• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les candidats à la présidentielle, face à l’islamisme

Les candidats à la présidentielle, face à l’islamisme

Ça y est : François Fillon, Emmanuel Macron, Benoît Hamon, Jean-Luc Melenchon, Marine Le Pen, ont tous tenu leur meeting d'après primaires pour les uns, pour la course à la présidentielle qui rentre dans sa dernière phase, pour les autres.

Or depuis que les partis politiques proposent à chacune des élections présidentielles des programmes détaillés avec des résolutions aussi nombreuses que farfelues pour appâter les électeurs, ceux-ci n'en sont-ils pas guéris de ces promesses non tenues ?

Ne vaut-il pas mieux un contrat entre le candidat et ses électeurs, sur des points précis qui fédèrent le plus large possible les hommes de bonne volonté de droite comme de gauche ; et sur lesquels il s'engage ?

C'est ce que fait Macron, et ce sur quoi il est critiqué par les partis traditionnels mais aussi par des journalistes qui croient encore naïvement aux programmes électoraux !

Faut-il rappeler quand Chirac a été élu, il a viré de 180 ° par rapport à son fameux programme "la fracture sociale" sur lequel il avait fait campagne. A tous ceux qui le lui ont reproché, il disait cyniquement : " Les promesses n'engagent que ceux qui y croient ! "

Le FN, quant à lui, propose 144 résolutions dans son programme ! Qui peut croire encore à ce genre de surenchère, attrape gogo ?

Pour rappel, en Tunisie les Frères musulmans ont poussé le cynisme jusqu'à proposer et promettre de les réaliser, 365 résolutions ; c'est à dire une par jour ! Leurs électeurs naïfs, s'en souviennent encore !!

Cependant, on aimerait bien au moins connaître la position des candidats sur les questions cruciales qui menacent le monde ; à savoir, le terrorisme islamiste et le wahhabisme qui le fonde : vis à vis des Frères musulmans et vis à vis des pétromonarques qui les soutiennent et les financent.

Car désormais, l'un des enjeux de toutes élections en France comme ailleurs en Occident, c'est la lutte contre le wahhabisme qui est en train de gangréner les sociétés occidentales comme il a gangréné les sociétés "arabo-musulmanes", en prenant en otage l'islam et les musulmans !!

I - Le PEN & FILLON : Position tranchée dans le sens d'une lutte effective contre l'islamisme.

Ils sont les seuls à avoir désigné le mal : l'islamisme ! Ils n'ont pas fait d'amalgame entre islam et islamisme.
Mieux encore, Fillon a désigné l'origine du mal : le wahhabisme ; comme il a désigné les coupables : les Frères musulmans et les pétromonarques qui les soutiennent. Cependant, s'il a déclaré dans son premier discours d'avant les primaires, faire la guerre aux Frères musulmans et revoir les relations de la France avec les pétromonarques ; il est étonnant qu'il se soit montré moins vindicatif lors de son discours de campagne présidentielle à propos des islamistes et qu'il n'ait même pas prononcé le nom des Frères musulmans et encore moins rappeler sa politique de rétorsion envers les pétromonarques ! Or faut-il rappeler qu'il n'avait rien contre les Frères musulmans et leur prosélytisme pour le wahhabisme, quand durant 5 ans il était chef du gouvernement ; pour ne pas fâcher l'émir du Qatar, grand ami de Sarkozy !

Alors opportuniste Fillon ? Surfe-t-il sur le mécontentement général des français depuis les attentats lors desquels ils ont découvert dans leur chair l'islamisme ? Mais comme il est disqualifié à cause de ses "affaires", il se peut qu'il sera éliminé dés le premier tour !                                                                
Le PEN quant à elle, elle fustige les jihadistes et promet de fermer toutes les mosquées salafistes. Pour elle les lois de la République sont audessus de toutes les lois religieuses ; et ceux qui les refusent et revendiquent la chariaa, elle les invite d'aller dans les pays qui l'appliquent.

II - MACRON : Il reste dans le flou à propos du mal du siècle qui range toutes les sociétés.

Belle prestation à Lyon. Beau discours. Cependant un Bémol ! Au nom de la liberté, il tolère tout jusqu'au voile ! Sait-il au moins ce qu'il représente ? Comment peut-il faire à ce point l'amalgame entre une religion, l'islam ; et une politique qui l'exploite, l'islamisme ... et donner ainsi le signal aux islamistes qu'ils peuvent continuer à diffuser leur doctrine en toute impunité ... au nom de la liberté de conscience ? Inconscience ou calcul politique ... comme l'avait fait avant lui François Hollande ?

Macron doit préciser sa position face à l'islamisme et au wahhabisme qui le fonde ; et face aux pétromonarques qui les financent. Il ne doit pas mélanger tout au nom de la liberté et de la laïcité. Il a tort de ne pas faire ce distinguo et de permettre au poison wahhabite de se diffuser dans la société française ; alors qu'il met dans ses priorités la lutte contre le terrorisme ... comme s'il ne savait pas que le wahhabisme fonde le jihadisme, ce bras armé des islamistes.
Il reste à Macron de se prononcer clairement sur cette question : que fera-t-il pour lutter efficacement contre le terrorisme ? Quelles mesures prendra-t-il contre les Frères musulmans et leurs sponsors les pétromonarques ? Fermera-t-il les mosquées & écoles coraniques "salafistes" ? Rétablira-t-il la laïcité dans ses droits ?

III - HAMON & MELENCHON : Position tranchée, mais dans l'autre sens.       

Puisqu'ils font l'amalgame entre islam et islamisme. Par conséquent, ils n'interféreront pas dans des pratiques communautaires musulmanes ! Ils ne font plus mystère du communautarisme qu'ils exploitent l'un et l'autre pour conquérir les voix des islamistes Frères musulmans, leurs alliés stratégiques !

Les deux étant pour le communautarisme, ils admettent foulard, voiles, burqa, burkini ... au nom d'une laïcité mal comprise, dévoyée par les idiots utiles ... populisme et calculs électoraliste obligent !

Blog de l'auteur


Moyenne des avis sur cet article :  2.26/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  •  
    Pourquoi Capital aime gland remplacer Titi rouge « A bas le salariat ! » par barbu « Des mosquées ! » où rappeur-dealer colon « Des putes ! Une Rolex ! Une Masérati d’intouchables ! » (ce que dit aussi Trévidic sur les maéricains et le islamistes... avant Trump !)
     
     
    "On comprend que l’immigration soit pour la marchandise une armée de réserve stratégique clef [Trévidic : les capitalistes amaricains adorent les islamistes], les populations en question [colons] étant par définition issues de temporalités non-critiques, de par l’essence de leurs histoires immobiles [barbues], il est en quelque sorte relativement commode de les intégrer à la liberté du commerce de l’aliénation généralisée puisque l’archaïsme de leur relation au monde trouve son répondant moderne dans le culte de la passivité marchande [rapper à Ferrari, pute, Rolex en or] et dans l’enfermement consommatoire de l’homme abstrait, unifié dans un nouveau temps arrêté [l’auge du bobo] par l’éternel présent du fétichisme de la possession [Nike et Rolex). » Francis Cousin L’Être et l’Avoir
     
     
    (civilisations du temps immobile est une expression d’Engels, concept venant de Hegel)


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 9 février 11:12

      L’islamisme, c’est la mise en application des commandements de l’islam, et la vraie question de l’auteur est donc :

      Quelle est l’attitude des candidats à la présidentielle face à l’islam ?

      Et la réponse est la même pour tous : Restons enfermés dans la sotte affirmation néo-négationniste assénée par les politiciens et les journalistes des grands médias depuis des années, celle qui dit que la violence fondatrice de l’islam n’existe pas. 

      Et pourquoi répondent-ils ainsi ? Parce que c’est le mensonge qui passe bien auprès de l’opinion.

      Qui passait bien. Mais ça commence à changer.


      • Rachid Barnat Rachid Barnat 9 février 12:51
        Les trois religions abrahamiques sont porteuses de violence. Leur histoire témoigne pour chacune d’elles de cette violence. 
         
        L’islam de France ni les français de confession musulmane, n’avaient posé de probléme à la France jusqu’à la chute du mur de Berlin signant la fin de l’expansion du communisme.

        La nature ayant horreur du vide, le wahhabisme prendra le relais du communisme d’autant qu’il l’avait mis en échec en Afghanistan.

        Et depuis l’introduction en France du wahhabisme qui fonde l’islamisme, les islamistes ont pris en otage l’islam et les musulmans de France ... comme ils l’ont fait dans les pays du « printemps arabe ».

        Et ce n’est que depuis, que les problémes ont commencé à se multiplier en France, les Frères musulmans étant les mieux organisé d’entre les islamistes, ces protégés de l’émir du Qatar ce grand ami de la France et de Sarkozy, n’ont cessé leurs coups de boutoir dans la laicité.

        Alors, il faut arrêter avec les amalgames et plutôt revoir l’histoire pour suivre les événements.

        http://latroisiemerepubliquetunisienne.blogspot.fr/2012/11/les-derives-de-lislam-de-france.html

        • Pascal L 9 février 22:01

          @Rachid Barnat
          « L’islam de France ni les français de confession musulmane, n’avaient posé de problème à la France »

          C’est parfaitement vrai, mais cela signifie pour les Musulmans l’abandon de la loi des oulémas dite de Dieu, la Charia, pour la loi du peuple qui est la base de la démocratie.
          Et cela aurait pu continuer indéfiniment si les barbus n’avaient pas décidé d’y mettre leur grain de sel.
          Je ne m’étais jamais posé la question de l’Islam avant que je ne voie les barbes et les foulards se multiplier dans mon quartier. Cette visibilité a aiguisé ma curiosité et celle de beaucoup de mes compatriotes et je me suis mis à lire tout ce que je trouvais sur le sujet. J’ai lu le Coran, bien sûr, mais aussi beaucoup des exégèses du Coran qui sont produites par les universités françaises. Ces exégèses sont le fruit d’approches scientifiques qui relient le texte du Coran à toutes les sources possibles : archéologie, textes historiques, philologie... et ce que les scientifiques trouvent n’a plus grand chose à voir avec la prédication des Imams, même modérés. On peut maintenant déchiffrer la progression du texte du Coran de la prédication des Judéonazaréens aux mensonges des califes ainsi que la proclamation de Muḥammad comme Prophète et Messager 62 ans après sa mort !

          A partir de là, il ne m’est plus possible de parler de religion avec un Musulman sans poser des questions qui fâchent. Le relativisme qui avait été la position des Chrétiens pendant des siècles ne peut plus avoir cours aujourd’hui. L’Islam n’a jamais su se réformer de l’intérieur, mais la sécularisation en cours des pays musulmans et la possibilité de trouver des réponses sur Internet à ces questions douloureuses risque de faire disparaître l’islam de l’extérieur.

          Comme référence bibliographiques sur l’exégèse scientifique du Coran, je vous propose :
           - « Le messie et son prophète » d’Edouard-Marie Gallez : une thèse de doctorat très construite et documentée sur les origines de l’islam.
           - « Les 3 visages du Coran » de Leïla Qadr : encore une thèse de doctorat. Une approche du Coran par la philologie. C’est un peu brouillon, mais il y a des trouvailles extraordinaires sur les textes religieux préexistants.
           - « Le grand secret de l’Islam » par OLAF. C’est un journaliste qui fait le point des recherches en cours et les rend accessibles à tous publics.
           - « Les derniers jours de Muhammad » par Hela Ouardi. Que des textes Musulmans tirés de la tradition, mais une compilation de l’ensemble des récits sur la mort de Muḥammad qui montre que certains textes ne peuvent que avoir été écrits tardivement en fonction des besoins.
           - « Les 3 piliers de l’Islam » par Jacqueline Chabbi. C’est un peu plus ancien que les thèses de Gallez et Qadr (elle n’intègre pas les dernières découvertes), mais très riche et facilement lisible.
           - ...
          Sachant qu’il existe, rien qu’en France, une dizaine de thèses en cours d’écriture, nous ne sommes pas encore à la fin des surprises.

        • Alvares Alvares 9 février 13:22

          Le seul parti qui pourra mettre fin à l’islamisme c’est l’UPR, parce que c’est le seul qui propose de sortir de l’OTAN.
          Et je sais bien qu’en disant cela les français les moins instruits sur ce dossier ne vont pas comprendre, tout est fait pour les embrouiller alors, parce que l’on a tous une responsabilité face à ce qui se passe depuis des années, que les français qui refusent de s’instruire sur ces sujets sont en partie responsable des attentats en France, voici de la lecture obligatoire :

          Mais qui a donc créé AL QAEDA et DAESH ?

          et :

          Général Pinatel : contre l’islamisme, s’allier à la Russie et faire disparaître l’OTAN

          Je m’informe sur la mouvance islamiste wahhabite depuis les attentats des années 90 à Paris et je suis surpris que tant de français n’y connaissent rien et n’osent même pas s’informer autrement que par les médias dominants, de peur d’être considéré comme un conspirationniste.

          Si vous soutenez Fillon, Macron, Lepen ou les autres candidats du système qui veulent garder la France dans l’OTAN et l’Europe créé par les banquier US, alors vous votez pour l’islamisme, pour les prochains attentats !

          Pour des gens comme Fabius qui a dis d’Al Nostra (Al Qaida en Syrie) qu’ils faisaient du bon boulot, alors qu’ils sont liés à Daesh, qu’ils torturent, violent, assassinent des innocents avec le soutient de la France sous le contrôle de l’OTAN et que dernièrement, pour faire plaisir à leur soutient israëliens, ils ont décapité un enfant palestinien :

          http://www.medias-presse.info/photo-de-lenfant-palestinien-capture-torture-et-decapite-par-les-amis-moderes-de-hollande-fabius-sarkozy-etc/58459/

          Regardez bien cet enfant car si vous soutenez ces politiciens verreux qui dirigent la France sous le contrôle de l’OTAN, alors vous êtes totalement complice de ce meurtre !

          Photo de l’enfant palestinien que vous avez assassiné


          • manu manu 10 février 09:48

            @Alvares

            Sauf que l’UPR n’a rien d’un candidat sérieux et aucune chance de gagner donc voter pour lui ou voter blanc c’est pareil.

            Mélenchon à une chance lui, il veut sortir de l’OTAN et il l’a souvent dénoncé.


          • Alvares Alvares 13 février 09:50

            @manu
            Si l’UPR n’avait aucune chance de changer la situation politique en France, les petits soldats de la propagande atlantiste ne seraient pas aussi actif contre.

            Tout les efforts que toi et les autres sbires de la propagande atlantiste mettez à le critiquer, à le dénigrer avec des rumeurs et des on-dit, ne fait que nous prouver que ce parti vous dérange au plus haut point, que le changement est possible !

            Arrête de nous faire croire que tu es mélenchiste, c’est ridicule et d’ailleurs j’invite toutes les personnes qui auraient du mal à comprendre mon propos à regarder tes messages et à réfléchir sincèrement sur le but de ta participation ici....



            • franc 9 février 19:05
              Dans son brillant discours du 5 février 2017 pour l’exposition de son programme de l’élection présidentielle ,Marine Le Pen désigne les deux grands ennemis ,,les deux totalitarismes mondialistes à combattre ,le totalitarisme du capitalisme financier mondialiste et le totalitarisme de l’islamisme mondialiste 

               Ces deux totalitarismes mondialistes ,la Finance mondialiste et l’Islamisme mondialiste qui sont alliés doivent être combattus énergiquement et simultanément. 

              • Ouam Ouam 9 février 19:57

                V’la meme pas la gueule des choixs possibles smiley

                Soit tu votes pour le fachisme islamique (choix III) on sait ce que ca à donné avec l’EI, meme adoplhe etait un gentil à coté

                Soit tu vote pour le choix I, vu que Fion est out désormais avec son choppage en live et de multiples fois dans le pot de confiotte...

                Le choix II est forcément exlus de fait.... c’est comme si tu veau-tais pour j’sait pas moi pour vittel ou perrier, ou la banque pres de chez moi, bref c’est pas un vote ca, enfin si pour une bulle de savon....

                Bref v’la pas comment on est dans la merde.....

                Une option choix no 4 c’est pas possible ? genre : pas veau-ter,
                ou voter pour le parti du vote blanc

                ou

                creer juste un parti anti nazislamiste (voir anti UE en prime avec ca serai le top) le temps d’éradiquer ces deuxs concepts idéologique déchets de l’humanité , comme l’etaient le fachisme à l’époque... c’est pas possible comme 4eme choix ? (snifff)


                • Ouam Ouam 9 février 20:07

                  @L’auteur :
                  http://latroisiemerepubliquetunisienne.blogspot.fr/2017/01/les-freres-musulmans-lorigine-de-lechec.html
                  Bravo pour cet article il résume parfaitement la situation.


                  • Crab2 10 février 11:17

                    .

                    Laïcité et Présidentielles 2017

                    " Il n’y a pas deux visions de la laïcité, il n’y en a qu’une. Celle qui a été assise par la loi de 1905«  » Il y a une partie de la gauche, dont probablement Benoît Hamon fait partie, qui considère que la laïcité, c’est quasiment du racisme ou de l’islamophobie"
                    " Mon objectif est de manifester de la solidarité aux femmes qui ne veulent pas se plier aux canons islamiques" - Élisabeth Badinder

                    Laïcité et Présidentielles 2017 - Suites  :

                    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/02/laicite-et-presidentielles-2017.html

                    .

                    Tenir compte et réagir à la menace que fait peser sur le féminisme universel le différentialisme et le communautarisme - C’est ce que fait, depuis toujours, la vraie républicaine et vraie féministe Élisabeth Badinter …. une fois de plus diffamée par ses pourceaux et porcines d’Épicure

                    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/02/elisabeth-badinder-sur-la-sellette.html

                    .

                    S’il faut rendre hommage à la pugnacité des mouvements féministes européens et à leur audace dans ce combat inégal, on ne peut pas louer autant leur mémoire, par Wassyla Tamzali. 

                    https://cyrilc42blog.wordpress.com/2015/03/10/hommage-a-la-feministe-algerienne-wassyla-tamzali-feminisme-si-les-femmes-et-les-filles-en-se-voilant-croient-se-mettre-a-labri-du-desir-des-hommes-cest-le-contraire-qui-se-p/


                    • Pierre Régnier Pierre Régnier 10 février 14:32

                      @Crab2

                      Sur ce point précis je suis en désaccord avec Élisabeth Badinter, pour laquelle j’ai une grande admiration.

                      D’une part je suis résolument islamophobe (la crainte et la détestation de l’islam sont pour moi très jutifiées) et fermement opposé à la musulmanophobie (la haine des musulmans), pour moi aussi détestable que la judéophobie (la haine des Juifs) ou la christianophobie (la haine des chrétiens). Mais je sais que nous voulons ici, avec des termes différents, exprimer la même chose.

                      Mais je vois au moins deux visions de la laïcité : celle qui la fige dans sa définition de 1905, à une époque où l’islam était quasi-absent de France, et la mienne, pour laquelle la séparation des religions et de l’État ne doit pas empêcher celui-ci de regarder le contenu théologique des religions, et qui lui fait même un devoir d’intervenir quand celui-ci est resté directement criminogène comme dans l’islam. Je prétends aussi que ce devoir doit s’étendre à la nécessité d’intervention quand, comme dans le catholicisme, le contenu est resté indirectement criminogène.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires