• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le filon vélo

Le filon vélo

 Le vélo, ça marche ça roule !

 Certains diront : encore du re-cyclage !...

Non, la nouvelle est importante. Que dis-je ? énôôrme !

 De plus en plus de Français, désireux de se véloxygéner, commencent à se remettre sérieusement en selle, au lieu d'en parler seulement épisodiquement.

On parle ici de vélos ordinaires, bien sûr, car il existe des vélos fous, comme il existe des fous du vélo.

Les VAE (Vélos à Assistance Electrique, pour les ignorants) font un tabac, avec parfois le bois comme matériau du futur. Comme les premières draisiennes, mais en plus sophistiqué.Quilucru ?

 Est-ce le début d'un frémissement ou d'une vélorution ?

Ou d'une envolée, comme en Italie, le pays des vélos sur mesure, des Ferrari des routes de Toscane ?

 On en n'est pas encore au point, loin de là, en France, où la mutiplication des vélos urbains créerait des embouteillages à certaines heures, comme dans certaines villes nordiques.

...Trop de vélos tueraient-ils le vélo ?

On les resort du fond des garages. Il était temps !

 Juste retour des choses, sauf qu'aujourd'hui le vélo de base n'est ni rare ni cher et ne représente plus un ou deux mois de travail, comme à une époque...

En fait, ".. L’histoire de la bicyclette en France ressemble à une soudaine amnésie. Nos corps et nos villes ont perdu de vue, en quelques années, ces gestes circulaires et répétés qui avaient permis aux foules de se déplacer en toute autonomie et à bas coût depuis le début du XXe siècle. De 1976 à 2007, la pratique quotidienne du biclou a diminué de moitié. Les plus jeunes ont été les premiers frappés. Il y a trente-cinq ans, ils enfourchaient leur bécane pour un quart de leurs déplacements et ne prenaient la voiture que 12 % à 15 % du temps. Aujourd’hui, la fourchette se situe entre 2 % et 10 % pour la bicyclette et entre 20 % et 30 % pour l’auto..."

 On a donc du retard. Votre serviteur parcourt en une année plus de km à vélo qu'en voiture. Pas par obligation ou religion écologique fervente. Par plaisir. Seulement par plaisir.

Le vélo, c'est la santé, mais couvert !

 Le problème est que les constructeurs ou plutôt les monteurs français sont devenus rares. Manufrance s'est envolé...comme une Hirondelle. Les ventes ne vont pas nous sauver du marasme économique, car l'importation reste importante. Les Taïwanais et les Chinois écrasent les prix.

       Mais le vélo-tourisme pourrait faire un bond considérable

Certaines régions exploitent le filon...

 Les entreprises devraient aider à financer les achats de vélos pour leurs employés. Ce serait tout bénéf pour l'économie et la  santé...

Vite ! A vélo ! Filons...


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • fcpgismo fcpgismo 16 octobre 2013 10:57

    Le vélo et le naturisme sont l’ avenir de l’ Humanité.


    • ZEN ZEN 16 octobre 2013 14:16

      S’habiller et se casquer pour rouler est conseillé smiley
      Sinon, les voies du vélo sont indéchiffrables


    • bakerstreet bakerstreet 16 octobre 2013 14:35

      Le vélo et le naturisme sont l’ avenir de l’ Humanité.


      Hum...Je déconseille alors de monter les cotes en danseuse !

    • bakerstreet bakerstreet 16 octobre 2013 14:55

      Bonjour Zen, et bravo pour ce petit tour


      On en finirait pas d’établir les qualités du vélo, qui deviennent rapidement selon moi les qualités du cycliste, dans cette conversation et cette synergie qui va de l’un à l’autre. 

      LE MONDE DE DEMAIN SERA CYCLISTE OU NE SERA PAS !
      Les dictateurs, d’ailleurs l’avez vous remarqué, ne vont pas en vélo !

      J’ai eu tout un tas de vélo : De marque sauvage-lejeune ( oh, j’adorais ce nom)
      Bertin, mercier, Peugeot, Motobécane avant que devienne MBK, MBK, Raleigh, et même Bismark ( un vélo de vingt kilos sans vitesse, acheté en grèce, et avec lequel je suis revenu en france....)

      Problème physique, philosophique, mathématiques, on peut tout expliquer en partant du vélo, du diamètre de ses roues, et de l’age du capitaine qui le chevauche. 

      Le vélo est arrivé bien tard, sinon je suis sûr que la révolution serait arrivé plus vite. 

      C’est l’ami des femmes. 
      Il a permis à nos compagnes de s’affranchir des robes, des jupons juxtaposés, et de montrer qu’elles avaient de bons mollets, tout en pouvant s’affranchir de leur compagnon pour partir. 
      Pas question de monter sur un vélo en amazone comme on les a obligées pour le cheval, position ridicule et dangereuse. 

      Le vélo est donc un archange de la vérité. Un prophète de la modernité. 
      Quand j’’aurais le temps je ferais peut être moi aussi un article la dessus, mais il faut que je parte, mon vélo m’attend sous la fenêtre, je n’ai qu’un bond à faire pour sauter dessus.
       
      Merde, voilà la pluie !
      J’attendrais donc la fin du bruit des gouttes sur le vélux. 
      Le vélo rend un peu espiègle et léger. 
      C’est parce qu’il a lui même une âme d’enfant. Il n’a jamais oublié les petites roues qu’on lui collaient derrière.
      Je le pratique aussi en tandem. le tandem est un anachronisme, c’est pour ça qu’il est particulièrement attachant !
      Le vélo vous donne des excuses pour arriver en retard. 
      Je dis ça parce que ma femme en bas m’appelle, mais comme je lui dis que j’écris sur le vélo, elle se marre.....

    • Constant danslayreur 16 octobre 2013 15:13

      Par fcpgismo (---.---.48.219) 16 octobre 10:57 

      Le vélo et le naturisme sont l’ avenir de l’ Humanité

      Autrement dit, la pédale c’est mieux à poil

      ça a le mérite d’être très clair smiley


    • ZEN ZEN 16 octobre 2013 16:15

      Bonjour Bakerstreet

      Le vélo a contribué à l’émancipation des femmes
      Tout à fait ! Voir ICI
      Difficile d’imaginer en effet un dictateur à vélo, pas plus qu’un pape
      Quoique François pourrait nous étonner en adoptant un jour un vélomobile
      Il pleut, mais je regarde toujours la météo : j’ai roulé malin, ce matin


    • bakerstreet bakerstreet 16 octobre 2013 17:01

       Constant danslayreur


      " La constance dans l’heure vous donnera une bonne moyenne horaire !

      Y en a vraiment qui recherchent la polémique n’importe où !

      Oui, vous pouvez faire du vélo en srvant de vos mains pour pédaler, avec un pot de chambre sur la tête si ça vous chante, je n’y vois vraiment aucun inconvénient !

    • clar 16 octobre 2013 17:41

      « Le vélo vous donne des excuses pour arriver en retard.  » : vous avez entendu souvent des cyclistes dire « excusez-moi, j’ai été bloqué dans des bouchons » ou « ma ligne de RER était perturbée » ?


    • bakerstreet bakerstreet 16 octobre 2013 17:59


      Clar
      Le vélo vous donne des excuses pour arriver en retard.

      Je m’aventure quelque peu, mais il me semble qu’on trouvera davantage d’excuses à quelqu’un qui pédale, qui menace de se faire renverser d’ailleurs par les bagnoles, qu’à un pékin moyen. 

      Le vélo est il c’est vrai un billet d’excuses à lui tout seul ?
      Le mieux est de le laisser parler à votre place. 
      Attendu qu’une sympathie va souvent à l’encontre des cyclistes. 
      notre société paysanne a toujours valorisé l’effort. 
      Plus facile d’avoir des rapports humains, et une approche des gens monté sur un vélo, que dans un camping car. 

    • Constant danslayreur 16 octobre 2013 20:13

      Bakerstreet
      « Y en a vraiment qui recherchent la polémique n’importe où ! »

      Ou lisez-vous que je rechercherais la polémique ?
      un intervenant poste que le vélo et le naturisme sont l’avenir de l’humanité à ses yeux.
      ça se discute... mais bon, c’est son com hein et il ne me viendrait pas à l’idée de lui dénier le droit d’avoir des solutions aussi rigolotes aux soucis de la petite bleue.

      Cela dit, un com très con, c’est toujours un appel d’air très fort aux réactions du même tonneau dont la mienne, juste un jeu de mot très con, rien de moins, mais rien de plus.

      Alors si ça ne vous fait rien, vos procès d’intention et vos leçons à la con du haut de votre piedestal, vous pouvez en faire un cataplasme et vous le mettre là où je pense.

      Le jour où j’irai sur votre blog, je vous promets de lever la main pour vous demander l’autorisation de poster ce que je veux quand je veux, mais en attendant ce jour béni, je vous emmerde à pied et à cheval, mais aussi en long en large et en travers smiley 


    • Croa Croa 16 octobre 2013 23:02

       smiley Attention aux vélos sans selle !  smiley


    • bakerstreet bakerstreet 17 octobre 2013 00:10

      Constant


      Comment d’ « à poils » on passe à « de mauvais poil »...
      Les cyclistes se les rasent.
      Les poils je veux dire. 

    • BOBW BOBW 17 octobre 2013 09:47

      Pas antinomique :Beaucoup de camping-cars ont des vélos accrochés à l’arrière  !


    • Fergus Fergus 16 octobre 2013 11:08

      Bonjour, Zen.

      Bravo pour cet hommage à la petite reine.

      J’en profite pour rendre hommage à l’un de ses inventeurs les plus talentueux et pour lequel j’ai une affection toute particulière : Pierre Michaux, l’homme qui a permis le passage de la draisienne au vélocipède grâce à l’invention de la pédale.

      Autre personnage auquel je souhaite rendre hommage : Mouna Aguigui (cf. « C’est en parlant haut qu’on devient haut-parleur ! » ), fervent militant de la « vélorution » et lui-même « vélodidacte ».

      Cordialement.


      • ZEN ZEN 16 octobre 2013 14:21

        Bonjour Fergus

        Ah ! Mouna...quels souvenirs !
        Aujourd’hui, il ne serai plus toléré, il vallserait smiley

        Bien à toi


      • Anaxandre Anaxandre 16 octobre 2013 14:10

          Pouvoir d’achat en berne, augmentation constante du prix des cartes grises, des assurances et des carburants, multiplication des radars parallèlement à l’abaissement des limitations de vitesse, enlèvement des véhicules en progression exponentielle en centre urbain dans lesquels on ne cesse de supprimer les places de stationnement, et donc flambée des prix des parkings sous-terrains, etc, etc, etc.


          Vu l’État actuel de l’économie française et si l’on envisage son avenir « dans un monde ouvert » - forcément ouvert ! - on ne peut en effet que conclure au grand avenir de la bicyclette dans notre pays. Quel progrès !...

          (Ayant moi-même pratiqué le cyclisme, je ne critique pas ici le vélo, mais le fait qu’on soit en train de passer du vélo-loisir au vélo utilitaire par appauvrissement accéléré.)

        • clar 16 octobre 2013 17:37

          J’ai réagi dans mon autre message, mais je réagis en réponse ici :
          il faut savoir que les cadres et professions intellectuelles supérieures (profs, médecins, avocats etc.) pratiquent plus le vélo que les ouvriers ou employés.
          Qu’à Paris, Velib est plus utilisé dans les quartiers ouest que dans ceux de l’est.

          La bicyclette n’est pas « la voiture du pauvre ». Qu’elle soit peu coûteuse, tant mieux ! Mais il se trouve que la plupart de ceux qui utilisent leur voiture pourraient très bien s’en passer la plupart du temps, et que ceux qui utilisent le vélo ont par ailleurs une voiture dans presque tous les cas (sauf les lycéens, bien sûr).


        • ZEN ZEN 16 octobre 2013 14:25

          Oui, le vélo-nécessité a sans doute un grand avenir
          Mais son développement pourrait avoir des effets heureux sur de nombreux plans.


          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 16 octobre 2013 15:05

            Traité du Zen et de l’entretien des bicyclettes ...


            • Constant danslayreur 16 octobre 2013 15:10

              Copyright Gasty : Poc pschhhhhhhhhhhhhhhhhhh smiley


            • Constant danslayreur 16 octobre 2013 15:11

              Va rester zen après ça...


            • Pyrathome Pyrathome 16 octobre 2013 15:13

              T’es le roi de la pédale, toi !!
              Bon, n’oublie pas de bien graisser la chaîne et d’ajuster la selle, néanmoins !  smiley


            • alberto alberto 16 octobre 2013 15:07

              Oui, ZEN, des effets heureux sur de nombreux plans : mais attention de ne point abuser du régime sans selle...

              Joli article avec des liens intéressants !

              Bien à toi.


              • Pyrathome Pyrathome 16 octobre 2013 15:10

                Euh, et si on mettait un moteur thermique sur le vélo ? smiley...
                Bon ok, je sors.... smiley


                • clar 16 octobre 2013 17:34

                  Bien sûr que le vélo et le naturisme sont l’avenir de l’humanité, ils le sont tous les deux.

                  Mais pour ceux qui ne seraient que naturistes, ou que cyclistes, il n’y a aucune obligation à faire du vélo nu. D’ailleurs, ce n’est possible que dans des centres naturistes ou lors des manifestations cyclonudistes.

                  Sur le fond du sujet : moi aussi je suis cycliste, pas seulement par plaisir, mais aussi parce que c’est bien plus rapide !
                  Il a été réalisé dans une ville de l’Ile-de-France une « course » entre une voiture et un cycliste, un samedi matin, jour où pourtant ça roule bien. L’un et l’autre devaient aller conduire le gosse au judo (et dans ce cas, le cycliste a eu le gamin de 5 ans sur le porte-bagage), aller rendre un livre à la bibliothèque, aller acheter un pot de peinture dans un magasin, diverses courses au Monoprix, et enfin aller au marché.
                  Bref, une matinée « normale ».
                  Eh bien, le temps de trajet et de stationnement du cycliste a été de 35 minutes, de la voiture 1h45. Autrement dit, le cycliste pouvait faire toutes ses courses, l’automobiliste ne le pouvait pas, il devait en reporter certaines pour l’après-midi.
                  Et pourtant, aucun embouteillage, et le samedi on n’a pas à tourner des heures pour trouver une place !
                  L’un et l’autre devaient scrupuleusement respecter le code de la route (le vélo n’avait pas droit de griller les feux par exemple).

                  A Alexandre (" (Ayant moi-même pratiqué le cyclisme, je ne critique pas ici le vélo, mais le fait qu’on soit en train de passer du vélo-loisir au vélo utilitaire par appauvrissement accéléré« .)
                  Je conseillerais à l’auteur de ce message de se renseigner sur le niveau de vie des Néerlandais, des Danois, des Suisses ou des Norvégiens, pays où le vélo utilitaire est massivement pratiqué, et ce n’est pas pour cause d’appauvrissement.
                  Qu’en plus d’être rapide, agréable, non polluant, bon pour la santé, le vélo soit également moins cher, ça ne peut pas faire de mal !
                  (Et qu’on ne me réponde pas »oui mais les Pays-Bas c’est plat, parce qu’il y pleut et vente très souven. Quant à la Suisse, la Norvège, ce n’est pas plat, et les hivers y sont rudes)


                  • bakerstreet bakerstreet 16 octobre 2013 18:33

                    Clar


                    Il avait été fait organisé une course entre un cavalier et un cycliste, au dix neuvième siècle...le vélo gagna. 
                    Heureusement, les militaires ne s’emparèrent jamais de ce sympathique engin. 
                    Les gendarmes, oui. 
                    On hésite sur l’origine du mot hirondelle : Etait elle du à la forme de leur capeline, ou une référence à la marque de leur vélo...Personne n’appelle plus les flics les hirondelles. 
                    Encore moins maintenant qu’elles ont presque toutes disparues, les pauvres !

                  • BOBW BOBW 17 octobre 2013 09:54

                    Un « poulet » c’est plus dodu, et ça « vole bas » !


                  • L'enfoiré L’enfoiré 16 octobre 2013 17:53

                    Le vélo, ça me connait.

                    Alors, je vais en donner ma version et celle de mon entourage.
                    J’ai un vélo personnel que j’utilise à chaque fois, qu’il fait sec. Pour la pluie c’est le jogging. 
                    Mais pour les autres les « Villos » ont envahi la ville. Il y a des lieux de parking à vélos partout.
                    Alors que constate-t-on ?
                    Des utilisateurs de villos, 
                    Que Bruxelles n’est pas plat. Une évidence. Je peux en parler.
                    Que les vélos personnels, on en trouve plus là où le sol est plat.
                    Je peux en citer des villes du nord qui sont envahies par les vélos.

                    Quand à l’aide électrique, oui, cela commence, mais c’est encore cher et n’intéresse que les plus âgés.



                    • bakerstreet bakerstreet 16 octobre 2013 18:22

                      L’enfoiré


                      Le vélo électrique est au vélo, ce que la liseuse est au bouquin !

                      Car le vélo et le livre sont des objets parfaits, ne necessitant aucune énergie, si ce n’est la votre.
                      Ils sont pratiquement inusables......
                      On peut comprendre que l’assistance électrique est de la même nature que les qualités de grossissement de la lecture. 

                      Cela donne ainsi la possibilité de continuer autant le vélo que la lecture, à ceux, qui ont soit des problème de vue, ou des problèmes de jambes. 
                      Notons que le naturisme s’accomode tout de mieux de la lecture que du vélo pour des raisons objectives que je perdais pas mon temps à développer....

                      Autres avantage du vélo, et aussi de la lecture, c’est que ce sont tous deux des antidépresseurs. 
                      Néanmoins, je ne vous conseille pas de faire les deux ensemble, les effets ne se conjuguent pas, et la réalité refuse d’être virtuelle. 
                      Même si l’on aime cette citation : « .... Là où les dieux dansants ont honte de tous vêtements »
                                                                      Nietzche 


                      Pratiquez les voies vertes, comme le montrait zen, dans un lien. 
                      Vous pouvez traversez la Bretagne, de Morlaix à Nantes, en passant par une une ancienne voie ferrée désafectée, de Morlaix à Carhaix, puis prendre le canal de nantes à Brest, avec possibilité de rejoindre Lorient par le Blavert, à Pontivy. 

                      De Mayenne à Angers, l’ancien chemin de halage permet aussi une ballade de rêve, en dehors du temps, le long de la Mayenne, un fleuve dont bien peu de gens connaissent la splendeur, faisant la moue quand vous leur parlez de ce genre de ballade, pensant que seuls les kilimètres et les jets ne peuvent vous donner de l’émerveillement.....( bof.....). 

                      La conjugaison de la vue, aliée à la tranquillité et à la beauté des paysages, vous propulsent les neurones à des distances bien plus extraordinaires que le compteur vous ne le dira. !
                      J’ajoute que les gens que l’on rencontre sont tous charmants, affables et dispos. 
                      Alors on réalise combien notre humeur est liée aux conditions de notre vie. 

                      Tout cela, ce sont des secrets, que les dieux pédalant s’échangent 


                    • L'enfoiré L’enfoiré 16 octobre 2013 19:02

                      Absolument d’accord.

                      Je ne connais pas les endroits que vous mentionnez, par contre je connais des « chemins de halage ».
                      Nous n’avons pas de fleuve, mais un canal. (la preuve)
                      Le fleuve, (la Senne) est voûté sous terre.

                      Le vélo est le plus souvent utilisé là où c’est plat comme je le disais.

                    • brieli67 17 octobre 2013 22:39

                      quelles ressources les berges !

                      contre les Invaders : couteau & fourchette

                      et le vélo

                      yummi ! yummi ! le gibier du temps de la RDA


                    • Chamiot 16 octobre 2013 18:48

                      J’admire (le mot est faible) ceux qui pratiquent le vélo dans les villes (agglomérations) françaises.
                      Vu...

                      - l’état ultra-primitif de la voirie dans ce pays (intermédiaire entre celle d’un pays civilisé type Allemagne et le néant africain) : aucun réseau 2-roues séparé, gravillons, goudron liquide, rond-points, etc..

                      - la diésélisation record (en nombre et en « qualité ») avec également un nombre record de camping-cars (tous diésels) et un nombre record de chiens errants et dangereux, mal ou pas dressés (tous records dont les Français sont, parait-il, très fiers)

                      - le caractère de Primate accompli du conducteur et plus encore de la conductrice hexagonale (même dans les zones non encore totalement africanisées)

                      J’ai passé tout le mois de septembre en Allemagne (Jura souabe) : 1000 km à VTT sans presque jamais croiser une voiture (et encore moins une merde de chien) . Pauvre de moi, le retour dans la poubelle puante où l’on doit partager des routes pourries avec les furieux motorisés est...douloureux.

                      Suis actuellement à Toulon. Avec une voirie type Allemagne, je pourrai, tous les jours, aller flâner à vélo dans toutes les directions (jusqu’à limite de rayon d’action) que ce soit vers Cassis, Giens ou la vallée du Gapeau. Là je ne vais..nulle part. Le vélo ici s’apparente à du suicide. Même rejoindre le centre-ville à pied via la Corniche est dangereux (d’ailleurs, les piétons sont rarissimes).

                      C’est évidemment à vomir quand je vois les sommes qui me sont extorquées sous forme d’impôts directs (presque 5000 euros d’ici Noël ! C’est ma Prime à moi). Presque toute la richesse nationale dans ce pays passe désormais dans l’entretien des inutiles, ratés, fainéants et autres parasites sociaux (qui sont même, plus souvent, de véritables nuisibles impunis qui conchient et mordent la main blanche qui les loge, les nourrit et les amuse).

                      Avec notre « modèle » social et éducatif (comment amuser, à prix d’or, des analphabètes inutilisables) la voirie, déjà catastrophique, a très, très peu de chance de s’améliorer...


                      • Chamiot 16 octobre 2013 18:50

                        Avec une voirie type Allemagne, je pourrai

                        = je pourraiS pour ceux (rares) qui connaissent encore la distinction entre futur et conditionnel !


                        • ZEN ZEN 16 octobre 2013 19:37

                          Chamiot

                          Je vous comprends en partie
                          Mais Strasbourg ou Angoulème n’est pas Toulon
                          Il y a en France aussi de parcours exceptionnels en voie propre, comme dans les Vosges, en Picardie (côte), en Gironde (400km), le long de la Meuse (exceptionnel !)
                          Mais il y a des progrès à faire en ville...


                          • brieli67 17 octobre 2013 16:56

                            SEPT EUROS le clou 
                            QUINZE EUROS la version « électrique » assistée

                            version KID pour jeunes cinq euros

                            à ce prix plus de vols


                            • brieli67 17 octobre 2013 17:00
                              un casque en carton plus performant qu’en polystyrène

                              pour les cyclistes

                              pour les épileptiques

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès