Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > RDV de l’Agora > Les Francs-maçons gouvernent-ils la France ?

Les Francs-maçons gouvernent-ils la France ?

Les Francs-Maçons constituent-ils un réseau d’influence tel que rien dans ce pays ne se décide sans leur aval ? Oui ! Et non ! C’est la seule conclusion qu’on peut tirer après avoir vu le documentaire de Pascal Catuogno que Canal+ diffuse ce soir.

Sujet en or pour la presse et pour les amateurs paranoïaques d’occultisme, de Dan Brown et autres contempteurs illuminés des illuminati, qui s’intéresse aux Francs-Maçons hormis les Francs-Maçons eux-mêmes et Sophie Coignard ?
 
Prêter au Francs-maçons plus que ce qu’ils ne peuvent rembourser (mais on ne prête qu’aux riches, n’est-ce pas ?) en dit plus long sur leurs ennemis que sur eux-mêmes. Ces derniers devraient juste méditer que sans les Francs-maçons, figure rêvée - et longtemps persécutée - de l’ennemi intérieur, leurs farouches adversaires n’existeraient pas. Et ce n’est pas juste une figure de rhétorique.
 
Il faut dire qu’avec leurs rituels désuets, que d’ailleurs Pascal Catuogno a eu l’autorisation de filmer, leur faux-vrai culte du secret (Vous en êtes ? Si je l’étais je ne vous le dirais pas…), ils entretiennent un mystère pourtant éventé depuis bien longtemps.

Alors, certes, « on » dit que Gérard Larcher a été élu au perchoir du Sénat grâce à eux, que Gérard Collomb a accédé à la présidence de la communauté urbaine de Lyon grâce à eux. Dans ce film on ne dit ni ne dédit. On admet, on dément du bout des lèvres, mais on ajoute raisonnablement qu’ils exercent leur influence comme d’autres groupes d’intérêts, de pression. Il faudrait être bien naïf pour s’imaginer qu’autour de ce gâteau qu’on appelle le pouvoir, seuls les maçons banquettent.

Pourquoi d’ailleurs devrions-nous nous opposer à l’existence de tels groupes qui préfèrent pratiquer la réflexion plutôt que lancer des anathèmes ? Rappelons que si Nicolas Sarkozy est revenu un tant soi peu sur le fumeux concept de « laïcité positive », les Francs-maçons n’y étaient sans doute pas pour rien, de même en ce qui concerne la légalisation de l’avortement ou la suppression de la peine de mort, sujets qui mobilisent la société entière.

Des scandales les éclaboussent que Pascal Catuogno ne se garde pas de dénoncer. Il évoque le « dossier corse », ainsi nommé parce qu’en 2000, le grand maître du Grand Orient de France, Simon Giovannaï, aurait prêté une oreille, disons attentive, au nationalistes corses…

Mais, pourra-t-on rétorquer, il est somme toute assez rassurant qu’on connaisse ces affaires dans lesquelles des maçons sont impliqués. Que la lumière soit faite sur tous les scandales de la république, on attend que ça. Mais on n’en est pas là !

Le film de Pascal Catuogno est éclairant. Non pas parce qu’il contient des révélations, mais parce qu’il met en évidence la grande force des « frères » : la mise en scène d’une opacité savamment dosée. Le flou - entretenu par les maçons eux-mêmes - sur leurs activités est leur plus fidèle allié. Et leur meilleur ennemi.

Pour Les RDV de l’Agora, Pascal Catuogno répond aux questions d’Olivier Bailly

Olivier Bailly : Il y a déjà beaucoup de sujets sur les Francs-maçons…
Pascal Catuogno : C’est clair qu’il s’agit d’un marronnier. Dans les hebdomadaires français vous avez régulièrement une ou deux unes sur les Francs-maçons dans l’année. C’est toujours un fantasme qui fait recette. Mais parce qu’on fait beaucoup de sujets sur certains thèmes il ne faudrait plus les traiter ? Je ne crois pas.

OB : Pourquoi chaque année à la même époque ce sujet revient en une. Au lieu de dire que c’est un marronnier, c’est-à-dire un aveu de faiblesse des médias, ne peut-on pas imaginer qu’il s’agit d’une stratégie de communication de la part des Maçons ?
PC : Pour ma part, Je crois qu’ils n’y sont pour rien et que ça vient vraiment des journalistes. C’est un choix éditoriale des news magazine. Tout simplement parce que ça fait du chiffre.

OB : En quoi votre film fait-il la différence ?
PC : J’ai voulu angler le sujet sur la franc-maçonnerie et la politique dans son acception générale. Quelle est l’implication de la maçonnerie dans la vie de la cité. Ça permettait d’avoir un angle beaucoup plus précis et donc m’évitait de retomber dans le piège des éternels marronniers où l’on parle de tout sans jamais parler de rien. Cet angle plus précis m’a permis de mieux cadrer le sujet et d’essayer de faire quelque chose d’un petit peu différent. Je pense qu’on a réussi à le faire.
 
On s’est attaché à la façon dont les Francs-maçons veulent avoir une implication dans la vie politique et sociale et, en restant sur cet angle bien précis cela nous a permis de sortir quelques petites histoires qui sont emblématiques de la façon dont les francs-maçons travaillent, de leur demander s’ils ont ou non du pouvoir et d’aller un peu plus loin que là où on a été jusqu’à présent. Je pense qu’on a pas trop mal réussi notre coup.

OB : A la fin de votre film on se demande s’ils ont le pouvoir qu’on leur prête ? On a plutôt l’impression qu’il s’agit d’un réseau comme un autre…Pourquoi sont-ils l’objet de tant de fantasmes

PC : Parce que c’est secret. Cultivent-ils le secret parce qu’ils ont quelque chose à cacher ou parce qu’ils n’ont rien à dire et que ça permet de fantasmer autour ? Je pense qu’il y a un peu des deux. Mais il y a cependant un secret intrinsèque c’est celui de l’initiation. Quand ils se retrouvent dans leur temple, c’est un lieu sacré pour eux et ils ont des rites, des façons de communiquer qui leur appartiennent et qu’ils ne veulent pas montrer aux « profanes ».
 
Mais il est vrai que laisser planer le mystère permet de faire fantasmer, de laisser entretenir le fait qu’il y a un pouvoir. Je pense qu’ils détiennent un pouvoir, mais c’est moins parce qu’ils sont Francs-maçons que parce qu’ils appartiennent à une corporation qui est peut-être plus cimentée par cette connivence du secret.

OB : Font-ils les lois ? On se demande à la fin du film s’ils sont influents. Ils cultivent moins le secret que l’ambiguïté par rapport au secret. Prenons l’exemple de Gérard Larcher que vous citez : on ignore s’il a été élu au perchoir du Sénat grâce, ou non, aux Francs-maçons.
PC : Prenez un homme politique. S’il ne cultive que les Francs-maçons, que l’association des joueurs de football, que les opposants ou les défenseurs de l’avortement, cela ne va pas suffire. A un moment donné il a besoin de prendre un peu partout pour pouvoir agréger autour de lui des personnes qui vont lui permettre d’être élu. Un homme politique comme un autre va tenir compte des Francs-maçons comme il va tenir compte d’un autre groupe de pensée parce qu’à partir du moment où vous avez 140 000 Francs-maçons, c’est un groupe qui compte, donc on l’entretient. C’est toujours pour un homme politique d’avoir un Franc-maçon à côté de lui plutôt que de ne pas en avoir.

OB : En toute logique il faudrait non pas s’intéresser aux Francs-maçons, mais aux groupes vraiment occultes qui n’ont pas pignon sur rue.

PC : Alors il faudrait s’intéresser aux fraternelles. Ce sont des Francs-maçons qui se réunissent par corporation. La fraternelle des boulangers, des sportifs, des parlementaires… Oui, ces groupes peuvent avoir une certaine influence. On en parle moins.

OB : La Franc-maçonnerie : une secte ? Un réseau ? Un lobby ?
PC : Une secte, non, parce qu’il n’y a pas de gourou. C’est plus facile d’en sortir que d’y entrer…

OB : C’est ce que dit Alain Bauer, ex dirigeant du Grand Orient de France !
PC : Et il a raison. Donc une secte, non. Un lobby, cela peut en être un. La grande partie des gens qui rentrent dans la Franc-maçonnerie sont des gens comme vous et moi, « normaux », qui y entrent pour trouver un autre sens à leur vie. C’est souvent ce profil-là. Donc ils se rendent dans leur loge pour parler des questions philosophiques et sociales qui les intéressent. Mais ça n’empêche pas qu’il y a des gens qui y entrent parce qu’ils pensent que cela va leur être utile, qu’ils vont se constituer un carnet d’adresses. S’ils passent par des fraternelles cela peut constituer un lobby, c’est clair.

OB : Le début de votre film montre une cérémonie. C’est inédit ?
PC : De cette façon c’est inédit. Ils ont plusieurs rites : le rite écossais ancien accepté, le rite français, etc. En fonction de chaque rite, chaque fois qu’ils commencent leur tenue, ils la commencent avec un cérémonial. Et c’est la première fois à ma connaissance qu’on le voit.



OB : Vous expliquez que le cheval de bataille des Francs-maçons est la laïcité, mais qu’en même temps ils tiennent la Bible ouverte en permanence.
PC : Dans le film on parle de différentes obédiences et notamment de la Grande Loge Nationale Française (GLNF) qui demande à ses adhérents de croire obligatoirement en Dieu. Cela n’est pas forcément an adéquation avec la laïcité. On peut très bien croire en Dieu et être pour la laïcité, mais pour les gens qui croient vraiment en Dieu, surtout quand on les oblige à y croire comme c’est le cas pour cette obédience, la laïcité n’est pas le combat principal.
 
Alors qu’une obédience complètement opposée comme le Grand Orient de France (GOF), beaucoup plus à gauche, ne demande pas la croyance en Dieu, au contraire, ils sont plutôt très laïc. Et ils se battent vraiment pour la laïcité. Donc dans le film lorsque nous parlons de laïcité il s’agit du GOF ainsi que le Droit Humain et la Grande Loge Féminine de France. Dans la GLNF et la Grande Loge de France, toutes deux classées à droite - même si c’est plus compliqué que ça (on peut être de gauche et en faire partie) -, on parlera moins de laïcité et on croira de croire en Dieu.

OB : Quand on dit croire en Dieu, cela signifie être Chrétien ? Les Juifs et les musulmans en sont exclus ?

PC : Non, il suffit de croire en un dieu révélé. Il peut donc y avoir des Juifs et des Musulmans. Dieu, c’est pour eux le grand architecte de l’univers.

OB : Est-ce qu’il y a de l’entrisme de la part de tel ou tel groupe religieux pour s’accaparer le pouvoir au sein de la Franc-maçonnerie et éventuellement influer ?
PC : Je ne pense pas. Il y a eu un problème il y a quelque temps non pas par rapport à des groupes religieux, mais par rapport à des sectes. C’est pourquoi maintenant les Francs-maçons sont très vigilants contre les sectes parce qu’il y a environ une dizaine d’années certaines sectes puissantes ont essayé de faire l’entrisme chez les Francs-maçons. Il y a même eu des alertes à l’époque dans les différentes loges.

OB : Y a-t-il une guerre des obédiences ?
PC : Il y a deux obédiences principales, les sœurs ennemies si j’ose dire, c’est la GLNF, plutôt de droite et déiste, et le GOF, plutôt de gauche et laïc. Ce dernier est le premier en chiffre. Il y a une guerre à ce niveau-là. La GLNF aimerait avoir plus d’adhérents que le GOF, ils aimeraient bien être les plus nombreux tout simplement pour une question de puissance. Mais il y a aussi des obédiences qui font leur petit bonhomme de chemin sans rien demander à personne.

OB : Ce qu’on sait moins c’est qu’il y a de la part de la GNLF une véritable politique de recrutement en direction de l’Afrique
PC : En Afrique la Franc-maçonnerie prend très bien, depuis toujours. Parce qu’il y a une sensibilité maçonnique très en rapport avec la sensibilité africaine, avec certaines croyances. De tous temps les obédiences ont été présentes en Afrique, mais c’est vrai que depuis quelques années la GLNF, plus que les autres, crée un vrai travail en Afrique pour initier les africains et plutôt les Africains haut placés. Donc on trouvera plutôt des ministres, des hauts-fonctionnaires, voire des chefs d’état…
 
La GLNF se dit la seule obédience régulière en France parce que, pour des raisons historiques, la Franc-maçonnerie vient d’Angleterre, cela remonte à plusieurs siècles, et, sans rentrer dans les détails, l’Angleterre n’a reconnu que la GLNF. A partir de là, cette dernière est la seule à pouvoir créer des obédiences ailleurs. Par exemple quand elle se rend en Afrique, elle y va avec une patente des Anglais, et muni de cette patente elle a le pouvoir non pas de créer des loges, mais des obédiences. Au lieu d’avoir une loge du Congo qui dépendra de la GLNF, on aura une Grande Loge Nationale du Congo, c’est-à-dire une obédience congolaise qui sera la petite fille de la Grande Loge Nationale Française.
 
Donc la création d’une obédience se fait avec faste, il y a des oripeaux, des dorures, beaucoup d’éléments qui donne l’impression qu’ils ont du pouvoir. Cela fait mousser et ensuite cela fait des liens très forts. Contrairement à d’autres obédiences ou à d’autres loges où l’on n’initie que dans les milieux corporatistes et élitistes en Afrique bien entendu cela crée du pouvoir. Si ce pouvoir est bien copain avec le pouvoir français parce que c’est lui qui a donné la patente cela ne peut favoriser que des liens intéressants et puissants.

OB : Cela joue-t-il sur la politique extérieure de la France ?
PC : On est dans la même considération que ce que je disais tout à l’heure : on a besoin de toutes les forces. On a besoin de manipuler tout le monde. Donc on utilisera le réseau maçonnique comme on utilisera le réseau des catholiques, des protestants, des pétroliers, etc. Il faut jouer sur tous les tableaux. Donc cela peut jouer, mais au même titre qu’un autre réseau. L’erreur consisterait à penser que cela concerne les seuls Francs-maçons.

OB : Où les obédiences trouvent-elles leur argent, en dehors des cotisations ?
PC : Faites le compte et voyez combien il y a d’adhérents par obédiences. A environ 350 ou 400 euros par cotisation cela fait un peu d’argent. Et puis ils ont des magasins, des fondations, de l’immobilier. Les grosses obédiences possèdent des temples un peu partout dans les grandes villes de France ; Ils les mettent à la disposition de petites obédiences qui n’ont pas les moyens d’avoir un potentiel immobilier pour organiser leurs tenues. Donc ces temples sont loués et tout le temps occupés, éventuellement par d’autres obédiences. On peut ajouter les associations parallèles, des dons. Tout cela fait pas mal d’argent.
 
Francs-Maçons : au cœur de la République, documentaire diffusé sur CANAL+ vendredi 15 mai à 22H10.
 

 

Moyenne des avis sur cet article :  3.57/5   (53 votes)




Réagissez à l'article

120 réactions à cet article


  • patroc 15 mai 2009 11:27

     Les francs-maçons ?.. Un lobby politique et économique, comme beaucoup d’autres où tout n’est qu’une question de pouvoir et d’argent (si je dis lobby juif, c’est antisémite ? Et la scientologie, c’est une secte ?).. Secte, lobby, c’est la même chose, pour dépouiller les autres, il faut bien leur faire croire.. Regardez les banques, elles nous font bien croire qu’on va s’enrichir !.. Et leur mystère, c’est du gros pipeau, du déguisement théâtral qui les empêchera pas de crever comme tout le monde, mais dans un cercueil en acajou !.. Croire en dieu pour participer, la soumission totale avant de rentrer !.. Et la bible en plus pour support : C’est une succursale du scatholicisme ?.. On s’en fout de leur mystère, qu’ils nous montrent leur compte en banque.. Cà sera plus direct pour découvrir le mystère de leur dieu !..


    • Le Hobbit Reporter Le Hobbit Reporter 15 mai 2009 11:29

      Tout faut sur la laïcité positive : c’est plutôt une expression qu’ils condamnent.
      Logique : puisqu’elle introduit une certaine légitimation de certains mouvements sectaires, comme la Scientologie, dont ils ne veulent pas, et qui pourtant font les bonnes grâces de l’Elysée.


      • John Lloyds John Lloyds 15 mai 2009 11:44

        Les FM, probablement la plus grande imposture de tous les temps. J’attends toujours que quelqu’un m’explique comment des gens qui sont à la recherche de l’absolu, dont l’emblême est celui du grand architecte, peuvent en arriver, par leurs positions dans les administrations, les banques, les gouvernements, à soutenir et proroger le système politique actuel, d’autant qu’il devient flagrant que le système politique actuel travaille contre l’humanité.

        Oui, effectivement, il y a un secret de la FM, c’est celui d’alimenter la décadence. Comment une société secrète de réels initiés pourrait laisser sombrer l’humanité dans une déchéance aussi morbide ? LA FM ? Des suppôts de Satan.


        ________________________________________________

        Alerte Info


        • John Lloyds John Lloyds 15 mai 2009 13:31

          Salut Chantecler,

          Naturellement que les futurs parvenus vont tenter de s’y arrimer, puisque les adhérents participent du principe corporatiste, cad qu’ils s’assurent d’un système de renvois d’ascenceurs. Leur objectif est totalement interessé, pour un droit d’entrée dérisoire (faible cotisation et participation aux fanfaronades théatrales).

          Le drame est dans le fait que tous ces mecs là, chacun à leurs niveaux, sont complices de la coercision institutionnelle dont on voit aujourd’hui à quel point elle met à poil la population. Des mecs qui sont censés comprendre la grande architecture céleste cautionnent et participent à un système qui mène l’humanité droit dans le mur, et restent muets quand on leur met leur nez dans leur caca (j’entend avec impatience qu’il y en ait un qui viennent s’expliquer ici).

          Tous ces Attali qui ont bouffé dans le ratelier des grandes orgies gouvernementales et qui présentent maintenant la facture aux contribuables ne sont que de la vermine habillée en grandes pompes et jouant de surcroït aux petits initiés donnant des leçons de morale, et qui osent en plus, selon la définition de wiki, se présenter comme « encourageant ses membres à œuvrer pour le progrès de l’humanité ». Non mais quelle farce !


        • appoline appoline 15 mai 2009 17:50

          @ John,
          Il ne faut pas oublier qu’il existe deux franc-maçonnerie, la visible et l’invisible, si la première oeuvre pour aider le commun des mortels, je ne suis pas si sûre pour la seconde.
          N’oublions pas non plus notre grenouille nationale, maçon du 33ème degré qui affichait avec Kohl son appartenance aux loges et qui fit construire sa fameuse pyramide du Louvres avec ses 675 plaques de verre, il est vrai que Mitterrand a toujours vu les choses en grand, surtout quand ça ne lui coûte pas une tune.


        • John Lloyds John Lloyds 15 mai 2009 18:19

          Salut Appoline

          AMHA, il ne reste pas lourd de la première, peut-être peut-on encore en compter beaucoup par l’intention, mais rarissimes sont ceux qui ont encore la Connaissance pour ce faire.

          Le message des bâtisseurs de cathédrale est presque perdu, les opératifs initiés se sont fait remplacer par des légions de spéculatifs ignorants, dont le passeport de la Connaissance a été remplacé par celui du portefeuille.

          Si dans les siècles qui ont suivi le siècle des bâtisseurs on dénombrait encore des nombreux alchimistes et hermétistes capables de lire les murs de Notre-Dame de Paris, ou les anciennes mythologies, ce nombre s’est réduit à 2 ou peut-être 3 au XX°, dont Fulcanelli et Canseliet.
           
          En tous cas, pour connaître le milieu maçonnique, je peux vous certifier que PERSONNE chez eux n’est capable de le faire, ce qui d’ailleurs se comprend fort bien, puisque la franc-maçonnerie actuelle n’est née qu’au XVIII° siècle, cad durant les lumières, et qu’elle n’a aucune légitimité à se revendiquer comme représentative d’une authentique connaissance ancestrale, puisqu’il y a eu entre le XII° et le XVIII° une longue discontinuité de 4 ou 5 siècles, dont ne souffrent pas, en revanche, les alchimistes, qui, eux, peuvent bien mieux revendiquer cette légitimité (et qui ne s’interessent pas aux affaires publiques).


        • appoline appoline 16 mai 2009 18:36

          @ John,
          Il est vrai qu’un travail initiatique est long et quelquefois fastidieux, je pense que ceux qui sont attirés par le miroir aux alouettes ne doivent, effectivement, pas valoir tripette. La connaissance en cela fait le tri, seuls les plus motivés peuvent acquérir, au prix d’un labeur important, quelques bribes qu’on a bien voulu leur communiquer.

          La plupart des sociétés secrètes n’oeuvrent pas pour le bien de l’humanité, il suffit de regarder d’un peu plus près les skulls, les francs-maçons n’y échappent pas non plus. Dans les dernières décennies on a vu leurs rangs grossirent avec de beaux arrivistes de première ; alors ces gens au pouvoir, ne peuvent certainement pas oeuvrer pour le bien-être de la collectivité, pas avec une mentalité comme la leur.


        • franck2009 16 mai 2009 20:20

          Les Francs-macons sont au lobby juif ce que les pieds nickelés sont au crime organisée...

          Alain Bauer

          Rappelons qu’Alain Bauer est un des crétins qui a trempé dans l’incarcération de Julien Coupat avec la folle de Chaillot Michèle Alliot-Marie...

          Daniel Walls un abruti du PS qui a fait ses études sur les mêmes bancs qu’Alain Bauer a déclaré chez Ardisson l’air énamouré  : « Il a toujours été comme çà, il a toujours trouvé réponse à tout  »
          .
          .
          .
          .
          .
          « Miséricordieux mais qu’est-ce que j’ai foutu pour vivre dans un pareil pays ! » ....C’est moi qui ajoute .


        • San Kukai San Kukai 18 mai 2009 00:17

          JL écrit :

          Les FM, probablement la plus grande imposture de tous les temps.

          Dieudonné a dit la même chose des Juifs. Ou bien était-ce Faurisson… Zigouillons donc les Juifs et les francs-macs (et quelques mal blanchis et autres invertis) et la France s’en portera bien mieux

          Chaque fois que la tiédeur sociale et l’inquiétude ambiante prennent quelques degrés, il convient de trouver un bouc émissaire. Le plus drôle est que tous les lieux communs sur les maçons (dont le satanisme dont les accuse John Lloyds) ont été conçus par un certain Léo Taxil, qui avait en fait monté un canular pour abuser le parti catholique. La farce a été éventée, mais l’outrance des propos est restée et demeure inchangée plus d’un siècle plus tard.

        • Vincent 5 juin 2009 02:10

          Peut être as-tu raison , ces personnes propulsées par la F.M étaient de gauche, en apparence. Mais dans les faits qu’en est-il ? Et puis je ne vois pas en quoi cela justifie F.M . . . Ca n’est pas à F.M. de propulser .


        • Odal GOLD Odal GOLD 2 mai 2014 23:05

           
          ... pour celui qui aura la patience de se pencher un peu sur le sujet... la religion des Franc-Maçons, tout au fond de leur naissance et de leur but, est peut-être bien la religion noachide (selon ses lois, sont sauvés tous ceux qui n’étant pas juifs croient en un Dieu suprême et aux sept lois noachides..).
           

          > C’est très sérieux et l’Amérique apparemment a déjà commencé à légiférer là-dessus.
           
          > http://odalgold.blog4ever.com/la-religion-dite-a-noachide-a
           
          > http://odalgold.blog4ever.com/la-religion-des-franc-macons-noachide
           


        • San Kukai San Kukai 15 mai 2009 11:45

          Merci pour cet article.


          Il semble cependant qu’une confusion y soit entretenue dans l’opposition artificielle qui y est faite entre croyance en Dieu et laïcité. La laïcité ne s’oppose en effet pas à la croyance mais au cléricalisme. Elle permet de prévenir les tentations des cultes de s’occuper de la chose publique. On peut donc parfaitement être croyant et défenseur de la laïcité.

          ______

          Voir l’article « Laïcité en France » sur Wikipédia.

          • Reinette Reinette 18 mai 2009 01:00

            San Kukai, bonsoir

            Léo Taxil, je ne connaissais pas. Bien vu pour le lien.

            Léo Taxil a un petit point commun avec l’inénarable Alain Soral (école des jésuites) Sa famille s’étant établie à Meudon, il est inscrit au collège Stanislas[2].

            Décidément....


          • morice morice 15 mai 2009 12:33

            je répète donc : en 1933, on a commencé PAREIL. Après on a dit « c’est de la faute des juifs ».. DONC : je me méfie ENORMEMENT de ce genre de propos, et TROUVE que ceux qui viennent le faire ici, comme l’auteur de ce texte, DEVRAIT FAIRE DAVANTAGE ATTENTION.. or il n’y a dans ce texte AUCUN RAPPEL DE LA SORTE. Ça manque cruellement de... vigilance, je trouve !


            • french_car 15 mai 2009 18:05

               John Lloyds évoque le lobby franc-maçon, le lobby juif, et ceux qui appartiennent aux deux ... mais tant qu’il n’évoque pas le lobby « judéo-maçonnique » personne n’a l’air de réagir !


            • Reinette Reinette 16 mai 2009 13:52

              MAIS qui lit encore les commentaires de JL ?


            • appoline appoline 16 mai 2009 18:38

              @ Morice,
              Ben voilà, je le dis, TOUT CA C’EST LA FAUTE A MOMO


            • Reinette Reinette 15 mai 2009 13:12

              à Olivier Bailly, bonjour

              Bon article, où l’on comprend bien que quelques individus francs maçons, de certaines loges, auraient de l’influence sur le pouvoir, c’est évident et cela ne date pas d’hier, ni d’avant-hier.

              Pour le savoir il suffisait d’ouvrir les liens de l’article, encore faut-il être un peu curieux et vouloir s’instruire :

              un petit exemple :

              Loges indépendantes, « sauvages » ou « clandestines »
              Il existe enfin un peu partout à travers le monde des loges qui ne souhaitent pas se fédérer au sein d’une obédience et qui conservent jalousement leur indépendance. Certaines d’entre elles sont anciennes et traditionnelles, d’autres peuvent être tout à fait récentes et avoir des pratiques si peu communes que les autres obédiences ne les considèrent plus comme étant maçonniques, ni dans le sens « régulier » du terme, ni même dans son acception « libérale ».


              • dapeacemaker911 15 mai 2009 13:35

                La FM est un fruit pourrit, gangrené par le haut... une organisation pyramidale est basé sur l etude de l utilité des rangs inferieurs.

                Les FM « recrutent » selon un jugement qualitatif de l individu, on vous etudi d abord dehors, dans la rue, dans le travail, ou n importe ou.
                Si vous etes jugé « bon » (tres subjectif), on vous aborde et on vous parle de tout et de rien, afin de continuer a juger de votre qualité/utilité.
                Quand vous entrez en FM, on vous donne des travaux de reflexion qui seront evalués..
                En parallele, les rites vous menent progressivement a accepter la soumission.

                Pour penetrer les grades superieurs, il faut etre util et soumis.

                En bref, je sais pertinement que les rangs inferieurs sont surement rempli d humanisme et d ideaux tous plus honorables les uns que les autres... mais en haut ca se gatte pas mal.

                a quand un article sur les reunions internationnales entre les responsables nationnaux de loges ?

                ca serait vraiment interessant pour mieux comprendre l influence de la FM au plan internationnal. non negligeable.

                @Morice, je comprend ce que vous avancez, pourtant il y a des pourris partout, et qu ils soient FM ou pas, ne change rien.
                Prenons un exemple concret :
                Un homme d affaire est inculpé de traffic d influence, un inspecteur de la PJ s occupe de l enquete, puis un juge rend un jugement en faveur de l inculpé (relaxe et abandon des charges).
                que diriez vous d apprendre que tous 3 se cotoient 2X par semaine dans le meme club de tarot ? et si c est en loge qu ils se cotoient ?

                Le secret est l ennemi de la democratie.






                • Christoff_M Christoff_M 18 mai 2009 20:49

                  quel étrange massacre du F Maçon...

                  Comme toutes les organisation ou sectes, ces groupement positifs peuvent etre dirigés par des gens aux bonnes intentions, c’était surement le cas au départ !! Mais quand on voit des Bauer et des Hortefeux, Pasqua faisait surement partie du lot, cela prouve qu’il y a de l’infiltration de pourriture, de gens qui mélangent carrière politique et intérèts...

                  Il faut rappeler qu’au début les loges accueillaient des croyants, des laiques, pas de problèmes de races et d’origine, maintenant on est bien loin que cela...


                • Vincent 5 juin 2009 02:37

                  Je ne trouve pas cela étrange au contraire je trouve cela logique.

                  L’opacité est telle à propos des F.M ...C’est plutôt la méfiance qui devrait naturellement venir à l’esprit. On en sait trop peu sauf qu’ils savent fort bien user de rhétorique. Déjà ça, c’est louche. Par conséquent il ne faut pas s’étonner de ce lynchage. Ils n’ont qu’à en effet lever toutes ambiguïtés et arrêter les passe-droits. Après, on verra si effectivement on doit les décrocher de l’arbre ou non. Mais je comprends que certain préfèrent garder l’anonymat. En son temps d’autres on perdu la tête pour avoir usé de passe-droits quand la foule s’est transformée en fauve, la babine ruisselante de rage. Ca n’était pas des F.M, je ne pense pas. S’il œuvraient effectivement pour « le bien de l’humanité » , et n’avaient rien à se reprocher, pourquoi se cacher ? Pourquoi entretenir le secret ? Même s’il tentent par la propagande de transformer le secret en « discrétion », le fait est que c’est flou et louche.


                • vincent p 15 mai 2009 13:36

                  Le petit architecte de l’univers n’a bien sur pas du tout sa place dans une telle société de bâtisseurs, en vérité plutôt de faux francs maçons sincères, tant de division et d’incohérence de conduite chez eux ...


                  • maharadh maharadh 15 mai 2009 13:38

                    Les francs maçons sont à comparer à la maffia ils gangrènent tous les pays ou ils sont présents et grâce à eux nous avons toutes nos Institutions et natamment celle de la justice qui sont corrompues.

                    Faut-il adhérer à une secte secrète pour faire le bien ?


                    • Sébastien Sébastien 15 mai 2009 14:01

                      T’as lu l’article mon ami ? T’as etudie les francs-macons ? Ni l’un ni l’autre.

                      Tu repetes comme un ane ce que tu as entendu. Pathetique.


                    • nephilim 15 mai 2009 14:15

                      Tout à fait Sebastien.
                      Certaines personnes qui commentent ne connaisse pas le millième de ce qu’est la FM, mais c’est interessant !! voir même comique.


                    • french_car 15 mai 2009 18:08

                       Nephilim, ce n’est pas comique c’est dangereux, souvenez-vous des années 1933-45 ...


                    • Reinette Reinette 15 mai 2009 20:19

                      Rendons à maharadh ce qui appartient à maharadh


                    • maharadh maharadh رجل حر 16 mai 2009 13:14

                      Effectivement rendons à Nephilim,Sébastien,french car et surtout la reine des reinettes ce qui leur appartient et merci de vous êtes découverts .
                      On notera que, sous l’impulsion religieuse, le symbole est devenu… religieux pour expliciter à la fois ou séparément un signe de religiosité, de foi – une pratique, un rite – et, bien souvent, d’identité communautaire comme preuve et marque d’allégeance et d’appartenance à un même troupeau et de soumission à un même berger ainsi que pour établir un rapport à l’autre et, plus exactement, à un Autre de nature a- ou-supra-humaine. Par ailleurs, en même temps qu’il scelle l’identité communautaire du troupeau, le symbole religieux scelle le destin d’un nouvel autre – l’hérétique, le mécréant, le relaps, l’athée… - en le vouant à l’exclusion du pâturage et, pour ce faire, à la mort. Dés lors, le symbole, devenu objet en soi et, avec certaines dérives fanatiques, pour soi n’a plus à être rompu puisque c’est l’humanité qui est rompue dans son universalité.


                    • MR MERLIN Perpleks 15 mai 2009 13:46

                      La FM c’est une mafia de bacs + 4 par rapport à la mafia traditionnelle :
                      Meme culte du secret, meme décorum suranné lors de l’adoubement,
                      meme façon de se présenter comme des « bienfaiteurs ».
                      Seules les méthodes changent, en rapport avec le niveau culturel.


                      • maharadh maharadh 15 mai 2009 13:46

                        Pour compléter.

                        Quand est ce que ,l’homme enfin devenu adulte, jettera t-il toutes ces vieilles reliques ?

                        Au nom de n’importe quoi, il se bâtit des murs sur l’ensemble de la surface de la terre.

                        Les totalitarismes (fascisme, stalinisme) font un usage brutal et arbitraire de la violence. Les démocraties usent d’une violence plus subtile : acceptation docile, punir et récompenser. Mais toutes deux s’en servent pour asseoir leur domination. Le pas de côté est réprimé dans un cas comme dans l’autre. Les moyens sont certes différents mais le résultat est le même : respect de la loi et de l’ordre.

                        Dans le premier cas : tais-toi ! dans l’autre : cause toujours !

                        Il y a t-il recherche des causes premières de la violence ? Est-elle inscrite au plus profond de tout être humain ? Que puis-je mettre en œuvre pour sublimer, dépasser cette violence. La société est-elle vouée à toujours reproduire les mêmes schémas de fonctionnement ?

                        Tous ces questionnement assurément la Franc-Maçonnerie s’en empare mais les applique pour ses avantages.

                        « Il faudrait enfin proposer la paix, transformer le ministère de la guerre en ministère de la paix pour commencer courageusement le temps du désarmement ! Après le temps des cavernes, il faut sortir de l’âge des casernes ».

                        Théodore Monod


                        • Sébastien Sébastien 15 mai 2009 14:07

                          Oui moi aussi je suis pour la paix et contre la guerre. Je suis aussi pour l’amour et contre la mort. Je suis contre la faim et la maladie dans le monde. Je suis pour que tout le monde soit riche, beau et intelligent.


                        • San Kukai San Kukai 17 mai 2009 00:10

                          Merci pour cette prise de position bouleversante, Sébastien. Je rends hommage à tant de courage. On croirait entendre Francis Huster. smiley


                        • Vincent 5 juin 2009 03:04

                          Tes paroles sont fort belles . . .

                          Qu’en est-il de tes actes pour les mettre en pratique, ces belles parole que tu lances si négligemment ? C’est une occasion de rêve pour faire cesser une partie des critiques. Alors ? Qu’en est-il vraiment mon frère ?

                          Des faits, voila ce qui importe. Je suis ni pour ni contre, juste très sceptique, non seulement vis à vis de tes paroles, mais en plus, je décrète mon droit de douter aussi concernant la finalité et le bien fondé affiché des F.M. 

                          Je trouve ta réaction bien trop agressive pour valider d’une quelconque neutralité ou même de liberté d’esprit sur le sujet.

                          Essayons d’argumenter plutôt que d’user de cynisme ou de rhétorique . Nombreux sont ceux qui attendent une argumentation fondée. N’est-ce pas ?


                        • Sébastien Sébastien 15 mai 2009 14:05

                          On projete sur les francs-macons nos propres fantasmes de pouvoir ocultes, de reunions secretes tenues dans l’ombre...

                          Mouarf.

                          La franc-maconnerie c’est comme un club philosophique. Rien de plus si ce n’est des rites qui leur sont propres.

                          Alors les fantasmes de lobbies, ca peut aussi s’appliquer aux chevaliers du fromage de tete, au club des amateurs de cigares... bref pas grand chose. Mais j’imagine qu’il doit y avoir un reste de propagande dans la tete de certains.


                          • maharadh maharadh رجل حر 16 mai 2009 17:30

                            @Seb,
                            C’est peu dire...
                             Je m’interroge sur la pertinence et même sur… l’utilité du travail en L\ pour l’amélioration matérielle, intellectuelle et morale de… l’humanité quand, pour sortir du temple, parfois, les SS\ et les FF\ passent à côté d’un sans abri gisant à même le trottoir, quand ils-elles n’ont pas à enjamber ledit sans abri qui a trouvé « refuge » sous le porche du temple , lequel, d’une certaine manière, est aussi le parvis dudit temple et en fait donc partie intégrante.

                            De même, je m’interroge sur la sincérité de l’engagement maçonnique de certain(e)s et ils-elles sont nombreux(euses) ! , engagement qui consiste à adhérer à des valeurs et, accessoirement, à des principes universels relevant d’un humanisme sans concession possible Liberté-Égalité-Fraternité… quand, dans la Cité, leur… « légalisme » les pousse à respecter, voire à promouvoir, à défendre… des lois et des règlements qui bafouent ces mêmes valeurs et à le faire… CONTRE des individus qui peuvent être maçons d’ailleurs , voire des groupes, des associations, des « communautés »… d’individus, ledit « contre » pouvant impliquer l’arrestation, l’enfermement, le bannissement, l’exclusion, la relégation, le matraquage, la fusillade, l’exécution… de ces individus, actes commis en violation des Droits fondamentaux et des Libertés individuelles telles qu’instituées par la déclaration universelle des droits de l’Homme dont se réclament TOU(TE)S les maçon(ne)s – et même, parfois, et même de plus en plus souvent, en violation des principes fondateurs du droit positif moderne ou même encore des lois et règlements en vigueur, c’est-à-dire de la… légalité dont se revendiquent les légalistes en question !

                            Par ailleurs, j’ai aussi pu constater que, souvent, très souvent, la fraternité est réduite à la seule solidarité, laquelle et c’est bien là « chose » naturelle est… sélective et à tendance à reproduire les « solidarités profanes » (politiques, partisanes, professionnelles, géographiques, sociales, culturelles, communautaires, affectives…) pratiquées dans la Cité hors du temple, donc , ce qui fait que, en fait, la fraternité revendiquée est aveugle et sourde à l’Autre ou, du moins, à celles et ceux qui ne sont pas membres de tel ou tel cercle (profane) de solidarité.

                            Enfin, la F\M\ n’en demeure pas moins qu’elle est, dans une large mesure, un « club » qui, à l’instar du Rotary, des Kiwi’s…, du golf, de l’équitation… des croisières aux Bermudes, du ski à Megève… ne s’ouvre qu’à celles et ceux qui peuvent payer un « droit d’entrée » hors de portée de celles et ceux qui ont à peine de quoi satisfaire les besoins (primaires ) de leur vie… profane. Et c’est là, à mon sens, bien dommageable pour la F\M\ car il y a fort à parier que les « petites gens », qui galèrent dans leur vie profane au point de se demander de quoi sera fait demain ou même s’il y aura un… demain, ont sûrement plus à cœur de travailler à l’amélioration matérielle, intellectuelle et morale de l’humanité que celles et ceux qui, « à l’abri du besoin », n’ont pas forcément envie à accomplir un tel travail qui pourrait, à l’usage, se montrer… révolutionnaire !

                            Alors, trois points de conclusion ou simplement de… suspension ?


                            • masuyer masuyer 15 mai 2009 14:24

                              Très bon article.

                              Les Francs-Macons ne sont qu’un des « moyens » d’entretenir des réseaux pour les politiques ambitieux. C’est bizarre que la presse magazine n’ajoute pas d’autres réseaux à la liste de ses marroniers. Le syndicalisme agricole ou la chasse, c’est pas mal non plus en milieu rural pour celui qui veut réussir en politique. Les clubs de réflexions ou autres (amateurs de cigares, de vin, ...).

                              L’extrême-droite est souvent anti-maconnique, alors que (paradoxalement ?), elle se retrouve souvent dans des mouvements d’inspiration maconnique (neo-druidisme, conneries occultistes pour se sentir appartenir à une « élite »).

                              En bon coco, je suis pas franchement branché par la FM, mais faudrait arrêter les fantasmes.


                              • Gazi BORAT 15 mai 2009 14:51

                                @ mASUYER

                                Rien à redire..

                                D’autant plus que les organisations pyramidales, avec initiation pour chaque montée en grade et cette vision d’une élite censée penser mieux que le commun des Mortels et discutant en comités fermés de l’avenir de la société, même parée de hautes ambitions philosophiques.. n’entrent pas vraiment dans ce que l’on pourrait appeler la « démocratie ».

                                gAZi bORAt

                                 


                              • Montag Montag 15 mai 2009 14:58

                                Merci pour cet article qui m’a également permis de tomber sur un ancien article d’Agoravox écrit par un « ex-initié ». Voici les déclarations et les commentaires sur la Franc-maçonnerie qui ont attiré mon attention dans cet ancien article : 

                                Le Hérisson (article Agoravox du 06/11/06 : « Mon expérience de franc-maçon »)
                                « J’ai appartenu au Grand Orient de France (GODF) pendant un peu moins d’une quinzaine d’années, dans les années 1980 et 1990.
                                […] Hélas, les trafics d’influence se font dans un autre lieu que le temple, tout en étant restreints aux seuls francs-maçons. Cette autre déviation s’appelle « les ateliers supérieurs ». Pour ma part, tout en étant parfaitement assidu aux travaux de ma loge, je n’ai jamais eu l’honneur d’y être invité. Mais ce que je sais, c’est que les ateliers dits « supérieurs » sont des repères de corruption, de subordinations d’influences, etc., sous couvert de... l’origine ancestrale de la maçonnerie, c’est-à-dire, des mythes que je décrivais plus haut. »

                                Même auteur, dans les commentaires liés à son article :
                                « Je rappelle quand même qu’à l’avant dernier convent du GODF, certains « trente trois » comme on les appelle, se sont physiquement battus ! Et que la gestion de la société immobilière est plus que mise en doute... Un autre frère me dit que, comme n’ayant jamais été invité dans les « ateliers supérieurs », je n’aurais pas à en parler. Je regrette. D’abord, sans y avoir été physiquement, je sais ce qui s’y passait.

                                 […] j’ai effectivement eu à connaître l’affairisme, à petit et à moyen niveau (pas au niveau de l’affaire Urba, mais quand même...) »

                                Anonyme (commentaire Agoravox)
                                « […] Il y a les affairistes et les puristes du symbole, et puis les moutons qui n’ont rien à faire 2 soirs par mois. Quant à moi je patauge au 3ème depuis 10 ans, grande gueule, concise, sensé, je n’intéresse pas les FM du sommet. […] »

                                René Forney (commentaire Agoravox)
                                « A 18 ans, Agnelet (l’avocat niçois) est entré dans la franc-maçonnerie en se disant ça peut servir. Il est parvenu à manipuler Agnès LEROUX pour qu’elle détourne le patrimoine de sa mère (un casino). La fortune une fois détournée Agnès LEROUX a été éliminée. La police, la justice n’a rien fait pour la vérité et pour cause la fortune détournée a du alimenter les loges.

                                […] Mon ex-épouse RAYMOND Janine entre les mains d’un amant franc-maçon n’a pas hésité à détourner tout le patrimoine familial avec des faux, parce qu’ils étaient sûr d’être couvert par la magistrature. Le premier président Charles CATTEAU du tribunal de grande instance de Grenoble est le premier à y avoir participé. La suite n’a fait que confirmer les protections telles celles du commissaire révoqué CWIKOWSKI Bruno et GIRAUD Paul Maurice.

                                Toutes les preuves des méthodes des magouilles judiciaires et policiaires sont publiées sur mon site http://www.trafic-justice.com. […] »

                                Cela me donne l’impression d’un système pyramidal où les (3 ?) premiers niveaux sont là pour « appâter le client » avec un développement spirituel et une croissance du carnet d’adresse. Tandis que les choses sérieuses se déroulent dans les niveaux supérieurs avec, notamment, l’affairisme et les abus de pouvoir.

                                Je suppose que certains profils n’ont pas besoin de passer par les grades inférieurs et sont directement initiés dans et par les hautes sphères.


                                • cathy30 cathy30 15 mai 2009 15:03

                                  Etonnant comme la télé parle en ce moment de la franc maçonnerie. Soirée porte ouverte ce soir chez eux, pour faire réver le français d’en bas, en révélant que le folklore, une partie de leur influence, en plus court pour l’élite seulement. Très sarkosien tout ça. Olivier Bailly je trouve votre article très pertinent.

                                  Ajouter une réaction

                                  Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

                                  Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


                                  FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès