• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Jeanne, une pucelle très convoitée

Jeanne, une pucelle très convoitée

C’est la foire d’empoigne pour le 1er Mai qui vient : Le FN s’est attribué la légende de Jeanne d’Arc, Sarko veut la récupérer, évoquant le « travail vrai », dans un esprit pétainiste, impliquant l’idée qu’il y aurait un « travail faux », et les syndicats veulent simplement continuer de commémorer le sacrifice de grévistes américains, morts ce jour là, pour défendre nos droits.

Il est probable qu’ils sont encore nombreux ceux qui ignorent aujourd’hui l’origine de cette manifestation, née à Chicago, à l’époque où se syndiquer n’était pas vraiment facile. lien

C’est en 1886 que le journal anarchiste « The Alarm  » organisa un mouvement de grève en faveur de la journée de 8 heures, lequel fut suivi par 340 000 travailleurs, paralysant 12 000 entreprises dans tous les Etats-Unis. lien

5 ouvriers et 7 policiers y laissèrent leur peau.

Ces ouvriers ne voulaient pas « travailler plus pour gagner plus  », seulement travailler moins pour gagner autant.

En 1890, Louise Michel et quelques autres descendirent dans la rue pour continuer ce combat dans les rues de Vienne, sous-préfecture de l’Isère, et un an après, l’armée tira sur la foule faisant 10 morts à Fourmies, dans le Nord (8 avaient moins de 21 ans). lien

Mais quid de Jeanne « la bonne Lorraine  » ?

Nos livres d’histoire sont pleins de ces légendes qui veulent à tort que Napoléon ait été un homme respectable, au-delà de tout soupçons, alors qu’il avait dans sa jeunesse, et plus tard, la haine des Français, (voir mon article « Napoléon le menteur ») et que nombreuses de ces victoires furent en réalité des défaites, erreurs historiques dues au fait qu’il était souvent le propre rédacteur de sa légende, que Félix Faure soit mort d’une attaque cardiaque dans son bureau élyséen, alors que chacun sait maintenant qu’il était mort dans une autre pièce de l’Elysée, dans les bras de sa maitresse (lien), que Kennedy est mort assassiné par un fou, alors que l’on commence à savoir qu’un complot avait été mis en place pour le faire taire définitivement, (lien) et que Coluche serait mort d’un simple accident de moto. lien (voir aussi cet article)

Mais revenons à Jeanne d’Arc ?

Une fois de plus, c’est Henri Guillemin, historien détesté par la caste des historiens « honorables », parce qu’il cernait au plus près la vérité, défiant la « vérité officielle », qui nous donne des éléments de réflexion.

Tout d’abord elle ne s’appelait pas Jeanne d’Arc, et Guillemin affirme que si, à l’époque, quelqu’un l’avait appelé comme ça, elle ne serait même pas retournée.

Ensuite il faut savoir que la France que nous connaissons aujourd’hui n’était pas celle de Jeanne : à l’époque, la France ce n’était que Paris, l’Ile de France, et quelques départements autour de Paris

Tout autour de ce territoire étriqué, des barons se battaient pour élargir leurs emprises.

Pour bien comprendre la situation de cette France, il faut savoir que Philippe le Bel ayant vu tous ses descendants disparaitre les uns après les autres, fut contraint de choisir l’un de ses neveux pour lui succéder.

Or il avait marié l’une de ses filles à Edouard II, Roi d’Angleterre, et l’enfant de celle-ci devint à son tour Roi d’Angleterre sous le nom d’Edouard III.

Ce dernier est donc à la fois Roi d’Angleterre mais aussi petit fils de Philippe le Bel, et donc de fait Roi de France potentiel.

Philippe le Bel en cédant la couronne à un neveu éloigné, Charles V, se trouve en bute à un successeur plus proche d’Edouard III, lequel revendique à raison la couronne française.

Des guerres en découleront donnant la victoire à un camp, puis à un autre, dans lesquelles s’illustrera entre autre un certain Du Guesclin.

Après diverses péripéties, la fameuse « Guerre de cent ans  » le litige perdure et un descendant du Roi anglais va reprendre la bataille à son compte, écrasant en 1415 le camp français à Azincourt.

Un traité sera signé en 1420 entre les 2 camps, Charles VI et Henri V marient leurs enfants : la fille de Charles VI au fils d’Henry V.

Nait de cette union Henry VI, qui logiquement sera le nouveau roi de France et d’Angleterre, au grand dam d’un certain Charles VII qui revendique le trône et qui ne contrôle qu’une toute petite partie du pays.

De plus la situation religieuse est au diapason de ces conflits, puisqu’à l’époque, on ne compte pas moins de 3 papes (lien) les monastères étant devenus des lieux de prostitution, et de trafic en tout genre, où le luxe s’étalait sans honte.

C’est dans ce paysage complexe qu’apparait en 1428 une petite paysanne, qui elle, a vraiment la foi, une certaine Jeanne d’Arc. lien

Le problème c’est que l’histoire qui nous a été racontée n’est pas vraie, l’un des responsables de cette légende embellie travestissant la réalité, étant le célèbre Michelet, ce qui fera dire à Paul Claudel « Jeanne d’arc a plus ou moins disparu dans sa légende » et Bernard Shaw d’ajouter « elle est recouverte d’un badigeon défigurant  ». lien

Gustave Rudler, professeur d’histoire de la littérature française, va démontrer que l’histoire que fait Michelet de Jeanne d’Arc n’est pas fondée, et il énonce les différentes gaffes de ce dernier, qui au lieu de se baser sur les textes anciens, reprend des textes plus récents, sujets à caution, comme par exemple, le récit d’un tailleur audacieux qui aurait posé sa main sur celle de Jeanne, ce qui lui aurait valu une belle gifle, alors qu’en réalité, suite à une erreur de traduction, il s’agissait d’un sein, et non pas d’une main. lien

L’écrivain Laurent Henri dénonce aussi les erreurs historiques de Michelet dans son ouvrage « Gustave Rudler, Michelet historien de Jeanne d’Arc : « Michelet (…) cet amoureux des textes se servait des premiers textes venus à sa portée, il ignorait comment on établit un meilleur texte par l’étude comparée, la recherche de la provenance, des copies d’un original, bref par tout ce travail de la critique d’érudition grâce auquel l’historien s’achemine vers une approximation de la vérité ». lien

C’est l’occasion de saluer le travail méticuleux de l’historienne Régine Pernoud qui a décrypté la vie réelle de Jeanne, séparant le crédible, l’authentique, du reste, en s’appuyant sur des documents d’époque. lien

Henri Guillemin apprendra ainsi que quantités d’histoires racontées sur Jeanne d’Arc sont totalement fausses : elle n’a jamais acheté de maison à Orléans, elle ne s’est jamais échappée de la tour d’où elle était retenue prisonnière à l’aide d’une corde, mais elle avait seulement tenté de se suicider en se jetant dans le vide.

Autre surprise, elle doit son nom à un poète orléanais qui l’en affubla en 1576, et lors de son procès, lorsque les juges lui demandent son nom, elle répond « mon père était nommé Jacques Tarc  » (lien) et lorsque le Roi l’anoblira, il lui donnera comme nom Day, puis plus tard De Lys mais jamais D’arc.

Guillemin va lever d’autres lièvres, démontrant que Jeanne n’a jamais été de sang royal, que sa date de naissance n’est pas la bonne, qu’elle n’est pas Lorraine, et que lorsqu’elle avait 15 ans, elle avait un amoureux, voulait l’épouser, et celui-ci ira jusqu'à la trainer en justice lorsqu’elle refusera le mariage pour lequel elle s’était engagée, mettant à mal la légende de « la pucelle ».

Ce serait pour suivre les voix qu’elle avait entendu lorsqu’elle avait 13 ans, qu’elle aurait décidé à rompre avec son fiancé. lien

Mais on peut aller encore un peu plus loin, car s’il faut en croire les historiens Régine Pernoud et Michel Lamy, rien ne prouve que Jeanne ait bien été brûlée en 1429 en place publique : personne n’a vu son visage, couvert par un capuchon, de plus la place du marché sur laquelle eut lieu l’exécution était fermée au public, et la foule se trouvait à 100 mètres du bûcher. lien

Encore plus surprenant, les archives d’Orléans évoquent 3 visites de Jeanne dans leur ville en 1431, 1432 et 1435, donc après son exécution.

Les notables qui étaient présents l’ont formellement identifié, et enfin une autre archive raconte son mariage avec le seigneur Robert des Armoises, un peu plus tard, rendant improbable le terme « pucelle ». lien

On est donc très loin de l’image d’Epinal d’une « Jeanne d’arc voulant bouter les anglais hors de France », symbole repris par des mouvements d’extrême droite assimilant à tort cette femme légendaire à une lutte de mauvais aloi contre l’immigration.

La totalité de cette histoire racontée par Henri Guillemin est sur ce lien.

En attendant, il semble bien que le candidat sortant soit tombé bêtement dans un piège involontaire que lui aurait tendu le PS, puisque lors d’une réunion interne, des membres de ce parti auraient suggéré à leur candidat une « fête de la gauche  » le 1er mai, information ayant fuité, mais finalement abandonnée par Hollande.

Toujours dans sa logique d’affrontement, Sarközy aurait donc saisi l’occasion pour lancer son idée d’une « fête du vrai travail », se trouvant du coup en porte à faux autant avec le FN qu’avec les syndicats. lien

On ne sait pas qui, des syndicats qui vont manifester le 1er mai pour la défense de leurs droits, du FN qui va fêter une Jeanne qui ne leur appartient pas, ou de Sarközi qui joue son va-tout pour garder sa place, gagnera, ce qui est certain, c’est que dans sa tombe, Jeanne doit doucement rigoler, car comme dit mon vieil ami africain : « plus le singe monte au cocotier, plus il montre son derrière ».

L’image illustrant l’article provient de « jesusfilsdedieu.blogspot »

Olivier Cabanel

Articles et informations

A qui appartient la pucelle

Ouvrages de Régine Pernoud sur Jeanne d’Arc

Le centre Jeanne d’Arc

Jeanne d’Arc, la légende revisitée

Jeanne d’Arc, ni bergère, ni pucelle ?

Les secrets de Jeanne


Moyenne des avis sur cet article :  3.31/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

125 réactions à cet article    


  • oncle archibald 26 avril 2012 09:13

    " il semble bien que le candidat sortant soit tombé bêtement dans un piège involontaire que lui aurait tendu le PS« 

    Mais ils sont cons ou quoi au PS ?? Quand ils piègent Sarkozy ils ne le font pas volontairement ?? Enfin ... 

    Perso je retiens de cette histoire que sur la place du marché à Rouen se trouve un édifice qui était déjà une auberge du temps des évènements relatés dans les livres d’histoire et contestés par les »révisionnistes« en tout genre dont Olivier fait partie. Or cette auberge dénommée »La Couronne« sert un »caneton à la Rouennaise" qui est une pure merveille gastronomique .. 

    Incontestablement voilà une bonne nouvelle. Il y en a si peu ces temps derniers que je tenais à la partager ... 

    • olivier cabanel olivier cabanel 26 avril 2012 10:47

      cher oncle

      merci de nous avoir fait partager cette adresse à laquelle, j’en suis sur, ils seront nombreux à se rendre, afin de tester cette pure merveille gastronomique, espérant que les tarifs ne soient pas astronomiques ?
       smiley

    • oncle archibald 26 avril 2012 11:04

      C’est sur Olivier, l’addition est salée, mais déguster un chef d’oeuvre culinaire assis derrière la même fenêtre ou il y a six ou sept siècles des badauds regardaient brûler Jeanne d’arc, enfin, bon, pour les croyants, hein .. ca mérite un effort !


    • olivier cabanel olivier cabanel 26 avril 2012 11:09

      cher oncle

      si vous avez bien lu l’article, jeanne n’a pas été brulée, et la femme qui a brulé ce jour là avait une cagoule sur la tête, la population étant maintenue à 100 mètres de là...
      il était donc impossible à vos gastronomes à assister à cette cruelle exécution
       smiley

    • laertes laertes 26 avril 2012 21:19

      Quelques erreurs dans cette démonstration :
      Philippe le bel n’a pu passer sa couronne à un neveu puisqu’à sa mort la couronne est allée à son fils aîné Louis X puis à ses deux autres frères. Le problème de la sucessio n’existait pas. Il a commencé à être soulevé qd le dernier fils de Philippe le Bel, Charles IV est mort sans enfant... Les barons ont alors appliqué la loi salique qui exclue tout passage de la couronne à travers les femmes et attribué cette dernière à un cousin germain (et non éloigné) de CharlesIV : Philippe VI de Valois (et non Charles V qui était son petit fils !) Edouard III n’a fait que réclamer la couronne car la’Angleterre n’appliquait pas la loi salique..et surtout pour contrôler la Flandre et restaurer l’empire angevin d’Henri II


    • Marco07 26 avril 2012 09:27

      Olivier, à défaut de réecrire l’histoire, à quand un article sur vos proverbes Africains ?!



      • olivier cabanel olivier cabanel 26 avril 2012 10:49

        marco

        comment l’entendez vous ?
        vous savez que ces proverbes ont souvent des frères jumeaux sur chaque continents,
        la question serait « comment ont-ils fait pour voyager si loin, à une époque ou les voyages n’étaient pas si faciles ? »
        votre avis ?

      • Marco07 26 avril 2012 13:48

        Olivier, un indice, ce sujet a déjà été traité pour les objets, alors pour des messages....



      • Marco07 26 avril 2012 13:59

        J’avais entendu une fois un proverbe d’un vieux sage (j’ai fait une recherche google pour le coup, mais l’expression varie et ma mémoire n’est pas sûre) :


        No matter how much you shake, no matter how much you dance, the last two drops always end up on your pants.



      • joletaxi 26 avril 2012 09:53

        Amis de l’enclume bonjour
        Bonjour Marco
        Bonjour Oncle, déjà sur le pont

        notre chimiste en apesanteur s’étonne, s’offusque même que l’histoire soit malmenée par ceux qui la racontent.
        Mais c’est ce qu’il fait à longueur d’articles,sa dernière livraison sur Fuku en est la démonstration.

        Ici sur Avox d’ailleurs, il y a de véritables spécialistes pour revoir l’histoire contemporaine, alors vous pensez, celle d’il y a quelques siècles.

        D’ailleurs , c’est quelque part dangereux de démystifier les grands hommes, les gens ont besoin de modèles,de repères pour eux-mêmes se dépasser.
        Toute notre organisation sociale est basée là-dessus.Quand j’ai fait mon service militaire,j’avais la mauvaise habitude, chaque fois que cela était possible, de tendre la main aux haut gradés quand j’étais en face d’eux.C’était très curieux,de voir leur hésitation fortuite entre leur réflexe d’humain de tendre la leur, et de vite la retirer, car se mettre au même niveau était finalement dangereux .
        Les romains l’avaient bien compris.De savoir que jeanne d’Arc était peut-être une petite « chaudasse » n’apporte pas grand chose à l’histoire, mais détruit un mythe, fondateur d’une certaine attitude de courage et de don de soi.

        Les dignes héritiers de 68 peuvent chaque jour constater les résultats de ces opérations « vérité » sur nos jeunes.


        • olivier cabanel olivier cabanel 26 avril 2012 10:51

          mon pauvre jo

          il fait beau, le printemps n’est pas loin, nous venons de ramasser quelques brins de muguets,
          vous devriez y aller, au lieu de perdre du temps à nous égrenner vos commentaires sans humour, même si vous faites de louables efforts, et sans intéret.
           smiley

        • oncle archibald 26 avril 2012 10:59

          Et oui Jo, il n’y a pas d’heures pour les braves ! Du temps ou je travaillais dur mon voisin boulanger avait repéré que j’avais des horaires presque aussi contraignants que les siens et en rigolant avec son gros accent du Nord il me disait : « Eh ! avec les 35 heures, vous comme moi, le Mercredi à midi on a fini la semaine et on peut se barrer en week-end ! AH-AH-AH ». 

          Mais revenons à cette « Chère Jeanne » et à ses moutons ... Pour le premier Mai sur recommandation de Brassens « je reste dans mon lit douillet » les étendards qui marchent au pas, cela ne me regarde pas .. 

          Pour le 6 Mai au soir, il va falloir oublier que les cinq années qui s’annoncent, gérées par les amis de l’Enclume, seront particulièrement pénibles. Je suggère donc de fermer la télé dès 20heures 05 et de passer la soirée avec « une chaudasse » sur les genoux, un caneton à la rouennaise dans l’assiette et une bouteille de Gevrey-Chambertin à portée de main pourfaire glisser tout ça .....

        • joletaxi 26 avril 2012 12:18

          @Oncle

          je suis quasi né dans un resto, et j’ai passé la plus grande partie de ma jeunesse dans cette « ambiance »,les 35 heures ont toujours été pour moi une vue de l’esprit.
          Concernant le canard,j’ai été vérifier la recette dans la bible que m’a laissée mon oncle, grand chef de brigades.A l’occasion, je tenterai de la faire, mais j’ai quelques idées pour l’agrémenter.
          Au fait, quelle garnitures servent-ils avec ce plat ?
          Ils vous finissent la recette en salle, avec la presse et tout ?
          Perso, j’ai une recette de canard à l’orange à tomber... du moins d’après ce qu’en disent mes amis qui l’ont goûtée.
          De savoir que tout ce « bazar » est plein de becquerels de Fuku, ça m’effraie.


        • Marco07 26 avril 2012 14:02

          Bonjour Jo, je soupçonne Olivier de ne pas lire vos commentaires (déjà qu’il n’a pas le temps de lire ses liens...)


           smiley

        • joletaxi 26 avril 2012 14:29

          @ Marco

          une enclume, bien que ce soit un peu froid pour le fondement, on a la possibilité de s"asseoir dessus


        • Lisa SION 2 Lisa SION 2 26 avril 2012 16:09

          @ l’oncle,

          " mon voisin boulanger... ...Eh ! avec les 35 heures, vous comme moi, le Mercredi à midi on a fini la semaine et on peut se barrer en week-end " Si je puis me permettre,j’ai connu un boulanger travaillant au bois et qui travaillait deux jours par semaine, en effet, il fabriquait des miches si bonnes et si denses qu’elles se conservaient au moins une semaine dans un torchon sec. Y zétaient moins cons nos anciens : http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/notre-marechaussee-au-service-du-59539 Les hommes au moyen age travaillaient ils plus que nous ? http://fortune.fdesouche.com/5446-les-hommes-du-moyen-age-travaillaient-ils-plus-que-nous

          @ Jo... ...

          Olivier, bien mal acquis ne profite jamais, ceux qui s’appuient sur de fausses légendes pratiquent ils la diabolisation à dessein ?... a+


        • oncle archibald 26 avril 2012 16:11

          Oui Jo c’est le grand jeu .. ils arrivent avec la table roulante le réchaud à alcool et ils finissent sous ton nez ... Ils servent en garniture le reste du canard grillé, seules les « aiguillettes » sont considérées assez nobles pour la sauce divine, avec trois purées moulées en galettes : pommes de terre, carottes et cèleri .. Vas y c’est super ! Et Rouen, pucelle ou pas, est une très belle ville .. 


        • oncle archibald 26 avril 2012 16:22

          Lisa moi aussi je connais au fond des Hautes Pyrénées, à saint Laurent de Neste pour être précis, un boulanger qui travaille au levain et fait cuire au bois de grosses miches de 3 livres délicieuses qui se conservent facilement quatre à cinq jours et d’ailleurs sont meilleures à partir du deuxième jour ... 

          Mais il a des clients assez cons pour préferer des « baguettes parisiennes » et heureusement qu’il y a quelques autochtones moins tartes mais surtout des touristes pour lui acheter son super pain ... Et comme il aime les sous, le bougre, et il en fait tous les jours. C’est un choix de vie ... Travailler plus pour gagner plus ... D’autres comme moi ont des métiers moins lucratifs que le boulanger et doivent travailler autant que lui pour gagner juste assez .. C’est con non ?

        • gordon71 gordon71 26 avril 2012 10:09

          Salut oli

          On est donc très loin de l’image d’Epinal d’une « Jeanne d’arc voulant bouter les anglais hors de France », symbole repris par des mouvements d’extrême droite assimilant à tort cette femme légendaire à une lutte de mauvais aloi contre l’immigration.

          alors on vire révisionniste ?
           smiley

          mais non je rigole

          • olivier cabanel olivier cabanel 26 avril 2012 10:52

            gordon

            je n’ai fait qu’être le « porte parole » de dignes et respectables historiens, qui ont mis un point d’honneur à tenter de nous proposer une vérité plus sérieuse,
            très belle journée.
             smiley

          • gordon71 gordon71 26 avril 2012 10:59

            Alors si çà reste entre gens « dignes et respectables » 



             tout va très bien

          • gordon71 gordon71 26 avril 2012 11:25

            Cher Oli 


            espérons que les commentateurs suivent vos braves conseils

            et restent eux aussi « dignes et respectables »

            (je ne connaissais pas ces critères pour évaluer la pertinence d’un argument historique ou scientifique, en physique nucléaire çà donne quoi ?......)

          • oncle archibald 26 avril 2012 11:39

            Question 1 : « Les dignes et respectables historiens » seraient-ils parvenus aux mêmes conclusions si la présumée pucelle et son étendard n’avaient étés récupérés par les frontistes ?? 

            Question 2 : « Les dignes et respectables historiens » sont-ils les mêmes qui estiment qu’un avion de ligne bourré de kérozène qui percute une tour de 300m de haut ne peut pas la faire s’effondrer ?? 

          • Cocasse Cocasse 26 avril 2012 10:47

            La symbolique compte davantage, Jeanne d’Arc, c’est le petit jésus du FN !
             smiley
            En ce qui concerne särkôzï dé naädÎï-bôskä, il compte payer quelques milliers de figurants pour faire croire que du monde s’est déplacé pour son squat du « vrai » travail ?!


            • olivier cabanel olivier cabanel 26 avril 2012 10:53

              Cocasse

              s’il faut en croire les barons de l’ump, ça commence à sentir sérieusement le cramé dans leur camp.
              vivement le 6 mai.
               smiley

            • Cocasse Cocasse 26 avril 2012 11:48

              Je serais très heureux de son départ, malheureusement, vous comme moi savons qu’il y a pire après (oh, pas d’un « pire » suffisant pour se déplacer aux urnes certes).
              Par contre, je ne suis pas persuadé qu’il y aura recomposition de la droite. Une droite souverainiste serait dangereuse pour le système. Des gens hargneux comme Copé devraient faire en sorte de restructurer les troupes mondialistes UMP comme elles le peuvent.


            • jef88 jef88 26 avril 2012 11:12

              CHRONOLOGIE....
              Jeanne a été vendue aux anglais par le comte de Luxembourg ....
              Elle a été brulée vive à Rouen ????
              Elle a ensuite fait un séjour dans la vallée du Rhin et en particulier Mayence et Aix la Chapelle...
              Un de ses frère l’a reconnue
              De passage au Luxembourg La Comtesse de Luxembourg lui offre un cheval et un équipement de guerrier... (bizarre non ?)
              Elle épouse ensuite le sire des Armoises ......

              PROBLEMES .......
              Elle était Lorraine ????? Mais la Lorraine n’était pas en France !
              Le Roi lui donne le commandement de son armée !!!!
              Imaginez que le président de la république fasse de même avec une gamine suisse ou belge de 18 ans.....

              CONCLUSION.....
              cette histoire ne tient pas la route !
              d’ailleurs c’est de la pure propagande ; sa béatification a eu lieu au moment de la séparation de l’église et de l’état !!!!!


              • olivier cabanel olivier cabanel 26 avril 2012 11:26

                jef88

                les historiens cités dans l’article affirment qu’elle n’était pas Lorraine,
                en fait Domrémy était à la limite de la frontière, et à cette époque, n’était pas en Lorraine.
                vous devriez visionner les deux conférences d’Henri Guillemin proposées dans l’article, ça ne dure qu’une heure, mais c’est passionnant.
                ensuite, vous êtes libre de croire ce que vous voulez...

              • brieli67 26 avril 2012 13:44

                il n’y a que les LORRAINS de souche 


                qui refusent................la réalité .....

                DOMREMY était dans le BAR MOUVANT allez donc voir en pages historiques de bons fascicules.


                Elle est né et a grandie en terres « Luxembourgeoises » c’est une famille de serfs (et non de vilains) dépendant du Saint Empire allemand boche fritz schleu ........ 
                comme vous voulez ou désirez !

                la Maison de Brienne 
                est champenoise of course......... mais surtout Luxembourgeoise et SERG !!!

                Brienne ne vous dit rien 

                ah bon les bonapartistes ne conNoissent pas cette commune appelée

                il est grand temps de mettre au clair « notre histoire de la nation française », nos ancêtres les Gaulois  alors que ce sont des Celtes.

                Le Dauphin du Dauphiné  l’universelle aragne  maître en mygales et tarentules 
                a fait la France ..
                Désoeuvré en 1444 il prend en ALSACE à la tête des encorneurs et autres qui faisaient rapines pour soldes en terres ennemies  un carreau d’arbalètes......
                y avait pas que le genouil qui partait en c.....

                l’athlète est devenu SUR LE CHAMP sur les terroirs granitiques de Riesling du Frankstein un handicapé notoire..... il ne lui restait plus quà ’exercer ses talents de psychopathe

                Le 007 s’est bonifié depuis en 5 ans ......... dégorgeons



              • jef88 jef88 28 avril 2012 19:08

                je n« ai pas eu le temps de voir votre lien....

                mais j’ai étudiè j d’arc depuis de nombreuses années.....
                son mythe est né lors de la séparation de l’église et de l’état....
                c’est Dom Calmet (historien benédictin vers 1730 1740) qui parle de son séjour en allemagne et au luxembourg après la date de son »exécution"....

                vous devriez explorer les liens entre les historiens et la politique......
                exemple vosgien : du CP è la 3ème les profs nous ont dit que la Lorraine a TOUJOURS été française. En fait c’est depuis 1767..........


              • olivier cabanel olivier cabanel 28 avril 2012 19:14

                jeff

                merci de ce complément d’information,
                prenez le temps de visionner la conférence de guillemin (surtout la deuxième), vous ne serez pas déçu, et ça ne dure qu’une demi heure, mais quelle demi heure !!!
                 smiley

              • rocla (haddock) rocla (haddock) 26 avril 2012 11:13

                En fait la légende de Jeanne d’ Arc s’ écroule .


                Je viens de lire un bouqin de Jean-Paul Olivarès de la Plata , 
                page 649 je cite " Jehanne  dès son jeune âge se rendoit dans un claque
                à la sortie du bourg , tendant son postérieur en direction de l’ arc boutant 
                retenant la clé de voûte du mystère de ce Cochon qui avait fermé l’ évéché 
                 de l’ intérieur , et profitant de l’ obscurité confondoit le trou de la serrure
                avec l’ ouverture de la Carmen du moyen-âge . 

                Quelques années plus-tard on vit brûler 50 kilos d’ héroïne pure sur la 
                place de Rouen .

                Bizet , vous avez dit Bizet ?


                • olivier cabanel olivier cabanel 26 avril 2012 11:28

                  capitaine, mon capitaine,

                  très en forme, à ce que je vois.
                   smiley
                  ceci dit, le whisky tot le matin ? pas sur que ce soit de bon conseil.
                  enfin, c’est vous qui voyez.

                • rocla (haddock) rocla (haddock) 26 avril 2012 11:44

                  Hips, blurp , aaaargggg , co co comment ?   smiley


                • alberto alberto 26 avril 2012 11:27

                  Bonjour Olivier

                  Pour Jeanne d’Arc, j’avais écris ça il y a quelques années (déjà !) où l’on trouve quelques similitudes avec tes propos.

                  Pour ce qui est des gesticulations du nain, dans l’état où il se trouve, il ramasse tout ce qui lui passe sous la main !

                  Je ne désespère pas de l’entendre faire le panégyrique de Karl Marx (après celui de Jaurès) au cas où ça pourrait déboussoler quelque mélanchonistes au cœur fragile...

                  Tu n’as pas hâte d’être au 7 mai (veille du 8, fête de la « victoire » !) pour pousser un grand « OUF » ?

                  Bien à toi.


                  • olivier cabanel olivier cabanel 26 avril 2012 11:30

                    alberto

                    dommage le lien ne marche pas, je me réjouis de découvrir ton article,
                    comme tu dis, vivement le 6 mai au soir !
                    j’ai mis le champ au frais
                    il attend ce moment depuis 5 longues années.
                    bien à toi aussi.
                     smiley

                  • oncle archibald 26 avril 2012 11:47

                    Olivier ne tombez pas dans le travers de ceux que vous dénoncez .. Le champ c’est au Fouquets qu’on en boit .. Chez les prolétaires on boit du mousseux ... 

                    Et puis commencez à faire des économies tout de suite car une fois le pognon de l’état dilapidé il faudra bien se résoudre à faire comme les grecs et les spingouins ... se démerder avec le peu qui nous restera ...

                  • olivier cabanel olivier cabanel 26 avril 2012 12:54

                    cher oncle

                    ne tombez pas dans le travers de la caricature
                    en effet, si les habitués du fouquets boivent du champ comme si c’était de l’eau claire, les autres en boivent aussi, rarement, c’est vrai, mais la rareté en fait la valeur, 
                    et attendre 5 ans pour en décapsuler une mérite que l’on traite ces citoyens avec le respect.
                    d’autant qu’un champagne qui a quelques années de bouteille, vaut surement plus que celui que l’on boit à gorge déployée.
                    n’est-ce pas ?
                    a votre santé
                    hic
                     smiley


                  • olivier cabanel olivier cabanel 26 avril 2012 13:09

                    alberto

                    merci,
                    si cette explication ne va pas aussi loin que celle proposée par Guillemin et consort, elle mérite la lecture
                    merci de me l’avoir fait découvrir
                     smiley
                    et vivement le 6 mai au soir !
                     smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès