• vendredi 18 avril 2014
  • Agoravox France Agoravox Italia Agoravox TV Naturavox
  • Agoravox en page d'accueil
  • Newsletter
  • Contact
AgoraVox le média citoyen
  Accueil du site > Tribune Libre > Les méthodes particulières du FBI
42%
D'accord avec l'article ?
 
58%
(48 votes) Votez cet article

Les méthodes particulières du FBI

Ah, le FBI. Ce machin dont le ridicule est prouvé en une seule image : celle de l’affiche de recherche des dix plus grands terroristes (le « top ten »), où figure (heureusement) Ben Laden... mais à qui on ne reproche pas d’être responsable du 11 septembre, mais seulement des attentats de Dar es Salaam, en Tanzanie, et de Nairobi au Kenya, en 1998, ce qui est un comble ! Dans sa fiche de recherches, comme signe de reconnaissance il n’est même pas indiqué qu’il est gaucher (mais ça on sait pourquoi : dans les fausses vidéos à son effigie, il tournait les pages de la main droite !*). Ou ce truc qui affiche comme individu à rechercher Adam Gadahn, cette grotesque marionnette abonnée aux mêmes sites ridicules venue la semaine dernière dire que désormais il n’y aurait plus d’actes organisé mais qu’il fallait faire place aux actes individuels, ce qui est un bel aveu d’impuissance d’Al-Qaida, ou plutôt d’un bidule créé de toutes pièces. Un bidule qui s’et enrichi d’un seul petit nouveau en 9 ans : l’ineffable Adnan G. El Shukrijumah (**) ! Un FBI qui possède un particularisme qui explique tout : son directeur, Robert S. Mueller, un ancien Marines de l’USMC, n’a jamais changé depuis sa nomination le 5 juillet 2001. Il est entré en service une semaine seulement avant le 1er septembre et depuis n’a jamais bougé. Comme son agence, qui vient (enfin) de refondre son site internet... pour annoncer qu’elle « poursuit les espions, les terroristes, les hackers et les pédophiles, les truands, les chefs de gangs et les tueurs en série »... avec tous les moyens à sa disposition. Une agence qui avait pourtant raté Faisal Shahzad, l’homme recruté par David Headley, l’organisateur des attentats de Mumbai. Une agence qui possède pourtant des moyens, comme vient de le découvrir à ces dépens un étudiant, Yasir Afifi, qui, un jour, en se rendant à son garage pour faire une vidange a fait une découverte assez sensationnelle...

Yasir Afifi, jeune étudiant en marketing de vint ans à peine au Mission College à Santa Clara, en Californie, n’en est toujours pas revenu. En se rendant chez son garagiste du coin, "Auto Care Ali", situé 2211 Monroe Street, dirigé par un dénommé Mazher Khan, lorsque qu’un des employés à soulevé sa Ford Lincoln LS (vendue là-bas 2000 dollars en occasion) sur le pont hydraulique, ce dernier a fait une bien étrange découverte : un long tube d’une bonne trentaine de cm équipé de dix aimants, relié par un câble à ce qui semblait bien être un petit émetteur. L’engin avait été découvert grâce à ce câble, qui courait le long de la roue arrière gauche et de l’échappement. Le fil menait à l’émetteur d’un côté et à au pack de piles de l’autre, le fameux cylindre noir. Une rapide recherche sur Internet permettait de découvrir ce que c’était, que ce petit émetteur dont l’étiquette n’avait même pas été enlevée.
 
C’est son pote Khaled qui avait eu le réflexe de poster la photo du bazar sur le net sur le site Reddit, avec photos agrandies à l’appui. Quelques minutes à peine à près le verdict des internautes tombait : comme bien indiqué sur l’étiquette, c’était bien un appareil Guardian ST820. Fabriqué par la société Cobham, très liée à la Défense, et vendu sous le nom d’Orion. Et pas vendu pour rien : le petit appareil est en effet annoncé à... 4 781.11 dollars  ! et même 5 259,70 dollars au complet "avec le logiciel" (de pistage GPS) vendu avec, ! Pour un simple GPS... car ça en est un. A plus de 5 000 dollars le Tom-Tom émetteur, on comprend mieux pourquoi certains ont tout intérêt à maintenir un état de terreur dans un pays ! Cobham, qui doit son nom à l’inventeur du système de ravitaillement en vol, Sir Alan John Cobham, un pilote anglais, démontré en 1934 avec une société créée exprès,Flight Refuelling Limited. Le FBI lui a donc "planté" un GPS sous sa bagnole : pour quel raison ? Notre étudiant a le tort d’être égypto-américain et son père, aujourd’hui décédé, était un citoyen américain, ancien président de l’Association de la communauté musulmane de Santa Clara, avant que sa famille ne déménage en Egypte en 2003. Son fils allant lui rendre visite une fois par an durant ses vacances.
 
Très bien, reprenons. Un jeune businessman pakistanais dont le père était un haut gradé de l’aviation pakistanaise qui avait fleurté avec l’ISI est aux Etats-Unis depuis plusieurs années, ce que tout le monde savait à l’ambassade, est allé voir à deux reprises au moins au Pakistan ses amis du Lashkar-e-Taiba (LeT), est revenu, a acheté un SUV (avec l’argent du LeT), l’a tranquillement bourré de poudre, de feux d’artifices et de bouteilles de gaz et est venu le déposer en plein milieu de Manhattan mais il n’y a pas eu droit, lui à cet engin. Ah, il est vrai, il faisait partie, lui, des jeunes "recrutés" pakistanais d’origine par David Headley, informateur de la DEA devenu paraît-il islamiste... Mais de qui se moque-t-on là ? La simple comparaison des deux personnages révèle le montage d’opérations d’un côté et la recherche de faux accusés de l’autre. Les deux femmes de Headley sont venues le dénoncer, et sa voiture où celles de ses petits protégés n’ont pas été "plantées" d’un GPS de même facture ? Le FBI n’a pas assez d’argent pour en équiper tous les suspects ? On serait tenté de le croire, car dès que notre jeune étudiant a mis en ligne son bazar, le FBI l’a contacté pour le sommer de le rendre comme "objet appartenant à l’Etat", ce qui devient purement grotesque, l’individu pouvant devenir délinquant en s’en débarrassant, une loi permettant en effet au FBI de poser ce genre de choses en toute impunité ! 

 
Davi Barker, un musulman qui condamne fermement toute forme de terrorisme dans son blog, a repris les infos et en a donné d’autres fort intéressantes sur quelle attitude avait eu le FBI au lendemain de la découverte du "plombage" de sa voiture. "Le mardi, il est apparu exactement qui avait placé la dispositif quand ils sont venus le chercher. Afifi était dans son appartement quand son colocataire l’a averti que "deux sournoises personnes étaient en train de tourner autour de sa voiture. Afifi s’approcha de l’homme et la femme en train de fouiller sa voiture lorsque l’homme a noté que l’assurance d’Afifi était expirée. Afifi a rechigné et est monté dans sa voiture, mais avant qu’il ne puisse la quitter, il était entouré par deux SUV noirs, les feux clignotants, transportant quatre officiers munis de gilets pare-balles. L’agent de sexe masculin lui-même identifié comme "Vincent", a admis qu’il était celui qui planté le dispositif, et lui a demandé pourquoi il l’avait enlevé". L’ agent de sexe féminin s’appelait Jennifer Kanaan, une femme libanaise qui joue souvent au "bon flic" pour cibler la communauté musulmane" raconte Davi Barker, défenseur de la cause islamique, sur son blog. Vincent a alors dit à Afifi "Nous sommes ici pour récupérer l’appareil qui se trouve sur votre véhicule. Il est la propriété du gouvernement fédéral. Il s’agit d’un pièce coûteuse, et nous en avons besoin dès maintenant. En somme, les agents du FBI lui expliquaient candidement leur responsabilité et agissaient comme si leur salaire allait être descendu de la somme de l’appareil perdu. Grotesque. "Lorsqu’Afifi a répondu aux questions de l’agent, ce dernier a déclaré : "Nous allons rendre cela beaucoup plus difficile pour vous si vous ne coopérez pas (...). Ils ont demandé lui s’il connaissait quelqu’un qui a voyagé au Yémen (comme si c’est un crime), et ils étaient curieux de connaître ses voyages en Egypte pour visiter sa famille, mais surtout qu’ils voulaient poser des questions sur un blog", et les "posts "de son ami Khaled. Les agents ont produit une page imprimée du blog et l’ont informé qu’ils avaient des agents à la maison de Khaled, mais à ce point Afifi a dit qu’il ne croyait tout ce qu’ils disaient. Bon réflexe".
 
Bref, après les politesses d’usage, les intimidations et les menaces : les méthodes du FBI, qui laissent passer un SUV bourré d’explosifs à Manhattan et viennent tenter de récupérer leur bourde auprès d’un étudiant américain ayant eu un réflexe... patriotique : c’est lui, qui en définitive avait proposé sur le blog de son ami d’aller lui-même rendre l’appareil au FBI ! Deux poids deux mesures, ou comment rater Faisal Shazhad, car on a tout fait pour le rater. Pour compléter le tout, cette semaine le spectre a à nouveau parlé. Ben Laden, le retour, qui menace aujourd’hui la France. Un document audio, réalisable avec 15 secondes de sa voix samplée et passée au vocoder, engin de plus de 50 ans maintenant. "Authentifié par les services secrets français" qui sont les meilleurs du monde, c’est bien connu. C’est assez amusant : depuis que Ben Laden cause au monde, c’est la première fois que la reconnaissance du message vient de la France. Une France qui se cherche un dérivatif à son Woerthgate, sans doute.
 
Sur le site de Rita Katz, les trois guignols sont en première ligne : le spectre qui parle, l’ineffable Gadahn, et l’échappé de Bagram, bien aidé par les américains : Abu Yahya al-Libi. Bref, le grand guignol habituel. Dans la vidéo d’accueil, à droite, si vous allez y jeter un œil, vous y trouverez les habituelles exécutions, dont celle de Serbie, mais aussi à partir d’1 minute et 47 secondes un extrait que vous connaissez bien ici : celle des vidéos de notre grand ami Jack, Jack Idema. SITE vient de faire une belle erreur en la montrant comme modèle de l’organisation d’Al-Qaida. Idema, on l’a vu, est un mercenaire déjanté qui a bénéficié de la protection des Etats-Unis et de la CIA jusque pendant sa détention. On a comme traces de lui ses célèbres faux interrogatoires. On y voyait le même studio. Jack, le militaire raté et sa boutique de Paintball…et son magazine, "Paintball Planet", ou sa marque de T-Shirt, ICS, pour "Idema Combat Systems". Il avait été libéré assez vite et était reparti on ne sait où (aux Etats-Unis) dans un bel lll-76. Un des avions les plus connus ici !
 
Direction cette fois Mexico, pour recommencer le même cirque ! Avec les mêmes faux documents ! Retrouvé en septembre dernier par les journalistes et déjà recherché par la police pour agression sur une femme ! On au moins a enfin reconnu depuis son délire, remarquez  : "le gars écoute, il copie, fait des doublons et il leurre tout le monde. Il a trompé la CBS, il a dupé National Geographic, il a trompé Fox, "a dit Pelton (un de ceux qui a écrit pour lui)." Vous savez ce gars qui voulait aller chercher Ben Laden avec un ballon ou quelque chose comme ça et lui faire tomber quelque chose sur la tête ? Nous voulons en fait que ces héros malhonnêtes existent. Et le problème à propos de Jack, c’est qu’il sait que nous voulons qu’ils existent.. "Jack Idema, finalement très représentatif de la mascarade Ben Laden. Car Idema avait commencé sa carrière en fournissant aux télévisions des images "exclusives" des camps d’entraînement de Ben Laden : on y voyait des potes à lui sauter des obstacles et lancer des rafales... en criant parfois en américain, alors qu’il se présentaient comme talibans. Toutes les télés avaient diffusé les extraits.. la plupart sans le son.
 
Mieux encore :"Le problème est, dit Pelton que même si Idema ne représente pas grand chose, il a endommagé l’image des États-Unis de la même manière qu’elle a été ternie par le scandale d’Abou Ghraib. Al-Qaida a posté une vidéo sur Internet de lui, apparemment en train de torturer un Afghan. "Pour les gens qui regardent la vidéo ailleurs, Jack Idema, c’est nous," ajoute Pelton. "Ils supposent qu’il torturent des Afghans en notre nom. Il a fait une chose, il est devenu le vilain américain, et pas seulement d’une manière régionale. Maintenant, il est devenu ce fou sans argent au Mexique", dit il encore."Je ne peux pas attendre pour savoir comment il tournera cette fois afin que nous puissions voir ce qui sera la prochaine itération de Jack Idema". Or celui qui a rédigé des pages pour la fausse biographie de Jack Idema oublie une chose : les scènes de tortures filmées étaient fausses, les vidéos (7 heures !) des talibans à l’entraînement étaient fausses, et pourtant Dan Rather lui-même s’y est fait piéger en 2002. Comme je l’avais dit "la presse souhaite avoir des talibans à l’entraînement, à défaut de les prendre à l’œuvre même ? On lui propose servi sur un plateau. Avec de sérieuses incohérences que relève un général américain : le maniement des armes est celui que l’on montrait en 1970 mais qui ne se fait plus depuis longtemps, les personnes montrées sont mal encadrées et parlent américain entre elles, etc. Ça sent le fake à plein nez." Ce qu’oublie aussi de dire Pelton, c’est que ces vidéos montrées soi-disant par les talibans n’ont jamais circulé entre leurs mains : elles appartenaient à Idema, et ont été injectées dans le circuit habituel de la haine par les trois canaux répertoriés habituels : IntelCenter, MEMRI et SITEGroup. Toute la duplicité est là.
 
 
En empêchera-t-on la diffusion des fausses vidéos d’entraînement "des troupes de Ben Laden" ? Non, au contraire, on invitera Jack le fou sur tous les plateaux de télévision ! Alors à partir de cet exemple de grotesque qui a envahi tous les téléviseurs, les histoires de Ben Laden ou de David Headley et de son protégé Faisal Shazhad, vous pensez bien que c’est du pain béni. Surtout pour les "diffuseurs de haine" que nous connaissons si bien maintenant : IntelCenter, MEMRI ou SiteGroup, qui ont fait une large place aux vidéos d’Idema, en affirmant qu’elle avaient été saisies et été revenues via le circuit des talibans, ce qui était faux. Tous travailllaient dans le même sens et pour la même propagande : celle consistant à attiser la haine, ou à provoquer des réactions violentes, comme celles qu’ont obligatoirement provoquées celles des "tortures" de Jack Idema, qui étaient toutes fausses ! Au temps de sa splendeur, Idema est allé devant les caméras débiter ce genre de phrases : "oui, il y a bien un lien entre Saddam Hussein et Al-Quaida", "oui, Ben Laden s’est fourni lui aussi en armes de destruction massives quand il était au Soudan".... Et il n’y a eu personne au gouvernement pour lui interdire de le dire, ou de l’empêcher de le dire. Tous ont été complices de ce vaste mensonge. Et l’ont complaisamment appuyé.
 
Alors pensez donc... notre bonhomme, là avec son GPS au derrière de sa voiture, il pourra bien toujours crier. Il ne sera jamais entendu. Au pays du mensonge, avoir la réaction saine qu’il a pu avoir passe désormais pour une totale incongruité.
 
 
(*) ce qui était indiqué dans l’ancienne fiche du FBI ! " Bin Laden is left-handed and walks with a cane". En s’en apercevant, les autorités avaient recadré la vidéo de 2007. Dans l’original, il avait ses feuilles à sa droite, et pour menacer, levait le doigt...de la main droite !
 
(**) l’arrivée de la propagande à son égard est ici 
 
http://www.agoravox.fr/tribune-libr...
http://www.agoravox.fr/tribune-libr...
http://www.agoravox.fr/tribune-libr...
http://www.agoravox.fr/tribune-libr...
 
sur Jack Idema :
http://www.agoravox.fr/tribune-libr...
http://www.agoravox.fr/tribune-libr...
 
 
Sur David Headley :
http://www.agoravox.fr/tribune-libr...
http://www.agoravox.fr/tribune-libr...
 
 

Documents joints à cet article

Les méthodes particulières du FBI Les méthodes particulières du FBI Les méthodes particulières du FBI Les méthodes particulières du FBI Les méthodes particulières du FBI Les méthodes particulières du FBI



par morice samedi 30 octobre 2010 - 57 réactions
42%
D'accord avec l'article ?
 
58%
(48 votes) Votez cet article

Les réactions les plus appréciées

  • Par Abderraouf (---.---.66.51) 30 octobre 2010 13:55

    Intéressant le top ten du FBI au début du billet,

    « Usama Bin Laden is wanted in connection with the August 7, 1998, bombings of the United States Embassies in Dar es Salaam, Tanzania, and Nairobi, Kenya. These attacks killed over 200 people. In addition, Bin Laden is a suspect in other terrorist attacks throughout the world. »

    Ainsi donc, Usama bin machin ne serait recherché QUE pour les attentats d’avant le 11/09 et pas pour icelui ?! Vous avez dit étrange.

    Par ailleurs j’aime particulièrement la dernière phrase : Usama bin Bidule est suspecté dans « d’autres » attaques terroristes à travers le monde smiley

    http://www.fbi.gov/wanted/topten

  • Par morice (---.---.78.109) 30 octobre 2010 14:28
    morice

    Ainsi donc, Usama bin machin ne serait recherché QUE pour les attentats d’avant le 11/09 et pas pour icelui ?! Vous avez dit étrange.

    C’est comme ça depuis 2001 ! Sur le site des hommes les plus recherchés au monde, Ben Laden n’a JAMAIS été recherché comme étant l’auteur des attentats du 11 septembre.

    Résultat : qui, alors, en serait responsable ?

    le Sheikh Mohammed, répond le FBI : après 173 waterboarding il a été déclaré responsable de l’attaque qu’il aurait aussi coordoonnée.

    Il a aussi avoué être responsable de l’attaque d’une banque américaine créée APRES son arrestation....

    les incohérences comme système de fonctionnement : depuis hier ce sont les bombes pas bombes, les leurres bombes, les toners bombes, les chiens qui ne reniflent pas d’explosifs mais les articles sur la penthrite, l’origine de Dubaï des envois.... destinés à faire exploser des synagogues américaines... etc, etc, etc......










  • Par morice (---.---.78.109) 30 octobre 2010 12:14
    morice

    Navis, islamophobe notoire reprenant les idées de Charroux ou Bergier trente ans après, vient jouer à quoi ici ? Au troll ? Parce qu’on a eu le malheur de dire que ces élucubrations sur les hélicoptères des pharaons était du charlatanisme complet ?


    On doit laisser faire ce genre de choses et laisser dire ? 

    Je n’ai pas le pouvoir ici de supprimer quoi que ce soit : il le sait, il est lui-même rédacteur ! Alors sa charge est d’AUTANT plus grave : allez régler vos comptes ailleurs, mon vieux : vous êtes d’extrême droite, ahanez la prose de LePen tous les deux articles, ça ne vous donne pas le DROIT de venir flinguer un forum avec des MENSONGES complets. En qualité de rédacteur, vous devriez être sanctionné je pense. Accuser un collègue de quelque chose dont vous SAVEZ l’impossibilité est GRAVE, et j’en appelle à la modération pour vous le rappeler.
  • Par morice (---.---.78.109) 30 octobre 2010 23:28
    morice

    On aurait envie de se pisser dessus en lisant vos remarques s’il n’y avait pas des milliers de personnes opprimées, torturées, liquidées par les fils de p...te de l’Islam radical.


    votre incontinence est à l’image de votre manque de réflexion sur la question.

    Ai-je dit ici un jour ou une seule seconde que je soutenais l’islamisme et encore moins l’islamisme radical : NON. Je le condamne et FERMEMENT. 

    Mais comme vous êtes bête à manger du foin vous voyez dans mes textes un prétendu soutien à ces thèses : c’est ne rien avoir compris.

    Je vous explique depuis un bon bout de temps une chose : s’il existe bien un islamisme radical que je ne NIE PAS, ce que je mets en évidence c’est que ces TARES voient leur mouvement AGRANDI et DEMUTIPLIE par de la PROPAGANDE qui ne vient même pas d’EUX. Si vous aviez deux sous de jugeote, ce dont vous semblez démuni, vous vous seriez aperçu de certaine s choses évidentes :

    1) Ben Laden n’a pas été montré « en situation » depuis 2002, avec des images remontant à 2001 : QUI FABRIQUE cet entretien d’épouvantail et pourquoi ? Les islamistes ? Si c’était le cas, ils nous le MONTRERAIENT VIVANT. Lisant son, prompteur ARABE dans le bon sens avec ses feuilles à la MAIN GAUCHE. Or on a fait tout le contraire !

    2) les célèbres vidéos de décapitation sont toutes des FAKES. Les gens qui ont été filmés ont des bagues en or ou des vêtements de sport et le décor où a été exécuté Berg est celui d’Abou Ghraib. Pourquoi avoir fait ça de la sorte ; ce n’est pas CREDIBLE. Berg travaillait pour les services secrets.

    3) QUI FABRIQUE LA HAINE ? Les islamistes ? Même pas ! les 3 plus grands pourvoyeurs de vidéos horribles ou de messages enflammés sont TROIS SITES CONTROLES PAR LA CIA et où 2 personnes au moins du MOSSAD ont un rôle proéminent.

    4) Vous avez appris grâce à moi qu’au final c’est un AMERICAIN qui a été agent de la DEA 19 asn qui est à l’origine de l’attentat de MUMBAI ; si cela ne VOUS INTERPELLE PAS c’est à deséspérer : le gars est allé recruter de jeunes écervelés au Pakistan, dont le fameux Faisal Shazhaad qui voulait faire sauter Manhattan : ses deux épouses successives sont allés DIRE AU FBI de l’arrêter car il PREPARAIT DES ATTENTATS : l’a -t-on fait ? NON. Ah oui mais il était « islamiste » : il l’était tellement que tous les soirs il était en boîte de nuit et rentrait bourré. Il invitait sa femme à l’hôtel à 200 m de l’appart qui lui était payé annuellement : QUAND DONC ALLEZ VOUS VOUS RENDRE COMPTE A QUEL POINT ON VOUS MEN EN BATEAU ? 

    JAMAIS ???

    Alors, puisque vous êtes SOURDINGUE en plus d’incontinent je vais vous l’écrrie en GRANDES LETTRES :

    OUI, l’ISLAMISME RADICAL EST UN DANGER ET IL EST A COMBATTRE.
    `
    Le problème c’est qu’il était MINORITAIRE et que vos CRETINS cités en ont rempli les JOURNAUX.

    Depuis ça vous est monté à la tête et leur donnez une importance qu’ils n’auraient jamais espéré.`

    QUI A FABRIQUE ÇA ET QUI CONTINUE A LE FABRIQUER ? 

    désolé, mais ce ne sont pas les SEULS CERTINS ISLAMISTES, mais bien ceux qui vivent GRASSEMENT DE LA MENACE.

    dans l’appareil vendu 6000 dollars, il y a 30 dollars à tout casser d’électronique : qui peut bien vendre 5 batteries au cadmium nickel 5970 dollars sinon une firme qui se fout de votre gueule ?

    L’islamisme radical est un fléau, le capitalisme de la terreur un autre.Qui vit de l’autre ? Le second.

    A part ça, vous pouvez toujours faire sous vous. Mais c’est comme vos idées : ça ne va pas sentir très bon...

Réactions à cet article

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


Faites un don

Les thématiques de l'article

Palmarès

Agoravox utilise les technologies du logiciel libre : SPIP, Apache, Debian, PHP, Mysql, FckEditor.


Site hébergé par la Fondation Agoravox

Mentions légales Charte de modération