• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > L’incroyable complexité de la situation en Syrie

L’incroyable complexité de la situation en Syrie

Analyser ce qui se passe en Syrie et au Moyen Orient devient une discipline à haut risque. Ainsi les multiples interprétations sur le coup d’état manqué, on dira foiré si l’on imagine que la CIA est derrière, livrent des versions parfois totalement contradictoires. 

Avec l’invasion turque et la prise de la ville de Jarablus, à la position stratégique entre la zone sous l’emprise kurde depuis Kobané et la région nord d’Alep où se joue une bataille fondamentale, une nouvelle explication a été trouvée. Le coup d’état en Turquie a en réalité été planifié par la CIA, qui contrôle Fethullah Gülen entre autres, et Erdogan lui-même [1]. 

Les motivations d’une telle entente n’étant ni claires ni d’importance suffisante, on écartera cette analyse. Malgré tout l’analyse de Thierry Meyssan sur la même hypothèse n’est pas sans intérêts. [3]

Il ne fait guère de doute que les USA voulaient se débarrasser d’Erdogan, personnage peu fiable.

Les raisons d’une telle complexité dans l’analyse de événements au Moyen Orient sont multiples.

Tout d’abord un certain nombre de pays concernés mènent des politiques à trois bandes, à multiples facettes. Comme la Turquie précisément, l’Arabie SaouditeIsraël.... La Russie, même si elle joue loyalement le jeu, et la Chine, qui a déclaré vouloiaccroître sa présence militaire en Syrie, ne sont pas non plus dépourvues d’arrière-pensées.

Mais, sur le fond, comme plusieurs analystes l’ont souligné c’est surtout la marque de l’émergence d’un monde multipolaire.

La bataille d’Alep.

Avec la désinformation de nos médias on ne se rendait pas compte que seule une petite partie d’Alep était entre les mains des takfiris, plutôt la mouvance Al Nostra, et que cette ville de la plus haute importance, par ailleurs magnifique, était assiégée par les groupes mercenaires dont il n’est plus un mystère maintenant qu’ils sont financés par l’Arabie saoudite et le Qatar, et soutenus logistiquement et armés par les USA, la France et la Grande Bretagne

La Turquie joue un rôle clé dans l’afflux de takfiris, dans leur ravitaillement et leur séjour en Turquie même, ainsi que par son soutien aux frères musulmans [qui ont les coudées franches en France, il faut aussi le noter].

Pour l’état légitime syrien la libération d’Alep et la sécurisation de sa région est maintenant l’étape décisive pour la reprise en main de la partie active et productive de son pays. 

Concrètement cela suppose de couper militairement toutes les voies de communications, notamment vers la Turquie contrôlées par les mercenaires d’Al Nostra

C’est ce que l’armée syrienne et ses forces alliées dont le Hezbollah, les forces de défense..., appuyées par les raids des aviations russe et syrienne, sont en train de réaliser à coups de conquêtes de collines stratégiques et de bases telles que the Technical College at the Ramouseh Artillery Base. 

Les groupes affiliés à Al Nostra doivent faire venir des combattants d’autres zones, permettant ainsi d’importantes avancées des forces syriennes loyalistes ailleurs, pour lancer des contre attaques souvent repoussées où ils laissent beaucoup de victimes.

C’est un étouffement méthodique dont l’issue ne semble pas faire de doute si l’on en juge par les actions initiées par les américains avec les forces combattantes « libres » et « démocratiques » qu’ils encadrent, ainsi que l’invention turque à la nature très complexe.

L'intervention turque

On notera d’abord que ce que l’on peut qualifier d’invasion limitée turque, avec des chars et des combattants de milices déjà sur le territoire syrien, soutenu par l’aviation américaine semble-t-il, a lieu dans un territoire entre les mains de Daesh.

Dont les combattants ont quitté Jarabulus, ville syrienne proche de la frontière turque, à la situation stratégique, apparemment sans combattre. Laissant à penser qu’il y a derrière tout cela une stratégie d’ensemble.

JPEG - 44.2 ko

Erdogan avait planifié la pénétration de son armée en territoire syrien afin d’y établir une zone tampon depuis déjà assez longtemps. Si ces attaques n’avaient pas eu lieu c’est certainement qu’il n’avait pas le feu vert américain, qu’il craignait aussi la réaction russe et que des responsables militaires de haut rang de l’armée turque s’y opposaient.

C’est sans doute cette donne qui a changé. Les militaires turcs d’opposition ont été éliminés, les américains avec leur coup d’état manqué, on dira foiré par la CIA notamment pour avoir négligé le fait qu’Erdogan est soutenu par une grande partie du peuple turc, ont sans doute été obligés de faire cette concession au dirigeant turc afin de conserver un minimum de liens, et les russes n’ont pas réagi.

La question que l’on peut se poser est de savoir si les russes (et les iraniens, mais aussi les syriens qui ont des contacts secrets avec le régime turc) étaient avertis et avaient également décidé de laisser faire. Dans certaines limites certainement.

La chose la plus claire dans cette affaire est la déconvenue des kurdes. Qui voient leur espoir de créer une zone indépendante sous leur pouvoir (comprenant y compris des cités arabes) complètement anéantit. 

Les kurdes se voient ainsi trahis par les USA et par la France qui manœuvre sur cette question par l’intermédiaire de Salih Muslim coprésident de l’YPG, mouvement kurde syrien à priori progressiste, reçu récemment à l’Elysée.

Cette action vise aussi à assurer la promotion de combattants takfiris, qui figurent au côté des troupes turcs dans les actions militaires, plus directement sous contrôle turc. 

Et sans doute plus liés aux frères musulmans.

Sur cette question l’avis de The Saker [2] est certainement un des plus pertinents. Il est en accord avec ce qui est dit plus haut et prévoit que les choses vont apparaître sous leur vrai jour sous peu.

La position américaine

On aura compris que la politique américaine en Syrie, mais aussi au Yémen, n’est pas une ligne droite sans histoires.

L’Administration américaine est prise entre les réalités des guerres au Moyen Orient et la pression des groupes type neocons qui militent pour une intervention militaire américaine plus poussée.

La possibilité de chasser Bachar El Assad est passée depuis longtemps déjà, la division de la Syrie a également du plomb dans l’aile, et le Kurdistan syrien vient d’être sacrifié de même qu’une certaine crédibilité du soutien américain.

Cette crédibilité devrait aussi reposer sur une supériorité militaire. Deux événements récents montrent que celle-ci n’est plus vraiment reconnue par les parties adverses.

* nous avons eu droit à une représentation hollywoodienne par les responsables militaires américains en Syrie, où ils sont de manière totalement illégale, d’un chasseur américain tenant en respect deux avions syriens. Après que l’aviation syrienne ait frappé des groupes terroristes encadrés par des conseillers américains qui agissent de concert avec les forces kurdes. Alors que ces forces venaient d’agresser les éléments de défense syrienne dans une ville arabe syrienne. Cette action peut aussi être interprétée comme un avertissement d’Assad aux américains.

* Dans le détroit d’Ormuz quatre vedettes rapides iraniennes viennent d’agresser un destroyer américain. Grâce à une vidéo de la marine américaine (qui shunte ainsi les médias qui auraient évidemment présenté l’affaire autrement) on voit clairement le destroyer céder et modifier sa route pour s’éloigner des navires rapides iraniens.

L'Iran affirme ainsi sa souveraineté sur le détroit d'Ormuz.

* On parle d’un renforcement de la présence militaire chinoise en Syrie. On peut penser que c’est une manœuvre anti américaine qui vise aussi à placer les entreprises chinoises sur le marché de la reconstruction de la Syrie

Dans le même temps on entend le secrétaire d’état américain John Kerry, à la crédibilité tellement entamée que l’administration américaine envoie maintenant Biden, le vice président américain, délivrer les messages importants, se plaindre des missiles iraniens lancés par les yéménites dans leur lutte contre l’Arabie Saoudite qui massacre des civils essentiellement avec des armes américaines, française, britanniques.... 

Ceci est évidemment la conséquence du monde multipolaire qui se constitue. 

Sur cette base là les américains devraient réorienter leur diplomatie vers des compromis réalistes. Malheureusement le poids des lobbies, - militaro industriel, sioniste, neocon, Wall Street qui a besoin de la suprématie du dollar et du contrôle des voies d’échanges par l’armée américaine, pétroliers texans (quasiment tout ce qui a programmé l’assassinat de JFK) ... - est tel qu’il conduit à cette impasse dangereuse. La candidate de ces lobbies Hillary Clinton, si elle est élue (des forces influentes aux USA s’attachent à plomber sa candidature) peut amener à une guerre nucléaire mondiale. 

[Quand on voit en France un journal comme Libé faire une campagne quasi hystérique pour elle on mesure combien notre pays est pris dans le piège d’une vassalisation honteuse]

Conclusion

Cet énoncé de tendances dans une situation générale très mouvante, ne conduit évidemment pas à une conclusion définitive.

En dehors de l’émergence d’un monde multipolaire, qui se traduit par une redistribution des rapports de forces militaires.

Pour confirmer les interprétations le « wait and see » de The Saker est de mise.

On doit également parler de la position complexe de la Russie

Nul doute que celle-ci joue un jeu loyal dans son soutien à la Syrie et au peuple syrien. Mais son action militaire en Syrie vise aussi à défendre la Russie elle-même sur son flanc exposé aux éléments islamistes guerriers.

On peut constater, certains y voient des signes de faiblesse alors qu’il s’agit plutôt d’habilité et de subtilité, - plutôt que de réagir militairement à son avion abattu la Russie s’est employée à isoler diplomatiquement Erdogan et à le sanctionner économiquement -, que la Russie privilégie souvent la voie diplomatique. 

Cela a l’immense avantage d’éviter de la faire passer pour une puissance hégémonique. 

C’est à ce prix qu’elle peut conclure des accords avec l’Iran par exemple.

Il y a aussi les relations avec Israël qui pèsent. Dans les deux sens d’ailleurs.

Il faut aussi considérer qu’elle est en position de défense avec la nécessité de reconstruire son économie. A qui les sanctions américaines ont évité le tournant néo libéral qui a un certain poids en Russie.

En tous les cas la Russie a acquis un rôle majeur dans la question syrienne. On vient de voir ainsi le chef des forces armées russes, le général Valery Gerasimov venir sans doute expliquer aux turcs les limites de leur action militaire en Syrie. [4]

En tout état de cause nous en sommes à un tournant majeur sur la question de la Syrie.

 

[1] http://www.globalresearch.ca/turkey-invades-northern-syria-truth-of-turkish-coup-revealed/5542322

[2] http://thesaker.is/a-turkish-invasion-of-syria-maybe-not-lets-wait-and-see/

[3] http://www.voltairenet.org/article192969.html

[4] https://southfront.org/turkish-russian-general-staff-chiefs-to-meet-in-ankara/


Moyenne des avis sur cet article :  4.63/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

143 réactions à cet article    


  • roman_garev 27 août 2016 11:54

    John Kerry et Sergueï Lavrov viennent de s’entretenir en Génève hier, le 26 août, pendant 12 (!) heures presque uniquement sur la situation en Syrie (quoique le problème ukrainien a été aussi abordé).

    Dans quelques jours on attend un document commun US-Russie.
    Kerry a déclaré que les positions de deux pays se sont rapprochées considérablement et que cela devait marquer un tournant décisif dans le conflit syrien.
    Les deux côtés ont énoncé leur position commune sur la question kurde. La Syrie doit rester unie, et les Kurdes ont à s’entendre avec Damas.
    Les US ont enfin passé à Moscou leur liste des « modérés » adhérés à l’armistice.

    Donc, au cas où cette position du Département d’État ne sera pas attaquée par les faucons du Pentagone et de la CIA, cette rencontre témoigne de l’accord des US à la « carte routière » en Syrie élaborée par Moscou.

    • JC_Lavau JC_Lavau 27 août 2016 13:32

      @roman_garev. 12 heures... Et on s’étonne qu’à 66 ans, Serguéï Lavrov songe à dételer !
      Je ne peux qu’admirer son endurance devant son agenda écrasant.
      Dans les commentaires sous l’article du Saker est évoqué la mainmise d’Israël sur les dirigeants kurdes, qui accumulent les fautes énormes, par exemple à Hasakah.


    • JMBerniolles 27 août 2016 14:06
      @roman_garev
      Je ne pense pas que l’on puisse faire confiance un seul instant à John Kerry.

      Mais je crois qu’il est un peu débordé par les réalités du terrain. Notamment dans l’affaire du Yemen l’Arabie saoudite non contente de s’embourber dans des crimes qui ne font pas évoluer la situation militaire, voit maintenant ses sites pétroliers à la merci des missiles yéménites.

      Nous sommes aussi dans la fin du mandat d’Obama.
      Il peut soit précipiter des mesures personnelles. C’est à dire le règlement politique de la question syrienne.
      Ou bien commencer à réorienter la politique de l’administration américaine dans le sens de la politique guerrière d’Hillary Clinton qu’il soutient formellement après l’avoir démise de ses fonctions de secrétaire d’état aux affaires étrangères.

      Je crois plutôt à la première hypothèse.


    • JMBerniolles 27 août 2016 14:16
      @JC_Lavau

      Oui, il est notoire que le responsable kurde irakien Barzani est contrôlé par le Mossad.

    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 août 2016 21:08

      @JC_Lavau
      A propos des Kurdes, il faut tenir compte des divers groupes...
      Thierry Meyssan explique le Kurdistan version israélienne :

      "Alors que tout se met en place pour créer un Kurdistan indépendant, Thierry Meyssan y voit une manipulation du rêve du peuple kurde au profit d’Israël, des États-Unis et de la Turquie. Aussi dénonce-t-il le projet de nettoyage ethnique des Barzani et note-t-il l’opposition du PKK à la création d’un « Kurdistan » de ce type.(...)
      À n’en pas douter, le projet israélien des Barzani suppose un nettoyage ethnique qui ne fait que commencer.

      Déjà le PKK d’Abdullah Öcalan a appelé à ne pas tomber dans le piège. Il a publié un extrait de la réunion secrète qui s’est tenue le 1er juin à Amman, au cours de laquelle les groupes islamistes armés et le PDK de Massoud Barzani ont conclu leur alliance et planifié l’attaque coordonnée de l’Irak [7]. Le PKK appelle à une mobilisation générale du peuple kurde contre le projet israélien des Barzani." (...)


    • fred.foyn 27 août 2016 14:02
      « L’incroyable complexité de la situation en Syrie »
      Because les terroristes sont approvisionnés par les pays du golfe, la Turquie la France et les USA... !

      • JMBerniolles 27 août 2016 14:14
        @fred.foyn

        Yes .. quite right.

        Mais apparemment tout ce soutien occidental ne suffit pas à abattre Assad (y compris d’ailleurs dans un attentat contre sa personne qui a été envisagé plusieurs fois notamment avec la participation de Hollande)


      • fred.foyn 27 août 2016 16:59

        @JMBerniolles...Tant que Assad à le soutien des Russes, il est imprenable...


      • Pyrathome Pyrathome 27 août 2016 14:32

        Monsieur JMBerniolles, bonjour,
        .
        Très bon article !!
        Complément de confirmation  :
        https://www.youtube.com/watch?v=EoCAJnSjqmQ
        Puissiez-vous être aussi pertinent en « atome » qu’en géopolitique......
        Vœu pieux smiley.....


        • JMBerniolles 27 août 2016 15:31
          @Pyrathome

          Je vous remercie pour ce commentaire.

          Mais j’admets volontiers que l’on ne soit pas d’accord avec moi sur la question du nucléaire.




        • soi même 27 août 2016 14:47

          En tous les cas la Russie a acquis un rôle majeur dans la question de l’ensemble du proche Orient, avec l’ apparition de bombardiers russes sur la basa de Hamadan, en Iran discrédite le leadership américaine dans la région. .

           


          • soi même 27 août 2016 14:59

            (

            Les gagnants et les perdants

            Il est évident que dans cette situation, les Etats-Unis se retrouvent perdants.

            Les ententes russo-iraniennes sur l’exploitation de la base militaire de Hamedan prouvent qu’à l’heure actuelle, les relations russo-américaines ne constituent plus pour Moscou une priorité au nom de laquelle il serait prêt à sacrifier des positions et des acquis, même tactiques. En outre, elles montrent clairement que « la lune de miel » entre l’Iran et les Etats-Unis se termine sur un niveau élevé de méfiance envers la politique de Washington. Notamment envers la capacité de Washington à influencer son allié le plus proche, l’Arabie saoudite.

            Les Américains doivent se préparer à perdre leur « droit de veto » sur le développement des relations politiques et militaires avec l’Iran, non seulement concernant la Russie, mais également d’autres pays.

            L’accord de l’Iran au déploiement d’un contingent militaire russe sur son sol indique clairement que Téhéran réalise à quel point il est important pour son développement en tant que « centre de force » régional de résoudre le conflit syrien selon ses propres conditions et non selon celles de l’Occident.

            Dans cette situation, les Etats-Unis se mordront les doigts de leur incapacité à comprendre « les limites du compromis » chez leurs partenaires-concurrents. Ainsi, la Chine, qui est restée pendant longtemps dans l’expectative dans le conflit syrien, semble avoir pris, après le déploiement de l’aviation russe dans la base de Hamedan, une décision de principe : élargir son aide au gouvernement du président syrien Bachar el-Assad. Il s’agit moins d’un soutien au régime en tant que tel que du souhait de Pékin de prendre part aux futurs processus politiques et économiques.

            Les messages

            Pour ce qui est des messages politiques ou plutôt politico-militaires envoyés par la Russie en lançant des opérations depuis le territoire iranien, ils se réduisent à trois grands points.

            Primo. Moscou laisse entendre à Washington qu’il considère le partenariat russo-iranien comme une priorité stratégique et qu’il le développera même dans les domaines qui, du point de vue des Etats-Unis, se situent dans la « zone grise » au vu des ententes internationales intervenues auparavant sur l’Iran. Cela ne signifie pas que Moscou renonce complètement à la stratégie de consensus du Conseil de sécurité en matière de dissuasion des ambitions politico-militaires de l’Iran, mais nous assistons sans aucun doute à la révision de cette politique. Et si l’actuelle expérience de coopération se révèle fructueuse, elle pourrait être suivie d’autres démarches pouvant déboucher sur un rapprochement impressionnant entre Moscou et Téhéran.

            Secundo. La Russie est déçue par la politique des Etats-Unis consistant à diviser l’opposition syrienne en « modérée » et radicale. L’irritation issue de la position souvent floue de Washington allait croissant depuis plusieurs mois et il était difficile de ne pas la remarquer. Il s’agit sans d’oute d’une erreur des Etats-Unis qui ont surestimé la disposition de Moscou à marchander au sujet de la liste des organisations terroristes. Une erreur qui risque d’affaiblir les positions des structures qui s’orientent sur les Etats-Unis tant « sur le terrain » en Syrie que dans le futur règlement de paix. En tout cas, si avec la participation des Iraniens, la Russie et Bachar el-Assad réalisent des progrès à Alep, le modèle existant des négociations devra être modifié, car une grande partie des organisations de l’opposition dite modérée ne représentera plus de forces sérieuses à l’intérieur de la Syrie.

            Tertio. La Russie estime que la défaite définitive de l’opposition syrienne à Alep est un objectif à tel point prioritaire qu’elle est prête à sacrifier, au moins provisoirement, ses contacts avec les Etats-Unis et l’Union européenne sur le dossier syrien. Le déploiement de l’aviation russe à Hamedan et l’intensification des bombardements contre l’opposition près d’Alep n’est pas une simple opération visant à servir d’atout dans le commerce politique avec l’Occident. Il pourrait cacher la déception quant à la possibilité même d’avoir un dialogue politique avec l’actuelle Maison Blanche et l’intention de Moscou de remettre ce dialogue à plus tard, quand Washington se dotera d’une nouvelle administration.

            Dmitri Ievstafiev est politologue, professeur à l’Université nationale de recherche de la Haute école d’économie. )


          • Nérée (---.---.107.220) 27 août 2016 17:23

            Ce qu’il faut ne pas perdre de vue, c’est que muhamad hollande nous a enfoncé dans la merde et que tous ses investissements seront à perte !


            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 août 2016 21:20

              @arthes
              Exact, c’est le tandem Sarkozy/Juppé qui a signé avec les Anglais en 2011, les accords de Lancaster House pour intervenir en Libye et en Syrie... Aujourd’hui, ils font comme s’ils n’étaient au courant de rien... Et Hollande n’a fait que suivre.

              -"(...)  Le 29 juillet 2011, la France créée l’Armée syrienne libre (les « modérés »).
              L’Armée syrienne libre (ASL) est encadrée par des légionnaires français, détachés de leur corps et mis à la disposition de l’Élysée et du général Benoît Puga, le chef d’état-major privé du président Sarkozy. L’ASL reçoit comme drapeau celui de la colonisation française.(...) « 

               »La France persiste à distinguer des jihadistes « modérés » et d’autres « extrémistes ».
              Il n’existe pourtant aucune différence de personnel ou de comportement entre les deux groupes. C’est l’ASL qui débuta les exécutions d’homosexuels en les jetant du haut des toits d’immeubles. C’est également l’ASL qui diffusa une vidéo de l’un de ses dirigeants cannibale mangeant le cœur et le foie d’un soldat syrien. La seule différence entre modérés et extrémistes, c’est leur drapeau : celui de la colonisation française ou celui du jihad.(...)« 

               »Lorsque le président François Hollande relance la guerre contre la Syrie, en juillet 2012, il conserve —fait unique dans l’histoire de France— le chef d’état-major privé de son prédécesseur, le général Benoît Puga. Il reprend la rhétorique et la gesticulation coloniale. Ainsi, il déclare que la République arabe syrienne est une « dictature sanguinaire » (il faut donc « libérer un peuple opprimé ») et que le pouvoir est confisqué par la minorité alaouite (il faut donc « émanciper » les Syriens de cette horrible secte). Il fait interdire aux réfugiés syriens en Europe de participer aux élections qui se tiennent dans leur pays et décide à leur place que le Conseil national syrien —non élu— est leur représentant légitime. Son ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, déclare que le président démocratiquement élu, Bachar el-Assad, « ne mérite pas d’être sur la Terre ». (....)


            • doctorix doctorix 27 août 2016 23:25

              @Fifi Brind_acier

              Puga est méconnu.

              Un sacré fils de pute...

              Un bon candidat pour Nuremberg.

              Tiens, je vais lui faire un petit coup de pub : long, mais édifiant.

              Il a quitté l’Elysée le 6 Juillet. Après 6 ans de saloperies en tout genre.

              Ce texte doit être daté de 2014 :

              http://mondafrique.com/le-general-benoit-puga-le-va-t-en-guerre-du-president/


              Petit coup de déprime Hôtel de Brienne, où le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian vient de subir une sourde défaite. Non pas, au Mali, sur le terrain de l’opération Serval, ni même en Centrafrique au sein de l’opération Sangaris. Non, Le Drian a perdu une bataille dans la guerre feutrée qui fait rage dans les antichambres du pouvoir élyséen. En pleine tempête Gayet-Trierweiler, le 17 janvier dernier, l’Elysée a en effet prolongé d’un an les fonctions de l’ennemi juré du Ministre de la Défense, le chef d’état-major particulier de François Hollande, le général Benoit Puga. A 61 ans, le chef légionnaire préféré du Président devait quitter son poste cet été. Mais en vertu d’un décret présidentiel publié au Journal Officiel, le père de la guerre au Mali restera dans ses bureaux du 14 rue de l’Elysée, l’annexe du Château, au moins jusqu’en août 2015.

              Jean-Yves le Drian avait pourtant fait état de sa préférence pour un remplacement rapide de Puga par le général Didier Castres, le patron opérationnel de l’opération Serval avec lequel il a construit une relation de confiance. Mais c’était sans compter la passion un rien contre-nature qu’éprouve François Hollande pour son militaire. « Le général Puga a un don très habile pour rassurer le chef de l’Etat en toutes circonstances , note-t-on à l’Hôtel de Brienne. A partir de là, nous partions battus ».

              Le ministre breton n’a pas que négocier une compensation : avoir la haute main sur la nomination d’un autre galonné d’importance, le chef d’Etat-Major des Armées, le CEMA comme l’on dit dans le jargon. Il a pu y placer un homme à lui, le général Pierre Le Jolis de Villiers de Saintignon. Frère cadet du vendéen Philippe de Villiers, le nouveau CEMA ne fait pas de politique. « Au contraire, lui sait, que l’armée n’a pas à dicter sa loi aux politiques », grince un proche du Ministre de la Défense. Sous-entendu, à la différence du général Puga, réputé mener le chef de l’Etat par le bout du nez.

              Etrange cette alchimie qui lie le chef de l’Etat socialiste à un légionnaire-parachutiste dont le CV contient tout ce qui habituellement irrite la gauche. A commencer par un profil idéologique très marqué à droite. Voire à l’ultra-droite.

              L’ascendance du général Puga reste en effet lourde à porter. Le militaire qui murmure à l’oreille d’Hollande est l’un des sept enfants du colonel de cavalerie Hubert Puga, qui a passé trois mois dans un cachot à Fresnes pour sa participation au putsch d’Alger en 1961. Condamné à cinq ans de prison avec sursis à la fin de la guerre d’Algérie et exclu de l’armée, Puga père se reconvertira dans les ventes d’armes à Creusot-Loire en tant que responsable des ventes de chars français aux dictatures d’Amérique du Sud. Son décès en 2010 a été longuement salué par le Bulletin des amis de Raoul Salan, du nom du chef de l’OAS dont il était membre. Et l’enterrement religieux s’est déroulé à Saint-Nicolas du Chardonnet, sous le rite de la Fraternité Saint Pie X, les catholiques traditionalistes


              Très Algérie Française, les Puga demeurent en effet de fidèles paroissiens de feu Monseigneur Lefèvre. Le légionnaire du Président est assidu aux offices de Saint-Nicolas du Chardonnet, au sein de laquelle officie d’ailleurs son propre frère, l’abbé Denis Puga.

              Le dimanche, le général Puga assiste aux homélies qui pourfendent « le mariage pour tous, la réforme-phare du Président Hollande, régulièrement qualifiée en chaire « d’ignominie ». Et le lundi, le même haut gradé peaufine les plans de marche de l’opération Serval qu’il présentera au chef de l’Etat. « La vie privée des collaborateurs du Président, comme celle du président, ne concerne que les intéressés », fait-on savoir au service de presse du Château.

              Soit. Mais il y a quelques mois, les hommes du Président ont pourtant connu une alerte désagréable. En juin dernier, l’Arsenal une publication sur internet lié à l’organisation du Lys Noir, un groupuscule formé de nostalgiques de La Cagoule, de Pétain et de la Collaboration cite nommément le général Puga, comme camarades de lutte, susceptible de prendre la tête d’un putsch imminent ! « Ceux qui évacuent d’un revers de main, toute possibilité de coup d’état militaire en France feraient bien de réviser leur classique », professe le fanzine d’ultra-droite. Emoi à l’hôtel de Brienne. La DPSD, la direction de la protection et de la sécurité de la défense, en clair le service secret chargé de surveiller le personnel, ouvre une enquête, supervisé par le ministre Le Drian en personne. Las ! Il s’agit d’une grossière manipulation. Selon le journaliste Fredéric Haziza dans « Vol au-dessus d’un nid de fachos », son livre-enquête sur l’extrême-droite, Le Lys Noir brandit le nom de Puga en étendard « pour enrôler des sous-officiers et des officiers subalternes autour de son mouvement ». Puga est mis hors de cause dans l’affaire du putsch virtuel. Mais reste sous discrète surveillance du cabinet du ministre pour ses relations avec d’autres hauts gradés à l’œuvre dans les manifs contre le mariage pour tous. « Certains officiers comme son ami intime le général Bruno Dary, l’ancien gouverneur militaire de Paris reconverti aujourd’hui comme conseiller en logistique de « La Manif pour tous » posent problème », explique pudiquement un proche de Le Drian.

              François Hollande lui, a déjà passé l’éponge. Il n’avait pas vraiment le choix. Pouvait-il se permettre de prendre du champ avec son chef d’Etat-Major en pleine guerre du Mali, une opération concoctée presque en solitaire par le général Puga en personne.

              Benoit Puga est un baroudeur féru d’Afrique noire, continent qu’il a connu dès 1978 en sautant sur Kolwezi en compagnie des 400 légionnaires du 2e régiment étranger de parachutistes de Calvi, avant de diriger les opérations Almandin à Bangui et Pélican au Congo-Kinshasa en 1996-199. Pas étonnant dès lors qu’il ait commencé à élaborer ses plans de débarquement au Mali dès l’automne 2012… au moment même où François Hollande tenait la première conférence de presse de son mandat en affirmant qu’il n’avait nulle intention d’intervenir militairement au Sahel. D’ailleurs, comment légitimer une intervention militaire française contre les islamistes locaux sans mandat des Nations-Unies ?

              Début janvier 2013, le général Puga souffle au chef de l’Etat le moyen de rendre légal l’opération : il suffit, dit-il, que Dioncounda Traoré, le président malien d’alors, demande officiellement l’intervention de la France contre les islamistes sur son sol. Hollande est séduit. Traoré s’exécute. L’opération Serval peut débuter. Et qu’importe si Traoré a seulement fait allusion à une intervention aérienne. Pour Puga, il fallait de toute façon envoyer des troupes au sol. « Cela faisait partie des plans de l’intervention depuis déjà deux mois », assure un familier du dossier. Et qu’importe si plusieurs otages français dont l’ingénieur d’Areva Daniel Larribe, sont alors retenus par les djihadistes. Le général fait dans l’intérêt supérieur de la Nation. Pas dans la sensiblerie.

              Les familles des soldats tués dans l’embuscade de la vallée d’Uzbin, en Afghanistan en août 2008 le savent mieux que quiconque. A l’époque, le général Puga est le responsable des opérations au sein de l’Etat-major. Pour lui, malgré les dix victimes françaises, « l’opération a été réussie : n’en déplaise à certains tacticiens en herbe ou en chambre, cingle publiquement notre chef légionnaire, l’adversaire a été repoussé, il a pris une sacrée raclée (sic) ». C’est maintenant au juge d’instruction Fréderic Digne, chargé d’enquêter sur les circonstances du drame afghan de confirmer ou non, l’optimisme va-t-en guerre du militaire préféré du Président.


            • JC_Lavau JC_Lavau 29 août 2016 15:15

              @doctorix.
              Si Puga avait préparé l’opération Serval, on doit lui reconnaître qu’il l’avait bien préparée. L’amiral Dufourq objecte que ni diplomates ni politiques n’avaient de solution politique adaptée dans leur besace.
              http://www.agoravox.tv/actualites/international/article/l-amiral-dufourcq-sur-l-engagement-45606



              • JMBerniolles 27 août 2016 19:21
                @chantecler

                Il me semble que le wahhabisme (religion officielle de l’Arabie saoudite qui l’utilise aussi comme vecteur de puissance) et les frères musulmans, sont deux déviances guerrières du sunnisme.

                Il ne faut donc pas mêler automatiquement tous les sunnites à cela.

                D’autre part il est reconnu que les mercenaires qui combattent en Syrie viennent de plus de 80 pays.. Cela n’a rien à voir avec une guerre civile.

                Il est connu également que l’armée syrienne est une armée de conscrits... sans discrimination. On y retrouve donc tous les tendances de la société. 

                Enfin, la propagande occidentale ne peut cacher que le président légitime de la Syrie, Bachar Al Assad, est soutenu par une très grand majorité de son peuple. Sans quoi il ne serait évidemment plus là.

                C’est plutôt nous qui sommes gouvernés de manière autoritaire par un président qui dépasse à peine les 10% d’opinions favorables...

              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 août 2016 21:22

                @JMBerniolles
                Je crois surtout que la majorité des syriens et de l’armée qui soutient Assad sont des sunnites, mais comme les médias ne veulent pas parler de guerres coloniales, ils parlent de guerres religieuses...


              • njama njama 27 août 2016 18:48

                A la base le problème est très simple, il y eut une tentative de putsch fomenté de l’extérieur début 2011, dans la foulée des printemps arabes pour renverser le régime syrien et le remplacer par un homme lige de Washington et de Tel Aviv

                Ce n’est pas la première fois que les US pratiquent de pareilles manœuvres de déstabilisation sur différents continents pour renverser des gouvernements qui ne leur conviennent pas.

                Sauf que dans ce cas, depuis 5 ans toutes leurs manœuvres ont échoué, et « Bachar qui doit partir » est toujours là avec le peuple syrien qui le soutient en grande partie.

                De « révolution », il n’y en eut, sauf virtuellement ce storytelling des médias, et de guerre civile encore moins compte-tenu du nombre de combattants étrangers impliquées dans ce conflit

                Aujourd’hui toutes les excuses sont bonnes pour masquer le soutien aux terroristes, comme faire accroire à des tensions confessionnelles ou ethniques qui n’existaient pas en Syrie, et qui sont étrangères à l’âme syrienne. La coalition perd la guerre, et prolonge le chaos plutôt que d’admettre son échec.


                • njama njama 27 août 2016 18:52

                  Adonis : « Il n’y a pas eu de révolution arabe »

                  09.10.2013 Le poète syrien Adonis dénonce une « révolution » fallacieuse

                  Le poète syrien Adonis réaffirme ses critiques envers la soi-disant « révolution syrienne » dépourvue de tout discours.

                  Exilé depuis les années 1960, l’intellectuel syrien, de son vrai nom Ali Ahmad Saïd Esber, dénonce l’influence des puissances étrangères sur l’« opposition syrienne ». Il déplore, dans un entretien avec le site Mediapart, le rôle de la France dans ce conflit qui combat les extrémistes au Mali et les soutient en Syrie.

                  extrait de la vidéo (1’53)
                  « Une révolution doit avoir un discours ..., doit avoir un programme ..., mais on n’a lu aucun discours ! ... mais, qu’est-ce-que c’est ? ... cette « révolution » donc, soi-disant ? [ ...] c’est un conflit pour le pouvoir, pour les intérêts, ce n’est pas une révolution. "

                  http://www.french.alahednews.com.lb/essaydetails.php?eid=10655&cid=309#.V0hhdb7KDm6

                  On cherche encore le programme après 5 années de conflit ...  smiley


                • JC_Lavau JC_Lavau 27 août 2016 19:10

                  @njama. Mais si ils ont un programme : décapiter tout ce qui résiste.
                  Non mais sans blague ! Une cor-ânerie est une cor-ânerie, tout de même !


                • njama njama 27 août 2016 19:25

                  @JC_Lavau

                  Empressez-vous d’en aviser le Quai d’Orsay ...


                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 août 2016 21:26

                  @njama
                  « Le jour d’avant Deraa : comment la guerre a éclaté en Syrie, la véritable histoire »
                  Une analyse remarquable de Steven Sahiounie qui revient sur le commencement de la guerre en Syrie. Toutefois aucun média traditionnel – en France ou en Suisse – ne la publierait. Ils considèrent que c’est du « complotisme ». Ce sont des ignorants ! Ils ne font pas l’effort de rechercher l’information plurielle comme nous le faisons, comme vous le faites, chers lectrices et lecteurs. Sur la politique internationale, les guerres et les conflits, ils en savent moins que vous. [Silvia Cattori]


                • njama njama 27 août 2016 22:09

                  @Fifi Brind_acier

                  "En réalité, le soulèvement à Deraa de mars 2011 n’a pas été déclenché comme on l’a dit par des graffitis d’adolescents, et il n’y a pas eu de parents mécontents exigeant que leurs enfants soient libérés. Cela faisait partie du script à la manière d’Hollywood concocté par d’experts agents de la CIA, qui étaient chargés d’une mission : détruire la Syrie aux fins d’y provoquer un changement de régime. Deraa n’en fut que l’Acte 1 – Scène 1.« 

                  oui bien sûr Fifi ! merci d’indiquer le lien, car c’est un témoignage qui vaut son pesant de cacahuètes et qui en recoupe bien d’autres.
                  J’avais lu l’article, sans surprise car il correspondait à ce que je savais déjà depuis longtemps. J’étais en Syrie à Pâques 2009, et je n’ai jamais cru une seule seconde dans cette soi-disant révolution, qui si elle avait été réelle aurait déjà inévitablement manifesté à l’époque les signes précurseurs d’un peuple très mécontent, opprimé, car une révolution ne sort pas abruptement de terre, mais il n’en était rien, et c’était même le contraire ! La vie en Syrie était prospère et très calme, ne connaissait ni les dettes publiques, ni le sous-emploi, pas plus qu’on y voyait de mendiants à Damas ou à Alep. Le respect mutuel circulait jusque dans les moindres ruelles, et allait de soi. Tous avaient accès à l’éducation, et aux soins ... Les syriens sont un peuple très affable et accueillant, très attachant ! L’hospitalité »arabe" n’était pas un vain mot en Syrie, mais bien son illustration.

                  Certes, certaines choses auraient pu être meilleures... en terme de liberté d’expression par ex., ou des bas salaires un peu réévalués (comme ici)... - quelle société ne connaît pas ce problème -, mais dans le MO sous tension depuis plusieurs décennies pour les raisons que personne n’ignore qu’il est inutile de nommer, la vigilance de la société syrienne était de rigueur dans le quotidien. Il faut croire qu’elle n’a pas été suffisante ou mal placée... puisque hélas elle n’ a pas vu venir Deraa


                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 août 2016 22:58

                  @njama
                  C’est le cas de toutes les révolutions colorées initiées par la CIA, Soros, ou l’ OTAN..., personne ne voit rien venir, car tout était en place bien avant....
                   Rapport Blum anti empire n° 140", il donne toute la liste de ces coups fourrés, depuis 1945...
                  Plus de 50 Chefs d’ Etats ont été limogés ou assassinés ...


                • doctorix doctorix 28 août 2016 00:22

                  @Fifi Brind_acier

                  J’ai tenté la publication de cet article sous le titre :
                  « Comment la CIA a fabriqué la pseudo-révolution syrienne ».
                  Merci aux rédacteurs d’aider à sa publication.
                  C’est la première fois que je vois les détails de ces mises en scène classiques depuis 70 ans : un moment important, sans aucun doute, pour l’édification des peuples.
                  La CIA est bien le cauchemar de l’humanité. Et ses méthodes sont authentiquement diaboliques.

                • doctorix doctorix 28 août 2016 00:26

                  @doctorix

                  J’ai aussi tenté une autre publication, une véritable note d’espoir : « Alep est le Stalingrad de l’OTAN et des Etats-Unis ».
                  J’ai même oublié le S d’Etats...Tant pis.
                  Même demande d’assistance à la publication, bien sûr.

                • JMBerniolles 28 août 2016 10:03
                  @doctorix

                  Il y a des critères de publication qui m’échappent sur ce site.... 
                  Vous dites en général des choses sensées.....

                  Et l’idée d’un Stalingrad à Alep n’est pas fausse... peut-être un peu exagérée puisqu’il y a le front ukrainien et surtout le sud-est asiatique qui pèse beaucoup.

                • doctorix doctorix 28 août 2016 12:16

                  @JMBerniolles

                  Vous dites en général des choses sensées.....
                  C’est gentil.
                  Sauf quand je parle de la terre creuse et des ovnis....

                  Il y a des critères de publication qui m’échappent sur ce site....
                  Je me suis fait beaucoup d’ennemis : je paie.


                • JMBerniolles 28 août 2016 14:42
                  @doctorix

                  Vos articles sont intéressants..... et apparemment vous n’avez pas suffisamment d’ennemis pour les couler !

                • alinea alinea 28 août 2016 18:31

                  @doctorix
                  +12,-8 !! à cette heure. smiley


                • doctorix doctorix 29 août 2016 00:12

                  @alinea et JMB
                  merci à vous deux.

                  Si, il y en a assez:je n’en ai publié qu’une cinquantaine sur plus de 150 écrits pour rien.
                  Vous n’imaginez pas ce que vous avez loupé.
                  Pourtant je vois passer des conneries...monumentales, et en nombre.
                  Aujourd’hui, un seul article publié, et les miens qui dorment...
                  C’est rageant.
                  Et rien qu’hier, six articles sur le Burkini, dont tout le monde se fout...ou devrait se foutre.
                  La guerre mondiale en vue, et ici on parle chiffons...
                  Je trouve que les moinssages devraient être nominatifs, avec sanctions en cas d’abus.
                  En fait, ce sont le plus souvent des attaques ad hominem.

                • doctorix doctorix 29 août 2016 00:22

                  @alinea

                  Je me demande comment il y a pu y avoir huit gusses pous moinsser des articles d’un si grand intérêt...
                  Une fois, il y a eu 50+ et 51 -...
                  Il y aurait eu 100+, il y aurait eu 101 moins.
                  D’où ma suspicion d’un bourrage d’urnes façon Bush.

                • JMBerniolles 29 août 2016 09:10
                  @doctorix

                  Alors cela ressemble plus à un ostracisme de la rédaction ?

                  Effectivement, il y a sur se site une tendance à suivre de près les grandes lignes de la propagande médiatique orchestrée... 


                • JC_Lavau JC_Lavau 29 août 2016 10:53

                  @JMBerniolles
                  J’ai deux articles en souffrance, là, tu vas voir qu’eux aussi ne vont jamais passer.
                  Depuis août 2015, je n’ai réussi à faire passer que quatre articles : 2 janvier, 10 mars, et les deux pochades du 1er avril. Tout le reste est systématiquement bloqué : contraire aux propagandes hégémoniques ici.


                • doctorix doctorix 29 août 2016 10:56

                  @JMBerniolles
                  Et une grosse difficulté à publier les articles qui la contrarie, ça me parait évident.

                  Parce que même quand un rédacteur n’aime pas un article, il le plusse, pour pouvoir en discuter.
                  C’est ce que je fais.
                  Je ne vois pas l’intérêt de moinsser un article.
                  On peut aussi remarquer les actions des trolls, qui essayent de dévier le débat, de le perturber, de faire des attaques ad hominem selon des techniques bien connues. Pour qu’on parle d’autre chose ou pour torpiller le sujet ou l’auteur.
                  Je crois que je suis un de ces auteurs à abattre en raison de mes articles sur les vaccins, qui dérangent. Mon titre de médecin est aussi souvent remis en question par quelques crétins, par le doute ou la dérision : je suis un traître à l’intelligentsia, semble-t-il. Sans compter les jalousies mesquines...On veut bien que je sois médecin, mais alors mauvais..
                  Mais bon, on arrive quand même à se faire entendre, le plus souvent.

                • JL JL 29 août 2016 11:03

                  @JC_Lavau
                   

                  ’’J’ai deux articles en souffrance, là, tu vas voir qu’eux aussi ne vont jamais passer.’’
                   
                   En effet, ils ne risquent pas de passer, ils ne sont plus visibles. Il faut les re-proposer.

                • doctorix doctorix 29 août 2016 11:08

                  @JC_Lavau

                  Question propagande hégémonique, je vous ai vu à l’oeuvre ces derniers temps : vous n’êtes pas mauvais non plus, dans votre domaine...Pas vraiment un modèle d’ouverture et de tolérance.
                  Je vais voir vos articles et je vais les plusser.
                  Il suffit de demander.
                  « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous puissiez le dire ».
                  Il parait que ce n’est pas de Voltaire, mais c’est joli quand même.
                  PS Pour vos articles non publiés, c’est trop tard : il faut les remettre en ligne.
                  Mais je les plusserai, promis.

                • JC_Lavau JC_Lavau 29 août 2016 11:49

                  @doctorix. Jamais l’absence de méthodologie n’a garanti la génialité des idéations.


                • doctorix doctorix 29 août 2016 12:02

                  @JC_Lavau

                  Il n’y a pas besoin de grande méthode pour écouter un témoin.
                  Par contre, on peut nier son témoignage avec méthode.
                  Que voulez-vous, j’ai confiance dans le témoignage de l’amiral BYRD (et aussi dans celui des témoins d’Ovnis).
                  A partit de là, je me dis pourquoi pas ? et je cherche le comment.
                  C’est ma méthode.

                • JMBerniolles 29 août 2016 14:23
                  @doctorix


                  J’ai la même attitude : soit j’approuve, soit je m’abstiens.... ou je suis indifférent.
                  J’ai constaté qu’à quelques exceptions près, Pierre par exemple, la plupart des rédacteurs intéressants ne sont pas les plus exposés.

                  Bon, c’est aussi à chaque lecteur de faire son choix.

                  Désolé, je n’ai pas vu vos articles sur les vaccins.... Mais il me parait clair que la recherche en médecine, comme dans d’autres domaines, est insuffisante... 

                  J’imagine que l’on puisse se faire des ennemis ici.... je n’en suis pas dépourvu moi-même.
                  Mais il y a sûrement le poids de la ligne rédactionnelle.

                • JMBerniolles 29 août 2016 14:25
                  @JC_Lavau

                  Désolé..... je vais aller voir.

                • JC_Lavau JC_Lavau 29 août 2016 14:46

                  @JMBerniolles. Merci !


                • JC_Lavau JC_Lavau 29 août 2016 16:10

                  @doctorix. Byrd ? Pourtant Milou t’avait bien prévenu : « Tu as tort de faire confiance à ce chenapan. »


                • pemile pemile 29 août 2016 16:17

                  @doctorix « Que voulez-vous, j’ai confiance dans le témoignage de l’amiral BYRD (et aussi dans celui des témoins d’Ovnis). A partit de là, je me dis pourquoi pas ? et je cherche le comment. »

                  Comment, par exemple, remettre en cause 200 ans d’affinage de la constante gravitationnelle ?


                • doctorix doctorix 29 août 2016 17:07

                  @pemile

                  En cessant de penser que deux petites boules de métal ont les mêmes interactions entre elles que deux masses colossales à l’intérieur desquelles règnent des forces bien plus considérables (forces électro-magnétiques 10 puissance 39 fois plus fortes que la gravité). Il y a peut-être extrapolation abusive de la part de Cavendish et de ses successeurs, très brillants il faut le reconnaître.
                  Le calcul peut être vrai et pratique vu de l’extérieur, et se révéler insuffisant dès qu’on pénètre à l’intérieur d’un astre.
                  Encore une fois, ce n’est qu’une hypothèse partant de la véracité du témoignage de Byrd. S’il est véridique il FAUT une explication. S’il ne l’est pas, c’est toujours amusant de se remettre en question et de réfléchir. Il n’y a pas de quoi faire un ulcère.
                  Bon, on ne va pas remettre ça ? On a fait le tour de mes insuffisances alléguées et de vos certitudes affichées, je crois.

                • JC_Lavau JC_Lavau 29 août 2016 20:22

                  @doctorix. Dans L’oreille cassée, Milou t’avait bien bien prévenu : « Tu as tort de faire confiance à ce chenapan. »


                • doctorix doctorix 29 août 2016 22:55

                  @JC_Lavau

                  Faire confiance est dans ma nature.
                  Je n’aime pas bien les militaires, mais celui-ci m’a paru digne de la mériter.
                  Peu d’hommes ont reçu de tels honneurs pendant leur vie et lors de leur mort.
                  Une ile en antarctique, un cratère lunaire et deux navires de l’US Navy portent son nom.
                  On peut donc supposer que ce n’était pas un farceur.

                • JC_Lavau JC_Lavau 29 août 2016 23:06

                  @doctorix. James Forrestal aussi a un porte-avion à son nom. N’empêche qu’il a fini fou.


                • tf1Groupie 30 août 2016 10:00

                  @JMBerniolles

                  « Effectivement, il y a sur se site une tendance à suivre de près les grandes lignes de la propagande médiatique orchestrée... »

                   smiley smiley smiley smiley smiley

                  Alors celle-là elle est phénoménale, à mettre dans le Guinness Book !!


                • JC_Lavau JC_Lavau 30 août 2016 13:00

                  @tf1Groupie. Ici, si tu n’es pas militant antinuk, t’es mort.
                  Ici, si tu n’es pas croyant et militant carbocentriste, t’es mort.
                  Ici, si tu n’es pas militante gynarque, t’es mort.
                  Ici si tu n’es pas militant misanthrope, rêvant d’anéantir l’humanité au nom de la déesse Gaïa, t’es mort.
                  ...
                  Tu as aussi chaudement intérêt à croire aux dieux, à la Terre creuse, à la vie après la mort, aux extraterrestres, aux soucoupes violantes, aux mimosas confidents, etc. Ce n’est que pour ton bien, on t’en prévient charitablement.


                • JMBerniolles 30 août 2016 13:31
                  @tf1Groupie


                  Mais vous même êtes une caricature de la pensée et des idées imposées par le système, que l’on ne peut qualifier autrement que de dominant...

                • doctorix doctorix 30 août 2016 17:26

                  @JC_Lavau

                  Vos adversaires n’ont pas de chance : ils sont tous fous....

                • doctorix doctorix 30 août 2016 17:31

                  @JC_Lavau

                  Bon, vous n’êtes pas militant carbocentriste.
                  Il vous sera donc beaucoup pardonné.

                • JC_Lavau JC_Lavau 30 août 2016 17:40

                  @doctorix. Tu aurais préféré que les choses soient comment ?


                • doctorix doctorix 30 août 2016 19:18

                  @JC_Lavau
                  Amicales.



                • JC_Lavau JC_Lavau 1er septembre 2016 10:53

                  @doctorix.
                  Doctorix n’a pas la moindre idée de la rhéologie des magmas diphasés sous les très hautes pressions qu’on rencontre à 2 800 km de profondeur. Décidons de 94 % de phase solide, 6 % de phase liquide aux croisements de joints de grains.
                  A l’échelle des ondes sismiques, la phase liquide est indécelable, les cisaillements de quelques hertz sont bien transmis.
                  Vu la température, l’activation thermique des diffusions, des fusions locales et recristallisations, ça n’est pas ce qui manque. ==> ça flue sans difficulté. On sait les vitesses de la convection, quelques centimètres par an actuellement, probablement bien davantage aux temps Hadéens. On sait aussi le régime de convection, sachant le Reynolds, et sachant que l’essentiel de la génération de chaleur par désintégrations nucléaires (uranium, thorium) est dans le manteau, pas dans le noyau.
                  Donc rien, rigoureusement rien ne peut s’opposer au tri par densité : le dense coule jusqu’au noyau, voire plus profond dans le noyau (à ce sujet, demander l’avis d’Architède, l’archimèque naval bien connu). Et cela depuis les premières dizaines de millénaires d’accrétion.

                  Doctorix ignore aussi la courbe de stabilité des noyaux. On l’apprend en Phy Nuc, mais il n’en a jamais fait. On sait donc que le cycle thermonucléaire d’une étoile massive se termine à l’âge du fer, la supernova implose alors. Les sidérites qui parfois nous tombent sur le coin de la figure en sont les témoins résiduels évidents. Celles du bombardement initial, elles sont où ? Ségrégées dans le noyau terrestre évidemment.

                  Aucun instant de la formation de la Terre, ou d’aucun astre ni astéroïde ni comète n’a permis la formation des voûtes à Doctorix ou ses gourous. A aucun moment ces voûtes ne pourraient ni devenir ni demeurer stables. Une voûte qui flue, elle flue. Point.
                  Evidemment si on n’a jamais fait de rdm ni de mécanique de l’état solide de sa vie, on peut se raconter des craques. Dans les autres cas, les délires des Terre-creusistes font drôlement rigoler.


                • JC_Lavau JC_Lavau 3 septembre 2016 20:47

                  @JC_Lavau. Comme prévu, les deux articles ont été barrés.
                  Quand je vois les stupidités qui passent, les doigts dans le nez ...


                • JMBerniolles 3 septembre 2016 23:36
                  @JC_Lavau

                  Désolé.
                  J’avais voté pour le premier qui me semblait en bonne posture.

                  Oui, c ’est tout le problème de notre « démocratie » actuelle .....



                • Croa Croa 27 août 2016 19:49

                  À l’auteur (vraiment à l’auteur : Remarque sur la forme.)

                  La présentation de l’article est bizarre. Je présume qu’il y a des retours chariots parasites dans ton texte ! 

                  C’est probablement dû à des copier-coller à partir d’un traitement de texte ou autre. Il faut faire attention à ça et vérifier la présentation avant de demander publication, pas seulement si on a laissé des fautes ! 


                  • JMBerniolles 27 août 2016 20:27
                    @Croa

                    Merci pour cette remarque....

                    Effectivement j’utilise un autre traitement de texte que Word.... d’où une mise en page difficile...

                    Mes excuses donc

                  • roman_garev 27 août 2016 19:56

                    Une victoire de plus de la Syrie, de très importantes : Darayya, icône de l’insurrection a finalement été récupérée par le pouvoir syrien, après 4 années d’occupation par les milices takfiristes.


                    • JMBerniolles 27 août 2016 20:36
                      @roman_garev

                      Oui il y a un certain effondrement sur le terrain des combattants takfiris qui explique la précipitation des événements actuelle. La seule limite tient dans le fait que les syriens ont des ressources humaines limitées qu’ils veulent épargner au maximum dans les combats.

                      Je pense aussi que beaucoup de parties veulent régler les choses avant l’arrivée éventuelle d’Hillary Clinton au pouvoir aux USA. [ce qui entre parenthèses signifierait l’obsolescence complète de notre modèle dit « démocratique » déjà bien affaibli par la corruption généralisée et le clientélisme]


                    • roman_garev 27 août 2016 20:48

                      @JMBerniolles


                      M’est avis que nous surestimons les possibilités de cette bonne femme à la présidence des USA. 
                      À ce rythme-ci des victoires syro-russes, vers le février prochain les USA seront Gros-Jean comme devant. Ils n’auront aucun moyen de changer la situation au M.O. Même une débile s’en rendra compte. 

                    • JMBerniolles 27 août 2016 21:26
                      @roman_garev

                      Elle est nulle et incompétente et si l’on en croit des fuites organisées par une partie de l’establishment inquiète de la voir élue, malade..... 

                      Donc elle sera entre les mains de ses conseillers et de son entourage, Nuland et autres vous voyez ce que cela signifie.

                      Beaucoup,de gens sérieux aux USA prédisent une troisième guerre mondiale, nucléaire, avant la fin de son mandat.

                      Je pense que les premiers affrontements concerneront la Corée du Nord.
                      La Chine a moins d’être provoquée à un très haut niveau, évitera au maximum l’affrontement.

                      La Corée du Nord aura ce rôle pour des attaques musclées. Elle s’est dotée de l’arme nucléaire depuis suffisamment de temps pour l’avoir miniaturisée. Elle a les missiles et des sous marins...
                      Le bouclier anti missiles américains est un plaisanterie commerciale... On a vu l’efficacité du dôme de fer en Israël et John Kerry est en train de pleurer parce que les missiles yéménites commencent à toucher la production de pétrole saoudienne.

                      Il est bien connue que l’on sait comment une guerre commence, mais qu’elle devient ensuite incontrôlable. C’est tout à fait ce que l’on peut redouter.

                      Il est incroyable d’avoir à préférer Trump, mais c’est la perversion de notre système démocratique qui amène à cela.















                       

                    • alinea alinea 27 août 2016 21:30

                      @JMBerniolles
                      Si le scénario est : Clinton là-bas et Juppé ici, on ne sera pas obligé de rigoler !
                      j’aurais tellement le désir que les gens prennent conscience de ça.


                    • roman_garev 27 août 2016 21:34

                      @JMBerniolles

                      Vous avez raison d’une façon générale, mais comme on parle ici de la situation en Syrie, je tiens à réaffirmer qu’en Syrie en février 2017 Mme Clinton n’aura plus rien à faire.

                    • roman_garev 27 août 2016 21:37

                      @alinea

                      Bonjour alinea.
                      Pour prendre conscience, il faut au moins deux choses :
                      1) en avoir une (conscience) ;
                      2) même si on en a une, il faut vouloir la prendre.

                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 août 2016 21:43

                      @roman_garev
                      La Reine du chaos s’occupera d’autres choses..., elle a déclaré qu’elle ferait la guerre à l’ IRAN si elle est élue, et les bruits de bottes à la frontière russe inquiètent de plus en plus de gens en Europe.

                      « Corbyn contre la clique des va-t-en guerre »


                      « 3 médecins suédois : nous devons prendre nos distances vis à vis de l’ OTAN, si nous voulons éviter la guerre ».

                    • roman_garev 27 août 2016 21:56

                      @Fifi Brind_acier

                      Du bruit de de bottes à sa frontière (si on ne parle que des bataillons otaniens ridicules), la Russie s’en fout royalement.
                      Par contre, l’installation des lanceurs de missiles en Roumanie et en Pologne peuvent avoir des conséquences sérieuses (et comme d’hab inattendues pour les otaniens).

                    • roman_garev 27 août 2016 22:01

                      @Fifi Brind_acier

                      « elle a déclaré qu’elle ferait la guerre à l’ IRAN si elle est élue »


                      Elle peut déclarer n’importe quoi à ses imbéciles, mais la guerre contre l’Iran est devenue tout simplement impossible, des fois que l’Iran a reçu la Russie en allié.


                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 août 2016 22:52

                      @roman_garev
                      Les « otaniens », c’est nous ! On voit bien que vous n’habitez pas dans l’ UE ...


                    • roman_garev 28 août 2016 07:29

                      @Fifi Brind_acier
                      Les otaniens, ce sont des militaires des pays membres de l’OTAN.


                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 28 août 2016 07:57

                      @roman_garev
                      Voui, mais si l’OTAN initie, comme à son habitude, une provocation quelconque contre la Russie, la Russie va riposter, et c’est nous qui allons recevoir les pruneaux ...


                      « Le Gouvernement allemand s’apprêterait à demander à la population de stocker des vivres et de l’ eau » , c’est en rapport avec les attentats ? ou avec ce qui se passe aux frontières de la Russie ???

                    • Claude Simon Gandalf 28 août 2016 08:21

                      @Fifi Brind_acier

                      Sans drogue de guerre, personne ne va au combat.
                      Bref, l’industrie de la guerre jouant sur les peurs, et vis-à-vis de la Russie, ça ne peut être que ça.

                      Mais c’est du temps de cerveau inutile.

                      Car, en terme de profit, l’industrie de l’énergie est plus rentable sans l’armée. Et plus respectueuse de notre race.

                      Amasser des armements, pour les voir tous se détruire quand ils sont obsolètes au Moyen-Orient, est encore une fois stupide.

                      Il est peut-être temps d’envisager une économie circulaire plus respectueuse pour l’environnement et donc les peuples.

                    • Claude Simon Gandalf 28 août 2016 08:30

                      @Fifi Brind_acier


                      Ou pour aider à juguler la crise laitière ?

                    • JMBerniolles 28 août 2016 10:13
                      @alinea

                      En fait c’est un script.... La fraude électorale de masse sera utilisée pour Hillary Clinton, mais il y a aussi des gens qui voteront pour elle sans savoir, ni comprendre....

                      Il est aussi incroyable que l’on puisse nous resservir Juppé en France.... En dehors de ses affaires judiciaires qui devraient le déqualifier, mais la corruption est tellement la règle dans le milieu politique aujourd’hui, il a participé au chaos libyen, il a mis en place le conseil national syrien qu’il a ensuite laissé entre les mains de frères musulmans et autres.... 

                      Objectivement c’est un naufrage de notre modèle dit « démocratique ».... De toute manière indépendamment de tout nous sommes en train de vivre un tournant autoritaire


                    • njama njama 28 août 2016 15:26

                      @JMBerniolles

                      Il faut considérer le tandem Sarkozy_Juppé comme indissociable concernant la guerre contre la Libye, et dans bien d’autres sujets. Également sur le dossier syrien.

                      Alain Juppé : « L’intervention française en Libye est un investissement sur l’avenir »
                      par Yahia Gouasmi
                      3 septembre 2011
                      Interrogé sur les origines de l’intervention de la France dans le conflit, le ministre des Affaires étrangères a reconnu : « On nous a reproché du retard à l’allumage lorsque que se sont déclarées les manifestations du Printemps arabe […] C’est fini. Notre ligne, qui a déjà prévalu en Côte d’Ivoire, c’est de privilégier les aspirations des peuples et la protection des populations civiles  ».
                      ------------
                      privilégier les aspirations des peuples et la protection des populations civiles ? !!!
                      Qu’en pensent les Libyens après coup ?

                      Les aveux de Sarkozy : « On a sorti Gbagbo, on a installé Ouattara »

                      « Il y a eu une improvisation sur le Mali et la Centrafrique. Je ne dis pas qu’il ne fallait pas intervenir, mais je n’ai toujours pas compris ce qu’on allait y faire. Le Mali, c’est du désert, des montagnes et des grottes. Quand je vois le soin que j’ai mis à intervenir en Côte d’Ivoire… On a sorti Laurent Gbagbo, on a installé Alassane Ouattara, sans aucune polémique, sans rien ».
                      Nicolas Sarkozy a fait cet aveu de taille lors des nombreux rendez-vous secrets qu’il a eus pendant sa retraite politique de deux ans et demi avec Nathalie Schuck et Frédéric Gerschel pour chroniquer le quinquennat de François Hollande. Des confidences que les deux journalistes français ont consignées dans un livre paru, en novembre 2014, aux éditions Flammarion, sous le titre : « Ça reste entre nous, hein ? Deux ans de confidences de Nicolas Sarkozy ».
                      ----------------------


                    • njama njama 28 août 2016 15:30

                      suite Juppé

                      Alain Juppé est responsable du chaos en Libye (vidéo)
                      Alain Juppé, alors ministre des Affaires étrangères
                      en train de se vanter sur RTL le 1er septembre 2011
                      de l’action de la France en Libye

                      Mais, le 2 février 2016, Alain Juppé en visite à Alger a dû reconnaître ses tords. Cet aveu, tardif il est vrai, souligne à grands traits la politique des puissants de ce monde qui se permettent de se jouer du sort de millions de personnes et peut être pour des décennies. Et pour cause, la France était en 2011 aux avant-postes de l’attaque de l’OTAN contre la Jamahiria arabe libyenne et socialiste établie par le très courageux et très révolutionnaire Mouhamar Kadhafi et ses alliés en 1969.

                      L’intervention militaire en Libye, un « fiasco » selon Juppé
                      http://www.algerie1.com/actualite/l&#8230 ;
                      Par Hakim Megatli | 02/02/2016

                      Le maire de Bordeaux et néanmoins candidat aux primaires républicains à la présidentielle française, Alain Juppé a fait ce matin à Alger son mea culpa au sujet de l’intervention militaire de la France et ses alliés de l’OTAN en Libye. Juppé a fait ces aveux devant des journalistes algériens qui l’ont interrogé alors qu’il fut le chef de la diplomatie française. « Oui, c’est un fiasco et un chaos », a-t-il reconnu, bon joueur contrairement aux autres responsables français notamment Nicolas Sarkozy qui se vante à ce jour d’avoir « libéré » la Libye de Kadhafi.
                      ----------------------------

                      faute avouée à moitié pardonnée ?


                    • njama njama 28 août 2016 15:34


                      pour mémoire, le discours impérialiste et intégralement mensonger d’Alain Juppé à l’ONU le 17 mars 2011.

                      « Prenons garde d’arriver trop tard. Ce sera l’honneur du Conseil de sécurité d’avoir fait prévaloir en Libye la loi sur la force, la démocratie sur la dictature, la liberté sur l’oppression. »
                      (5’38)
                      https://www.youtube.com/watch?v=A5ZFRryGnoE


                    • Layly Victor Layly Victor 28 août 2016 18:11

                      @njama

                      Excusez moi, et je vous parle avec respect, comment l’Algérie peut-elle accueillir un criminel comme Juppé ?
                      Juppé bon joueur ?
                      C’est le pire des pires des pires ! C’est un criminel froid et endurci.
                      Pour respecter la feuille de route fixée par la CIA, il doit se faire élire par un rassemblement gauche-droite (ou socialo-estrosien si vous préférez) qui achèvera l’enchaînement de la France à la politique européiste et US.
                      Ses regrets ne sont que tromperie.
                      Juppé, c’est l’homme qui voulait vendre ALSTOM pour un Euro symbolique. JMB sera sensible à cette remarque.

                      En son for intérieur, il n’a aucun regret de ce qu’il a fait. Il était pour l’élimination de Saddam Hussein et il est pour l’élimination de Bachar, sans état d’âme. S’il y avait des divergences sérieuses entre les dirigeants de droite et Hollande, ça se saurait.

                      Vous avez vu ce matin que le démagogue, traître professionnel et islamiste radical Mélenchon attaque très durement Hollande et Sarkozy, mais pas Juppé, comme si ce dernier n’était pas impliqué.

                      En plus, c’est un sioniste convaincu. A titre personnel, c’est son droit mais, quand on prétend accéder aux plus hautes responsabilités de l’état, ça pose problème.
                      Il a oeuvré aussi pour la guerre en Ukraine. A minima, il a laissé faire. Vous verrez que si Israël change ses plans en Ukraine, il ira proclamer partout « qu’il regrette ».

                    • Layly Victor Layly Victor 28 août 2016 18:33

                      @JMBerniolles

                      Désolé de te contredire, la guerre nucléaire, c’est non, même avec la Clinton au pouvoir.
                      Les responsables des programmes d’armement nucléaire dans le monde, même en Corée du Nord, savent trop quelles en seraient les conséquences, et que les retombées, au sens propre du terme, ne seraient supportables pour aucun des belligérants.
                      Après l’affaire des missiles de Cuba, des contacts permanents Est-Ouest se sont mis en place.
                      Même si la Clinton le voulait, les chefs militaires US ne le permettraient pas.

                      En revanche, si la Clinton est élue, je pense qu’elle serait capable d’utiliser la bombe à neutrons au Yemen, au proche Orient, voire même en Ukraine, ce qui entraîerait une escalade majeure des conflits

                      Rappel : une bombe à neutrons est un engin qui produit une très faible énergie mécanique, peu de retombées, mais un fort flux de neutrons. Donc, pas de destructions, mais beaucoup de gens tués par le flux de neutrons.

                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 28 août 2016 19:44

                      @Gandalf
                      Avec ou sans drogue, le machin militaro -industriel qui finance Hillary Clinton a besoin de débouchés... L’économie circulaire, connaissent pas !


                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 28 août 2016 20:09

                      @JMBerniolles
                      Bof, Juppé fait partie de toute cette brochette d’euro-atlantistes que les médias nous servent depuis Pompidou, lui ou un autre..., ils appliquent tous les décisions européennes et celles de l’ OTAN !


                       Il suffit de comparer les temps de parole accordés aux divers Partis politiques par les médias, pour comprendre qui est compatible ou pas ? Il y a ceux qui passent tout le temps à la télé, ceux qui passent régulièrement à la télé, et les autres ... Les résultats aux élections sont exactement proportionnels aux temps de parole dans les médias. 

                    • CoolDude 28 août 2016 21:28

                      @alinea

                      Ou pire encore...
                      La coalition des 3 fausses blondes : Hilary, Marine, Angela.

                      Enfin, il y a aussi des élections en Allemagne il me semble.
                      Est ce que ce sera Merkel ou Merkel ?

                      Effectivement tout va se jouer aux élections de 2017.

                      Mais que ce soit les R...s, les S...s ou les F...s... en France, je ne pense pas que ça change grand chose.

                      Peut être que si Trump... Va savoir ?
                      Personnellement, je ne pensais pas en arriver à espérer cela.

                      Bref, je sens que 2018 va être une très belle et bonne année.


                    • njama njama 28 août 2016 21:46

                      @ Layly Victor

                      Je répondais à JMB

                      Les affaires judiciaires de Juppé en France c’est pichenette à côté des dégâts des affaires coloniales de la France, ... comprenez « politique étrange » ou « étrangère », y a pas mort d’hommes ici.

                      J’assume de dire que nos gouvernements successifs de cette dernière décennie ont plein de sang syrien et libyen sur les mains, comme les conquistadors en ont eu sur les leurs, l’histoire le retiendra parce que les faits sont là !

                      Sur l’ensemble je vous comprends bien, mais je rejoins l’avis que vous donne Fifi « Juppé fait partie de toute cette brochette d’euro-atlantistes »
                      Juppé est adepte de cette idéologie, un homme-lige de l’OTAN, de l’UE, de Washington et probablement un sous-marin de la CIA comme le fut Jean Monnet ...


                    • njama njama 28 août 2016 21:49


                      LES FRAPPES DE L’OTAN ! collateral damage ?

                      Victimes civiles en Libye : les mensonges de l’OTAN
                      10 Août 2011
                      Le jour où la coalition a bombardé la résidence de Khouildi Hamidi à Sorman, tuant treize civils dont une femme enceinte, quatre enfants et un bébé, l’OTAN a publié un communiqué de presse dans lequel elle justifiait son action. Investig’Action a analysé ce communiqué ainsi que la photo qui l’accompagne

                      la preuve en VIDEO :
                      Sarkozy, combien d’enfants as-tu tués cette nuit ? 28 Juil 2011
                      (6’34) https://www.youtube.com/watch?v=hsAD4gyLznQ

                      Combien Hollande en tuera demain ?



                    • roman_garev 28 août 2016 21:58

                      @Layly Victor

                      « En revanche, si la Clinton est élue, je pense qu’elle serait capable d’utiliser la bombe à neutrons au Yemen, au proche Orient, voire même en Ukraine, »

                      Victor, avec tout mon respect, mais vous délirez un tout petit peu. Vous avez oublié que l’Ukraine est en fait une périphérie de la Russie et que les neutrons ne connaissent pas de frontières administratives. Ce qui entraînera une petite explosion préventive d’une modeste centaine de MT dans Yellow Stone, et Goodbye America, Goobye...


                    • njama njama 28 août 2016 22:18

                      @roman_garev

                      un missile pour Layly Victor smiley

                      Des missiles supersoniques invulnérables équiperont les bombardiers russes

                      Les bombardiers à long rayon d’action Tu-22M3 des Forces aérospatiales russes seront bientôt équipés de missiles de croisière supersoniques X-32, annonce le journal russe Izvestia. La nouveauté de l’industrie de la défense russe sera presque complètement invulnérable face aux systèmes ennemis de défense antimissile et aérienne.

                      Après le tir, les missiles X-32 s’élèvent jusqu’à 40 kilomètres d’altitude. Après être entrés dans la stratosphère, ils entament un vol horizontal puis piquent vers la cible.

                      La précision de guidage des missiles est très élevée et ne dépend pas des systèmes de navigation par satellite GPS et GLONASS car ils possèdent leur propre système de navigation inertielle.

                       Les X-32 sont conçus afin de détruire des cibles ennemies de grande taille : bases militaires, navires, centrales électriques, ponts.

                       Les tests de l’arme touchent à leur fin, les missiles supersoniques stratosphériques sont quasiment prêts, indique Izvestia.

                      http://french.almanar.com.lb/adetails.php?fromval=1&cid=19&frid=19&eid=322563

                      les russes ont incontestablement une longueur d’avance dans cette compétition technologique et pas que sur les missiles ...
                      à bon entendeur salut ...


                    • roman_garev 28 août 2016 23:13

                      @njama

                      Bonjour njama et merci pour cette info.
                      Je le savais sans doute, mais je n’ai pas le temps de rapporter toutes les nouvelles russes de ce genre, tant elles sont multiples et devenues déjà quotidiennes.
                      En attendant les con-tribuables ricains essaient de trouver une montagne de fric digne enfin d’un F-35 devenu une légende sans même être né.

                    • JC_Lavau JC_Lavau 28 août 2016 23:26

                      @njama. Ce qu’ils en pensent de l’autre côté :
                      https://www.quora.com/Can-the-Russian-S-400-shoot-down-a-US-F-22-F-35-or-B-2

                      Leurs esprits sont nettement offensifs.


                    • Layly Victor Layly Victor 29 août 2016 09:48

                      @roman_garev

                      Avec tout mon respect, j’ai été spécialiste de ce domaine, donc je sais de quoi je parle.
                      Il serait bon que sur Agoravox les gens aient des compétences quand ils prennent position sur un domaine. Mais tout le monde s’en fout, y compris l’auteur qui s’est bien gardé de me répondre.
                      Ce que j’ai tenté d’éviter sur ce site, en vain, c’est le délire inconsidéré.

                      Une bombe à neutrons, c’est une arme de champ de bataille, qui a une portée de quelques km, pas plus.
                      On dit que c’est une arme nucléaire tactique.
                      Même si l’utilisation de cette arme en dernier recours représenterait une grosse escalade dans les moyens, il est hors de question que les responsables de la Russie se laissent entraîner dans un holocauste nucléaire. 

                      Je vous l’ai dit, mais les gens n’écoutent que ce qu’ils veulent entendre, les responsables de tous les pays détenteurs de l’arme atomique savent que tout le monde, sans exception, serait détruit.
                      Prétendre que la Russie pourrait frapper l’Amérique sans être elle même détruite, c’est du délire total. Heureusement que Poutine, lui, le sait.

                      Et c’est moi qui délire ?

                    • Layly Victor Layly Victor 29 août 2016 09:57

                      @njama

                      Quel rapport avec mon commentaire à propos des délires sur la guerre nucléaire ?
                      Nous ne sommes pas une agence de propagande.

                      J’ai un immense respect pour la science et la technologie russes mais, au risque de vous décevoir, la France possédait, pour équiper ses MSBS, dés les années 1970, donc bien avant le positionnement par satellite, des missiles navigant grâce à une centrale inertielle, avec une très grande précision.
                      C’était l’époque où on faisait encore des études en France.

                    • JMBerniolles 29 août 2016 11:51
                      @Layly Victor

                      A quoi n’ai je pas répondu ?

                      Tu penses qu’il n’y aura pas de guerre nucléaire. C’est ton opinion et crois bien que j’aimerais la partager. Mais il y a tant d’incompétence et de corruption dans les milieux dirigeants.... Et il me semble me souvenir que m’a dit plusieurs fois que les sionistes n’hésiteraient pas à employer leur bombe atomique.

                      Et puis le seuil a été franchi à Hiroshima et Nagasaki .... par les américains précisément.

                      Mais tu as raison un feu nucléaire généralisé conduirait à l’anéantissement de l’Humanité.
                      Je partage ton opinion sur l’emploi de la bombe à neutrons

                    • JMBerniolles 29 août 2016 14:29
                      @njama

                      Juppé c’est la mouvance sioniste.
                      Je suis d’accord avec vous sur la responsabilité dans les affaires libyenne et syrienne..

                    • roman_garev 27 août 2016 21:12

                      Piège pour les Yankees.

                      Une histoire qui a semblé étrange à plusieurs vient de se produire dans le ciel syrien.

                      Un Su-24 syrien a apparu, d’une façon inattendue, dans le ciel de Hassaké, contrôlé par la coalition.
                      Un F-22 étasunien s’est envolé pour l’intercepter et n’attendait qu’un ordre pour l’abattre.
                      Pourtant, vu que le bombardier syrien s’est avéré (pour le pilote étasunien) sans arme, cet ordre n’a pas été donné. Le F-22 suivait tout simplement le Su-24 pendant que celui-ci effectuait des manoeuvres dans le ciel. (Le pilote étasunien s’est même vanté ensuite que le pilote syrien ne l’aurait pas aperçu.)
                      Ce Su-24 s’en étant allé, bientôt un autre apparait, de même sans armes. L’histoire se répète.
                      De sorte que le F-22 suivait le trajectoire imposé par les Su-24.

                      Pauvres kons de pilotes américains et de leurs généraux, ils ne se rendent toujours pas compte que tout cela n’a servi que pour l’entraînement du S-400 russe, avec un F-22 réel volant en tant que cible d’exercice pour la 1ère fois... Le S-400 russe a certainement abattu ce F-22... avec sursis smiley Et on sait maintenant comment faut-il abattre ses pareils...

                      Et on parle toujours d’une suprématie étasunienne. Surtout pas dans la tactique ni dans la ruse de guerre.


                      • JC_Lavau JC_Lavau 28 août 2016 20:18

                        @roman_garev.
                        Je présume que ta source est en russe. Pas trouvée.

                        Dans la pub tazunienne en vidéo, la perte d’invisibilité du F-22 n’arrivait que si sa trappe à missiles restait bloquée en position ouverte.


                      • roman_garev 28 août 2016 22:16

                        @JC_Lavau

                        L’invisibilté du F-22 (et de tout autre engin pareil) n’est rien autre qu’une fable pour des con-tribuables, comme chantait Boris (pas Eltsine, l’autre). Toute chose « invisible » dans une gamme d’ondes sera parfaitement visible dans bien d’autres gammes, c’est la physique qui veut ça.

                        Les sources de l’histoire elle-même (sans les deux derniers paragraphes) sont multiples. En anglais - sur Russia Insider.
                        Les sources de la fin de l’histoire sont les cervelles des Russes qui connaissent qch dans la matière. 

                        D’ailleurs c’est évident. Le S-400 avait vraiment besoin d’un F-22 dans sa zone et à la fois de ses coordonnées (déterminés au moyen de Su-24 volant tout près de F-22 et ayant une liaison plus que solide avec les radars de S-400) pour sonder son « invisibilité » fameuse (et trouver la meilleure gamme d’ondes pour pouvoir l’abattre d’une façon garantie, quand le temps viendra). 

                        Les amers loques sont vraiment débiles pour faire voler leurs F-22 « invisibles » sans souci dans la zone de S-400 (et d’autres engins électroniques russes dont personne ne sait rien mais qui savent capter les cibles dans n’importe quelle gamme d’ondes) .



                      • roman_garev 28 août 2016 22:36

                        @roman_garev

                        Pour résumer : si des fois un F-22 était vraiment invisible pour un S-400 (dont je doute sérieusement connaissant un peu la matière), il est sûr qu’après ce petit incident insignifiant il ne le sera plus. Changer ou ajouter une gamme d’ondes appropriée pour voir l’objet invisible dans les gammes traditionnelles est un jeu enfantin. Il s’agissait de définir laquelle, et maintenant c’est fait. Il va sans dire qu’ajouter une invisibilité pour cette autre gamme (d’ailleurs inconnue pour les Ricains) à un avion déjà construit et produit est une chose impossible même en théorie.

                      • JC_Lavau JC_Lavau 29 août 2016 14:03

                        @roman_garev. Si l’on analyse ce message et ses commentaires, https://www.quora.com/Can-the-Russian-S-400-shoot-down-a-US-F-22-F-35-or-B-2 il est clair que leur état d’esprit est hyper-agressif, et qu’ils ne songent qu’à saturer pour égorger tous les dispositifs de défense AA.
                        Et cela rien que pour égorger enfin la Syrie.
                        Grand Israël oblige. Il faut savoir ce que l’on veut, que diable !

                        J’en retiens qu’une défense AA doit avoir de la profondeur stratégique, et plusieurs étages.


                      • roman_garev 29 août 2016 15:13

                        @JC_Lavau

                        Le message et les commentaires écrits par des illettrés en matière.
                        La défense AA, même à Hmeymim, est è plusieurs étages et à plusieurs gammes d’ondes.
                        Elle est impénétrable pour les ricains, et ils le savent bien.
                        Il suffira d’une seule petite tentative de nuir à un avion russe ou à la base de Hmeymim pour s’en rendre compte définitivement. 

                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 août 2016 21:35

                        Ce qui se passe au nord de la Syrie est un sacré pataquès !
                        « Le Grand marchandage »

                        "Apparemment, même si certains rapports sont légèrement contradictoires, les YPG kurdes repassent l’Euphrate sous la pression de leur « allié » américain. Inutile de dire que, après les énormes sacrifices consentis par les combattants kurdes pour prendre Manbij, le coup de poignard US est très mal vécu et un vieux proverbe refleurit ces derniers jours : « Les Kurdes n’ont d’autres amis que les montagnes ».

                        Pour Washington, très inquiet de la réconciliation russo-turque, les Kurdes syriens sont devenus une monnaie d’échange afin d’amadouer le sultan.

                        Nous annoncions depuis longtemps (ici par exemple) que viendrait le jour où les Américains seraient placés face à eux-mêmes. Erdogan, furieux, pète une veinule en exigeant des Etats-Unis qu’ils choisissent entre la Turquie et les Kurdes.

                        Pour être honnête, il n’a en l’occurrence pas tout à fait tort. Les Américains sont pris dans un imbroglio d’alliances totalement contradictoires que la crise syrienne fait passer au révélateur.

                        Poutine a placé Obama exactement où il le voulait : face à ses incohérences.

                        Le roi est nu et chacun s’en rend compte.(...)


                        • Claude Simon Gandalf 27 août 2016 22:09

                          @Fifi Brind_acier


                          « Le roi est nu et chacun s’en rend compte.(...) »

                          C’est leur côté humain, tout ce qu’il a de plus respectable.

                          Nouille Yourte, Nouile Yourte, le barômètre...


                        • maQiavel maQiavel 1er septembre 2016 16:46

                          Pour Washington, très inquiet de la réconciliation russo-turque, les Kurdes syriens sont devenus une monnaie d’échange afin d’amadouer le sultan. 


                          Fort possible.


                        • zygzornifle zygzornifle 28 août 2016 09:32
                          L’incroyable complexité..... ils sont socialistes eux aussi ??

                          • JMBerniolles 28 août 2016 10:15
                            @zygzornifle

                            Bien oui, en Irak et en Syrie ils ont essayé d’être socialistes...

                          • Croa Croa 28 août 2016 10:19

                            À zygzornifle,
                            Où tu vois quelque chose de complexe dans le socialisme ???  L’actuel est clair comme de l’eau de roche à part leur mensonges. Ce sont juste des traîtres comme tous pantins au service d’intérêts présumés supérieurs.


                          • doctorix doctorix 28 août 2016 14:26

                            Les USA menacent maintenant ouvertement les Russes en Syrie, s’ils attaquent les djihadistes protégés par les USA sur le territoire syrien.

                            Mais les premiers sont là illégalement, au contraire des seconds.
                            Ils vont réussir à provoquer un conflit direct, ces fêlés...
                            J’attends avec impatience la réaction de Poutine, qui va inévitablement ridiculiser les USA, comme d’habitude. C’est une oie qui s’attaque à un singe, ce conflit.
                            Sans compter l’Iran et la Chine qui veillent au grain.


                            • njama njama 28 août 2016 21:54

                              @doctorix

                              Les US ont investis des sommes colossales en plus de toutes celles de leurs amis islamistes qataris et saoudiens dans cette aventure ... des dizaines ou centaines de millions de $ depuis 5 ans

                              Ils devraient se déclarer en banqueroute comme leur Constitution les y autorise pour leur business


                            • roman_garev 28 août 2016 22:56

                              @doctorix

                              N’attendez pas une réaction de Poutine, faute de prétexte à réagir.


                              Lisez attentivement cet article évidemment jaune (traduit de Russia Insider, si cela vous dit qch) pour séparer le fait réel d’un incident avec les Su-24 sans armes au-dessus de Hassaqué « interceptés » par un F-22 et le balbutiement incohérent d’un capitaine amer ricain pitoyable, donc, je répète, pour séparer cela des élucubrations absolument ineptes de l’auteur de l’article.

                              Personne ne menace ouvertement ni met en en garde la Russie. Un capitaine amer loque aux ambitions bonapartiennes met en garde des pilotes syriens, pas plus. Ils le peuvent aussi mettre en garde, lui, de leur côté, et alors ?

                              Sur les conséquences vraiment graves de cet incident, à lire mon com en haut : 27 août 21:12 

                            • demissionaire bonalors 28 août 2016 17:00

                              il faut comprendre une chose tres simple

                              Sitot que vous introduisez votre bullentin de vote dans la fente de la pute infame ( la plus infame sont les socialos) vous etes d accord pour que votre enfant soit eventre, les couilles dans la bouche et la tete sur le torax, c est pour cela que l etat et les socialos ont interdit ces photos car c est la pub marketing et service de l etat auquel vous avez souscrit votez bien mes amis et evitez de degueler dans l urne


                              • Layly Victor Layly Victor 28 août 2016 19:07

                                Salut

                                Il me semble que quelque chose d’important échappe à ta sagacité.

                                Devant l’échec probable de son projet de faire éclater la Syrie et l’Irak, Israël passe au plan B, qui est de favoriser la création d’un état Kurde. C’est annoncé officiellement depuis plus d’un mois par BHL, et tu peux le croire, puisque c’est le représentant d’Israël auprès des dirigeants français (gauche et droite).
                                Il dit clairement qu’un état Kurde serait le pendant idéal d’Israël pour contrôler le proche Orient.
                                D’où la course contre la montre engagée depuis des mois pour prendre Raqqa. Si les Kurdes prenne Raqqa avant les Syriens et les Russes, ce sera fini, l’état Kurde sera entériné. Je t’en avais parlé, mais tu ne m’as pas cru.
                                Ceci explique la précipitation de Hollande, suite à l’attentat de Nice et l’assassinat du père Hamel, à dire qu’il allait d’urgence envoyer de l’artillerie. Devine à qui ?

                                Je vois la suite ainsi : cet orgueil démesuré d’Israël et sa prétention à créer un état Kurde a fini par irriter irrémédiablement Erdogan. Une bourde énorme d’Israël et de BHL peut-être à l’origine de la tentative de coup d’état précipitée qui a mal tourné. A partir de là, c’est le début de la fin (j’espère). Les Kurdes sont trahis par les US. Probablement, les Syriens et les Russes vont prendre Raqqa. Erdogan va tourner le dos à l’axe, et à l’Europe par la même occasion. Hollande va se retrouver avec ses canons sur les bras (quand est-ce que quelqu’un arrêtera ce fou ?).

                                Signe des temps : jamais les islamo-gauchistes qui vitupéraient contre Bachar et les Russes n’avaient mis en cause la politique israélienne sauf en ce qui concerne la Palestine, bien sûr. Ce matin, le démagogue, traître professionnel et islamiste radical Mélenchon a attaqué de front Sarkozy, mais aussi Israël et Hollande. Lui, c’est la girouette la plus fiable, il se réoriente au moindre frémissement

                                • roman_garev 28 août 2016 19:36

                                  @Layly Victor

                                  C’était à qui ?

                                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 28 août 2016 20:27

                                  @Layly Victor
                                  Politique israélienne ou US, c’est bonnet blanc et blanc bonnet, chacun a ses objectifs dans le redécoupage du Moyen Orient, dont la carte a été publiée en 2013 dans le New York Times ...


                                  Thierry Meyssan parle d’un Kurdistan depuis 2014 : « Kurdistan et Califat »
                                  "Dès la chute de Mossoul, j’affirmais que l’actuelle guerre en Irak ne devait pas être interprétée comme une action de l’ÉIIL, mais comme une offensive combinée des jihadistes et du gouvernement local kurde afin d’appliquer le plan états-unien de remodelage du pays [1]. J’étais alors solitaire et cette vision des choses allait à contre-courant. Trois semaines plus tard, elle est devenue évidente.

                                  Le 20 juin, Israël achetait au gouvernement local kurde le pétrole qu’il avait volé à Kirkouk malgré l’avis international émis par le gouvernement fédéral irakien [2]. Le transit du pétrole avait été facilité par l’ÉIIL qui contrôle le pipe-line et par la Turquie qui laissa la marchandise être chargée sur un tanker au port de Ceyhan.

                                  Le 25 juin, les partis politiques kurdes d’Irak mettaient de côté leurs désaccords et formaient un gouvernement d’union locale. Jusque-là, ils étaient divisés entre deux grandes coalitions, l’une pro-turque et pro-israélienne dirigée par le Parti démocratique du Kurdistan (PDK) des Barzani, et l’autre pro-iranienne et pro-syrienne, dirigée par l’Union patriotique du Kurdistan (UPK) des Talabani. L’union entre ces deux factions n’aurait pas été possible sans un accord préalable entre Tel-Aviv, Washington et Téhéran." (...)


                                • JMBerniolles 28 août 2016 21:43
                                  @roman_garev

                                  Victor s’adressait à moi mais vous avez sûrement quelque chose à dire sur la question.

                                  Victor a parfaitement raison, il y a un projet de Kurdistan indépendant (ses frontières n’étant néanmoins pas claires. Est ce que la partie turque est intégrée ? certainement pour les sionistes, mais ce n’est pas clair pour le côté américain) sous l’égide américaine et israélienne.

                                  La France sous la coupe du sionisme international, qui ne fait que se servir d’Israël pour son projet de domination de MO, dont le délégué pour la France est BHL, quasiment notre ministre des affaires étrangères quelque soit la couleur de notre gouvernement, entretient des liens serrés avec Muslim, vice président du mouvement kurde syrien YPD dont la branche armée est l’YPG. Il y a des tendances dans le mouvement kurde, lui est une marionnette de la France, mais d’autres dirigeants kurdes sont plus indépendants.

                                  Visiblement ce plan vient d’être mis à mal par les américains, qui comme je le dis dans le texte, pour maintenir le contact avec Erdogan ont lâché les kurdes.

                                  Mais rien n’est simple au Moyen Orient.
                                  Devant l’avancée turque, Daesh ne s’est pas seulement retiré, ses combattants se joignent aux autres mercenaires, déjà sur place qui marchent avec les turcs. Les kurdes disent qu’ils se taillent la barbe pour cela !! Il faut évidemment des troupes au sol aux turcs et ceux-ci retrouvent naturellement les takfiris qu’ils protègent.

                                  Mais, tout cela débouche sur une escalade de la guerre d’Ankara contre les kurdes. Y compris sur le sol turc.
                                  Les combattants kurdes sont non seulement d’une grande efficacité, mais sont aussi armés par les américains.... 

                                  Donc il se peut très bien que les turcs s’embourbent dans cette intervention et que la guerre civile monte de plusieurs degrés en Turquie.

                                  Les américains ne vont sûrement soutenir Erdogan.... S’ils ont perdu la main sur cette question, il leur est encore possible d’entretenir le chaos.




                                • JMBerniolles 28 août 2016 21:59
                                  @Fifi Brind_acier

                                  Vous avez raison d’écouter Thierry Meyssan c’est un analyste fin qui de plus vit à Damas, ce qui entre parenthèses est assez courageux, donc au cœur du problème.

                                  Mais il faut voir les choses dans leur véritable hiérarchie.
                                  Le sionisme qui a une visée de domination internationale, domine la politique israélienne, mais influence seulement la politique américaine. Comme d’autres lobbies majeurs.

                                  Globalement ces lobbies s’entendent. Néanmoins une faille vient de s’ouvrir dans le lobby anglo-saxon avec la lutte maintenant patente entre Wall street et La City.
                                  Déjà on a vu en septembre 2013 les britanniques refuser les frappes de missiles sur la Syrie.
                                  Ce ne sont pas les crimes contre l’humanité qui les effraient mais leurs intérêts pour les relations commerciales avec l’Iran et au-delà avec la Chine (ainsi que les pays du Commonwealth) qui prévalent.

                                  C’est une dimension de plus dans le monde multipolaire.



                                • roman_garev 28 août 2016 23:06

                                  @JMBerniolles

                                  Hélas, sur la question de cet imbroglio israëlo-bhl-kurde-ypd-ypg-etc. je ne peux dire rien, sauf que Kerry et Lavrov viennent de confirmer le vendredi dernier leur avis commun (ce qui est déjà assez intéressant en soi) sur l’intégrité de la Syrie et la nécessité pour les Kurdes syriens de s’arranger avec le gouvernement de Damas (donc plus question du « Bachar-doit-s’en-aller »). Peut-être ils ont oublié de consulter le fameux BHL sur le sujet...

                                • Layly Victor Layly Victor 29 août 2016 10:17

                                  @JMBerniolles

                                  Les Américains sont coincés, à cause de l’erreur d’appréciation d’Israël. Ils ne vont pas soutenir Erdogan mais ils ne veulent pas se l’aliéner. Si Erdogan se rapprochait de la Russie, ce serait pour eux une catastrophe. Je pense que si les think tanks US ont un minimum de bon sens, ils vont laisser tomber.
                                  Et peut-être se concentrer sur la préparation de la prochaine guerre, en Egypte.

                                  Bonne journée

                                • njama njama 29 août 2016 14:11

                                  @Layly Victor
                                  plan B, qui est de favoriser la création d’un état Kurde.

                                  La difficulté du plan B est que les kurdes syriens du YPG ne sont pas sécessionnistes, ni n’ont jamais combattu l’armée syrienne en 5 ans.
                                  Je crois même que l’attaque de Kobané, - dont les turcs n’avaient cure - était pour les rallier à la Coalition Israël, US, France ... qui pense pourvoir les manipuler, et les associer au governorat kurde irakien du clan Barzani, pseudo-Kurdistan, mais c’est très très c’est loin d’être gagné ..

                                  Je vous remets un ancien commentaire, il n’a pas pris une ride

                                  njama 26 novembre 2015 12:13

                                  Non mais l’OTAN aimerait s’offrir les Kurdes pour combattre daech, mais surtout pour renforcer l’ASL enfin ce qu’il en reste pour combattre Bachar. L’expression « Forces démocratiques de Syrie », pseudo-parti politique créé par les puissances coloniales (France, Israël, Royaume-Uni), nébuleuse de groupes armés se substituant à l’ASL en déroute depuis longtemps.
                                  Laissons les rêver ... les kurdes du PKK et du YPG ne se compromettront pas avec des gens qui fricotent avec les islamistes d’ Al Nusra et de Daech
                                  https://www.youtube.com/watch?v=puP7nKTNwrg

                                  Le YPG proclame la conscription obligatoire des réfugiés kurdes syriens

                                  Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a annoncé que le Gouvernement régional du Kurdistan irakien se joignait aux forces françaises et britanniques pour libérer Rakka (Syrie) de Daesh.

                                  Après l’annexion de Kirkouk (juin 2014), puis celle des Mounts Sinjar (novembre 2015), l’objectif est d’annexer Rakka, puis de poursuivre vers l’Ouest et de proclamer un Kurdistan indépendant à cheval sur l’Irak et la Syrie.

                                  Les « Forces démocratiques de Syrie », pseudo-parti politique créé par les puissances coloniales (France, Israël, Royaume-Uni) pour masquer le YPD (Kurdes de Syrie), ont décrété la conscription obligatoire des jeunes de 18 à 30 ans. De nombreux Kurdes, opposés à la création d’un pseudo-Kurdistan dirigé par le clan Barzani, fuient les camps de réfugiés en Irak et en Turquie pour ne pas être contraints de se battre pour ce projet.

                                  Rappelons que, jusqu’en octobre 2015, les Kurdes étaient divisés en deux groupes irréconciliables, d’un côté le clan Barzani (dont les principaux leaders sont publiquement membres du Mossad), de l’autre le PKK turc et le YPG syrien (liés à la Syrie et à la Russie).

                                  http://www.voltairenet.org/article189398.html



                                  • JMichel (---.---.211.135) 29 août 2016 01:01

                                    Complexe ? Non, juste une guerre USA contre Russie avec les sbires de chacun des deux camps.


                                    • JMBerniolles 29 août 2016 09:13
                                      @JMichel

                                      Je vous remercie beaucoup de m’avoir fait prendre conscience que j’ai écris un article inutile !

                                      Je plaisante..... si vous estimez que l’on est donc un affrontement bipolaire, il faut développer. Que viennent faire les chinois, les iraniens .... dans cette affaire ?

                                    • roman_garev 29 août 2016 10:20

                                      @JMichel

                                      Ah bon ? Mais la Russie n’est intervenue en Syrie que le 30 septembre 2015.
                                      Donc, selon vous, avant cette date il ne se produisait rien en Syrie ? Ou bien ce n’est qu’à ce jour-là que vous êtes venu dans ce monde ou avez repris connaissaince après votre sommeil léthargique ?

                                      Je n’arrive pas à comprendre certains « commentateurs ». Quel est leur intérêt de pondre des inepties évidentes ? Coasser une fois pour replonger ensuite dans leur marais...


                                    • christophe nicolas christophe nicolas 29 août 2016 15:01

                                      Une armée moderne est en proportion d’un combattant pour dix personnes dont 9 font autre chose comme la logistique alors on n’est pas naïf et on sait bien que les djihadistes sont forcément la petite partie visible de l’iceberg. Il suffit d’avoir fait son service militaire pour le savoir, la guerre se gagne dans la logistique alors fabriquer des F16 en Turquie est une assez mauvaise idée, leur concéder des armes stratégiques nucléaires est une assez mauvaise idée tout comme la fabrication de la quasi totalité des tambours des machines à laver le linge.


                                      • JMBerniolles 29 août 2016 21:05
                                        Il semble très clair maintenant que l’incursion militaire turque en Syrie a deux buts dans une optique d’escalade.
                                        * Le premier est de faire reculer les kurdes le plus loi possible
                                        *le deuxième est ensuite de se retourner vers

                                        • JMBerniolles 29 août 2016 21:19
                                           vers
                                           Alep et donc contre les forces syriennes et leurs alliés, dont le Hezbollah-.
                                          Les forces terrestres des turcs sont constitués de leurs mercenaires locaux, mouvance Al Qaeda, ainsi que par les guerriers de Daesh qui se sont fondus dans cette troupe à l’offensive.

                                          Les Turcs et les américains ne peuvent accepter qu’Alep retombe entièrement dans les mains de Bachar Al Assad. 

                                          Le premier affrontement avec les forces kurdes n"a pas encore eu vraiment lieu. Il semble devoir se dérouler devant la ville de Manjib que les kurdes viennent de prendre avec l’aide américaine. 

                                          Donc les Kurdes vont perdre cet appui logistique américain.

                                          Le prix a payer pour les turcs dans un premier temps sera sans doute l’intensification de la guerre civiles avec les kurdes de Turquie
                                           
                                          Si l’armée syrienne dégage Alep avant la fin de cette première opération, le risque de choc frontal avec les syriens est grand. Que feront les russes (et les américains) ?

                                          En tous les cas la bataille d’Alep est bien le moment clé de cette guerre. [dans Télérama cette semaine on présente cela comme une guerre civile entre sunnites et chiites !]






                                          • M’hamed EL Yagoubi (---.---.181.58) 30 août 2016 00:23

                                            Article riche d’informations et de connaissances. Malheureusement, la présentation de la complexité de la Syrie masque ou laisse à l’ombre ce qui se passe au Yémen. Mon hypothèse est simple : La défaite militaire de l’Arabie s Saoudite dans ses guerres contre le peuple de Yémen est une réalité en cours de réalisation qui sonnera la glas définitif et l’effondrement des structures archaiques des monarchies du Golfe.


                                            • JMBerniolles 30 août 2016 09:49
                                              @M’hamed EL Yagoubi

                                              Merci. Oui vous avez raison, ce qui se passe au Yémen, d’abord un nouveau crime contre l’humanité, est aussi décisif dans l’avenir du Moyen Orient.

                                              Il est évident que les yéménites sont de plus en plus armés et offensifs.... Et l’Arabie saoudite n’a que des mercenaires pour constituer son armée de terrain.

                                              Et lorsque l’on entend John Kerry pleurer ou réclamer une trêve c’est le signe de problèmes au niveau militaire.

                                            • simplesanstete 30 août 2016 01:24

                                              Merci à tous et à toutes. Fifi serez vous à l’université d’automne de l’UPR, j’y suis inscrit !



                                                • maQiavel maQiavel 1er septembre 2016 15:54

                                                  Article très intéressant , merci.


                                                  • maQiavel maQiavel 1er septembre 2016 16:02

                                                    Il faut noter que l’armée syrienne a frappée pour la première fois depuis le début de la guerre en 2011, des secteurs tenus par les forces kurdes, à Hassaké. Est-ce qu’il n’y aurait pas une entente secrète entre Ankara et Damas pour tuer dans l’œuf le principe d’une région fédérale Kurde en Syrie ? That’s the question …


                                                  • maQiavel maQiavel 1er septembre 2016 16:14

                                                    Et les Russes jouent aux médiateurs entre le gouvernement Syrien et les Kurdes.


                                                    A mon avis , c’est devenu tellement complexe qu’ il n’y a plus de stratégie nulle part , les acteurs de ce merdier ne font plus que s’adapter tactiquement aux nécessités et aux circonstances 

                                                  • JC_Lavau JC_Lavau 1er septembre 2016 18:58

                                                    @maQiavel. Je te rappelle que l’offensive à Hassaké est 100 % kurde, et que les chefs des kurdes sont soit à 100 %, cas de l’Irak, soit partiellement (Syrie) manipulés par Israël. Dans sa stratégie du Grand Israël.


                                                  • maQiavel maQiavel 1er septembre 2016 23:05

                                                    @JC_Lavau

                                                    Pourquoi « manipuler » ? Et pourquoi ce ne serait pas Israël qui se ferait manipuler par les Kurdes ?

                                                    Non, la situation est bien plus complexe que la fable du marionnettiste et de la marionnette, les Kurdes ont une conscience identitaire très forte et au cours des années, ils ont toujours cherché à diversifier leurs alliances pour ne pas être à la merci d’un acteur, c’est ainsi que dans cette guerre, on les a vu s’allier aux Russes, aux américains, au gouvernement Syrien ou Irakien.

                                                    Est-ce que leur objectif rejoint celui d’Israël ? Peut être bien mais ça n’en fait pas des marionnettes manipulés pour autant, ça fait des décennies qu’ils ont leur propre plan …


                                                  • JMBerniolles 2 septembre 2016 09:31
                                                    @maQiavel


                                                    Merci pour vos commentaires....

                                                    Effectivement, il y a plusieurs courants chez les Kurdes, particulièrement syriens.
                                                    On voit bien qu’ils coopèrent avec l’armée syrienne à Alep, qu’ils n’obéissent pas aux américains pour le retour à l’est de l’Euphrate....  Mais il est tout à fait notoire que Barzani est contrôlé par le
                                                    Mossad


                                                  • maQiavel maQiavel 2 septembre 2016 10:36

                                                    @JMBerniolles
                                                    Ou qu’il se sert du mossad pour atteindre s’est propres objectifs... 


                                                  • JC_Lavau JC_Lavau 2 septembre 2016 10:52

                                                    @maQiavel. Nous avons bien nos « dirigeants » manipulés par leurs marionnettistes.
                                                    On a vu le ministre des étranges affaires israéliennes grenouiller tout ce qu’il pouvait pour envoyer nos soldats faire la guerre à la Syrie pour le compte d’Israël.
                                                    On a vu Hollande déchirer le contrat de fabrication et livraison des Mistral, sur ordre américain. On raconte que les polonais aussi s’y sont mis, menaçant de ne pas acheter les hélicoptères que finalement ils n’ont pas achetés.
                                                    On voit le locataire de Matignon faire allégeance constante à Israël.
                                                    On voit le directeur de Météo-France se conduire en marionnette du WWF et du Gang Intergouvernemental d’Escrocs Carbocentristes...
                                                    Alors pourquoi les Kurdes ne seraient-ils pas aussi trahis par leurs chefs ?
                                                    Les attaques à Hassaké sont la pire des conneries, dans le cadre d’une stratégie kurde à long terme. En revanche, pour la stratégie d’Israël, affaiblir et diviser la Syrie, c’est l’idéal.


                                                  • maQiavel maQiavel 2 septembre 2016 12:31

                                                    @JC_Lavau

                                                    Que nos dirigeants soient vassalisés par Israël (par l’intermédiaire de réseaux de juifs français qui ont de l’influence sur l’appareil d’Etat) et contre les intérêts de la France, c’est une évidence.

                                                    Mais rien ne peut amener à conclure que c’est la même chose pour les kurdes qui ont une conscience identitaire très forte et un projet. Pourquoi les intérêts des kurdes devraient absolument être opposés à ceux d’Israël surtout si la politique israélienne est en faveur d’un Etat Kurde ? Pour qu’un Etat Kurde émerge , il faut un affaiblissement des Etats Syriens , Irakiens , Iraniens et Turques , c’est un fait , il est donc tout à fait logique que les Kurdes agissent en ce sens.

                                                    Les kurdes ont leur objectif (bien qu’ils soient loin d’être homogène) et ils font des alliances selon les nécessités et les circonstances avec tous ceux qui leur permettraient de les atteindre, vous vous focalisez sur Israël mais les Kurdes sont aussi alliés avec les Russes.

                                                    Cette affaire est bien plus complexes qu’une simple histoire de relation entre le marionettiste et la marionnette, les acteurs de ce conflit ont leurs propres objectifs et essaient de se servir les uns des autres pour les atteindre …


                                                  • JC_Lavau JC_Lavau 5 septembre 2016 00:55

                                                    Enfin quelques bonnes nouvelles d’Alep, bataille du corridor Sud. La jonction est refaite, sur le plan tactique, nullement sur le plan logistique.
                                                    https://www.almasdarnews.com/article/syrian-army-captures-ramouseh-artillery-base-southern-aleppo-map-update/
                                                    Mauvaises nouvelles sur d’autres fronts, depuis Jarabulus, N. Hama, E. Homs.
                                                    La guerre sera cruelle encore longtemps pour les syriens.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

JMBerniolles


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès