• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Drame de Collobrières : Policiers-Gendarmes : Être le boucher... ou être le (...)

Drame de Collobrières : Policiers-Gendarmes : Être le boucher... ou être le veau ?

Devant l’horrible drame qui vient de survenir dans le petit village de Collobières dans le Var, où deux femmes gendarmes ont été froidement assassinées, j'ai en premier une pensée émue pour leurs familles ainsi que pour leurs amis.

Retour sur les faits !

Les deux femmes gendarmes de la brigade de Pierrefeu dans le Var intervenaient le 17 mai vers les 22 heures dans une maison du village voisin de Collobrières pour un affaire entre particuliers où se mêlait vol et bagarre. Ce que dit le Figaro :

 « Une femme, ayant appris que son sac avait été dérobé par un homme habitant au centre du village, a appelé son mari afin que ce dernier tente de le récupérer à l'amiable. Une violente dispute, suivi d'un pugilat, aurait éclaté au domicile du voleur présumé. A 22 heures 12, une patrouille de la Brigade de proximité de Pierrefeu-du-Var arrive sur place pour tenter de séparer les protagonistes. L'équipage est composé de deux militaires expérimentés : une femme maréchale-des-logis chef et une adjudante de 29 ans . »

La suite hélas nous la connaissons, les deux femmes gendarmes qui composaient la patrouille qui intervenait ont été froidement abattues, là : source.

Questions : Une intervention nocturne pour vol et bagarre, avec juste deux éléments envoyés sur place !

La question que l'on se pose en premier est cette décision d'envoyer de nuit un équipage composé uniquement de deux éléments femmes , .. alors que je pense que la réquisition avait dû certainement mentionner une histoire de vol suivi d'une bagarre. ( A la télévision, j'ai appris que l’effectif de la gendarmerie de Pierrefeu serait de 20 gendarmes, reste à savoir quel était l’effectif opérationnel cette nuit là, ( hors permissions ), une ou d'autres patrouilles étaient-elles en mission ailleurs ?

Dans la décision d'envoyer un équipage si réduit, la hiérarchie a-t-elle sa part de responsabilité,car évidemment il faudra bien répondre à cette délicate question !

Le métier de policier ou de gendarme, ce n'est pas un métier « bisounours » !

Nous le savons la violence est hélas toujours présente dans notre société. Il ne faut pas croire que le métier de policier ou de gendarme c'est uniquement la « distribution » de P.V. pour stationnement interdit ou d’excès de vitesse par exemple. Avec cette violence en filigrane, le métier de policier ou celui de gendarme n'est pas un métier bisounours, car la moindre petite mission peut parfois rapidement dégénérer, surtout avec des individus qui sont sous l'emprise de l'alcool ou de drogues, idem avec les déments, ce qui fait que pour un policier ou pour un gendarme,.. le terme « mission de routine » et un terme qu'il faut totalement ignorer, car chaque mission risque à tout moment de devenir une mission dangereuse, ce qui fait que le terme « routine » n'a pas sa place quand on est policiers ou gendarmes, le drame de Collobrières en est malheureusement le parfait exemple, tout comme peuvent l'être d'autres missions comme ce que la presse nomme un « simple contrôle routier » donc certains se sont se terminés parfois par des fusillades qui ont hélas entraîné la mort ou des blessures graves parmi les forces de l'ordre. Les cas deviennent hélas de plus en plus nombreux où plusieurs fois par an, la presse relate une intervention ou un équipage des forces de l'ordre s'est fait tirer comme des lapins. Même s'il sont des professionnels, ces situations engendrent et génèrent beaucoup de stress : et ici, ajouté à des horaires qui souvent ne permettent pas de récupérer la fatigue ( horaires décalés pour certains policiers, patrouilles de nuits terminées à 2 heures du matin, mais présent au bureau à 8 heures le même jour pour les gendarmes, c'est ce qui se passait il y a encore quelques années ) pressions de la hiérarchie, mauvaise foi fréquentes des justiciables, cet ensemble peut alors être les raisons d'une attitude acariâtre ou revêche que peuvent avoir parfois policiers et gendarmes. Vous le voyez la vie des policiers et celle des gendarmes n'est pas du tout une « vie bisounours » !

« Être le boucher,... ou être le veau » !

Il est fort possible que la question qui est posée dans mon titre soit de nature à polémique, mais m'oubliez pas que dans une « autre vie », que j'ai été également policier. Pendant la plus grande période de mon activité, le métier de policier ou de gendarme était un métier exclusivement masculin.

Jeune flicard, (1962 ) la plupart d'entre nous avaient fait l'Indochine ou l'Algérie, certains anciens eux avaient fait la 2ème guerre mondiale. Parfois entre nous nous évoquions l'hypothèse d'une intervention ou notre propre vie ou bien celle d'un collègue risquait d'être en danger, notre philosophie était finalement assez simple, ( même si elle peut paraître brutale et fascisante pour certains ) : « Il faut être le boucher plutôt qu'être le veau ! »

Les femmes et l'instinct maternel !

L'homme et la femme sont deux être semblables, mais néanmoins quelque peu différents. Parmi les différences que l'on peut constater entre la femme et l'homme il y a celle-ci : Un degré d'agressivité moindre, lui même doublé d'un instinct maternel.

Notre société moderne qui réclame ( parfois à juste titre ) l'égalité entre les hommes et les femmes, a décidé de féminiser certaines professions jusqu'alors réservées uniquement aux hommes, c'est ainsi que depuis quelques décennies les femmes peuvent postuler dans l'armée, la police et la gendarmerie. Je risque certainement de me faire traiter de vieux macho, mais je m’interroge lorsque je vois les femmes exercer les métiers que je viens de citer quelques lignes plus haut, … et les hommes exercer le métier de sage-femmes par exemple. Ainsi je me dis que vouloir faire l'égalité partout, n'est pas forcément un mieux pour la société, car nos anciens s'ils avaient institué « des codes » ce n'était finalement peut-être pas une hérésie !

La peur de la bavure !

De mon temps, le policier ou le gendarme, nous redoutions et appréhendions la bavure, néanmoins, comme je l'ai expliqué plus haut,... il n'était pas question d' « être le veau » !

Maintenant les forces de l'ordre interviennent souvent avec la peur au ventre de commettre une bavure, et ce stress de faire une bavure plus celui vu plus haut, peut hélas parfois être un élément d'une réaction d’attente ou d'indécision préjudiciable pour leur survie, exemple je pense à cette pauvre policière décapitée alors qu'elle intervenait sur un déséquilibré qui menaçait le personnel de la préfecture de Bourges ( Cher ) avec un sabre : ,

Présomption de légitime défense pour les policiers !

Suite à l'affaire de Saint-Brieuc : , rappelez-vous le tollé dans la presse quand les syndicats de police demandaient la présomption de légitime défense pour les policiers, ( que ces derniers n'ont pas, … alors que les gendarmes eux l'ont : , et ici.

Conclusion !

Attendons de voir la suite de l'enquête, faute éventuelle de la hiérarchie, peur légitime d'une bavure (à noter que les textes de lois donnent plus de pouvoirs aux militaires de la gendarmerie pour l'usage des armes ( vu plus haut ),... mais je pense que les personnels en activité dans la police ou dans la la gendarmerie devront de plus en plus hélas méditer sur cette alternative : Être le boucher ,...ou être le veau , et cette terrible alternative «  être le boucher  » Pour ce qui me concerne, je pense que les femmes ont en elles ancrée la philosophie de donner la vie, a contrario la terrible décision qui est de ôter la vie à autrui , ... n'est pas inscrite dans leurs gènes !

Source de la photo qui illustre l'article : .

Gilbert Spagnolo dit P@py


Moyenne des avis sur cet article :  2.96/5   (55 votes)




Réagissez à l'article

215 réactions à cet article    


  • Cigogne67 19 juin 2012 09:42

    merci Papy,

    abdallah boumezaar, le teur de gendarmes représente bien la France dans laquelle nous vivons. Cette racaille devait être soit derrière les barreaux soit dans son pays d’origine...bravo la justice !

    après youssouf fofana, mohamed merah voilà abdallah boumezaar smiley

    tous les hommages et toutes les marches blanches ne changeront rien. Le temps est venu de prendre des décisions. Malheureusement les Français ont envoyé des bobos à l’assemblée qui vont encore trouver des circonstances atténuantes à cet assassin.

     


    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 19 juin 2012 09:59

      Salut Cigogne 67,



       « Malheureusement les Français ont envoyé des bobos à l’assemblée qui vont encore trouver des circonstances atténuantes à cet assassin. »


      Dans le lien que je place ci-dessous, on peut lire ceci :


      Il échappe à la peine plancher mercredi dernier !

      Les faits se seraient déroulés le 11 mai dernier à La Seyne-sur-mer. Cette dernière avait expliqué à la barre : "Mon fils devient fou dès qu’il boit de l’alcool." Déjà connu pour des faits de violences, il était sous le coup de l’application de la peine plancher : deux ans ferme.

      Le tribunal avait finalement écarté cette disposition et avait prononcé un peine mixte : six mois avec sursis, une mise à l’épreuve et une obligation de soins. Il avait ensuite été remis en liberté avec une interdiction de se présenter au domicile de sa mère.



       Qui est Abdallah Boumezaar

      http://www.varmatin.com/faits-divers/info-var-matin-le-suspect-de-collobrieres-a-echappe-a-la-prison-la-semaine-derniere.893193.html



      … quand je pense tout le binzz qu’a crée la déclaration de Claude Guéant : « toutes les civilisations ou toutes les cultures ne se valent pas » !


      @+ P@py


    • appoline appoline 19 juin 2012 16:34

      Ca va vraiment devenir problématique dans les mois qui viennent, car si la police et la gendarmerie ne peuvent pas rétorquer en cas d’attaque, je me demande ce que ça va donner quand nous allons être réellement obligés à nous serrer la ceinture ; car eux ne vont pas hésiter à aller se servir chez les autres en cas de disette.


    • oncle archibald 19 juin 2012 17:47

      On est allé tellement loin dans l’instrumentalisation du racisme que la situation est devenue intenable .. je plains les flics et les gendarmes de devoir travailler dans cette ambiance. Salauds de politiques (de tous bords !) qui se sont servis de cela pour faire prospérer leur commerce !

      On va arriver aux mêmes dérives que dans les écoles avec les affaires de pédophilie présumée au moindre geste d’affection qui parait tout à coup suspect ! 

      Un de mes neveux est instit : il n’embrasse plus aucun (e) gamin (e), il appelle l’aide maternelle ou une infirmière pour soigner les bobos, etc etc .. La raison, au sens de ce qui est raisonnable, est en train de foutre le camp hors de France plus vite encore que les capitaux des nantis ....

    • Francis JL1 19 juin 2012 10:01

      Bonjour Papy,

      sans vouloir faire dévier le débat - quel débat, nous sommes tous consternés, point ! - vous parlez de peur de la bavure ? Mais est-ce que les Tasers ne nous étaient pas vendus sous le discours séduisant - fallacieux ? - que ça éviterait les bavures justement ? Qu’en est-il ? Est-ce qu’on les a remisés dans un tirioir, un peu comme ces rapports qui déranfgent ?


      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 19 juin 2012 10:18

        Salut JL1,


        Dans mon article paru il y a deux semaines environ

        Récépissés « contrôle police » … la gauche angélique retrouve ses vieilles lunes et ses vieux démons !

        Il y a ce paragraphe :


        Cet angélisme risque de démotiver les personnels des forces d police et de gendarmerie !

        Ce projet qu’est la délivrance d’un récépissé de contrôle agace ( le mot est faible ) la majorité des hommes et femmes qui exercent sur le terrain. Ces derniers sont quand même des professionnels, et ils déclarent que cette mesure risque de les démotiver, ce qui au final n’est pas bon pour lutter contre la voyoucratie.

        Quelques lignes plus hautes, j’ai marqué que les personnels des forces de l’ordre étaient des pros, ce qui personnellement n’irrite c’est de voir dans les différents médias tous ces gens qu’ils soient : politiques, journalistes, et autres analyses en tout genre déclarer que ce projet est un bon projet,... surtout que ces derniers sont rarement sur le terrain. Ainsi cette absence fait de sorte qu’ils ne sont jamais confrontés à la dure réalité qu’est le lot quotidien des forces de l’ordre.

        Si l’on ne fait pas parti du corps médical, peut-on critiquer objectivement le travail et la méthode d’un médecin ou d’un chirurgien ?... et comme le dit si bien l’ancien Commissaire de police Georges Moréas« Eh oui ! Le chemin est long du bureau au terrain ». Cette phrase est dans l’article paru sur son blog.




        @+ P@py


      • malandir 19 juin 2012 10:09

        gigou ce matin chez bourdin à dit qu’il vas falloir accompagner les détenus de manière plus personnalisé, « on aurait du soigner son alcoolisme » à telle dis de manière tout a fait sur d’elle ...

        On aurait aussi du lui payer des vacances pour qu’il se détende un peu je pense...

        C’est bien sociétale de vouloir tout mettre sur le dos d’une maladie ou d’une fatalité environnementale. Jamais on ne viendrais a se dire que cette personne est un CON fini et qu’il est des cas ou ce n’est peut être pas le peine de chercher midi à 14 heures.

        Désolé mais l’humain reste ce qu’il est, tout le monde n’est pas à la même enseigne, cela ne changera pas, et ceux qui se mettent en marge ne sont pas souvent réhabilitable. Il suffit pour cela d’interroger les chef de cellules de pénitentiaires ...

        Donc on vas comme la gauche la toujours fait attiser les extrêmes par des mesures de bobo gaucho...

        Je remarque par la même que Madame Gigou c’est offusqué de la manière dont fonctionne le système carcérale, les pauvres on les laisse à leurs triste sort... En aucun cas elle n’a fustiger cet homme d’avoir commis ce crime, toujours à chercher une excuse aux comportements de certains ...

        Bon de toute manière en fait rien ne change, « Le changement c’est maintenant »  smiley


        • zarathoustra 19 juin 2012 13:25

          Les humanistes réfutent cette possibilité du con fini qu’on a pourtant tous rencontrés, ils pensent qu’une cause extérieure explique nécessairement les « dérives » ou « dérapages ».

          Cet exemple est particulièrement emblématique puisque l’alcool désinhibe, elle lève les barrières/tabous et en cela, elle ne fait que révéler au « grand jour » la nature profonde d’un être et ce qu’il serait sans les pressions qu’il subit de son environnement.

          L’alcoolisme c’est le refus de ces pressions extérieures qui peut-être compréhensible dans de nombreux cas (le clochard qui ne veut pas sentir le regard méprisant que la société porte sur lui) mais aussi être le signe d’une personnalité asociale qui refuse toutes pressions extérieures (même celles venant de la mère dans le cas qui nous intéresse !). L’acoolisme est en vérité une conséquence. On n’a jamais résolu un problème en s’attaquant à ses conséquences.


        • appoline appoline 19 juin 2012 16:38

          Guigou nous prépare de beaux jours avec ses conneries, les victimes sont reléguées au second plan et encore. Je l’ai tellement entendu qu’il fallait soutenir les détenus à la cour d’assises quand j’étais jurée que cela m’a dégoûtée du système pénal.


        • Yohan Yohan 19 juin 2012 17:52

          Complètement à l’ouest, la Guigou. Avant d’être alcoolique, il est voleur, dealer, agresseur multi-récidiviste. L’alcool est bien le moindre de ses problèmes. Je sais moi comment soigner ce genre d’individu


        • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 19 juin 2012 10:10

          « Quelques mètres plus loin, l’adjudante est à son tour mortellement touchée de plusieurs projectiles dans le dos alors qu’elle tentait de se mettre à l’abri dans une rue voisine.  »

          À ce stade, l’enquête ne dit pas si l’adjudante était elle-même armée ni si elle a essayé de dégainer son arme pour riposter.


          • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 19 juin 2012 14:04

            P.S. :

            Source :
            http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/06/18/01016-20120618ARTFIG00564-gendarmes-tuees-dans-le-var-le-tireur-presume-interpelle.php

            « Dans la bagarre, le voleur et tueur présumé, décrit comme un colosse de 1,80 mètre et pesant 90 kg, a alors assommé à coups de pieds la maréchal des logis-chef avant de s’emparer de son arme de service de, un SIG sauer pro 9 mm alimenté par une dizaine de munitions. Avec une froide détermination, il abat la gradée a priori de plusieurs balles en plein visage. Âgée de 35 ans, elle était mère de deux petites filles de 6 et 13 ans ».


            Dès le début de la bagarre, l’une des deux gendarmes n’est-elle pas censée couvrir sa collègue en cas de situation imprévue ?
            Lorsque l’agresseur assomme une gendarme à coups de pieds, n’y a-t-il pas situation de légitime défense ?
            La seconde gendarme ne doit-elle pas dégainer son arme pour impressionner ou/et neutraliser l’agresseur ?
            Lorsque l’agresseur s’empare de l’arme de la première gendarme inconsciente, la seconde gendarme ne doit-elle pas être prête à tirer pour désarmer et neutraliser l’agresseur ?
            Lorsque l’agresseur tire dans la tête de la première gendarme, la seconde gendarme ne doit-elle pas être prête à riposter pour neutraliser l’agresseur en le blessant ou en le tuant en état de légitime défense ?


          • Yohan Yohan 19 juin 2012 17:57

            Logiquement, elle aurait du tirer sur le gars sans sommation. Aux US, le 2ème policier se tient à bonne distance et garde sa main sur le pistolet, au cas où. Alors, peut-être aussi un problème de formation, doublé de la hantise de la bavure qui fait les choux gras de la presse. Pas facile d’être flic ou gendarme dans ce pays. On ferait mieux de compter les démissions qui augmentent à vitesse grand V pour comprendre l’état de délabrement chez eux


          • oncle archibald 19 juin 2012 18:00

            JPL : les gendarmes ont été appelées pour régler un différend ayant son origine dans le vol d’un sac à main .... Vous voulez qu’on envoie le GIGN chaque fois qu’on vole un sac à main ? Vous voulez qu’on vous demande vos papiers avec le flingue à la main ?

            Ces gendarmes ont sans doute benoîtement pensé que la vue de la maréchaussée allait suffire à régler une dispute avec un enjeu minime .. A coup sur elles ont été surprises par la violence de la réaction du gars .. et pour les détails ni vous ni moi n’étions là ... Je me garderai donc d’inviter aux débats les célèbres duettistes « YAVé KA » et « FALé KON ».

          • hgo04 hgo04 19 juin 2012 18:09

            «  »" Dès le début de la bagarre, l’une des deux gendarmes n’est-elle pas censée couvrir sa collègue en cas de situation imprévue ?«  »"


            Elle était ceinturée et désarmée par la compagne de ce type..

            Par contre, où se trouve celui qui a fait appel à la gendarmerie ?? celui qui est allé frapper à la porte du tueur juste à l’arrivée des gendarme, pour le sac de sa femme ??

            Non assistance à personne en danger ????

            Un homme qui est la et se sauve quand la bagarre éclate ?? ou est cet homme ???

          • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 19 juin 2012 19:13

            Salut l’Oncle,


            Motif de vol que tu dis,.. mais tout oublie un autre motif qui est bagarre,.. et là cela change tout !

            @+ P@py



          • CARAMELOS CARAMELOS 19 juin 2012 20:52

            Avant tout une pensée pour les deux victimes.
            Je vous propose une chose : on lui donne rapidement - ( je parle de l’infâme tueur des deux jeunes femmes) 100.000 euros - on lui achète une belle maison, une belle voiture , on doit lui présenter toutes nos excuses, on peut également envisager de lui payer une croisière grand luxe avec la compagnie COSTA ( s’assurer quand même que le bâteau ne coulera pas) et ceux qui veulent le mettre en prison doivent être immédiatement déférés et incarcérés.
            Je pense qu’avec une telle politique dans six mois, nous sommes tous tranquilles, plus de taules, plus de juges, toute sera détruit et nous serons tous égaux, on pourra se pêter la ruche tous les jours et en toute impunité !
            Elle est pas bonne mon idée ?

             


          • lemouton lemouton 19 juin 2012 21:54
            à Jean-Pierre Llabrés
            exact, vous posez toutes les bonnes questions..

            à hgo04
            «  Dès le début de la bagarre, l’une des deux gendarmes n’est-elle pas censée couvrir sa collègue en cas de situation imprévue ? »«  »
            Elle était ceinturée et désarmée par la compagne de ce type.."

            d’où tenez vous cette info ??


          • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 20 juin 2012 07:33

            salut hjo04,


            Si cette info est véridique, je pense qu’il y a urgence à former tous les gendarmes tous les policiers ( je dis bien tous la chose ne sera pas facile dans les petites unités ) aux techniques du self-défense et du krav maga .


            @+ P@py


          • lolet lolet 20 juin 2012 07:55

            Compte aussi les suicides ... Les médias n’en parlent pas, mais c’est craignons !

            Même les flics ne connaissent pas les chiffres !

          • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 20 juin 2012 09:17

            Salut Lolet,

            Les suicides dans la police, c’est pire qu’a FranceTélécom :.

            @+ P@py


          • Cigogne67 19 juin 2012 10:11

            oui papy...je crains le pire avec la taubira à la justice.

            les gendarmes et les policiers ne vont pas supporter très longtemps la situation qui va dégénérer sous peu. Ils ont mon total soutien.

            marre de ces « faits divers » qui sont des faits de société. policiers, médecins, infirmiers, pompiers, professeurs...c’est tous les jours que des racailles provoquent, menacent, aggressent...STOP !


            • appoline appoline 19 juin 2012 16:41

              Surtout quand la situation va dégénérer d’ici quelques mois, il va falloir très vite dire STOP


            • Yohan Yohan 19 juin 2012 18:01

              Pas de problème, elle va nous régler ça à coup de Taubirette *


              * « on se précipite devant les médias, on s’agite et pour finir, on sort discrètement le délinquant par l’arrière cour en lui remettant un récépissé de 1ère contrôle, doublé des excuses de la république »

            • ChrisTukov ChrisTukov 19 juin 2012 10:18

              Face à cet évènement dramatique, le plus dur est de garder son sang froid et de ne pas balancer d’inepties aussi faciles qu’inappropriées. Il y aura toujours des gens pour commettre ce genre d’acte, quelque soit la dureté du système judiciaire. Le risque zéro n’existe pas. Et prendre le prétexte de l’origine ethnique du mis en cause pour glisser sur le terrain du racisme ne grandit pas les commentateurs...


              Pour la peine plancher, on peut la respecter en infligeant le minimum plancher mais en l’assortissant d’un sursis mise à l’épreuve. peine plancher ne veut pas dire « peine ferme », c’est ça la réforme du gouvernement précédent, ni plus ni moins...

              Christophe, magistrat


              • Cigogne67 19 juin 2012 10:25

                tiens, un bobo...encore. si ces trois racailles avaient été expulsées, sans doute beaucoup s’en porteraient mieux aujourd’hui.

                vous étes candidat aux prochaines législatives vous, non ?


              • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 19 juin 2012 10:31

                Salut ChrisTukov,


                Tien la réponse d’un magistrat, et comme il se doit ,... c’est bien la réponse d’un magistrat, c’est à dire d’une personne qui n’est jamais confronté physiquement aux conditions que vivent quotidiennement policiers et gendarmes !!’ !!.


                « Et prendre le prétexte de l’origine ethnique du mis en cause pour glisser sur le terrain du racisme ne grandit pas les commentateurs »...

                La réponse de P@py, elle est très courte :.


                @+ P@py


              • malandir 19 juin 2012 10:32

                toute à votre honneur de répondre à cet article. Bien entendu que vous avez raison, le problème est le déni de la justice à comprendre qu’il y a des victimes, et que la solution n’est pas ce maternalisme envers les récidiviste.

                Je pense que le peuple, celui qui travail tout comme vous, qui est harcelé du matin au soir par des contrôles de toutes sortes venant de toutes les strates de la fonction publique ce sent un peu mis de côté quand l’on voit l’indulgence envers certains malfrats ...

                On nous traite bien de délinquant quand l’on dépasse de 4 km/h la vitesse autorisé, on nous demande de prendre nos responsabilités, ce que l’on fait, même si par moment c’est un peu hypocrite ..

                Par la même prenez vous aussi les vôtres, ne chercher plus d’excuses la coupe est pleine.

                Quand au glissement vers le racisme, par pitié on est pas sur TF1, gardez ce genres de remarque pour des émission avec Arthur et acolytes ...


              • ChrisTukov ChrisTukov 19 juin 2012 10:42

                La contradiction en democratie est le fondement de la société. Il me semble donc nécessaire de donner le point de vue du « méchant », incapable, incompétent, laxiste et sans compassion pour les victimes...

                Ce n’est pas dans l’air du temps, il est commode d’hurler avec les loups, mais vous devez aussi entendre d’autres points de vue.

              • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 19 juin 2012 10:59

                ChrisTukov re,


                « La contradiction en démocratie est le fondement de la société. »


                Je suis entièrement d’accord avec toi, ...encore faut il que la contradiction se confronte sur deux plans égaux,. et là malheureusement entre les deux métiers les risques sont très très différents. ,... et c’est je pense ce qui fatigue un grand nombre de simples citoyens ! 

                @+ P@py


              • ChrisTukov ChrisTukov 19 juin 2012 11:08

                Nous prenons chaque jour des dizaines de décisions qui influencent directement la vie des gens : emprisonnement, libération, placement d’enfant, expulsion... croyez vous que les magistrats ne se posent pas de questions ? Ils s’en posent à chaque fois. On peut se tromper et c’est parfois dramatique. Mais doit-on considérer que l’on se trompe au regard des conséquences directes ou indirectes de nos décisions, ou au regard des éléments dont nous disposons au moment où la décision est prise ?

                Je dis juste que juger, trancher, est compliqué. Des milliers de décisions qui bouleversent la vie des gens sont prises tous les jours en France. Il faut seulement se garder des raccourcis et des arguments faciles. 

              • ChrisTukov ChrisTukov 19 juin 2012 11:10

                J’ajoute que dans leur immense majorité, les magistrats ont un énorme respect pour les policiers et les gendarmes, leur travail et leur importance.

                Ca n’empêche pas des dysfonctionnements qui doivent être résolus s’ils surviennent...

              • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 19 juin 2012 11:22

                Re,


                Je sais très bien que ton travail n’est pas facile, manque de place dans les prisons etc.


                « Nous prenons chaque jour des dizaines de décisions qui influencent directement la vie des gens : emprisonnement, libération, placement d’enfant, expulsion. »


                .. à contrario, il y à hélas aussi celles qui brisent la vie d’honnêtes citoyens,... et ce qui est fatiguant, c’est qu’en général la magistrature trouve trop d’excuses pour les délinquants multirécidivistes !

                @+ P@py


              • Yohan Yohan 19 juin 2012 11:46

                Plutôt que du sang froid dont visiblement nous regorgeons (puisque nous assistons sans rien faire à une inexorable montée de la délinquance), c’est de lucidité dont nous aurions besoin. 

                Tout le monde connait l’équation qui conduit à la délinquance. Regardez qui peuple nos prisons et qui devrait les peupler encore plus si tous les gros délits étaient sanctionnés...Hein ! je vous le demande. Le jour où ce seront nos députés qui seront touchés directement dans leur chair, alors là peut-être, il y aura une réaction.
                Pour l’heure, ce sont de milliers de citoyens lambda qui voient leur vie foutu à cause d’une centaine de connards qui ont grandi dans la culture de l’excuse. Symptomatique de voir la famille Mérah mettant en cause dans nos médias l’Etat français, tandis que les familles en deuil restent silencieuses et n’y songent même pas. S’il y a une justice, il est clair qu’elle bénéficie surtout aux fauteurs de trouble.

              • Yohan Yohan 19 juin 2012 12:03

                Vous oubliez le respect pour les victimes. Voilà votre problème...il vous manque une case


              • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 19 juin 2012 13:44

                ChrisTukov re,


                … mais les flics savent bien faire la différence entre ceux qui sont les pro-police et ceux qui sont anti-police.


                @+ P@py


              • jef88 jef88 19 juin 2012 14:14

                Le premier problème à résoudre c’est l’emploi !

                Le désoeuvrement conduit à des comportements anormaux : alcool, drogue, délinquance et une rupture dans la discipline de vie ....


              • appoline appoline 19 juin 2012 16:42

                Si les forces de l’ordre pouvaient répliquer, ça freinerait pas mal d’individus c’est aussi simple que cela


              • Yohan Yohan 19 juin 2012 18:04

                et bla bla bla, l’enfumage continue. C’est bien mal barré, car visiblement, la culture de l’excuse règne en maître


              • clostra 19 juin 2012 10:27

                Le moins que l’on puisse dire est que 6 années incarcéré lui ont été profitables...

                N’est-ce pas plutôt là qu’il faut chercher « la faute » ?


                • Yohan Yohan 19 juin 2012 11:59

                  Le nom du tueur est connu, un de ces gars qui comme Mérah a un casier en béton, une victime de la société française smiley


                • Romain Desbois 19 juin 2012 10:36

                  Tuer est toujours grave mais ne quoi le fait que ce soit deux femmes est plus grave ?

                  Il existe deux sortes d’assassins, ceux que l’on condamne et ceux que l’on décore.


                  • Romain Desbois 19 juin 2012 10:37

                    « mais en quoi » j’ai les doigts qui se mélangent.


                  • révolQé révolté 19 juin 2012 10:48

                    Et 2 de moins,deux... !!!  :->


                    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 19 juin 2012 11:12

                      Salut révolté,


                      Comme je pense que tu est certainement un grand garçon, … il faut aller dire cela bien en face aux gendarmes de Pierrefeu.

                      @+ P@py


                    • révolQé révolté 19 juin 2012 14:08

                      P@py,
                      Je ne t’ai pas attendu pour cela vois tu,enfin pas dans cette ville même.
                      Maintenant ôtes leur flingue au flics et ils deviennent des carpettes.


                    • lemouton lemouton 19 juin 2012 22:17
                      le révolté de mes deux..

                      « Maintenant ôtes leur flingue au flics et ils deviennent des carpettes »

                      —> tentes ça et tu vas voir abruti.. smiley 

                      Qu’est ce que t u crois faire, espèce de clown smiley, contre des gars que l’on recrute, parce que justement ils ont une prédisposition à la gestion de la violence.. 
                      Vraiment la connerie n’a pas de limite...pffff..

                      Ou plus simplement tu n’es qu’une grande bouche... smiley


                    • Txotxock Txotxock 19 juin 2012 11:04

                      Heureusement qu’on a des criminologues de comptoir et du FN pour préparer la justice de demain.


                      • Georges Yang 19 juin 2012 11:22

                        Votre analyse est raisonnable et pondérée, mais vous oubliez que nous sommes en période de parité forcenée

                        Si la parité est applicable à tous les domaines, il y a rien d’étonnant à envoyer deux gendarmes femmes faire un contrôle,

                        Cela montre les limites de ce choix idéologique. Ségolène , elle voulait faire racompagner les policières à domicile pour éviter les viols tout en étant une farouche paritaire, ce qui était assez paradoxal

                         


                        • voxagora voxagora 19 juin 2012 11:24

                          Ce n’est pas être macho, et ce n’est pas non plus anti-féministe,

                          que de dire qu’il y a une différence entre les hommes et les femmes,
                          que c’est LA différence fondamentale,
                          et que notre psychisme se construit à partir de cette différence originaire.

                          L’égalité dans les droits et dans le socius c’est autre chose.

                          A mon avis ce qui vous est d’abord venu à l’esprit, P@py,
                          c’est plutôt cette différence là que la différence entre le veau et le boucher.
                          .
                          .


                          • Griffe 20 juin 2012 00:11

                            Et Luka Magnotta c’etait un tunisien ?

                            marc dutroux un marocain ?

                            patrice allégre un algérien ?

                            emile louis un sénégalais ?

                            guy geoges un lybien ?

                            francis heaulme un egyptien ?

                            pierre bodein un pro salafiste ?

                            Ahhh oui pardon ... La réponse à toutes ces question est non ?!

                            OK. Moi aussi je suis capable de faire dans la thèse fallacieuse et raciste : c’est quand même incroyable cette envie d’avoir des désirs sexuelles bizarre chez certaines personnes ... Mais ne stigmatisons pas ... Non ...


                          • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 20 juin 2012 08:16

                            Salut Griffe,,

                            … elle n’est pas mal ta liste,... mais l’on désire faire une comparaison, il y a une chose très très importante qui est le pourcentage d’individus comparés !J’espère que je me suis fait comprendre !


                            @+ P@py


                          • Griffe 20 juin 2012 10:53

                            Mais scheizer c’est là où tu as tort ! Ces criminels sont français et c’est bien notre sociétè qui les formes ! Moi j’aimerais voir le pourcentage de criminels qui habitent dans des quartiers défavorisé pour voir ... Parceque c’est bien beau, mais dans ces quartiers c’est aussi 80 % d’origines diverses.


                          • simir simir 21 juin 2012 11:06

                            « Les départements les plus pauvres ne sont pas les plus criminogènes » 

                            Le lieu géographique n’est peut être pas un facteur mais la pauvreté de la population oui :"il

                            existe une corrélation étroite et positive entre la détérioration du marché du travail et la

                            montée des effectifs emprisonnés"( L. WACQUANT, Les prisons de la misère , Paris, Éditions Raisons d’agir, 1999, p. 100.)

                            Le fait d’être privé de travail augmente

                            la probabilité d’être placé en détention provisoire, pour des durées plus longues, mais aussi

                            d’être ensuite frappé par une peine d’emprisonnement ferme (plutôt que par une peine avec

                            sursis ou par une amende).Du même auteur


                          • PascalR 19 juin 2012 11:35

                            Derrière Révolté se cache sûrement un de ces dégénérés tout juste bon à cracher sur la vie humaine derrière son écran de PC. Lamentable !

                            Quand au fond du problème, outre que nos prisons sont remplies de 80 % d’individus d’origines étrangères et notamment africaine (chut, faut pas le dire), et que le meurtrier en est un, un de plus, notre république devient moribonde et impuissante à répondre à l’article no 5 de la constitution des droits de l’homme : le droit de chacun à la liberté et à la sûreté personnelle.
                            Comment y répondre avec une police rendue impuissante devant des cinglés qui n’hésitent plus à flinguer tout ce qui bouge.
                            La France patrie des droits de l’homme ou la France patrie des voyous ?


                            • révolQé révolté 19 juin 2012 14:12

                              PascalR

                              « Dégénéré » ?
                              Autant pour toi mon garçon smiley
                              Je ne crache pas sur la vie humaine,je me délecte à chaque fois qu’un de mes ennemis tombe,ce qui est logique en soi. smiley
                              Bah vi,désolé mais je ne suis pas facho et je hais les flics,mais j’assume... smiley


                            • foufouille foufouille 19 juin 2012 14:16

                              « le droit de chacun à la liberté et à la sûreté personnelle. »
                              comme a royan, ou les commercants ont fait justice car les gendarmes etaient trop occupes en 15jrs ?


                            • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 20 juin 2012 09:43

                              Salut schweizer.ch

                              « "Bah vi,désolé mais je ne suis pas facho et je hais les flics,mais j’assume...«  »
                               »Bah vi,le révolté n’est pas facho,... mais surtout incognito !!



                              @+ P@py


                            • Georges Yang 19 juin 2012 11:45

                              Dans le même ordre d’idée de lutte contre toutes les discriminations, il faudrait admettre des nains dans la police et la gendarmerie (pardon, gens à la croissance verticale contrariée) et les envoyer interpeler des catcheurs et autres armoires à glace


                              • lemouton lemouton 19 juin 2012 22:29

                                à  Georges Yang


                                vous oubliez une chose,
                                 c’est que depuis l’invention de la poudre tous les hommes sont égaux.smiley

                                aprés reste la question de l’apprentissage de l’utilisation de la poudre..

                              • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 20 juin 2012 09:36

                                Salut Gars d’Affi 

                                Oups ! T’a mis en colère sec le magistrat !!


                                @+ P@py


                              • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 19 juin 2012 13:35

                                Salut soulmanfred,


                                Je pense que tous le monde a remarqué cette pub, … et oui le robot pub,hélas ne fait pas lui de distinction !!


                                @+ P@py 


                              • Plus robert que Redford 19 juin 2012 12:02

                                J’avais un peu peur en lisant le titre de voir l’article glisser dans le dégoulinant de compassion féminogendarmophile..
                                Ouf, il n’en est rien !
                                Pas trop copain avec les forces de l’Ordre moi-même (comme tout citoyen moutonnier et respectueux des lois) suite à des contrôles banals autant que routiers, Je souscris néanmoins fortement au point de vue de P@py !
                                Dans un pays où la loi INTERDIT de porter une arme, et règlemente sévèrement la détention d’icelle, les professions habilitées à le faire, en permanence et au quotidien ne peuvent pas être considérées comme « normales ».
                                J’suis pas spécialement macho, mais une femme qui se balade avec un pétard à sa ceinture, ça me choque ! C’est sûrement culturel mais j’y peux rien...
                                Les affecter aux contrôles de routine (et encore, ça peut toujours dégénérer !) ça, c’est leur truc. Superchiantes qu’elles sont, et tâtillonnes avec ça, limite vicelardes ! On a toujours l’impression qu’elles ont quelque chose à prouver...
                                Ben là, c’est raté...
                                T’as raison, P@py, c’est elles qu’auraient dû défourailler en premier et buter l’autre dingue, là, même au risque de la bavure redoutée...
                                Sûr qu’après coup, les titres « Deux faibles femmes mères de famille abattent un forcené dément pour protéger leur sécurité » ça leur aurait amené un max de circonstances atténuantes !
                                Il n’empêche : la parité à tous crins, c’est du bisounoursisme dans plein de cas de figures !
                                Je traîne un peu les abattoirs pour raisons professionnelles, j’y ai jamais vu de femmes « Tueuses ».. S’il en existe, j’aimerais leur demander deux ou trois trucs...


                                • CARAMELOS CARAMELOS 19 juin 2012 21:04

                                  Tu as tout compris, il faut nous remettre derrière les fourneaux, préparer la bouffe pour vous les gros machos, torcher le cul des mômes , se faire baiser selon le plaisir du prince, se taper la doube journée puis tenter de se reposer un peu et supporter des propos à gerber ! 


                                • Griffe 20 juin 2012 00:15

                                  Tu sais, les fous n’ont pas conscience d’être fou ... Alors que tu n’es pas conscience d’être macho c’est normal ...


                                • arobase 19 juin 2012 12:28

                                  Notre philosophie était finalement assez simple, ( même si elle peut paraître brutale et fascisante pour certains ) : « Il faut être le boucher plutôt qu’être le veau ! »


                                  Sûr que si c’est une « philosophie » on comprend qu’on peut tirer dans le dos d’un gosse en cyclo qui force un barrage.

                                  car la « philosophie » est de sauver le cyclo bien sûr , intérêt des assureurs oblige ! 
                                  « la plupart d’entre nous avaient fait l’Indochine ou l’Algérie, certains anciens eux avaient fait la 2ème guerre mondiale.   »
                                  la philosophie n’a pas de place ici et les rues de paris ne sont pas le Vietnam ni l’Algérie et les citoyen ne sont pas un « ennemi »..

                                  cela dit on a vu souvent ces 10 dernières années des syndicats de policiers venir dans les débats soutenir la politique de sarkosy dont la « philosophie » est de supprimer toujours plus de fonctionnaires afin de pouvoir donner toujours plus aux bétencourt et Cie. 

                                  toujours plus aux bétencourt, quitte à emprunter sur les marchés des milliards à 6% !
                                  quitte à demander aux policiers de racketter en priorité les automobilistes pour faire rentrer du fric au détriment de la sécurité.

                                  il faut savoir ce qu’on veut : plus de policiers pour la sécurité de la population. 
                                   on n’a pas d’argent ? certains en ont et avec ils se payent des gardes privés. :
                                  -Il faut le prendre chez les riches. 
                                  -et il faut que les pauvres gens arrêtent d’hurler avec les nantis quand il s’agit de prendre à ces salauds qui se sont goinfrés avec l’argent produit par les vrais travailleurs.

                                  maintenant, la race humaine comporte un tas de jobards, et ce depuis la nuit des temps, et même en mettant un policier tous les mètres on ne pourra jamais empêcher cela.
                                  ça a commencé avec Abel et Caïn.

                                  il faut s’incliner devant le sacrifice de ces pauvres femmes et la douleur de leur famille.

                                  • globulos nilasse 19 juin 2012 12:31

                                    que dire de cet article ? mêlant un zeste de machisme,couplé avec la tirade de ces gentils flics en passant par ce que l’auteur appelle pudiquement des bavures (en fait des crimes commis par les forces de l’ordre),etc.............. cher auteur,sachez qu’une femme armée est tout aussi efficace,voir plus parfois qu’un homme (les exemples historiques ne manquent pas et ce,sur toute la planète) en cas de pépin. votre fantasme sur l’instinct maternel n’existe pas face a un danger de mort dans ce genre de configuration. de plus, être flic,qu’est ce que ça signifie ? aller au boulot comme si on était standardiste ? ça aurait été deux hommes,l’affaire ne se serait pas déroulée différemment,sauf dans la tête des pov mec qui en sont restés au patriarcat antédiluvien. sur un post plus haut,j’ai lu," Je traîne un peu les abattoirs pour raisons professionnelles, j’y ai jamais vu de femmes « Tueuses ».. S’il en existe, j’aimerais leur demander deux ou trois trucs...",a moi de rétorquer, jusqu’à récemment,voyait on des femmes,camionneurs,militaires combattantes (on apprend a tuer a l’armée il me semble),dans le bâtiment,etc............ cette façon vieillotte et poussiéreuse de voir la condition de la femme,comme un petit agneau fragile est grotesque et totalement démenti par les faits. j’imagine que les femmes qu’on voit sur ces photos,vous devez les ranger dans la case des garçons manqués :  http://www.antiwar.com/news/?articleid=8560

                                    la violence,la cruauté,l’envie d’aider ou que sais je,n’ont pas de sexe mon pauvre monsieur.

                                    • Griffe 20 juin 2012 00:20

                                      Un des premiers commentaires intelligent que je lis sur ce post ...


                                    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 20 juin 2012 08:27

                                      Salut milasse,

                                      « la violence,la cruauté »

                                      Alors j’attends avec impatience ta théorie qui m’expliquerait pourquoi depuis que le monde est monde toutes les guerres sont faites par les hommes !!

                                      « l’envie d’aider »

                                      .. à contrario, pourquoi que sur les champs de batailles, dans les hôpitaux en général se sont les femmes pratiquent les soins

                                      @+ P@py


                                    • fcpgismo fcpgismo 19 juin 2012 12:47

                                      Les policiers et toutes les forces de l’ ordre ne sont que des pions aux ordres des dominants qui manipulent les peuples pour s’ assurer des rentes confortables. Des milliers d’ ouvriers de travailleurs indépendants ou non, meurent dans l’ exercice de leur fonction. Aucune catégorie de travailleur ne doit être plus respecté qu’ une autre. La fabrication et la vente d’ arme explose et vous jouez les pucelles effarouchés, les dominants attisent la haine dans tout le corps social, et vous pleurnichez !


                                      • anty 19 juin 2012 13:16

                                        Il viendra un moment où les citoyens régleront leurs comptes avec la flicaille,les juges et les procureurs et on va appeler cela révolution

                                        Il faut le dire que des milliers des enfants de France sont emprisonnés pour des motifs futiles
                                        La plupart.
                                         d’entre sont des jeunes à peine sorti de leur enfance 
                                        Il faut que l’etat paye un jour cette infamie

                                        • foufouille foufouille 19 juin 2012 13:20

                                          lors d’une perquisition, une femme de 62a est decedee
                                          ca devait etre des « bouchers »

                                          et si les gendarmes venaient comme avant ca peterait moins
                                          par contre, pour faire chier des gens qui font la fete dans un bois prive, il y a du monde
                                           


                                          • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 19 juin 2012 13:29

                                            Quand est arrivée l’incorporation des femmes dans la police, c’était si mes souvenirs sont bons, au début des années 80, ( confirmé par cette page :.) Avant sur les grandes affiches de la police, il y avait cette simple phrase:La police, un métier d’homme :.

                                            Quand cette féminisation est arrivé des le départ, nous étions contre, et je pense que nous avions raisons ( le temps à confirmer nos craintes !!)

                                            J’ai eu l’expérience de travailler deux mois avec un femme flic, la cata complète .C’était en 1980 j’étais de renfort d’été brigade de mineurs au commissariat de Saint-Tropez, un jour notre mission était la surveillance du marché places de Lices, ou des pickpockets sévissaient. Vers les 11 heures, j’ai repéré « 4 chances pour la france » car contrairement aux autres estivants qui déambulaient vêtus léger, eux flânaient tous étaient vêtus de vestes !

                                            A un moment , j’ai vu l’un deux subtiliser un porte-monnaie dans le panier d’une dame âgée d’une soixantaine d’années,.. et le passer à l’un de ses complices. J’ai ceinturé ce dernier,par chance les 3 autres se sont enfuis, bagarre au sol pour le menotté, les forains portant « grandes gueules » aucun n’a bougés, et c’est un collègue en civil qui faisait son marché qui est venu me prêtre main forte ( il m’a dit plus tard, « Gilbert dans la foule ,j’ai reconnu ta voix » ! )... et bien pendant tout ce temps là, la fliquette était restée .. de marbre, et oui avec un examen,..passer d’un poste de secrétaire à gardien de la paix, .. le job est bien différent !!Puis c’était le temps ou le fliquettes portaient jupes et bas, pas question pour elles d’aller contrôler d’éventuels mineurs fugueurs réfugier dans les buisson aux alentours de la citadelle de la ville .

                                            D’ailleurs en renfort, il y avait de collègues qui venaient des autres commissariats de France, et qui eux aussi patrouillaient avec une femme flic,...ils disaient, en patrouille il nous faut maintenant surveiller le pétard de la collègue véridique !!Que pense les policiers hommes maintenant, je ne sais pas !!


                                            @+ P@py 


                                            • globulos nilasse 19 juin 2012 13:55

                                              vous nous dites" J’ai eu l’expérience de travailler deux mois avec un femme flic, la cata complète .C’était en 1980 j’étais de renfort d’été brigade de mineurs au commissariat de Saint-Tropez,". une réponse nette,c’est sur que de ne pas incorporer de femmes pendant des centaines d’années n’aident pas vraiment et c’est en forgeant que l’on devient forgeron. le boulot de flic est intrinsèquement fait pour des gens qui ont besoin d’avoir l’impression d’en avoir une grosse entre les guibolles si on vous suit. hors,j’ai été contrôlé ou interrogé par des collègues a vous féminins,et que tout le monde se rassure,elles sont tout aussi brutales,racistes et aiment tout autant pratiquer l’humiliation,le harcèlement psychologique (elles sont meme beaucoup plus forte dans ce domaine que les mecs) et les abus de toutes sortes. 


                                            • anty 19 juin 2012 14:01

                                              Votre metier est un métier des salopards qui sous prétexte de défendre la société casse la vie d’une partie des français


                                            • révolQé révolté 19 juin 2012 14:19

                                              Anty,
                                              bien sur je plussois avec la note maximale... !!! smiley
                                              +10... !!!


                                            • arobase 19 juin 2012 13:34

                                              un grand nombre de policiers et de gendarmes ont voté sarkosy en 2007 et donc approuvé la liquidation de la police de proximité et la réduction considérable des effectifs .

                                              ils ont remis ça en revotant sarkosy en 2012 et ont donc applaudi quand copé vitupérait contre la gauche qui « allait vider les caisses en renforçant les forces de sécurité et de l’enseignement » (tout est lié).

                                              par crainte que ceux qui gagnent plus d’un million par an aient quelques euros de plus à payer en impôts !

                                              Ça me fait penser à ces pauvres gens et autres salariés smicards qui votent lepen, milliardaire et partisane du capitalisme et du libéralisme débridé qui n’a jamais levé un doigt pour défendre la classe ouvrière.

                                              la plus grande difficulté pour le citoyen peu éduqué politiquement, c’est de savoir où est sa place et où sont ses intérêts. en général il fait tout pour les contrarier.

                                              • titi 19 juin 2012 16:12

                                                @arobase

                                                Sarkozy vous manque dirait on...

                                                Concernant l’auteur des faits il est passé chez le juge il y a une semaine qui l’a remis en liberté.
                                                Ce n’est pas un problème d’effectifs de flics mais un problème de justice.

                                                Si un flic doit attrapé 10 fois dans le mois un délinquant pour qu’il soit peut être incarcérer, c’est sûr qu’il est vite débordé...


                                              • Hijack Hijack 19 juin 2012 14:00

                                                Hum ! Comment envoyer 2 jeunes femmes dans une telle affaire sur place ???

                                                Il aurait été logique d’envoyer un ou 2 gars baraqués ...


                                                • anty 19 juin 2012 14:03

                                                  Ou n’envoyer personne les assurances s’en chargeraient...


                                                • lemouton lemouton 19 juin 2012 22:33

                                                  « Il aurait été logique d’envoyer un ou 2 gars baraqués ... »


                                                  Je l’ai déjà écrit plus haut...

                                                  depuis l’invention de la poudre tous les hommes sont égaux..

                                                • soimême 19 juin 2012 14:01

                                                  C’est sans doute le métier le plus difficile que l’on connaisse, je m’associes au drame, et en même temps je crains que cela va à nouveau être instrumentalisé par les politiques à radicalisé un peut plus les lois dites sécuritaires, et de se faite creusé un peut plus le fossé entre les citoyens et ses forces de l’ordre donc il faut le dire on ne comprend plus vraiment leur véritable rôle.

                                                  Vue les moyens à leurs dispositions, je supposes qu’il était facile de savoir à qui on avait affaire et que cette affaire relève telle,de l’inconscience, de l’amateurisme, où tous simplement d’une bévue ? qui manquera pas d’être exploité !


                                                  • docdory docdory 19 juin 2012 14:05

                                                    @ Chris Tukov, magistrat 


                                                    Vous dites, je vous cite : « .... croyez vous que les magistrats ne se posent pas de questions ? Ils s’en posent à chaque fois. On peut se tromper et c’est parfois dramatique. Mais doit-on considérer que l’on se trompe au regard des conséquences directes ou indirectes de nos décisions, ou au regard des éléments dont nous disposons au moment où la décision est prise ?
                                                     Ce que le grand public reproche aux magistrats, ce n’est pas seulement le fait qu’il se trompent assez souvent, mais qu’ensuite ils n’ont en pratique aucun compte sérieux à rendre à qui que ce soit en cas de faute professionnelle.
                                                    Prenons le cas de l’affaire d’Outreau : il est absolument inconcevable que le juge Burgaud, à l’origine de cet effroyable désastre judiciaire n’ait pas été sanctionné d’une interdiction à vie d’exercer la profession de magistrat. Tout au plus est il passé devant un »comité théodule« qui lui a signifié en substance que » c’est pas bien ce que vous avez fait là, faut pas recommencer « et l’a muté dans une position en principe moins dangereuse.
                                                    De même dans l’affaire de Collobrières, il est à peu près certain que le magistrat qui a écarté la peine plancher de deux ans ferme pour lui substituer une peine de 6 mois avec sursis avec mise à l’épreuve et obligation de soins ( on sait bien ce que ça veut dire ... ), ce magistrat ,donc, ne sera nullement inquiété pour la faute professionnelle lourde qu’il vient de commettre, ou tout au plus sera t-il, dans le meilleur des cas , muté au tribunal de grande instance de Sarreguemines ( tant pis pour les citoyens de cette ville ! ). On ne peut hélas pas espérer qu’il soit radié à vie de la profession de magistrat.
                                                    Pour n’importe quel professionnel à responsabilité, quel que soit la profession qu’il exerce, qu’il soit médecin, chauffeur de car ou directeur de centrale atomique ou autre, le fait de commettre une faute lourde le ferait immédiatement comparaître devant les tribunaux et en général mettrait fin à sa carrière professionnelle pendant une longue période ou à vie.
                                                    Evidemment, mettre un juge devant les tribunaux en cas de faute lourde serait inopérant, puisque le réflexe corporatiste de ses collègues aboutirait à une non-sanction dans la plupart des cas. Il faudrait donc que les juges responsables de fautes lourdes , tels que le juge d’Outreau ou celui qui a évité de façon inconsidérée la peine plancher à l’assassin de Collobrières passent devant un jury citoyen tiré au sort et soit jugé de cette faute par le peuple et non par ses confrères ( compères ? ). Cette indispensable réforme est le prix à payer pour que les magistrats récupèrent un semblant de crédibilité et de considération dans ce pays.
                                                    Etes-vous personnellement prêt à accepter une telle réforme, ou préférez-vous défendre à tout prix vos intérêts corporatistes ?
                                                    Quant aux peines planchers, il est très regrettable qu’il ait été laissé par la loi la liberté aux juges de les appliquer ou non. Ces peines planchers sont, à l’instar de la ceinture de sécurité des voitures, des éléments de sécurité avec lesquels il ne devrait pas être possible de transiger ( les dispenses de ceinture de sécurité ne sont quasiment jamais accordées par les commissions médicales préfectorales ) . Dans l’affaire de Collobrières, l’application stricte de la peine plancher aurait servi les intérêts des victimes ( qui n’auraient pas été sauvagement assassinées ) et de l’assassin ( qui aurait évité la réclusion criminelle à perpétuité à laquelle il n’échappera pas ( du moins l’espère t-on ).Le juge ne devrait plus avoir la possibilité légale de les »adapter", pas plus que le pilote d’un avion n’a de possibilité légale de ne faire qu’une partie de sa check list, que le chirurgien n’a la possibilité légale d’opérer avec des instruments non stérilisés, ou que le directeur d’une centrale nucléaire n’a de possibilité légale de réduire le temps de port des dosimètres pour ses employés.
                                                    Le peuple français paie des impôts pour que les juges qu’il finance à grand prix appliquent les lois qu’il a voté par l’intermédiaire de ses représentants, et non pour qu’ils les interprètent de façon fantaisiste, en fonction de leurs positions idéologiques ou de leur humeur du jour.
                                                    Le fait qu’il y ait séparation des pouvoirs ne signifie pas et n’a jamais signifié que les juges aient la liberté d’appliquer les lois à leur convenance...

                                                    • ChrisTukov ChrisTukov 19 juin 2012 14:55

                                                      Vos arguments sont compréhensibles, Docdory. Mais vous pouvez dire ce que vous voulez, cette réaction est simpliste. Concevable car le drame terrible qui a eu lieu exige des coupables et des réponses pour se défouler, mais simpliste quand même.


                                                      Vous dites « De même dans l’affaire de Collobrières, il est à peu près certain que le magistrat qui a écarté la peine plancher de deux ans ferme pour lui substituer une peine de 6 mois avec sursis avec mise à l’épreuve et obligation de soins ( on sait bien ce que ça veut dire ... ), ce magistrat ,donc, ne sera nullement inquiété pour la faute professionnelle lourde qu’il vient de commettre »

                                                      Qui vous dit que le magistrat en question a commis une faute ? Le simple fait qu’une semaine après la personne qui a écopé de six mois sursis avec obligation de soins, alors qu’il encourrait une peine plancher de deux ans (pas obligatoirement ferme) a tué deux gendarmes ? Et bien non. C’est facile, ça fait du bien de le penser, mais ça ne marche pas comme ça. 
                                                      Un mis en examen qu’on envoie en prison et qui s’y suicide, c’est aussi la faute du juge ?
                                                      Un prévenu qui prend six mois ferme mais qui ne va pas de suite en prison, et qui se fait tuer un mois après en réglement de compte, c’est la faute du juge ?

                                                      Pour le reste, les juges appliquent toujours la loi. Il n’y a jamais d’automaticité dans l’application de la loi. C’est une garantie pour le justiciable. Un voleur déjà condamné à deux reprises encourt la peine plancher de 3 ans s’il vole une bourriche de coquillages la nuit avec un comparse ivrogne en cassant le cadenas de l’étal. 3 ans...
                                                      Si vous trouvez que 3ans fermes sont justifiés dans cette situation, meme la ligne la plus uire de l’UMP ne va pas jusque là...

                                                    • docdory docdory 19 juin 2012 15:57

                                                      @Chris Tukov magistrat

                                                      1°) Je ne dis pas que le juge a commis une faute, je soutiens que ce devrait être à un jury populaire d’affirmer ou non s’il a commis ou non une faute. Certes, l’argument « post hoc ergo procter hoc » n’est pas systématiquement recevable. Cependant, lorsque le commandant du Costa Concordia semble ignorer les règles de sécurité élémentaires et que son navire sombre quelques minutes après, vous trouvez normal qu’il soit soupçonné, qu’il y ait une enquête sur les causes de cet accident, et que le jugement concernant les responsabilités ne soit pas confié à l’association des capitaines de navires de croisière, mais par un tribunal indépendant.
                                                      Eh bien là c’est exactement pareil : un juge décide, en toute connaissance de cause, de méconnaître et de ne pas appliquer un élément-clef de la sécurité publique que sont les peines planchers à un individu qui avait auparavant clairement fait preuve de sa dangerosité pour la société. Cet individu commet quelques jours après deux sauvages assassinats ? Eh bien oui, la responsabilité de ce juge doit être examinée par un tribunal, et oui, ce tribunal doit être un jury populaire parce qu’un juge commettant une faute dans l’exercice de ces fonctions ne saurait être jugé par d’autres juges , parce que ceux-ci se retrouveraient en situation de conflit d’intérêts, et seraient à juste titre suspects de partialité.
                                                      2°) Un mis en examen qui se suicide en prison, c’est son entière responsabilité et non celle de qui que ce soit d’autre. Tout au plus peut on discuter la co-responsabilité du concepteur de la prison, qui n’a pas mis de caméras de vidéo-surveillance dans chaque cellule, ou du médecin qui a examiné le prévenu et qui n’a pas décelé un état dépressif dangereux pour ce prévenu.
                                                      3°) Quant au prévenu qui n’exécute pas sa peine de prison et qui se fait tuer au dehors, c’est la responsabilité unique de celui qui le tue !
                                                      Vous faites un peu de la casuistique, là non ?
                                                      4°) Dans le cas qui nous concerne, il semble que la peine plancher encourue était de seulement deux ans ferme, et ce pour un délit autrement plus grave qu’un vol de bourriches d’huîtres !!!

                                                    • ChrisTukov ChrisTukov 19 juin 2012 16:14

                                                      http://www.nicematin.com/derniere-minute/drame-de-collobrieres-aucun-dysfonctionnement-pour-le-ministere-de-la-justice.904565.html


                                                      Certes ça ne remplace pas le jury populaire mais c’est quand même un avis. Notez que le parquet, qui représente la société, n’avait pas requis cette peine plancher. C’est dire l’unanimité que faisait le cas du mis en cause lorsqu’il a été jugé.

                                                      Je ne vois pas quelle faute pourrait être reprochée au tribunal. D’avoir appliqué la loi ? Ce n’est pas une question que doit trancher un jury populaire. Sur quelle base, avec quels arguments le ferait-il ? Le rapprochement avec le naufrage du Concordia est bien essayé mais un peu hardi quand même. Des fautes ont été relevées dans le pilotage et lors du naufrage. J’ai du mal à imaginer la transposition de ce cas pour l’affaire qui nous occupe.

                                                      Et surtout, la douleur et la haine sont très mauvaises conseillères. C’est d’ailleurs pour cela que la Justice existe : éviter que des gens commandés par leur passion (et souvent de façon très légitime d’ailleurs), ne jugent hâtivement et donc mal d’autres gens.

                                                    • Politeia 19 juin 2012 16:19

                                                      A Chris Tukov,

                                                      Je vous souhaite bien du courage pour défendre votre position. La plupart des gens croient que tous ce qu’ils se passent dans la magistrature ou dans un univers dont ils connaissent rien passe à la télé. Forcement si à chaque fois qu’ils entendent parler d’un magistrat c’est parce qu’il a aménagé la peine d’un délinquant qui en profiter pour commettre un crime, ils ont l’impression que les magistrat passent leurs temps à « libérer » des criminel. Mais voilà, les milliers de fois où les magistrats font simplement leur travail on en parle pas. Les milliers de fois où leurs décisions ont évitées des drames humains ont nient leurs existences. On assiste au même pujilat en ce moment avec les assistances sociales et le procès de la petite Marina.

                                                      A Doctory,

                                                      Vous vous contredisez vous même.

                                                      « il est très regrettable qu’il ait été laissé par la loi la liberté aux juges de les appliquer ou non »

                                                      « les juges aient la liberté d’appliquer les lois à leur convenance »


                                                    • ChrisTukov ChrisTukov 19 juin 2012 16:32

                                                      A Politeia, merci smiley

                                                      C’est pas évident d’argumenter, surtout quand le sujet est aussi compliqué et sensible. Mais c’est je crois l’intérêt d’un site comme AgoraVox de débattre et le débat ne m’a jamais fait peur... on se rapproche toujours plus de la vérité en écoutant et en débattant, ça vaut pour moi aussi d’ailleurs.

                                                    • docdory docdory 19 juin 2012 17:10

                                                      @Chris Tukovmagistrat 

                                                      Dans l’article que vous mettez en lien, il est dit , je cite :" Le ministère français de la Justice n’ordonnera aucune inspection ou enquête administrative après le meurtre dimanche dans la Var de deux femmes gendarmes tuées par un homme ayant échappé à la prison quelques jours auparavant.

                                                      « Il n’y a rien qui le justifie », a dit Pierre Rancé, porte-parole du ministère de la Justice. " ( fin de citation ).

                                                      Ne croyez-vous pas que cette mansuétude du nouveau Ministère de la justice ne soit pas simplement un renvoi d’ascenseur ? 

                                                      En effet, le Syndicat de la magistrature a dernièrement, et tout a fait anticonstitutionnellement appelé à voter contre Sarkozy ( et donc pour Hollande ) avant le deuxième tour des élections présidentielles, montrant ainsi sa méconnaissance d’un des fondements de l’état de droit républicain : la séparation des pouvoirs ( que n’aurait pas dit ce syndicat si Sarkozy avait appelé les magistrats à voter pour le syndicat concurrent aux dernières élections syndicales des magistrats !!! On imagine aisément le tollé ... ).

                                                      Or, dans quel syndicat se retrouvent en général les juges les plus laxistes appliquant la doctrine « de gauche (?) » de l’excuse et protestent contre les « peines-plancher »  ? Dans le syndicat de la magistrature, évidemment ! Il n’y a qu’à lire le manifeste mis en lien pour s’en convaincre.

                                                      Le Ministère de la justice et le gouvernement ne sont pas assez fous pour se mettre à dos l’un de leurs principaux alliés dès le début du quinquennat en remettant en question ses doctrines par une enquête gênante ! ...



                                                    • docdory docdory 19 juin 2012 17:12

                                                      @Chris Tukov , magistrat

                                                      Il ne faudrait quand même pas prendre les lecteurs de vos commentaires ainsi que vos contradicteurs pour des naïfs ou des demeurés !

                                                    • Guy BELLOY Guy BELLOY 19 juin 2012 17:21

                                                      @DOCDORY : « Dans l’article que vous mettez en lien, il est dit , je cite : » Le ministère français de la Justice n’ordonnera aucune inspection ou enquête administrative après le meurtre dimanche dans la Var de deux femmes gendarmes tuées par un homme ayant échappé à la prison quelques jours auparavant. « Il n’y a rien qui le justifie », a dit Pierre Rancé, porte-parole du ministère de la Justice. " ( fin de citation ).Ne croyez-vous pas que cette mansuétude du nouveau Ministère de la justice ne soit pas simplement un renvoi d’ascenseur ? 

                                                      Inspection ou enquête ADMINISTRATIVE. Je doute que vous compreniez quelque chose en droit.
                                                      Et votre commentaire qui suit est affigeant.


                                                    • Guy BELLOY Guy BELLOY 19 juin 2012 17:24

                                                      @Cris Tukov : Je tiens à vous faire savoir mon étonnement admiratif pour la patience avec laquelle vous tâchez de faire comprendre le droit.


                                                    • docdory docdory 19 juin 2012 17:26

                                                      @ChrisTukov

                                                      Admettons qu’il n’y ait pas de faute au sens juridique du terme, et que ce juge laxiste s’applique à lui même la phrase que s’appliqua à elle-même en son temps Georgina Dufoix : « responsable mais pas coupable ».
                                                      Il n’en reste pas moins dans cette hypothèse qu’il y a un vide juridique considérable en matière de responsabilité des magistrats quant aux conséquences fâcheuses de leurs fautes, que ce soit dans ce cas précis ou dans l’affaire d’Outreau, par exemple.
                                                      Tant que ce vide juridique concernant la responsabilité professionnelle des magistrats ne sera pas comblé, les Français ne seront pas prêts d’avoir confiance en leur justice.


                                                    • docdory docdory 19 juin 2012 17:28

                                                      @ Guy Belloy 

                                                      Affligeant, pourquoi ? Parce que je constate un très probable renvoi d’ascenseur entre copains ?

                                                    • Guy BELLOY Guy BELLOY 19 juin 2012 17:35

                                                      @DOCDORY : Vous confondez enquête administrative et enquête judiciaire.
                                                      Le meurtrier va faire l’objet d’une procédure judiciaire bien évidemment. Mais il n’y aura pas d’enquête administrative pour rechercher une quelconque faute de commandement, à savoir avoir envoyé deux femmes gendarmes seules..


                                                    • docdory docdory 19 juin 2012 17:41

                                                      @ Guy Belloy

                                                      Vous avez du mal lire l’ensemble de mes commentaires. L’enquête administrative que je souhaiterais est une enquête au sujet du juge qui n’a pas mis la peine plancher à l’auteur des faits avant qu’il ne se transforme en meurtrier. Je ne réclame évidemment aucune enquête sur l’action de la gendarmerie.

                                                    • oncle archibald 19 juin 2012 18:21

                                                      Monsieur le Juge, vous écrivez : «  même la ligne la plus dure de l’UMP ne va pas jusque là... »

                                                      Qu’est-ce que la politique vient foutre dans ce merdier ? 

                                                      Je trouve tout à fait naturel que le représentant des français qui exerce momentanément le pouvoir donne des directive générales sur la politique de répression ... Il est là pour ça et il ne manquerait plus que ce soit les Juges qui fassent les lois ... 

                                                      Le pouvoir alternatif qui vient par la volonté des français de remplacer le précédent donnera sans doute d’autres directives aux magistrats parce qu’il a une autre sensibilité et qu’il estimera que d’autres mesures sont plus appropriées. C’est la règle démocratique. Les Juges appliquent avec l’immense pouvoir d’appréciation qu’ils détiennent, les directives qui leur sont données. Ils ne sont pas là pour les critiquer, quelles qu’elles soient.

                                                      Ce qui est intolérable c’est l’hypocrisie, l’utilisation du fait divers à des fins bassement politiciennes, exercice dans lequel le gouvernement précedent a excellé, mais je redoute tout autant le nouveau .. C’est tellement tentant la démagogie ! Plaire à « leur clientelle » est hélas prioritaire sur la réflexion de fond et la décision de bon sens. Or en matière de police et de justice il y a le feu au lac ! La seule évidence à ce jour est que rien ne va plus parce qu’on a dérivé depuis bien trop longtemps !

                                                    • Romain Desbois 19 juin 2012 19:12

                                                      quant bien même cet homme aurait été incarcéré deux ans de plus, est-ce que cela l’aurait changé et empêché de commettre un meurtre plus tard ? certes cela aurait peut-être été deux hommes et l’on n’en ferait pas autant de buzz. Mais fondamentalement, la prison n’est pas la réponse à ce genre de pathologie. Ou alors il faut assumer de mettre des gens à vie hors d’état de nuire et croire qu’un homme en peut pas changer.


                                                    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 19 juin 2012 20:16

                                                      Christ re,


                                                      « Mais il n’y aura pas d’enquête administrative pour rechercher une quelconque faute de commandement, à savoir avoir envoyé deux femmes gendarmes seules.. »


                                                      C’est pour cela que la gendarmerie fait partie intégrante de la grande muette !
                                                      Dans la police il y a l’IGPN, et je sais un service identique à la gendarmerie, … donc attendons simplement la suite de cette malheureuse et dramatique affaire !

                                                      @+ P@py



                                                    • docdory docdory 19 juin 2012 22:11

                                                      @ politela 

                                                       Je ne me contredis absolument pas , vous avez simplement omis de citer la première partie de la deuxième phrase que vous citez. Artificiel , comme procédé !

                                                    • hgo04 hgo04 20 juin 2012 06:50

                                                      Vous avez tout à fait raison docdory...


                                                      La responsabilité des magistrats et le corporatisme, on peut même y ajouter des tolérances politiques.

                                                      Quand un panneau de basket blesse gravement un enfant, le maire est mis en examen. Ne serait ce que pour chercher et trouver une faute et donc les responsabilités.

                                                      Il semblerait que pour cette affaire, le corporatisme et la politique s’en mêle, car, dit on, il n’y aura même pas une once d’investigation.. Touche pas mon juge, parait il...

                                                      Je ne tire pas sur le juge, mais sur ceux qui ne veulent pas savoir pourquoi un individu dangereux n’ait pas été interné d’office en hôpital s’il était malade et violent...

                                                      Quant aux gendarmes de sexe féminin, je ne pense pas que la solution ROYAL, soit acceptable. Ce n’était pas des jeunottes, et des hommes peuvent se trouver dans la même situation.

                                                      Sauf, et c’est la que le système est en faute, sauf si les forces de polices avait accès au casier judiciaire et psychiatrique, que les condamnés soient dans l’obligation de communiquer leurs adresses etc etc etc.. tout cela pour qu’en cas d’intervention, les gendarmes ou policiers soient informés de la dangerosité de ce type.. Ils ne seraient as venues à deux s’ils avaient accès à ces informations...


                                                    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 20 juin 2012 08:46

                                                      Hgo04 re,


                                                      Conclusion, ça à bien merdé quelque part.


                                                      Comme d’hab, il aura fallu « attendre » la morts de ces deux femmes gendarmes pour peut être engager une profonde réflexion sur tout ce qui merde dans ce bordel de pays !

                                                      @+ P@py

                                                      P.S. Je suis très très en colère


                                                    • Scual 19 juin 2012 14:07

                                                      Tout d’abord je tiens à dire clairement que je ne suis pas un monstre sans pitié et sans âme incapable de s’émouvoir. Ce genre d’évènement tragique est une catastrophe pour les familles et les amis des victimes. Rien n’a plus de valeur qu’une vie. Cela dit ce n’est pas du drame en lui même que je veux parler.

                                                      Je veux parler de la France et des médias. La surmédiatisation de ce genre de faits d’hiver est un catastrophe en termes de liberté d’opinion. Tout le monde utilise ce drame à des fins personnelles. La classe politique pour se faire voir, les partis pour faire leur propagande, les médias pour faire de l’audience, les experts pour vendre leurs expertises qui bien entendu n’en sont pas si peu de temps après les faits et avec aussi peu d’éléments... et tout le monde s’en sert pour illustrer ses idées. L’exemple non-représentatif devient généralité, l’exception devient la règle.

                                                      Le peuple du pays tout entier en sort avec une opinion qui fait généralité de l’exceptionnel. Au final face au pilonnage omniprésent et unanime on abouti à un véritable bourrage de crane. Cela s’appelle propagande. Le résultat en est la création dans nos esprits d’un monde virtuel, dans lequel on croit vivre alors que la vérité se trouve dans les généralités et non dans les faits divers sensationnalistes. Quand on y ajoute que ce monde virtuel est dramatiquement anxiogène, il crée une société en état de siège, ou tout est potentiellement ennemi. C’est la marque des société autoritaires de diviser le peuple par la peur.

                                                      Au final si l’émotion et la compassion sont effectivement partagées par tous, tout comme le besoin de justice, je pense qu’il ne faut pas oublier de prendre le recul indispensable pour ne pas vivre entre les murs d’une prison virtuelle dans laquelle nous auraient enfermé les médias.

                                                      Quand je vois la manière dont est traitée cette affaire, si je prends du recul, ce n’est plus du tout de la compassion que cela provoque en moi car je ne vois plus l’affaire en elle-même mais une autre affaire, celle de la propagande à la télévision. Je vois des ministres faire des déclarations grandiloquentes et prendre des postures dignes pour soigner leur image, je vois des commentateurs feindre l’émotion et l’indignation alors que si c’était le cas ils auraient de la dignité et accorderaient le deuil au lieu de tout faire pour propager la douleur, je vois une classe politico-médiatique faire son numéro ou chacun joue son rôle, mais pas le rôle qui est celui d’exercer son métier, son rôle de cinéma ou tout est faux, tout est mis en scène, ou tout le monde fait semblant d’exercer son métier.

                                                      Au final que voit t-on ? Délinquance, émotion, peur, violence, police, larmes, indignation, sauveurs, insécurité... Le changement c’est maintenant ? Vraiment ? Pas à la télé en tout cas ! Le système de création du consentement est le même en tout point et il m’apparait difficile d’imaginer que cela soit pour changer de modèle de société.

                                                      Au final cela sert évidement à créer le consentement pour faire passer des messages indéfendables. Cet article en est d’ailleurs la preuve ! Je vais le résumer : « Pleurez tous ! » Ça y est ? Maintenant que vous avez baissé votre garde voila le message « si seulement on pouvait flinguer à tour de bras en étant présumés innocents ! »

                                                      La peur de la bavure et la présomption de légitime défense n’ont rien à voir avec ce fait divers ! Un bel exemple d’utilisation de faits divers pour détourner l’attention qui illustre à la perfection ce que j’ai essayé de dire.

                                                      Le policier est payé pour faire un métier difficile. Il est tout à fait sain et normal que les policiers aient peur de faire une bavure. C’est une très bonne chose si on veut bien prendre un peu de recul 5 minutes, de pouvoir se dire que les flics ne peuvent pas faire n’importe quoi, et de se rappeler que c’est uniquement dans les dictatures qu’ils le peuvent. De plus il est évident qu’il est plus normal pour un flic payé pour ça d’avoir peur d’être parfois confronté à ce genre de dilemme plutôt que pour le citoyen d’avoir peur des bavures policières. C’est carrément hallucinant qu’il faille le rappeler ! C’est quand même dingue, des policiers se plaignent d’avoir peur de la loi, on marche sur la tête ! Pourtant bien peu de gens bronchent devant un tel scandale et c’est justement à cause de ce consentement absurde créé de toute pièce par l’image fausse d’une société où la situation serait si catastrophique qu’on devrait concéder ceci à la police, alors qu’on ne l’accepte même pas dans le cas d’un pays en situation de guerre civile !

                                                      De plus moi aussi je connais des policiers et je sais très bien pourquoi ils ont peur des bavures et que ce discours ne tient pas quand on les questionne sur le fond. Ils n’ont pas peur des bavures, ils veulent juste pouvoir les faire sans avoir à répondre de leurs actes. Je ne dis pas qu’ils veulent faire du mal à tout le monde bien entendu, mais ils veulent faire eux-même justice. Pas seulement faire la police et attraper, mais aussi punir, sauf qu’après ils veulent qu’on ne leur demande pas des comptes. Ils n’ont pas peur de la bavure, c’est faux. Ils veulent faire des bavures et ne veulent pas être punis. Ce dont ils ont peur, c’est de la loi ! C’est de devoir rendre des comptes. Ils ont peur de la justice qu’ils accusent d’être laxiste, voir d’être « de gauche », en somme ils l’accusent de ne pas avoir bien choisi son camp, sans même se rendre compte qu’il n’y a pas de camps mais seulement la loi.

                                                      Alors les beaux discours derrière la réalité des désirs de la profession je sais ce qu’il en est. Je connais aussi des policiers qui eux n’ont pas vraiment peur des bavures et vous savez pourquoi ? Parce qu’ils n’ont absolument aucune intention d’en commettre. Ils savent quels risques ils prennent ! Ils savent que si une intervention prend une mauvaise tournure, la peur et le stress peut entrainer une « bavure ». Mais ils savent surtout en quoi consiste leur boulot. C’est les risques du métiers et c’est pour ça que sont payés et formés les policiers, pour faire un métier difficile et se montrer capable de faire face à de telles situations en état de stress.

                                                      Cette histoire de policiers qui ont peur de la bavure et qui veulent la présomption de légitime défense, c’est comme si un plombier avait peur des fuites et demandait le droit de laisser une ou deux fuites. L’exemple est bien évidement réducteur mais c’est de ça qu’il s’agit et la réponse est évidente : Ils n’ont qu’à bien faire leur travail ! Quand on a un problème on essaie de le résoudre et pas de le nier. Ce qu’il faut c’est réduire le nombre de bavure, et non pas les rendre normales et légales ! On met tout sous le tapis ! Plus de bavure, circulez y a rien à voir. Et après les flics s’étonne que cette proposition ait soulevé un tollé ? Mais encore heureux ! Ils ont complètement perdu pieds avec ce qu’est leur métier. Ils ne sont pas soldats payés pour faire régner la terreur dans un pays occupé.

                                                      Ne vous laissez pas amadouer par l’émotion provoquée par les faits divers car au final, n’ayez aucun doute là-dessus, certains profiteront de votre apitoiement pour faire passer pour juste et nécessaire des choses qui entraineront des drames potentiellement plus nombreux et plus dramatiques encore que le fait divers lui-même.


                                                      • jef88 jef88 19 juin 2012 14:27

                                                        La surmédiatisation de ce genre de faits d’hiver

                                                        EHHHH ! on est au printemps et l’été c’est dans 8 jours


                                                      • Scual 19 juin 2012 14:43

                                                        J’arrive pas à croire que j’ai fais cette faute sortie tout droit de mon enfance.


                                                      • docdory docdory 19 juin 2012 14:50

                                                        @ Scual

                                                        Vous soutenez, à propos des policiers , l’affirmation suivante , je vous cite : «  Ils n’ont pas peur des bavures, ils veulent juste pouvoir les faire sans avoir à répondre de leurs actes. » 
                                                        Outre son caractère diffamatoire, je suis surpris que vous ne vous vous offusquiez pas de la même façon des juges responsables d’une bavure judiciaire, vous savez, ce ou ces juges qui n’ont pas voulu appliquer la loi sur les peines planchers au futur assassin de Collobrières, à l’époque ou il n’était encore qu’un délinquant multirécidiviste dangereux.
                                                        Diriez-vous de ce ou de ces juges : «  Ils n’ont pas peur des bavures, ils veulent juste pouvoir les faire sans avoir à répondre de leurs actes. » ??
                                                        Si vous ne le dites pas , vous faites du deux poids deux mesures !

                                                      • Scual 19 juin 2012 14:52

                                                        Bon au passage je l’admets, je fais des tonnes de fautes d’orthographe absolument énormes dans tout mes posts sur Agoravox et je m’en excuse.

                                                        En plus je suis pas mauvais dans ce domaine normalement, seulement je mets au défis quiconque de faire mieux en s’occupant d’un bébé. Et puis y a un moment ou les corrections et réécritures de meilleures tournures, ça suffit et il faut envoyer le message... je ne compte même plus les posts super long et bien construits ou ma souris au lieu de cliquer sur « voir ce message avant de le poster » clique sur « faire un don » et paf, perdu le message sur lequel j’ai passé une heure ! Au bout d’un moment on préfère poster un truc qui ressemble à rien mais qu’on comprend plutôt que de se refaire avoir.

                                                        Tant que c’est compréhensible.


                                                      • docdory docdory 19 juin 2012 15:02

                                                        @ Scual

                                                        Du coup, vous en ajoutez une deuxième : « j’ai fais cette faute » au lieu de « j’ai fait cette faute » !

                                                         Explication grammaticale : on écrit « je fais » ( première personne du singulier du présent de l’indicatif du verbe « faire » ) et « j’ai fait » première personne du singulier du passé composé du verbe « faire », passé composé pour la formation duquel on ajoute à l’auxiliaire « avoir » , à la première personne du singulier du présent de l’indicatif , le participe passé de « faire », qui est « fait ».

                                                      • voxagora voxagora 19 juin 2012 15:07

                                                        Si on lit bien, c’est clair : vous avez écrit

                                                        .. je connais des policiers qui cherchent la bavure,
                                                        ET 
                                                        .. je connais des policiers qui connaissent leur boulot .

                                                        Je suis bien d’accord, parce que moi aussi je connais les deux.

                                                        Quant aux faits d’hiver, c’est sûr que les faits d’été sont bien moins catastrophiques.
                                                        .


                                                      • Scual 19 juin 2012 15:11

                                                        @ docdory :

                                                        Vous y allez fort. Diffamation ? En cas de bavure, si on applique la présomption de culpabilité sur la victime, le policier n’aura pas à répondre de ses actes puisque le seul moyen serait qu’il y ait une plainte d’une tierce personne. Les policiers, pas tous, qui demandent cela demandent effectivement à ne pas avoir à répondre de leur actes en cas de bavure puisqu’on bascule dans le pas vu pas pris.

                                                        Ce n’est donc pas de la diffamation mais une affirmation. Et je le répète avec force et le ferait tant qu’il y aura quelqu’un pour demander une telle horreur.

                                                        Quand aux accusations que vous faites sur la justice, j’aimerais voir les sources qui vous permettent d’affirmer qu’un juge n’a pas respecté le droit.


                                                      • docdory docdory 19 juin 2012 16:04

                                                        @Scual

                                                        Vous vous placez selon la morale de l’intention, moi je me place selon la morale du résultat. Le juge qui a renoncé à la peine plancher pour celui qui allait devenir l’assassin de Collobrières n’a certainement pas eu l’intention de commettre sciemment une bavure judiciaire (pas plus que le capitaine du Costa Concordia n’a eu l’intention de couler son navire en le pilotant imprudemment) mais le résultat de son action en tant que juge est bel et bien constitutif d’une bavure judiciaire.

                                                      • Scual 19 juin 2012 18:03

                                                        Je ne sais pas si vous êtes sérieux avec une affirmation aussi absurde.

                                                        Est-ce qu’au moins vous vous rendez compte que tout le monde est coupable de tout dans ce délire de culpabilité non intentionnelle et en plus après coup sans possibilité de prévoir ?

                                                        Même les pires dictatures de l’histoire de l’humanité n’ont pas osé aller aussi loin. La Corée du Nord est l’étendard de la liberté absolue à comparé d’un pays appliquant un tel principe... J’ai tendance à ne jamais hésiter à appeler un chat une chat, fasciste par ci, nazi par là etc... mais là je ne connais même pas une seul exemple historique d’un truc aussi abusé ! On va appeler ça le docdorisme.

                                                        Tous aux abris, le docdorisme peut vous accuser de quelques chose que vous n’avez pas fait, mais que quelqu’un d’autre a fait et qu’une action que vous auriez pu faire aurait peut-être pu éviter et même si vous ne pouviez pas savoir...

                                                        Mais bon pour rester sérieux, vous l’avez ou pas la source pour affirmer que les juges ont violé la loi au profit d’un délinquant ? C’est scandaleux si c’est le cas alors j’aimerais bien les voir vu que j’ai de très sérieux doutes.


                                                      • docdory docdory 19 juin 2012 18:19

                                                        @ Scual

                                                        Ne parlons pas de culpabilité, alors , mais parlons de responsabilité. Le juge qui n’a pas appliqué la peine plancher est « responsable, mais non coupable », du fait que le dangereux délinquant auquel il a affligé une peine symbolique a profité de sa mansuétude incompréhensible pour commettre un double assassinat. 
                                                        Ça vous va comme ça ?
                                                        Bon, mais cela dit, il faut à mon sens que la législation évolue, afin que les juges « responsables mais pas coupables » de ne pas appliquer de peine plancher alors que la loi les conseille vivement dans certains cas, puisse être limogés pour incompétence, parce que n’importe quel professionnel affichant un pareil degré d’incompétence serait viré de n’importe quel emploi. OK ?
                                                        PS : inutile de fasciser l’interlocuteur comme vous le faites, ça ne fait nullement avancer le débat. On se souvient trop bien de l’époque pas si lointaine où ceux qui n’adhéraient pas aux thèses du PCF pro-soviétique étaient traités de « fascistes » .

                                                      • Scual 19 juin 2012 19:34

                                                        « mansuétude incompréhensible »

                                                        Ce n’est pas parce que vous ne comprenez pas que c’est incompréhensible. Moi je comprends par exemple. Ce délinquant a fini par faire l’inqualifiable. D’autres aussi récidivent sans pour autant aller aussi loin... mais l’immense majorité, je dis bien l’IMMENSE majorité ne récidive pas. C’est ça la réalité de la généralisation au dessus du fait divers et c’est pour ça que la mansuétude du juge est compréhensible. Si la police ne pense pas ça, c’est parce qu’elle a toujours affaire à la poignée de récidivistes... puisque c’est son travail entre autres. Il est parfaitement compréhensible que personne dans la société ne soit moins bien placé qu’un policier pour prétendre parler de ça, lui qui ne vois que l’exemple type de ce qui est le moins courant.

                                                        Prononcer des peines exagérées, ne pas pardonner, ne pas réhabiliter, ne pas réintégrer, ce n’est plus punir, c’est se venger. Mais aller encore plus loin et condamner pour des faits pas encore commis... Une présomption de culpabilité dans la récidive en quelques sorte, c’est basculer complètement dans la société policière la plus totalitaire. Dans le principe cela signifierait d’ailleurs que toutes les peines de prison devraient être à perpétuité, peu importe le délit cela serait de la « mansuétude exagérée » de prendre le risque d’un récidive. Puisqu’il y a risque, à ce jeu là autant aller plus loin, ça couterait moins cher... Et même en réalité si on se base non pas sur les actes mais sur les risques, en fait autant foutre tout le monde en taule et c’est règlé.

                                                        Désolé mais quand j’écoute ces idées, et que je réfléchis au sens profond de ce qu’elles sous-entendent, je ne « fascise » pas, je définis... Les mots ont un sens et ils font effectivement avancer le débat.

                                                        Bref quand je vois ce genre de conception de la justice, je me dis qu’heureusement que la loi est là pour savoir jusqu’où aller dans les peines. La loi laisse également aux juges une certaine marge de manœuvre leur interprétation mais elle est très relative et très précisément définie. Que vous ne compreniez pas, très bien, moi je comprends et peut-être qu’un jour vous aussi vous comprendrez.

                                                        Malheureusement des fois, il se produit un drame. Mais le jeu en vaut-il la chandelle ? De la même manière qu’on n’interdit pas les voitures parce qu’il y a des accidents, on ne va pas basculer dans une dictature militaire parce qu’il y a un peu de délinquance.

                                                        Il y a la loi et le juge doit la respecter. Ce n’est pas à vous de juger mais à lui... et vous avez démontré à quel point c’est heureux !


                                                      • docdory docdory 19 juin 2012 22:23

                                                        @ scula 

                                                        Vous déformez complètement la réalité et en plus vous déformez mes propos. Ce type devait normalement prendre deux ans de prison ( peine plancher ) parce qu’il avait commis un nouveau délit grave ( agression et menaces de mort sur sa mère si l’on en croit les journaux ) après plusieurs autres délits sérieux. Si, pour un juge, commettre plusieurs délits graves dans sa vie n’est pas un signe certain de dangerosité pour la société et ne mérite pas les deux ans de prison prévus par la loi des « peines planchers », alors je ne vois pas ce que ce type fait dans la magistrature.
                                                        Que penseriez vous un médecin qui, voyant un cancer se mettre à métastaser chez un malade décidait de surseoir à la chimiothérapie et prescrivait des granulés homéopathiques à la place.
                                                        Vous trouveriez ça ridicule et vous crieriez, avec raison , à la faute professionnelle lourde ! 
                                                        Et bien ce juge a fait le même genre de bévue et je n’en démords pas !

                                                      • lulupipistrelle 20 juin 2012 02:11

                                                        @docdory : vous ne voulez pas plutôt parler de « morale de moyen » ?
                                                        Parce que ce serait bien paradoxal pour le médecin que vous êtes d’exiger d’une autre profession (la magistrature) une obligation de résultat quand la vôtre n’est tenu qu’à celle des « moyens »...


                                                      • hgo04 hgo04 20 juin 2012 06:57

                                                        Vous avez raison scual.. la peur devrait être présente avant toute décision importante....


                                                        Si les magistrats risquaient un peu plus qu’un sermon, et avait peur aussi de relâcher un fou dans les rues, nous aurions éviter cet évènement.

                                                        Par contre, un panneau de basket sur un enfant, un mur qui s’effondre, et hop.. c’est un maire qui est en examen.. jamais un juge.... 



                                                      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 20 juin 2012 07:41

                                                        Salut Docdory,


                                                        Merci de ton soutien.

                                                        A l’adresse de nos contradicteurs, j ’adresse ce vieux proverbe.

                                                        Il n’est pire sourd que celui qui ne veux pas entendre . Cette formule est recensée dans un recueil de proverbes du XIVème :source..


                                                        @+ P@py


                                                      • docdory docdory 20 juin 2012 13:07
                                                        @ Lulupipistrelle
                                                        Le commentaire que j’avais fait en réponse à Scual était un commentaire philosophique et non juridique, c’est pour ça qu’il l’a mal interprêté.
                                                        Quand je parle de morale de l’intention et de morale du résultat, je parle des concepts philosophiques ( le type même de la morale de l’intention est la morale de Kant ) .
                                                        La morale de l’intention est à la base de la justice en France : un homicide involontaire est moins sanctionné qu’un homicide volontaire, lui même moins sanctionné qu’un homicide volontaire avec préméditation
                                                        L’opposition entre l’obligation de moyen et l’obligation de résultats est, elle, un concept juridique.( Les médecins généralistes sont soumis, comme vous l’indiquez à juste titre, à une obligation de moyens, alors que les médecins biologistes des laboratoires d’analyses sont soumis à une obligation de moyens et de résultats ).
                                                        Je n’exige évidemment pas des juges la moindre obligation de résultat, mais simplement une obligation de moyen. Or, force est de constater que le juge qui a laissé en liberté cet individu dangereux alors que, d’après la loi des peines planchers, il aurait du écoper de deux ans fermes pour l’agression contre sa mère, ce juge, donc,n’a pas utilisé les moyens que la loi lui donnait pour empêcher cette personne de nuire : ces moyens s’appellent les peines-plancher.

                                                      • celui qui maugréé celui qui maugréé 19 juin 2012 14:47

                                                        Oula comme d’habitude ici c’est la foire des excités des anti flics qui ont peut être des choses à se reprocher ou des rambos bleus rien entre les deux . Je vais finir par penser qu’agoravox n’est plus qu’un refuge d’excités.

                                                        Primo on se calme et on attend les résultats de l’enquête pour les détails de cette tragédie précise.

                                                        Il y a peut être eu des erreur ou des fautes, mais ce n’est guère à nous de commenter tant que l’on a pas plus de détail.

                                                        Rien n’empêche de se poser des questions plus générales.

                                                        Quelque soit l’origine du suspect ( à vrai dire je m’en cogne) c’est un profil que l’on appelait jadis et de manière un peu rude « un gibier de potence ». Individu dont on peu se demander sereinement mais fermement s’il n’avait pas lieu d’être sous clefs.

                                                        ayant vu les gendarme à l’oeuvre pendant mon service militaire il y a déjà quelques temps : Il est un fait que les corps de police et de gendarmerie se doivent d’être formés et de manière continue sans se contenter de la formation initiale. Le fait est que la routine est dangereuse ( surtout dans des coins plus calmes) et que souvent la formation continue ou l’entrainement ( au tir notamment) sont bâclés pour des raisons d’économie de budget ou de temps.

                                                        Il est un fait aussi de voir plus souvent les forces de l’ordre se mettre à l’abri plutôt qu’être en position de force. Il faut dire qu’ a posteriori les complications judiciaires sont bien plus lourdes pour les bleux qui tirent que pour les malandrins en face.

                                                        Sans aller jusqu’aux USA ou les policiers sont souvent critiquables, peut être faut il faire en sorte que la peur change de camp.

                                                        Comment la population peut elle se sentir en sécurité si la police ou en l’occurrence la gendarmerie n’est même pas capable d’assurer la sienne ?

                                                        Quand au sujet homme / femme dans la gendarmerie , j’ai vu des femmes capables et redoutables comme j’ai vu des hommes moins fiables. Ca n’empêche pas de vouloir que le niveau soit bon sans sacrifier à une parité forcée.


                                                        • anty 19 juin 2012 15:10

                                                          Tout ça n’excuse pas que les forces de l’état s’attaque en priorité aux plus faibles de notre société.

                                                          En effet on voit rarement des prévenus riches dans nos prisons où alors exeptionellement 
                                                          et pourtant ils ont leur place croyez moi en particulier les banquiers 

                                                        • celui qui maugréé celui qui maugréé 19 juin 2012 17:13

                                                          c’est la dangerosité physique qui a toujours été prioritairement l’objet de l’incarcération, pas la dangerosité financière ... mais ceci dit avec plus de places en prison on pourrait aussi s’occuper des col blancs.... et là je mets le doigts sur ce qui fait peut être le plus mal : Avec nos prisons surpeuplées à qui profite le crime ? ne serait ce pas à nos chères élites en tout genre qui peuvent pleinement s’en mettre plein les poches pendants que nous nous focalisons sur les criminels endurcis ???


                                                        • foufouille foufouille 19 juin 2012 17:31

                                                          « c’est la dangerosité physique qui a toujours été prioritairement l’objet de l’incarcération, pas la dangerosité financière ... »

                                                          et delarue s’est fait tabasse ou maltraite ?


                                                        • hgo04 hgo04 20 juin 2012 06:58

                                                          DEMAISTRE est en prison pour une histoire d’argent... Ce type est dehors alors qu’il était dangereux.. ou y a t il problème ???


                                                        • celui qui maugréé celui qui maugréé 20 juin 2012 10:01

                                                          Concernant les stupéfiants c’est considéré comme un danger physique sur autrui direct ou indirect.


                                                        • arobase 19 juin 2012 15:08

                                                          pour moi, les métiers de policiers ou militaires opérationnels (bien des postes administratifs tenus par des hommes costauds pourraient être confiés à des femmes) ne sont pas faits pour les femmes.

                                                          pas plus que ceux de forts aux halles. il y a une raison.
                                                          ce n’est pas une question de discrimination mais il y a des différences physiologiques et pschychiques entre un homme et une femme. 
                                                          personne n’y peut rien.

                                                          • globulos nilasse 19 juin 2012 15:37

                                                            @ arobase :


                                                            vous nous dites : 

                                                            « pour moi, les métiers de policiers ou militaires opérationnels (bien des postes administratifs tenus par des hommes costauds pourraient être confiés à des femmes) ne sont pas faits pour les femmes. » 

                                                            et :

                                                            « ce n’est pas une question de discrimination mais il y a des différences physiologiques et pschychiques entre un homme et une femme.   »

                                                            pourtant au vietnam,pendant le putch franquiste,dans la resistance,chez les khmers rouges,etc............ des petites bonnes femmes chétives mettaient a l’amende des mecs baraqués,bien mieux entraînés et bien mieux armés qu’elles. comment avec votre raisonnement,vous pouvez nous expliquer ça. saviez vous qu’une grosse partie des operationnels de l’ETA ,posant des bombes et assassinent sont ou étaient des femmes.

                                                          • voxagora voxagora 19 juin 2012 15:39

                                                            .

                                                            La raison c’est que pour donner la vie, chacun a son rôle physico-physiologique particulier,
                                                            et que beaucoup de choses en découlent.

                                                            Par exemple, les prisonniers du goulag hommes et femmes pouvaient mourir d’épuisement
                                                            et autres maux, devant la difficulté du travail forcé,
                                                            mais seules les femmes faisaient des « descentes d’organes ».
                                                            etc..

                                                          • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 19 juin 2012 15:55

                                                            Salut Milasse,


                                                            «  vous qu’une grosse partie des operationnels de l’ETA ,posant des bombes et assassinent sont ou étaient des femmes. »


                                                            ..cela reste à prouver, ensuite les femmes sont en général bien moins contrôlées, et elles également des vêtements qui permet plus la dissimulation d’engins suspects.

                                                            ( guerre d’Algérie bataille d’Alger. )

                                                            Nos 4 derniers militaires tués en Afghanistan , l’ont été par un kamikaze homme déguisé en femme !


                                                            @+ P@py


                                                          • malandir 19 juin 2012 15:59

                                                            le rapprochement est osé .... j’éspere que vous vous en rendez compte ....

                                                            Remarquez, chez certaines ethnies mongoles, on envoyés les femmes en premières lignes afin qu’elles se fasse violer et affaiblir l’adversaire .... pourquoi pas, je raisonne de la même façon ...

                                                            Au final il aurait du ... je préfère me taire ...

                                                            Désolé mais on à le droit de dire ce que l’on pense il est vrai, mais avec une certaines retenue quand à la logique sociétale de ses propos ...


                                                          • globulos nilasse 19 juin 2012 16:28

                                                            votre réponse est purement grotesque et n’a aucun rapport entre des femmes qui combattent et votre pitoyable exemple mongole (mongolien vous irait mieux). c’est evident qu’une femme avec un flingue assure moins bien qu’un homme a vos yeux. retirer donc la cague que vous avez devant les orbites qui vous servent a voir. dans l’armée française,il y a des femmes et si elles vous tirent une cartouche,vous y restez point barre. le reste n’est que du bla bla de petit macho se sentant castré et en perte de virilité a demi sénile. j’ai plus de respect pour les gens annonçant la couleur et qui disent ouvertement,je préfère une société patriarcale, plutôt qu’une société d’égalité des sexes. caché derrière un baragouin sentant le bon sentiment hollywoodien,l’argumentaire des tenants de la masculinité est d’une pauvreté a pleurer. quant j’étais ado,on a voulu me faire faire le service militaire et je ne comprenais pas pourquoi les nanas ne le faisaient pas. pour finir,j’aimerais voir un seul clampin (je vais citer un pays pour lequel je n’ai aucune sympathie) pseudo droitard macho face a une militaire des forces spéciales israelienne. on pourrait voir qui a le dernier mot. pfffffff


                                                          • celui qui maugréé celui qui maugréé 19 juin 2012 17:15

                                                            le sexe n’est pas forcément déterminant en effet les exemples de différentes implications sont réelles bien que plus généralement dans des cas de résistance ou de guerilla pas de maintien de l’ordre ou d’affrontement de front.

                                                            je dirais qu’il y a des hommes ou des femmes capables de et d’autres pas.

                                                            la question qui se pose c’est donc :

                                                            - primo former et entrainer régulièrement.
                                                            - secundo ne pas favoriser des femmes qui ne feraient pas l’affaire sous prétexte de parité forcée mais ne pas défavoriser non celle qui sont parfaitement capables.


                                                          • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 19 juin 2012 18:45

                                                            Avec deux militaires femmes des forces spéciales israélienne ,... sur que l’intervention prenait une toute autre tournure !


                                                            @+ P@py



                                                          • globulos nilasse 19 juin 2012 19:18

                                                            votre sujet ne concerne pas réellement cette histoire de fliquettes tuées,mais est belle et bien la mise en doute de ce que peut accomplir une nana. comme le dit le post du dessus,tout n’est qu’une histoire de détermination,de volonté,il y a des gens qui peuvent et d’autre pas. 2 flics,femmes ou hommes,qui commettent une erreur de jugement pendant une intervention,ça arrive et ça donne la même chose. 2 personnes sur le carreau. de plus,comme vous le dites,2 militaires israéliennes bla bli bla bla,donc vous reconnaissez implicitement qu’il y a un manque de formation ? ça n’a donc rien a voir avec le fait que se soit des gonzesses.


                                                          • lemouton lemouton 19 juin 2012 22:37

                                                            « vous reconnaissez implicitement qu’il y a un manque de formation ? ça n’a donc rien a voir avec le fait que se soit des gonzesses. »


                                                            bien dit... et d’accord +1.. smiley

                                                          • malandir 20 juin 2012 07:46

                                                            oulahhh maintenant j’ai droit aux mossad smiley ...

                                                            Batman versus force israelienne qui gagne ? allez t’a la plus grosse, je perds pas mon temps ...


                                                          • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 19 juin 2012 16:50

                                                            Salut Actias,


                                                            « Donc envoyer deux mères de famille tranquilliser une brute qui même alcoolisé qui n aura eut aucun mal a les désarmer et les tuer est criminel. »


                                                            Il n’y à rien à rajouter

                                                            @+ P@py


                                                          • celui qui maugréé celui qui maugréé 19 juin 2012 17:24

                                                            je connais une ou deux mères de familles ( et membres de forces de l’ordre) qu’il n’aurait pas aimé rencontré.

                                                            je subodore plus un souci de formation/routine qui fait s’exposer facilement.
                                                            maintenant toutes les femmes n’ont pas forcément ( ni les hommes) la carrure de l’emploi cela ne veut pas dire que toutes sont inaptes.

                                                            j’ai croisé des membres de la bac qui avaient du mal a gérer autre chose que des excités etd d’un autre coté j’ai croisé des policiers de proximité qui avaient du mal à gérer des cas plus tendus.


                                                          • lulupipistrelle 20 juin 2012 02:34

                                                            Ce n’est pas une question de muscles, mais de profil psychologique...et de formation.

                                                            Je connais une judoka de moins de 42 kg qui démolit n’importe quel mec de son club... Alors imaginez, avec un non-judoka.

                                                            Et je ne vous souhaite pas de tomber sur ma fille, qui a terrassé un merdeux de son âge, mais de 30 cm de plus et trente kg de moins parce qu’il l’avait bousculé.

                                                            Il en ait des femmes comme des hommes : tout le monde ne peut embrasser certaines carrières.Reste à savoir si la sélection dans les concours d’entrée se fait selon les bons critères, et si la formation est effectivement permanente.

                                                            @mouton : moi je préfère cette autre citation « Dieu n’a pas réussi à faire les hommes égaux, Monsieur Colt l’a fait ».


                                                          • lulupipistrelle 20 juin 2012 02:48

                                                            trente kg de plus...


                                                          • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 20 juin 2012 07:52

                                                            Salut Cadoudal ,


                                                            Pour ce qui concerne la différence physique entre les hommes et les femmes, tout est dit , il n’y à rie nà rajouter !

                                                            A l’adresse de nos contradicteurs, j ’adresse ce vieux proverbe.

                                                            Il n’est pire sourd que celui qui ne veux pas entendre . Cette formule est recensée dans un recueil de proverbes du XIVème :source..


                                                            @+ P@py


                                                          • celui qui maugréé celui qui maugréé 20 juin 2012 09:55

                                                            alors dans ce cas je serai plutôt de votre avis.


                                                          • Guy BELLOY Guy BELLOY 19 juin 2012 15:35

                                                            @L’auteur : « … » mais les flics savent bien faire la différence entre ceux qui sont les pro-police et ceux qui sont anti-police".

                                                            Cette pensée bipolaire dessert les policiers qui raisonnent ainsi.
                                                            Que d’amalgames à partir de ce terrible drame.
                                                            Nous ne connaissons pas tous les éléments mais les faits paraissent simples et clairs...
                                                            La faute de la hiérarchie d’envoyer deux femmes en ces circonstances parait, sauf erreur, évidente.


                                                            • foufouille foufouille 19 juin 2012 17:35

                                                              «  » mais les flics savent bien faire la différence entre ceux qui sont les pro-police et ceux qui sont anti-police".

                                                              faut une carte UMP ou FN
                                                              voire une rollex avec la mallette pleine de coke


                                                            • Guy BELLOY Guy BELLOY 19 juin 2012 15:52

                                                              "@L’auteur

                                                               « Malheureusement les Français ont envoyé des bobos à l’assemblée qui vont encore trouver des circonstances atténuantes à cet assassin. »

                                                              Réponse bienvenue de Cris Tukov "

                                                              « Face à cet évènement dramatique, le plus dur est de garder son sang froid et de ne pas balancer d’inepties aussi faciles qu’inappropriées. Il y aura toujours des gens pour commettre ce genre d’acte, quelque soit la dureté du système judiciaire. Le risque zéro n’existe pas. Et prendre le prétexte de l’origine ethnique du mis en cause pour glisser sur le terrain du racisme ne grandit pas les commentateurs... »

                                                              Auteur :
                                                              Par vos commentaires simplistes, vous n’honorez pas votre ancien corps.
                                                              Le policier reçoit une formation en droit pénal et procédure pénale ; apparemment il n’en reste pas grand chose chez vous.
                                                              Généraliser à partir d’un ou deux faits a toujours été simpliste et dangereux.
                                                              Votre manque de sang froid est inquiétant. La seule circonstance atténuante qu’on peut vous trouver est votre âge.



                                                              • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 19 juin 2012 16:16

                                                                Salut Guy,


                                                                « Votre manque de sang froid est inquiétant »

                                                                Je réponds rarement aux attaques persos, mais effectivement il nous faudra trouver du temps pour comparer et justifier nos sang froid réciproques , … mais hélas devant un écran d’ordi, ce n’est pas facile ;

                                                                Tien juste une question grâce à ton sang froid, .. as tu déjà sauver une vie , ou si tu n’es pas pompier, as- tu déjà entré dans une maison en flamme suite à une explosion de gaz, alors que l’on disait qu’un bébé était resté à l’intérieur !

                                                                @+ P@py


                                                              • Guy BELLOY Guy BELLOY 19 juin 2012 16:36

                                                                @L’auteur : « Je réponds rarement aux attaques persos, mais effectivement il nous faudra trouver du temps pour comparer et justifier nos sang froid réciproques , … mais hélas devant un écran d’ordi, ce n’est pas facile ;Tien juste une question grâce à ton sang froid, .. as tu déjà sauver une vie  »
                                                                Qualifier d’attaque perso, le fait que j’émets des doutes sur votre manque de sang-froid est excessif.
                                                                Je vous ai vouvoyé par simple politesse, vous me répondez en me tutoyant, très symptomatique.
                                                                Mon père, qui a fait toute sa carrière comme vous, gardien de la paix, n’avait aucune forme d’agressivité et savait faire son boulot. Par pudeur, je ne vous conterai pas comment il a été blessé à lamain, les deux soldats canadiens l’accompagnant étant tués sous les balles allemandes à la libération. Vu votre âge, vous ne semblez pas avoir bénéficié du minimum de formation en droit indispensable. Comment faire appliquer le droit quand on ne l’a pas étudié ? Passer votre B.C.T. afin d’espèrer accéder au rang de brigadier n’aurait pas été superflu. Le magistrat (Cris Tukov) qui vous a répondu de façon fort correcte a été très clair et son propos mesuré ne saurait être mis en doute. Il a parlé le droit avec bon sens.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès