• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Gouvernés par des fous

Gouvernés par des fous

Au moment où l’on s’interroge sur les retombées des décisions européennes, un économiste, Jacques Généreux fait un constat cruel : « nous sommes gouvernés par des fous ».

Jacques Généreux a le sens des formules.

Il fait un rapprochement cinglant entre la situation de la France, avant la dernière guerre mondiale et la situation actuelle d’une Europe prise dans la tourmente.

L’Allemagne, prise à la gorge par la dette que lui imposaient les alliés, suite à la première guerre mondiale, préparait une nouvelle guerre, pour en finir avec ce qu’elle considérait comme une cruelle injustice.

La France était en première ligne.

Churchill s’était exprimé clairement face aux futurs agressés :

« Vous aviez le choix entre le déshonneur et la guerre, vous avez choisi le déshonneur et vous aurez la guerre ». lien

(Hebdomadaire « Match  » du 29 septembre 1938, page 4).

L’histoire devait lui donner raison puisque quelques mois après Hitler allait envahir la Pologne.

La France suivra peu après.

Mais revenons à notre crise.

Face au surendettement des états, les européens se sont réunis et ont décidé d’un plan de 750 milliards d’euros. lien

Pour Jacques Généreux, il s’agit aujourd’hui d’une même logique.

« Ils avaient le choix entre déclarer la guerre à la spéculation financière et la terrasser une bonne fois pour toute, ou la soumission à la logique des marches financiers.

Ils ont choisi la soumission, et ils auront la guerre ».

Pour lui, rien n’a donc été résolu.

Les états proposent un nouvel endettement, ce qui ne fera qu’aggraver la situation, et qui prépare les prochaines attaques spéculatives.

Il n’y aucune mesure qui ait été prise contre la spéculation, contre la libre circulation des capitaux, et il y a au contraire l’instrumentalisation de la pression des marchés financiers, pour faire la purge d’austérité budgétaire et faire ainsi plaisir au grand capital.

Cette rigueur va être contreproductive.

C’est un peu comme si on mettait à la diète quelqu’un qui est déjà réduit à la famine.

Jacques Généreux martèle :

« la trêve que l’on a acheté pour quelques mois, n’a rien réglé, tous les problèmes de l’incohérence de l’union et de l’euro sont là, les problèmes de la dette publique sont là, que l’on va résoudre par plus de dette publique, donc par de prochaines banqueroutes, et puisqu’on ne fait rien contre les spéculateurs et qu’on est disposé à se soumettre à ce qu’ils exigent, ce qui va entraîner un K.O social, et à un climat de guerre civile rampante, parce que les peuples ne vont pas accepter ».

Il finit par conclure « je crois que nous sommes gouvernés par des fous ». vidéo

Il pense que l’erreur a été de temporiser, de s’en tenir à des effets d’annonce, de tempêter contre les spéculateurs, sans agir pour autant.

Pour Jacques Attali, les décisions prises par l’Europe sont inapplicables.

« Jamais les grecs ne mettront en œuvre un programme d’austérité aussi sévère que celui qu’on prétend leur imposer ». lien

Si l’on fait un petit retour en arrière, lors du sommet du G4, à Paris, en octobre 2008, on constate que les 15 mesures pour sortir de la crise financières se sont dégonflées comme un triste ballon de baudruche. lien

Pourtant tous les dirigeants présents l’avaient clamé haut et fort :

C’était la fin des paradis fiscaux, on allait voir ce qu’on allait voir !

L’un des 15 points décidés était carrément cocasse :

« Nous appelons à la création immédiate d’un collège de superviseurs pour surveiller les institutions financières transfrontalières, et la constitution d’une cellule de crise comprenant les superviseurs, les banques centrales, et les ministères des finances devrait être envisagée ». lien

Où sont-ils ces fameux « superviseurs » ? Ont-ils existé un jour ?

On voit le chemin parcouru.

Deux ans se sont écoulés.

Les belles paroles se sont envolées, la Grèce coule, et le navire Europe prend l’eau.

Ce qui confirme ce qu’écrivait Marx en soulignant l’impossible moralisation du capitalisme. lien

Les études et les textes commis à l’époque sont à relire avec attention.

Philippe Herzog, président de "Confrontation Europe" avait présenté pourtant une synthèse de deux ans de travail collectif sous le titre :

« Consolider l’union européenne pour sortir de la crise ».

« De nouvelles règlementations financières se préparent, mais non une nouvelle régulation du capitalisme, ou les rôles des agents publics et privés seraient différents de ceux que nous avons connus ». lien

Aujourd’hui le vernis s’écaille et la dure réalité apparait dans toute son cruauté.

Le plan européen de 750 milliards destiné à défendre l’euro à tout prix va bien évidemment dans le mur.

La fuite en avant s’accélère, et les nouveaux milliards sortis miraculeusement d’on ne sait où, vont contaminer à toute la zone euro la crise majeure de la dette.

Le maintien de la Grèce dans l’euro a déjà couté 110 milliards et si pour le Portugal et l’Espagne, l’Europe a déjà provisionné plusieurs centaines de milliards, on se demande qui pourrait financer les faillites à venir de l’Italie, ou de la France  ?

Un autre économiste, Nicolas Baverez explique clairement que l’emprunt n’est qu’un « pansement élégant pour cacher la gangrène de la dette française dont la cour des comptes souligne qu’elle n’a jamais été aussi élevée en temps de paix ».

Il ajoute :

« Loin de favoriser la croissance la dette publique paupérise la nation et alimente le chômage de masse ». lien

Il faut laisser le mot de la fin à Paul Jorion.

« Il fallait réagir le 10 avril dernier au plus tard ».

Il restait une maigre chance, mais l’Allemagne a trop temporisé, prise entre une élection (que la Chancelière a tout de même perdu), et une décision ferme pour sauver la Grèce.

Paul Jorion avait déjà annoncé avant tout le monde ou presque la « crise des subprimes », et dans cette vidéo, il fait le constat cruel de l’échec européen latent.

D’autant que les prétentions Européennes de contrôler le budget des états provoquent une réaction unanime de refus des états emprunteurs.

Comme disait mon vieil ami africain :

« Seul un idiot mesure la profondeur de l’eau avec ses deux pieds ».


Moyenne des avis sur cet article :  4.65/5   (79 votes)




Réagissez à l'article

131 réactions à cet article    


  • dominique 18 mai 2010 09:02

    Bonjour Olivier
    On en vient presque à regretter le temps du troc. L’avantage était d’échanger des valeurs matérielles et non du vent. Car actuellement peu de nos dirigeants ont autre chose à nous proposer que des promesses


    • olivier cabanel olivier cabanel 18 mai 2010 09:08

      Dominique,
      le troc est un moyen d’échange qui n’est pas abandonné par tous,
      les « SEL » en sont une illustration
      voici un lien :
      http://www.selidaire.org/spip/rubrique.php3?id_rubrique=211

      au sujet du gouvernement, les promesses ont fait long feu, aujourd’hui le décor tombe, et on constate l’étendue des dégâts.
      merci de ton commentaire.
       smiley


    • olivier cabanel olivier cabanel 18 mai 2010 10:00

      Razzara,
      les français sont des veaux, (c’est le grand Charles qui l’avait dit en premier), mais ils sont aussi incroyablement naïfs.
      ils ont élu Sarkozy et ont vraiment cru à ses promesses.
      indécrottables !
      ils sont prêts à raboter sur tout, comme de petits moutons qui partent à l’abattoir.

      un ministre aurait lancé l’idée de diminuer son salaire ?
      provocation, gag ?
      je ne sais pas son nom, j’ai entendu çà furtivement...
      si quelqu’un à des précisions ?
      à+
       smiley


    • Agor&Acri Agor&Acri 18 mai 2010 14:29


      @ Olivier Cabanel :
      « si quelqu’un à des précisions ? »

      Voici des précisions :

      "Le Journal du dimanche a interrogé huit ministres et secrétaires d’Etat - sur un total de quarante - pour savoir ce qu’ils en pensaient. La plus inconditionnellement prête à gagner moins d’argent est Rama Yade. « Il n’y aurait aucune raison de demander des efforts aux Français sans que nous en fassions de même », affirme la secrétaire d’Etat aux Sports. 

      Nathalie Kosciusko-Morizet et Bruno Le Maire seraient d’accord. « Si la décision est collective » assure la secrétaure d’Etat au Développement de l’économie numérique, « si le Premier ministre et le Président le veulent » précise le ministre de l’Agriculture. Valérie Pécresse va dans leur sens « pour le symbole » et non pour l’économie ainsi réalisée. « Nous sommes moins payés que certains hauts responsables de nos administrations ou nos opérateurs », lâche a ministre de l’Enseignement supérieur. Quant à la ministre de l’Economie Christine Lagarde, qui assure que sa rémunération a baissé par rapport à 2005, elle s’attaquerait volontiers aux autres dépenses des ministères (voitures, personnel, réceptions...).

      Face au camp des « pour », les trois ministres interrogés par le JDD à s’avouer « contre » avant le même argument. Eric Woerth, ministre du Travail, François Baroin, ministre du Budget, et Georges Tron, secrétaire d’Etat à la Fonction publique, défendent que la rémunération des ministres est indexée sur le traitement des fonctionnaires et que « il n’est pas question » en France, selon la formule d’Eric Woerth, de baisser les salaires des fonctionnaires. Et François Baroin « se méfie des décisions démagogiques.« 

      (http://www.leparisien.fr/politique/rigueur-des-ministres-prets-a-baisser-leur-salaire-15-05-2010-923221.php)

      Mais tout ça ne que de l’amuse-people. Sans intérêt.

      Le vrai fond du problème auxquels les populations sont confrontées est que nous sommes gouvernés par des fous...mais vraiment des fous dans le sens »psychopathique" du terme.

      Et ceci explique pourquoi on en est là et pourquoi demain s’annonce pire si on ne fait pas barrage à leur folie.

      Lire par exemple cet article :

      Le crépuscule des psychopathes

      http://www.futurquantique.org/?p=47

      Olivier, à quand un article sur la ponérologie politique ?

      Qques liens : 

      http://forum.doctissimo.fr/viepratique/Actualites/ponerologie-politique-sujet_8041_1.htm
      http://quantumfuture.net/fr/article-lkj-ponerologie01.htm)
      http://www.futurquantique.org/?p=6071

      Bcp de gens ignorent totalement ce versant des choses, qui saute pourtant aux yeux dès...qu’on les ouvre  smiley


    • gimo 19 mai 2010 06:23

      bonjour olivier
       bon article !!
       je pose la question !! QUI SONT LES FOUS EUX ?  OU NOUS  ?, ?

       

        • Ce que je trouve inacceptable fou ou sadomasochiste 

          c’est QUE LES citoyens sont toujours surpris de constater

        • que les voleurs politiques pillent et abusent de tout

        • d’un commun accord directe entre tout les personnes

        • qui tient profit et de gros avantage

        • de l’argent public

        • et indirecte commande de l’État et autres

        • et par les associations 2,sur 3 sont des (« cheval de Troie  »)

        • qui drainent des fonds pour les politiques

        • soit de donneurs (subvention )à re- preneurs de cet même argent

           

        • Seul votre vote leur permet et ils sont carte blanche une folie que cela !!!!!

          Mais c’est votre vote aveugle et illimité qui permet ce pillage

        • le fait

          qui donné sans conditions ni contrôle ni d’avoir droit à la parole

           qui permet ce « braquage »des peuples

        • sous prétexte de gouverner et de diriger le pays

        • sans donner compte à qui que ce soit

        • c’est votre vote qui leur permet de se faire leurs propres lois pour eux pour être protégés de tout abus et vol de l’argent public

          c’est votre vote qui permet de se payer au prix de leur plaisir et touts les privilèges qui vont avec !!! un enfant peut le comprendre avec aise elliptiquement !!!!

          Alors pourquoi les adultes FONT CETTE FOLIE ?

          la réponse est dans la question !!!!

          c’est votre vote qui permet d’être en toute impunité quoique ils fassent

          de vivre mieux que LOUIS XIV (le petit louis un rigolo à côté d’eux)

          Un fou ne leur donnerait peu-t’être pas ce vote de cette façon

          qui leur permet d’être de la sorte propriétaire d’un pays 

          avec ces valets qui bossent pour eux  et si ils n’ obéissent point !!!

          alors 

          on leur envoi les mercenaires (police et autres) pour rentrer dans les rangs

          votre vote c’est pour eux un droitd’éclavage donner par vous !!!

           pour vous soumettre à leur domination et de faire ce qui leur convient

          de vous taper exploiter mépriser (pour d’être des serviteurs esclave)

           

          je ne comprends pas c’est hors de tout logique

          avec VOTRE VOTE vous avez crée une une hydre de 10 million de ht fonctionnaires (nationale et européenne par pays

          politique inclus et comme amis les financiers

          cela vient a dire 

          de signer un contrat sans savoir ce qu’il stipule et énoncer expressément dans un acte quelque conditions obligatoires

          alors étonnamment c’est même à la limite(BIZARRE,et FANTASQUE,ou être pire que fou

          je vous pose cette question signeriez vous un chèque en blanc

        • pour des gens que vous connaissez à peine !!!! et même !!

          Alors pourquoi le faite vous pour les politiques

        •   (signer un chèque en blanc) par votre vote ?,

          touts les problèmes et vos misères viennent de là  !!!! point

          c’est beau !!! le DOIT DE vote avec un chèque en blanc
          la question c’est de savoir !!!! pour QUI !!!

           


    • olivier cabanel olivier cabanel 19 mai 2010 06:34

      Gimo,
      bien évidemment, ce sont eux les fous,
      et ce ne sont pas nous qui les avons élus.
      non pas que je dénie que sarkozy ait été élu par 53% du peuple, mais je ne crois pas qu’il ait réellement le pouvoir,
      déjà, il y a les énarques qui entourent le pouvoir, et qui sont toujours les mêmes quels que soient les élus,
      ensuite, comme le dit Généreux, parce que se sont les banques qui ont le pouvoir,
      et que malheureusement, les états ont accepté cet état de fait.
      comment réagir ?
      on se serait tenté de dire que le pouvoir est dans la rue, comme disait la génération 68, mais ce serait oublier que mai 68 a accouché d’une souris,
      bien sur, il y a eu augmentation des salaires, mais elle a été suivie par une augmentation du cout de la vie, qui a plongé les citoyens dans la situation précédente,
      idem pour 1789, ou le peuple a bien confisqué le pouvoir aux nobles, mais s’est fait déposséder de ce pouvoir par la grande bourgeoisie, peu de temps après,
      il y a donc une troisième voie.


    • Jmbasquiat Cestmoi 20 mai 2010 23:40

      Loi Le Chapelier 14 juin 1791 :


      Art. 2. Les citoyens d’un même état ou profession, les entrepreneurs, ceux qui ont boutique ouverte, les ouvriers et compagnons d’un art quelconque ne pourront, lorsqu’ils se trouveront ensemble, se nommer ni président, ni secrétaires, ni syndics, tenir des registres, prendre des arrêtés ou délibérations, former des règlements sur leurs prétendus intérêts communs.


      Art. 4. Si, contre les principes de la liberté et de la constitution, des citoyens attachés aux mêmes professions, arts et métiers, prenaient des délibérations, ou faisaient entre eux des conventions tendant à n’accorder qu’à un prix déterminé le secours de leur industrie ou de leurs travaux, lesdites délibérations et conventions, accompagnées ou non du serment, sont déclarées inconstitutionnelles, attentatoires à la liberté et à la déclaration des droits de l’homme, et de nul effet ; les corps administratifs et municipaux seront tenus de les déclarer telles. Les auteurs, chefs etinstigateurs, qui les auront provoquées, rédigées ou présidées, seront cités devant le tribunal de police, à la requête du procureur de la commune, condamnés chacun en cinq cent livres d’amende, et suspendus pendant un an de l’exercice de tous droits de citoyen actif, et de l’entrée dans toutes les assemblées primaires.


      Art. 8. Tous attroupements composés d’artisans, ouvriers, compagnons, journaliers, ou excités par eux contre le libre exercice de l’industrie et du travail appartenant atoutes sortes de personnes, et sous toute espèce de conditions convenues de gré à gré, ou contre l’action de la police et l’exécution des jugements rendus en cette matière, ainsi que contre les enchères et adjudications publiques de diverses entreprises, seront tenus pour attroupements séditieux, et, comme tels, ils seront dissipés par les dépositaires de la force publique, sur les réquisitions légales qui leur en seront faites, et punis selon tout la rigueur des lois sur les auteurs, instigateurs et chefs desdits attroupement, et sur tous ceux qui auront commis des voies de fait et des actes de violence.


    • Immyr Immyr 18 mai 2010 09:28

       On n’est gouverné que par les fous que nous élisons.

       La folie de leur action n’apparaît qu’aux yeux de la part la plus précaire de notre société. En se plaçant du côté des possesseurs du capital, dans le sens ig-noble du terme (dans la définition de Marx, le capitaliste étant les possesseurs des moyens de productions, j’ai volontairement exclu de la liste les artisans), les actions de ces mêmes décideurs prennent tout leur sens.

       Nous les élisons par peur. Par peur de perte de contrôle sur notre destinée (précarité, insécurité,...). Par peur d’avoir peur. Ce ne sont les gens les plus qualifiés qu’on élit, mais les gesn qui ont le plus « l’air » d’avoir le contrôle. « L’air » est le domaine des médias, on peut donner aux élus l’air que l’on veut. Les médias étant contrôlés par les mêmes grands capitaux, le boucle est bouclé.

       Pour reprendre une des formules d’Olivier Cabanel, comme me disait mon vieil ami français :
      « La première raison de la servitude volontaire, c’est l’habitude. »
      « Les tyrans ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. »
      « Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. »
       (Discours de la servitude volontaire d’Etienne de la Boétie)


      • Immyr Immyr 18 mai 2010 09:55

        @Marc Gelone

         Il y a, selon Littré, plus de 20 définitions différentes au mot « servir ».
         - Je prends la définition : être à un maître comme domestique
         - Je comprends de votre phrasé, la définition : servir à, être destiné à tel ou tel usage.

         Mais même dans cette définition, les SDF servent à quelque chose.
         Comme dirait mon ami américain, George Carlin :

        "You know how I define the economic and social classes in this country ? The upper class keeps all of the money, pays none of the taxes. The middle class pays all of the taxes, does all of the work. The poor are there... just to scare the shit out of the middle class.« 

         »Savez-vous comment je définirais l’économie et les classes sociales dans ce pays ? La haute société qui garde tout l’argent et ne paye aucune taxe. La classe moyenne qui paye toutes les taxes et fait tout le boulot. Et les pauvre qui sont là pour induire la terreur à la classe moyenne de ce qui peut leur arriver."


      • olivier cabanel olivier cabanel 18 mai 2010 10:03

        merci Immyr de votre commentaire,
        je crois que nous élisons ceux qui nous gouvernent par naïveté,
        ils promettent et nous y croyons.
        il manque dans nos démocraties un « collège de sages » capable de destituer celle ou celui qui au bout de 3 ans de mandat n’a pas tenu ses promesses.

        et surtout, il faudrait que les votes blancs soient comptabilisés.


      • olivier cabanel olivier cabanel 19 mai 2010 06:36

        marc Gélone,
        vous vous étiez exprimé sur le thème du racisme dans l’article consacré à la burqa,
        et votre commentaire est dans la droite ligne,
        vous pratiquez l’exclusion,
        qui aimez vous a part ceux qui vous ressemblent, et à part vous même ?
        drole de monde.
         smiley


      • gimo 19 mai 2010 09:42

        @ immyr


         « Je comprends de votre phrasé, la définition : servir à, être destiné à tel ou tel usage. »

        1.oui !!!!je sers 1 fois tout les 5 ans de legitimateur pour eux !!(!pour ce goinfrer)
         
        2.après je suis serviteur vite- -heure  à la prochaine élection vive le vote !!
        notre sal- c-ut /l  !!

        3.et la je suis ser-f tout court !!

        4.et à la fin je suis ser-viette éponge !!! pour la  ( dette)
         


      • pmxr pmxr 18 mai 2010 09:30

        Quand les fous danseront ... Nicolas et Angela ne feront parti de l’orchestre !


        • Voris 18 mai 2010 09:36

          Encore si c’étaient des fous géniaux. Mais ce sont des fous idiots !

          Ironique : Le charismatique président de l’Europe nommé « démocratiquement » par les copains va régler tous les problèmes !



            • olivier cabanel olivier cabanel 18 mai 2010 09:50

              Jean Pierre Llabrès,
              bonjour,
              j’ai évoqué çà dans un article déjà ancien, qui vous a peut être échappé ?
              en tout cas voici le lien
              http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/capitalisme-l-impossible-67110
              si vous voulez répondre sur cet article, je vous y rejoindrais sans problème.
               smiley


            • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 18 mai 2010 10:07

              olivier cabanel (xxx.xxx.xxx.226) 18 mai 09:50

              Vu et répondu  18 mai 10:03


            • patdu49 patdu49 18 mai 2010 09:43

              article interressant, il aurait fallut préciser par des fous DANGEREUX ..

              car certains qualifiés de « fous » sont bien innofencifs dans la société .. et pas dangereux pour les autres, le sont + pour eux mêmes, ou sont à même de se faire abuser ..

              alors que là, nos « fous », qui dirigent bien des états, sont souvant de dangereux pervers narcissiques, dénués d’humanité, à tendances sadiques ..


              • olivier cabanel olivier cabanel 18 mai 2010 09:54

                Patdu49,
                je crois que ces fous sont surtout très mal conseillés,
                et nous commençons a en payer les pots cassés.
                et j’ai bien peur que ce ne soit que le début.

                que pensez vous de cette proposition des ministres de baisser leur salaires ?
                provocation ? qu’en penses le petit prez qui s’est augmenté il y a 3 ans de 240% ?
                va-il rendre le trop perçu ?
                qui va rembourser les 5050 euros gaspillés par personne pour le repas du sommet de la méditérranée ? et la douche de 216 000 euros, et le jet privé de joyandais (116 500 euros) et les 2 milliards d’euros du vaccin h1n1 pour une grippette ?
                 smiley


              • Vilain petit canard Vilain petit canard 18 mai 2010 09:46

                Particulièrement bien vu. Nous sommes gouvernés par des fous, qui, en prime, sont un peu cons, il faut bien le dire. Et à la botte du pouvoir de l’argent, ce qui n’arrange rien. Le résultat c’est que ça va péter, et voilà.


                • olivier cabanel olivier cabanel 18 mai 2010 09:56

                  Vilain petit canard,
                  oui, bien à l’évidence, çà va péter.
                  et vous rappelez vous de celui qui a dit çà en premier, et qui en a même fait un livre ?
                  http://www.amazon.fr/%C3%87a-Mal-Finir-Fran%C3%A7ois-L%C3%A9otard/dp/2246737915
                  françois Léotard, un ex ministre ump.
                   smiley


                • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 18 mai 2010 10:20

                  Vilain petit canard (xxx.xxx.xxx.67) 18 mai 09:46

                  « Le résultat c’est que ça va péter, et voilà ».

                  Au lieu de « faire péter » peut-être serait-il plus judicieux et intelligent de réfléchir à d’autres alternatives ? Non ?...


                • olivier cabanel olivier cabanel 18 mai 2010 10:24

                  Jean Pierre Llabres,
                  on voit la démocratie bafouée chaque jour un peu plus,
                  le non français au projet européen a été habilement contourné,
                  les promesses de 2007 sont parties en fumée,
                  les gaspillages d’état ne sont pas sanctionnés : seulement dénoncés par la cour des compte, et le pouvoir s’assoit dessus,
                  la liste est si longue, et les alternatives si éloignées...


                • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 18 mai 2010 10:31

                  olivier cabanel (xxx.xxx.xxx.226) 18 mai 10:24

                  « la liste est si longue, et les alternatives si éloignées... »

                  Quelles alternatives ?


                • Vilain petit canard Vilain petit canard 18 mai 2010 16:54

                  Ah mais Jean-Pierre, je réfléchis activement à d’autres solutions, seulement on est 60 millions et je ne suis pas sûr que tout le monde soit aussi constructif  !!


                • Ronald Thatcher rienafoutiste 18 mai 2010 10:00

                  Pas si fous... pas si fous
                  je pense que les gourvernements francais, allemand, et d’autres larbins, participent d’une vaste operation qui consiste a saboter les acquis sociaux et de solidarités dans la zone euro. Aux ordres de qui ? de quoi ? toujours est-il que le peu de solidarité qu’il reste dans certains pays s’évaporera sous le souffle de la déflagration, pour ne laisser qu’un paysage vierge de tout obstacles, ou un monde parfait pour le « capitalisme criminel » pourra s’épanouir librement. Nos gourvernements n’ont qu’à faire le sale boulot, formater l’opinion public, reprimer les révoltes, endormir la foule... un vrai travail de fous.


                  • olivier cabanel olivier cabanel 18 mai 2010 10:06

                    rienafoutiste,
                    mais le peuple va-t-il se laisser plumer sans réagir ?
                    c’est la question que je me pose.
                    le mensonge à les jambes courtes, et la vérité finit toujours par le rattraper.
                     smiley


                  • HELIOS HELIOS 18 mai 2010 12:30

                    L’idée de depart c’est de foutre une telle merde que seule la revolution des peuples sera possible.
                    Et a partir de la on construit une europe genre « un seul etat » et non pas un conglomerat ingouvernable, capable de rivaliser avec les autres etats continents.

                    Dommage que cela sacrifie une ou plusieurs generations et ecrasent de vraies cultures millenaires... mais qui en a quelque chose a foutre ?


                  • olivier cabanel olivier cabanel 18 mai 2010 22:19

                    Helios
                    et si au lieu d’essayer de construire une europe, on essayait l’étape suivante ?
                    un monde.
                     ?
                     smiley


                  • frédéric lyon 18 mai 2010 10:10

                    Les policiers de la DCRI ont procédé le week-end dernier et hier en région parisienne à l’interpellation de douze islamistes présumés sur commission rogatoire d’un juge d’instruction parisien, a-t-on appris aujourd’hui de sources proches de l’enquête.

                    Ces interpellations ont été réalisées par les policiers de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) sur commission rogatoire du juge d’instruction antiterroriste Thierry Fragnoli, selon une de ces sources. Ces personnes ont été interpellées en région parisienne et à Paris.

                    Ces douze personnes, dont certaines sont d’origine tunisienne, ont été placées en garde à vue, susceptible de durer quatre jours en matière d’antiterrorisme, dans les locaux de la DCRI à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine).

                    Fait gaffe Cabanel !



                    • olivier cabanel olivier cabanel 18 mai 2010 10:13

                      lion,
                      vous devriez écouter mes conseils :
                      allez jouer dans le bac à sable avec votre seau et votre pelle.
                      les cheveux sur la soupe donnent un mauvais gout au potage.
                      dixit mon vieil ami africain
                       smiley



                      • olivier cabanel olivier cabanel 18 mai 2010 10:26

                        Brieli,
                        belle photo,
                        elle montre bien combien notre situation les préoccupe.
                        ils s’amusent au fouquet’s
                        comparent discrètement leur montres respectives,
                        comptent leur bel argent...

                        et les gentils français sont prets à travailler encore plus longtemps,
                        alors que demander de plus ?
                         smiley


                      • JL JL 18 mai 2010 10:25

                        Bonjour Olivier, j’ai, moi aussi écouté attentivement Jacques généreux. Je l’écoute toujours attentivement, mais vous, vous en parlez, et c’est bien.

                        Il a dit : « Ils avaient le choix entre déclarer la guerre à la spéculation financière et la terrasser une bonne fois pour toute, ou la soumission à la logique des marches financiers. Ils ont choisi la soumission, et ils auront la guerre ».

                        N’est-ce pas quelque part, ce que Alain Badiou qualifie de néo-pétainisme ?

                        « La « rupture », c’est quoi ? Le démantèlement des acquis sociaux, le fait que les riches paient moins d’impôts, qu’on privatise de façon rampante l’université, qu’on donne les coudées franches aux affairistes. Cette façon de déguiser une soumission au capitalisme mondialisé en révolution nationale relève en soi du « pétainisme », au sens formel. » (Alain Badiou)

                        De fait, l’UE est aux mains des Chicago boys. Christine Lagarde en est !


                        • olivier cabanel olivier cabanel 18 mai 2010 10:28

                          JL,
                          très franchement j’ai beaucoup de peine à faire un rapprochement entre Petain et Généreux,
                          je les sens plutot aux antipodes l’un de l’autre.
                          d’ailleurs la phrase qu’il attribue avec justesse à Churchill était prononcée devant, entre autres, Daladier...autant dire Pétain.
                          c’est justement ce que dénonce Généreux.
                          non ?


                        • olivier cabanel olivier cabanel 18 mai 2010 11:08

                          Chantecler,
                          tu as raison, je préfère cette lecture !
                          j’ai la même analyse que toi, et bien évidemment lorsqu’ils auront bien usé les élus en place, d’autres suivront...
                           smiley


                        • olivier cabanel olivier cabanel 18 mai 2010 11:11

                          chantecler,
                          le conseil national de la résistance ? PNR ou CNR ?
                          c’est bien de çà qu’il s’agit ?
                          je crois qu’ils sont nombreux ceux qui sont depuis quelques années « en résistance »,
                          c’est une bonne idée.
                           smiley


                        • pmxr pmxr 18 mai 2010 10:45

                          D’accod sur le constat de Jacques Généreux... quand aux remèdes qu’il propose ... j’ai un doute !
                          ...et la marmotte elle met le chocolat dans le papier d’aluminium ! smiley


                          • Gabriel Gabriel 18 mai 2010 10:48

                            Bonjour Olivier,

                            Non nous ne sommes pas gouverné par des fous. Nous sommes gouverné par la mafia de la finance qui a déclaré la guerre aux citoyens. Car ne nous leurrons pas, nous sommes bien en guerre. Une guerre économique mise au point par les élites mafieuses afin de prendre le contrôle de la planète en asservissant les peuples par la peur et la misère. Je ne vois aucune solution humainement raisonnable pour les arrêter. Seule, malheureusement, une révolution sanglante des peuples afin de reprendre en main leurs destinée pourra changer la donne.


                            • sisyphe sisyphe 18 mai 2010 11:37

                              D’accord avec Gabriel.

                              Non, nous ne sommes pas gouvernés par des fous, mais par les valets des mafias financières, qui savent très bien, elles, ce qu’elles font, et où elles vont.

                              La guerre déclarée aux démocraties est tout à fait consciente et volontaire, pour laisser le champ (de tir) libre aux spéculateurs, et imposer, définitivement, le système libéral de privatisation du monde.

                              Stratégie dument élaborée, et à laquelle se plient, dociles, serviles, les dirigeants politiques, tenus par les lobbies, les banques, les « marchés » (terme pratique pour parler des mafias)...

                              Pas de folie là-dedans ; mais l’adhésion à un système dictatorial qui ne considère que l’intérêt à très court terme de la poignée des nouveaux maîtres du monde.

                              Un système qui se dirige, lui, droit vers le gouffre, où seront précipités la plupart des citoyens du monde, quand les décideurs, eux, s’en tireront, comme toujours, sans trop de dommages...

                              On voit mal, effectivement, à part une légitime révolte des peuples (qui risque d’être sanglante, vu le cycle probable ; manifestations-répressions- instauration de lois d’exception- régime autoritaire) ce qui serait susceptible de changer la donne que les dirigeants politiques, eux, de toutes façons, se refuseront de faire...

                              Résistance passive et active, campagnes de mobilisation autour de mouvements de consommateurs, d’associations de citoyens, refus civiques, grèves générales ; tous les moyens de résistance sont à utiliser, pour essayer d’empêcher celui que finiront par choisir les tenants du pouvoir financier ; l’inévitable guerre militaire....


                            • ZEN ZEN 18 mai 2010 12:39

                              Bien d’accord avec Gabriel et Sisyphe
                              Parler de folie( comme « l’argent fou » de A.Minc), c’est noyer le poisson et faire l’économie d’une analyse (ce que ne fait pas Généreux, dont les propos sont très clairs et très forts)


                            • PhilVite PhilVite 18 mai 2010 13:00

                              Comme vous.
                              Je crois que J. généreux a employer le mot « fous » pour éviter d’employer le mot « ordures », qui pourtant conviendrait mieux, mais porterait d’autres conséquences.


                            • alberto alberto 18 mai 2010 13:02

                              Bien d’accord avec Gabriel, Sisyphe et Zen !

                              Olivier : tu ne crois pas que les fous sont ceux qui vont aux urnes comme les veaux vont à l’abattoir ?

                              Je crains d’ailleurs que la mafia internationale qui est à la manœuvre ait quelques articles de rechanges dans les rangs du PS au cas ou... 

                              Bien à vous.



                            • sisyphe sisyphe 18 mai 2010 13:48

                              @ darius

                              S’il n’y a que des exemples aussi débiles et caricaturaux pour dénoncer le pseudo « socialisme » , du niveau des brèves de comptoir du Café du pochtron et des cons réunis, même pas besoin d’argumenter ; l’imbécilité est tellement flagrante qu’elle le fait toute seule... smiley

                              Sinon, cette intervention est totalement hors-sujet ; il n’est pas question, ici, de socialisme, mais bien du libéralisme au pouvoir dans le monde...

                              Des problèmes de lecture... ou de compréhension ?
                               smiley


                            • ZEN ZEN 18 mai 2010 14:19

                              Si la notion de « folie » est inappropriée, voire obscurcit ou interdit l’analyse, celle d’irrationnel a sa place dans les phénomènes financiers
                              Un petit papier stimulant ICI...


                            • olivier cabanel olivier cabanel 19 mai 2010 06:43

                              sisyphe,
                              oui,
                              le système capitaliste va dans le mur,
                              il ne se nourrit que des échecs,
                              il lui faut donc « une bonne guerre » pour repartir à zéro,
                              jusqu’à la prochaine « bonne guerre »,
                              il faut donc changer de système,
                              un système ou l’argent n’est plus roi, et ou les valeurs de la république sont enfin appliquées,
                              liberté : elles sont rognées chaque jour un peu plus,
                              égalité : lorsque les écarts de salaire sont de 1 à plus de 300, l’égalité se fait la malle
                              fraternité : (ou solidarité), elle consiste à ne pas vivre seul, et partager, être solidaire de l’autre, mais çà, inutile de faire un dessin, aujourd’hui, c’est chacun pour soi et que le meilleur gagne

                              voilà ou nous en sommes, même si c’est caricatural.
                               smiley


                            • Thierry LEITZ 18 mai 2010 10:52

                              Quand on vote avec des motivations telles que « pouvoir d’achat » ou « sécurité » ou « retraites » c’est insuffisant pour envisager un projet de société élevé.

                              Aux motivations mesquines, un vote aveugle qui écoute ce qui parait aller dans le sens de SES intérêts.

                              Et cet égoïsme inconscient souvent est exploité par les vrais dirigeants économiques qui ont acheté les médias avec lesquels ils font la com de dirigeants « accomodants »...

                              Pensez Justice, et vous comprendrez que personne n’est à la hauteur de l’enjeu. Pas un homme sur terre qui soit assez Juste, assez Fort, assez Sage et Durable pour impulser la bonne direction.

                              C’est le travail de Dieu, pas des humains. Il le fera quand on ne s’y attend pas. C’est proche. smiley
                              « Ce Jour viendra comme un voleur » (II Pierre, chap3)


                              • olivier cabanel olivier cabanel 19 mai 2010 06:43

                                thierry,
                                « ce jour viendra comme un voleur »
                                (décembre 2012 ?)
                                 smiley


                              • Barrous Barrous 18 mai 2010 10:56

                                Brillant ce Généreux smiley

                                Cependant, je trouve dommage qu’il ne soit pas remonté plus loin dans la source du problème, à savoir pourquoi les états sont obligés de s’endetter continuellement pour pouvoir se financer.

                                Apparemment, il est pour le traité de Maastritch, et j’aurais aimé savoir pourquoi ! J’espère que ce n’est pas pour le classique : quand les états peuvent emprunter auprès de leurs banques centrales, ils ne sont pas responsabilisés, empruntent à gogo et finissent par créer de l’inflation. Il suffit d’un peu de régulation interne pour éviter ça.

                                J’ai aimé spécialement certains passages :
                                - quand il dit que ce système a été créé pour mettre la corde au cou des pays pauvres
                                - que l’idéal pour le capital est un plan de rigueur asservissant les peuples pour pouvoir en tirer un max de bénéfices
                                - quand il explique que ce système, s’il ne s’était pas attaqué à ceux qui l’ont créé, se serait retourné contre les pays pauvres à travers la spéculation sur les matières premières. Justice rendue alors smiley

                                A mon avis, la vraie source du problème est la cupidité de la société moderne ! Ceux qui croient en ce système se divisent en deux catégories : ceux qui l’ont inventé, qui savent que c’est une arnaque et en profitent un max, et ceux à qui on a vendu la mèche, en leur faisant croire que l’idéal est de faire travailler son argent pour soi et de gagner des milliards en brassant de l’air. En même temps, on a dit à ces gens que les religions c’est de la merde, que l’homme moderne a dépassé leurs principes archaïques grâce à la science, qu’il ne faut pas se faire chier avec ces histoires d’usure et de spéculation (interdits par les religions), que la morale c’est pour les cons, ici c’est le plus fort qui gagne, et c’est normal puisque c’est prouvé scientifiquement grâce à un certain naturaliste amateur nommé Darwin !

                                Bref, l’immoralité capitaliste se retourne contre ses créateurs et contre ceux qui y ont cru sans se poser la question de savoir si c’était moral et juste envers tout le monde. On va commencer à payer le prix de la souffrance qu’on a causé aux pays pauvres, en pillant leurs richesses et en les étranglant par ce système d’argent dette qu’on a inventé.


                                • SALOMON2345 18 mai 2010 12:20

                                  à Barrous

                                   Accord total, sans réserve, et pour le cynisme encore il est bon de préciser que contrairement à ce que ces vautours sans foi ni loi affirment : ce n’est pas l’argent qui n’a pas d’odeurs mais les nez qui ont perdu leur odorat...


                                • Barrous Barrous 18 mai 2010 15:41

                                  @SALOMON2345
                                  « ce n’est pas l’argent qui n’a pas d’odeurs mais les nez qui ont perdu leur odorat... » : très belle métaphore smiley


                                • olivier cabanel olivier cabanel 19 mai 2010 06:48

                                  Barrous,
                                  et on va aussi subir de plein fouet le pouvoir de la nouvelle gouvernance mondiale : celle de la Chine.
                                  elle s’est appuyée sur « une logique appelée communiste » pour s’enrichir,
                                  à produit en quantité pour pas cher des objets que nous avons acheté a vil prix,
                                  avec parfois certaines conséquences pour notre santé,
                                  (mais c’est une autre histoire),
                                  aujourd’hui, c’est elle qui détient le pouvoir, tenant dans sa main les USA, et bien sur l’Europe,
                                  au milieu de tout çà, les égoïsmes se sont exacerbés, et les plus pauvres sont encore plus pauvres,
                                  je ne vois pas çà finir très bien.
                                  et j’espère me tromper.


                                • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 18 mai 2010 10:59

                                  Jacques Généreux fait un constat cruel : « nous sommes gouvernés par des fous »

                                  Généreux, lié au Parti de Gauche de Mélanchon, veut une rupture avec la logique du capitalisme et, dans sa longue interview à « Parlons net » (France info), il donne ses recettes économico-financières pour remédier aux maux que les pays européens subissent.

                                  À bien l’écouter, ses recettes paraissent extrêmement inspirées des traditionnels remèdes préconisés par la gauche anti-capitaliste.

                                  Son discours sonne de manière très brutale et rien ne démontre que ce soit la seule voie à suivre.

                                  Il existe d’autres alternatives tout aussi crédibles.

                                  Un nanti capitaliste contre un anti-capitaliste... smiley

                                   


                                  • Ronald Thatcher rienafoutiste 18 mai 2010 11:05

                                    Un peuple qui a quelques chose à perdre ne peut faire une « révolution » sans cette irrationnelle peur du lendemain qui le parallise suffisement pour ne rien faire. Seul les laissés pour compte, les marginaux, les jeunes peuvent prétendre à un mouvement de protestation sérieux. Ne reste plus qu’un charismatique orateur pour mettre le feu à la mèche... mais soyons honnète, nous ne sommes pas en Thailande, même le plus fauché d’entre nous aura toujours un peu de confort à mettre en jeu contre sa liberté.


                                    • olivier cabanel olivier cabanel 18 mai 2010 11:27

                                      rienafoutiste,
                                      c’est évidement le dilemme,
                                      pour beaucoup, ils n’ont pas grand chose, mais ils y tiennent encore,
                                      pour ceux un peu mieux nantis, ils n’ont aucune raison de bouger,
                                      il ne reste guère que les marginaux, sdf, jeunes, laissés pour compte, qui aient envie d’un changement profond.
                                      cet immobilisme latent fait l’affaire du pouvoir, et les banksters de tous bords ont encore de beaux jours devant eux...


                                    • Cug Cug 18 mai 2010 11:22

                                      Jusqu’à présent l’oligarchie financière vivait sur le dos des pays du tiers-monde via la colonisation et le pillage.
                                      Il n’aura échappé à personne que tous ces pays se sont repris en main, nos braves capitalistes ont du coup du déréglementer, délocaliser et endetter leurs propre nations.


                                      • olivier cabanel olivier cabanel 19 mai 2010 06:51

                                        Cug,
                                        et nous sommes devenus petit à petit le tiers monde de la Chine, et des USA.
                                        nous sommes pris en otage par le pouvoir des banques, obligés d’assumer une compétivité dont au fond nous n’avons pas grand chose à faire,
                                        la vie est elle seulement une course, avec la médaille au vainqueur, et tant pis pour les perdants ?
                                        ou la vie est elle une manière de vivre les uns avec les autres, de la manière la plus harmonieuse possible ?


                                      • inès 18 mai 2010 11:47

                                        Cabanel

                                        PNR, CNR.

                                        Je vois mieux les choses actuelles à créer, le COZ, le comité Olivier Zen.



                                        • ZEN ZEN 18 mai 2010 13:20

                                          Coz toujours...



                                        • olivier cabanel olivier cabanel 18 mai 2010 22:24

                                          Ines,
                                          et vous serez le premier(e) membre ?
                                          ce serait sympa.
                                           smiley


                                        • olivier cabanel olivier cabanel 19 mai 2010 06:52

                                          Ines,
                                          j’aimerais autant que l’olivier reste l’arbre de la paix.
                                           smiley


                                        • inès 18 mai 2010 11:58

                                          Cabanel

                                          Vous pouvez changer comme de chemise.

                                          Vilistia m’a précisé qu’il fallait changer l’IP sur le VPN .

                                          Processus automatique à effectuer, je l’ai fait.


                                          • olivier cabanel olivier cabanel 18 mai 2010 22:25

                                            Ines,
                                            vous savez que j’apprécie beaucoup Vilistia,
                                            vous devriez l’aider a préparer son bac,
                                            mais je suis sur que vous y avez pensé.


                                          • inès 18 mai 2010 22:35

                                            Cabanel

                                            Aider Vilistia pour son Bac, vous rigolez. Elle n’en a pas besoin et en plus elle pratique depuis le mois de janvier des galops d’essai et en plus, elle se présente en même temps à l’IEP.

                                            C’est pas la peine de me mettre avec un yin ou un yang ?




                                          • olivier cabanel olivier cabanel 18 mai 2010 22:50

                                            Ines,
                                            c’est comme vous voulez,
                                            vous êtes mieux placée que moi pour savoir ce qu’il est bien de faire, ou pas.
                                             smiley


                                          • inès 18 mai 2010 23:01

                                            Cabanel

                                            Me placer mais je n’ai aucune autorité sur Vilistia la sauvage.

                                            Êtes-vous un sauvage ?

                                            Par contre, vos articles, vous dérivez. Moi qui vous croyez dans l’écologie ?

                                            A propos, je me suis trompée sur les renseignements des panneaux solaires, ma demande était plus pointue.Cela concernait les panneaux solaires sur toits agricoles.

                                            Mais si voulez aider Vilistia pour son Bac et IEP, ne vous gênez-pas mais je vous souhaite bon courage.


                                          • olivier cabanel olivier cabanel 19 mai 2010 06:55

                                            Ines,
                                            qu’est ce qui vous fait croire que je n’ai plus l’écologie comme cheval de bataille ?
                                            ils sont nombreux à penser que l’écologie ne doit s’interesser qu’aux petites fleurs et aux oiseaux.
                                            pourtant, l’écologie est partout, même dans l’économie.
                                            l’écologie, c’est tenter de rétablir l’équilibre entre le yin et le yang,
                                            l’écologie, c’est de ne pas briser les règles de la vie,
                                            l’effet papillon, vous devez connaître.
                                            en déréglant un élément qui nous parait anodin, nous basculons dans un monde déséquilibré.
                                             smiley


                                          • inès 18 mai 2010 12:00

                                            Il fonctionne. En bout, je suis passée de 147 à 130.

                                            C’est magique.



                                            • cmoy patou 18 mai 2010 20:07

                                              Tu veux pas aller jouer dans ta cour avec ta cops vilistia ?


                                            • inès 18 mai 2010 20:18

                                              Tiens une autre bande dessinée.


                                            • pissefroid pissefroid 18 mai 2010 12:02

                                              " Ils avaient le choix entre déclarer la guerre à la spéculation financière et la terrasser une bonne fois pour toute, ou la soumission à la logique des marches financiers"

                                              Cette phrase résume parfaitement ce que je pense et c’est normal, puisque ceux que nous avons élu étaient les défenseurs du capitalisme financier (ils ont été élu pour ça).


                                              • non666 non666 18 mai 2010 12:10

                                                On est gouverné par des fous olivier ?

                                                Ou on est gouverné par des gens qui ont SCIEMMENT choisi de detruire toute opposition a leur futur pouvoir ?
                                                Un monde de corpos ou les dirigeants auraient le pouvoir absolu , aucune election pour gener.
                                                Des Etats liés par les dettes contactées auprès de ces corpos....
                                                Des peuples privés de pouvoir par des traités qu’ils ont EXPLICITEMENT refusé !
                                                Un monde de Bolloré et leurs marionettes a qui on offre parfois un sejour sur le yacht !

                                                Non Olivier , sauf a retablir la democratie et le droit du peuple français a disposer de lui-meme, sauf a annuler les traités imposés de force, je ne vois pas d’alternative à la guerre civile.
                                                Le plus drole , c’estr que grace aux medias ils vont reussir a mettre une partie de la droite en position de defendre le mini-Traitre pour « sauver la france » d’une gauche tout aussi corrompue !


                                                C’est pour cela qu’il faut dès a present dresser des listes pour raccourcir le temps du chaos.
                                                En eliminant les vrais responsables, dès les premières heures du conflit, nous ne seront plus manipulés par les médias et ceux qui les controlent.

                                                Les forces qui ont mis Sarkozy au pouvoir de 2002 à 2007 sont elles claires et parfaitement identfiées par tous ou faut il que je me fende d’un article ?
                                                NON ce n’est pas « LA » droite , c’est une partie de la droite, la plus minoritaire.
                                                Et cette droite la , est aussi « internationaliste » que la gauche d’en face.
                                                Elle est d’ailleurs associée a des minorités actives au service de puissances etrangères hostiles et militantes a notre destruction.

                                                C’est ça qu’il va falloir ecraser d’un seul coup de botte, dès que cela va peter.
                                                Sinon, grace a leur propagandenstaffel , à TF1 , au Figaro, a Europe 1 ils vont nous persuader de nous unir derriere le nain pour taper ceux d’en face.






                                                • olivier cabanel olivier cabanel 18 mai 2010 22:54

                                                  Non666,
                                                  le petit prez en sera pour ses frais,
                                                  je ne crois pas qu’ils seront nombreux à vouloir aller au casse pipe,
                                                  et puis pour défendre quoi ?
                                                  et qui ?
                                                  il faudrait d’abord que les ministres, les députés, les sénateurs, et le petit rendent tout l’argent qu’ils ont tranquillement gaspillé,
                                                  je crois savoir que le budget « com » de l’élysée à éclaté passant de 30 a 130 (de mémoire)
                                                  si on y ajoute les augmentations de salaires qu’ils se sont gentiment voté, le gaspillage du sommet de la méditerranée, le h1n1 (2 milliards), les ratages à venir (nucléaire), et tout ce qu’on ne sait pas encore,
                                                  on va vite pouvoir remplir les caisses.
                                                   smiley


                                                • inès 18 mai 2010 12:12

                                                  Pissefroid

                                                  Avec vous tout, se ramasse à la pelle, circulez. 

                                                  Pour la suite, avez-vous une solution ?


                                                  • pissefroid pissefroid 18 mai 2010 12:32

                                                    Sortir de l’otan
                                                    Sortir de union européenne,
                                                    Sortir de l’euro,
                                                    Déclarer le paix au monde en désarmant et en déconstruisant notre industrie d’armement pour en faire une industrie utile à la communauté..

                                                    Nous avons suffisamment de sol pour nourrir la population.


                                                  • Ronald Thatcher rienafoutiste 18 mai 2010 12:52

                                                    nationnaliser les grandes banques françaises,
                                                    encadrer le cac40 par une commission responsable,
                                                    taxer les produits importés de pays ne respectant pas les droits de l’homme,
                                                    un grand programme de retour à la terre avec des aides conséquentes à l’installation,
                                                    réduction du budget de la défense au strict minimum de fonctionnement...


                                                  • inès 18 mai 2010 12:56

                                                    Pissefroid

                                                    Beau programme mais sans le faire exprès en sortant de l’Euro, nous risquons d’être balkanisés mais j’irais dans votre sens :

                                                    Poourquoi pas une monnaie UE, commune avec d’autres locales ?

                                                    Nourrir la France, c’est facile et même avec des techniques de la culture biologique surtout que nos terroirs sont riches.

                                                    Et la guerre entre la mondialité,partage avec commerce et le mondialisme qui impose une façon d’être à tous les peuples. 

                                                    L’homme n’a jamais convaincu le climat. C’est l’inverse qui est la réalité.


                                                  • slipenfer 18 mai 2010 13:33

                                                    pissefroid
                                                    Et une fois les usines entre nos mains je propose
                                                    d’ en faire ceci : Lien


                                                  • inès 18 mai 2010 22:07

                                                    Boris

                                                    Sévère, elles sont dans ma tête. Invibles. et vous ?


                                                  • olivier cabanel olivier cabanel 18 mai 2010 22:28

                                                    Pissefroid
                                                    j’aime bien ce programme,
                                                    savoir ce qu’en pensent les autres lecteurs ?
                                                     smiley


                                                  • inès 18 mai 2010 22:38

                                                    Boris

                                                    Dans ma tête, parfois mais je suis prête à faire échange.

                                                    En fille, commebnt seriez-vous ?


                                                  • inès 18 mai 2010 23:03

                                                    Boris

                                                    Un homme. Tiens, ils sont si rares en ce début de siècle.


                                                  • cathy30 cathy30 18 mai 2010 12:15

                                                    bonjour Olivier
                                                    tout à fait d’accord avec toi pour les fous. D’ailleurs pourquoi encenser le maquiavelisme, l’escroquerie, la fourberie etc. C’est bien de la folie de mener le monde à sa perte avec des millions de morts dans son cortège. D’ailleurs j’aime beaucoup le film de Chaplin avec Hitler jouant avec un ballon mapmonde, la folie absolue.

                                                    Merci également de remettre Churchill dans son contexte, et les français qui ne voulaient pas lâcher la dette de l’Allemagne. Très cher payé tout cela. L’histoire ne nous a rien appris. Merci pour ton article. bonne journée à toi.


                                                    • olivier cabanel olivier cabanel 19 mai 2010 07:03

                                                      Bonjour cathy,
                                                      tout le mérite revient à une amie qui en m’envoyant cette vidéo m’a donné envie de faire l’article,
                                                      et merci à Jacques Généreux , et aux autres économistes, Baverez, etc de nous ouvrir les yeux.
                                                      à+
                                                       smiley


                                                    • HELIOS HELIOS 18 mai 2010 12:22

                                                      Bonjour...
                                                      je ne vais pas abonder dans le votre sens, car... je le fais trop souvent !

                                                      Mais a bien y regarder, ce qui se passe est parfaitement naturel et normal et de plus nous l’avons deja vecu,

                                                      Vous ne me croyez pas ?
                                                      Ben tiens, rappellez vous un peu, vous qui avez mon age, comment sont mortes les entreprises et le bourses regionale et comment Paris a vaincu la province en suçant toutes ses ressources. Aujourd’hui en France, le pouvoir est a Paris et, quand on ferme une usine, c’est en province.
                                                      Qui revient acheter les terres en jacheres et les maisons de famille : les parisiens, car eux ils ont le pouvoir d’achat.

                                                      Alors, tout le monde crie haut et fort que le capitalisme ceci, que le capitalisme cela, moral ou pas etc...

                                                      Mais la realité, la vraie, c’est que les bourses des capitales des etats, sont en train de vivre ce que les bourses regionales d’il y a 50 ans ont vecu.
                                                      La concentration de richesse se fait a la city, a Ney York ou a Pekin, peu importe, c’est de là-bas que les riches reviendront acheter les joyaux de la France, comme les parisiens ont acheté les tresors des provinces.... et ont mis en oeuvre tout ce qu’il fallait pour qu’il n’y ait aucun retour en arriere. Avez vous essayé de prendre le train en Bracelonne et Genes ? IMPOSSIBLE, mais par conttre, aller a Paris, la il y a le TGV


                                                      Ce n’est juste qu’une question d’echelle. Reflechissez maintenant et comprenez pourquoi les petites entreprises de province sont mortes et comment les entreprises françaises, mais pas seulement, vont mourir

                                                      Les Français vont devenir les bouseux du monde comme les provinciaux sont devenus les bouseux de France.


                                                      • olivier cabanel olivier cabanel 19 mai 2010 07:09

                                                        Helios,
                                                        je ne vous suit pas sur ce terrain,
                                                        d’abord, il faut savoir que les citoyens quittent les grandes villes, pour retrouver le calme et la douceur de vivre,
                                                        ensuite, même si les salaires sont plus élevés à Paris, le prix de la vie est tellement élévé que personne n’y gagne au change,
                                                        je crois que même si on me payait pour ne rien y faire, je serais incapable de vivre à Paris.
                                                        c’est devenu une légende : paris serait la ville ou tout se passe...ou il faut être...
                                                        regardez aujourd’hui, le monde de la culture est ailleurs :
                                                        Avignon, Bourges, Vienne, Cannes, etc etc
                                                        mais je crois être largement sorti du thème de l’article
                                                         smiley


                                                      • sheeldon 18 mai 2010 12:27

                                                        des fous ?

                                                        je trouve que leur projet est en bonne route , après les peuples commencent a comprendre qu’ils sont les dindons de la farce !

                                                        résistance ou soumission , son écran plat ou sa liberté , un rude choix attend une armée de bisounours élevés dans le culte du dieu consumérisme  !

                                                        un monde s’effondre le capitalisme n’a pas résisté bien longtemps a la mort du communisme !

                                                        le plus drôle étant que ces populations ont elles mêmes votées pour leur mise au pas dans un état totalitaire ! 

                                                        c’est qui les fous ?


                                                        • clostra 18 mai 2010 12:45

                                                          Bonjour

                                                          La Chine s’est éveillée et elle boursicotte, pas folle la mouche (Lao)Tseu Tseu contre le grand capital !

                                                          A quand l’annulation de la dette des pays riches ?


                                                          • inès 18 mai 2010 13:00

                                                            Clostra

                                                            Annulation de la dette d’accord mais n’oubliez pas, vous me devez toujours 1000 euros.



                                                          • clostra 18 mai 2010 13:57

                                                            Zut, je me paie un troll !


                                                          • inès 18 mai 2010 14:07

                                                            clostra

                                                            Troll, trop faclie.

                                                            Et vous faîtes comment pour annuler les dettes sachant qu’il y a des Institutionnels ou des caisses de retraites qui ont placé des billes dans ce système.



                                                          • clostra 18 mai 2010 16:38

                                                            Alors ce n’était pas un troll ! Avouez que tout ceci est très mystérieux : il n’y a plus d’argent mais on en trouve quand même. La Chine est en train de préparer du business en Afrique où elle répand ses bontés, là même où a été annulée la dette de certains pays pauvres (?)
                                                            Dette qu’est-ce que cela veut dire pour le nôtre aussi endetté ? et l’Europe avec ses euros qui ont fait flamber les prix...
                                                            A quand la planche à Euros ?


                                                          • inès 18 mai 2010 18:52

                                                            Clostra

                                                            Vous parlez de planche à billets par la BCE, mais certains affirment que c’est déjà commencé à tourner mais Trichet dit le contraire. qui croire ?

                                                            http://www.boursorama.com/forum-immobilier-trichet-pas-de-planche-a-billet-398909268-1


                                                          • olivier cabanel olivier cabanel 19 mai 2010 07:10

                                                            Clostra,
                                                            bien vu,
                                                            c’est bien à cette réalité que nous sommes confrontés.
                                                             smiley


                                                          • slipenfer 18 mai 2010 13:04

                                                            bonjour Olivier
                                                            Votre article incendiaire risque de mettre le feu aux poudres.
                                                            Il y en à qui dé-cône déjà ; pour ma part j’ ai arrêté le pétard . Lien


                                                            • olivier cabanel olivier cabanel 19 mai 2010 07:11

                                                              slipenfer,
                                                              ce genre de pétard fait beaucoup plus de bruit que d’effet.
                                                               smiley


                                                            • Philou017 Philou017 18 mai 2010 13:18

                                                              L’analyse de Généreux est tout à fait excellente.

                                                              Un exposé à l’aune du bon sens.


                                                              • olivier cabanel olivier cabanel 19 mai 2010 07:13

                                                                rouxel,
                                                                au salon du yacht ?
                                                                vous y aurez plus de chance d’y rencontre notre nimpérial président qu’au salon de l’agriculture.
                                                                 smiley


                                                              • Voris 18 mai 2010 14:27

                                                                Quand ils nous disent de nous serrer la ceinture, c’est de la ceinture de sécurité qu’ils parlent. Parce qu’ils sont bien décidés à foncer droit dans le mur en se congratulant !


                                                                • olivier cabanel olivier cabanel 19 mai 2010 07:17

                                                                  alchimie,
                                                                  trente ans ?
                                                                  surement pas.
                                                                  regardez l’état de la dette française,
                                                                  elle a explosé depuis le début du siècle,
                                                                  regardez le budget du gouvernement :
                                                                  celui de la com est passé de 30 millions a 130 en quelques années,
                                                                  et pour les autres ministères c’est rarement mieux.
                                                                  regardez le gachis (2 milliards) pour la pseudo grippe h1n1
                                                                  les avions présidentiels, les réceptions, le luxe, les emprunts...
                                                                  regardez bien ce qui se passe depuis 2007.


                                                                • inès 18 mai 2010 14:51

                                                                  Alchimie

                                                                  30 ans qu’on s’endette mais nous sommes responsable aussi, le peuple.

                                                                  « Je vais dans la rue ou tu remplis mon panier ».

                                                                  Si j’ai pas de pognon pour le remplir le panier alors j’emprunte. 


                                                                  • sisyphe sisyphe 18 mai 2010 17:53

                                                                    Par alchimie (xxx.xxx.xxx.77) 18 mai 15:45

                                                                    Et oui Ines vous avez tout compris le peuple est responsable aussi, mais semble aussi hypocrite que ses gouvernants.

                                                                    Si j’ai pas de pognon 2 solutions : je ne dépense pas ou alors j’emprunte et je me goinfre.

                                                                    C’est ça !

                                                                    Va le dire à tous ceux qui sont OBLIGES d’emprunter ; juste pour SURVIVRE ; pour payer le loyer, les frais, la bouffe... et à qui les banques, les organismes de crédit divers en toute connaissance de leur manque de ressources pour rembourser, avancent quand même l’argent (il y a toujours quelque chose à récupérer)... 

                                                                    Entendu parler de la crise des subprimes ?

                                                                    « Si j’ai pas de pognon, je ne dépense pas »... alors, tu vis comme le yogi qui n’a plus mangé depuis 75 ans ? Trop fort !!


                                                                  • inès 18 mai 2010 18:04

                                                                    siphyse

                                                                    Bien sûr, je n’inclue pas ceux qui sont en survie mais il y a des salariés qui ont abusé au détriment des bas salaires.


                                                                  • inès 18 mai 2010 18:08

                                                                    Si j’ai pas de pognon pour le remplir le panier alors j’emprunte.

                                                                    Je parle de l’ETAT qui n’a pas de pognon et que fait-il, il emprunte.  


                                                                  • Agor&Acri Agor&Acri 18 mai 2010 15:14

                                                                    Le vrai fond du problème auxquels les populations sont confrontées est que nous sommes gouvernés par des fous...mais vraiment des fous dans le sens « psychopathique » du terme.

                                                                    Et ceci explique pourquoi on en est là

                                                                    et pourquoi demain s’annonce pire si on ne fait pas barrage à leur folie.

                                                                    Lire par exemple cet article :

                                                                    Le crépuscule des psychopathes

                                                                    EXTRAITS :

                                                                    “Notre société est dirigée par des fous ayant des objectifs démentiels. Je pense que nous sommes gouvernés par des maniaques ayant des fins maniaques et je pense avoir des chances d’être mis à l’écart comme fou pour avoir dit ça. C’est ce qui est fou à propos de ça. » – John Lennon, avant son assassinat par Mark David Chapman

                                                                    "Dans « Ponérologie Politique », Andrzej Lobaczewski explique que les psychopathes cliniques jouissent d’avantages même dans des compétitions non-violentes pour grimper les échelons dans les hiérarchies sociales.

                                                                    Parce qu’ils peuvent mentir sans remords (et sans le stress physiologique révélateur qui est mesuré par les tests au détecteur de mensonge) les psychopathes peuvent toujours dire tout ce qui est nécessaire pour obtenir ce qu’ils veulent.

                                                                    ...

                                                                    Le résultat est que toutes les hiérarchies deviennent inévitablement surchargées à leur sommet par des psychopathes".

                                                                    ou celui-ci :
                                                                    Ces gens qui n’éprouvent ni sentiments ni émotions (ou presque) et que nous subissons sans savoir pourquoi

                                                                    EXTRAITS :

                                                                    Les aveugles et les sourds qui chercheraient à cacher leur cécité ou surdité ne pourraient pas duper leur entourage bien longtemps.
                                                                    En revanche, les personnes n’éprouvant ni sentiments ni émotions (appelées pervers narcissiques, manipulateurs ou encore psychopathes) peuvent cacher leur déficience très facilement.
                                                                    ...
                                                                    D’après Robert HARE, grand spécialiste en psychopathie, seulement 10 % d’entre eux sont en prison (il les appelle les “psychopathes ratés”), les autres sont autour de nous et souvent à des postes de responsabilité.

                                                                    Leur insensibilité sentimentale et émotionnelle (démontrée par l’imagerie médicale IRM) les rend incapables d’empathie, c’est pourquoi ils n’éprouvent aucun remords ni sentiment de culpabilité. Ils sont indifférents au mal qu’ils font et se croient dès lors tout permis.

                                                                    Lorsqu’ils prennent conscience de leur différence, ils cherchent à contrecarrer leur infériorité naturelle en dominant ceux qui, contrairement à eux, éprouvent des sentiments et émotions.
                                                                    ...
                                                                    Les plus ambitieux s’investissent dans la politique, les finances, dirigent des entreprises et s’entourent de gens choisis pour leur manque d’esprit critique, leur carriérisme… c’est-à-dire des gens qui se rendront aisément complices (faites le rapprochement avec l’expérience de MILGRAM).

                                                                    Pour des raisons stratégiques évidentes, ils cachent leur vraie personnalité derrière un masque de normalité (The mask of sanity, de H. CLECKLEY). Pourtant, un minimum de bon sens et de connaissances en la matière suffiraient à les reconnaître. Je vous propose quelques pistes :

                                                                    - Ils ne font pas preuve d’humilité, sauf par stratégie.

                                                                    - Leurs actes ne sont pas en adéquation avec leurs paroles. Ils promettent toujours la lune mais on ne voit jamais rien arriver exceptées quelques velléités destinées à nous leurrer.

                                                                    - Ils nous demandent de faire le maximum alors qu’eux ne font rien ou presque (le presque étant là encore destiné à nous induire en erreur).

                                                                    - Ils mentent avec un aplomb déconcertant même lorsque leur mensonge est flagrant.

                                                                    Ex : “Nous avons signé des accords avec les banques, désormais il n’y a plus de paradis fiscaux !”
                                                                    - Ils se contredisent tout le temps.

                                                                    - Ils surjouent les émotions (comme vous faites devant la glace quand vous jouez au petit jeu dont j’ai parlé au premier paragraphe).

                                                                    Qques liens : 

                                                                    http://forum.doctissimo.fr/vieprati...
                                                                    http://quantumfuture.net/fr/article...)
                                                                    http://www.futurquantique.org/?p=6071

                                                                    Bcp de gens ignorent totalement ce versant des choses, qui saute pourtant aux yeux dès...qu’on les ouvre smiley


                                                                    • cathy30 cathy30 18 mai 2010 15:55

                                                                      merci Agoracri de nous rappeler l’impensable, et je suis certaine que MM. Genereux ou Mélanchon parlent de folie dans ce sens.


                                                                    • Jacques Jacques 18 mai 2010 19:06

                                                                      A lire sur les Dessous de Bruxelles :
                                                                      Misère de la « gouvernance économique » européenne
                                                                      http://ellynn.fr/dessousdebruxelles/spip.php?article119


                                                                      • letuyauteur 18 mai 2010 19:09

                                                                        Des fous oui , mais en tout cas pas des cons ! depouiller les caisses des etats de 750milliards a la vue de tout le monde c’est trop fort . La prochaine fois , ca sera 1000 ou 2000 milliards ?


                                                                        • illuminato 18 mai 2010 19:10

                                                                          une seule solution :greve de la consommation !!!


                                                                          • olivier cabanel olivier cabanel 19 mai 2010 07:23

                                                                            illuminato,
                                                                            rien que pour cette petite phrase, et de nombreux autres commentaires, je ne regrette pas d’avoir écrit cet article.
                                                                            je pense à ce que propose Chantecler : CNR,
                                                                            et au programme de pissefroid :
                                                                            " Sortir de l’otan

                                                                            Sortir de union européenne,
                                                                            Sortir de l’euro,
                                                                            Déclarer le paix au monde en désarmant et en déconstruisant notre industrie d’armement pour en faire une industrie utile à la communauté..

                                                                            Nous avons suffisamment de sol pour nourrir la population."

                                                                            et tant d’autres propositions..

                                                                            merci à tous.


                                                                          • cmoy patou 18 mai 2010 20:12

                                                                            @ Olivier,
                                                                            Les agences de notation complices de la spéculation

                                                                             
                                                                            Agence de notation : jusqu’à présent cela ne disait tien à personne , sauf bien entendu aux traders.

                                                                            http://life-in-the-dead.over-blog.com/article-crise-financiere-mondiale-50543661.html

                                                                            Tous les ingrédients sont réunis a quand la déflagration ?


                                                                            • olivier cabanel olivier cabanel 19 mai 2010 13:04

                                                                              patou,
                                                                              d’autant qu’elles sont privées, et n’ont aucune crédibilité,
                                                                              elles peuvent orienter le marché comme elles veulent,
                                                                              c’est vraiment n’importe quoi.
                                                                              mais en haut lieu, ils affirment que tout çà va être régulé,

                                                                              qui y croie encore ?


                                                                            • inès 18 mai 2010 20:40

                                                                              Le pauvre Lagaffe

                                                                              Les agences ne disaient rien avant. tout simplement, c’est qu’auparavant la crise, vous ne lisiez jamais les journaux économiques et financiers.

                                                                              Pour vous, c’est pas AAA ni BBB mais plutôt CCC.

                                                                              Pour la déflagration, pas besion d’aller chercher si loin celle qui prendra tous les coups : la livre sterling et l’Angleterre.

                                                                              Lisez ceci Mr cops en lagaffe (cops, c’est quoi ?) :

                                                                              http://lupus1.wordpress.com/2010/03/06/commentaire-la-discrete-decheance-de-l’angleterre/  

                                                                              My good !


                                                                              • inès 18 mai 2010 20:51

                                                                                Cops Lagaffe

                                                                                Surtout lisez bien attentivement le lien que je viens de vous donner, Cops.


                                                                                • cmoy patou 19 mai 2010 12:35

                                                                                  Cops=touché=coulé, j’ai fait mouche là ?

                                                                                  " Celui qui ne sait pas se fâcher est un sot, mais celui qui ne veut pas se fâcher est un sage. "
                                                                                  W. Scarborough


                                                                                • Le péripate Le péripate 18 mai 2010 21:43

                                                                                  C’est assez difficile de cerner les motifs d’insatisfaction de ces « économistes hétérodoxes » quant aux politiques actuellement suivies.
                                                                                  Sont-ils contre les renflouements par l’état des banques ? Non, ils les jugent ou insuffisants ou trop tardifs. Sont-ils contre les commissions et les milliers de ligne de règlements ? Non, mais ils veulent les leurs.
                                                                                  En quoi, réellement, proposent-ils quelque chose de différent ?

                                                                                  En rien, ce ne sont que des spécialistes de la surenchère.

                                                                                  Car, bien sûr la finance a besoin d’une régulation forte, les sommes en jeu étant énormes.

                                                                                  Et la seule régulation forte est le risque de faillite et la responsabilité personnelle des actionnaires sur leurs biens.

                                                                                  C’est simple, c’est libéral.


                                                                                  • logan 18 mai 2010 22:13

                                                                                    Si on écoute Jacques Généreux, il juge immoral le renflouement par l’état des banques et explique que nous aurions du laisser les banques faire faillite

                                                                                    Il propose pour la Grèce de la laisser faire défaut, et d’annuler ou renégocier sa dette, de permettre aux états européens de se financer auprès de la banque centrale ou auprès d’un service public bancaire , et il propose la nationalisation du secteur bancaire, dumoins d’une grande partie, pour créer ce service public qui garantira les services bancaires et protégera l’économie réelle contre des dégâts collatéraux provoqués par la finance ou la faillite des banques

                                                                                    Je pense que c’est suffisament différent de ce qu’on entend dans la pensée unique médiatico politique actuelle ;)


                                                                                  • Philou017 Philou017 19 mai 2010 08:38

                                                                                    Le Péripate : vous n’avez pas pris le temps visiblement de les écouter. Je vous remet le lien de la vidéo de Généreux pour que vous puissiez vous informer :
                                                                                    http://www.dailymotion.com/video/xday9w_j-genereux-l-esprit-de-munich-a-env_news


                                                                                  • inès 18 mai 2010 21:56

                                                                                    Peripate

                                                                                    Et la seule régulation forte est le risque de faillite et la responsabilité personnelle des actionnaires sur leurs biens.

                                                                                    Vous avez raison pour la responsabilité : caisses de retraites, institutionnels, assurances.

                                                                                    Avez vous une assurance vie ?

                                                                                    C’est bon pour vous, déjà avec les subprimes, elle a déjà morflée si vous en avez une.

                                                                                    C’est simple, c’est libéral comme vous dîtes.


                                                                                    • inès 18 mai 2010 23:18

                                                                                      Cabanel

                                                                                      Vous dormez !

                                                                                      Vous attaquez Sarkosy avec ses dépenses. bien sûr, il doit confondre le portefeuille des citoyens avec le sien mais c’est pas suffisant pour redresser la France.

                                                                                      Fermement, ce type n’a aucune morale Envoyez-le au pénitencier en Isère.


                                                                                      • olivier cabanel olivier cabanel 19 mai 2010 07:26

                                                                                        Ines,
                                                                                        vous avez raison, ce n’est que la partie visible de l’iceberg,
                                                                                        mais pourquoi ne pas la montrer du doigt,
                                                                                        même si ce n’est qu’une petite partie du problème.
                                                                                        évidemment.


                                                                                      • inès 19 mai 2010 07:55

                                                                                        Cabanel

                                                                                        Pour l’Isère, c’est bon, vous le prenez avec vous notre Sarkosy et avec la petite sauvage pour le Bac, IEP.

                                                                                        Quel homme dévoué !

                                                                                        Pour mes panneaux solaires, je vous en parlerais sur ce fil, cette après midi.

                                                                                        Soleil sur la Dordogne.


                                                                                      • olivier cabanel olivier cabanel 19 mai 2010 09:11

                                                                                        Inès,
                                                                                        Sarkozy en isère ?
                                                                                        j’ai bien peur que ce ne soit pas possible,
                                                                                        à moins qu’ils en veuillent dans le parc d’attraction tout pres d’ici (wallibi)...je crois que çà fait bien partie de sa culture,
                                                                                        la petite sauvage sera la bienvenue, bien sur, mais l’inculte que je suis pourra difficilement l’aider pour son bac.
                                                                                         smiley


                                                                                      • Login Login 19 mai 2010 01:32

                                                                                        Si l’on vous disait que vous pouvez prendre des paris avec un argent que vous n’avez pas et le faire en toute opacité... Si l’on vous disait que vous pouvez jouer sur le prix des biens que vous n’avez pas en prenant des paris... et que ce système vous fait gagner de l’argent pour acheter des biens qui vous donne le pouvoir de mettre en place ce système....



                                                                                        • Darius 19 mai 2010 03:03

                                                                                          certes, certes, nous sommes gouvernés par des fous...
                                                                                          mais en temps de crise, n’est ce pas le moment idéal choisi par la tribu des yaka-fokon pour entamer leur danse du scalp autour du totem de la nation ?
                                                                                          entre ceux qui pronent la sortie de l’Euro et ceux qui suggèrent la sortie de l’Europe, ça fait beaucoup d’un seul coup si on les écoutait tous,
                                                                                          il y a plus raisonnable ceux qui parlent de relancer la consommation tandis que d’autres exposent qu’il faut au contraire la ralentir, et je dois en oublier.
                                                                                          le problème c’est le capitalisme, qui n’a pas encore proposé de sortir du capitalisme ?
                                                                                          c’est vrai quoi, si on sortait du capitalisme, p’têt pas con comme idée...


                                                                                          • olivier cabanel olivier cabanel 19 mai 2010 07:29

                                                                                            Darius,
                                                                                            il y a un programme qui propose une solution :
                                                                                            http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9croissance_%28%C3%A9conomie%29
                                                                                            et çà permet de sortir du capitalisme.


                                                                                          • Traroth Traroth 19 mai 2010 10:58

                                                                                            Dire qu’ils sont fous est encore de l’angélisme. Nous ne sommes pas gouvernés par des fous, NOUS SOMMES GOUVERNÉS PAR DES VOLEURS !!!

                                                                                            Je vous fiche mon billet que quand les coups de feu commenceront à claquer, on s’apercevra que les Sarkozy, les Merkel et les autres escrocs sont introuvables, bien planqués en sécurité avec un bon magot...


                                                                                            • poetiste poetiste 20 mai 2010 15:38

                                                                                              Dring ! Monnaie !

                                                                                               

                                                                                              Moraliser le capitalisme, c’est vouloir marier l’eau et le feu. Le feu est mis avec la spéculation sans éthique, sans déontologie et l’eau de la régulation est inexistante ou polluée. Si d’aventure des pompiers arrivent, il sera trop tard.

                                                                                              La guerre économique est arrivée, le nerf de la guerre lui-même (l’argent), conduit le bal à la vitesse de la lumière, spéculation dite : « en temps réel ». Le salaire du travail des hommes est à la merci de mercenaires du fric postés devant un ordinateur : on les appelle des traders.

                                                                                              L’argent s’est libéré de la valeur travail ou d’une quelconque relation à une référence autre comme l’étalon or, par exemple. L’argent s’est fait de plus en plus virtuel au bénéfice des uns et pour le malheur des autres.

                                                                                              Nos politiques, de gauche comme de droite, ont appris à vivre à crédit en augmentant la dette et ainsi hypothéquant l’avenir. La guerre électorale franco française a besoin de démagogie pour être entendue mais surtout pas de transparence en ce qui concerne l’intérêt de tous.

                                                                                              Il y a bien longtemps que les électeurs ne connaissent plus la recette de la sauce à laquelle ils sont régulièrement mangés.

                                                                                              Quel politique vous aurait dit le danger de la dette à des sociétés financières étrangères, juste avant les élections ? La vérité n’a pas une très grande séduction en la matière, elle ferait plutôt plonger les politiques honnêtes, si tant est qu’il en existe.

                                                                                              L’argent qui gagne de l’argent au jeu de la spéculation, c’est la victoire du chaos sur l’harmonie et si cet argent n’a pas d’odeur, il s’accommode cependant très bien avec l’argent dit : « sale ». Moraliser tout ça ! Vous n’y pensez pas !

                                                                                              La politique c’est tout sauf la transparence, pour un pouvoir illusoire. Les maîtres, séides du grand maître argent, sont chargés de faire sa loi. Ils ont un poste supérieur dans l’élaboration de la destruction finale des valeurs humaines.

                                                                                              Mais pourquoi donc la France est-elle toujours en retard d’une guerre ? Il y a bien le syndrome colonial (nous nous colonisons les uns les autres de l’intérieur). Et la morosité ambiante n’est pas vraiment un signe de dynamisme d’entreprise.

                                                                                              On a taxé la dernière guerre mondiale de : « drôle de guerre », il se pourrait que la présente guerre soit le surréalisme absolu. Après Yalta, on sait qui se partage le monde : des pays émergents où la moralisation du capital fait sourire. Sommes-nous vraiment conscients de l’effort pour redresser la barre ?

                                                                                              Deux ans de répit pour trouver cinquante milliards d’euros, sinon, c’est la Grèce en plus mouvementé. La courbe descendante n’est pas linéaire mais exponentielle, il faut faire vite.

                                                                                              Ah ! Le progrès, le confort, la consommation, ça vous illusionne mais la réalité ne va pas tarder à se montrer toute nue et viendront les pleurs et grincements de dents.

                                                                                              Vivre à crédit quand les créanciers jouent, parient sur la possibilité de remboursement de vos dettes pour en augmenter les taux d’intérêt s’il le faut, voilà la déconfiture programmée des belles promesses de pouvoir d’achat quand on n’a plus le pouvoir de vendre, vrai pouvoir des pays émergents.

                                                                                              Allez, travaillons plus, il manque de liquidités au grand casino mondial des docteurs Folamour , psychopathes qui n’ont pas conscience de la survie de l’humanité.

                                                                                              On ne sort pas d’un restaurant sans payer la note. Le temps est venu de payer la dette, de travailler plus pour gagner moins ? C’est ça qu’il fallait comprendre.

                                                                                               

                                                                                              A.C

                                                                                               

                                                                                               

                                                                                               

                                                                                               

                                                                                               

                                                                                               


                                                                                              • olivier cabanel olivier cabanel 20 mai 2010 17:53

                                                                                                poetiste,
                                                                                                bien sur, c’est çà qu’il fallait comprendre des le début,
                                                                                                le plan du petit roi c’est :
                                                                                                travaillez plus pour gagner moins,
                                                                                                et en plus il se fout de nos gueules,
                                                                                                lui qui achete des airbus a tour de bras pour voyager entre paris et valence
                                                                                                authentique,
                                                                                                lui qui offre des repas à 5050 euros par personnes lors du sommet de la méditerranée, et avec nos sous,
                                                                                                lui qui mobilise à chaque déplacement 1300 gendarmes, et offre un pot aux adhérents ump avec l’argent de l’état (ils étaient 3000 à Valence)
                                                                                                quand joyandais se paye un jet privé pour aller parler du malheur des haitiens, le tout pour 116 000 euros,
                                                                                                il nous faudrait prendre des mesures pour leur faire rendre l’argent qu’ils gaspillent par les fenêtres depuis 3 ans au moins,
                                                                                                et qu’ils ne viennent plus nous donner des leçon de rigueur.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès