• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

La Terre Folle ?

Eruptions volcaniques, tsunamis, tremblements de terre, incendies, tornades…
Cette multiplication de phénomènes naturels, à laquelle s’ajoutent les catastrophes provoquées par les erreurs humaines : Deepwater, Tchernobyl, n’est elle que provisoire ?
 
On se souvient que des chercheurs de l’université catholique de Louvain avaient établi un bilan des catastrophes naturelles connues depuis les années 50.
Les graphiques réalisés permettent de constater leur accroissement exponentiel. lien
 
En 2009, notre planète a connu 245 catastrophes, concernant 58 millions d’humains, provoquant la disparition de 8000 d’entre eux, pour un cout de 14,5 milliards d’euros. lien
Comme le dit Debarati Guha Sapir, directrice du CRED (Centre de Recherche sur l’Epidémiologie des Désastres) de l’Université Catholique de Louvain  : « ces deux dernières décennies, les phénomènes climatiques extrêmes ont plus que doublés ».
Le travail minutieux des chercheurs ne laisse aucun doute. lien
Les inondations viennent en tête avec 34%, suivies par les tempêtes (25,7%), les épidémies (14%), les séismes (8%) les incendies (3,5%), les éruptions volcaniques (1,6%) et les tsunamis (0,5%).
Ils ont aussi constaté que paradoxalement le nombre de personnes tuées avait diminué plus que de moitié, alors que le nombre de personnes touchées par ces catastrophes avait été multiplié par 5.
 
L’année 2010, pourtant à peine à sa moitié, bat tous les records. lien
Bien évidement, ce n’est pas la première fois que notre planète connait des bouleversements géologiques, mais force est de constater l’accroissement exponentiel de ceux-ci depuis quelques décennies.
Aujourd’hui, la Russie vire au rouge. lien
Les énormes incendies, provoqués par la canicule qui règne en Russie, commencent par inquiéter le reste de l’Europe, craignant soit un accident du type « Tchernobyl », soit une contamination provoquée par la pollution radioactive ancienne, portée par les flammes et la fumée, au delà des frontières russes. lien
On sait maintenant que 39 km2 de forêts contaminées ont été touchées par les incendies.
Pour Roland Desbordes, président de la CRIIRAD, « les incendies peuvent rendre dangereux plusieurs sites nucléaires, notamment s’ils bloquent leur alimentation électrique(…) un incendie, en détruisant les lignes de haute tension, peut interrompre l’alimentation électrique d’un site, mettant en péril son système de refroidissement ».
Il ajoute : « l’incendie pourrait remettre en suspension dans l’air des particules radioactives contenues dans la terre et les arbres (…) il n’y a pas de raison de s’alarmer, mais il faut être vigilant ». lien
200 000 hectares sont partis en fumée en une petite semaine, malgré les 165 000 personnes engagées dans la lutte pour éteindre les 612 foyers dénombrés. lien
52 personnes sont officiellement décédées, mais c’est oublier que 5000 autres sont morts suite à la canicule, et que 2000 maisons ont été détruites par les flammes. lien
Cout évalué du désastre entre 5 et 11 milliards d’euros. lien
Les inondations au Pakistan (déjà 1600 morts), les glissements de terrain en Chine, (700 morts, 1000 disparus) et les 630 000 tonnes de pétrole dispersé de Deepwater, évoluant par 900 mètres de profondeur, complètent ce tableau déjà peu engageant.
Le poumon planétaire est affaibli par la déforestation d’Amazonie dont la disparition est programmée pour 2030. lien
Cette forêt de 6,7 millions de km2 avait déjà perdu au mois d’aout 2008 765 km2 de bois, et on déplore en vingt ans la disparition d’un demi million de km2 de forêt amazonienne, soit la superficie de la France.
Dans un excellent documentaire sur « France 5  » le 1 août 2010, (Le Tour du Monde en 90 minutes) on découvrait la triste réalité de la disparition programmée des forêts anciennes.
Notre Terre a mis 55 millions d’années à les fabriquer et nous les avons supprimées en 5 siècles.
Nick Watts, réalisateur de ce film, nous explique comment, à chaque nouveau passage de la station spatiale internationale, toutes les 90 minutes, nous perdons 220 hectares de forêts, l’équivalent de 300 terrains de foot.
Toutes les 90 minutes, 54 millions de m3 d’eau issue de la fonte des glaces, se précipitent dans l’Océan.
Dans le même laps de temps, 273 000 tonnes de déchets s’entassent, et 5 millions de tonnes de dioxyde de carbone sont rejetés. lien
45 866 tonnes de charbon sont brûlées en Chine, 350 000 tonnes de minerais de fer sont extraites en Australie.
Les incendies monstrueux de Russie ne vont rien arranger.
La multiplication des catastrophes, en augmentation exponentielle, est-elle à mettre en parallèle avec la théorie de Wilfried Otto Schumann ?
On se souvient qu’il avait affirmé en 1957 que les vibrations magnétiques de la terre, décrites dans sa théorie de la résonance, multiplieraient d’autant les bouleversements climatiques.
Cette résonance est présentée par les géophysiciens comme « le battement de cœur de la terre  ».
Il s’agit d’un phénomène atmosphérique naturel et permanent qui se propage autour de la terre sous la forme d’une onde radioélectrique évoqué déjà par Nikola Tesla.
C’est d’ailleurs ce que les Russes et Américains ont étudié pour mettre en place le système HAARP. lien
En activant les électrons qui composent les différentes couches de l’atmosphère jusqu’à en modifier la densité, ces chercheurs ont découvert la possibilité de modifier le climat. lien
 
Mais revenons à nos catastrophes.
Ces catastrophes, recensées par les chercheurs de Louvain, mises en graphique démontrent une convergence avec l’augmentation du taux hertzien de notre planète, dont W.O. Schumann disait que, partant de 7,8 Hz il atteindrait 13 Hz. lien
En effet, cette fréquence hertzienne s’est accélérée à partir de 1980, d’abord lentement, puis de plus en plus vite à partir de 1997.
Nous avons aujourd’hui passé le seuil des 12 Hz. lien
La tentation est grande d’établir une autre convergence avec la théorie ancienne des mayas, qui annonçaient la fin du cycle terrestre en décembre 2012.
La fin de ce cycle marqué par l’alignement galactique, (précession des équinoxe) qui a lieu tous les 25920 ans (lien) est un concept défendu entre autres par l’astrophysicien Jean Pierre Petit ou le physicien Jean Pierre Garnier Malet, connu pour sa théorie du dédoublement.
On constate aussi qu’il y a  75 000 ans, (soit trois cycles) l’éruption d’un hyper volcan, le Toba, a fait disparaitre 99% de la vie sur notre planète. (lien) tout comme l’extinction de masse qu’à connu la planète, il y a 250 millions d’années (10 000 fois le cycle). lien
 
On ne peut qu’espérer que tous ces chercheurs et théoriciens s’inquiètent sans raison, et que l’actualité de 2012 sera seulement monopolisée par l’élection présidentielle française, car comme aime bien dire mon vieil ami africain :
« La forêt qui pousse fait moins de bruit que l’arbre qui tombe ».
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.94/5   (49 votes)




Réagissez à l'article

206 réactions à cet article    


  • L'enfoiré L’enfoiré 12 août 2010 10:27

    Salut Olivier,
     Il y a un problème de présentation de cette article ou est-ce un repiquage ?
     Voici du tout frais qui pourrait aider.


    • olivier cabanel olivier cabanel 12 août 2010 10:53

      Bonjour Guy,
      non, ce n’est pas un repiquage !
      c’est pas mon truc.
      et je ne comprends pas de quel problème de présentation il s’agit ?
      si tu peux m’éclairer ?
       smiley


    • olivier cabanel olivier cabanel 12 août 2010 12:58

      Guy,
      j’ai ouvert les liens sans problèmes,
      lequel ne marche pas ?
      à +


    • JL JL 12 août 2010 10:30

      Bonjour Olivier, article très intéressant, mais une mise en page défectueuse : ilpossible d’ouvire les liens.

      Avant que la meute des gardiens du Temple n’interveiennent, je voudrais donner ce lien :L’anthropo-scène, Chakrabarty et l’espèce humaine, par lFrédéric Neyrat

      On peut entre autres, y lire développée intelligemment cette phrase

      "les changements climatiques révèlent que l’humanité est devenue une « force géologique », capable de « faire le climat »


      • olivier cabanel olivier cabanel 12 août 2010 10:59

        JL,
        oui, L’enfoiré m’a fait la même réflexion,
        je ne sais pas à quoi çà tient, j’ai procédé comme d’habitude, et c’est dommage de ne pouvoir ouvrir les liens,
        je vais envoyer un mail au site,
        quant à la meute des gardiens du temple, je les attends de pied ferme.
         smiley


      • olivier cabanel olivier cabanel 12 août 2010 11:01

        JL,
        il semble que çà soit arrangé,
        je n’ai eu aucune difficulté à ouvrir les liens.
        à+


      • ccrriiccrrii 12 août 2010 12:03

        "les changements climatiques révèlent que l’humanité est devenue une « force géologique », capable de « faire le climat »

        On pourrait presque lire : l’humanité, c’est Dieu.

        Bref, on peut faire dire n’importe quoi à n’importe quoi.


      • olivier cabanel olivier cabanel 12 août 2010 13:02

        ccrriiccrrii
        Dieu a peut être bon dos,
        si la théorie de Schumann semble se confirmer (mais à quoi est du l’augmentation de ce « taux hertzien » ?) il est aussi indéniable que nous avons pris une bonne part dans le désastre annoncé :
        HAARP n’est peut être pas innocent ?
        en tout cas, Deepwater, et Tchernobyl sont bien du fait de l’intervention humaine.
        mais je ne suis ni devin, ni scientifique, juste un chroniqueur qui essaye de faire une synthèse.
        et tant pis si elle n’est pas affriolante.
         smiley


      • ccrriiccrrii 12 août 2010 13:14

        @ Mr Cabanel.

        Deepwater et Tchernobyl sont indéniablement des catastrophes industrielles.
        Le problème actuel ne serait-il pas plus d’essayer de prouver ou non, que les catastrophes naturelles (inondations,volcans, séismes..etc) sont en réalité industrielles ? Sommes nous en train de faire un immense amalgame ou au contraire, mettons-nous en surface les conséquences de notre activité sur la Terre ?


      • olivier cabanel olivier cabanel 12 août 2010 17:46

        ccrriiccrrii
        vous posez la question essentielle,
        ces catastrophes sont elles les conséquences de l’activité humaine,
        cette augmentation hertzienne décrite par Schumann releve-t-elle aussi de notre activité ?
        nous savons que par le passé d’autres exterminations de masse ont eu lieu, et manifestement (?) ce n’était pas lié à l’acitivté humaine.
        je pense par exemple à Toba, (il y a 75 000 ans) cité dans l’article, mais il y a d’autres exemples.
        je n’ai pas la réponse.
         smiley


      • Gabriel Gabriel 12 août 2010 10:59

        Bonjour Olivier,

        En effet le bateau coule mais l’orchestre continu à jouer dans la salle de bal ou les classes dirigeantes sabrent le champagne. Ne surtout pas parler de dérèglement climatique, du trou dans la couche d’ozone, de la fonte des glaces, de la disparition des espèces, du danger du nucléaire sans passer, soit pour un écolo arriéré et intégriste ou pour un bobo ! Seulement voilà, 800 savants au sommet de la terre à Rio en 1992 avaient déjà tiré le signal d’alarme et depuis de réunion en réunion nous constatons la dégradation de notre environnement. Mais bon, de dangereux crétins version Allègre prétendent que tous cela est naturel, ben voyons ! Ils iront expliquer cela à leurs enfants ! Beaucoup d’hommes sont aveugles et ils ne s’en aperçoivent que le jour où une bonne vérité leur crève les yeux.


        • olivier cabanel olivier cabanel 12 août 2010 11:02

          Gabriel,
          oui, c’est devenu tellement évident qu’ils ne s’aperçoivent de rien,
          la tendance générale est de tout minimiser, de traiter les lanceurs d’alerte comme de doux farfelus, toujours tentés par le « catastrophisme »,
          Deepwater en est la preuve.
          merci de ton commentaire.
           smiley


        • Ensor 12 août 2010 20:08

          Bonjour M Cabanel,

          France 5, avait diffusé un excellent docu, le 01/08 « Le tour du monde en 90 minute », qui dresse un constat accablant sur l’état de notre planète. il est clair que l’on va vers une catastrophe qui se produira sans doute ds 20 ou 30 ans. Au mieux, l’on peut espérer un sursaut de la part des gens qui nous gouvernent (très mal, pour ne pas dire plus), pour retarder l’inéluctable. mais je n’y crois guère.


        • olivier cabanel olivier cabanel 12 août 2010 22:33

          Ensor,
          sur quoi basez vous ce délai de 20 ou 30 ans ?
          on peut tout aussi bien dire 2 ou 3 ans ?
          car de toutes les façons, il y a déjà pas mal de temps que quelques uns disent qu’il aurait fallu réagir bien avant.
          enfin, c’est ce qu’il me semble, et c’est dans ces cas là qu’on a envie de se tromper.
           smiley


        • liberta 12 août 2010 11:04

          @ l’auteur-------très bonne idée de parler de ce sujet tabou en ce qui concerne le programme HAARP

          Jamais vous n’entendrez un membre du GIEC évoquer ce qui se trame à Gakona (Alaska) implantation de HAARP

          le GRIP a établi un rapport sur HAARP (Science ou désastre ?)

          HAARP est un programme scientifique aux mains des puissants et le Parlement Européen n’a jamais obtenu de réponse à ses question officielle sur l’utilisation de ce programme

          Le député Européen (j’ai oublié le nom) qui s’acharnait à obtenir des renseignements s’est vu menacé et a fini par être arrêté aux EU (on a trouvé dans ses bagages de la drogue et du porno !! rien que ça !!)

          Cet incident et les menaces ont eu raison des députés européens (les pleutres !!!!)

          Il faut aussi s’interesser aux chemtrails qui participent d’une même finalité

          www.mondialisation.ca/indexphp ?context=va&aid=1344

          www.youtube.com/watch ?v=Nu-a11211_4M






           






          • liberta 12 août 2010 11:23

            il y a toujours erreur sur youtube - la vidéo de PlanèteTV ne passe pas - - mille excuses


          • Alpo47 Alpo47 12 août 2010 11:29

            Et, à ce sujet, remarquons que les actuelles catastrophes climatiques touchent essentiellement des pays , Russie, Chine, Pakistan ... qui s’opposent ou sont en concurrence avec les USA.
            Etonnant, non ?



          • liberta 12 août 2010 11:58

            @ Alpo
            tout à fait d’accord - les questions sont posées sur ces sujets à travers le monde mais en France c’est l’omerta !!!!!!

            Le tremblement de terre à Haïti a fait l’objet de questionnements sur les essais américains juste la veille du tremblement de terre et très peu de médias ont relayé cette info


          • ccrriiccrrii 12 août 2010 12:06

            Le conspirationisme à ce niveau en France, vous voulez rire ?


          • liberta 12 août 2010 12:15

            @ cricriri

            Si vous avez lu mon post, vous remarquerez qu’on est sorti des frontières puisque le Parlement Européen s’est emparé de la question il y plus de 10 ans et y mêler le conspirationnisme dès qu’on n’y comprend rien est une malhonnêteté intellectuelle


          • ccrriiccrrii 12 août 2010 12:30

            et ben, c’est vous qui avez lancé le mot « omerta », non ?


          • olivier cabanel olivier cabanel 12 août 2010 12:57

            liberta,
            je vais voir ce qui se passe, et vous tiens au courant,
            sinon, je proposerais un lien de substitution
            à+


          • olivier cabanel olivier cabanel 12 août 2010 13:05

            liberta,*
            bien évidemment le programme HAARP est un sujet tabou.
            les chemtrails aussi.
            je n’ai pas la réponse, mais il est possible que tous ces « évènements » ne soient pas naturels.
            l’homme a toujours aimé jouer les apprentis sorciers.
            il devrait prendre garde aux retours de baton.
            merci de ton commentaire.


          • olivier cabanel olivier cabanel 12 août 2010 22:36

            Alpo47,
            tornades aux USA mais aussi dévastation de la Louisiane avec katerina, deepwater...
            j’ai l’impression que personne n’est vraiment épargné ?


          • olivier cabanel olivier cabanel 13 août 2010 05:54

            liberta,
            le premier lien ne marche pas...
            si vous avez une autre piste ?
            merci d’avance


          • frugeky 12 août 2010 11:04

            Bonjour
            c’est pas impossible qu’il y ait une cause humaine à cette avalanche de déboires climatiques autre que la pollution au carbone. Et puisque vous parlez de HAARP et donc par rebond des militaires qui les manipule...
            Mais c’est plus interressant de parler de Tesla et de ses prévisions d’une énergie électrique sans centrale, sans énergie carbone ou nucléaire, sans transport physique à l’heure où on nous fait payer notre énergie de plus en plus cher.


            • Numero 19 Numero 19 12 août 2010 11:09

              Pour cela, on parle d’énergie libre.
              Il y a aussi l’idée de fusion froide.
              Les deux concepts se tiennent. Des projets ont été menés, mais pas d’application commerciale en vue.

              Après, on peut toujours sortir les théories du complot comme quoi les pétroliers empêchent le développement de telles technologies.
              Vous pouvez en lire un peu plus sur ces théories de Tesla sur infomysteres.com. Un site parfois intéressant, mais que je juge trop « new age » dans pas mal de parties.


            • olivier cabanel olivier cabanel 12 août 2010 13:08

              frugeky,
              je dois avouer être partagé.
              HAARP, mais aussi les expérimentations chinoises.
              lors des jeux olympiques, (je l’ai évoqué dans un article) on sait que les chinois ont utilisé des technologies sophistiquées pour faire pleuvoir, et donc chasser la pollution athmosphérique, le temps des jeux.
              mais ces iodures d’argent ne sont peut-etre pas sans d’autres conséquences.
              merci de votre commentaire.


            • stephanie stephanie 12 août 2010 16:57

              Pourquoi il ne pleut pas en RUSSIE ?


            • olivier cabanel olivier cabanel 12 août 2010 17:37

              stéphanie
              çà résume bien le thème du réchauffement climatique,
              d’un coté des inondations, coulées de boues,
              de l’autre la canicule.
              d’un coté le luxe,
              de l’autre la misère.
              ce qui n’a rien à voir, en principe.
               smiley


            • olivier cabanel olivier cabanel 12 août 2010 17:41

              numéro19,
              la fusion froide, si elle était réalisable, reste une fusion nucléaire, avec tous les dangers que cela comporte.
              quant au projet Iter, il serait tant d’abandonner ce gouffre financier sans avenir,
              mais ce n’est que mon avis, et celui de quelques scientifiques.
               smiley


            • ffi ffi 12 août 2010 23:40

              La fusion froide est déjà réalisée et elle ressemble à une simple électrolyse donc inoffensive (voir Jean-Claude Bibérian). J’ai lu qu’elle ne pouvait produire guère plus que quelques centaines de watt, ce qui est fort peu. Mais il faut continuer la recherche.

              Globalement, il me semble qu’il faut une révision profonde des conceptions scientifiques. Il est en effet inimaginable que la majorité des astronomes, climatologues, géologues, biologistes n’arrivent toujours pas à intégrer que l’électricité puisse avoir un rôle majeur. Pourtant, les données sont là.
              La ionosphère est à 300 000 Volt. Le champ électrique de l’atmosphère est de 150 volt/mètre et grimpe jusqu’à 10 000 Volt/mètres pendant les tornades. Il y des courants de plusieurs dizaines d’Ampère dans le sol. Des milliers d’éclairs frappent quotidiennement le sol. Des flux de particules ionisées venant du Soleil font disjoncter parfois le GPS ou même les lignes électriques... des tensions jusqu’à 1000 V/m mesurée dans les cellules...

              Tout cela à cause d’un dogme idiot : les corps de l’univers sont neutres électriquement.

              La météo et le climat sont en grande partie la conséquence de l’activité électrique du Soleil. C’est ainsi que l’on peut comprendre le véritable but de Haarp ; en agissant sur la « peau » externe de la planète, la ionosphère, en jouant sur les variation de sa tension électrique, il pourrait être tenté d’influencer le climat.



            • ffi ffi 13 août 2010 00:48

              Ou mieux, même auteur mais avec une hypothèse sur le processus de précipitation et proposition d’une expérience pour faire pleuvoir http://www.geomagnetism-cosmoelectrostatics.com/geoelectrostatics.htm


            • ffi ffi 13 août 2010 00:55

              Sura, le Haarp Russe : http://www.jp-petit.org/nouv_f/Crop%20Circles/haarp_russe/haarp_russe.htm

              Les américains et les Russes seraient-ils stupides au point de dépenser des millions dans des jou-jous inutiles ? J’en doute, j’en doute...


            • olivier cabanel olivier cabanel 13 août 2010 05:58

              re,
              la fusion froide, dont je dois avouer n’avoir pas trop d’informations, semble malgré tout liée au nucléaire.
              que pensez vous de cette vidéo :
              http://www.dailymotion.com/video/xcanvm_les-archives-oubliees-fusion-froide_news


            • olivier cabanel olivier cabanel 13 août 2010 05:59

              ffi
              merci de tous ces liens,
              j’espère en tirer profit pour envisager un article sur le sujet,
              à+


            • ffi ffi 13 août 2010 14:58

              Les archives oubliées ? bof, assez inégales et pas trop précis.
              Pour la fusion froide, il y a Jean-Paul Bibérian qui a travaillé dessus en France. L’écouter permet d’avoir les info en Français, ce qui est agréable. D’après ce que j’en sais, à l’origine, la découverte fut la réalisation d’une électrolyse avec une cathode de palladium (à savoir : le palladium absorbe 900 fois son poids en hydrogène (voir hydrure intersticiel)). Suite à cela, Pons-Fleichmann ont constaté une production d’énergie anormale, avec trace de tritium. Ils ont donc émis l’hypothèse que des atomes d’hydrogène « tassés » dans la cathode avaient fusionnés, relâchant de l’énergie par perte de masse totale (E=mc²). Cela semble impossible à priori selon les théories en vigueur, mais c’est justement quand il y a un phénomène imprévu que ça vaut le coup de creuser.
              Quelques vidéos avec Bibérian :
              Un café avec Jean-Paul Bibérian
              Ces merveilleux fous pensants
              Pour la météo « électrique », vous comprenez mieux pourquoi je trouve que la « théorie du réchauffement climatique » est une vaste fumisterie...
              a+

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès