• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > De l’impérieuse nécessité de médias citoyens

De l’impérieuse nécessité de médias citoyens

Réflexions à partir d’un exemple

Les lecteurs d’AgoraVox auront accueilli sans trop grande surprise l’appel à dons qui vient d’être lancé. Ils savent pour la plupart qu’un journal même sur la toile, a un coût surtout lorsqu’il est à jour en permanence et qu’il couvre l’ensemble de l’actualité comme la diversité des opinions et même des états d’âme.

Un reflet quasi sociologique de la société
 
Pour moi AgoraVox n’est pas seulement un média citoyen mais bien plus, car il donne en « réel permanent » une image de la société. Ce sont les articles et surtout les réactions qu’ils suscitent qui témoignent des intérêts les plus divers, autorisés ou non, souvent passionnés, toujours actifs et interactifs comme sur l’Agora de l’Athènes antique.

Le principe même ne peut plus être mis en cause et c’est une magnifique opportunité qu’offre le développement des technologies du « net ».

Alors non, l’appel à contribution n’est pas une perte d’indépendance, c’est au contraire en assurer la pérennité. Qu’y aurait-il à redouter de mécènes éventuels très puissants, si le principe fondateur reste intangible ?

C’est donc, avant tout, la nature et la forme du contenu qu’il s’agit de sauvegarder et de développer.

Pour avoir été journaliste quelque temps, je ne sais que trop combien le formatage en adéquation avec les propriétaires ou les autorités (en cas de « bien public ») est prégnant et contraint les journalistes en obérant souvent leurs choix intimes. Dès lors, certains sujets sont traités de manière disproportionnée tandis que d’autres sont à peine esquissés voire oubliés. C’est d’ailleurs souvent la sanction arbitraire d’un « audimat » imaginaire et erroné et, du coup, on en arrive parfois à considérer AgoraVox comme une agence de presse, alimentée par des citoyens conscients et responsables, au demeurant comme une référence relayée par d’autres médias. Que souhaiter alors au journalisme d’investigation citoyenne qui se dessine à l’horizon ? Entre autres qualités, de la liberté dans la pertinence et le sérieux.

Evénement ou pas à Strasbourg ? Un exemple de ratage sans peine à la clé

Dans le Bas-Rhin, le quotidien régional (les DNA) est tout-puissant, comme d’ailleurs la PQR( presse quotidienne régionale) dans la majeure partie de l’hexagone. Comme ailleurs sur le territoire, il est en situation de quasi-monopole. Comme ailleurs, il n’a de concurrent que dans l’interface entre deux zones de diffusion voisines. Jadis, dans un pluralisme perdu, pesait encore la redoutable menace du « ratage » : qu’ici on ait omis, raté, l’information la plus anodine, que là le concurrent avait développé à loisir, était considéré comme une faute passible sinon de sanctions directes du moins de déconsidération pénalisante. Aujourd’hui, plus rien de tout cela. Seul critère, seul aiguillon : ne pas déplaire, voire plaire aux annonceurs et aux pouvoirs en place.

Quid alors de la liberté, la vraie ?

Ainsi « l’appel de Strasbourg » lancé solennellement lors de l’Université d’Automne du Mouvement Européen France (MEF) à la fin d’octobre dernier, a-t-il laissé sourd ou au moins peu entendant le rédacteur des Dernières Nouvelles d’Alsace, à STRASBOURG, capitale européenne*. 

Il s’agissait pourtant d’une déclaration importante dans le temple de l’UE et à un moment particulier de la construction européenne. La présidente du MEF, l’eurodéputée Sylvie Goulard, avait obtenu des quelque centaines de militants venus de tout le pays, qu’ils adhèrent à cet appel selon lequel, en substance, ne devrait, en aucun cas, être désigné comme futur président du Conseil Européen un ressortissant d’un Etat qui n’aurait pas adhéré à la Charte des Droits Fondamentaux, annexée au traité. Pris au débotté dans l’enthousiasme grégaire, le sénateur-maire de Strasbourg, Roland Ries, avec d’autres invités trônant sur la tribune, y avait sincèrement souscrit.

L’anecdote (pour les Alsaciens) et une analyse plus subtile de cet Appel auraient permis d’y voir une manoeuvre habile de la présidente pour exclure d’emblée la candidature (la seule connue à ce moment-là) de Tony Blair, citoyen du Royaume-Uni, pays dispensé (opting out inadmissible) d’adhérer à ladite Charte.

Rien à ce sujet ou si peu dans la Capitale Parlementaire de l’Europe, dans Strasbourg qui revendique l’AOC, si je puis dire, de « Strasbourg de l’Europe ».

Désinvolture, négligence, erreur d’appréciation, incompétence ? Je ne sais.

Je répare ici sommairement cette lacune, ce que j’aurais dû faire bien plus tôt, car je sais cette fois que les congressistes ont guetté longtemps et en vain une couverture plus approfondie de ce qui constituait à leurs yeux un événement.

Voilà donc un exemple qui montre qu’un papier-citoyen sur AgoraVox aurait pu circuler et être repris.
Voilà aussi pourquoi je soutiens notre média avec mes deniers et mes contributions et que j’invite d’autres à le faire.

Antoine Spohr

 

 *Puis-je me permettre d’apporter un petit bémol au papier de présentation de la Fondation dont le siège est à Bruxelles « capitale de l’Europe »(sic) ?

L’Europe est polycentrique et Strasbourg est de manière intangible le siège du Conseil de l’Europe (47), de la Cour Européenne des Droits de l’Homme qui y est associée et du Parlement Européen (27).

Oserais-je suggérer aussi que, pour ces raisons, Agoravox y ait une représentation même symbolique ?

Avis à Carlo Revelli et à Joël de Rosnay


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • Paul Cosquer 6 novembre 2009 14:06

    Qu’est-ce que ça peut vous foutre Renève, puisque vous n’envisagez pas de donner un centime pour toutes les nuisances quotidiennes dont vous pourrissez les forums chaque jour, de votre ton pédant. Tocard !


  • Lapa Lapa 6 novembre 2009 14:34

    il endosse les chèques ? :D


  • Paul Cosquer 6 novembre 2009 18:33

    Renève, c’est vous qui insultez. Rappelez-vous votre ignoble allusion à ma naissance sous mon dernier article que vous avez pollué de vos crottes, vous et vos deux compères. Donc je redis : Tocard !


  • Paul Cosquer 6 novembre 2009 18:41

    Votre dernier article à vous, c’est « Le dictionnaire du malfaisant » Cela vous va comme un gant.


  • Paul Cosquer 6 novembre 2009 14:07

    Alors, Le Furtif, à qui allez-vous nuire aujourd’hui ?


  • Carlo Revelli Carlo Revelli 6 novembre 2009 12:52

    Merci pour votre article et merci beaucoup pour votre soutien. Certaines idées que vous évoquez rejoigne les notres. On en parlera très prochainement.

    Et prochainement, je compte faire un article pour répondre à certaines remarques de mon propre article. J’ai commencé à le faire directement dans les commentaires mais là on atteint les 1.000 commentaires et je pense que c’est plus efficace de répondre via un nouvel article à venir, entre autres pour détailler les coûts que nous avons et surtout pour expliquer comment nous allons dépenser les fonds collectés.

    A ce sujet, je suis sincèrement touché par les nombreux dons que nous avons reçu. Sur 3 jours, nous avons eu plus de 200 donateurs différents et ce qui est intéressant c’est que les dons continuent encore en ce moment. Là aussi ce sera intéressant d’en faire un bilan pour voir ce qu’on a pu collecter avec cette première campagne.

    Pour le siège à Strasbourg, on va attendre un peu... On galère déjà pas mal en jonglant entre Paris, Bruxelles et AgoraVox Italie qui veut ouvrir un bureau à Naples prochainement....  smiley


    • Atlantis Atlantis 7 novembre 2009 10:01

      en préparant votre réponse (le virage amorcé depuis quelques temps et l’orientation que vous voulez donner à Avox), méditez aussi cette citation svp : « Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes » - Bossuet


    • Suldhrun Coyotin 6 novembre 2009 15:15

      Bonjour Spohr

      De meme pour moi , je vais en faire du sous tiens , nan pour mon dit ....( hips ! ; )

      Mais pour l ecriture des autres .


      • Yannick Harrel Yannick Harrel 6 novembre 2009 16:07

        Bonjour,

        Evidemment je ne puis que souscrire à une antenne d’Agoravox sur Strasbourg smiley

        Cependant si le siège de la fondation se trouve à Bruxelles c’est pour une raison notable d’indépendance, ce qui n’est pas permis par les textes Français où le Ministre de l’Intérieur (en général son représentant plutôt) siège au conseil d’administration des fondations reconnues d’utilité publique. Il faudrait se plonger dans le droit local Alsaco-Mosellan (qui diffère du droit national, celui des Français de l’intérieur) pour vérifier quels seraient les avantages particuliers de cette antenne...

        Dans une telle perspective, et comme l’union fait la force, pourquoi n’envisagerait-on pas une collaboration souple avec Café Babel, un magazine Européen participatif né à Strasbourg et ayant depuis essaimé un peu partout en Europe ?

        Cordialement


        • A. Spohr A.Spohr 6 novembre 2009 16:37

          .A certains intervenants.

          .Allons ! Un peu de sérieux car vous discréditez toute la belle aventure possible par de stupides règlements de compte. 
          Aux autres, merci surtout pour l’idée partagée d’une représentation même symbolique à Strasbourg ( on y manquerait sans doute pas de mécènes) . De plus cette mini -antenne ( une plaque et une adresse) pourrait en même temps « couvrir » l’Allemagne voisine.
          Café Babel est également un partenaire de choix. « Sans ambition on ne peut rien acquérir de nouveau » . Je crois que c’est un grand philosophe -théologien qui a dit cela il y a quelques siècles. Ou alors s’agissait-il d’orgueil ? Je chercherai ou quelqu’un le fera . Il me semble que cela pourrait être Luther mais cela n’a pas d’importance .

          • SANDRO FERRETTI SANDRO 6 novembre 2009 17:51

            @ l’auteur
            Je n’ai pas remarque particulière à faire quant au fond de l’article, qui exprime un sentiment assez communément répandu qui est résumé dans votre titre.

            En revanche, puis-je vous inciter « confraternellement » à un peu plus de mesure et de prudence dans vos propos/ commentaires sur la pertinence des propos exprimés par certains sous l’article de C. Revelli.
            Il me semble que vous étes un peu jeune , non pas en âge, mais en années de présence sur le site et nombre d’articles parus pour juger de son évolution qualitative et quantitative(si je m’en réfère à votre seule fiche auteur, car peut étre étiez vous auparavant un lecteur/ observateur taiseux).

            Croyez-moi, il ne s’agit pas de querelles de « vieux cons » comme vous semblez le dire plus haut ( je suis moi-méme probablement con, mais encore un peu jeune), et « du passé faisons table rase », ça peut fonctionner au Lycée ou chez les Jésuites, mais difficilement ici.
            Si vous voulez avoir un aperçu de la qualité des contributions rédactionnelles que l’on trouvait ici il y encore 2 ou 3 ans, je vous invite à parcourir les fiches de gens comme Argo, Lilian Massoulier, Forest Ent ou Marsupilami ( j’en oublie), aujourd’hui disparus.

            Et de comparer avec nos unes d’aujourd’hui, sur fonds de bandeaux publicitaires clignotants proposant une beurette pour la nuit ou une asiatique pour le week end.

            Votre enthousiasme (réel ou de commande) fait plaisir à voir, mais que voulez-vous , certains ont tout de méme un peu de mémoire, et vous ne pourrez jamais leur enlever cela.

            Bref, le débat sur les modes de financement des médias dits « alternatif » ou « citoyens » ( pub, dons, etc) ne saurait s’engager sans que l’on tombe préalablement d’accord sur les contenus, la qualité rédactionnelle, les choses que l’on s’engage à ne pas (plus..) faire pour « rechercher le clic » et les publicitaires ( lesquels , annoncés comme des sauveurs, semblent déserter à mesure que certains articles et/ ou auteurs « vont à leur rencontre », pour rester poli).

            C’est apparement le débat (et surtout les propositions) que Carlo Revelli semble annoncer pour bientot dans un prochain article. C’est bien.
            C’est tard.


            • Philippe D Philippe D 6 novembre 2009 18:01

              Pas mieux Sandro.

              (Un oubli parmi les auteurs disparus, et lui il a fait la malle pour de bon : Patrick Adam.)


            • snoopy86 6 novembre 2009 18:07

              Bien vu Sandro

              j’encouragerai aussi ce jeune homme à consulter la fiche de Patrick Adam qui m’a fait venir sur ce site....

              Et s’il n’est pas trop con il lira aussi tes oeuvres et celles de 2 ou trois autres ( G.Yang, Léon, etc....) qui font que je n’arrive pas à en partir..


            • snoopy86 6 novembre 2009 18:08

              Philippe et moi ne nous sommes pourtant pas concertés...


            • Arcane 6 novembre 2009 18:10


              Très bien résumé, Sandro .


            • Yohan Yohan 6 novembre 2009 22:01

              Sur ce Patrick Adam que je n’ai pas connu étant arrivé ici il y a seulement deux ans, voir ce bel hommage de Marsupilami


            • Yohan Yohan 6 novembre 2009 18:28

              Après avoir bcp hésité, j’ai décidé de soutenir Avox, plus « pour voir », comme on dit au poker que par réel enthousiasme. Plus que d’accord avec Sandro qui a très bien résumé le sentiment d’une partie des lecteurs et rédacteurs. Une minorité qui n’a peut-être pas le même enthousiasme majoritaire que ceusses qui apprécient de lire ici ce qu’ils veulent entendre, lire et croire.
              Une presse digne, qui plus est citoyenne, est une presse qui équilibre les sujets. Or, je ne vois ici des articles à charge avec des thèmes récurrents, limte maladifs (Israel, USA, Sarko, sans parler des reo« le »penistes), rarement à décharge, qui plus est venant de rédacteurs qui croient détenir la vérité suprème et qui comptent bien vous l’enfoncer à coup de bottes dans le crâne.

              Personnellement, je ne suis pas satisfait de l’évolution d’Avox et je déplore les départs des Argo et autres, et je ne me maintiens pour l’heure que grâce à la présence de certains ici qui se reconnaitront.

              J’ai pour l’heure l’intuition que la pente dans laquelle s’est engagé Avox, au nom bien commode de la liberté d’expression citoyenne, risque plus la sortie de route qu’autre chose, avec, au final pour résultat, un gros blog pour excités du bocal.


              • SANDRO FERRETTI SANDRO 6 novembre 2009 18:30

                J’ajouterai ceci :
                Avec près de 1200 articles modérés , je crois avoir une vue assez exacte de l’évolution du site et de sa qualité. Et encore, les simples lecteurs qui ne modèrent pas, ou les « auteurs » qui choisissent de ne pas le faire, n’ont pas idée de ce à quoi ils ont échappé.
                Et de plus, ce travail, jusqu’à présent bénévole ( et je ne suis pas retraité, mais alors pas du tout..), on nous propose désormais de le faire en payant...
                Euh... Comment dire ?
                C’est un peu le monde à l’envers.
                Les avances sur recettes, c’est plutot les artistes qui les demandent à leur éditeur ou à leur maison de disque, non ?
                Bref, gardons nous de l’optimisme béat et de l’angélisme.
                Puisque vous dites avoir été journaliste, vous savez comme moi que les mononeuronaux, les agités de bocal et les prosélytes religieux, on n’a pas à les virer dans les rédactions, parce qu’ils n’y entrent jamais.
                Ce qui est précoccupant sur ce site depuis un an et demi, c’est que ce sont les bons qui claquent la porte, écoeurés.
                C’est ça aussi, le « journalisme citoyen ».
                Sur ce, bonne soirée à tous, je dois travailler. Et pas en modération....


                • L'enfoiré L’enfoiré 11 janvier 2010 15:34

                  Sandro,
                   Modérateur pendant un an (2007-8), j’en ai connu des vertes et des pas mûres aussi.
                   Je ne modère plus. Fini. Plus 4500 à mon actif.
                   Je n’étais pas encore retraité non plus.
                   


                • L'enfoiré L’enfoiré 11 janvier 2010 15:39

                  Sandro,
                   En lisant la suite et la réponse de la « haute cour » d’AV, il vous est reproché de dire « que tout était mieux avant ».
                   Je ne dirai pas cela. Les perles existent dans le passé, l’actuel et j’espère dans le futur.
                   Ce qui manque ce sont des règles de conduite citoyenne, des règles de conduite pour savoir jusqu’où aller trop loin.
                   Et ça on s’en fout allègrement. Le but est d’être lu pour répondre à la pub qui paye par le nombre de « touches ».
                   Alors comme on aime la castagne. C’est tout bénef.


                • L'équipe AgoraVox L’équipe AgoraVox 6 novembre 2009 20:18

                  Sans vouloir relativiser vos propos, mais « c’était mieux avant » c’est quelque chose qu’on entend depuis mai 2005, soit 2 mois après le lancement. Je vous invite à fouiller les archives pour le vérifier. Dans un média de ce type avec plusieurs milliers de rédacteurs, c’est normal que certains s’en vont (par lassitude ou par manque de temps et dans certains cas même par décès vu que vous citez Patrick Adam). Et en même temps, des nouveaux arrivent, parfois brillants, parfois moins. Votre critique qui peut-être exacte sur des cas ponctuels est fausse en tant que règle générale. En tous les cas, c’est une critique que nous avons entendu depuis environ 4 ans. L’herbe est plus verte ailleurs et dans le passé c’était toujours mieux...


                  • Arcane 6 novembre 2009 20:57


                    Oui et Non.

                    C’était très différent en tout cas.

                    Disons que le site est en pleine métamorphose.

                    Le stade actuel de chrysalide donnera peut-être un bel imago.

                    Le stade larvaire fut sans conteste bel et bien intéressant.


                  • Paul Cosquer 7 novembre 2009 11:17

                    Le Furtif, si l’herbe est plus verte ailleurs, allez donc la brouter là-bas ! Cela fera un ruminant en moins sur AVox. Continuez de regarder passer les trains, vous qui montrez si ouvertement votre inaptitude à concevoir quelque chose de constructif, bref quelque chose issu d’un cerveau humain. Broutez, broutez, comme le ruminant que vous êtes. Deux estomacs et pas de cerveau.


                  • L'équipe AgoraVox L’équipe AgoraVox 6 novembre 2009 21:27

                    Bien sûr. Le début est toujours passionnant. Cela dit, nous on a l’impression qu’AgoraVox est toujours en évolution car on vit AgoraVox comme un baromètre de notre société et comme tout baromètre il change, évolue et se métamorphose. Parfois la démarche se professionnalise (cf. l’excellent article à la Une dont personne ne parle dans les médias http://www.agoravox.fr/actualites/medias/article/yves-michaud-vire-de-france-64534). Cependant le côté « ouvert à tous » reste toujours d’actualité sur un site qui évolue au fil du temps avec ses forces et ses faiblesses mais toujours avec passion. En tous cas la notre est intacte depuis le début même si le site change beaucoup.


                    • Jojo 6 novembre 2009 21:39

                      Assez d’accord avec vous et je vous souhaite de réussir.
                      Une question cependant et d’importance, cet article est hors- la loi ou c’est moi qui ne sais pas lire ?

                      http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/notes-sur-la-pedophilie-et-les-64518


                    • Jojo 6 novembre 2009 22:00

                      Voila ce qu’on peut y lire :

                      «  Lorsque l’on révèle les passions anormales à un enfant de la classe inférieure, apprenti, petit commis, etc., et c’est le cas le plus ordinaire, on ne manque pas de lui procurer, pendant qu’on l’aime, quelques satisfactions qu’il n’aurait pu se procurer seul, le théâtre, le café, les dîners dans un bon restaurant, qui paraît luxueux à l’enfant. Plus tard, quand l’amour aura cessé, on quittera l’enfant et on le rendra à son milieu avec une vision d’une condition meilleure, plus brillante, plus jouissante. Mais l’enfant ne manquera pas de se souvenir de ce qu’il a perdu, et il le cherchera ailleurs, peut-être dans l’amour vénal, peut-être dans la prostitution. Or la prostitution masculine est la dernière des misères et la plus dangereuse des bassesses. Ernest [Ernest P., ami d’Hérelle] prétend, il est vrai, que dans sa pratique il n’a jamais vu cela. Mais dans les exemples de Stéphane et du Polonais, est-il sûr que ses relations avec eux n’ont pas au moins contribué à les jeter au ruisseau ?

                      Alors, dites moi que je ne sais pas lire, mais prenez au moins la peine de me répondre pour me le dire merci.


                    • L'équipe AgoraVox L’équipe AgoraVox 6 novembre 2009 22:11

                      Je pense que c’est une citation d’un écrivain et même si elle est moralement condamnable ça reste une citation et donc je pense pas juridiquement condamnable. En plus c’est dans une tribune libre. Ca rappelle la défense qu’utilise Finkelkraut dans la vidéo d’Olivier Bailly à la Une en citant Gide... La force d’AgoraVox c’est de permettre la publication d’articles qui vont même contre nos propres convictions car nous savons que souvent les commentateurs sont là pour rétablir les choses.


                    • Arcane 6 novembre 2009 22:14


                      Oui, c’est comme les pompiers-pyromanes ...


                    • Jojo 7 novembre 2009 12:43

                      Mauvaise nuit Chantecler ? Ne m’en parlez pas et le quart de lexomil n’y a rien fait !

                      Je vous cite : « quelques lecteurs bas de plafond , sectaires , ou ne sachant pas aller au delà de dix lignes »,

                      Me concernant il doit forcément y avoir beaucoup de vrai dans ce que vous dites, étant donné que le 09/11 mis à part, vous dites rarement des conneries. Par contre, je ne décide de la pertinence d’un écrit ni n’en demande la censure quel qu’en soit le contenu. Je fais encore moins la morale aux autres, alors de la à imposer ma perception de l’ordre moral ou de quoi que ce soit d’autre en fait… Désolé il y a méprise sur la personne ?!

                      Si vous me le permettiez encore, j’oserais (si ce n’est pas trop demander), me faire ma propre opinion ? … Pardon ? Merci, vous êtes un ange.

                      J’estime toujours que cette citation d’un malade qui s’il était contemporain, serait en prison ou à Ste-Anne, est hors la loi et qu’elle était superflue dans quelque démonstration que ce soit. En conséquence, je poste dans ce sens sur le fil de l’article en parlant bien de « citation » et en précisant que je n’ai lu qu’elle. L’auteur répond arguant effectivement le malentendu mais ne m’appelle en tout cas pas, à faire l’effort de dépasser mon haut-le cœur le temps de lire la suite de cet excellent article dont vous parlez.

                      Je repose alors la question au comité de rédaction d’AV attendant toujours une réponse convaincante.
                      Celui-ci répond que s’agissant d’une citation, c’était différent… Bon. Puisque tout le monde y trouve son compte… Problème réglé, mal, mais réglé !

                      La- dessus, vous déboulez, me donnez votre avis que je n’ai pas sollicité en m’agressant gratuitement au passage, merci mais en fait, j’avais ma réponse depuis hier (avant même le quart de Lexomil).

                      Ah oui au fait avant que je n’oublie simple curiosité, votre beau discours sur ne pas interdire ceci cela parce que des idiots en auraient décidé autrement, est-ce que ça vaut aussi pour le 0911, pour le prosélytisme religieux, pour les soucoupismes divers et variés ainsi que pour les médecines dites de perlin pinpin ?


                    • Yohan Yohan 6 novembre 2009 21:53

                      Efectivement, très bon article d’Olivier Bailly, souvent pertinent.
                      Mais faudrait veiller à ne pas confondre « ouvert à tous » avec « ouvert à n’importe quoi »


                      • Arcane 6 novembre 2009 22:07


                        Justement, Yohan, je me posais la question du ciblage actuel du lectorat.

                        Aussi paradoxal que cela puisse paraître, je me demandais si l’ouverture vers la publication de « tout et n’importe quoi » *(avec l’alibi de la liberté d’information) ne restreignait finalement pas l’amplitude de ce dernier.


                      • L'équipe AgoraVox L’équipe AgoraVox 6 novembre 2009 22:15

                        Il faudra peut-être avoir plus de modérateurs et donc plus de votes avant publication. On pense que le processus d’aller en ligne sur l’interface de modération est un peu contraignant (sauf pour ceux vraiment motivés). On réfléchi au fait d’envoyer un mail quotidien à tous les modérateurs potentiels (presque 2.000 je crois de mémoire) en leur montrant par mail les articles du jour qu’ils pourraient modérer. Le but étant d’avoir encore plus de votes et donc encore plus de sélection. Qu’en pensez-vous ?


                      • Arcane 6 novembre 2009 22:18


                        Que plus les électeurs sont nombreux et plus représentatif est le vote.

                        Et qu’en dernier lieu, c’est le site qui publie.


                      • A. Spohr A.Spohr 6 novembre 2009 23:35

                        « Marathonomane » puis « Verdunomane » ? A plus de 24 siécles l’une de l’autre, les batailles confèrent la gloire aux rescapés, qui s’y réfèrent à loisir. Une manie d’anciens combattants très répandue même ici. (Léon et autres..)

                        Pardon à ceux qui me tiennent pour un « immigré » dans leur site. En alsacien on parle de « bigeloffene » ou en allemand des « bei gelauffene ». Ceux qui accourent quand le fumet du bon plat atteint leurs narines. Non, amis et collègues de ci-dessus, je n’en suis pas. J’adhère au principe d’Agoravox en connaissance de cause, oserais-je dire en homme averti ?
                        Vous pourriez vous en réjouir plutôt que de moquer ma jeunesse depuis si longtemps révolue.
                        Quant aux« hors-sujets », je dois avouer que je ne comprends pas toujours, mais c’est çà aussi les concitoyens.


                        • rocla (haddock) rocla (haddock) 7 novembre 2009 13:27

                          Va y avoir du Spohr ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès