• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Pierrot

Pierrot

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 714 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • Pierrot Pierrot 29 juillet 2010 19:31

    Il convient de tirer les enseignements de ce grave accident afin de se prémunir de futurs accidents.
    Il ne me semble pas réaliste d’empêcher éternellement tous forages pétroliers off shore.

    Les principales mesures à prendre pourraient être, à mon avis :

    - mettre en place au niveau national et mondial une autorité de sûreté-sécurité dans ce domaine,

    - ne pas économiser sur la sûreté,

    - n’exploiter qu’après avoir mis au point et testé les moyens de parer à l’imprévu dont la succession d’évènements peu probables,

    - former le personnel à la gestion du risque.

    Je pense que la mise en place de ces propositions éviteraient beaucoup de catastrophes ou en réduiraient les conséquences sanitaires et environnementales.


  • Pierrot Pierrot 29 juillet 2010 18:42

    D’après l’article du journal LE MONDE daté du 30 juillet 2010, il y a 3 sortes de gaz non conventionnels :
    - les gaz de houille
    - les gaz de réservoirs ultra-compacts
    - les gaz de schistes.

    l’exploitation des gaz de schistes s’est développée depuis 2000 sous l’effet d’évolution techniques en particulier par la fracturation de la roche sous haute pression avec des ajouts de substances chimiques (acides ...).
    C’est une exploitation potentiellement polluante dont l’avenir est incertain. 


  • Pierrot Pierrot 24 juillet 2010 12:38

    à geo 63,

    c’est exact qu’il existe un « photovieillissement » du PVC.
    Mais il me semble douteux que ce phénomène existe à l’intérieur des canalisations de conduite d’eau où le rayonnement solaire est absent !


  • Pierrot Pierrot 24 juillet 2010 07:19

    Bonjour,
    article inutilement anxiogène, certainement dû à un manque d’information toxicologique.

    La toxicité du chlorure de vinyle est bien connue depuis des décennies.
    Mais un dépassement de 3 % des teneurs admissibles de chlorure de vinyle dans l’eau est certes facheux mais sans risque sanitaire.
    Il existe, en fait, une marge importante entre le niveau de la teneur admissible et le niveau de risque sanitaire.
    Le niveau de teneur admissible est un niveau que l’on sait atteindre usuellement industriellement mais ce niveau est déconnecté du risque sanitaire.

    Le PVC est un polymère particulièrement stable et résistant à de nombreux agents chimiques ainsi qu’un vieillissement.
    Le relachement du monomère gazeux de chlorure de vinyle est infinitésimal.
    Il n’y a aucun risque à utiliser, pour de nombreux usages, le PVC.

    L’INVS est parfaitement informé et rassurant sur ce point.


  • Pierrot Pierrot 18 juillet 2010 22:54

    Certes le dépistage systématique (via le dosage de PSA) est inutile, cependant le dépistage du cancer de la protate est utile pour les sujets à risque.

    Un cancer dépisté tôt est plus facilement guérissable que s’il est dépisté tardivement.
    Il est faux d’affirmer que ce type de cancer ne se soigne pas (chirurgie, radiothérapie, voie ultra sons etc.) même s’il existe parfois des effets secondaires pénibles.

    Un article plus modéré aurait été utile.
    Les urrologues ne sont pas tous des imbéciles intéressés par l’appat du gain.

    La HAS a montré ses limites dans certaines affirmations médicales.







Palmarès



Agoravox.tv