Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > De l’eau dans le Gaz !

De l’eau dans le Gaz !

Le prix du pétrole toujours en constante augmentation pousse les gouvernements à trouver des solutions de rechange.

En France, outre le nucléaire dont on connait le danger, on se tourne maintenant vers le gaz de schiste

Lorsque les Etats Unis ont découvert cette nouvelle d’énergie, ce gaz de grande profondeur, piégé dans la couche de schiste, ils se sont rendus compte que le gisement était si grand (on évoque le chiffre de 15 570 milliards de m3) qu’ils l’ont qualifié « d’océan virtuel de gaz naturel ». lien

Depuis 2009, les USA sont devenus le premier producteur de ce gaz, devant la Russie, et on évoque dans les milieux d’affaire « un nouvel eldorado américain  ». lien

De quoi s’agit-il ?

Le gaz de schiste n’est pas un gaz banal. Pour l’exploiter, un forage vertical ne suffit pas.

Ce gaz est piégé à 2000 mètres de profondeur, ou plus, sous la terre, dans le schiste, d’où son nom.

Pour l’exploiter, les spécialistes américains ont mis au point une technique appelée « l’Hydrofracturation ». lien

Il y a tout d’abord la création d’un puits bétonné, qui permet d’atteindre la couche de schiste.

Une charge explosive est placée dans cette couche, et l’explosion permet de la « fracturer ».

De l’eau, à laquelle on mélange du sable, des microbilles, et de nombreux produits chimiques, est injectée sous forte pression dans le schiste de profondeur afin de pousser le gaz vers la surface.

Un documentaire choc, « GasLand  », de 102 minutes a été réalisé par Josh Fox  afin de montrer les dangers de cette nouvelle technologie.

Il veut attirer l’attention des populations sur les risques de l’exploitation du gaz de schiste.

Il ne faut pas rater la séquence dans laquelle un habitant de la zone d’extraction enflamme l’eau du robinet, tant elle est saturée de gaz.

On peut voir un extrait du film sur ce lien et la totalité ici.

Une importante partie de l’eau injectée (entre 50% et 70%) reste en profondeur, produits chimiques y compris, et l’autre partie est pompée afin d’être retraitée, afin d’en extraire le gaz.

Cette eau, dans laquelle sont restés près de 600 produits chimiques utilisés, va polluer définitivement les nappes phréatiques.

Et puis ce ne sont pas moins de 200 camions qui sont mobilisés à chaque extraction afin d’évacuer le liquide de fracturation, direction les usines de retraitement.

Il peut y avoir jusqu’à 14 fracturations pour chaque puits, entre 10 et 15 puits par kilomètre carré et chaque « fracturation » nécessite entre 10 à 15 millions de litres d’eau.

Sur ce lien, l’explication en dessin.

Outre l’armada de camions, qui va encombrer durablement les routes, routes qu’il faudra aménager, et la pollution qui en découlera fatalement, l’un des risques principaux de ce type d’extraction est liée aux produits dont la composition de certains reste secrète,  envoyés jusqu’à 3000 mètres de profondeur, et qui se retrouvent dans la nappe phréatique.

Mais à part ces produits dangereux polluant la nappe, le gaz va aussi s’y mélanger, et se retrouver dans l’eau du robinet en telle quantité que l’on peut l’enflammer.

Des études réalisées aux Etats-Unis et au Canada ont amené la preuve qu’il y avait des conséquences inévitables passant de la dissémination de produits hautement toxiques, à la pollution inévitable des nappes phréatiques.

Il y a un projet important en France, mené pour le compte de la société Total, et de Schuepbach Energy.

Jean-Jacques Mosconi, directeur de la stratégie de Total est plein d’enthousiasme.

Il évoque des résultats très prometteurs, grâce aux partenaires américains de Chesapeake Energy’s qui vont aider Total à réussir ces extractions. lien

Le premier à avoir fait une demande d’exploration du sous-sol est un géologue suisse, Martin Schuepbach, (Schuepbach Energy) qui pense que «  le potentiel de ce gaz de schiste en France est de plusieurs dizaines de milliards de mètre cubes  »

Le ministère de l’écologie a donc coupé la poire en deux entre lui et Total.

Schuepbach s’est allié à GDF-Suez, et Dale pour explorer le site de Nant au Larzac, alors que Total et Chesapeake Energy’s sont sur le secteur de Montélimar. lien

De nombreux départements sont donc visés par ces extractions : l’Hérault, la Lozère, le Gard, les Bouches du Rhône, le Vaucluse, et la Drôme.

La carte des gisements est sur ce lien.

José Bové, et d’autres, sont naturellement sur la brèche : « Pour l’instant, on est uniquement dans la logique de propagande. Toutes les firmes pétrolières se sont jetées dessus. Maintenant qu’ils se rendent compte qu’il y a des problèmes, parce que la population n’aime pas être mise devant le fait accompli, forcément ils sont en train d’essayer de trouver un moyen de revenir. Si on regarde ce qui s’est passé aux Etats-Unis et au Canada, la réalité est toute autre. Les problèmes posés par la fracturation sont des problèmes majeurs (…) si le gouvernement s’entête à vouloir imposer ces forages de cette manière là, il est évident que les gens ne laisseront pas faire ces forages, même de prospection. Il est trop tôt pour dire quelle forme prendrait cette mobilisation, mais mobilisation il y aura, c’est certain. (…) il est impossible théoriquement de faire des forages de prospection sans des arrêtés préfectoraux les autorisant (…) on est sur des territoires ou la question de l’eau est centrale et où les nappes phréatiques sont d’une fragilité extrême » a-t-il déclaré récemment. lien

Pour l’instant, l’information du public a été faite essentiellement par les militants, et la presse.

Quant à la ministre de l’écologie, interrogée sur la possibilité d’un débat public, elle n’a pas voulu commenter, ni expliquer les raisons pour lesquelles elle avait attribué des permis sans en parler aux populations.

La préfecture de région interrogée n’a pas voulu faire le moindre communiqué.

On le voit, la transparence n’est toujours pas au rendez vous.

Seule la société Total a publié un communiqué concernant les permis obtenus.

On y apprend qu’un arrêté ministériel émis discrètement le 1 mars 2010 a attribué pour une période de 5 ans, un permis d’exploiter une zone de 4414 kilomètres carrés allant du sud de Valence à la région de Montpellier. lien

L’entreprise Total a pour objectif de démontrer la présence de gaz de schiste dans la région de Montélimar, et si les résultats sont positifs, ils seront étendus à tout le secteur attribué. lien

Le petit monde politique s’agite.

Entre Jean Tibéri, l’ex maire parisien déchu, qui veut « encourager la recherche et l’exploitation de ce sous-sol minier  » et Jean Michel Gonnot (UMP) qui est plus sur la réserve en demandant « si le gouvernement ne devrait pas réfléchir, dés à présent, sur les conditions particulières qui devraient être mises à leur exploitation, et ceci afin d’éviter les difficultés, les conflits et les nuisances particulières que cette exploitation pose  » et en passant par Jean Louis Bianco qui interroge l’assemblée nationale « de quelle manière le gouvernement compte y associer les élus et les représentants associatifs, et surtout, l’ensemble des mesures de sécurité prévues pour garantir la protection de l’environnement pour ce type d’exploitation particulièrement risquée  », on mesure tout le chemin qui reste à parcourir pour faire vivre la démocratie.

Les élus régionaux interrogés sont dubitatifs.

A part José Bové qui réclame le gel des prospections, et demande aux maires de prendre des arrêtes municipaux pour interdire les forages, on trouve des députés de gauche ou de droite qui restent dans le flou. lien

Robert Lecou (UMP) à déclaré « vous êtes le premier à m’en parler », tout comme Jean Pierre Grand (UMP) ou Kleber Mesquida (PS) qui « n’ont jamais entendu parler des gaz de schiste », ou William Dumas (PS) qui a « entendu des échos dans la presse » et se dit « franchement pas au cœur du sujet ». lien

Le PS pense « qu’un débat public parait nécessaire, et qu’un moratoire est ce qui correspond le mieux à la mise en œuvre du principe de précaution »

Les écologistes de Cap 21 et d’Europe écologie-les Verts, ainsi que le Parti de Gauche soutiennent une pétition.

Elle a récolté en 3 jours près de 3000 signatures, et on peut la signer sur ce lien.

Allons-nous assister en France à la guerre du gaz de schiste ?

L’avenir nous le dira, car comme répète régulièrement mon vieil ami africain :

« Ne met pas ton doigt entre l’écorce et l’arbre ».

L’image illustrant l’article provient de « québec-politique.com »


Moyenne des avis sur cet article :  4.51/5   (41 votes)




Réagissez à l'article

100 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 20 janvier 2011 11:21

    j’ai encore quelques années pour trouver un détendeur qui ira du robinet de la cuisine à la gazinière ! smiley


    • olivier cabanel olivier cabanel 20 janvier 2011 11:35

      au Chat,
      oui,
      auparavant pense à séparer le gaz de l’eau...
       smiley


    • olivier cabanel olivier cabanel 20 janvier 2011 11:35

      ni fumer sous la douche...
       smiley


    • Harfang Harfang 20 janvier 2011 12:06

      Et comment arroser sa dinde au four sans faire exploser sa maison ?


    • olivier cabanel olivier cabanel 20 janvier 2011 12:59

      Harphang,
      peut-être éviter l’eau...
      un bon jurançon pourrait faire l’affaire...
       smiley


    • brieli67 22 janvier 2011 08:23

      sympa pour le Béarn !! c’est vraiment pas dans le coin....

      qu’en pense la Bayroute ?
      marché porteur, une thématique pour se coltiner du Vert ?
      vert + orange = caca d’oies

      Etes bien informés que la terre a tremblé dans notre vallon - suite à des prospection « géothermiques » dans les faubourgs de Bâle
      la Terre n’aime pas ça surtout si des apprenti-sorciers sont à l’oeuvre

      1356 et ça installe des centrales nucléaires....

      Yoooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo donc

      c’est l’Allemagne, la Suisse ....................
      comme fanfaronne notre Dépendant périnéal aux fosses nasales septiques.

      Mémère Marko-Fessenheim toussote, crachotte..
      et hop on rajoute 30 ans pour ses loyaux services.
      Cadeau !


    • olivier cabanel olivier cabanel 22 janvier 2011 08:30

      brieli
      la prolongation de vie des centrales nucléaires française représente un risque certain
      tant que nous n’aurons pas eu un accident majeur, ils vont continuer leurs conneries !
      merci de ton commentaire, et de tes liens facétieux...
       smiley


    • kemilein 20 janvier 2011 12:03

      vous vous trompez !!

      les compagnies petrolières le disent elles mêmes !
      il n’y aucune crainte, ca ne pollue pas les nappes phréatiques.

      d’ailleurs elles le disent : il n’est pas nécessaire de faire une enquête car tout va très bien, aucun danger.


      • olivier cabanel olivier cabanel 20 janvier 2011 13:00

        kemilein
        il n’y a aucune raison de ne pas croire en leur parole.
        jusqu’à présent, les compagnies ont démontré qu’elles n’avaient rien à cacher,
        deepwater, par exemple.
         smiley


      • Tarouilan Tarouilan 21 janvier 2011 00:20

        Et c’est prévu...... opérationnel en 2012......en région parisienne..... :

        La société américaine, dont le vice-président est le demi-frère de Patrick Balkany, le député maire de Levallois-Perret, s’introduit aujourd’hui à la Bourse de Paris, sur le compartiment professionnel.

        60 à 100 milliards de barils de pétrole dorment sous le Bassin parisien. Soit l’équivalent de 70 à 120 années de production du Koweït ! Cette estimation réalisée par l’Institut français des pétroles (IFP) suscite la convoitise de la petite société américaine Toreador dont le vice-président se nomme Julien Balkany, 30 ans, le jeune demi-frère de Patrick, le député maire de Levallois-Perret.

        Et les installations non seulement ça polluera toutes les nappes phréatiques, mais en plus c’est très laid, avec une énorme emprise au sol et ça pue !
         


      • Tarouilan Tarouilan 21 janvier 2011 00:28

        A perte de vue, dans toute la banlieue parisienne, voila l’avenir de l’urbanisme industriel selon les canons du frère à l’ineffable Balkany : http://blog-s.greenpeace.fr/uploads/2011/01/GP05J4_press.jpg

        Vite, vite ........... ça démarre en 2012....... en préparation, ........


      • Tarouilan Tarouilan 21 janvier 2011 00:57

        Pour nous mettre en appétit... voila des vidéos pour le pétrole (région parisienne) mais souvent c’est mixte avec du gaz aussi :
        http://www.youtube.com/watch?v=I-F4mDab4bY&feature=related
        http://www.youtube.com/watch?v=0P8733z50SM&feature=related
        Et la nos amerloques doutent sérieusement du bien fondé de ce système, apprêtons-nous à voir, la campagne de communication du frère Balkany : http://www.youtube.com/watch?v=qwtY18i6pZ8&feature=related


      • olivier cabanel olivier cabanel 21 janvier 2011 07:18

        merci de toutes ces vidéos,
        elle seront très pratique pour l’article qui suivra sous peu.
        à+


      • ARMINIUS ARMINIUS 21 janvier 2011 09:00

        Et vous vous demandez pour qui voter en 2012 ? L’Ecologie n’est plus une affaire de « bobos de gauche », c’est une question de survie ! Ce régime devient aussi con que celui de Ceaucescu. Bientôt les habitants de Montélimar, et pas qu’eux, vont voir le sol exploser sous leurs nougats...Plus personne ne veut de se monde de fous qui pollue et épuise les ressources essentielles à notre existence et à la vie de nos enfants. Pour reprendre la formule de Sarcau (se toujours !) : Les politiques ça commence à bien faire !


      • olivier cabanel olivier cabanel 21 janvier 2011 09:36

        Arminius,
        qu’ajouter à ce commentaire ?
        je le trouve parfait.
        comme vous le dites, l’écologie appartient à tous les français,
        ils faut que ceux ci réagissent,
        on est en train de foutre ce pays en l’air,
        il serait temps de crier « dégage » à ceux qui nous empoisonnent la vie.
        cordialement
        à+


      • Vent d'est Vent d’est 20 janvier 2011 12:05

        Ho non ! un autre article fait par d’affreux écolo qui critiquent les bienfait du néo libéralisme et du gaz de schiste .

        Vous vous rendez pas compte ? cela nous donnerait l’indépendance énergétique et nous développerons un grand dynamisme industriels dans les Cévennes. Il faut bien rentabiliser ces régions vides et peu peuplés, ainsi que notre sous sol ! En plus ça créera de nouveaux emplois, vous qui vous plaignez tout le temps.

        Et grâce à notre gaz de schiste, certain citoyens bénéficieront du gaz gratuit via leur robinet ! N’est il pas là un immense progrès ?

        Et la nature, elle est faites pour etre domptée ! Quoi de plus beau un paysage de puis de gaz de schiste, pétroles, parcouru par de nombreux pipelines, garni d’usine et de barre résidentielle, et constellé d’autoroute ? une merveille ! Vous vous rendez compte qu’il existe dans ce monde, des coins sauvages ou la nature est épanoui et où les hommes et animaux vont et vivent en toute liberté ?? Mais quel horreur ! c’est contraire à nos valeurs !! Nous les néo libéraux financiers, nous vous proposons bien mieux !!

        Et puis pensez à moi, actionnaire de Total, qui va pouvoir se faire les couilles en or !!!

        Notre prochain projet est de transformer les forêts du monde en réservoir de gaz organique : en effet en coupe tout, on envoie tous les végétaux en usine de fermentation et on récupère le gaz issu de celle ci ! Faut bien rentabiliser l’Amazonie !

        Voyez ce que le néo libéralisme peut faire pour vous ! que des bonne choses !


        • olivier cabanel olivier cabanel 20 janvier 2011 13:01

          vent d’est
          merci pour ce commentaire au second degré, et que j’apprécie.
          on ne comprend pas pourquoi les citoyens s’inquiètent
          ben ali était un gentil dic..euh dirigeant
          et sarkozy est un homme de grande envergure.
           smiley


        • manusan 20 janvier 2011 12:10

          Les projets de gisements en Europe, c’est surtout du coté polonais il me semble.

          Perso, je préfère de loin une centrale EPR tournant au MOX.


          • Pyrathome pyralene 20 janvier 2011 12:18

            ni l’un ni l’autre smiley


          • olivier cabanel olivier cabanel 20 janvier 2011 13:04

            manusan
            si vous aviez ouvert la carte proposée, vous auriez constaté que les gisements étaient aussi en France, et que d’après les experts, ils seraient considérables.
            quant à l’EPR, c’est amusant.
            la centrale en construction devait etre inaugurée en 2009
            maintenant on évoque timidement 2013
            elle devait couter 3 milliards
            maintenant on évoque plus que le double
            et on a toujours pas de solution pour traiter les déchets.
            vous êtes encore pour ?
             smiley


          • manusan 20 janvier 2011 13:26

            Olivier, ça ne me dérange pas qu’une centrale coute chère, si elle est bien contrôlée et tourne pendant 60 ans. Le MOX c’est les déchets des centrales 2eme générations. rien n’empêchera d’utiliser les déchets actuels pour les 4eme génération à neutron rapide (prévue 2040-2050).

            Solaire + éolien, très bien mais grand maxi 20-30 % et sans contrôle réel de la production (vent, nuage ect ...), il faut mini 70% d’appoint (nucléaire + hydro-électrique).

            Vous posez le mauvais débat, éolien/solaire est compatible avec nucléaire, c’est pas l’un contre l’autre. Par contre dac avec vous concernant les lobby financier/commercial de la filiale nucléaire, 75% de production c’est bien trop, mais je vous rassure, on a strictement rien prévus derrière les centrales qui vont fermer à la chaine en même temps que la voiture électrique se développera faute de pétrole. Ça veut dire récession, pas de voiture, retour au cheval, fermeture d’agoravox.


          • olivier cabanel olivier cabanel 20 janvier 2011 16:25

            manusan
            sauf que les déchets qui vont en sortir seront encore plus dangereux...
            et qu’il n’y a toujours pas de solution pour s’en débarrasser.
            quand aux alternatives avec les énergies renouvelables, j’ai déjà donné dans un article ancien la preuve que nous pouvions facilement éviter le nucléaire, et le pétrole, sans pour autant se priver.
            http://www.agoravox.fr/actualites/technologies/article/comment-tourner-la-page-du-76430
            à+


          • Pyrathome pyralene 20 janvier 2011 12:16

            Et oui Olivier, encore un crime majeur contre l’humanité qui se prépare, ils sont devenus complétement fous et on s’opposera par tous les moyens à cet horreur.....


            • olivier cabanel olivier cabanel 20 janvier 2011 13:06

              pyralène
              j’approuve tes commentaires, bien sur,
              et merci de l’info sur les 2000 comptes bancaires
              à+
               smiley


            • Pyrathome pyralene 20 janvier 2011 12:43

              Autre sujet, il y a effectivement de l’eau dans le gaz, ça va leur péter à la figure..... smiley


              • alberto alberto 20 janvier 2011 21:45

                Oui, pyralene : ça sent le gaz aussi de ce côté !

                Mais les plombiers sont à la rescousse pour éteindre l’incendie : silence et bouches cousues dans les médias...

                La pression monte dans la cocotte minute : attendons ?

                Bien à toi.


              • alberto alberto 20 janvier 2011 12:56

                Bonjour, Olivier

                Après l’ère des Néocons, nous voici arrivé à celle des Hypercons !

                Prêts à faire crever tout le monde, y compris leur propre descendance, pour quelques poignées de pognons dont ils ne savent déjà plus que foutre !

                Et quand on entend l’autre Agité Présidentiel cracher : « bon l’environnement ça commence à bien faire » on comprend très bien à qui nous avons à faire

                 Humanisme, équité, écologie, quémande le peuple : « aux chiottes et vive le pognon !! » répond l’écho élyséen.

                Alors après le nucléaire, les OGM, les pesticides, les médocs délétères, le gaz de schiste ne sera que le énième avatar de l’hyperconnerie exponentielle qui nous fera tous crever...

                Alors, crever pour crever il va bien se retrousser les manches et aller à la bagarre : no pasaran que diable !

                Bien à vous.


                • olivier cabanel olivier cabanel 20 janvier 2011 13:08

                  alberto,
                  notre nainpérial président s’intéresse moins à l’écologie depuis qu’il a constaté que l’électorat écolo n’était pas tombé dans son piège grossier.
                  on va aller à la bataille,
                  les tunisiens nous ont ouvert la voie.
                   smiley


                • slipenfer 20 janvier 2011 13:09

                  « 4414 mètres carrés allant du sud de Valence à la région de Montpellier »

                  et au milieu il y a la central nucléaire Tricastin qui ne fuit jamais

                  Rejets de carbone 14 de juin et juillet 2008,Fuite d’uranium du 8 juillet 2008
                  La Socatri, une filiale de l’AREVA annonce que le volume d’effluent relâché est de 6,25 m3, rapportant la quantité d’uranium libérée à 75 kg. 224 kg d’uranium ont débordé d’une cuve de traitement d’uranium, dont 74 kg seraient parvenus jusqu’à la rivière de la Gaffière et le Lauzon
                  on na toujours pas récupéré l’uranium,a l’époque prés du site l’eau était contaminée.

                  le gaz ne risque t’il pas d’être en plus radioactif ?
                  et l’eau du robinet explosive en plus.
                  les terroristes vont pouvoir faire des bombes sale pour pas cher.
                  le prix du litre de vin dans la région va augmenté,on pourra
                  le vendre a la CIA euh ! al dalida

                  En 2002 et 2003, EDF a déclaré deux incidents génériques de niveau 1 sur l’échelle INES relatifs à la tenue au séisme de composants de certains REP 900 MWe français, dont ceux de la centrale du Tricastin.

                  Il veulent faire des faillent en profondeur dans cette région, c’est bien ça

                  ça me rappelle les trous dans le golf du Mexique (aucun risque) 

                  avec la chance qu’ils ont tout le gaz est peut être sous la central  smiley

                  Depuis le temps que tout le monde dit (en France un jours ça va pété)


                  • olivier cabanel olivier cabanel 20 janvier 2011 13:17

                    slipenfer,
                    merci d’avoir fait le parrallele avec la catastrophe de deepwater,
                    effectivement, c’est au moins le même danger,
                    sauf que là, a part le gaz qui se retrouve dans la nappe phréatique, il y a aussi tous les composant chimiques dangereux...
                    il faut se mobiliser au Larzac, et à Montélimar, lieux des premiers forages.
                    merci de ton commentaire.


                  • olivier cabanel olivier cabanel 20 janvier 2011 16:26

                    slipenfer,
                    juste un rectification
                    il y a une « coquille » ce sont des kilometres carrés, et pas des metres, ce qui ne voudrait rien dire !
                    toutes mes excuses.


                  • dogon dogon 20 janvier 2011 13:11

                    Bonjour Olivier,
                    J’ai vu ce documentaire il y a quelques jours. Il est effarant. Il faut relayer ces informaions à grande échelle.
                    C’est d’ailleur Dick Chesney en personne qui a fait annuler une loi qui interdisait l’utilisation de cette technique.
                    Espérons-que dans les comptes qu’un banquier suisse à remis à Wikileaks, on trouve des traces de ce que ça rapporte à Halliburton, la seule et véritable World Company dans laquelle il est de bon ton, quand on est riche et puissant d’avoir une participation.


                    • olivier cabanel olivier cabanel 20 janvier 2011 13:19

                      bonjour Dogon,
                      c’est d’autant plus idiot que l’on sait faire aujourd’hui du carburant a partir d’énergies renouvelables,
                      le méthane lié à l’activité humaine comme je l’ai évoqué dans de nombreux articles.
                      ils sont vraiment tombé sur la tête.
                      merci de ton commentaire.


                    • dogon dogon 20 janvier 2011 14:11

                      Oui, bien sur. J’ai d’ailleur lu avec beaucoup d’intérêt votre article sur le moteur à eau de cet ingénieur américain dont le nom m’échappe. 
                      C’est à cette occasion que je vous avais parlé d’énergie libre (un lien, peut-être pas le meilleur, parmi beaucoup d’autres http://www.conspirovniscience.com/energie.phpaucoup).

                      Mais toutes ces technologies, en nous libérant de l’écrasant duopôle énergie/pollution, redonneraient le pouvoir à des gens tels que vous et moi et, pour ces criminels-là, c’est hors de question. Ils ne vivent que pour dominer et ceci, à n’importe quel prix. En voila encore un exemple.


                    • olivier cabanel olivier cabanel 20 janvier 2011 17:42

                      dogon,
                      il s’appelait stan Meyer, et il semble bien qu’il ait été assassiné.
                      j’ai écris deux articles à son sujet,
                      le dernier est paru il y a peu,
                      voici le lien
                      http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/etonnant/article/faire-le-plein-avec-du-vide-86762
                      et puis il y a aussi le procédé pantone, qui permet d’économiser le gaz oil...mais çà n’a rien a voir avec « le moteur à eau ».
                      mais nous sommes sortis du sujet !
                       smiley


                    • dogon dogon 20 janvier 2011 22:57

                      Olivier, stp,
                      Tu fais partie de mes contributeurs favoris.
                       J’aimerais écrire un article avec TOI sur l’énergie libre.

                       smiley


                    • olivier cabanel olivier cabanel 20 janvier 2011 23:02

                      dogon,
                      avec le plus grand plaisir,
                      j’ai déjà écris qq articles sur le sujet,
                      jp petit, et d’autres, mais on peut bien sur développer.
                      demande à av mon mail, je leur donnerais mon accord.
                      à+


                    • dogon dogon 20 janvier 2011 23:09

                      Super ! Mais, comme je l’ai annoncé mainte fois, je suis de l’âge du (pré)cambrien en informatique. Merci de me joindre le lien pour contacter AV.
                      Et au plaisir d’une collaboration. Je suis plutôt spécialisé dans le « financier » (très) critique.
                      @ bientôt ! smiley


                    • olivier cabanel olivier cabanel 21 janvier 2011 07:15

                      dogon,
                      tout en haut de la page d’av, sur la même ligne que la date du jour (qui est a droite) il y a au bout à gauche la mention contact.
                      il suffit de cliquer dessus, de faire la demande, et normalement, tu auras ta réponse,
                      à+


                    • Triodus Triodus 20 janvier 2011 13:19

                      @Slipenfer : Selon la loi de Murpheto : 20% de de qui merdera emmerdera le 80% restant..

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès