• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Robert Bibeau

Robert Bibeau

Canadien vivant à Montréal.
Ex-formateur en perfectionnement des adultes
Enseignant d'économie et d'histoire au secondaire (Québec-Canada)
Journaliste et analyste en économie politique.
bibeau.robert@videotron.ca

Tableau de bord

  • Premier article le 10/01/2011
  • Modérateur depuis le 08/02/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 366 1907 8830
1 mois 4 24 82
5 jours 0 8 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 24 16 8
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Robert Bibeau Robert Bibeau 14 octobre 16:01

    @Hervé Hum

    Pour commencer j’ai regrouper ces échanges en éliminant le bruit de fond

    Je suis d’accord avec la boucle de l’aliénation que tu décris et elle pose cette boucle la question de sa rupture = comment mettre fin à cette répétition infernale a supposé que l’idéal soit de mettre fin à la domination ???? Est-ce le cas ???

    A ton assertion : « Où cet art consommé, nécessite précisément l’état d’urgence pour faire accepter la soumission de cette majorité à une minorité présenté comme l’élite » j’ajouterais que cet art consommé doit d’abord faire croire à cette majorité qu’elle est menacée (et pas par la minorité mais par des éléments au sein même de cette majorité) et que donc elle doit accepter les sacrifices le temps que la minorité s’occupe de son bien (dans tous les sens du terme)

    Merci pour tes posts 

    robert Bibeau un webmagazine libre et indépendant è consulter fréquemment http://www.les7duquebec.com&nbsp ;



  • Robert Bibeau Robert Bibeau 13 octobre 21:34

    @Hervé Hum



    Nous reviendrons sur ces conditions objectives = pas subjectives mais objectives qui font varier ce pourcentage 




  • Robert Bibeau Robert Bibeau 13 octobre 17:25
    @Hervé Hum

    Hervé tu approches de la conscience de classe qui seul peut te permettre de sortir du cercle vicieux où Bécassine et toi êtes enfermée TU ÉCRIS AVEC LUCIDITÉ :


    « Aujourd’hui, toutes les conditions requises sont là pour changer de mode de pensée, mais il lui manque un événement déclencheur qui oblige les citoyens à se remettre en question. »  

    Personnellement JE CROIS QUE TU VAS TROP VITE EN BESOGNE mais en gros tu as raison de souligner que les conditions OBJECTIVES et SUBJECTIVES pour l’éclatement de cet « événement déclencheur » mûrissent rapidement = ca s’appelle une INSURRRECTION populaire (pas encore une révolution = la révolution étant l’une des tangentes que prendra le mouvement insurrectionnel = l’autre voie étant la réaction anti-révolutionnaire et le rétablissement du pouvoir de classe après une répression sanglante = une Commune à la puissance mille) 


    Parmi la go-gauche les pseudos révolutionnaires se laissent berner par la passivité et l’atavisme supposée des ouvriers qui ont commencé à déserter les manifestations syndicales troufions - ridicules et inutiles - une tactique de bobos qui a eu ses heures de gloires dans les années 60-70 et 80 et est aujourd’hui reniée par le prolétariat qui ne se déplace plus (sauf lors des manifs cheminots = liquidées comme les autres) tout comme le prolétariat méprise de plus en plus les mascarades électorales qu’ils désertent en masse - ce sont les petits-bourgs qui trainent dans les salons de scrutins avec leurs puissants bulletins d’airains (sic)

    Tu comprends où je veux en venir ??? Plus le prolétariat élimine de leurres et d’agiotage petits-bourgeois de son horizon politique et idéologique plus il mûrit en conscience et plus il en arrive à focuser sur une seule alternative - risquée - la plus risquée de toutes - L’INSURRECTION POPULAIRE. La supposée passivité recèle une immense colère de classe. Que l’ÉVÉNEMENT QUE TU ATTENDS DÉCLANCHERA-provoquera. Cet événement concret - matériel et tangible ce sera le crash boursier - la dévaluation de la monnaie = la crise économique profonde - la Grande dépression (pire que 1929 car le lastic a été beaucoup étiré-tendu) et la famine et le chômage dans les mégalopoles urbaines industrialisées provoqueront l’insurrection que la go-gauche tentera de monnaieyer contre sinécure en contrepartie d’un plat de lentille (Grenelle) pour la classe en colère.

    Alors la se posera la question RÉVOLUTION OU RÉACTION ?


    Merci pour ton post Hervé

    robert Bibeau Éditeur http://wwwéles7duquebec.com

     




  • Robert Bibeau Robert Bibeau 13 octobre 16:48
    @Bécassine

    Alors je retire l’étiquette et je m’en excuse 

    Mais si tu ne pratiques plus le culte électoral bourgeois tu en est tout de même contaminé jusqu’au trognon … relis tes commentaires ou tu accuses la classe ouvrière d’élire et de porter au pouvoir (soi-disant pouvoir - sic) politique des crétine des imbéciles et des meurtriers OUI Les politiciens sont tout cela mais le prolétariat est en partie manipulée par les médias mainstream pour en arriver là.

    1) J’écris en partie car il faut savoir qu’aux USA en France et dans nombre de vieux pays capitaliste plus de 50% des ouvriers ne votent plus ne pratiquent plus le culte démocrate bourgeois qu’ils ont compris truqué et que tous ces politicards sont TOUS PAREILS Y COMPRIS LA GO-GAUCHE ET la droite.

    2) Sur la question de gauche et de droite = totalement d’accord avec toi d’où ma dérision de go-gauche = la soi-disant goche de la gauche = Ils sont tous pareil je l’ai déjà écrit 

    3) Notre webmagazine offre un espace de diffusion libre et sans attache groupusculaire aux francophones du monde entier 

    Merci pour ton post 

    Robert Bibeau éditeur http://www.les7duquebec.com

     


  • Robert Bibeau Robert Bibeau 13 octobre 16:37

    @Hervé Hum

    Totalement en accord avec toi Hervé notamment quand tu écris ceci :

    « Il ne peut y avoir qu’un renversement des rapports économiques par le prolétariat en vue de sa propre abolition et la mise en place de la démocratie, c’est à dire, sans propriété, mais avec des citoyens responsables, c’est à dire, ayant la capacité de répondre de leurs droits et devoirs envers autrui » 

    D’accord aussi quand tu explicites simplement que LOI - DROIT = FORCE = POUVOIR REPOSANT SUR LA FORCE - LA PUISSANCE MILITAIRE 

    Ainsi tu aurais pu indiqué que ce qui fait que des gens affamés ne pillent pas les supermarchés pleins de produits dont une bonne partie seront jetés et détruit c’est le fusil du policier - qui rappel aux affamés que le droit et la loi de propriété privé des aliments se transmet contre paiement en argent dont on prive les affamés qui ne trouvent pas à vendre leur propriété privé = leur force de travail contre salaire et les droits attachés à la monnaie que la loi cristallise et que le policier fait respecter par la force (L’armée si requis quant trop de prolétaires se révoltent comme aux Philippines après le tsunami récent).

    Merci de ton excellent post 

    Robert Bibeau Éditeur http://www.les7duquebec.com
     
Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès