,

      pire, lorsque l’expertise a paru, il était impossible de la consulter autrement qu’en allant en préfecture !
      il a fallu que les élus protestent, et se mettent littéralement à genoux devant le prefet pour que l’état accepte enfin d’en publier 1000 exemplaires.

      honteux.
      vous n’êtes pas un citoyen responsable,
      vous êtes mensonger et méprisable.
      mais vous nêtes pas au bout de vos peines, et je vous promet quelque belle surprise.


    • olivier cabanel olivier cabanel 13 mai 2010 20:21

      savoie,
      pour votre info, quelques détails sur la charte de hendaye :
      http://www.eitb.com/infos/societe/detail/341187/la-charte-dhendaye-signe-front-europeen-anti-lgv/
      à part le journaliste qui annonce 15 000 personnes, et qui en oublie donc au passage 10 000 autres, le reste est un bon reflet de la situation.
      comme vous avez l’air de douter du travail que nous faisons en Rhone Alpes, vous me retrouverez sur le podium de la photo du journal, au coté des autres opposants.


    • savoie 13 mai 2010 11:07

      Quand à votre régle de 3 pour arriver au 25 M$ sur le Lyon-Turin, c’est faux, le tunnel du Gothard comporte 150 Km de tunnels soit 6 Km de plus que le Lyon-Turin.

      http://www.alptransit.ch/fr/


      • olivier cabanel olivier cabanel 13 mai 2010 11:27

        Savoie,
        la règle de trois est faite par rapport au prix du tunnel de base du st Gothard,
        il fait quasi la même longueur que le tunnel projeté à Modane,
        si on fait donc la règle de trois, sachant qu’il y a 144 km de tunnels pour le lyon turin, on arrive facilement, uniquement pour les tunnels à 17 milliards d’euros,
        auxquels il faut rajouter le reste du chantier, les viaducs, les protections sonores, les gares, le matériel roulant, etc etc
        aujourd’hui, coté savoyard, les élus commencent à admettre les 20 milliards d’euros, mais ils en sont encore loin.
        vous devez savoir que les dépassements sont la règle,
        l’epr finlandais estimé au départ 3 milliards d’euros va joyeusement atteindre le double,
        pareil pour le tunnel sous la Manche,
        ne croyez vous pas plus intelligent de moderniser les liaisons régionales, les TER, et de mettre le paquet sur un projet de fret ferroviaire qui tienne la route ?
        par ces temps de crises, et de faillite d’état, ne serait-il pas bon d’arrêter ce gachis !
        allons, un peu de sérieux.
        tout çà pour faire plaisir à Besson (louis) qui ne veut qu’une chose, une gare TGV à Chambery, et tant pis pour le gâchis provoqué.
        il serait temps d’arrêter les conneries.
         smiley


      • alex67500 13 mai 2010 11:22

        Je suis toujours un grand fan de ferroviaire, et des grands projets qui les accompagnent. En general, j’aime lire les arguments des detracteurs de ces memes projets, ne serait-ce que par ouverture d’esprit. Et la prose reactionnaire est parfois meme agreable a lire.

        Mais la : oups... vous avez oublie de lier vos phrases avec des composantes de logique, qui l’auraient peut-etre rendu interessant. Dommage. Vous balancez des chiffres (trop de chiffres ?), souvent inutiles pour votre propos, tantot en Francs, tantot en Euros, parfois au debut des annees 90, parfois plus proches d’aujourd’hui. C’est dommage...

        (Sans compter l’excellente reponse de savoie, qui en 15 lignes refute le peu d’argumentation que vous veniez de donner, mais la, c’est une autre histoire).


        • olivier cabanel olivier cabanel 13 mai 2010 11:39

          alex67500
          le commentaire de savoie est un tissus de mensonges,
          les 15 lignes publiées sont un empilement de contre-vérités,

          vous m’attaquez sur les chiffres, mais ils là, tétus, incontournables,
          normal qu’ils soient en francs lorsque la situation est antérieure à 2000, et en euros par la suite,
          si vous avez de la peine à convertir, achetez vous une calculette.

          vous prétendez être un grand fan de ferroviaire, mais je n’en crois pas un mot, car en faisant la promotion de lignes lgv non rentables, vous plombez les projets de modernisation des TER,
          pourtant ils sont indispensables.

          vous prônez le gaspillage.
          c’est méprisable, surtout par ces temps de crise, et de faillite.
          mais le pire, c’est votre lecture sélective,
          je suis sur que vous avez lu l’article en diagonale, sans ouvrir le moindre lien proposé, sinon vous n’auriez pas commis ce pauvre commentaire.
           smiley


        • elec 42 elec 42 13 mai 2010 12:03

          vive le train.


          • olivier cabanel olivier cabanel 13 mai 2010 13:06

            Elec,
            oui,
            et après ?
            j’aurais aussi pu écrire « vive le cul » ?
            bon,
            tout çà pour dire que votre commentaire un peu réducteur mérite d’être développé,
            mais en avez vous l’intention.
             smiley


          • tchoo 13 mai 2010 12:23

            Création de lignes de fret performante sur les grands axes de circulation de marchandises, pour sortir les gros cul des routes et autoroutes.
            Taxation dissuasive des marchandises transportées par route, là où il existe des lignes de fret.
            et après, peut-être qu’il sera opportun d’avoir des lignes de transport de passagers plus rapides.

            Mais que fait-on ? : la SNCF rachète des entreprises de transport routier, directement concurentielle de son trafic ferroviaire de fret, non pas pour asphyxier la concurence mais pour le dévellopper.
            Donc plus de camions sur les routes, qui défoncent les infrastructures que vous et moi payons et que nous repayons par la délocalistions de nos usines, du fait d’un transport, entre autres trop bon marché.
            Les politiques sont dans un schéma de pensée formatée, incapable d’en sortir, comme bon nombre d’économiste institutionnel qui viennent nous expliquer doctement de façon télvisuelle que nos états sont repsonsables de la crise.


            • olivier cabanel olivier cabanel 13 mai 2010 13:15

              Tchoo
              çà fait 20 ans que je suis sur le coup,
              çà ne me donne aucune légitimité, mais je voudrais vous soumettre une idée.
              qui ne veut pas aujourd’hui se voir débarrassé des camions sur les routes ?
              tout le monde,
              et là, on est dans le monde d’Epinal, je dirais plutôt de la caricature.

              revenons à nos trains qui manquent d’entrain.
              oui,cent mille fois oui, il faut privilégier le rail sur la route,
              encore faut-il s’en donner les moyens.
              croyez vous que la SNCF se les donne en ayant le plus gros parc de transport routier du pays ?

              alors voila la problématique :
              couvrir la France de lignes lgv, parce que c« ’est joli, et çà a du »succès« 
              quitte à bousiller des régions entières ?
              ou alors, privilégier les TER (le transport régional) en acceptant des liaisons internationales, lorsqu’elles sont rentables ?
              et surtout pourquoi ne pas inventent le »fret ferroviaire nouveau",
              celui qui n’a pas besoin de réduire à néant des régions entières, mais qui se contente d’exploiter une autre technologie ?
              il ’agit de transporter les marchandises en chargeant et déchargeant les marchandises en moins de 6 minutes, rouler à 130 km h (voire plus) et franchir des pentes de 3 pour 100
              pour cela, créer une voie nouvelle est inutile,
              il suffit de changer de technologie.
              et celle ci existe,
              elle est en cours.

              alors ?


            • Clojea CLOJEA 13 mai 2010 12:28

              @ Olivier : Plusieurs remarques :
              1) Le train à grande vitesse est pratique car il est vrai que faire Paris Marseille en 3h, ca aide si on travaille et que l’on a des rendez vous. Ca aide aussi les touristes qui sont plus vite en week-end
              2) Défavoriser les trains en dehors des TGV est stupide également.
              3) Le problème : La SNCF et ses sempiternelles grèves, avec une mauvaise gestion caractérisée.
              4) Les excès sont mauvais. Quadriller un pays de TGV ou LGV ne sera pas rentable en dehors des grandes villes et grandes destinations. De plus, travaux pharaoniques, et déficit qui s’annonce. Qui paiera ? Les mêmes comme toujours.
              Mais aussi, aujourd’hui, tout le monde veut voyager et vite. Mais voila, cela nécessite des transports de plus en plus performants, et de plus en plus coûteux à réaliser. Des gens hurlent contre la pollution générée par les avions, mais on est bien content de faire Paris New York en 7h. Ah les paradoxes...


              • olivier cabanel olivier cabanel 13 mai 2010 13:24

                Clojea,
                ouf,
                enfin quelqu’un qui réfléchit,
                çà fait du bien.
                comme tu le dis, la grande vitesse est louable,
                elle est moins énergivore que l’avion,
                mais elle a ses limites,
                on ne peut pas couvrir le pays de nouvelles lignes lgv, (ou d’autoroutes) sous prétexte que « c’est moderne »,
                on peut par contre s’interesser à favoriser les lgv rentables (il n’y en a pas tant !)
                et surtout privilégier les TER,
                parce que ce qui intéresse les citoyens responsables, ce n’est pas de traverser la France du Nord au Sud et d’Est en Ouest, sous prétexte que ç’est rapide,
                c’est de pouvoir laisser tomber sa voiture pour aller de telle ville à telle autre ville.

                le vrai challenge, c’est le fret ferroviaire.
                il n’est pas la panacée, mais peut répondre à pas mal de demandes,
                (les mers, et les canaux sont de bien meilleures solutions)
                mais restons sur le fret ferroviaire,
                pour concurrencer la route, il faut qu’il soit plus rapide, moins cher.
                c’est possible aujourd’hui, et sans créer de voies nouvelles,
                juste en mettant en place un autre concept,
                celui ci existe.
                il ne dépend que d’une volonté politique.
                (et avec sarko, c« ’est pas gagné)

                mais au dela de çà, la vrai question est peut-etre :
                avons nous besoin de manger des fraises en décembre ?
                pourquoi ne pas envisager de changer la donne ?
                consommer sur place les produits de saison, et ne pas tomber dans le piège des »produits moins cher", parce qu’ils viennent de Chine, d’Amérique du Sud, ou d’ailleurs ?

                c’est la question de fond.
                la mondialisation des échanges doit-elle se faire à n’importe quel prix ?
                merci de ton commentaire.
                 smiley


              • olivier cabanel olivier cabanel 13 mai 2010 14:03

                Vilistia,
                j’ai vu les messages sur le fil des assiettes, et j’y ai répondu,

                pour les LGV, je comprend vos arguments,
                c’est ceux que nous lisons régulièrement,
                souvent arguments égoistes,
                réfléchissez à votre joli village,
                si demain, pour une raison ou une autre, une lgv le coupe en deux,
                et que vous sachiez que la ligne ne sera jamais rentable,
                auriez vous la même réflexion ?
                réponse attendue
                mais je sais que je peut compter sur toi (ou sur vous)
                 smiley


              • olivier cabanel olivier cabanel 13 mai 2010 20:13

                Vilistia,
                vous n’ignorez pas qu’a part les petites villes touchées par le tracé, il reste pas mal de hameaux, de villages, bien tranquilles, comme le votre, et qui vont voir débouler des engins de chantier, pendant dix ans, massacrant le territoire, provoquant le tarissement de puits, de sources.
                (pour le Lyon Turin, on sait déjà que les galeries de reconnaissances percées en Maurienne sont responsables du tarissement des sources du lac du Bourget.)
                puis, après le chantier, ils verront débouler des trains à 300 km h, résultat jusqu’à 130 db à la limite de l’emprise,
                et tous les murs anti bruit du monde n’y changeront pas grand chose,
                provoquant par la même occasion la perte du paysage.
                alors, si un projet TGV est sans rentabilité économique,
                pourquoi le tolérer ?


              • olivier cabanel olivier cabanel 13 mai 2010 20:15

                Vilistia,
                et j’ajouterais, au sujet de la bougie, que le photovoltaique c’est bien plus moderne que le nucléaire,
                et que les TER, bien plus pratiques que certains TGV...
                c’est çà la modernité.


              • savoie 14 mai 2010 00:34

                Encore des affabulations, quelles sources du lac du Bourget sont taris à cause des galeries de reconnaissance en Maurienne ( à plus de 80 Km )


              • olivier cabanel olivier cabanel 14 mai 2010 06:24

                Dites, savoie, ;
                lorsque je vous apporte les preuves qu’il n’y a pas d’affabulation, vous pourriez avoir la politesse de vous excuser,
                à moins que votre orgueil vous en empeche ?
                si c’est le cas, je ne verrais plus d’interet à vous répondre.

                pour la soi disante « nouvelle affabulation » sur le tarissement des sources, voici le lien
                http://ass.moulin.free.fr/news.php

                vos excuses sont attendues avant éventuelle sanction
                 smiley


              • savoie 14 mai 2010 09:47

                Encore des approximations, vous confondez le lac du Bourget ( à coté d’Aix les Bains) et 100 km plus loin le village du Bourget en Maurienne 


              • olivier cabanel olivier cabanel 14 mai 2010 09:54

                Savoie,
                effectivement,
                erreur reconnue,
                j’attends toujours vos excuses pour le reste,

                en attendant, il est prouvé que des chantiers de ce type provoquent donc le tarissement des puits, et des sources.
                n’est-ce pas la l’essentiel ?
                alors qu’une simple transformation du réseau existant ne le permettrait pas, et éviterait un gaspillage monumental de milliards d’euros.

                tout çà pour flatter l’égo de quelques politiciens chambériens.
                mais nous n’avons pas dit notre dernier mot,
                attendez vous à quelques surprises.


              • savoie 14 mai 2010 13:29

                Vous allez manifester contre la politique du tout routier ?
                - Abandon de la taxe poids lourds
                - Doublement du du tunnel du Fréjus
                - Passage à 2*3 voies de l’autoroute A43 pour plus de camions


              • olivier cabanel olivier cabanel 14 mai 2010 16:28

                Savoie,
                et ce ne sera pas la première fois,
                pour votre gouverne j’ai participé a un film (diffusé par la 5) sur le fret ferroviaire à travers les alpes, documentaire réalisé par Bernard Mermod,

                le tunnel de Frejus a vu ses ambitions réduites à un diamètre qui ne permet pas le passage des voitures, mais seulement une galerie de secours,

                pour l’instant nous militons contre le projet de lgv voyageur, pour un projet de fret ferroviaire empruntant la voie actuelle transformée, et pour le développement des TER.

                et ceci depuis vingt ans.
                renseignez vous avant d’écrire des âneries.


              • savoie 14 mai 2010 19:01

                On dirait un ministre de Sarkozy : ayez confiance, on va faire une super galerie de secours de 8 mètres aussi grande que le tunnel du Mont-Blanc, mais on ne la transformera jamais en un deuxième tube de circulation. Vous m’ ecoeurez.



                .


              • olivier cabanel olivier cabanel 15 mai 2010 07:06

                Savoie,
                belle provocation,
                je ne tomberais pas dedans,
                et d’ailleurs, les lecteurs sont toujours en attente de vos plates excuses pour vos accusations infondées précédentes.
                allons un peu de courage.
                ce n’est pas si grave de reconnaitre une (ou plusieurs) erreurs.
                ne placez pas la fierté là ou elle ne le mérite pas.


              • savoie 15 mai 2010 10:32

                une source momentanément tarit contre un tissu de contre-vérité.

                no comment


              • olivier cabanel olivier cabanel 13 mai 2010 14:05

                Vilistia,
                c’est gentil,
                mais je suis depuis le début que tu es gentille.
                même si le qualificatif est quelque peu désuet.
                disons que çà me plait, et n’en parlons plus.
                 smiley


              • olivier cabanel olivier cabanel 13 mai 2010 14:11

                Vilistia,
                j’ai compris,
                vous aimez les églises,
                nous irons visiter quelques vitraux à Belley un jour,
                z’allez pas être déçue.
                http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/7/75/Cathedrale_Belley_Fresqu e.JPG
                restaurées, magnifiques,
                il y a surtout une fresque d’anges, que je n’ai pas trouvé sur le net,
                d’ou l’importance de se déplacer.
                 ;()


                • Tematahoanui Tematahoanui 13 mai 2010 15:54

                  Cabanel,

                  le vrai prénom de Vili c’est Henri.

                  Je ne vous l’ai pas dit , effacez vite le message. smiley


                • Villistia Villistia 13 mai 2010 16:42

                  Cabanel

                  votre article est magnifiquement merveilleux ! 

                • Villistia Villistia 13 mai 2010 16:45

                  Ca fiche la bouleverse !


                • Villistia Villistia 13 mai 2010 17:10

                  personnalités multiples....


                • Villistia Villistia 13 mai 2010 17:16

                  De ta nullesse ?

                  T’inquiète...

                • olivier cabanel olivier cabanel 13 mai 2010 17:23

                  Vilistia,
                  c’est en souvenir d’un autre Henri, assassiné un 14 mai ?
                   smiley


                • olivier cabanel olivier cabanel 13 mai 2010 17:24

                  Vilistia,
                  bien sur, y a pas comparaison,
                  mais je n’aime pas les églises luxueuses, j’en suis resté au style roman,
                  tellement plus pur.


                • Soma Soma 13 mai 2010 14:22

                  Article interessant =]

                  Ils auraient bien besoin de train ou meme juste de transport en commun ici >< ...


                  • olivier cabanel olivier cabanel 13 mai 2010 17:25

                    Soma,
                    et tout ce qu’on ne mettra pas sur des lignes lgv inutiles, on le retrouvera pour des TER.
                    n’est-ce pas ?


                  • Soma Soma 13 mai 2010 22:20

                    Bonsoir Cabanel.

                    Je n’espère pas xD


                  • olivier cabanel olivier cabanel 14 mai 2010 06:39

                    Soma,
                    mais pas du tout.
                     smiley


                  • olivier cabanel olivier cabanel 13 mai 2010 17:27

                    Vilistia,
                    des jaloux...
                    ou alors de pauvres savoyards, à la botte de Louis Besson, à qui l’on doit le projet funeste du Lyon Turin, et qui depuis vingt ans pourri la vie de tous les citoyens responsables qui se refusent à ce gaspillage monstrueux.


                  • olivier cabanel olivier cabanel 13 mai 2010 18:25

                    Vilistia,
                    je n’ai rien contre la casse,
                    si elle est justifiée.
                    la loi prévoit qu’un projet non rentable ne peut pas être financé par l’état,
                    il faut donc que chaque projet lgv obtienne que soit lancée la procédure de débat public,
                    elle seule permet l’indépendance des expertises, la pluralité des opinions, et une décision non partisane,
                    de nombreux projets lgv ne sont pas justifiés,
                    ils ne sont pas rentables,
                    il faut cent fois mieux dynamiser les liaisons TER,
                    c’est la qu’il y a une vrai demande du public,
                    et ne garder que les lignes TGV rentables.
                    juste question de bon sens.
                     smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès