• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

anomail

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 825 0
1 mois 0 1 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • anomail 9 août 14:30

    @Pierre

    Comme vous citez des zombies formatés de droite smiley



  • anomail 9 juin 18:26

    @Pierre

    « de grands économistes comme Jules Dupuis, A Smith et autres ont vanté cette idée. »

    Ce sont de économistes libéraux orthodoxes, normal qu’il promeuvent cette idée.

    On les qualifie de « grands » parce qu’ils collent à l’idéologie du moment.

    Mais comme vous l’écrivez vous-même, ça reste une idée.

    Soumettez-là à de « grands économistes » hétérodoxes et ils vous diront le contraire évidemment.

    Par exemple Thomas Piketty suite à une étude qu’il a mené lui-même conteste que la baisse des taux d’imposition pour les revenus les plus élevés ait une utilité économique.
    http://piketty.pse.ens.fr/files/presse/LeMonde061198.htm

    Alternatives économiques avec des exemples que cette belle théorie est tout simplement invalidée par les faits :
    https://www.alternatives-economiques.fr/courbe-de-laffer/00044010

    Libération : « Si la courbe de Laffer existe, c’est surtout dans l’esprit des ennemis de l’impôt ».
    http://www.liberation.fr/futurs/2013/11/21/trop-d-impot-tue-t-il-vraiment-l-impot_961030

    D’autres encore nous disent qu’il s’agit d’un concept zombie : Complètement mort car infirmé par des études sérieuses outre-atlantique, mais qui nous pourrit la vie politique en continuant de marcher dans l’esprit de beaucoup car elle assez simple et séduisante pour être consensuelle si on ne l’examine pas réellement :
    http://www.raphael-didier.fr/2016/11/fillon-trump-et-la-courbe-de-laffer.html



  • anomail 6 juin 17:33

    @Pierre

    "La science économique n’est pas une science totalement exacte mais il n’a jamais été démontré que la courbe de Laffer était inopérante.« 

    Dans le cas qui nous intéresse c’est même pas une science du tout.
    La démarche scientifique consiste à émettre des hypothèses puis à essayer de les infirmer.

    Ici on fait exactement le contraire : Laffer dessine sa courbe et les libéraux utilisent tous les biais cognitifs qui leurs passent sous la main pour essayer de faire croire qu’elle fonctionne, parce qu’elle correspond leur bien à leur doctrine.

     »mais il est clair qu’une fiscalité excessive entraine une fraude plus forte"

    Ah, là vous avez mis le doigt dessus.

    Ainsi la courbe de Laffer intégrerait la fraude ? La fraude serait donc admise, juste comme ça ?

    Et bien je pense que c’est vrai, et que les sanctions ne sont pas du tout à la hauteur des dommages que ces pratiques font subir à la société.

    Quand une poignée de personne est capable de pourrir la vie de millions d’autres pour leur compte personne, je pense que l’on pourrait qualifier ça de trahison envers la nation.



  • anomail 2 juin 10:21

    @Pierre

    La courbe de Laffer est surtout un outil de combat réthorique très prisé des ultra-libéraux au même titre que la théorie du ruissellement.

    Sa simplicité et la couche de verni pseudo-scientifique qui la recouvre permet de briller sur les forums et dans les soirées mondaines.

    Il est vrai que chaque coté de la courbe les recettes fiscales tombent à zéro, malheureusement ce sont les deux seuls points dont on peut être certain.

    Utiliser cette courbe déterminer le point optimal d’imposition, or ce point est fortement dépendant du contexte économique et de la culture de la zone concernée. De plus, il évolue probablement avec le temps.

    C’est pourquoi cela reste une théorie peu appliquée en dehors des forums car en pratique il est impossible de tracer cette courbe, ce qui empêche simplement son utilisation.

    Certains pays ont bien vu leurs recettes fiscales augmenter peu après avoir baissé les impôts, comme la Suède dans les années 1990. Mais celle-ci a, en parallèle, mené une dévaluation et des réformes économiques : impossible, donc, de distinguer un éventuel « effet Laffer ». Quant aux Etats-Unis de Reagan, les baisses d’impôts y ont entraîné une baisse des recettes.

    Moi aussi j’y croyais quand on me l’a présentée smiley

    C’est qui l’indécrottable finalement ?



  • anomail 30 mai 10:42

    @Pierre

    "on est incapable de comprendre que plus les taux d’imposition sont faibles, plus il y a de rentrées fiscales« 

    Vous parlez de la courbe de Laffer, la fameuse tarte à la crème des économistes dominicaux ?

    Sauf que ça reste une théorie.

     »quand on est con, on est con..."

    Vous en êtes un autre, Monsieur smiley

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès