• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Under trolls

Under trolls

L’absence de contrôle social, la garantie de l’anonymat et d’une totale impunité libèrent la véritable nature de certains contributeurs. Trop d’entre eux, provocateurs, extrémistes, under trolls, confondent liberté d’expression et liberté de menacer, de diffamer ou d’insulter… au nom de la démocratie.

 Pourquoi cacher son identité sous un pseudo ? Je ne parle pas de ces blogueurs qui publient sur la blogosphère et affichent leur véritable photo et un bref CV. Pour ceux-là, le pseudo est un nom de scène en quelque sorte : tout est vrai sauf leur nom. Je parle du pseudo auquel n’est associée aucune information pertinente qui permettrait d’identifier qui se cache derrière cet utilisateur. Chez certains d’entre eux, le pseudo signifie : « Je vous insulte en toute impunité, je décrète, je critique, bref je vous crache à la figure d’autant plus volontiers que je n’ai pas à assumer mes opinions au grand jour. Personne ne connaîtra mon vrai visage, alors pourquoi me priver ? ». Il est clair que l’absence de contrôle social, la garantie de l’anonymat et d’une totale impunité libèrent la véritable nature de certains contributeurs. Trop d’entre eux, provocateurs, extrémistes, under trolls, confondent liberté d’expression et liberté de menacer, de diffamer ou d’insulter… au nom de la démocratie.

Ainsi, les « trolls(1) » ou « under trolls » (j’en ai recensé 18 sur AgoraVox et 23 sur Le Post dont certains possèdent une adresse IP commune…) commencent à saturer sérieusement la plupart des sites, blogs ou journaux. La nature ayant horreur du vide ils se sont organisés au fil des années et ont développé une grande capacité de nuisance en occupant l’espace laissé libre par des rédacteurs et des lecteurs qui préfèrent renoncer à contribuer tant ils sont exaspérés par le niveau zéro de débats.

En effet, les esprits haineux ont fait fuir les lecteurs modérés qui auraient aimé donner leur avis, mais préféreront se taire compte tenu de la débauche de violence dont ils seront l’objet à peine leur post en ligne (en règle générale, environ 98% des lecteurs ne s’expriment pas). De plus en plus de rédacteurs renoncent aussi à publier leurs articles quand les commentaires qu’ils suscitent se transforment systématiquement en tentatives d’intimidation pour les faire taire.

Pour avoir choisi de modérer les fils de discussion que je lance quotidiennement sur mon Mur Facebook, je peux témoigner qu’il est possible d’élever le débat et d’échanger dans un climat de relative courtoisie. Je gère près de 5000 « amis ». Une centaine de contributeurs participe régulièrement à des discussions souvent animées sur des sujets de société parfois sensibles. J’ai affiché sur mon Profil une Netiquette très simple (échanges virils mais corrects : pas d’attaques personnelles, insultes proscrites, argumentation fondée sur des sources fiables, discours cohérent) à laquelle je ne souffre aucune dérogation. En cas de non respect de cette charte de bonne conduite, j’invite l’auteur du post à prendre connaissance des règles en vigueur sur mon Mur. Après 18 mois de pratique, je peux certifier que j’interviens de moins en moins souvent pour rappeler à l’ordre. Mes « amis » eux-mêmes régulent les fils de discussion et rappellent ma Netiquette au besoin (du chaos naît l’ordre…). Ils ont compris qu’il était beaucoup plus payant de respecter les autres contributeurs car ils savent que, sur mon Mur, ils ne se feront pas agresser. Ils savent aussi qu’ils doivent fourbir leurs armes car les échanges, pour courtois qu’ils sont, n’en sont pas moins sans concession.

Dans un marché de plus en plus concurrentiel, il est certain que ceux qui sauront modérer leur espace (privé ou public) avec le plus d’efficacité sont ceux qui seront les gagnants de demain. Plus la modération sera de qualité, plus les articles et les débats seront de bon niveau. Alors, ne laissez pas -ne laissons pas- envahir nos lieux d’expression préférés par des under trolls qu’il serait pourtant facile d’éradiquer.

Ces temps-ci, les éditeurs de sites, journaux, blogs, sont de plus en plus nombreux à réfléchir à la manière d’améliorer leur système de modération. Alors qu’ils hésitaient -au nom de l’internet libertaire et du droit à la parole- à modérer les contributions, certains inivitent désormais rédacteurs, lecteurs et posteurs à un débat sur cette question. Ce qui ne fait aucun doute désormais, c’est que les jours des under trolls sont comptés…


_________

(1) "Un troll est une action de nature à créer une polémique en provoquant les participants d’un espace de discussion (de type forum, newsgroup ou wiki) sur un réseau informatique, notamment Internet et Usenet. Le mot désigne également un utilisateur qui a recours à ce type d’action. Par métonymie, on parle de troll pour un message dont le caractère est susceptible de générer des polémiques ou est excessivement provocateur, sans chercher à être constructif, ou auquel on ne veut pas répondre et que l’on tente de discréditer en le nommant ainsi. Le mot « troll » peut également faire référence à un débat conflictuel dans sa globalité. Dans la majorité des cas, l’évaluation repose sur l’aspect récurrent ou caricatural de l’argumentation, les participants peuvent alors tout aussi bien être qualifiés de « trolls » que de « trolleurs ».". Source, Wikipédia.

___________________________________

Articles associés :

EN CHAQUE BLOGUEUR SOMMEILLE UN SCHIZOPHRENE

LA FIN DU REVE DE L’INTERNET LIBERTAIRE ?

LE REGNE DES CORBEAUX
 

Moyenne des avis sur cet article :  2.21/5   (129 votes)




Réagissez à l'article

509 réactions à cet article    


  • furio furio 22 mars 2010 14:45

    Mille excuse si j’utlise votre message pour reglisser le mien car ayant obtenu un -10 par les trolls je dois être pas trés loin de la vérité.
    A+

    « Ah ! parceque d’après ce que j’ai pu survoler sur les réponses et le texte de l’auteur, tout le monde semble penser que le troll est un petit »être individuel« qui fait de l’humour ou qui donne un avis loufoque et divergeant.

    Tous ces trolls pourraient prêter à sourire dans ce cas.

    Mais enfin il s’agit purement et simplement d’une cabale. 

    TOUT EST ORGANISE ! PLANIFIE ! ORCHESTRE !

    Si ces gens viennent pourrir des sites citoyens d’expression libre c’est bien sur pour les tuer !

    Si ces gens viennent pourrir les auteurs qui critiquent israël c’est bien que les trolls sont »payés« par le sionisme.

    Si ces gens viennent pourrir les textes qui critiquen le libéralisme c’est bien que ces gens sont financés par les libéraux.

    Si ces gens viennent »casser« du pacifiste c’est que ces gens sont »dirigés« par les »impérialistes« israéliens et états-uniens qui massacrent sans vergogne des CENTAINES DE MILLIERS de personnes à travers le monde. »


     



  • John Lloyds John Lloyds 22 mars 2010 10:28

    Analyse amha hautement simpliste, inutilement anxiogène, et surtout soucieuse d’arranger la forme au détriment du fond. Les jours des under-trolls comptés, nous dit l’auteur ? Ça m’étonnerait fortement, et j’irais même jusqu’à dire que c’est fort peu souhaitable.

    Déjà, le terme « Troll » a été totalement galvaudé pour devenir une sorte de fourre-tout désignant en gros tout ce qui n’est pas politiquement correct. Le problème ne se résout pas en 3 coups de cuillères à pot, comme voudrait nous le faire croire l’auteur, car entre une modération stalinienne amenant un forum convenu et rose-bonbon, et une modération passoire autorisant l’usage de procédés orduriers, il doit exiter un million de nuances ; si un site avait trouvé le bon équilibre, à supposer qu’il existe, ça se saurait. Je reste d’ailleurs persuadé que la solution est définie implicitement par la politique du site relative au clientélisme recherché

    Les trolls, au sens où l’auteur l’entend, ou tout au moins une bonne partie d’entre eux, sont des éléments de vie essentiels à la vie d’un forum, par exemple (non exhaustif) :

    -  Le troll comique qui balance des vannes à longueur de post, même lourdingues, même avec un rapport discutable avec le sujet, apporte l’aération qui évite de sombrer dans un académisme rigoriste et froid.

    -  Le troll de chapelle, qui défend sa paroisse et promeut grassement son bénitier, a droit de cité, même avec ses gros sabots bouseux.

    -  Le troll fouille-merde, ergotant, fouinant avec son gros blaire, aux basques d’auteurs ciblés en leur flairant le cul à chaque apparition, émet implicitement des sommations aux rédacteurs à parfaire leurs écrits.

    -  Le troll ange-gardien, ou troll anti-troll, qui viendra assister les nouveaux-venus trop timides ou pas encore aguerris aux techniques martiales de l’arène, assure le renouvellement du terreau.  Les débats, quoi qu’on en pense, resteront toujours des joutes d’autant plus violentes que le sujet est sensible, il suffit d’imaginer une authentique confrontation de 3h sur le 11 septembre après le JT de TF1 pour se convaincre que la foire d’empoignes est inévitable sur certains sujets.

    Contrairement à ce que pense l’auteur, un bon troll est très souvent une personne d’une grande intelligence, le trollage pouvant même être considéré comme l’expression artistique d’un don, figé dans un style. Evidemment qu’il y a des limites à ne pas dépasser : la diffamation, la calomnie. Le danger est là, certains trolls, ceux de petite envergure, incapables de se contrôler, les petites ordures de service, franchissent la ligne jaune et en viennent à appliquer des principes dignes de la Stasi, engrangeant une escalade dont on sait où elle a commencé mais dont on ne sait jamais où elle va finir.

    Mais en quoi l’auteur se prétend-elle juge à estimer, pour reprendre ses termes, « un discours cohérent », propre à « élever le débat » ? Dans un système de débat démocratique, c’est à l’ensemble des lecteurs à juger si une intervention est pertinente ou non, entre dans la catégorie « troll » ou non. Si ce jugement devait être l’apanage d’une seule personne, on aurait déjà un pas dans la dictature de la pensée. Ce pourquoi le système actuel d’AV de vote collectif négatif me semble aller dans le bon sens : c’est l’auditoire qui dit « cette intervention est un troll ».

    Pister les auteurs par le contrôle social ? Mais quelle régression ! Quel commencement de dictature ! Madame Anger-de-Friberg promotrice d’un web orwellien, qui l’eût cru ? Je croyais que c’étaient les idées qui vous intéressaient, pas les auteurs ? D’un côté vous proscrivez les attaques ad hominem, et de l’autre vous proposez le ciblage ad hominem de la pensée. Contrairement à vous, je pense que connaître la profondeur de la pensée d’un intervenant – et seul l’anonymat le permet – reste le seul moyen de sonder les profondeurs d’une problématique. Sinon, on se raconte des histoires.

    Personnellement, je n’irai jamais mettre les pieds dans des forums politiquement corrects, convenus, suintant la pensée conventionnelle à la BHL, la pensée propre sur soi et présentable, au service d’un simulacre de débat. Triste et stérile. Je préfère un bon panier de crabes bourré de barges, de déjantés, de provocateurs, de décalés, de singularités, un bouillon de culture nettement plus susceptible d’abriter du génie et d’amener l’ambiance du petit village gaulois qui résiste à Rome, à se taper sur la gueule avec du poisson pourri puis se vider des bières. Kafka, Joyce, Baudelaire, Edern-Hallier, Céline, Nietzsche, Cioran, Orwell, s’ils pouvaient naviguer sur nos forums actuels, auraient été des trolls.

    De l’autoritarisme de la pensée, voilà ce que vous faîtes, Mme Anger-de-Friberg, et outre l’electro-encéphalogramme plat qu’on peut en attendre, vous êtes un véritable danger pour la fécondité intellectuelle, qui nécessite de l’exogamie et non de la fausse cordialité.


    • finael finael 22 mars 2010 11:18

      Il me semble que vous évitez d’aborder le sujet de fond : l’abondance d’insultes, de réglements de comptes personnels et d’expressions injurieuses ou diffamatoires.

      Pour moi le « troll » c’est essantiellement cela.


    • SANDRO FERRETTI SANDRO 22 mars 2010 11:20

      Damned..
      Pour la première fois, je me trouve en situation de plusser J. Lloyds pour la pertinence de ce post, ( qui aurait pu-soit dit en passant- constituer un excellent article , qui aurait avantageusement remplacé celui-ci.)
      Bref, devoir plusser Lloyds, c’est à l’évidence un signe que je dois quitter ce site...


    • John Lloyds John Lloyds 22 mars 2010 11:29

      "Il me semble que vous évitez d’aborder le sujet de fond : l’abondance d’insultes, de réglements de comptes personnels et d’expressions injurieuses ou diffamatoires"

      J’en ai parlé et vous venez vous-même de régler le problème en 2 lignes : l’abondance d’insultes, de réglements de comptes personnels et d’expressions injurieuses ou diffamatoires, cest de l’abondance d’insultes, de réglements de comptes personnels et d’expressions injurieuses ou diffamatoires, pas du troll.


    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 22 mars 2010 11:50

      Eh bien moi aussi, je suis d’accord avec Lloyds. C’est dire...


    • Jean-Louis Le Blais 22 mars 2010 12:40

      "Il me semble que vous évitez d’aborder le sujet de fond : l’abondance d’insultes, de réglements de comptes personnels et d’expressions injurieuses ou diffamatoires"

      J’en ai parlé et vous venez vous-même de régler le problème en 2 lignes : l’abondance d’insultes, de réglements de comptes personnels et d’expressions injurieuses ou diffamatoires, cest de l’abondance d’insultes, de réglements de comptes personnels et d’expressions injurieuses ou diffamatoires, pas du troll."

      Vous avez raison, mais pour ceux qui lisent, l’effet et aussi dissuasif dans les 2 cas !!! smiley


    • Yohan Yohan 22 mars 2010 12:56

      Et moi aussi...autant qu’avec Sandro


    • Indépendance des Chercheurs Indépendance des Chercheurs 22 mars 2010 13:13

      La « chasse au troll » n’est rien d’autre qu’une forme de chasse à la dissidence politique et sociale.

      Déjà avant les présidentielles de 2002, on a vu dans un certain nombre de listes « de gauche » des « modérateurs » et « masters of the web » divers qualifier de « trolls » les posts qui critiquaient le gouvernement ou les partis de la « gauche plurielle », ou qui n’acceptaient pas la « politique unique » imposée dans des partis, associations, syndicats... Un autre discours récurrent étant celui du « point Goldwin », etc... Des auteurs ont été censurés avec ce genre de discours.

      Mais cette censure n’a pas permis au Kingdom of Denmark de durer longtemps. Ensuite, sous la « droite », le rêve d’une censure « plus conséquente » du web a fait le chemin que l’on sait.

      Une autre thématique récurrente est celle qui qualifie de « théorie du complot » toute mise en cause des « vérités officielles » ou des cercles plus ou moins confidentiels des prétendues « élites » du système. Essayez de parler de la Commission Trilatérale ou du Cercle de Bilderberg, voire même du Siècle, et vous vous heurtez à l’accusation de « conspirationnisme », etc... Bon, nous l’avons quand-même fait :

      La Commission Trilatérale et les services publics français (I)
      La Commission Trilatérale et les services publics français (II)
      Services publics et adversaires innommables (I)
      Services publics et adversaires innommables (II)
      Groupe de Bilderberg et silence des médias français
      Bilderberg, Trilatérale et transversalité de « gauche »
      Bilderberg 2009 : une rencontre des « élites » ?
      CNRS, Bilderberg, Trilatérale... et faillite de l’idéologie « gestionnaire » (I)

      etc...

      Cordialement

      Le Collectif Indépendance des Chercheurs
      http://science21.blogs.courrierinternational.com/


    • plancherDesVaches 22 mars 2010 13:42

      John.
      Me traiter de troll de chapelle, je trouve que tu vas un peu loin...

      MOOOOUUUUAAARFFFFFFF !!!! je plaisante.
      Tu as eu peur, hein... ????

      Elle est bien cette auteur : elle défend la pensée unique. On dirait un baroud d’honneur sarkosiste.

      Une pointe de rappel de manipulation de pensée unique, par ailleurs :
      http://www.agoravox.tv/actualites/societe/article/comment-manipuler-l-opinion-en-25489

      Freedom is good for you. smiley


    • Jack Lunden 22 mars 2010 14:12

      je viens du Post pour vous soutenir, mais là tu déconnes, on croirait un sermon du pape ton texte... Tu nous fait le coup dogme exogamique...
      bon sinon, j’adore ta photo.


    • Fantômette Fantômette 22 mars 2010 15:50

      @John Lloyds
      J’ai plussé votre message, même si je n’en partage pas la totalité des arguments.
      Il est bien écrit, et le déroulé des arguments se tient.
      Cela dit je considère que les insultes & menaces sont du trollage de mal élevés qui n’apportent rien à un article, au contraire.


    • L'enfoiré L’enfoiré 22 mars 2010 16:28

      John,
       Bon commentaire.
       Sandro me fait penser à quelque chose qu’il faudrait se rappeler.
       En fait, ce ne sont pas les auteurs qui devraient être commenter en fonction de leur valeur, mais les idées.
       Pas de nom, pas de pseudo, pas d’avatar au départ.
       Pendant longtemps, quand je modérais (il y a déjà longtemps) je ne regardais volontairement pas le nom de l’auteur. Je lisais le texte d’abord le texte. Je votais et puis par acquis de conscience, je jetais un regard sur le texte.
       Il fut un temps que l’on pensais avoir deux types de votes : un sur le fond (la note artistique), et une sur le forme (la note technique).
       Le fond et la forme sont les deux appendices d’un texte. 
       
       


    • rocla (haddock) rocla (haddock) 22 mars 2010 17:00

      Sandro 

      reste encore un peu , on a pas encore touché le fond , le Canada n’ est qu’ un pays parmi tous les autres ..... smiley


    • Jimmy 22 mars 2010 17:28

      l’argumentation de Loyds est très séduisante, mais j’ai lu des articles de morice dont j’aurais bien aimé savoir ce qu’on en pensait, et c’était impossible, car il n’y avait que des pages entières de dénigrement, d’enculage de mouche, de fines plaisanteries et même une espèce de chat s’était instauré sans aucun rapport avec l’article bien entendu. Alors tout cela est très sympathique, une bonne tranche de vie, mais j’aurais bien aimé avoir des réactions sur les scoops de morice, c’est justement cela l’intérêt des blogs, un auteur ne peut pas dire n’importe quoi sous peine d’être dénoncé et contre argumenté, non vraiment à mon avis, les trolls doivent être modérés.


    • rocla (haddock) rocla (haddock) 22 mars 2010 18:08

      t’ as raison Jimmy modérons les trolls , et patapons et modérons ....


    • M.Junior M.Junior 22 mars 2010 18:22

      Je suis étonné que n’est pas rajouté dans ta superbe explication (sans ironie) que cette dame est un bel exemple du déclin des élites.

      Surtout pas de créativité ! Assurons un contrôle de la masse où pullulent, entre autre des trolls.

      En commençant la lecture de ta réponse, je pensais que tu aurais fait allusion aux théories de l’historien des civilisations Arnold Toynbee.

      Devant ton oubli, voici un lien ICI


    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 22 mars 2010 19:31

      Bonjour John,

      100% d’accord avec ce que tu as écrit. J’aime le côté « cour des miracles » d’agoravox. Il n’y a pas plus de narcissiques et de malades qu’ailleurs et le climat est beaucoup plus sain.

      Ce qui m’attriste c’est qu’il y en a encore qui croit que le contrôle et la censure par ceux qui ont le pouvoir peut amener quelque chose de bon. Ils ne voient pas que l’intelligence et le pouvoir, c’est le collectif qui les détient.

      A bientôt, j’ai espoir de revenir plus régulièrement

      LLS


    • boris boris 22 mars 2010 20:40

      En ce qui me concerne je te moinsse Sandro, pas de pitiés pour les vrais trolls.


    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 22 mars 2010 20:48

      Peut-être V. de Anger, Villach, Morice et quelques autres devraient-ils chanter en trinquant avec des amis et danser, pourquoi pas :

      ça va de soi


    • no_move no_move 22 mars 2010 21:40

      "Un troll est une action de nature à créer une polémique en provoquant les participants d’un espace de discussion"

      mission accomplie !

      experte en trolls ? smiley


    • Cascabel Cascabel 23 mars 2010 19:18

      @ John Lloyds

      Vous avez entièrement raison à un détail près : les personnages que vous décrivez n’entrent pas dans la catégorie de « troll » !


    • Cascabel Cascabel 23 mars 2010 19:52

      Je précise à toutes fins utiles.
      Selon l’auteur de cet article il faudrait interdire le débat sur internet. Pour cela elle stigmatise les personnes qui ont des choses à dire et les appelle « troll » en s’appuyant sur une définition ambigue de Wikipedia. Le troll, le vrai, par définition vient pourrir le débat par toutes sortes de moyens. Ainsi, par exemple, le joyeux luron qui poste un hors sujet, mais aère la discussion n’est pas un troll, puisqu’il ne nuit pas le fil.
      L ’auteur de cet article voudrait en fait censurer tout ce qui dérange son petit monde. Le « troll » est donc, selon elle, l’impertinent. Il s’ agit d’interdire avant tout la pensée critique. D’ailleurs, plus loin, elle nous vante sa vie « épanouie » « heureuse » dans laquelle elle « s’éclate ». Comme si cela avait un quelconque intérêt ! Comme si les personnes intéressantes étaient les plus heureuses ! Comme si la vérité devait être plaisante !
      Toutes les dictatures, soviétiques ou autres, imposent ( de façon artificielle entendons-le bien) le « bonheur » justement. Celui qui ne marche pas droit vers l’avenir radieux promis par l’idéologie au pouvoir, avec un grand sourire d ’aliéné « épanoui » est plus que suspect. Il s’agit donc de le diaboliser et de l’empêcher d’ exprimer son mécontentement et ses objections. C’est exactement ce que fait l ’auteur de ce billet en confondant à dessin le « troll » et l’ impertinent dans le but de légitimer la censure la plus arbitraire qui soit.


    • faxtronic faxtronic 22 mars 2010 10:29

      « d’entre eux, provocateurs, extrémistes, under trolls, confondent liberté d’expression et liberté de menacer, de diffamer ou d’insulter… au nom de la démocratie »

      A condition, evidemment, de vivre en democratie, ce qui n est pas forcement le cas. Le probleme c est que la liberte d expression n existe plus, du moins en France, et par consequent ce qui est dit peut etre penalement reprehensible. Cependant ce qui n est pas dit reste toujours pense, quoiqu on en dise ( ou quoiqu on en pense). Donc il vaut mieux le dire, au moins il peut y avoir prise de conscience et discussion.

      Evidemment on peut aussi mettre un couvercle a la con.

      Voila un proverbe « polonais » selon Coluche (1981, se remettre dans le contexte de Jaruzelski).
      « Celui qui s endort avec le cul qui gratte se reveille avec le doigt qui pue »


      • faxtronic faxtronic 22 mars 2010 11:32

        Et c est toi qui me dit ca. c est l hopital qui se fout de la charite


      • Indépendance des Chercheurs Indépendance des Chercheurs 22 mars 2010 13:48

        Aujourd’hui, le principal problème ne réside pas dans les possibles abus de la liberté sur la Toile, mais dans la fragilité des garanties de cette liberté qui, tout compte fait, se trouvent dans les mains des détenteurs des réseaux et des gouvernements.

        Dans une situation de conflit social ou politique grave, il serait parfaitement possible pour les détenteurs du pouvoir de supprimer l’accès à la Toile pour l’ensemble des citoyens en dehors de quelques groupes restreints, afin de rendre inviable toute organisation efficace de la « contestation ».

        Cordialement

        Le Collectif Indépendance des Chercheurs
        http://science21.blogs.courrierinternational.com/


      • finael finael 22 mars 2010 10:33

        Bonjour,

        Cela peut paraître étrange mais mon « avatar » est bel et bien une photo de moi (maquillé et il y a 26 ans). Quand à mon « pseudo », c’est un nom sous lequel certain(e)s me connaissent depuis 1977.

        Je les ai choisi parce que je les aime bien. D’ailleurs je conserve les mêmes depuis les débuts de mon site perso ... en 96, cela m’a permis de retrouver des amis perdus de vue depuis bien longtemps.

        Me suis-je bien justifié ?

        Ceci étant, je regrette autant que vous les diffamations, menaces et autres injures qui fleurissent sur ce forum. Mais c’est ce qu’on appelle « liberté d’expression ». Ce que je regrette le plus c’est l’importance donnée aux sujets « porteurs », en rapport en général avec l’actualité du jour et les bien mal nommés « people », au détriment des sujets de fond.

        Et même quand ce sont ces sujets qui sont discutés, il est bien rare d’y lire quelque opinion ou avis original, au profit des clichés classiques que les intervenants s’échangent au milieu des empoignades verbales.


        • Arunah Arunah 22 mars 2010 11:22

          @ Finael

          Bonjour Finael !

          Curieusement, j’ai toujours eu le sentiment que votre avatar vous représentait vraiment !
          Une soirée « Peaux-Rouges » peut-être ?


        • Antoine Diederick 22 mars 2010 11:34

          Finael c’est le peau rouge d’Avox, c’est un siouxe sur le chemin de la guerre, que dis-je, un iroquois, un mic-mac un alguonquin....


        • finael finael 22 mars 2010 13:37

          Bonjour à vous,

          Non c’est une journée « photographies de maquillages ». Certains peuvent prendre plusieurs heures et ce n’est pas marrant pour le, plus souvent la, maquillé(e).

          Je crois que l’idée de la maquilleuse, que j’ai laissé faire car elle était très douée, était plutôt « nom de la rose ».


        • L'enfoiré L’enfoiré 22 mars 2010 16:30

          Salut Finael,
           Je préviens que la fin de mon article suivant, déjà sur mon site, j’irai dans ton sens. smiley


        • L'enfoiré L’enfoiré 22 mars 2010 19:13

          Shaw,

          « une voix féminine »qui nous guiderait" méritera d’être fortement débattu en tant que tel. "

          Je vois que tu es allé y jeter un coup d’oeil en effet.
          Les féministes, faudra que je m’en méfie.
          Mais il faut dire, que j’ai préparé le terrain au mieux de mes possibilités.

          Ce que je disais à Finael, c’est surtout à la fin du texte qu’il sera intéressé.
           


        • L'enfoiré L’enfoiré 22 mars 2010 19:34

          Shawford,

          "ton article va viser 10 fois plus juste que celui là, qu’il aura été proposé par un vieux briscard 100 fois plus au fait de la vraie nature des rapports qui se dénouent sur ce site, et qu’il va faire 1 000 fois moins de commentaires : uniquement pour une question de sang et de larmes en jeu en moins.« 

          Je n’ai jamais fait dans pathos, l’émotionnel. C’est ça la différence. Je suis et je sais que je joue avec du numérique et en numérique, les chiffres ne trompent pas.

           » ta philosophie consiste à te méfier de ces sentiers de la gloire, qu’elle condamne quand même à semer de toutes petites miettes de pain. "

          Exact. Mais on ne cherche pas les commentaires à la pelle, que l’on répond avec du jus de chaussettes, cela meuble suffisamment.
          Je n’aime pas être trop encombré dans mon petit logis.  smiley 


        • COVADONGA722 COVADONGA722 22 mars 2010 10:36

          la nouvelle dogma des « éduqués » prendre pretexte de quelques « debordements » dont eux meme seraient exempts, pour bailloner le vulgum pecum , ce qui irrite nos eminences
          politiques et leurs clients « au sens romain » intellectuels c est l irruption du peuple dans le débat . Comprenez bien ,s assoir sur un vote majoritaire pour valider un traiter sans avoir
          à subir l opprobe et la bronca « des cons » sur le net.Pouvoir user d arguments d autorité
          sans etre contredit en public virtuel par un fouilleux qui retrouve et demontre les contradiction du brillant donneur de leçon.Ben oui madame s’en est finis des salons ou l on cause devise se contredit entre soi entre gens du meme monde , notre 1793 il est la et voudriez nous l oter au nom de l honneteté et de la rigueur intellectuelle ! toutes valeurs dont nos eduqués seraient les dépositaires . Ben non le roi est nu madame ;grace au net
          nous avons vu nous voyons votre « collaboration » avec nos éminences nous avons vu
          vos éfforts pour defendre votre statut de privilegié de notre republique monarchique , nous voyons votre vassalisation aux marchands , la morale que vous voulez nous vendre la« netiquette » que vous voulez nous imposer ne servent qu’a nous sommer d abonder dans vos valeurs ne visent qu a nous asservir et nous comdamner au silence.


          • Jack Lunden 22 mars 2010 14:15

            et ben Copanhuntas ? on croit à la monarchie ? mais on leur a déjà tous coupé la tête... même Sarko... Faut sortir de ton grenier et arrêter la lecture de tes journeaux pour ado...
            et moi qui pensait m’amuser ici en venant tacler la pulpeuse Véronique... je ne tombe que sur du bobo boutonneux...
            Tu portes des lunettes ?


          • Lisa SION 2 Lisa SION 2 22 mars 2010 10:43

            Bonjour VAF,

            Bien sûr les trolleurs sont des empêcheurs de tourner rond, des bâton dans les roues, des mouches du coche, mais il y a pire et plus dangereux désormais. Si vous ouvrez la page « palmarès » des cinq jours, vous observerez que les deux articles les plus lus avec quand même 14000 visites, sont les rumeurs lancées par Jean Michel Apathie et Guy Birenbaum, jetés des autres médias papier et radios et dont le fond de commerce actuel est de pourrir le net en créant le buzz. Le fait que ces deux articles arrivent en tête signifie que les lecteurs de ce site se sont rués sur ces leurres pipole, ce qui nuit à la fois à avx qui devient un relais de buzz grotesque, et aussi que le lectorat délaisse d’autant des articles dignes d’intérêt qui font la spécificité des auteurs indépendants et lanceurs d’alertes du site. Le trolleurs sont un problème mineur à coté.

             


            • finael finael 22 mars 2010 11:14

              Bien d’accord.

              Toutefois je remarque que dans ces buzz, se retrouvent nombre des trolls !


            • Antoine Diederick 22 mars 2010 16:53

              a Lisa Sion, vous avez raison.....en réalité, il y a moyen de faire une très bonne « accroche » avec du « buzz », pourquoi pas....mais après faut assurer.....sinon c’est du vent, il y a moyen de présenter des articles avec un fond très sérieux sous l’apparence ’fun people" et dire de choses importantes....

              question de style....


            • caramico 22 mars 2010 10:50

              Laissez faire la sélection naturelle, beaucoup se décrédibilisent d’eux mêmes.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès