• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Guerre à vendre

Guerre à vendre

Rappelez-vous, c’était il n’y a pas si longtemps. Un infâme despote, pourtant démocratiquement élu, faisait la une des journaux. 

Il oppressait une minorité ethnique, tirait sur son peuple, muselait la presse et tenait son pays d’une main de fer en jouant sur le nationalisme le plus ranci. On parlait de charniers, de crimes de guerre quand ce n’était pas contre l’humanité. Les droits de l’homme étaient bafoués. On voyait des images atroces de massacres en boucle à la télé. Des associations humanitaires tiraient le signal d’alarme et évoquaient le « droit d’ingérence ». On monta à la tribune de l’ONU pour réclamer une intervention militaire. Et justement, ça tombait bien, l’OTAN avait dans sa boutique un plan d’action tout prêt.

Bizarrement à cette époque la presse non occidentale faisait entendre une histoire très différente, mais ce n’était là bien entendu qu’une propagande de pays alliés au tyran. Très vite, l’opinion se rallia à la nécessité d’une opération militaire dans un but humanitaire. On détruisit donc les infrastructures du pays avec des bombes humanitaires, et on découvrit à cette occasion une nouvelle expression : les « dégâts collatéraux ». Quelques milliers de morts humanitaires plus tard, le pays fut envahi et occupé humanitairement, et le tyran fut trainé devant un tribunal pénal international avec des chefs d’accusations couvrant des milliers de pages. Justice allait pouvoir être faite, et on montra des scènes de liesse à la télévision. La démocratie était en marche et un candidat pro-européen et libéral était en tête de course. Mission accomplie, et on pensa à autre chose.

Mais les juges devant lesquels le tyran se présentait, au lieu de considérer la condamnation comme allant de soi, se mirent, quelle drôle d’idée, à vérifier les chefs d’accusation. Pendant des années, ils convoquèrent des dizaines de témoins, épluchèrent des milliers de pages de documents, écoutèrent attentivement les arguments de la défense, et se retrouvèrent devant une situation bien gênante, car aucune des accusations portées sur le tyran n’était fondée. La seule conclusion possible était de reconnaître l’innocence de l’accusé malgré le risque de scandale que cela pouvait entrainer. Fort heureusement, Milosevic eut l’élégance de mourir avant la fin du procès. Certaines mauvaises langues dirent même qu’on l’avait un peu aidé.

Cela aurait pu, cela aurait dû faire la une des journaux, entrainer un débat : comment avait-on pu être berné à ce point ? Mais non. Après tout, le pays avait rejoint le giron européen et découvrait les joies du libéralisme donc tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes. Et déjà, un nouveau méchant du jour faisait la une des journaux.

C’était un vrai méchant, celui là, dictateur belliqueux à la gâchette facile qui n’avait pas hésité à tirer sur son peuple, pire encore, à en gazer une partie. Et en plus avec la tête de l’emploi. Pire encore, il cuisinait des armes de destruction massive dans sa cave et des armes chimiques dans des camions. Il hébergeait des terroristes d’Al-Quaida et préparait en douce des attentats meurtriers en occident. Le président américain ne manquait pas lorsqu’il parlait de lui d’évoquer le 11 septembre au point qu’on finit par croire que c’était ce tyran qui en était l’instigateur. Son secrétaire d’état monta à la tribune de l’ONU avec une présentation PowerPoint™ et un tube à essai pour nous prouver qu’une intervention militaire était incontournable pour préserver la sécurité du monde libre. Et justement, ça tombait bien, l’armée américaine avait un plan de guerre tout prêt. Il ne lui manquait qu’un peu de renfort que, cette fois-ci, elle eut quelque peine à trouver.

Bizarrement, la presse non atlantiste faisait entendre une histoire un peu différente, comme quoi ce pays ne présentait pas une si grande menace que ça, mais il s’agissait certainement d’un point de vue tout à fait biaisé. L’opinion américaine et celle de nombreux pays européens réclamaient la guerre. N’allait-on pas apporter la démocratie à ce peuple sous le joug ? On détruisit donc le pays démocratiquement, préservant les infrastructure pétrolière mais pas les richesses historiques de l’ancienne Sumer, le berceau des civilisations, et on découvrit à cette occasion une nouvelle expression : le journalisme « embedded » qui nous permit de voir de jolies images de pyrotechnie sur nos écrans. Quelques centaines de milliers de morts démocratiques après, le pays fut envahi et occupé, et on vit des scènes de liesse sur nos écrans. Le président américain déclara que la mission était accomplie. Le pays allait découvrir les bienfaits de la démocratie libérale. Hussein fut arrêté et cette fois on ne commit pas l’erreur de trop vérifier les chefs d’accusation : il fut rapidement pendu haut et court.

Etrangement, on ne trouva pas trace de ces fameuses armes de destruction massive qui constituaient le principal chef d’accusation contre Hussein, et on vit bien que les libérateurs se souciaient plus de remettre en marche la pompe à pétrole que les pompes à eau. Quand aux scènes de liesse, on découvrit qu’elles avaient été montées de toute pièce. Cela aurait pu, cela aurait dû entrainer aux Etats-Unis et chez leurs alliés un vaste débat : comment a t-on pu se laisser berner à ce point ? Et pour quel résultat ? Mais non, l’actualité était ailleurs, dans les derniers exploits sportifs et les frasques des vedettes à la mode, qui intéressent bien plus les gens que ces histoires de gosses qui crèvent empoisonnés par l’uranium appauvri des obus.

On aurait pu croire qu’après cela, les gens seraient devenus plus méfiants : trompe-moi une fois, honte sur toi, trompe-moi deux fois honte sur moi. Que nenni. L’histoire se répéta avec un nouveau méchant du jour. Il s’agissait cette fois d’un dictateur d’opérette dont on oublia bien de mentionner qu’il était parvenu à hisser son pays au meilleur niveau de vie de toute l’Afrique. Là encore on en fit l’incarnation du diable, qui tirait sur son propre peuple, muselait l’opposition et la presse et refusait de s’endetter comme tout pays civilisé le fait. Tout juste si il ne mangeait pas des enfants au petit déjeuner. Les têtes parlantes de nos étranges lucarnes étaient unanimes, qu’ils soient journalistes chroniqueurs ou philosophes de salon : une intervention militaire humanitaire et démocratique était nécessaire. On monta à la tribune de l’ONU pour démontrer le bien fondé de l’affaire. Et justement, ça tombait bien, l’OTAN avait un plan militaire tout prêt en réserve. On peut remercier les militaires d’être prévoyants.

On ramena donc humanitairement et démocratiquement le pays au moyen-âge, accompagnant les courageux opposants dans leur lutte contre le despote qui fut en toute justice torturé à mort. Et, miracle démocratique, on aida ces opposants à constituer un nouveau gouvernement dont les premières mesures furent de créer une banque centrale indépendante affiliée à la Banque des Règlements Internationaux à Berne pour que le pays puisse s’endetter normalement, et au passage à instaurer des lois qu’on dit inspirées de la sagesse du prophète, ce qui valut à notre BHL national le surnom de « Charia Express », prouvant au passage qu’il restait quelques dents dans la mâchoire des Guignols. Il y eut bien cette fois quelques voix discordantes, mais les seules qu’on entendit à des heures de grande écoute furent celles de deux avocats sulfureux que le chroniqueur maison couvrit généreusement d’insultes.

On aurait pu croire qu’après cela, les gens se seraient posés des questions, qu’il y aurait eu des débats vifs sur le bien fondé de l’intervention. Pensez-vous. Et déjà se pointait un nouveau méchant du jour avec cette fois une surprise car on s’attendait à voir le président Iranien comme nouvelle cible mais le président Syrien lui vola la vedette. Et c’est reparti comme en quarante, avec les mêmes recettes : massacre du peuple, martyr des opposants et peut-être charniers, qui sait. Là encore, la presse non occidentale donne une version très différente de l’histoire, parle d’agents provocateurs et de mercenaires étrangers, mais ce n’est là bien sûr que propagande éhontée que nos média si objectifs dénoncent courageusement en nous montrant des images d’atrocités à la provenance mal identifiée mais certainement crédible. Là encore, on pérore à la tribune de l’ONU pour exiger qu’on légitimise une intervention militaire humanitaire, démocratique et juste pour protéger ce peuple opprimé en détrônant à coup de bombes le tyran sanguinaire. Et justement, ça tombe bien, l’armée américaine et l’OTAN ont dans leur stocks un plan d’attaque ciselé de longue date si on en croît le général Wesley Clark.

Mais la presse s’est tellement fait le véhicule de mensonges dans le passé qu’elle a dû certainement se montrer cette fois-ci plus prudente, donc on y croit. Encore. Toujours. Le marketing de la guerre est maintenant bien rôdé et fonctionne à plein régime. La Syrie sera détruite et l’Iran suivra. On y mettra en place un régime probablement islamiste mais compatible avec les intérêts économiques et géostratégiques occidentaux. Par contre, les gentils despotes tels que la monarchie Saoudienne n’ont aucun soucis à se faire et peuvent continuer tranquillement d’opprimer les femmes et d’assassiner les opposants : eux sont docilement à notre côté. Bonne gerbe à tous.


Moyenne des avis sur cet article :  4.77/5   (176 votes)




Réagissez à l'article

121 réactions à cet article    


  • Epiméthé 6 février 2012 10:27

    Excellent article, tant sur le fond que sur la forme !

    Eteignons notre poste de propagande et arrêtons de nous manger des quenelles de 150. Heureusement que ce type de discours honnête et documenté est porté par de nombreux analystes sur le net. Il ne tien maintenant qu’à nous individuellement, de propager ces idées, d’en discuter et d’en débattre.

    Alors Moshé qu’est ce que t’en penses ? Elle est propre cette guerre hein !

    • gobes 6 février 2012 10:33

      Je vais me pendre, je reviens.

      Un ami dit « Vivement que nous brûlions sur le bûcher des vanités ». Bon, même si la guerre n’en est pas vraiment une, gober sans ciller ce que nous disent ces journaleux de bas étage juste bon à nous présenter la météo et le film du soir est probablement la plus grande et la plus odieuse des vanités.

      • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 6 février 2012 10:44

        Ma-gni-fique !

        Bravo à l’auteur. Il faut diffuser cet article.


        • Clojea Clojea 6 février 2012 11:22

          Oui, la propagande va bon train. Que le régime Syrien ne soit pas un modèle du genre, soit. Maintenant ce qui s’y passe vraiment, nul ne le sait réellement. On ne sait plus ce qu’il faut croire aujourd’hui au niveau des informations. C’est un grand problème, car ou est la vérité ?

          Merci pour l’article

          • appoline appoline 6 février 2012 14:07

            Quand les américains interviennent, on peut être certains qu’il y a des intérêts en jeux, car l’être humain ne les intéressent pas. D’ailleurs pour un pays au bord de la faillite, je trouve qu’ils ont encore pas mal de pognon à dépenser, la planche à billets des banques centrales doit fonctionner à fond.


          • cassandre4 cassandre4 12 février 2012 12:31

            On ne sait plus ce qu’il faut croire aujourd’hui au niveau des informations. C’est un grand problème, car ou est la vérité

             Si tu en est encore au stade des interrogations clogéa c’est que tu est gravement intoxiqué, mais, et c’est un point positif en ta faveur, tu n’est peut être pas irrécupérable.

             Aussi je te conseil, de foutre le plus rapidement possible, ta télé à la poubelle, comme je l’ai fait moi-même, le sevrage se passe très bien, et n’est pas du tout douloureux, tu verra, c’est même plutôt reposant, on dort mieux, on est plus critique, moins haineux envers les autres (on deviens même, plutôt compatissant envers ces malheureux addictes que l’on se surprend parfois à plaindre !), en bref, on se sent PLUS LIBRE, on se met a rechercher la vérité, à comparer les infos , à les recouper, et on parviens très souvent à démêler le vrais du faux, et à débusquer ce que l’on nous cache et que l’on doit à tous prix ignorer .

             Bref : on se met à réfléchir, ce qui est impossible si on regarde la télé, qui est aux mains des puissances de l’argent, et qui ont intégré, depuis longtemps toutes de les techniques de « mind control » par la propagande permanente (contrariée, Dieu merci, un peu par le net) et aussi, j’en suis intimement persuadé, par les techniques « subliminales » qui sont parfaitement au point et dont ils ne se privent certainement pas !.

             C’est donc un combat de tout les instants, il faut rester vigilant, et surtout faire travailler son sens critique, je te souhaite bon courage dans cette entreprise.

             Cordialement !


          • Lisa SION 2 Lisa SION 2 6 février 2012 11:52

            Bonjour Grinu... scuse j’ai fourché...

            «  Très vite, l’opinion se rallia à la nécessité d’une opération militaire dans un but humanitaire. » comment se peut-il... ? Extrait : " «  Selon un sondage, publié début janvier 91, 75% des Français pensaient que rien ne pouvait justifier une guerre contre l’Irak. Par contre quelques jours plus tard, ces mêmes Français approuvaient à 80% l’offensive militaire des alliés. Entre les deux que s’était il passé ? Une couverture médiatique massive qui présentait une « guerre courte et propre », dans laquelle les Occidentaux risquaient peu de pertes… » .Source externe http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/un-an-de-repit-entre-deux-fois-63581

            « et se retrouvèrent devant une situation bien gênante, car aucune des accusations portées sur le tyran n’était fondée. » curieusement entendu récemment la non responsabilité de Kadafi dans le crash de Lockerbie...

            «  pire encore, à en gazer une partie. Et en plus avec la tête de l’emploi. » mince, Bachar el Assad
             a une bonne tête de bon père de famille... et Ahminedjab aussi, MINCE ALORS ! que ne va t on pas pouvoir inventer ce coup ci... !!!

            Ce sont ces mêmes sondages qui essayeront de nous faire avaler la victoire prochaine de NS ou FH. D’où l’intérêt d’un tel article et même de rappeler ce lourd témoin « ...Quelques centaines de milliers de morts démocratiques  »...

            Jouravous.


            • cevennevive cevennevive 6 février 2012 12:00

              Mille merci l’auteur pour cet article ! Et bravo !

              Rien à ajouter, tout est dit clairement. Et le brin d’ironie qui s’en dégage vient conforter la sagesse et la justesse du propos...

              Bien cordialement.


              • SEPH SEPH 6 février 2012 12:27

                OBAMA LE VA-T-EN GUERRE QUI A LE PRIX NOBEL DE LA PAIX PREPARE LA GUERRE CONTRE L’IRAN !!!

                Il faut dire que la propagande à propos du danger nucléaire iranien n’est qu’un faux-semblant qui cache autre chose, d’autant plus que celui qui s’en dit le plus préoccupé-menacé est justement le seul qui ait utilisé l’arme atomique deux fois plutôt qu’une (Hiroshima et Nagasaki) et qu’il menace encore une fois de l’utiliser contre l’Iran.

                Qui plus est, les États-Unis possèdent 2 200 têtes nucléaires et 800 vecteurs, de quoi détruire la planète toute entière ). Que feront les deux ou trois bombes nucléaires iraniennes – à supposer qu’elles existent – montées sur des missiles Shihab-3 – 2 200 km de portée maximum – alors que les États-Unis se situent à 11 000 kilomètres du Golfe persique ? Moins d’une heure après une prétendue attaque iranienne, mille bombes nucléaires américaines pulvériseraient l’Iran ne laissant plus une âme qui vive (77 millions d’habitants). Espérons que nous en avons terminé avec cette fadaise de la menace nucléaire iranienne tout juste bonne à effrayer les retraités des salons de thé.

                Mais alors qu’est-ce qui justifie l’acrimonie états-unienne à l’encontre de la destinée iranienne ?

                L’Iran a commis le crime de lèse-majesté de ne pas trembler quand Georges W. Bush l’a désigné à la vindicte de sa ‘communauté internationale’. L’Iran a l’outrecuidance de développer sa propre politique nationale plénipotentiaire.

                L’Iran a le culot de vendre son pétrole à la Chine en devises souveraines iraniennes. L’Iran s’approvisionne en armement auprès de la Russie honnie. L’Iran a choisi le camp de l’impérialisme chinois – l’ennemi irrédentiste de l’impérialisme américain.

                Enfin, l’Iran a le mauvais goût de posséder une frontière sur le détroit d’Ormuz par où transite près de 35 à 40 % du pétrole mondial, point de passage pétrolier que les États-Unis entendent bien entraver ou faire entraver ! Pour que ce plan machiavélique fonctionne, les États-Unis doivent cependant colmater au moins deux brèches dans le dispositif de verrouillage pétrolier de la région du Golfe persique :

                 - Le projet Nabucco, un oléoduc irano-irako-syrien destiné à acheminer le pétrole iranien et irakien jusqu’en Méditerranée via le territoire syrien.

                 - Le projet d’oléoduc des Émirats Arabes Unis destiné à contourner le détroit d’Ormuz pour l’acheminer directement jusqu’au port de Foujeirah ( Emirat Arabes Unis).

                Pour ce dernier oléoduc ce ne sera pas compliqué ; les Émirats Arabes Unis sont sous protectorat américain et leur pétrole sera acheminé aux clients que Washington aura accrédités .Mais pour le premier rien n’est assuré et la subversion récemment entreprise contre la Syrie vise justement le contrôle de cet oléoduc.

                Notons que si le détroit d’Ormuz est interdit à la navigation, c’est la Chine et l’Europe qui seront privées de carburant et non les États-Unis qui s’approvisionnent en Arabie Saoudie sans avoir à passer par le détroit d’Ormuz .

                L’agression américaine contre la Syrie et l’Iran s’inscrit comme une étape de la guerre que se livrent les trois grands camps de l’impérialisme mondial – le camp états-unien – le camp de l’Euroland allié au camp américain jusqu’au 8 décembre dernier et dont il tente dorénavant de s’éloigner pour ne pas couler avec le dollar plombé – et le camp chinois, la superpuissance industrielle montante à laquelle sont associées l’Iran, la Syrie et la Russie.

                Dans leur contrôle du monde les Américains souhaitent simplement détruire les infrastructures urbaines, les infrastructures portuaires et les raffineries iraniennes de façon à punir ce pays pour sa dissidence ; faire un exemple auprès de tous les autres pays en voie de développement qui caressent des rêves d’indépendance nationale.

                Les États-Unis ne cherchent pas à s’emparer du pétrole iranien, ils en seraient bien incapables puisqu’ils ne songent nullement à débarquer des détachements de Marines et à s’installer à Téhéran. Quand on est impuissant à mater les talibans afghans, on ne songe même pas à occuper l’Iran.

                Les États-Unis cherchent à provoquer une crise économique, financière, monétaire mondiale qui frappera toutes les puissances impérialistes, dépréciera leurs monnaies (le Yuan et l’Euro – le Dollar, lui s’en va déjà à vau-l’eau) et les rendront dépendantes des marchés boursiers et des ressources énergétiques du monde anglo-saxon (États-Unis, Royaume-Uni, Australie, Canada) où la valeur des entreprises pétrolières s’élèvera de façon vertigineuse en même temps que la valeur de l’or noir (Golfe du Mexique, Alaska, Sables bitumineux de l’Alberta et Mer du Nord).

                Ce coup de « poker » démentiel et meurtrier ne provoquera pas la ‘troisième guerre mondiale’ – les deux autres blocs impérialistes concurrents ne sont pas encore prêts à engager un affrontement militaire contre la superpuissance nucléaire américaine représentant la moitié des dépenses militaires de la planète.

                Les peuples du monde souffriront énormément de cette crise économique profonde accompagnée d’une inflation importante, d’une hausse du chômage déjà catastrophique, d’une déprime boursière, de l’effondrement des hedge funds et des caisses de retraite des travailleurs ; cette crise enclenchera des soulèvements ouvriers, des grèves et des occupations d’usines jalonneront la guerre de classe – travail contre capital – sur le front économique que les opportunistes petits-bourgeois auront mission de liquider en proposant divers slogans réformistes pour sauver le système capitaliste.

                L’attaque américano-israélienne contre l’Iran n’aura pas lieu en 2012 – année d’élection américaine. Le sort de la Syrie doit d’abord être tranché ; pour Méphisto Obama et pour le Minotaure Netanyahu rien ne presse. Après l’élection il sera temps d’ouvrir les portes de l’enfer et de libérer les Cerbères des Guerres puniques contemporaines.

                Un indice pour ceux qu’il presse de savoir quand cela surviendra : il suffit de compter les grands navires de guerre américains qui mouillent dans le Golfe persique ; quand il n’en restera plus aucun, l’agression États-unienne sioniste tonnera dans la fournaise persane.


                • appoline appoline 6 février 2012 14:12

                  Obama a raison de se méfier, les iraniens ne veulent pas laisser les banques, auxquelles il est à la botte, diriger leur pays. Ils sont aussi suivi par la Chine et la Russie. N’oublions pas non plus que David Rockfeller a été sommé de venir au Japon pour rencontrer la « triade » chinoise, qui lui a fait savoir que s’il bougeait d’un cheveu contre les chinois, lui et ses sbires risquaient d’être abattus par leurs veilleurs disséminés dans le monde.


                  Rockefeller se bat depuis des années pour mettre en place le nouvel ordre mondial, Sarkosy.......aussi


                • Luxum Luxum 7 février 2012 11:56

                  Oui sauf que c’est pas HG Wells qui à écrit « 1984 » mais Orwell.
                  Wells lui se rapproche plus des mondialiste car je rappelle que c’était un eugéniste convaincu et il fut le premier à populariser le terme de « Nouvel Ordre Mondial » grâce à son livre du même nom.


                • dawei dawei 8 février 2012 11:06

                  d’ailleur, c’est bien mis dans mon lien que justement, Orwell a pris ses distances avec Wells et la Fabien Society car ils les trouvait d’ideologie totalitariste, et 1984 est une critique de l’ideologie de cette mouvance. Les deux hommes se disent de la gauche socialiste anglaise, mais Orwell semble etre plus mefiant vis à vis des derives totalitaire que le socialisme peut engendrer, et donc plus exigeant vis à vis de l’autocritique que le socialisme se doit d’avoir.
                  Mais bon, la remarque de parkway n’est que partiellement erronée, car en effet, on y est, dans le « nouvel ordre mondial » (une des oeuvre de Wells


                • files_walQer files_walker 6 février 2012 13:31

                  @cogno3


                  « Essayez de parler d’autre chose que de sujets légers autour de vous, vous passez aussitôt pour un Martien »

                  Je l’ai malheureusement constaté

                • appoline appoline 6 février 2012 14:14

                  Regardez le nombre de moutons qu’il y a eu pendant la deuxième guerre mondiale, ça vous donne un bref aperçu.


                • gobes 6 février 2012 14:58

                  Je pense que c’est (hélas) aussi simple que ça. On peut aussi parler de moutonite, ou de lemmingose aigüe. Si on prend tous ces « gens » en tête à tête, ils sont souvent très intelligents et au moins pas plus cons que vous et moi ; le problème c’est la foule... c’est tellement rassurant de se sentir en symbiose avec un groupe, fut-ce un autocar d’aliénés.

                  C’est totalement humain, on a tous besoin d’appartenir à un groupe ; mais il suffit parfois de pas grand chose pour les sortir de cette facilité de pensée, pour peu qu’ils n’aient pas peur de se sentir exclus un certain temps...

                • appoline appoline 6 février 2012 14:21

                  @Lg, 


                  Une certaine candeur, à voir bêtise, voile la face de beaucoup, chez nous aussi nous avons eu de beaux assassinats.

                • olive17 olive17 6 février 2012 20:16

                  gros +1 pour le fond et la forme de l’article,

                  vous décrivez bien ce que malheureusement peu de personnes cherchent à comprendre.

                  @ Lgcontact

                  par rapport aux deux derniers noms j’aurais aussi ajouté le Cdt Massoud,

                  en pensant à lui je pense que l’Otan n’aurait pas pris le contrôle du pavot

                  aussi facilement et dans un but aussi néfaste au vu du nombre de pays

                  touchés par l’explosion de la consommation d’héroine


                • Emmanuel Aguéra LeManu 6 février 2012 13:00

                  Fais toi une bonne bouffe bien arrosée, ça ira mieux.
                  T’as raison sur tous les points mais qu’espérer après le coup de gueule ? La satisfaction de la clairvoyance ? La lutte à mort ? un conseil ?...
                  Informer, s’informer, transmettre, me semblent de bonnes béquilles. Solubles dans la culture, en tous cas.
                  Mais à travers l’écœurement, qu’apprend-on ?


                  • Bernard Pinon Bernard Pinon 6 février 2012 13:25

                    Je répondrai en citant Béranger :

                    Je sais bien qu’une chanson
                    c’est pas tout à fait la révolution
                    mais dire les choses c’est déjà mieux que rien
                    et si chacun faisait la sienne dans son coin
                    comme on a les mêmes choses sur le coeur
                    un jour on pourrait chanter en coeur
                    (François Béranger - Manifeste)

                  • colombe rouge colombe rouge 6 février 2012 14:20

                    Alchimie, chez nous aussi on vie sous une dictature, mais la notre nous dévalise. Si tu as du mal à comprendre, vas plutôt tabasser tes élèves. Mais en aucun cas tu fera changer ce que les gens on compris à ces guerres.  


                  • MmeRosa 6 février 2012 16:51

                    Il faudrait être bien naïf pour ne pas savoir que chez les hollande il y a des grands fanatiques du « grand israel » et que toutes ces guerres menées en sous main par les sionistes les régalent. Ils font partie de la même machinerie de toute façon...


                  • Traroth Traroth 6 février 2012 17:09

                    @alchimie : c’est assez flou, pour vous, la différence entre richesse et niveau de vie, on dirait...


                  • cassandre4 cassandre4 12 février 2012 14:32

                     Chuuuutttt ! il ne faut pas répondre aux élucubrations de cet « &$µ*§#\&% » (individu),... c’est lui faire croire qu’il a une quelconque importance !


                  • Vipère Vipère 12 février 2012 17:53

                    Au moins, Kerjean ne fait pas disparaître les posts non élogieux de ses blogs, on ne peut pas en dire autant de certains blogueurs très décomplexés qui vous parlent de démocratie et d’humanisme !!!

                    A condition que les posts ne pas brossent à revers du poil !!! 


                  • pens4sy pensesy 6 février 2012 13:06

                    Et quant est-il du fils de Kadafi , Seif El Islam, capturé par l’OTAN ? Un silence de « mort » règne sur son sort... et sur les secrets qu’il détient.


                    • Traroth Traroth 6 février 2012 13:09

                      Qu’on se souvienne comme le « Printemps arabe » a été étouffé dans le sang au Bahreïn, dans le silence assourdissant de nos médias...


                      • Yvance77 6 février 2012 13:12

                        Salut,

                        Billet brillantissime... je vais voir à la Une du très libéral Figoro s’il y figure, ou si une référence y ai faite


                        • Aldous Aldous 6 février 2012 13:31

                          Excellentissime article

                          Cette 3eme guerre mondiale, débutée contre la Yougoslavie non-alignée, a été possible grâce au travail de sape des principes de non ingérence par une tripotée d’idéologues sectaires et faux-derches, au sommet desquels trône l’inénarrable BHL, le BHV de la pensée va-t-en-guerre et sont ridicule ouvrage « De la guerre en philosophie » justification odieuse du crime par la convocation de philosophes au rang desquels le fameux Botule.

                          Le ridicule ne tue pas mais BHL si.


                          • Patrick Samba Patrick Samba 6 février 2012 21:38

                            Même vous Aldous, avez cette compréhension de ce qui s’est passé en ex-Yougoslavie !!?
                            Comme quoi même les meilleurs...


                          • Aldous Aldous 12 février 2012 15:38

                            Donnez moi la vôtre  smiley


                          • dawei dawei 6 février 2012 13:32

                            Bravo !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
                            Un article a faire tourner,à partager, à lire et relire, pour petits et grands !!!
                            Magnifique, un des meilleur article lu sur agoravox, qui ressemble à un comte pour enfant mais comme la plupart des contes, empli de Vérité.
                            Tres tre bonne continuation,
                            a lire en tribune à l’ONU accompagné du conte de l’enfant qui criait au loup.


                            • Gemelion Gemelion 6 février 2012 14:03

                              Excellent, tout y est, les faits et un petit ton sarcastique qui ne me déplait pas !!

                              Pour la situation générale de mon coté je trouve les gens de mieux en mieux infirmés, l’information vrai circule, et les méninges chauffent. Ou du moins s’échauffent, un bon début.
                              Maintenant à dire que la majorité deviendra réaliste.... encre un grand pas à franchir.

                              Essayez un truc, parlez de l’Afghanistan, je n’en trouve plus beaucoup en accord avec notre présence là bas, ça bouge....


                              • bernard bernard 6 février 2012 14:04

                                La déclaration de la prochaine...
                                C’est quand ?
                                Bientôt ?
                                Dans moins de 100 jours ? smiley


                                • Croa Croa 6 février 2012 23:44

                                  Les « déclarations » c’est fini !

                                  ou alors comme les maladies, quand il y aura du sang à la une ?


                                • soi meme 6 février 2012 14:11

                                  Il a eu un général Allemand au moment de se rendre disait, l’histoire est écrit par le vainqueur.

                                  Dans ses conditions pourquoi se gène de mentir, si on est sur de remporté la victoire.
                                  Actuellement circule sur la toile une vidéo qui annonce clairement par une simulation graphique ce confit à venir. Elle est sinistre et montre sans aucuns doute que cela va être une bataille titanesque et comme tous bon Américain qui m’aime que positivé l’Amérique sortira vainqueur après des décennie de combat avec l’ensemble du monde.

                                   


                                  • Croa Croa 6 février 2012 23:48

                                    Ton général n’a fait que répéter ce qui se disait déjà au temps des Romains ! smiley


                                  • Croa Croa 6 février 2012 23:57

                                    Impossible que l’Amérique gagne une guerre longue : Les temps ont bien changé par rapport au XXe siècle !

                                    Par contre un conflit court oui  : Rien n’est en mesure de contrer le rouleau compresseur Américain !

                                    Il ne faut pas souhaiter un conflit global de toute façon,
                                    Avec les armes actuelles on risque la fin du monde  !


                                  • Georges Georges 12 février 2012 17:28

                                    « Babylon rise again, Babylon fall again »


                                  • Manureva 6 février 2012 14:13

                                    Salut Bernard,

                                    un ptit coucou de Bourges, et pour te féliciter de ton article, que je plussoie à 200%, tant sur le fond que dans la forme !

                                    J’attends avec impatience le temps ou les USA s’en prendront avec les mêmes armes à la Chine, avec la PETA en première ligne, lançant des clips dénonçant le génocide canidé sur Fox News qui feront se défriser ce qu’il reste de la permanente de la middle classe américaine, en pleurs devant sa télé... On risque de rigoler... ou pas.


                                    • Annie 6 février 2012 14:25

                                      Bonjour,
                                      La réalité étant toujours trop compliquée surtout pour les journalistes et le public, mais je vais quand même essayer. Il y a quelques mois, un scandale éclatait en Angleterre. Le ministre de la défence Liam Fox était accusé d’avoir accepté dans ses activités gouvernementales un ami dépourvu de toute fonction officielle qui en aurait profité pour promouvoir les intérêts de ses clients. Après une enquête parlementaire qui condamnait ce conflit d’intérêt mais ne relevait rien de particulier, et après la divulgation de relations homosexuelles entre les deux hommes, l’affaire en serait restée là si cela n’avait pas été pour les efforts de Craig Murray, ancien diplomate, et ancien ambassadeur en Oubeskistan.http://fr.wikipedia.org/wiki/Craig_Murray qui avait auparavant exposé le réseau global d’enlèvement, séquestration et torture mis sur pied par la CIA et MI6, dont l’Oubeskistan était une destination privilégiée. Après des pressions et des allégations qui se sont révélées fausses, et poussé à la dépression, Craig Murray avait dû quitter son poste.
                                      Pour en revenir à l’affaire de Fox et Werrity (l’ami), Murray qui a encore quelques amis aux affaires étrangères apprend qu’il y avait eu plusieurs réunions avec Werrity dont plusieurs avec le secrétaire privé du Ministre de la défense, devenu depuis ambassadeur d’Israel. Il demande à voir les procès-verbaux de ces rencontres auxquels il a droit en vertu de la loi sur la liberté d’information, mais apparemment aucune note n’a été prise. Mais à force de demander des explications au Ministère des Affaires Étrang ;res, l’évidence commence à s’accumuler pour montrer que Werrity était en fait un intermédiaire entre MI6, Mossad, des groupes d’opposition iraniens et des néo-cons américains, et qu’il y a au sein du gouvernement anglais un noyau de néo-cons prêts à recommencer ce que le gouvernement de Blair avait fait pour l’Iraq.
                                      Pour ceux qui sont intéressés par l’enquête de Murray, son site, malheureusement uniquement en anglais, mais absolument fascinant. http://www.craigmurray.org.uk/


                                      • Unghmar Gunnarson Unghmar Gunnarson 6 février 2012 14:29

                                         Bravo pour cet article.


                                        • LE CHAT LE CHAT 6 février 2012 14:32

                                          Bravo , ça nous change des contes à dormir debout de Téhéfin !
                                          le dictateur syrien est loin d’être un saint , mais les mercenaires libyens et irakiens qui rêvent d’établir un régime islamique là bas non plus !


                                          • Pelletier Jean Pelletier Jean 6 février 2012 14:36

                                            C’est bien écrit, bien senti, tout y est les mauvaises consciences, des médias aux ordres, des diplomates hypocrites, des guerres éclairs et beaucoup de mensonges.

                                            L’intérêt d’Internet s’est d’offrir une information citoyenne (plus ou moins..) qui contrebalance l’information officielle.

                                            http://jmpelletier52.over-blog.com/


                                            • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 6 février 2012 16:05

                                              Donc, selon vous, il fallait laisser les Serbes s’en occupper ?

                                              Est ce que vous vous rendez compte que vous êtes en train de regretter que les Serbes n’ont pas exterminé les Chiptars du Kossovo ?




                                            • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 6 février 2012 16:28

                                              Et donc, selon vous, on peut génocider des immigrés quand on en a marre de les voir ?

                                              Zetes encore plus destroy que Kriegsmarine !






                                            • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 6 février 2012 17:15

                                              Et en plus vous êtes révisioniste !

                                              Selon vous les Serbes sont des bisounours qui ont été lâchement agressés par des criminels albanais émigrés illégalement au Kossovo.

                                              On touche le fond là !


                                            • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 6 février 2012 21:48

                                              Est ce que vous vous rendez compte qu’il y a des lieux en France où il y a plus de 70 % d’immigrés ?

                                              Zallez faire intervenir l’armée pour les bouter dehors ?


                                            • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 7 février 2012 14:32

                                              Evidemment, quand on a rien à dire, on en arrive aux insultes !

                                              Qu’est ce que vous comptez faire des immigrés en France, notamment dans les quartiers où ils représentent plus de 70 % de la population ?

                                              Hein ?

                                              Vous comptez leur offrir un voyage en train ( aller simple en wagons à bestiaux ) à Auchwitz ?

                                              Parce que c’est ce que vous prônez pour les Albanophones du Kossovo finalement !


                                            • cassandre4 cassandre4 12 février 2012 14:54

                                              Les propos d’aloïs confirment mes impressions , le « mind contrôl » est bel et bien actif (les pauvres, ils sont perdus !


                                            • Ray Volté 12 février 2012 16:21

                                              Qu’est ce que vous connaissez du Kosovo ? Les albanais étaient des immigrés qui ont réclamé l’indépendance d’une province qui appartenait aux serbes depuis plus de 800 ans.


                                              A qui appartenait-il avant ? si non aux albanais. 

                                              Les populations d’origine sont les envahisseurs et les envahisseurs sous prétexte qu’ils sont là depuis 800 ans sont les propriétaires légaux du territoire. 

                                              Belle leçon d’histoire. 
                                              Chassons les descendants des Celtes, des Arvernes, des Basques, pour la pureté de la nation française.

                                            • vasionensis 6 février 2012 15:59

                                               Crétin !


                                            • Traroth Traroth 6 février 2012 17:12

                                              Mohammed VI ? Santos ? Abdallah Ier ? Eux, ça va auss, alchimie ? Ce sont des alliés de l’occident, donc on s’en fout si on coupe des mains en Arabie Saoudite, pas vrai ?


                                            • Annie 6 février 2012 18:54

                                              Alchimie,
                                              Il n’est pas question de défendre des dictateurs, mais de relever deux points : que l’ingérence dans ces pays a été vendue avec des arguments humanitaires, et dans le cas de l’Iraq, en recourant à des mensonges, ces fameuses armes de destruction massives. Deuxièmement, que chaque intervention, qu’il s’agisse de l’Afghanistan, de l’Iraq, attendons de voir pour la Libye, s’est traduit par une dégradation épouvantable de la situation. Dans le cas de la Libye et de l’Iraq, un point que l’on préfère oublier est que les femmes avaient une liberté dont elles ne pourront que rêver après ces « libérations ». C’est-à-dire que la moitié de la population de ces deux pays a été sacrifiée pour des gains qui tardent à se manifester, pour une démocratie qui s’avère insaisissable. Je ne prétends pas tout comprendre, mais je peux reconnaître les similarités entre la période qui a précédé la guerre en Iraq et la préparation psychologique à l’heure actuelle à une intervention en Iran.


                                            • Annie 6 février 2012 22:14

                                              Alchimie,
                                              Si vous pouviez me dire ce qui est préférable, vivre sans liberté d’expression mais avoir assez à manger pour survivre, ou crever de faim mais être libre de vous exprimer, cela me ferait plaisir parce que je n’ai pas encore trouver de réponse à cette question.


                                            • Annie 7 février 2012 09:52

                                              Mais la question est essentielle puisque c’est la salade qu’on nous vend pour nous faire accepter toute ingérence dans ces pays, pour échanger la stabilité totalitaire contre le chaos religieux, pardon la démocratie. J’aimerai quand même savoir à partir de quel moment la situation des droits humains dans un pays justifie notre intervention.
                                              Quant à la liberté d’expression dont nous disposons paraît-il, elle me paraît bien compromise sans liberté d’information. Je ne sais pas ce qui se passe en ce moment en Syrie, mais il y a suffisamment de voix discordantes pour deviner que nous sommes en train d’être manipulés, et que les médias font partie de cette manipulation.


                                            • Maurice Maurice 7 février 2012 10:22

                                              Bonjour alchimie,

                                              je ne pense pas que le but de l’article soit de redorer l’image des dictateurs. Je pense davantage que l’auteur a voulu pointer quelques incohérences dans le discour de nos élites : pourquoi s’attaquent-ils à telles personnes, et laissent-ils tranquilles telles autres ?
                                              Il y a quand même un « deux poids deux mesures » qui est contestable. Nous attaquons des pays sous couvert humanitaire afin de s’approprier leur richesse, ou afin de pouvoir construire tranquillement quelques pipelines, etc...

                                              Et puis, nos chères élites « éclairées » n’ont pas hésité à installer des dictatures quand cela les arrangeaient (Pinochet, etc...).

                                              Alors sachant tout cela Alchilmie, quel est le critère qui donnerait le droit à un pays occidental d’attaquer subitement tel autre pays (avant que les médias s’en mêlent evidemment, parce que j’ai vraiement du mal aujourd’hui à situer le vrai du faux chez France Television...) ?


                                            • Traroth Traroth 7 février 2012 11:52

                                              @alchimie :

                                              « Je ne crois pas qu’on nous dise que l’objectif est de rendre le peuple Syrien libre et affamé » : Mais c’est clairement le but, qu’on le dise ou non. Abattre un tyran, certes, mais en même temps, établir un système libéral qui in fine affamera la population !


                                            • Traroth Traroth 7 février 2012 11:54

                                              @alchimie : vous avez éludé sans y répondre une question que j’ai posé plus haut. Je la repose donc : d’après vous faut-il abattre les tyrans alliés de l’occident, comme Mohammed VI (Maroc), Abdallah 1er (Arabie Saoudite) ou Santos (Colombie) ?


                                            • Annie 7 février 2012 12:00

                                              Il y a des morts en Syrie, mais le rapport des observateurs de la ligue arabe qui a été ignoré ne dit pas exactement la même chose que les médias.


                                            • Annie 7 février 2012 12:00

                                              J’avais mis un lien vers ce rapport, mais cela n’a pas marché. Je recommence : http://www.columbia.edu/ hauben/Report_of_Arab_League_Observer_Mission.pdf&nbsp ;&nbsp ;&nbsp ;


                                            • Annie 7 février 2012 21:51

                                              Il n’y a pas forcément des propangandistes ici Alchimie, simplement des gens comme moi qui ont été déjà échaudés et qui se posent des questions quand les médias refusent de le faire. J’ai mis un lien vers ce rapport des observateurs de la ligue arabe. Je ne crois pas qu’il soit traduit en français, en tout cas il a été totalement ignoré par la presse et les politiciens, mais il ne concorde pas tout à fait avec la version officielle des choses. Cela me rappelle Hans Blix et les armes de destruction massives.


                                            • Traroth Traroth 12 février 2012 09:57

                                              @alchimie : Donc, visiblement puisque vous ne voulez décidément pas répondre à ma question, qui était

                                              "vous avez éludé sans y répondre une question que j’ai posé plus haut. Je la repose donc : d’après vous faut-il abattre les tyrans alliés de l’occident, comme Mohammed VI (Maroc), Abdallah 1er (Arabie Saoudite) ou Santos (Colombie) ?« 

                                              j’en déduis que vous êtes un de ces hypocrites pour qui une tyrannie alliée est une »démocratie". Autant dire que votre indignation contre Moubarak et Ben-Ali devait être des plus récentes quand ils sont tombés !


                                            • cassandre4 cassandre4 12 février 2012 15:15

                                              Néanmoins l’information est libre en France, ce qui n’est pas le cas en Syrie.

                                                Certainement !... libre d’être écoutée, où pas ! maintenant en Syrie, pour être aussi catégorique, je suppose que vous y êtes allé !... non ?.. c’est dommage ! car çà n’ajoute rien à votre crédibilité, mais tout à votre crédulité Panurgesque !


                                            • Traroth Traroth 12 février 2012 23:52

                                              Bref, vous refusez de répondre à la question posée.


                                            • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 6 février 2012 16:02

                                              L’auteur est en train de nous expliquer que dans le monde il y a les méchants ( USA , OTAN , Israel , ... ) et les gentils ( Russie, Chine ,Syrie, Iran, Pakistan ... ).

                                              Comme si les pays gentils selon l’auteur ne s’ingéniaient pas à pousser leurs pions et provoquer des conflits ( Abkhazie, Irak , Afghanistan, Kashmir ... ).

                                              Les pays du monde sont en compétition depuis toujours et il n’y a AUCUNE raison pour que cette compétition s’achève un jour.





                                              • dawei dawei 6 février 2012 16:22

                                                tiens ça me rappelle qu’il y avait y pas si longtemps, un president europeen élu democratiquement qui lançait des missiles sur son peuple dissident ... en ossétie du sud ... et soutenu par l’Empire ... à tuer les dissidents de son territoire. Il est encore president aujourd’hui ... et seuls les MECHANTS russes ont eu le courage d’essayer de les défendre et de limiter le massacre .... d’ailleur . Nos zeilites imperialistes les ont traité d’ingérents collonialistes pour ça ! C’est quand meme marrant le double discours !
                                                Cependant, pour répondre à ton post, sache que le fait de ne pas systematiquement donner raison à une version n’implique pas nécessairement l’adhésion de son antithèse. Lorsqu’on dit que nos media et nos politique ne disent que de la merde, ça ne sousentend pas que tous les autres disent la vérité ! Donc quand on s’oppose par exemple à une attaque contre Kadaf ou ElAssad, ou Ahmadinejad, ça ne sousentent pas qu’on adhère aux mecs et à leur régime ! Tu traite les autres, dont l’auteur de manichéen, mais c’est ta pensée qui est manichéenne ... ou du moins binaire .. de type bushienne « si t’es pas avec nous t’es contre nous »


                                              • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 6 février 2012 16:31

                                                Vous devriez apprendre à ... LIRE, BON SANG !


                                              • Traroth Traroth 6 février 2012 17:13

                                                Bon au moins là, c’est assumé, Alois lâche le morceau : les histoires de bien et de mal qu’on sert à longueur de JT, c’est du pipeau.


                                              • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 6 février 2012 17:17

                                                Le journal télévisé sert à rendre les cerveaux réceptifs aux pubs qui passent avant et après.


                                              • Croa Croa 7 février 2012 00:17

                                                « Le journal télévisé sert à rendre les cerveaux réceptifs aux pubs qui passent avant et après. »

                                                La « com » est dans le corps du texte, c’est au moins aussi important !
                                                _______________________

                                                S’il fallait simplifier vraiment c’est pas ça que veut dire l’auteur :

                                                - Il y a des moutons, partout !  Un mouton c’est gentil, par définition. Les moutons sont nombreux, naïfs et obéissants.

                                                - Il y a des loups, partout !  Les loups sont méchants (enfin , ceux-là ) et comme les loups sont méchants entre eux aussi, ils préfèrent saigner les moutons du loup d’en face.

                                                L’auteur nous parle de nos loups. On les connaît mieux (enfin on devrait !)

                                                Est-ce assez clair ?


                                              • Traroth Traroth 7 février 2012 11:55

                                                « Le journal télévisé sert à rendre les cerveaux réceptifs aux pubs qui passent avant et après » : Pas seulement. Visiblement, il constitue en lui-même un système de com’.


                                              • leypanou 6 février 2012 16:16

                                                Bel article humoristique qui sort de la désinformation ambiante sur toutes les chaînes de télévision.

                                                Ce qui est nettement plus grave c’est que des politiciens par ex le leader du Front de Gauche que l’on peut espérer plus circonspects sont tombés les deux pieds dedans.

                                                Apparemment, ils n’ont pas du tout appris, mais alors pas du tout, la leçon sur la Libye. C’est vraiment à désespérer. Ce qu’il faut tout de même constater c’est que le journaliste de service connait son travail : poser la question à la fin de l’émission pour que l’interviewé n’ait pas le temps, s’il veut, de développer une position contraire.

                                                Honte au journalisme de connivence et dénonçons les partout où c’est possible.


                                                • joletaxi 6 février 2012 16:37

                                                  Mince, un article qui dénonce la manipulation de l’info,et qui se sert abondamment de la manipulation des faits, il n’y a que sur Avox que l’on peut trouver des « perles » de ce genre.

                                                  Et tout le monde est content, les USA sont des salauds psychopathes,le capitalisme est dirigé depuis un sombre bureau, applaudissements !

                                                  Je crois même avoir lu(en diagonale) dans les commentaires que les nazis étaient financés par les USA pour envahir l’europe.

                                                  Bref ,du vrai, du bon Avox, on ne s’en lasse pas


                                                  • flesh flesh 6 février 2012 18:53

                                                    Arrêtez de moinsser cette cervelle à l’uranium appauvri, ça lui donne le sentiment d’exister


                                                  • COVADONGA722 COVADONGA722 6 février 2012 17:28

                                                    à l’auteur 
                                                    yep : jeu set et match !

                                                    Asinus


                                                    • Jean Lasson 6 février 2012 17:52

                                                      Bravo à l’auteur pour cet article ! C’est, àmha, exactement comme cela qu’il fallait le dire. Ainsi présentée, la vérité sur ces malheurs crève les yeux.

                                                      Concernant la guerre en Libye (guerre n° 3 ?), il faut revoir l’article sur Lockerbie, qui établit la manipulation contre Kadhafi. Décidément, l’Empire planifie ses agressions sur le long terme...

                                                      Honte aux agresseurs ! Et honte à nous aussi si nous les laissons courir impunis.


                                                      • fredleborgne fredleborgne 6 février 2012 18:13

                                                        Un zeste de parti pris, car les agneaux égorgés n’étaient pas tout blanc. Les bourreaux eux ont du sang sur les main et du fric plein les poches


                                                        • restezgroupir44 restezgroupir44 6 février 2012 18:28

                                                          @ l’auteur,

                                                          Celà fait plaisir de tels articles bravo et merci.

                                                          Qui peut encore admettre que, en matière d’ingérence dans les affaires d’autres États, les intentions et actions n’ont d’autre atteinte à la neutralité et au désintérêt (reflet d’un strict intérêt général, universel) que le souci de Justice - et, plus précisément, de respect des Droits de l’Homme -, de générosité gratuite, de moralité… ?

                                                            Aucune intervention armée, même si elle se fonderait sur des idéaux humanitaires, voire humanistes, ne saurait être… propre en ce sens qu’elle fait toujours et nécessairement d’innocentes victimes et qu’aucun champ de bataille – surtout lorsque, comme c’est le cas avec les guerres modernes, il n’y a plus de distinction entre le front et l’arrière front et que le champ de bataille, en fait, s’étend à la totalité des territoires nationaux en conflit – ne permet de faire le tri entre les combattants et les non-combattants, les innocents et les coupables. Quel tenant de l’action humanitaire et de l’humanisme pourra se satisfaire d’excuses - même dignement mises en scènes – fondées sur l’accident, le (malheureux) hasard, la fatalité et, en tous les cas, l’absence de mauvaises intentions… pour fermer les yeux sur les dommages collatéraux et considérer comme juste et propre et l’intervention et les intervenants au seul motif que ladite intervention aura a priori été qualifiée de fondée en droit comme en moral ? Une cause pourrait-elle être universellement juste si elle est éclaboussée de bavures ? et même d’une seule bavure ?
                                                          JCC

                                                          • Bernard Pinon Bernard Pinon 12 février 2012 15:22

                                                            Les guerres sont toujours menées pour des intérêts économiques ou géostratégiques, jamais pour des motifs humanitaires ou moraux. C’est que ça coûte une fortune, la guerre ! Faut bien que ça soit rentable. Les arguments humanitaires ou moraux ne sont qu’un habillage destiné à créer le consentement chez le contribuable et à lui donner un semblant de bonne conscience : oui, on a tout cassé, pardon aux familles des victimes tout ça, mais c’était pour renverser un affreux dictateur. Sauf que le remède est souvent pire que le mal pour les populations concernées, hélas.


                                                          • flesh flesh 6 février 2012 18:47

                                                            Article vraiment brillant, bravo 


                                                            • superyeti superyeti 6 février 2012 19:18

                                                              Excellent, on en veut encore, ne te gène pas si tu en as d’autre comme ça.


                                                              • quid damned quid damned 6 février 2012 19:29

                                                                EXTRA !
                                                                Merci à l’auteur.


                                                                • Patrick Samba Patrick Samba 6 février 2012 19:37


                                                                  « On parlait de charniers, de crimes de guerre quand ce n’était pas contre l’humanité »

                                                                  ... et même de génocide !

                                                                  Et pourtant "aucune des accusations portées sur le tyran n’était fondée. La seule conclusion possible était de reconnaître l’innocence de l’accusé(...) Fort heureusement, Milosevic eut l’élégance de mourir avant la fin du procès"

                                                                  Et dire qu’ailleurs on lit ça : "Le génocide commis par les forces armées serbes à Srebrenica et en Bosnie-Herzégovine a été à la base de la création de la Republika Srpska. Ces propos, tenus mardi par Čedomir Jovanović, leader du Parti Libéral Démocrate de Serbie, ont provoqué un électrochoc en Serbie et en Republika Srpska où le thème est un tabou.(…)

                                                                  A Sarajevo les propos de Cedomir Jovanovic sur la responsabilité des Serbes a été vécu comme un espoir. Depuis la fin de la guerre en BH, c’est la première fois qu’un homme politique serbe utilise le terme « génocide » pour désigner ce qui s’est passé à Srebrenica et qu’il dresse un constat aussi accablant du rôle de la Serbie dans la guerre 1992-95 en BH."



                                                                  • joletaxi 6 février 2012 19:49

                                                                    un génocide ?
                                                                    Milosevic un démocrate ?
                                                                    Sadam ,le bon petit père des peuples qui ne demandait rien à personne ?
                                                                    Et ne parlons pas de ces agitateurs en Syrie à la solde de l« empire », normal que l’on pilonne à l’artillerie lourde pour déloger ces énergumènes.

                                                                    L’histoire selon Avox,passionnant


                                                                  • Nord 6 février 2012 20:02

                                                                    Merci, Monsieur pour votre très bon article. Il en grattouille et/ou en chatouile quelques uns. C’est bon signe.


                                                                    • bluebeer bluebeer 6 février 2012 20:23

                                                                      Excellent ! Je me suis exceptionnellement connecté pour plusser. Merci !


                                                                      • joletaxi 6 février 2012 20:43

                                                                        dernière nouvelle de Syrie :

                                                                        des agitateurs à la solde de l’empire se cachaient dans un hôpital !!
                                                                        On ne saurait assez dénoncer ces traîtres fort justement pilonnés à l’artillerie lourde.
                                                                        Et ne croyez pas un instant aux soi-disant « documents » répercutés sur le net et repris par les TV à la solde des comploteurs, tout ça est réalisé par Spielberg à Hollywood, ici sur Avox, on ne se laissera pas abuser.


                                                                        • bluebeer bluebeer 7 février 2012 00:08

                                                                          Joe le taxi
                                                                          fonce dans la nuit
                                                                          Vas-y Joe !
                                                                          Fonce !


                                                                        • LeMarcel LeMarcel 6 février 2012 20:43

                                                                          Chapeau bas !! Magnifique, génial, tout est dit, avec un style et une ironie qui confine au sublime.

                                                                          Et puis ce genre d’articles rend fou les sionistes, impérialistes US & Co ! C’est assez jouissif à observer ! Faut les voir écrire frénétiquement leur salade en commentaire. Mais bon, c’est vrai qu’ils ont du souci à se faire, « le peuple » ouvre de plus en plus les yeux, et de moins en moins les journaux télé et papiers mainstream sous leurs contrôle. Et ils savent que le jour arrive où, d’un coup, une majorité de l’opinion se rendra compte... et alors là, je n’aimerai vraiment pas être à leur place... Ni à celle des journaleux d’ailleurs, ni des politiquards remarque ! La liste des traîtres à l’humanité est hélas tellement longue... 


                                                                          • BOBW BOBW 6 février 2012 21:01

                                                                             Bravo et Merci à l’auteur cet article qui incite à la réflexion contre tous les vrais « faucons »(adorateurs de tous acabits des Rambo et Terminator)


                                                                            Consacrons tous nos énergies à sauver la paix et notre planète au lieu d’excuser et de valauriser tous ces va-t-en guerre dont fait partie « Son Éminence suprême N.S » !

                                                                            • Nord 6 février 2012 21:37

                                                                              Je regardais il y quelques temps sur Google Earth une photo satellite de la place Castellane à Marseille. Outre les voitures parfaitement détaillées, je pouvais distinguer les deux roues et compter les passants grâce à leur ombre portée. Pourquoi ne pas publier les images datées et localisées de ces fameux rassemblements que personne ne voit jamais. Printemps 1999, je me souviens particulièrement d’une de ces immenses colonnes de civils albanais fuyants le Kosovo vers la Macédoine. La radio parlait de 70 000 personnes terrorisés s’étirant sur 70 km de route. Le pays de destination avait fermé sa frontière. Les Albanais ne passèrent donc pas et j’entendis qu’ils se dispersèrent. Naturellement pas une image de cette immense exode ni d’aucune autre d’ailleurs ou alors une par-ci par-là, prise en contre plongée qui avec une poignée de gugus pris n’importe où, autorise le « journaliste » à déclarer des milliers, voire des millions de pèlerins. Mais, évidemment aucune image prise du toit d’un maison, d’une cabine de douane (avec un petit bakchich) ou d’une ridelle de camion ou simplement d’une échelle, enfin rien qui pourrait nous montrer facilement plusieurs centaines de ces personnes qui composeraient cette foule annoncée. Quoi ? Ces jeunes et sympathiques casses-cou au service de la presse, de la vérité (et du socialisme international ?) n’ont-ils pas la force morale, ou simplement l’idée, de tout faire pour nous montrer, par tous les moyens, la vraie misère de la multitude, et n’ont pas la force physique de monter sur un tonneau, une voiture, un arbre et shooter à Dieu vat les images de leur vie ?

                                                                              Ils auraient dû se dépêcher car le lendemain, me disait la radio, il n’y avait plus personne. Quand on sait qu’une colonne se déplace au rythme du plus lent de ses membres et que ces gens étaient pour la plus part à pied avec des charrettes à bras, ça doit en laisser plus d’un songeur.

                                                                              Donc, des photos, datées et localisées. On voit et après on discute.

                                                                              Pareil pour la Syrie et les manifs de Moscou, par exemple…Du satellite si les jeunes sont incapables de prendre le risque de s’intégrer du coté des soldats dit révoltés (et traîtres à leur pays) pour nous ramener plus facilement des images convaincantes.

                                                                              Des photographes sont bien capables de produire des images saisissantes et parlantes comme celle de ce petit enfant palestinien qui face à un monstrueux chars israélien lui jette, crâne, une pierre dérisoire. On entend bien ce que nous dit cette image : Israël ne gagnera jamais cette guerre à moins de les exterminer jusqu’au dernier.

                                                                              Et si l’on ne nous montre rien, c’est soit, qu’il n’y rien à voir donc rien à monter soit qu’on nous cache quelque chose.





                                                                              • papinette papinette 6 février 2012 22:04

                                                                                Superbe article. Quand on sait que TOUT ceci est vrai à 100%, ca donne effectivement envie de gerber sur la figure de ces assassins qui nous mentent et nous gouvernent. Combien de temps allons nous encore rester les plus « cons » ?
                                                                                Difusons ce genre d’article le plus largement possible sur le net. Mais faisons vite, la liberté d’internet semble condamnée dans un avenir ... très proche, et après...


                                                                                • agent orange agent orange 7 février 2012 05:01

                                                                                  EXCELLENT !


                                                                                  • hgo04 hgo04 7 février 2012 06:39

                                                                                    La propagande, somme toute..


                                                                                    Bon articile, mais que ne révèle rien, la propagande a toujours existé pour faire la guerre. 

                                                                                    La différence c’est qu’aujourd’hui, il est facile de vérifier une information, mais qu’on ne s’en donne plus vraiment la peine. Pourquoi ?? Parce que depuis notre enfance, on apprend à croire.

                                                                                    Hier, à la radio, je ne sais quel personnage politique a balancé qu’ils tuaient et torturaient des centaines d’enfants en SYRIE... 

                                                                                    Comme ils tuaient des centaines d’enfants en IRAK.

                                                                                    Quand les gens oseront enfin se poser des questions.... mais ce n’est pas demain la veille.

                                                                                    • extrapole 7 février 2012 08:08

                                                                                      « l’armée américaine et l’OTAN ont dans leur stocks un plan d’attaque ciselé de longue date si on en croît le général Wesley Clark », cité dans l’article et commenté en 2007 par le général Clark ci après :
                                                                                      http://www.dailymotion.com/video/xhztg9_preuve-que-l-attaque-de-la-libye-est-prevue-depuis-10-ans_news
                                                                                      A proposer au zapping de canal + ...


                                                                                      • Martin D 7 février 2012 10:12

                                                                                        les USA ont toujours voulu que les gvnmts de n’importe quel nation du monde soit pro-usa, et si ceux-ci ne l’étaient pas, ils seraient châtié.
                                                                                        la Syrie comme tous les pays du moyen-orient devront tous sans exception se soumettre à l’impérialisme US sous peine d’être renversé.
                                                                                        j’espère de tout cœur qu’il viendra un temps ou une nation ou plusieurs nations diront aux USA et ses alliés d’aller se faire foutre et qu’ils ne s’aligneront pas sur leurs visions du monde impérialistes et oppresseurs.
                                                                                        oui pour travailler et collaborer ensemble pour un monde meilleur en paix, non pour servir uniquement vos intérêts et nous laisser mourir de faim...


                                                                                        • joletaxi 7 février 2012 11:03

                                                                                          j’espère de tout cœur qu’il viendra un temps ou une nation ou plusieurs nations diront aux USA et ses alliés d’aller se faire foutre et qu’ils ne s’aligneront pas sur leurs visions du monde impérialistes et oppresseurs.

                                                                                          ben voilà résumé en quelques lignes toute l’essence de cet article !

                                                                                          Salauds d’américains, dire que sans eux, on parlerait peut-être allemand et on aurait pas besoin de les copier.
                                                                                          Qui sait, on aurait pas eu besoin de construire un mur pour empêcher nos pauvres de fuir en RDA ?
                                                                                          Mélenchon nous transmettrait ses voeux de sa résidence(oups sa datcha) dans les Alpes

                                                                                          Et les japs auraient mis au pas ces foutus chinois.
                                                                                          On ne saurait assez stigmatiser tous les malheurs que nous a occasionné l’Empire


                                                                                          • Maurice Maurice 7 février 2012 11:16

                                                                                            Inculte !
                                                                                            Qui a financé la montée d’Hitler a ton avis ? Il est de NOTORIETE PUBLIQUE qu’ Henri Ford avait des participations dans le géant de l’acier allemand dans les années 30. Et qui dit acier, dit tanks, fusils, etc ... c’est à dire que tu avais un homme du milieux affairiste américain au coeur de l’industrie militaire allemande. Alors les américains sauveurs, non merci ! Je ne conteste pas que le peuple américain (ses soldats du moins) se soit battu pour nous libérer, et je les en remercie, mais leurs élites, tout comme les notres, ont joué un jeu pas très joli...

                                                                                            Et puis il y a des histoires louches également entre l’or allemand et la banque des règlements internationausx de Bale...

                                                                                            Bref les américains (les élites j’entends) ne se sont jamais défait de la doctrine Monroe, et continue de vouloir s’étendre indéfiniment par la force, y compris en Europe, encore faut il enlever ses oeillères pour faire la différence entre guerre conventionnelle et guerre économique.


                                                                                          • Martin D 7 février 2012 11:38

                                                                                            à joeletaxi,

                                                                                            il faut que tu saches que plusieurs banquiers américains ont financé Hitler ! parmi eux prescott bush, le grand-père de bush et les banquiers rothshild et rockfeller.
                                                                                            de plus, le gvnmt US voulait participer à la guerre mais le peuple était contre, alors il a fallut user de stratégie.

                                                                                            on peut remercier les usa pour nous avoir aidé à lutter contre la colonisation de notre pays, mais ce n’est pas pour autant qu’on doive se coucher devant eux éternellement...


                                                                                          • joletaxi 7 février 2012 11:39

                                                                                            Voyez mon commentaire plus haut

                                                                                            les américains ont financé Hitler, et d’ailleurs ils ont aussi financé les japonais, et à Pearl harbour, il n’y a jamais eu d’avions japonais, comme il n’y a jamais eu d’avions lors du 11 septembre.

                                                                                            Et les convois d’Albanais fuyant le Kosovo, étaient en réalité des campeurs qui voulaient passer des vacances sur l’Adriatique.
                                                                                            Les opposants à Kadafi étaient tous des professionnels engagés par Cheney et Sarko,et en Syrie, il ne se passe rien, sinon un complot médiatique organisé par l’Empire.

                                                                                            j’ai tout bon là ?


                                                                                          • Maurice Maurice 7 février 2012 12:00

                                                                                            Encore un tartuffe qui s’esquive du débat sur les faits pour recouvrir l’ensemble d’un nacré complotiste. Ai-je parlé de la Syrie, de la Lybie ?

                                                                                            Non ! Je te parle du milieux affairiste américain, bientôt des gens comme vous nous ferons croire que les poules ont des dents.
                                                                                            Je dit simplement qu’il ne faut pas nous faire vendre tout est n’importe quoi.

                                                                                            Guerre en Irak : pas d’ADM à ce que je sache ?
                                                                                            Guerre en Lybie : allez je veux bien manger que l’on y soit allé pour les droits de l’homme, la liberté, gnagnagna... Dans ce cas là pourquoi l’ONU ne finit pas son travail d’émancipation positive et ne désarme pas les milices ? Pourquoi laisse-t-elle le chaos derrière elle ? Pourquoi la guerre en Lybie n’était pas encore terminé que Sarkozy avait déjà négocié les contrats pétrolier avec le CNT ?

                                                                                            Quel est votre critère pour attaquer un pays joe ? Parce que si c’est les droits de l’homme, on peut aller en Arabie saoudite, et au Yemen aussi ? Pourquoi n’y allons nous pas ? 


                                                                                          • joletaxi 7 février 2012 12:57

                                                                                            Non ! Je te parle du milieu affairiste américain,

                                                                                            ben oui, j’ai bien compris, tout est bon pour dénoncer le méchant capitalisme qui broie les peuples.
                                                                                            Que Ford aie eu des sympathies pour le mouvement nazi, je ne vois pas en quoi cela implique la responsabilité des américains.Il y avait même un parti nazi aux USA,assez actif, et un en Angleterre,le petit moustachu faisait des émules... y compris en France.
                                                                                            Paraît que c’est un dommage collatéral de la démocratie, les gens peuvent exprimer et promouvoir leurs opinions ?
                                                                                            Oups, uniquement quand elles vont de le sens qui me convient bien entendu, sinon, ce sont tous des vendus et des crétins
                                                                                            Vous ne parlez évidemment pas du petit père des peuples, qui lui était bien le représentant sur terre de la dictature du peuple, sensé être la voix des populations, qui secrètement se partageait la Pologne avec le peintre moustachu, et creusait peut-être déjà les fosses à katlin ?

                                                                                            A ce compte là, les argentins quand ils envahissent les malouinnes, sont financés par le gouvernement français,et ce sont des exocet français qui tuent les anglais.

                                                                                            Concernant la Lybie, que je sache, il s’agit d’une résolution des nations unies, qui normalement veille à éviter que des gens se fassent massacrer... comme en Syrie.
                                                                                            ce que font les peuples de leur« liberté » retrouvée devrait selon vous être dirigé par les « forces de l’empire » ?On se demande pourquoi on a décolonisé non ?

                                                                                            Je remarque que quand les infos distillées par la presse aux ordres, vous convient, vous ne vous posez pas de questions.L’affaire des ADM en Irak est un bon exemple,les américains se sont ridiculisés, la presse a fait son boulot, vous êtes content.


                                                                                          • Maurice Maurice 7 février 2012 13:49

                                                                                            Ah déjà on argumente c’est mieux, je déteste quand quelqu’un cherche à recouvrir le débat de la chappe de plomb « complotiste » comme beaucoup le font sur AV.

                                                                                            « Que Ford aie eu des sympathies pour le mouvement nazi, je ne vois pas en quoi cela implique la responsabilité des américains »

                                                                                            Cela implique la responsabilité du milieu affairiste américain qui savait pertinement à quel enrgumène il avait à faire... Il ne l’ont lâché que quand il décida de ne pas rester soumis à ce même milieu affairiste, et qu’il voulut régir l’Europe tout seul.

                                                                                            Je ne suis pas un utopiste, je sais pertinement que les réseaux existeront toujours dans le monde, qu’ils se croisent, s’entrecroisent, se combattent, etc...

                                                                                            Néanmoins, si l’on porte un regard critique sur notre « monde » occidental, on peut facilement se rendre compte que nous avons une puissance destructrice sans commune mesure avec les dictateurs d’opérette à qui nous faisons la guerre.

                                                                                            Pour la résolution des Nations Unies sur la Lybie, il me semble que celle-ci ne prévoyait pas que des troupes (j’inclus les drones dans le qualificatif « troupes ») étrangères puissent intervenir militairement en Lybie. Pourtant cela a été le cas. Même des auteurs qui fustigent ces dictateurs écrivent la-dessus (comme Morice, que je ne porte pas dans mon coeur mais qui sur le coup a été honnête, intellectuellement parlant).

                                                                                            Je préfèrerai que l’on nous dise : nous avons besoin de pétrole, nous allons faire la guerre en Lybie. Mais pitié, arrêtez d’invoquer les droits de l’homme pour justifier l’attaque d’un pays souverain. Je pense qu’il y avait plus urgent en Afrique que la Lybie (qui était le pays le plus développé d’Afrique, et que nous allons réduire à l’age de pierre).

                                                                                            Nous faisons souvent la guerre pour des objectifs inavouables, sous couvert humanitaire, et cela est insupportable.

                                                                                            En fait on nous fait le coup à chaque fois. Le shéma est toujours le suivant : un pays non alignés est destabilisé intérieurement ; comme il est destabilisé par des agents provocateurs financés par l’étranger (cela commence à sortir pour la Syrie, entre nous soi dit), il se défend ; comme il se défend, on dit qu’il tue son peuple, et cela justifie une invasion. La boucle est bouclée.
                                                                                            Pour la Syrie, je ne cherche pas à défendre Assad, mais j’essaye de comprendre : pourquoi mettons autant de vigueur a destabiliser son pays (ou les communautés chretiennes et musulmanes vivaient assez pacifiquement) ?

                                                                                            Pourquoi pas le Yemen ou l’Arabie Saoudite je vous le demande ?


                                                                                          • joletaxi 7 février 2012 14:27

                                                                                            si je suis la doxa, nous n’intervenons que là où les « affairistes » nous disent d’aller ?

                                                                                            Vous parlez des affairistes US qui soutenaient Hitler, élu démocratiquement lui, mais ce que vous ne parvenez pas à assimiler, c’est que les affairistes ,et bien ils font des affaires, et que à cette époque, tout le monde faisait des affaires avec l’Allemagne.
                                                                                            Par contre, dès que les juifs ont commencé à affluer en Amérique, je ne pense pas que ce soutien se soit prolongé,sans pour autant que les mouvements nazis ou d’extrême droite eux ,dans les pays concernés,ne soient restés actifs.
                                                                                            ce que vous ne voulez pas admettre, c’est qu’il n’existe pas de gouvernement dans le monde sans un certain soutien de la population.J’ai des amis chiliens, et leur discours sur l’affaire Alliende est bien différent de la fable conformiste de gauche.

                                                                                            Concernant la Lybie, on y est pour le pétrole.Bon en Tunisie, c’était pour la cuisine.En Egypte, c’était pour visiter les pyramides.
                                                                                            Imaginons que le bon Ben Ali, aie eu un mauvais caractère et aie commencé à pilonner son peuple,et que nous ne soyons pas intervenu.Que n’aurait-on pas entendu. Ces gens n’ont pas de pétrole, les forces de l’empire s’en foutent.
                                                                                            On intervient en Lybie, qui si nous n’avions rien fait, serait aujourd’hui dans le même état que la Syrie.Horreur, ce ne peut qu’être pour le pétrole.
                                                                                            Si l’on intervient pas en Syrie, c’est d’abord parce que les russes et les chinois s’y opposent et que cela risque de mal finir avec les iraniens.
                                                                                            Et comme lorsque l’on se lance dans ce genre d’action, on ne peut qu’aller au bout, cela signifie que nos troupes seront exposées.
                                                                                            mais on peut très bien s’accommoder de 200 morts par jour en Syrie,cela ne dérange personne.Comme on s’accommode très bien du désastre en corne de l ’afrique, juste quelques marins en vacances forcées.
                                                                                            Bref, on ne peut pas reprocher aux américains, qui sont les seuls à pouvoir mettre sur pied ce genre d’opération, ou du moins d’en assurer la pérennité,d’intervenir ici, et également de ne pas intervenir ailleurs.
                                                                                            Chaque peuple pousse ses pions, et je serais très curieux de voir comment les chinois, qui mettent sur pied un appareil militaire très conséquent,vont négocier leurs prises d’influence dans le monde.


                                                                                          • Maurice Maurice 7 février 2012 15:13

                                                                                            Mais nous sommes d’accord, tout le monde à ses intérêts à défendre, donc arrêtons d’invoquer l’alibie humanitaire.

                                                                                            Pour la Syrie franchement je me garderais bien de me prononcer à ce sujet : nous ne savons pas exactement qui fait quoi la-bas. Si dans deux ans des documents sortent pour dire que les anglais ou les américains financaient des groupuscules pour mettre le pays à feu et à sang, que direz vous ce jour là ?

                                                                                            Comme pour l’Irak. Combien de mort à la suite du blocus du pays avant la guerre ? Je vous réponds : deux millions. Est ce que l’on en parle ? Est ce que l’on accuse les gens à l’initiative de ce blocus de crime contre l’humanité ? Pourtant deux millions cela commence à faire...

                                                                                            Tout est une question de proportion. Quand on entend lutter pour ce que l’on pense juste, on essaye d’identifier qu’est ce qui nuit le plus actuellement au monde en général. Et je pense que nos élites ne sont pas exemptes de tout reproche. 

                                                                                            Vous parlez de Ben Ali. Mais nous avons fait des affaires avec ce pays alors que nous savions pertinement que certaines choses étaient injustes, et c’est justement parce que des choses injustes se déroulaient dans ce pays que la révolution a éclaté et que l’armée a suivi les manifestant. Toute la différence est là, le peuple avait le soutien de l’armée, ce qui n’a pas été le cas en Lybie (seulement quelque déserteur), ni en Syrie.

                                                                                            Si je suis votre raisonnement, nous allons intervenir dans tous les pays qui ne fonctionnent pas comme nous. De façon conventionnelle, si le pays se situe au Moyen Orient ou en Afrique, et de façon économique si le pays est européen (cf Orban qui en 1989 était un héro contre les dictatures, et qui maintenant est un méchant totalitaire à qui on demande de passer à la caisse).

                                                                                            Le mandat de l’ONU pour la Lybie a été contourné. Que vont ils inventer pour la Syrie ? 

                                                                                            Je terminerai par votre conclusion. Chaque peuple avance ses pions. On est d’accord, mais je pense que la Chine n’est pas expansionniste, ni belliqueux comme le sont les USA. Elle se défend plus qu’elle n’attaque.

                                                                                            Et puis l’économie de guerre a toujours était un moyen pour purger le système économique et remettre les compteurs à zéro. Je pense qu’il s’agit davantage de la raison de nos interventions dans ces pays. Et cela je ne le cautionne pas.


                                                                                          • joletaxi 7 février 2012 15:34

                                                                                            selon vous, la révolte en Lybie n’avait pas le soutien d’une partie de la population, ou devrais-je dire de clans ?
                                                                                            Vous croyez sincèrement que l’on fomente une révolution avec 2/3 mercenaires ?
                                                                                            Justement tiens, l’armée de Kadafi, qui n’a pas suivi, était en grande partie constituée de mercenaires.
                                                                                            Que des agents très spéciaux soient à l’oeuvre en Syrie,c’est probale, mais cela n’emp^che que ce à quoi nous assistons, c’est une guerre civile.
                                                                                            A vrai dire,les seuls qui avaient des soucis avec les Syriens, c’étaient les israeliens, donc on s’en tape, et comme ils se reproduisent comme des lapins, autant les laisser s’entretuer.
                                                                                            Vous parlez des 2 millions de morts de l’embargo en Irak.
                                                                                            A part l’embargo, que pouvions nous faire ?Envahir, c’est ce qui a été fait.Car le bon sadam qui nous était très sympa quand il faisait du « tourisme en iran », qui l’était moins au Koweit,était un garçon plutôt turbulent.
                                                                                            Cela ne vous a jamais étonné qu’il aie relâché ses otages occidentaux pour se faire bombarder le lendemain ?
                                                                                            Cela ne vous a pas étonné que dans les premières heures du conflit, les américains avaient tous sorti leur matériel NBC ?
                                                                                            Cela ne vous a pas étonné que la colonne US en route vers bagdad a freiné tellement fort qu’il y a eu plus de blessé dans les accidents que dans les combats ?
                                                                                            C’étaient quoi selon vous les accords avec le bon sadam ?
                                                                                            Et pourquoi les américains étaient si nerveux pour aller voir partout en Irak,et que le bon sadam jouait avec leurs nerfs sachant bien que cela finirait mal ?

                                                                                            Mais non, contentons nous de la fable bien ficelée, et tellement agréable:les américains sont des cons, ils ont fait la guerre pour rien,ou pour du pétrole, pétrole qu’ils achètent avec des $ qu’ils impriment à tour de bras.Tout cela me semble logique


                                                                                          • Maurice Maurice 7 février 2012 19:29

                                                                                            Je ne conteste absolument pas le fait qu’il y ait une guerre civile en Syrie, nous sommes d’accord. Mais je m’interroge plus sur les éléments déclencheurs des évènements, je trouve que nous devrions être davantage prudent, et ne pas prendre de solution si radicale (déclarer la guerre à un énième pays) sans prendre le temps de la réflexion. J’ai l’impression que l’information ne va que dans un sens. Les précédents historiques donnent du crédit à cela. Pour l’Irak, les motivations étaient infondées (les médias l’ont dit effectivement mais la guerre était acquise). Pour la Lybie, on sent de plus en plus le même modus operendi : le mandat de l’ONU a été outrepassé, et le désordre s’installe progressivement. Voila, je trouve que cela fait déjà beaucoup, et je ne parle pas non plus de la guerre en Afghanistant, où je ne vois pas trop ce que la France fait encore la-dedans... 


                                                                                            Je ne vois que des inconvénients pour la France dans toutes ces opérations, j’ai l’impression que notre image se ternir davantage qu’elle ne progresse. Mais après si vous avez des infos pour que je comprenne cette obstination à s’ingérer dans les affaires de pays souverains je suis preneur. Mais je trouve que la France a plus intérêt à instaurer un monde multipolaire dans le calme, plutôt que de soutenir les instigateurs des guerres actuelles.

                                                                                          • joletaxi 7 février 2012 21:39

                                                                                            vous cherchez des éléments déclencheurs ?
                                                                                            c’est pourtant simple, et cela se répète depuis des millénaires :
                                                                                            le pouvoir en place abuse de ses privilèges,favorise ses affidés, monopolise les moyens, et une frange de la population est mécontente.Des voisins mal intentionnés profitent de l’aubaine, pour ,en armant la « juste rébellion » se placer auprès du nouveau pouvoir qui va émerger.
                                                                                            Vous savez, j’ai connu un grand patron qui avait les bonnes grâces de la rébellion angolaise, et le fric coulait à flots.
                                                                                            En lybie, il est probable que des clans n’ont pas eu ce qu’ils espéraient.Comme les frasques du colonel commençaient à agacer,la machine était en route.
                                                                                            En Tunisie, en Egypte, en peut imaginer qu’en sous main,les islamistes ont fait ce qu’il fallait,tout en restant vertueusement en dehors du « processus révolutionnaire »

                                                                                            En Irak, je vous ai donné des pistes de réflexion, les USA n’y sont pas allé pour rien.
                                                                                            En Afganistan, que pouvions nous faire, sinon continuer à financer des stades pour que les talibans jouent au foot avec la tête des condamnés ?
                                                                                            Ce genre de guerre, qui n’en est pas une , ne peut se gagner qu’en employant les mêmes méthodes que l’adversaire.Au Vietnam, quand ils ont envoyé les B52, très vite ils ont compris qu’ils allaient se faire laminer , mais ils ont gagné la guerre non pas sur le terrain, mais par nos médias.
                                                                                            Les populations en Afganistan doivent se demander si on est fous.D’un côté on les bombarde, le lendemain on envoie des médecins, on reconstruit, et on leur donne du fric.
                                                                                            Même chose en Irak,où les soldats US font les garde d’enfants, et se font hacher à tous les coins de rue.
                                                                                            Sadam maintenait l’ordre en faisant régner la terreur, et tout le monde de s’extasier:c’était bien mieux avec lui.
                                                                                            Si on avait procédé comme cela avec les allemands et les japonais, on serait toujours occupés

                                                                                            Nous sommes donc moralement obligés de faire « quelque chose » quand nous sommes confrontés à des « boucheries »mais nos « valeurs » nous forcent à le faire dans le respect de ces valeurs, ce qui revient à dire que cela est souvent pire que de ne rien faire..
                                                                                            Nous n’avons pas le courage ni la détermination de nos résolutions.


                                                                                          • Maurice Maurice 8 février 2012 00:08

                                                                                            J’entends bien ce que vous me dites. Nous avons une sorte de mission civilisatrice, si je comprends bien. Mais dans ce cas la vous partez d’un constat, qui à mon sens n’est pas le bon, car il emmène à reproduire les comportements du passé. 

                                                                                            Je comprend bien qu’il y a des personnes qui ne sont pas exemptes de tout reproche. Mais nous non plus, nous ne le sommes pas.
                                                                                            Alors peut être que je suis optimiste, mais je préfère voir que la richesse se situe dans la différence. Laissons les peuples être maître de leur destin, et aidons les à s’émanciper, mais n’oubliez pas que la révolution doit se faire dans les choses avant de se faire dans les hommes. Les idées sont bien plus fortes qu’une armée en marche, c’est cela que vous ne comprenez pas. 
                                                                                            Je ne crois pas en une supériorité de notre système sur tel autre, et je ne vois pas en quoi nous sommes moralement obligé de faire quelque chose. Et alors quand on se rend compte que des gens font ces choses sous couvert de ces principes moraux alors qu’il n’en est rien, il y a de quoi s’énerver. 

                                                                                            Je pense que si l’on écoutait un peu les peuples, beaucoup moins de saloperies seraient accomplies. Mais non, le peuple est bien trop bête pour s’occuper de cela. Ce qui en soit peut être vrai. Voila pourquoi nous avons des dirigeants. Mais ces derniers se sont fourvoyés, non pas au bénéfice des USA,ces méchants amerloques, mais au nom des gens qui gèrent ces pauvres amerloques... Qui ne sont ni plus ni moins que l’ancien empire britannique qui impose une logique bancaire par l’armée.

                                                                                            Nous sommes redevenus à l’époque de la guerre froide. L’opposition actuelle se situe entre les USA, et les Russes qui sont le seul contre pouvoir, avec la Chine. Et je ne pense pas que la France ait intérêt à suivre tête baissé les zuniens...

                                                                                            Vous ne m’avez pas répondu sur le critère qui permettrait d’attaquer un pays (Lybie, Syrie) au lieu d’un autre (Arabie Saoudite, Yemen) ? 

                                                                                          • Maurice Maurice 8 février 2012 00:11

                                                                                            Désolé quelques fautes mais il est tard !

                                                                                            Petite correction pour la fin : « nous sommes revenus à l’époque de la guerre froide »

                                                                                          • joletaxi 7 février 2012 11:40

                                                                                            @martin

                                                                                            Vous croyez vraiment à vos idioties ?


                                                                                            • L'enfoiré L’enfoiré 7 février 2012 12:33

                                                                                              @L’auteur,
                                                                                              Excellent article. Qui a le mérite d’être concis, bref, rédigé dans une langue magnifique et présenté dans un texte bien structuré. (parole d’un copain et que j’approuve pleinement).
                                                                                              J’ai été voir votre « A propos » et ensuite votre site.
                                                                                              Un parcours assez similaire au mien.
                                                                                              Un problème, pas d’adresse eMail pour aller plus loin.
                                                                                              Bonne journée


                                                                                              • Bernard Pinon Bernard Pinon 7 février 2012 17:19

                                                                                                Un problème, pas d’adresse eMail pour aller plus loin.

                                                                                                Vous avez mal cherché smiley

                                                                                              • L'enfoiré L’enfoiré 8 février 2012 17:57

                                                                                                Essais d’eMail envoyé. On verra si je passe. smiley


                                                                                              • L'enfoiré L’enfoiré 8 février 2012 17:59

                                                                                                Raté. "Mail Delivery Subsystem mailer-daemon@googlemail.com

                                                                                                Faites moi un petit coucou sur mon mail indiqué sur mon blog.

                                                                                                 


                                                                                              • captain beefheart 7 février 2012 13:35

                                                                                                Un grand merci ,monsieur Pinon pour cette mise en parole pertinente et mesuree.


                                                                                                • Proudhon Proudhon 8 février 2012 19:21

                                                                                                  @l’auteur

                                                                                                  Bravo pour cet article. Tout est dit ....


                                                                                                  • flanicogear 9 février 2012 19:17
                                                                                                    Je crois que vous vous rendez pas compte du danger des despotes dans le monde ! Et pourtant, nous sommes les fruits directs de la seconde guerre mondiale où rappelez-vous, chers lecteurs, que le monde a failli basculer dans la tyranie ! Hitler, Mussolini, Hiro Hito et j’en passe étaient bien réels et influents en leur époque ! Nos démocraties se sont alliées entre elles pour lutter contre les tyrans unis ! Cela vous échappe peut-être mais le monde était divisé en deux : démocraties contre tyrannie ! Nos intérêts contre les leurs ! L’histoire pourrait se répéter encore de nos jours et heureusement que nos démocraties sont vigilantes et maintiennent des embargos et intervention militaire visant annihiler toutes menaces venant de ces pays despotiques, qui pourrait refaire basculer le monde dans une troisième guerre mondiale. Et ce n’est pas une utopie messieurs et mesdames ! Et maintenant, que vaut nos valeurs si on laissait des enfants, des femmes, des gens comme nous se laisser massacrer par des tyrans ! Allez sur youtube et osez taper répression, massacre avec le nom du pays par lequel vous êtes intéressé ! Vous verrez des images où des enfants se font tirer dessus comme des chiens ! Et là la gerbe n’est pas un sentiment mais bien une réalité ! Bien entendu tout n’est pas parfait dans nos démocraties et quelques erreurs ont été commises mais ce n’est rien comparé à ces tyrans modernes. Arrêtons les raccourcis futiles et attachons nous à nos valeurs et à notre histoire car je le vois bien l’être a la mémoire courte !

                                                                                                    • mortelune mortelune 12 février 2012 10:30

                                                                                                      Je vois que la propagande marche bien ;o))

                                                                                                      Réveille toi et informe toi aussi tu verras le monde autrement où les bons et les méchants ne sont pas forcément ceux que tu crois. 

                                                                                                      > ici une vidéo qui est tout à fait raisonnable et qui te donne raison en partie. A toi de voir !

                                                                                                    • mortelune mortelune 12 février 2012 10:13

                                                                                                      J’adore votre texte et aussi vos derniers mots. J’ajoute que tout ça se fait avec notre argent durement gagné et ça c’est le comble.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès