• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Ceux de la meute

Ceux de la meute

Leur liberté d'exécration

Robert et ses semblables...

Les réseaux sociaux, les sites participatifs hébergent en leur sein des vipères et des loups, des êtres qui ne pensent qu’à déverser leur bile sous le couvert d'un anonymat qui les préserve et leur assure cette morgue insupportable qui les voit fondre sur tous ceux qui ne pensent pas comme eux. Le propos est alors acide, virulent, haineux, violent, injurieux. Ils sont capables de tout et le plus souvent avec l’étrange passivité à moins que ce ne soit la complicité tacite de l’hébergeur.

Quel est donc leur but ? Soigner une névrose de type fortement pathologique ? Chercher à exister eux qui ne sont rien ou peut-être pas grand chose en dehors de la toile ? Se donner des allures de directeur de conscience sans conscience ? Toutes les raisons sans doute sont dans leur pitoyable nature. Le pire étant que les monstres se regroupent, fondent en meute sur une victime jusqu’à la décourager.

J’ai songé un temps quitter Agoravox tant l’endroit était complaisant avec Robert et les siens, ces charmants personnages qui lisent chaque jour quelques lignes de mon billet afin de pouvoir extraire un prétexte à vilénie ou ignominie. Ils sont passés maîtres dans l’art de dénigrer, de rabaisser, de moquer et pire encore, de cracher à la face de celui qui ne leur demande rien. Ils sont parfaitement libres de passer leur chemin mais pour eux, savoir que j’existe est parfaitement insupportable et ils le font savoir haut et fort.

Si la tolérance a une maison, ce n’est certes pas sur la toile qu’il convient de la chercher. Les coups bas pleuvent comme à Gravellote. Cela pourrait être distrayant s’il y avait moyen de percevoir un tant soit peu d’humour chez eux, mais de cela aussi ils sont totalement dépourvus. Ils sont bien à plaindre ces misérables qui n’existent ici que par le pouvoir de nuisance.

Ne leur jetons pas la pierre, ils ont sans doute leurs raisons. Un couple qui bat de l’aile, un travail médiocre, des aigreurs d’estomac, une maladie honteuse… Toutes les hypothèses sont permises et il appartient de se montrer indulgent devant leurs souffrances psychologiques. Je sais que des lecteurs se font un plaisir de venir lire le torrent de boue qu’ils déversent sur ma personne. S’ils trouvent cela amusant, j’avoue que parfois j’en ai ma soupe de leurs attaques en règle.

J’avais longtemps pris le parti de répondre avec distance et ironie. L’humour leur étant parfaitement étranger, cela m’amusait de les savoir perplexes devant ma réplique. Puis le ton s’est envenimé et les attaques personnelles sont même allées jusqu’aux menaces. J’ai du me résoudre à user de la censure. C’est sans doute leur accorder une petite victoire mais comment faire quand l’hébergeur se fait complice de tels agissements.

Je ne peux cependant que les remercier de me permettre de les mettre en lumière aujourd’hui par ce billet tout à leur gloire. Les citer serait cependant leur faire trop d’honneur. Vous n’avez qu’à passer lire les joyeusetés qu’ils déposent sous mes écrits comme des étrons malodorants. Je ne savais qu’écrire, il me donne ainsi l’occasion de remplir quelques lignes pour les évoquer. Voilà bien la seule utilité qu’ils peuvent avoir.

Je n’attends plus que ma radiation de ce site. Je pense que la logique de leur acharnement s’inscrit dans cet espoir. Je ne partirai pas de ma propre initiative, je veux seulement que cette plate-forme se dévoile et affirme, par cette mesure, combien elle est peu soucieuse de respecter la charte qu’elle prétend vouloir imposer à ses visiteurs. Ce sera alors la victoire de Robert et ses multiples complices ou avatars tout autant que la démonstration que la toile enfante plus de monstres que de merveilles.

Un lecteur, très amusé par leur prose fielleuse, m’a écrit ceci à leur propos. « Je les imagine tels des spadassins des romans de cap et d’épée, piaffant de rage et soulevant la poussière à grands coups de bottes rageurs, le pantalon bouffant, le large chapeau à plume, l’épée trop longue qui traîne par terre, la main sur le pommeau, le premier arrivé criant « A moi la garde ! » Effet comique garanti ».

En attendant ce moment, je poursuis ma route, n’obligeant personne à être en accord avec moi ni même à venir me lire. J’ai beau le leur expliquer, ces êtres malfaisants sont incapables d’accepter que ma perversion personnelle se réalise au travers de ces écrits quotidiens qui sont pourtant très faciles à ignorer. Eux ne le peuvent pas et en cela c’est grand honneur qu’ils me font en considérant que je les empêche de se sentir bien dans les brodequins guerriers !

Reconnaissancement leur.

Documents joints à cet article

Ceux de la meute

Moyenne des avis sur cet article :  4.08/5   (48 votes)




Réagissez à l'article

199 réactions à cet article    


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 15 février 13:46

    Il est juste regrettable d’associer le loup à ce que j’ai moi-même dénoncé. Je ne dévoile pas mon identité pour des raisons de prudence uniquement étant donné mes combats que je dois mener avec une certaine discrétion, mais si moi-même un jour il me venait l’envie d’écrire des articles, j’excluerais d’emblée ceux qui : dénigrent sans argumenter, si possible qui avancent des idées sans au moins citer les sources (j’avoue moi-même ne pas assez tenir compte de cette déontologie), qui n’ont comme objectif premier de descendre pour pouvoir se hauser,... en résumé ; : toute forme de manipulation perverse facilitée par l’anonymat. Au sophisme et à l’argumentation « qui tourne en rond » préféront le séraphisme qui apportent du miel à la ruche de la réflexion. Vous me direz : et la censure ?,....est-on obligé de laisser entre des fourmis chez soi sous prétexte de préservation animale. Celui offre un espace d’écriture a le droit de choisir ses lecteur,.. Amaury m’a éjectée. Très bien, rien de perdu.


    • C'est Nabum C’est Nabum 15 février 17:48

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Ce n’est qu’une expression


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 15 février 13:47

      Autrement, je ne sais qui est Robert,...


      • C'est Nabum C’est Nabum 15 février 17:49

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

        Cherchez le ici


      • juluch juluch 15 février 13:49

        pourtant c’est sympas une meute de loup et très intelligent.  smiley


        On est radié sur agora que lorsque l’on tient des propos particulièrement injurieux, racistes, insultant.

        mais le bannissement tient juste quelques jours.

        dites vous que toutes les tranches de la population lisent vos billets  smiley

        Et pi il y a eu du pire sur le forum....bien pire.

        haut les coeurs !

        • C'est Nabum C’est Nabum 15 février 17:49

          @juluch

          Il suffit de les prendre dans le sens du poil


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 15 février 13:50

          Respect minimum de l’espace offert : Il est juste regrettable d’associer le loup à ce que j’ai moi-même dénoncé. Je ne dévoile pas mon identité pour des raisons de prudence ; uniquement étant donné les combats que je mene avec une certaine discrétion. Mais si moi-même un jour il me venait l’envie d’écrire des articles, j’excluerais d’emblée ceux qui : dénigrent sans argumenter, si possible qui avancent des idées sans au moins citer les sources (j’avoue moi-même ne pas assez tenir compte de cette déontologie), qui n’ont comme objectif premier de descendre pour pouvoir se hauser,... en résumé ; : toute forme de manipulation perverse facilitée par l’anonymat. Au sophisme et à l’argumentation « qui tourne en rond » préféront le séraphisme qui apportent du miel à la ruche de la réflexion. Vous me direz : et la censure ?,....est-on obligé de laisser entrer des fourmis chez soi sous prétexte de préservation animale ? Celui offre un espace d’écriture a le droit de choisir ses lecteur,.. Amaury m’a éjectée. Très bien, rien de perdu.


          • C'est Nabum C’est Nabum 15 février 17:50

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.

            Pardon pour eux


          • Ouam Ouam 15 février 18:41

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.
            "En attendant ce moment, je poursuis ma route, n’obligeant personne à être en accord avec moi ni même à venir me lire. J’ai beau le leur expliquer, ces êtres malfaisants sont incapables d’accepter que ma perversion personnelle se réalise au travers de ces écrits quotidiens qui sont pourtant très faciles à ignorer.« 

            a vox va devenir un truc purement consensuel...et c’est bien dommage.

            je regrette que armaury t’ai exclus par exemple, il est qui ? dieu ?
            pour diriger une forme de pensée dominante la seule la vraie ?

            et lorsque des commentaires ou articles me soulent j’ai un secret, je zappe.
            Personne n’obligé d’écouter les pubs c’est tellement simple de baisser le son...
            pourtant les pubs sonts bien présentes mais ne t’affectent pas
            non ?
            bref...
             
             »j’excluerais d’emblée ceux qui : dénigrent sans argumenter"

            C’est le début du piège de la pensée restreinte


          • nono le simplet nono le simplet 15 février 13:50

            si’ j’en rajoute une couche on va m’accuser de complicité, je m’abstiendrai donc

            toute ma sympathie ! 

            • C'est Nabum C’est Nabum 15 février 17:50

              @nono le simplet

              Restez à l’écart vous avez raison vous m’avez assez souvent défendu


            • Verdi Verdi 15 février 13:53

              Bonjour C’est Babum,


              Je m’empresse de recommander votre papier. Je partage entièrement votre propos. J’ai eu à commenter récemment l’article de l’un de ces fous méchants, qui sévissent sous anonymat. 
              Je n’ai personnellement aucun scrupule à les censurer, sachant à quelle engeance j’ai affaire : des larves humaines malveillantes, mues par la volonté de nuire en permanence, des ratés, des hystériques, des fanatiques crétins, qui se servent d’Agoravox comme exutoire à leur frustration, probablement beaucoup d’impuissants, qui relèvent de la psychiatrie. 

              Je soutiens totalement votre point de vue. Voici la réponse que j’ai faite à l’un deux : 

              « Il y a ceux qui écrivent à visage découvert, avec un profil apparent et transparent, qui permet de clairement les identifier et de les situer... et les autres. Parmi ces autres, il y a les « mauvais », au sens de intrinsèquement méchant, c’est leur nature. Chaque mot écrit par eux transpire la haine. Ils restent planqués derrière leur anonymat pour continuer à commettre leurs saletés. Comme si Agoravox était l’exutoire de leur frustration, ou de leur vie ratée !

              Je ne suis pas le maître des lieux, je ne suis qu’auteur et accessoirement modérateur, comme vous et d’autres. J’exerce mon pouvoir de censure quand l’outrance du propos traduit la volonté systématique (chevillée aux corps) de certains auteurs d’écrire dans le seul but de nuire, en salissant, vitupérant, injuriant…

              Interrogez-vous, chaque fois que vous lisez un papier, sur les motivations de l’auteur. Surtout si sa fiche de présentation est vierge. J’ai un a priori négatif vis-à-vis des auteurs et commentateurs qui écrivent masqués derrière un pseudo, sans plus de renseignements les concernant.

              Agoravox ne peut rester crédible que si les auteurs respectent une éthique qui s’assimile à la déontologie à laquelle les journalistes devraient s’astreindre, ce qui, je vous l’accorde, n’est pas toujours le cas. »


              • Verdi Verdi 15 février 14:13

                @Verdi

                J’ajoute que ceux qui publient des commentaires injurieux ou manifestement malhonnêtes et qui n’ont pas le courage de s’afficher et de se présenter sont censurés. Je ne débats pas avec des ombres ou des fantômes, a fortiori lorsqu’ils se planquent, sous leur pseudo, pour mieux insulter, sans risque. 

              • nono le simplet nono le simplet 15 février 14:49

                @Verdi

                bonjour Verdi
                je crois qu’il est inutile de leur parler, ils disparaissent très vite couverts de honte smiley

              • Verdi Verdi 15 février 15:05

                @nono le simplet

                Bonjour nono le simplet,

                Un crétin ne connaît jamais la honte, il est trop con pour çà ! Mais vous avez entièrement raison, il faut éviter de leur parler, c’est mieux pour notre santé.  smiley

              • nono le simplet nono le simplet 15 février 15:09

                @Verdi
                je voulais dire que son com avait disparu smiley

                mais je suis d’accord à dire qu’il ne faut pas leur parler ... ce que j’oublie souvent mais c’est par jeu ...
                ils me font rire et j’aime bien les chatouiller de temps en temps ... j’ai honte smiley

              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 15 février 15:10

                @kelenborn


                Faux, éjectée par Rayski en personne. Parce que j’ai appuyé là où cela faisait mal,... 

              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 15 février 15:56

                @kelenborn


                J’imagine qu’en anar de droite l’humour à double entrée doit être considéré comme signe de dérapage incontrôlé alors qu’il s’agit simplement de se vêtir d’un scaphandre trompe-l’oeil pour nager parmi les requins (majoritairement d’extrême-droite fascisant et pro-sioniste dans lequel à ma grande stupeur Rayski nage comme un poisson dans l’eau,...). EJECTEE l’année passée,... et quelque coups de pieds bein sentis au passage. J’espérais pouvoir y aborder le problème de la GPA et de la PMA (époque fillon-filiation), mais j’ai découvert petit à petit son arrière plan sioniste. Voilà pour l’explication. 

              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 15 février 16:11

                @kelenborn

                Vous n’avez pas lu : La folle de Chaillot. Le plus timbré n’est pas celui qu’on croît,...

              • C'est Nabum C’est Nabum 15 février 17:52

                @Verdi

                Merci du fond du cœur
                Je suis moi-même sous un pseudonyme car c’est mon nom de scène et d’écriture
                 Je trouve qu’il y a une nuance de taille et il est aisé de m’identifier

                eux sont tapis dans l’ombre


              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 16 février 11:00

                @kelenborn


                J’ai joué le grand jeu ayant lu ses bouquins (eh oui). Genre, ici c’est Olga Bancic, si c’est pour les conneries de positions que tu prends sur Atlantico que je me suis fais assassinée, j’aurais changé de voie,...Cela l’a rendu FOU DE RAGE,...

              • Fergus Fergus 16 février 11:33

                Bonjour, C’est nabum

                A l’inverse de Verdi, je ne bloque pas Robert et consorts. Mais comme lui, j’approuve totalement la tonalité de ce billet en forme de coup de gueule totalement justifié !


              • Graal 16 février 11:47

                @C’est Nabum

                Puisque @Verdi y fait référence lorsqu’il écrit "J’ai eu à commenter récemment l’article de l’un de ces fous méchants, qui sévissent sous anonymat.", je vous invite à lire ce qu’il reste des échanges auxquels son intervention a donné lieu :

                https://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/gabegie-les-led-gratuites-pas-201457#forum5127995

                Hélas, son premier commentaire, celui qui contenait les termes les plus virulents et qui a déclenché la « discussion », a, mystérieusement, disparu. Seul lui-même pourrait expliquer pourquoi.

                « Merci du fond du cœur » Méfiez-vous, il est des baisers empoisonnés.

                (message initial supprimé. Merci Verdi !)


              • Graal 16 février 11:52

                @Fergus

                 Verdi ne se contente pas de bloquer des contradicteurs sur ses articles.

                Mais il fait aussi supprimer des commentaires gênants pour lui sur d’autres articles que les siens.


              • JC_Lavau JC_Lavau 15 février 13:56

                La langue française est superflue : les souriards suffisent à structurer la pensée de la meute.


                • C'est Nabum C’est Nabum 15 février 17:52

                  @JC_Lavau

                  Belle manière de dire


                • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 15 février 14:02

                  Je signale, que je ne suis ni sur Facebook, ni sur aucun autre réseau dit « sociaux ». Agora me suffit,..Je sais être lue par d’autres personnes que celles du site,


                  • Giordano Bruno 15 février 14:05

                    Je me réjouis que vous fassiez usage de la censure. On n’est tenu à aucun respect vis-à-vis de ceux qui ne nous respectent pas. Et j’espère pouvoir vous lire ici encore longtemps.


                    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 15 février 14:16

                      @Giordano Bruno


                      Il s’agit moins de censurer des opinions ou des arguments que de trier les bonnes ou mauvaises intentions sous-jacentes,....Ceux qui ne sont pas avec moi ne sont pas nécessairement contre-moi. Mais ceux qui contredisent pour le plaisir de contredire sont juste des « casse pieds » qui n’apportent rien.

                    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 15 février 16:15

                      @kelenborn


                      Avant de me traiter de cinglée, méditez ceci :Le premier acte qui se déroule à la terrasse de Chez Francis, en bordure de Seine, oppose un groupe d’hommes d’affaires peu scrupuleux en quête d’argent et de pétrole à une comtesse excentrique. Soutenue par Irma la plongeuse et ses amis, la comtesse, Aurélie ; mobilise les petites gens de Chaillot pour déjouer les plans criminels des deux hommes d’affaires.

                      Le second acte se passe dans un sous-sol de la rue de Chaillot qui est comme l’antre d’une sorcière, avec sa trappe… C’est le procès truculent des exploiteurs de l’humanité qui sont condamnés à disparaître — alors que réapparaissent les bienfaiteurs des plantes et des animaux. Du moins dans l’imagination optimiste de la Folle : « Il suffit d’une femme de sens pour que la folie du monde sur elle se casse les dents ! ».


                    • C'est Nabum C’est Nabum 15 février 17:53

                      @Giordano Bruno

                      Je considère à chaque fois que c’est une défaite de l’esprit mais comme ils en sont dépourvus, j’y suis contraint


                    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 15 février 21:34

                      @kelenborn


                      Sachez que pour le « pseudo » Gollum je suis une Troll sur Agora-VOX dont personne ne comprend rien aux commentaires. Effectivement, comme en quarante, mieux vaut parfois ne pas dire certaines chose trop clairement : Les poulets sont cuitsà point, je répète, les poulets sont cuits à points,...vous saisissez mieux,...

                    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 15 février 21:40

                      @kelenborn
                      Plutôt Rhinocéros :Au dernier acte, tout le monde devient rhinocéros, même Daisy et Dudard. Bérenger est le seul à réagir humainement et à ne pas trouver cela normal. Il s’affole et se révolte contre la « rhinocérite ». Dudard minimise la chose puis devient rhinocéros car son devoir est « de suivre ses chefs et ses camarades, pour le meilleur et pour le pire » (camaraderie enseignée dans les jeunesses hitlériennes et communistes). Et Daisy refuse de sauver le monde pour finalement suivre les rhinocéros qu’elle trouve soudainement beaux, dont elle admire l’ardeur et l’énergie. Néanmoins, après beaucoup d’hésitations, Bérenger décide de ne pas capituler : « Je suis le dernier homme, je le resterai jusqu’au bout ! Je ne capitule pas ! ».


                    • pipiou 15 février 14:16

                      « Se donner des allures de directeur de conscience sans conscience »

                      C’est pourtant ce que vous faites assez régulièrement dans vos articles.

                      Quand on voit que la censure est devenue courante parmi les auteurs d’Agoravox, sur un site qui prétend défendre la liberté d’expression, on se demande vraiment qui sont les « malfaisants ».

                      On en voit même qui font l’apologie de la censure. C’est de plus en plus beau.


                      • Gasty Gasty 15 février 15:21


                        Si la censure désigne différentes formes d’atteintes à la liberté d’expression, il en existe une autre qui est celle de blâmer, critiquer, insulter toutes actions, ouvrages afin de réduire au silence.
                         A 10 contre 1 , c’est pas très glorieux. Il n’est pas possible d’accepter ce que j’appellerais un harcèlement sous prétexte de censure parce que je pense qu’ici, il s’agit du harcèlement malfaisant de quelques individus dont le profil est parfaitement bien défini par l’auteur.

                        Je ne vois aucune liberté d’expression dans le harcèlement ou dans la volonté de nuire.


                      • C'est Nabum C’est Nabum 15 février 17:54

                        @pipiou

                        Vous voyez, le désaccord peut s’exprimer de manière convenable


                      • ZenZoe ZenZoe 15 février 14:35

                        Bah, à mon avis, la meilleure chose à faire est de les ignorer totalement, ils finiront bien un jour par claquer d’une overdose de bile.


                        • C'est Nabum C’est Nabum 15 février 17:54

                          @ZenZoe

                          Ils sont solides pourtant


                        • foufouille foufouille 15 février 15:15

                          "je veux seulement que cette plate-forme se dévoile et affirme, par cette mesure, combien elle est peu soucieuse de respecter la charte qu’elle prétend vouloir imposer à ses visiteurs."
                          je pense que tu peut toujours attendre car la modération est presque inexistante.
                          le bannissement est inutile puisque tu peut toujours utilisé un autre pseudo.
                          et comme beaucoup d’auteurs abusent du ban, ce ne sera pas éternel.


                          • nono le simplet nono le simplet 15 février 16:36

                            @foufouille
                            salut foufouille,

                            on s’est accroché pas mal de fois mais je n’ai pas souvenir , sauf erreur ou oubli, que cela soit sorti d’un certain cadre, je dirais « correct » même s’il a été vif ...
                            bien que ça me répugne j’ai fait appel deux fois à la modération et les coms cités ont été virés ( cela ne me concernait pas mais je les trouvais inadmissibles ) 
                            alors, j’ignore si des coms signalés n’ont pas été supprimés ...
                            pour le reste je me suis « auto censuré » des articles de certains auteurs qui avaient la main lourde, se sentant insultés quand on les contredisait ... du coup, je ne lis plus leurs articles ou parfois vite fait, histoire de ricaner dans ma barbe mais sans faire de commentaire ... je ne réponds plus non plus à quelques personnes que je considère sans intérêt ...ce me semble la seule manière raisonnable de me comporter ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès