• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La vérité à l’épreuve de la Russie, de l’Ukraine et de (...)
#87 des Tendances

La vérité à l’épreuve de la Russie, de l’Ukraine et de l’OTAN

La Vérité et la guerre n'ont souvent pas fait bon ménage. La guerre en Ukraine réactive cette problèmatique. En parallèle aux violences, il y a aussi une guerre de l'information où chacun prétend dire la Vérité. Au troisième mois de la crise on peut lui porter un regard plus calme, dépassionné et global, pour essayer de voir comment la Vérité se "débrouille" face au Mensonge.

L’invasion de l’Ukraine par la Russie de Vladimir Poutine dure depuis plus de 2 mois, bouleversant les humanistes et les pacifistes, horrifiés par la violence aveugle envers les populations civiles, au mépris des règles internationales. Chaque jour déverse ses torrents d’informations, d’images, et de commentaires, souvent contradictoires selon les sources. L’infox est aussi une arme de guerre, mais la Vérité du quotidien commence à apparaître et à être connue. Le factuel est maintenant plus facilement constatable et prévaut sur la guerre des chiffres. Les reporters de presse et de télévisions, les O.N.G., sont là. Les témoignages et les images se multiplient, parlant d’eux mêmes. La résistance du peuple Ukrainien est stupéfiante. La violence aveugle des bombardements Russes, les crimes de guerre, et une stratégie de destruction massive, venant du Kremlin, font évoquer un génocide, par certains (dont Joe Biden). Des villes rasées (Marioupol, Izioum, Kharkiv), des massacres (Boutcha et Irpin), des civils et des enfants tués par les bombes Russes, des millions de réfugiés, sont des réalités déjà bien documentées. Des enquêtes judiciaires sont en cours avec l'aide d'Eurojust (European Union Agency for Criminal Justice Cooperation) afin d'accumuler des preuves grâce à une méthodologie coopérative internationale rigoureuse.

Comment en sommes-nous arrivés là ? De quelle histoire l'horreur actuelle est-elle le fruit ? Comment dépasser l'émotion légitime, pour tenter de comprendre et de voir plus clair ? Quels enseignements présents et futurs peut-on dès maintenant essayer d'évoquer ? Peut-on déjà avancer que dans ce début de guerre, c’est la recherche de la Vérité qui prévaut face à l'utilisation du Mensonge ?

C'est ce qu'en tant que citoyen français, concerné par les affaires du monde, nous allons essayer de faire ici.

1 - La Vérité :

Nous tentons de l’approcher, de la trouver, de la connaître. C’est une recherche permanente, une « tension » vers elle. A chacun sa définition, sa conception, son interprétation. Il n’y a pas une, mais des vérités selon qui la perçoit, la ressent et la profère. Toute vérité est interrogeable, voire réfutable. Bien qu'elle s’approche du bien et de la lumière, sa découverte peut parfois être douloureuse. Que ce soient les philosophes, les historiens, les scientifiques, les journalistes, les médias, les politiciens, tous se réclament de la vérité et aucun du mensonge. Seuls quelques artistes peuvent mettre leur art avant la Vérité.

Pourtant l'être humain a une tendance naturelle au mensonge, et l’histoire en fourmille. Ce sont souvent des mensonges, commis sciemment au service d’intérêts particuliers, de croyances et de fanatismes, ou à des fins de manipulations et d’asservissement. Citons les croisades, l’inquisition, les discriminations et persécutions des Albigeois, des Cathares, des Juifs, les colonisations, mais aussi les mensonges d’états, l’affaire Dreyfus, l’incendie du Reichstag, les propagandes et les camps de concentrations Nazis et Staliniens, les dictatures, l’O.T.A.N. et le Kossovo, les « armes de destruction massives » prétextes à la guerre en Irak (Colin Powell brandissant sa poudre blanche à l’O.N.U. en 2003), l’élection de Donald Trump et le piratage de la boîte mail d’Hillary Clinton...

Mais la Vérité tant bafouée a la peau dure, et des années plus tard il se trouve des courageux pour la défendre et faire la lumière sur beaucoup d’affaires, dont les Pentagone Papers et le Watergate aux USA, l’archipel du Goulag d’Alexandre Soljenitsyne. Plus près de nous les fuites des systèmes informatiques (affaire Snowden, Wikileaks, Panama et Paradise Papers…), ont mis en évidence des dysfonctions graves, des surveillances abusives, des évasions fiscales, des trafics d’armes, des échanges diplomatiques suspects, etc…

Maintenant, via les réseaux sociaux, des fakenews, des infox, envahissent le net, le détournant de ses valeurs premières de partage et d’échange pour le bien commun, au profit des manipulations, de la confusion et de l’intoxication. L’invention de faits ou d’informations, les cyber attaques et les hackings, deviennent une arme stratégique pour déstabiliser et nuire.

2 - Considérer l’Histoire :

Décrypter la Vérité dans l’histoire de l’Ukraine n’est pas chose facile. Ce fut un territoire, bien plus qu’une nation, habité par des peuples divers, parlant 7 ou 8 langues différentes, ballottés entre plusieurs tutelles (successivement mongole, lituanienne, polonaise, russe et, pour partie, autrichienne).

La Rus’ de Kiev, berceau de la civilisation slave, fut le plus grand État de l’Europe (882- 1240). Il est considéré comme l’ancêtre de la Russie et de l’Ukraine.

Son invasion par les Mongols (1123-1240) conduit à la création du Tsarat de Russie (capitale Moscou) alors que les territoires de la Biélorussie et de l’Ukraine seront rattachés au Grand’ duché de Lituanie, puis au royaume de Pologne.

Suite aux guerres de religion entre orthodoxes et catholiques, une partie de l’Ukraine (à l’Est de la Dniepr) sera rattachée à la Russie par le traité de Pereïaslav (1654). L’autre partie devient l’état Cosaque de Khmelnytsky, qui sera intégré dans l’Empire russe de Catherine II au 18° siècle, la partie Ouest de l’Ukraine étant absorbée dans l’empire Autrichien.

Avec la Révolution de Février 1917, les Ukrainiens proclament la création de la République démocratique d’Ukraine, qui résistera à l’invasion bolchevique, son indépendance étant reconnue par la Russie au traité de Brest-Litovsk. Puis la guerre civile s’installe en Ukraine, qui sera totalement absorbée dans l'U.R.S.S. en 1922, en tant que « République socialiste soviétique d’Ukraine ».

Dans les années 30, Joseph Staline, agacé par la résistance au collectivisme de la part des paysans ukrainiens, aurait orchestré une famine (Holomodor) qui aurait coûté la vie à plusieurs millions de personnes, désertifiant les campagnes, qui furent ensuite repeuplées par des colons russes, surtout dans la partie est de l’Ukraine. Ceci va se prolonger par une russophonie (et phyllie) de ces régions, encore vivace de nos jours (Donbass). En 2008, le Parlement européen a reconnu l’Homolodor comme un crime contre l’humanité, mais la controverse persiste entre l’intention de dominer et d’assujettir de la part du Kremlin, ou une gestion désastreuse par la bureaucratie communiste (il y a eu aussi de grandes famines dans la Chine de Mao Tse Tung.)

Le nazisme et la partie Ouest de l’Ukraine (source : Wikipédia « Collaboration en Ukraine durant la Seconde Guerre mondiale »). Longtemps intégrée dans l’Empire autrichien, et anti-russe, l'Ukraine occidentale va tisser des liens de collaboration avec les nazis dès 1930-33, entre l'Organisation militaire ukrainienne (O.M.U.), commandée par Richard Yari et le chef des troupes d'assaut Allemand Ernst Röhm, permettant de militariser dans les S.A. les jeunes ukrainiens émigrés. En juin 1941, les unités auxiliaires de l'Organisation des nationalistes ukrainiens de Stepan Bandera, pénètrent en Galicie orientale avec la Wehrmacht. S’en suivront de violents affrontements avec les forces communistes russes. L’Ouest de l’Ukraine va mélanger une collaboration avec les nazis, un rejet des Soviétiques et une tentative de création d’un État ukrainien indépendant, vite réprimée par les nazis. Ceux-ci poursuivront néanmoins leur collaboration avec l’O.U.N. contre l’Armée rouge, grâce à la formation de plusieurs « divisions S.S. de Galicie ». Ces troupes ukrainiennes vont aussi participer à l’extermination des Juifs. A la fin de la guerre, toutes ces divisions sont dissoutes par les Anglais. Le tribunal de Nuremberg, puis la Commission canadienne pour les crimes de guerre, innocenteront les Ukrainiens qui les composaient, au motif qu’ils furent recrutés pour fuir la tyrannie communiste. On voit clairement à postériori, que pendant cet épisode, l’antagonisme entre les Soviétiques et l’Ukraine de l’Ouest fut bien plus fort que la peur des nazis. Ceci semble confirmé par les mouvances nazies ukrainiennes anti-russes actuelles.

Carte de l'Ukraine après 1945

En 1945, tous les territoires sur lesquels vivent des Ukrainiens ont été rassemblés dans la République socialiste soviétique d’Ukraine.

Le pacte de Varsovie (1955-1991) fut conclu pour contre-balancer l'O.T.A.N., lors de l'adhésion de la république fédérale d'Allemagne. Ce traité de coopération, y compris militaire réunissait l'U.R.S.S. (instigateur du projet), la Pologne, l'Hongrie, la Roumanie, la Bulgarie, la R.D.A., la Tchécoslovaquie et l'Albanie. La domination Russe y règne, commandant les forces armées et n'hésitant pas à envahir Budapest (1956) et Prague (1968). Elle ne pourra empêcher Lech Walesa et Vaclav Havel de devenir présidents de la république en Pologne (1990) et en Tchécoslovaquie (1989).

Le 25 décembre 1991 : dissolution de l’Union des républiques socialistes soviétiques (U.R.S.S.), qui était présidée par Michaël Gorbatchev.

L'U.R.S.S. était formée de 17 républiques. Cette dissolution est le résultat d’un lent processus de désintégrations politique, économique et ethnique, internes. Cet événement fut qualifié, par Vladimir Poutine, de plus « grande catastrophe géopolitique du 20° siècle » . A son origine, l’intensification du sentiment national dans toutes ces républiques, et le rejet de la domination Russe, qui donneront lieu à plusieurs crises, dont la Géorgie en 1978, l’Arménie en 1988, l'Azerbaïdjan en 1990, et enfin la Tchétchénie en 1991. L’U.R.S.S., organisation multi-ethnique, n’a pu proposer un nouvel avenir à toutes ses nations, dont les régimes socialistes s’effondrèrent après la chute du mur de Berlin en 1989.

En décembre 1991, la République de l’Ukraine devient réellement indépendante. Aussitôt, on assiste au pillage du pays, orchestré par les anciens soviétiques Ukrainiens et les oligarques Russes, avec une inflation record (2500%/an). En 1995, 75% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté. En 2009 l’Ukraine obtient la médaille du pays le plus corrompu (Transparency International). Selon PopulationData.net, la population ukrainienne a diminué de 22% en 25 ans (soit 41 000 00 en 2022), le P.I.B. régresse de 4% par an, l'espérance de vie est de 72 ans. Faible natalité, exode, marasme économique, désindustrialisation, chômage, pauvreté ont fait qu'en 2018, l'Ukraine était au 88° rand mondial de l'indice de développement humain.

Manifestation sur la place Maïdan à Kiev - 02.2014 - Noter que la plupart des manifestants sont casqués

L'Ukraine va mal, s'appauvrit, la corruption règne, le mécontentement grandit, conduisant à la révolution populaire pacifique orange de 2004. Déclenchée par l'élection truquée du président sortant pro-Russe Viktor Ianoukovytch, elle mettra au pouvoir Viktor Louchtchenko, pro-occidental, qui gouvernera jusqu'en 20210, une Ukraine divisée, mais un peu plus démocratique.

En 2014, l'Euromaïdan, nait d'une exaspération contre Victor Ianoukovitch (réélu en 2010), chef d'un État endetté, corrompu et qui avait mis fin aux négociations pour l'entrée dans l'Union européenne. Une révolte populaire massive (un million de personnes sur la place Maïdan), sera associée à des forces nationalistes anti-Russes violentes. La Russie va prétendre que ces forces étaient soutenues par les U.S.A. Le but d'Euromaïdan était d'en finir avec la corruption, de redonner le pouvoir au peuple, de rompre avec la dépendance à la Russie et de rapprocher l'Ukraine de l'Union européenne. Au début populaires, les manifestations deviendront violentes et seront réprimées par la force. L'Euromaïdan va provoquer la chute du régime, et le mécontentement très fort de la Russie.

3 - L’Ukraine et la Russie depuis 1991

Entre une Fédération de Russie affaiblie par la chute de l’U.R.S.S. (qui a perdu son rang de grande puissance face à la Chine et aux U.S.A.), et l’Ukraine, nation indépendante, rongée par des divisions internes géographiques et politiques, une corruption chronique et une instabilité politique, les tensions sont quasi permanentes.

La Russie va soutenir, dans l'Est de l'Ukraine, russophile, la création des républiques populaires de Donetsk et de Lougansk en Avril 2014. Le gouvernement Ukrainien va employer la force contre ces initiatives. Des troupes sont envoyées, parmi lesquelles des groupes d’extrême droite (dont le groupe Azof membre de la garde nationale ukrainienne). On va rentrer dans une guerre (qui a déjà fait plus de 10 000 morts) entre l'armée ukrainienne et des forces locales du Donbass armées par les Russes.

En mars 2014, suite à son invasion pacifique par des forces "non identifiées" et à un référendum, la Russie annexe la Crimée et le port de Sébastopol, en dépit des faibles protestations de l'O.N.U.

Le conflit entre l'armée Ukrainienne et les séparatistes du Donbass s'éternise. L'armée russe va intervenir (tirs d'artillerie puis invasion des républiques de Louhansk et Donetz). Les accords de Minsk I et II, n'ont pas été respectés et les combats ont continué.

Le peuple ukrainien connait depuis longtemps des tensions entre les provinces de l'Est (russophones et russophiles) et de l'ouest, qui parlent l'ukrainien et ne sont pas russophiles. Ainsi, il y a un brassage linguistique et des affinités divergentes envers l'Ukraine et la Russie, qui ne datent pas d'hier. La Russie a eu tendance a considérer les ukrainiens comme des "sous-russes". En 2019, l'élection démocratique de Volodimir Zelenski (pro européen et O.T.A.N.) n'a pas arrangé les choses dans ce domaine.

D'origine modeste, Vladimir Poutine, ancien du K.G.B., initialement mal considéré par ses pairs, n'a eu de cesse de gravir les marches du pouvoir, propulsé par Boris Eltsine. Il a fait de la Fédération de Russie une quasi dictature, muselant la liberté d'expression, interdisant toute contestation, réprimant violemment les manifestations. Malgré les richesses du sous sol, et une puissante armée, il n'a pas pu faire de la Russie une grande puissance économique (P.I.B. équivalent de l'Espagne). Pourtant le peuple Russe est capable, instruit et cultivé. Mais le pouvoir est corrompu, la richesse confisquée par les oligarques et Poutine lui-même. Dans le domaine scientifique les Russes reculent et sont supplantés par leurs voisins Chinois. Nourri par un ressentiment de jeunesse, arrivé au sommet de sa puissance, Vladimir Poutine est maintenant poussé par un deuxième ressentiment envers l’Occident et l’O.T.A.N. A travers le projet utopique de reconstituer la grande U.R.S.S., il poursuit sa marche en avant vers l'accomplissement suprême de sa propre destinée. Il favorise la "réhabilitation" de Staline, symbole de grandeur et de puissance violente, créant ainsi un "néo-Stalinisme impérial" (d’après Marc Crépon).

4 - Le rôle de l’O.T.A.N et ses responsabilités dans la situation actuelle

L’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord fut créée en 1949, pour circonscrire l’U.R.S.S. et unir l’Amérique du Nord et l’Europe de l’Ouest par un traité de coopération militaire. De 12 pays fondateurs, nous en sommes à 30, et son influence s’étend jusqu’aux frontières de la Russie suite au ralliement des anciennes républiques socialistes.

L’article 5 stipule qu' « une attaque armée contre l’un des membres sera considérée comme une attaque dirigée contre toutes les parties », ce qui engage les autres membres à l’assister en légitime défense selon l’article 51 de la Charte des Nations Unies. L’O.T.A.N. se proclame maintenant comme une organisation purement « défensive ». Un pays en guerre ne peut pas y adhérer.

L’O.T.A.N au cours des 30 dernières années, a multiplié les obscurités, les mensonges et les coups de canifs au droit international : guerre du Golfe en 1991, démembrement de la Yougoslavie en 1992, bombardement de la Serbie en 1999 et sécession du Kosovo, invasion de l’Afghanistan en 2001, guerre d’Irak en 2003, destruction de la Libye et assassinat de Kadhafi en 2011, interventions en Syrie, entre 2011 et 2019 et guerre du Yémen dès 2015 (menée sous drapeau saoudien et considérée par l’O.N.U. comme la plus grande catastrophe humanitaire de notre temps).

En 2008 Vladimir Poutine avait souhaité que l’O.T.A.N cesse son expansion, en vain. Neuf anciens pays de l’U.R.S.S. sont devenus membres de l’O.T.A.N. (Albanie, Estonie, Hongrie, Lettonie, Lituanie, Pologne, République Tchèque, Slovaquie, Slovénie) et 3 autres candidats à l’adhésion (Géorgie, Ukraine et Bosnie-Herzégovine). Des missiles pilotés par l’O.T.A.N. sont ainsi installés aux frontières de la Russie.

L'Ukraine a demandé son adhésion à l'O.T.A.N., de qui elle bénéficie de support logistique militaire. La Russie a fermé le robinet du gaz, obligeant l'Ukraine à payer le prix fort pour s'approvisionner par des intermédiaires.

Le rôle de l'O.T.A.N. n'est pas clair dans la révolution du Maïdan. De nombreuses sources ont évoqué une participation, active de sa part, au renversement de Victor Ianoukovitch, qui n'était pas assez favorable à l'occident. L'O.T.A.N. aurait aussi envoyé des conseillers militaires et des armes, afin de renforcer l'armée ukrainienne (ce qui pourrait expliquer l'efficacité de la résistance à l'invasion russe).

Pour autant, aujourd'hui, malgré les massacres et le "génocide" (selon Joe Biden), il n'y a pas d'intervention militaire directe pour secourir le peuple ukrainien, alors que l'expansion de l'O.T.A.N. aux portes de la Russie, avec présence d'armes de destruction et l'incitation rampante à dresser l'Ukraine contre la Russie, ont mis de l'huile sur le feu et posent clairement la question de la responsabilité de l'O.T.A.N. dans l'exaspération de Vladimir Poutine.

L'O.T.A.N. Européen en 2002

A trop vouloir gagner on finit par perdre : perdre la paix, le retour au calme et l'espoir d'une coopération constructive entre la Russie et l'Occident. Car objectivement, l'O.T.A.N. est passée d'une organisation défensive à un expansionnisme potentiellement menaçant. Ceci est souligné dans l'article de Yves Bonnet et Éric Denécé " Guerre d’Ukraine comment en sommes nous arrivés là  ? ", paru le 11.03.2022 dans liberté politique.com


Moyenne des avis sur cet article :  2.68/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

286 réactions à cet article    


  • vachefolle vachefolle 12 mai 13:25

    POUTINE ENDGAME

    Cette semaine les mauvaises nouvelles pour poutine s’accumulent.

    Liberation complete de Kharkiv, avec départ des orcs Russes au Mordor

    Disparition de Gerasimov de toute photo, interview...

    Et maintenant la demande d’adhésion de la Finlande et bientot de la Suede a l’OTAN.

    La question de Poutine devrait se poser est : Comment 2 pays profondément pacifistes et neutres depuis prés de 80 ans, et pendant toute la période de la guerre froide, viennent de décider de rentrer dans l’OTAN....

    Explication simple :

    Moi Poutine décide envahir voisin Ukraine, aprés georgie, ... parce que je le vaux bien.
    Biden, désolé ce n’est pas dans l’OTAN, donc on n’intervient pas
    Finlande, Suede, Moldavie, Georgie,... SVP, laissez-nous entrer dans l’OTAN.

    En résumé, quand on est voisin de la Russie on a le choix entre 3 solutions :

    • Etre une dictature satellite comme le Belarus, qui laisse passer ls chars Russes quand ils en ont envie, et utilise son territoire pour une invasion de l’ukraine.
    • Avoir la bombe nucléaire, mais c’est beaucoup trop cher
    • Etre dans l’OTAN pour avoir le parapluie US

    La solution d’etre Neutre et de faire le gros dos, est terminée. L’Ukraine n’etait pas dans l’OTAN, elle a été envahie.


    • tonimarus45 12 mai 14:31

      @vachefolle concernant la georgie vous recrivez l’histoire , ce n’est pas serieux si vous voulez qu’on vous croie


    • Dudule 12 mai 16:34

      vachefolle

      Kharkov est un front secondaire de fixation des fascistes. Ça va, ça vient là bas, le but des Russes est d’empêcher l’envoie de renforts dans le Donbass où se déroule la véritable bataille.

      Et dans le Donbass, ça se passe très mal (de votre point de vue), les khokhols se font meuler. Les lignes de défenses sont très fortifiées, donc ça prend un peu de temps, mais tous les bastions tombent les uns après les autres. C’est essentiellement une bataille d’artillerie et Kiev n’en a plus, ou quasiment plus. Ça ne devrait plus durer très longtemps.

      Et vous avez des nouvelles de l’île aux Serpents ? Il s’est passé des trucs là bas...

      Les Russes emploient 10 à 20% de leurs forces armées dans cette guerre, et ils n’ont ni envoyé de renforts, ni effectué de rotations des forces engagées. Vous pensez que ça se passe si mal, vraiment ?

      Voici ce qu’il se passe : première étape, conquête du sud, pour établir une liaison terrestre entre la Crimée et la Russie. Mission accomplie. Deuxième étape, destruction du gros des forces Ukrainienne dans le Donbass, en cours. Troisième étape (à venir) : prendre tout ce qui est à l’Est du Dniepr. A ce stade, ce sera facile, il n’y aura plus rien en face. Puis référendums d’auto détermination dans tous ces coins.

      Entre temps, la Pologne, la Hongrie, la Slovaquie, la Hongrie et la Roumanie vont reprendre leurs morceaux d’Ukraine que Staline leur avait piqué... Ça, ça va être drôle ! Je pense que les Russes laisseront faire, par contre du côté des néocons, ça risque d’être la grosse crise de nerfs !

      Cessez de croire ce que racontent les maboules de Kiev et les néocons, le plus tôt sera le mieux, le réveil sera moins douloureux.

      Oui, bien sûr, les Russes allaient laissé l’Ukraine armée jusqu’aux dents dans le but explicite de déstabiliser la Russie, continuer tranquillement à attaquer le Donbass et adhérer à l’OTAN. Comme les Yankees n’auraient aucunes objections si le Mexique signait un traité d’alliance militaire avec la Russie, ça ne fait aucun doute.

      Et l’OTAN, s’est des gentils, ils respectent toujours le droit international. Comme en Libye par exemple...

      Et puis, c’est pas comme si les va-t-en-guerre néocons, dont les écrits évoquent ouvertement la destruction de la Russie comme leur but principal, ne grouillaient pas tout autour de l’administration Biden.

      Guérassimov n’éprouve pas le besoin de faire des conférences de presse à tout bout de champ, et doit être très occupé. Mais si la propagande kiévienne éprouve le besoin de raconter un truc comme ça, c’est probablement que des généraux ukrainiens sont en train de passer un sale quart d’heure. C’est comme ça qu’ils fonctionnent...

      Bref, vous racontez n’importe quoi.

      Un truc, en passant, au sujet de votre vision style « Corée du Nord » de la Russie : elle n’a aucun rapport avec la réalité. Ayez en tête qu’énormément de Russes avec un niveau d’étude secondaire sont capables de lire et comprendre l’anglais, et qu’il n’y a là bas aucune censure des médias occidentaux, ni d’internet. La réciproque n’est pas vraie. Qui a peur de la vérité à votre avis ?

      Par contre, le régime ukrainien est une dictature de style Amérique Centrale, avec ses oligarques, ses escadrons de la mort, sa corruption, etc. Quoi de surprenant avec ce qu’il y a de plus extrémiste chez les Yankees aux commandes ? Ils font ce qu’ils ont l’habitude de faire...


    • vachefolle vachefolle 12 mai 17:16

      @Dudule

      Chaque défaite de Poutine est réécrite par les ptits KGBistes pour que « ca se déroule selon le plan ».

      Défaite de Kiev, Sumy, ..., maintenant Kharkiv, et Mariopol tient toujours...
      Depuis une semaine le nb de km2 récupérés par les ukrainiens et supérieur aux micros progres des Russes dans l’Est.

      cela prouve que les ukrainiens sont capables de reprendre du territoire occupé par les Russes. La balance bascule, et il n’y aura AUCUN renfort russe, car il n’y a pas de mobilisation.

      Mais si Poutine n’a pas déclaré la mobilisation le 9 May, c’est pour une raison trés simple, ca ne lui servirait a rien. Il suffit d’ecouter les experts Russes a la Télé Russe qui le disent. Il faut 1 an pour faire un avion et former un pilote, il faut 3 mois pour former un bataillon de chars.. c’est trop tard.

      Poutine a fait tapis en Ukraine, il n’a plus rien a mettre dans la guerre.

      Je n’ai jamais eu plus confiance dans la victoire finale des Ukrainiens que depuis le 9 Mai, ou poutine n’a meme pas été capable de faire voler ses avions lors du défilé.


    • Dudule 12 mai 17:39

      @vachefolle

      Marioupole tient toujours... Là, grosse poilade...

      Et ils le reprennent avec quoi leur territoire ? Ils n’ont plus d’artillerie, plus d’aviation, tout ce qu’on leur envoie est détruis avant d’arriver au front, plus de munitions, on envoie les pauvres gars mourir avec 10 balles dans le magasin et c’est tout...

      Kharkov, Izium : opération de fixation, comme avec Kiev au début. Guerre de mouvements : j’avance, je recule, j’essaye de te piéger si j’en ai l’occasion, mais je veux que tu restes là !

      Encore une fois, les Russes en ont sous le pied. Si ça tourne mal, ils enverront des renforts.

      Un truc a marqué les experts sérieux : les unités qui ont quittés le front de Marioupole il y a plus de deux semaines (parce que la bataille était gagnée), c’est à dire l’essentiel des troupes du front sud, sont réapparus instantanément dans le Donbass. pas de retour à l’arrière pour se reformer. Ça signifie que leurs pertes ont été légères, en hommes comme en matériel.

      Et ni renforts, ni rotations d’unités.

      Des « experts » occidentaux ont annoncé que Poutine allaient décréter la mobilisation. Des rumeurs rien d’autres.

      Les pilotes, les tankistes, les artilleurs sont formés. Ils ne sont juste pas tous engagés au combat. Il en reste 80% en gros. Encore autre chose : il semble que les Russes n’engagent que du matériel relativement vétuste dans les combats au sol. Le matériel moderne est gardé en réserve.

      Les « experts » ont donc le droit de dire des choses qui ne plaisent pas à l’autocrate fou assoiffé de sang ukrainien ? Vous vous emmêlez les pédales dans votre propagande. Je ne suis même pas sûr que vous vous en rendez compte, à chercher tout ce qui peut améliorer votre confort intellectuel. Votre réveil va être difficile.


    • titi titi 12 mai 18:20

      @Dudule

      La bonne blague... chaque fois que les russes plient bagages vous récitez la propagande russe : ah mais c’était une opération de fixation.

      Vous êtes ridicules.


    • Dudule 12 mai 18:38

      @titi

      Sauf que c’est bien toujours aux mêmes endroits. Au Nord. Ce que les Russes veulent pour le moment, c’est le Sud et l’Est.

      De toutes façons, il n’y en a plus pour très longtemps. La situation sur le terrain est au delà du catastrophique pour les fascistes, et des signes commencent à émerger montrant que les Yankees les lâchent. En tout cas, l’opinion publique ne suit plus. Non pas qu’’elle ait encore compris combien les néocons se sont f... de sa gueule, mais elle ne voit pas l’intérêt d’envoyer autant d’argent en Ukraine, alors qu’il y a tant de problèmes sur place.


    • Eric F Eric F 12 mai 19:48

      @Dudule
      ’’Troisième étape (à venir) : prendre tout ce qui est à l’Est du Dniepr’’

      C’est bien au delà des zones russophones, prétexte à la guerre d’annexion

      ’’Entre temps, la Pologne, la Hongrie, la Slovaquie, la Hongrie et la Roumanie vont reprendre leurs morceaux d’Ukraine que Staline leur avait piqué’’

      Ah non, ces pays respectent les traités internationaux de délimitation de frontières, ils ne rembobinent pas l’histoire en déchirant les traités qu’ils avaient signé.

      ’’les Russes allaient laissé l’Ukraine armée jusqu’aux dents ... continuer tranquillement à attaquer le Donbass’’
      L’Ukraine n’attaque pas le Donbass puisqu’il est ukrainien, il y a un conflit séparatiste interne à ce pays, incité et soutenu par la Russie -l’OTAN n’a pas de frontière dans cette zone-.


    • Captain Marlo Captain Marlo 12 mai 19:48

      @titi
      « L’Italie sera-t-elle le grain de sable dans la machine de « guerre permanente » de l’OTAN ? »

      "Mario Draghi pourrait en effet se retrouver privé de gouvernement à son retour des États-Unis. Car, tandis que Biden a pressé le Premier ministre italien à accroître le soutien militaire à l’Ukraine, les choses ont basculé en Italie."

      Notre Mamamouchi bien aimé de Bercy, Bruno Lemaire, avait annoncé l’effondrement de l’économie russe, et c’est nous qui sommes dans la mouise !

      En attendant, l’économie russe se porte bien, et la fin de la domination du $ est dans les tuyaux. « Les banques centrales chinoises et russes négocient un raccordement de MIR et UnionPay,les systèmes de paiement. Cela accélérerait la dédollarisation du monde et l’ascension du yuan et du rouble. »



    • pemile pemile 12 mai 20:38

      @Dudule « Et vous avez des nouvelles de l’île aux Serpents ? Il s’est passé des trucs là bas... »

      Tellement pénible pour les russes qu’ils ont dû le nier avec une propagande plus que grotesque ?


    • Dudule 12 mai 20:43

      @Eric F

      Effectivement, c’est un peu au delà de la « zone russophone » comme vous dites, mais la langue que l’on parle dans ces régions est plus proche du Russe que le Québécois du Français de chez nous. La notion de « langue ukrainienne » n’est en fait pas très bien définie. Il y a un Ukrainien officiel, mais bon, à part les fadas de l’Est, personne ne le parle vraiment, beaucoup parlent des variantes russo-ukrainiennes.... Et les référendums décideront, sachant que les maboules au pouvoir ont eu tout le temps de se faire détester par beaucoup de monde.

      Cette carte n’est pas très détaillée, mais je pense qu’elle illustre assez bien la situation :

      https://newcoldwar.org/wp-content/uploads/2015/03/Language-map-of-Ukraine-2009.jpg

      Donc, puisque le Donbass fait parti de l’Ukraine, il est tout à fait naturel que l’Ukraine le bombarde ? Chercher sur Youtube avec les mots clefs « mariupol 2014 » ou « Donbass 2014 », vous aurez une idée de comment ça a commencé. Et ça n’a rien à voir avec les Russes.

      Tenez, je vous aide, une des vidéos que vous pourrez trouver :

      https://www.youtube.com/watch?v=bQ5H9S2pv08

      Notez comme l’équipement de l’armée ukrainienne a évolué...

      Les séparatistes le sont devenus. A l’origine, il n’était que fédéralistes. Opposés au gouvernement qui avait pris le pouvoir par la force, et interdit dans la foulée le parti majoritaire (le Parti des régions, le parti fédéraliste) et qui voulait imposer l’« ukrainisation » de tout le monde. Mais trop, c’est trop. Trop de bombardements, de meurtres, d’expéditions punitives par les escadrons de la mort kiéviens (une partie du Donbass est occupé par les fascistes depuis 2014, et ils s’en sont donné à cœur joie).

      La Pologne à l’air bien décidé à récupérer ses territoires perdues lors du pacte germano-soviétique. Je n’invente rien, c’est vraiment dans les tuyaux. Le feront-ils, ne le feront-ils pas, ça reste à voir. Si la Pologne le fait, elle crée un précédent, et les autres ne vont pas se gêner, si les Russes ne bougent pas. Mais il s’agit de petits territoires pour les autres. Ce que veut la Pologne, c’est un gros morceaux , où en plus les gens les détestent... Il risque d’y avoir du sport.


    • itzi bitsy HER-mythre 12 mai 20:44

      @pemile

      ben merde alors , je croyais que les chaine russe etait censuré , nous aurais t’ on mentit smiley... ha mais oui quand meme on a le tweet tweet a donald trum pour nousinformer ... coment ca pourrais etre des faknews ...

      mon pauvre pemile ...

      pemile 12 mai 20:38

      @Dudule « Et vous avez des nouvelles de l’île aux Serpents ? Il s’est passé des trucs là bas... »

      Tellement pénible pour les russes qu’ils ont dû le nier avec une propagande plus que grotesque ?



    • itzi bitsy HER-mythre 12 mai 20:47

      @pemile

      Tu devrait aussi de temps en temps citer la presse people a mimi marchand ...
      histoire d’ avoir l’ air encore plus gland smiley


    • vachefolle vachefolle 12 mai 22:18

      @HER-mythre
      SI comme le pretendent les petits Kgibites, toutes les opérations sur KIEV, SUMY, Kahrkiv n’etaient que des « diversions », alors quand on pense aux victimes civiles et militaires, y compris coté Russe, que ces diversions ont couté, ce n’est meme plus de incompétence stratégique, c’est du crime, du génocide.

      Si l’armée Russe souhaitaient envahir que le Donbass, elle n’avait qu’a envahir que le Donbass....

      Tout ceci est ridicule, les 10 généraux Russes qui sont morts n’étaient pas en opération spéciale de diversion.....


    • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 12 mai 23:43

      @vachefolle
      Si l’armée Russe souhaitaient envahir que le Donbass, elle n’avait qu’a envahir que le Donbass....
      C’était le plan.
      La stupidité de Zelensky, son refus de céder sur les points les plus élémentaires ont fait que les russes ont du s’investir davantage, en pertes humaines et matérielles.
      Et quand on investit davantage, on demande un retour sur investissement. C’est humain.
      Au lieu de perdre le Donbass, Zelensky va maintenant perdre la moitié de l’Ukraine.
      Faut pas jouer au plus con quand on est le plus con.


    • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 13 mai 00:08

      @Captain Marlo
      En attendant, l’économie russe se porte bien.
      Oui, le rouble est maintenant remonté à son cours de 2017 : O,015 euros, doublant son cours par rapport à avant les dernières sanctions. ( le 7 Mars, il était à 0,061 euros !!!)
      L’euro a perdu près de 10% par rapport au dollar depuis un an, à 1,04$, presque la parité.
      https://www.google.com/search?q=cours+du+rouble&rlz=1C5CHFA_enFR919FR920&oq=cours+du+rouble&aqs=chrome.0.69i59j0i512l9.4856j1j4&sourceid=chrome&ie=UTF-8 
      Tout indique que l’UE se suicide. Ou plutôt se fait assassiner par les américains avec la complicité de traîtres comme macron et sa complice van de leyen.
      D’autant que la Russie affiche un déficit de 15% de son PIB, tandis que la France est à 98% (officiellement, mais c’est douteux).
      Oui oui oui, les sanctions font très mal...
      Mais pas à la Russie : juste à la France.
      Si vous aviez acheté des roubles le 7 Mars, vous auriez plus que doublé votre capital. 
      Il est d’ailleurs toujours temps de le faire : une monnaie basée sur l’or ne peut que prendre de la valeur. Au contraire de la monnaie de singe américaine et européenne.


    • pemile pemile 13 mai 07:14

      @doctorix, complotiste "La stupidité de Zelensky, son refus de céder sur les points les plus élémentaires ont fait que les russes ont du s’investir davantage, en pertes humaines et matérielles. Et quand on investit davantage, on demande un retour sur investissement. C’est humain."

      Le ridicule et l’ignominie as usual sur AVox !


    • nono le simplet nono le simplet 13 mai 07:25

      @pemile
      même venant de totorix ça arrive à me toucher ... le fond était atteint depuis longtemps ... mais certains continuent à creuser ... immonde et pathologique !


    • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 13 mai 07:50

      @pemile et nono

      Le ridicule et l’ignominie as usual sur AVox !

      Ce qui est ignoble, c’est d’approuver et d’aider, en lui donnant des armes et des conseillers, un pays qui a bombardé sa population pendant 8 ans, au prix de 14.000 morts, et qui est ouvertement nazi, antisémite, raciste et homophobe.
      Ce qui est logique et humain, c’est de défendre une population opprimée, torturée et persécutée.
      Les ignobles, c’est vous, qui ne pouvez pas pondre trois lignes sans écrire une saloperie, et cela depuis de nombreuses années.
      Pour confirmer que je me trompe rarement, voilà qu’on apprend que la mortalité infantile a augmenté en France de 7% depuis 10 ans... Depuis quoi, déjà ? Ah oui : depuis les 11 vaccins obligatoires (ce nombre était atteint et dépassé bien avant l’obligation), même si nos pédiatres cherchent par tous les moyens à donner d’autres raisons à cette hécatombe.
      7% sur 600,000 naissances, c’est 42.000 enfants (de plus) qui meurent chaque année. 
      La vaccination se confirme donc comme un excellent moyen d’obtenir la dépopulation chère à Bill Gates, Schwab et Harari.
      http://www.brujitafr.fr/2022/05/alerte-pour-une-raison-indeterminee-la-mortalite-infantile-augmente-en-france.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail

    • nono le simplet nono le simplet 13 mai 08:00

      @doctorix, complotiste
      voilà qu’on apprend que la mortalité infantile a augmenté en France de 7% depuis 10 ans... Depuis quoi, déjà ? Ah oui : depuis les 11 vaccins obligatoires
      pfffffffffff
      dans la mesure où cette mortalité intervient essentiellement dans les premiers jours de vie et même si on ne connait pas la cause la vaccination ne peut pas avoir le moindre rapport ... de plus elle rediminue en 2020-2021 ... sans qu’on sache pourquoi bien sûr ...
      faut vraiment être inculte et pervers pour lier la mortalité néonatale à la vaccination obligatoire smiley


    • Joséphine Joséphine 13 mai 08:22

      @Captain Marlo

      La Finlande demande son intégration à l’OTAN ! Alors la on y va tout droit ! Tout est en train de se mettre en place. Il n’ y a plus d’Ukraine , il n’y a plus de Finlande , il n’y a plus de France ! Il y a seulement l ’Otan, c’est l ’Otan qui est aux manettes dans quasi tous les états d ’Europe . Et l’Otan c ’est le bras armé de l’état profond US . 

      Il n’y a plus d ’Ukraine mais juste un espace ukrainien disputé entre la Russie et l’Otan jusqu’ au finish ! Au fait Capitaine, j’ai écrit dans mon profil ma présentation , j’ignore pourquoi elle n’est pas encore publiée , je pense qu’elle est en modération... j’espère que vous la lirez, et qu’elle sera publiée. Il y’a un petit clin d’oeil pour vous et tous les autres agoravoxiens. 

      A bientôt. 


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 13 mai 08:26

      @nono le simplet
       
      ’’ faut vraiment être inculte et pervers pour lier la mortalité néonatale à la vaccination obligatoire ’’
      > non non, à toutes les vaccinations, y compris celles des mères.
       
       
       « C’est une grande insulte faite au système immunitaire d’un enfant que d’introduire dans son sang des protéines étrangères ou les virus vivants dont sont composés les vaccins d’aujourd’hui. »
       Dr. MOSKOWITZ
       
      Et sans parler des terribles adjuvants.
       
       
      ps. Traiter les anti-vaccins d’incultes c’est flatter les moutons pour leur culture scientifique. C’est normal dans l’empire du mensonge. Être traité de pervers par un petit soldat de l’empire du mensonge est plutôt rassurant.


    • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 13 mai 09:12

      @nono le simplet
      Pour une fois vous avez lu l’article, en particulier :
      Les chercheurs de l’Inserm ont constaté que presque la moitié des décès de nourrissons avaient lieu au cours de la première semaine de vie et 24% survenaient même au premier jour.
      Mais ça, ça n’a rien de nouveau, la mortalité périnatale est effectivement importante, mais ce n’est pas un phénomène récent, et c’est sans rapport avec les vaccins, mais lié à des malformations.
      Ce qui est nouveau, ce sont les 7% de mortalité supplémentaire avant 1 an.
      Je rappelle que les USA qui ont le nombre de vaccins le plus important ont 5,97/1000 de mortalité infantile et une affreuse 40ème place, et que plus les pays vaccinent et plus ils ont ce type de mortalité.
      Pervers et inculte vous-même...


    • Aristide Aristide 13 mai 09:18

      @doctorix, complotiste

      Vous savez la différence entre corrélation et causalité ?


    • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 13 mai 09:18

      @Joséphine
      C’est publié.
      J’ai adoré ça :
      « Vous trouverez en ce lieu des gens tellement cons qui’ls se sont fait tatouer une couille en bleu, et l’autre en jaune ! Les cons se reconnaîtront... »
      Nono et Pemile se sont reconnus, n’en doutez pas... Déja qu’ils avaient le zob aux couleurs de Stars and Stripes...


    • Aristide Aristide 13 mai 09:26

      @doctorix, complotiste

      plus les pays vaccinent et plus ils ont ce type de mortalité.

      Lisez cela ...


    • Iris Iris 13 mai 09:32

      @Aristide
      Il le sait très bien


    • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 13 mai 09:46

      @Aristide
      Cela fait maintenant 13 ans que j’étudie les vaccins, et je connais par coeur ce genre de conneries.
      On peut dire que la mortalité infantile recule (reculait...) malgré la vaccination, aujourd’hui.
      Ce ne sont que l’amélioration des conditions de vie et les progrès de l’hygiène qui en sont responsables.
      Ce qui augmente par les vaccins, en revanche, ce sont les maladies induites.
      A vous de lire ça :
      http://www.jedisimon.com/articles/Vaccin1.jpg
      Et ça :
      http://www.jedisimon.com/articles/Vaccines%C2%AD%C2%AD_Disclosure.htm
      Bill Gates : « Les progrès de la médecine et de la vaccination ne pourront diminuer la population mondiale que de 10 à 15% ».
      Tout est dit.
      https://www.facebook.com/petaincoud/videos/bill-gates-veut-r%C3%A9duire-la-population-mondiale-avec-les-vaccins-bill-gates-si-lo/840973896399959/


    • Aristide Aristide 13 mai 10:02

      @doctorix, complotiste

      Vous devriez prendre un peu de recul et simplement ajouter une once de bon sens dans vos raisonnements. Vous verrez, au début vous allez être surpris, mais vous vous apercevrez assez vite que l’explication de tout par la complot du méchant Gates ou autre est un peu juste ...

      Sur le fond, bien sur que la baisse de la mortalité infantile est la conséquence de l’amélioration des conditions de vie, de l’hygiène, de la prévention , du suivi des futures mères, ... mais pas que les traitements, les vaccins, ... ont aussi leur part.

      Vous vous posez en expert sur tout et vous osez poster des liens de document sans auteur, ni date, ni contexte, ... et quand ce sont des organismes officiels INED, INSEE, OMS, UNICEF, ... là ce sont des rigolos à vous entendre !!!

      Un peu de bon sens, vous allez voir c’est bien aussi ...


    • Eric F Eric F 13 mai 10:23

      @Dudule
      C’est une présentation fallacieuse de prétendre que l’Ukraine aurait unilatéralement bombardé une de ses provinces. Il s’agit d’un conflit séparatiste où des milices puissantes et bien armées par la Russie ont tenu pendant des années l’armée ukrainienne en échec, il y a eu une phase active de ce conflit en 2014/2015, puis une phase larvée avec des échanges de tirs sporadiques.

      Les chars russes s’attendaient à être accueillis avec des fleurs par la population russophones d’Ukraine, mais une grande partie d’entre elle les a considéré comme des envahisseurs, et a participé à la défense civile.

      Au niveau régional, il ne faut pas inverser les choses, si les pays de la région se précipitent pour demander la protection de l’OTAN, c’est bien à cause de l’appétit de conquête militaire et d’annexion territoriale de la Russie.


    • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 13 mai 10:59

      @Aristide
      Du recul, j’ai mis trente ans à en prendre, pendant lesquels j’ai consciencieusement vacciné.
      Pas plus que mes confrères, je n’avais étudié les vaccins qu’au travers de la propagande mensongère de Big Pharma (les seuls producteurs d’études).
      Et puis j’ai rencontré par les livres des centaines de médecins qui avaient pris la peine de les étudier sérieusement. Et là, j’ai découvert l’impensable, une intoxication mondiale parfaitement organisée. Au point que j’ai renoncé à vacciner une seule fois de plus, au grand dam de mes revenus, dont c’était un poste important, sans compter les patients perdus faute d’avoir pu les convaincre.
      Je vous assure qu’il faut avoir de bonnes raisons pour un tel renoncement, car je ne suis pas plus maso qu’un autre.
      et quand ce sont des organismes officiels INED, INSEE, OMS, UNICEF, ... là ce sont des rigolos à vous entendre !!!
      Corruption généralisée à tous les niveaux, de tous les organismes. Ignorance entretenue dans le meilleur des cas.
      Vous avez bien du vous en rendre compte avec ces milliers de morts cachés après le « vaxxin ». Celui-là va faire reculer largement l’espérance de vie, car il s’attaque au système immunitaire : c’est l’aboutissement d’un grand plan de dépopulation.
      Peut-être avez vous du bon sens : il ne vous reste plus qu’à étudier et à mieux choisir vos lectures.
      Vous allez voir : vous allez être surpris...
      Ah oui : l’OMS, propriété de Bill Gates, et sans doute l’organisme le plus pourri du système. Il est d’ailleurs dirigé par un escroc international, un criminel de guerre. C’est sans surprise.


    • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 13 mai 11:03

      @Eric F
      C’est une présentation fallacieuse de prétendre que l’Ukraine aurait unilatéralement bombardé une de ses provinces.
      Alors c’est le Donbass qui bombardait Kiev ?
      Vous m’en direz tant...
      Les pays qui demandent l’adhésion à l’OTAN font l’objet d’un lobbying forcené et d’une corruption sans limites envers leurs dirigeants.
      Qui voudrait devenir une cible ?
      Déjà, l’Italie refuse de jouer le jeu et refuse de livrer des armes à l’ukraine : il y a de l’eau dans le gaz, et ça sent le fin de jeu.


    • pemile pemile 13 mai 11:09

      @doctorix, complotiste « Qui voudrait devenir une cible ? »

      Toujours cette inversion de la réalité, qui ne voudrait plus être une cible, comme l’est l’Ukraine.


    • pemile pemile 13 mai 11:11

      @Eric F « où des milices puissantes et bien armées par la Russie »

      Et des troupes russes et des mercenaires de Wagner !


    • charlyposte charlyposte 13 mai 11:16

      @pemile
      Pose toi les bonnes questions .... pourquoi l’Ukraine un pays de paumés et d’esclaves à la bottes des profiteurs occidentaux devient d’un seul coup de baguette magique le centre du monde ??? MDR smiley smiley


    • pemile pemile 13 mai 11:30

      @charlyposte « Pose toi les bonnes questions »

      Fait, mais toi accepte les bonnes réponses ?

      A la longue, tes dénis, par exemple à propos des posts de grangeoisi, laissent des traces de tes incapacités !


    • Dudule 13 mai 11:40

      @Eric F

      Non, ce n’est pas une présentation fallacieuse. Les fadas de Kiev ont toujours dénoncé une « invasion russe » pour masquer le fait qu’ils attaquaient leur propre population. L’armée ukrainienne a attaqué les populations civiles de ces régions au printemps 2014. Tout est sur Youtube ou ailleurs. Je vous ai conseillé de faire une recherche sur les évènements de 2014. Ces vidéos ne sont pas des opinions et sont infalsifiables.

      Ils les ont attaqué pour deux raisons : les néonazis au pouvoir les considèrent comme des « moskals » à exterminer, et ils se soulevaient contre le coup d’État. Les vidéos dans lesquelles les maboules appellent à l’extermination pure et simple des « moskals » de l’Est existent aussi, pour la postérité.

      Depuis 2014, le régime ukrainien n’a eu de cesse de se présenter comme une gentille démocratie propre sur elle à l’Européenne, ce qu’il n’est pas, mais alors pas du tout ! L’Ukraine est devenu une dictature corrompue jusqu’à la moelle, le pire pays d’Europe en terme de corruption, de niveau de vie est de respect des droits humains. Un cloaque de violence et de corruption.

      Ne perdez pas de vu la peur des escadrons de la mort nazis dans la population. Les Russes sont accueillis avec des fleurs quand on est sûr qu’ils ne partiront plus. Et les gens qui s’engagent dans la défense civile sont peu nombreux. La plupart de la population en age de combattre a surtout cherché à fuir la conscription.

      Les pays qui se précipitent pour adhérer à l’OTAN le font à leur risque et péril. Pour la Finlande, j’ai un gros doute : ils l’ont fait en commandant une palanquée de F35, l’avion qui est incapable d’effectuer des missions de combat et de voler dans des conditions climatiques extrêmes. Symptôme de bêtise ou de corruption ? En plus, l’opinion publique est loin d’être unanime sur cette question (c’est en gros 50/50), et pourrait évoluer rapidement.


    • Dudule 13 mai 11:45

      @doctorix, complotiste

      il y a de l’eau dans le gaz, et ça sent le fin de jeu.

      Je le pense aussi. Les sanctions qui commencent a heurté durement nos économies (alors que les Russes vont très bien), et tout ces mensonges et cette propagande rappellent des souvenirs. Au bout d’un moment, trop c’est trop, et ça commence à se voir et à devenir ridicule. Passé la sidération, les gens commencent à réfléchir. Aux USA aussi, l’opinion publique est clairement en train de basculer.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 13 mai 11:54

      @doctorix, complotiste
       
       ’’ Au point que j’ai renoncé à vacciner une seule fois de plus, au grand dam de mes revenus, dont c’était un poste important, sans compter les patients perdus faute d’avoir pu les convaincre.’’
       
      À ce titre vous méritez le plus grand respect.


    • Eric F Eric F 13 mai 13:38

      @doctorix, complotiste (réponse à votre commentaire de 11:03)
      Ce que j’ai écrit, c’est que le conflit dans le Donbass n’était pas une action unilatérale, des roquettes, il y en a eu dans les deux sens.
      Parmi les 14 000 victimes entre 2014 et 2021 selon l’ONU, les deux tiers étaient des combattants surtout lors de l’épisode actif de 2014/2015, et un tiers des civils des deux côtés de la ligne de séparation.

      Croyez-vous qu’il soit nécessaire de faire du lobbying quand des pays voient un de leur voisins envahi et une partie de ses territoires annexés de force par une grande puissance militaire ? L’OTAN était en état de coma avancé il y a deux ans, et la voilà qui reprend vigueur suite à l’agression contre l’Ukraine.

      L’aide militaire et les sanctions économiques sont un autre aspect, je ne suis absolument pas partisan de l’escalade de l’une comme de l’autre. Zelensky défend les intérêts de son pays, et pour cela cherche à culpabiliser et manipuler l’opinion dans nos pays (l’Ukraine continue à être alimentée en gaz russe mais veut nous contraindre à y renoncer), nos média lui font relai. Je comprends les réticences de tel ou tel pays de l’UE tout comme celle des courants LFI ou RN chez nous, alors que la macronie participe à la surenchère atlantiste.


    • Eric F Eric F 13 mai 13:58

      @Dudule (réponse à votre message de 11:40)
      Lors d’un conflit séparatiste, l’état central est toujours accusé d’attaquer la population lorsqu’elle combat les forces séparatistes, c’est un grand classique.
      Alors oui, il y a une cause déclenchante dans les mesures anti-russophones du premier gouvernement suite à Maïdan, mais le président d’alors a été battu lors des élections suivantes, et la mouvance ultra nationaliste a été réduite à un score négligeable. Alors le couplet sur le nazisme est une instrumentalisation généralisatrice d’un phénomène marginal.
      Mais entretemps, la Russie s’était accaparée la Crimée (avec des arguments, mais contre les traités qu’elle avait signé), et sponsorisé le séparatisme dans le Donbass (les premiers dirigeant de l’un des territoires étaient des aventuriers venus de Russie). On voit bien aujourd’hui que tout cela était prétexte à une intervention pour une plus vase annexion militaire.

      Pour revenir sur le régime ukrainien, ce pays n’est en effet pas une démocratie impeccable, le taux de corruption et le phénomène d’oligarchie est du même niveau que celui de la Russie. Mais les gouvernants sont bien issus des urnes (non plus d’une insurrection), et il y a attaque extérieure par la force des armes contre l’intégrité territoriale.

      A propos de la course aux adhésions à l’OTAN, je ne suis pas favorable à la ’’politique des blocs’’, j’étais même partisan que la France prenne le large. Mais le risque d’une guerre continentale a été placé à un niveau supérieur à celui de la guerre froide par le pays qui a fait parler les armes contre un pays voisin pour lui arracher des territoires. Alors même en tant que multilatéraliste et partisan de ’’la détente, l’entente et la coopération’’ , je constate qu’on s’en éloigne pour longtemps.


    • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 13 mai 16:10

      @Eric F
      Croyez-vous qu’il soit nécessaire de faire du lobbying quand des pays voient un de leur voisins envahi et une partie de ses territoires annexés de force par une grande puissance militaire ? 
      Et vous, croyez vous qu’il soit moral de ne rien faire quand un pays agresse une partie de sa population parce qu’il n’aime pas les russes qui font partie de ce pays, qu’elle les persécute, les force à parler une langue qui n’est pas la leur ? Et quand cette partie qui n’aime pas les russes n’aime pas non plus les juifs, les noirs et les homos ?
      Pourquoi n’y a-t-il pas un organisme du genre OTAN pour les défendre ?
      Ah, il y en a ?
      Un truc avec « droits de l’homme » dans le titre ?
      Mais alors pourquoi n’ont-ils rien dit ni rien fait ? Pourquoi la France, qui était chargée de défendre les accords de Minsk n’en a rien fait, a fermé les yeux, et même a armé les nazis pendant huit ans ?
      Pourquoi ?
      C’est bien de poser des questions, mais il faut choisir les bonnes.
      Zelensky défend surtout ses intérêts (voir les pandora papers, il est multi milliardaire, juste un clown bien payé) mais envoie ses soldats à la boucherie.


    • Bertrand Loubard 13 mai 20:42

      @doctorix, complotiste
      Merci pour vos commentaires. Vous dites : « Zelensky défend surtout ses intérêts ». Je serais d’accord avec vous si vous ajoutiez que ses intérêts ... ce sont en fait sa peau et la vie des siens .... Ils n’ont pas envie de se retrouver dans des paradis artificielles autres que fiscaux ... Le oligarques russes sont des fils de pute. Les oligarques ukrainiens sont aussi des fils de pute mais, au moins, ce sont les nôtres. Nous, au moins, nos oligarques européens sont aussi des .... filles de pute de fils de pute, mais « modéré(e)s » Quant aux oligarques US, eux ce sont des fils et des filles de pute démocratiquement élu(e)s...(tonton pourquoi tu tousses ?). Tous copains comme cul et chemise........ Il ne faudrait pas que leur petite main, la petite marionnette Zelensky leur pète entre les mains .... Quand Kennedy a été assassiné...Fidel Castro aurait dit : « Ils vont encore dire que c’est nous » .... Si Zelensky est assassiné il sera facile de dire que c’est Poutine » ... non ? As usual ?
      Bien à vous.


    • Attila Attila 13 mai 22:19

      @doctorix, complotiste
      « Zelensky défend surtout ses intérêts (voir les pandora papers, il est multi milliardaire, juste un clown bien payé) mais envoie ses soldats à la boucherie. »
      On est en droit de se demander si, justement, sa fortune dans les paradis fiscaux n’est pas un moyen de pression pour le rendre obéissant : tu fais ce qu’on te demande sinon, tu ne récupère pas ton fric !

      .


    • YANKEE-GOHOME ! 14 mai 07:19

      @vachefolle

      END GAME

      C’est quand on lâche les ADM... tu pourras jouir de tes dernières minutes smiley


    • yakafokon 14 mai 19:11

      @vachefolle
      Au cas où tu l’ignorerais ( ce qui m’étonne, toi qui sais tout sur tout ), la Biélorussie fait partie de la C.E.I. ( Communauté des Etats Indépendants ), et est protégée par l’O.T.S.C. ( organisation de défense gérée par la Russie, comparable à l’O.T.A.N. ).
      Outre la Biélorussie, la C.E.I. regroupe : l’Arménie, le Kazakhstan, le Kirghizistan, la Moldavie, le Tadjikistan, et le Turkménistan.
      La Biélorussie, contrairement à ce que tu radotes, n’a pas été obligée de laisser passer les chars russes, puisqu’elle est membre à part entière de l’O.T.S.C., et qu’en cas de conflit elle doit coopérer avec la Russie !
      Pose-toi la question de savoir qui, des Etats-Unis ou de la Russie détient le plus d’ogives nucléaires, de quelle puissance, et les systèmes de « livraison à domicile » les plus rapides et les plus modernes, tu seras surpris du résultat !
      L’arsenal des Etats-Unis est de 5.550 ogives
      Celui de la Russie est de 6.225 ogives, pouvant en outre être « livrées à domicile » par missiles hypersoniques balistiques ( Sarmat-2 ) ou de croisière ( Kindjal, Zircon, Peresvet, Poseidon, Bourevestnik ) qui évoluent à une vitesse comprise entre 8.000 km/h et 25.000 km/h !
      En cas de conflit mondial, la Russie est capable de transformer les Etats-Unis en un petit tas de gravats, et même d’en rajouter une couche si nécessaire, à la satisfaction quasi-générale de la majorité des habitants de la planète.
      Si Joe Biden, l’Alzheimer sorti de son EPHAD de la Maison-blanche, n’est au courant de rien, les militaires américains sont parfaitement conscients du retard technologique pris par l’armement américain dans tous les domaines !
      Il est heureux que Russie Unie ( le parti de Vladimir Poutine ) ait remporté l’élection présidentielle avec 46,11 % des voix, devant le K.P.R.F. ( le parti communiste ) qui n’a recueilli que 21,40 %.
      Car si les communistes avaient gagné, l’Ouest de l’Ukraine et ses mausolées à la gloire de Stepan Bandera, à Kiev ou à Lviv, ne seraient plus qu’un lointain souvenir !
      Car 27.000.000 de morts, ça ne s’oublie pas facilement ! Les communistes ont la rage, notamment contre les ukrainiens qui s’étaient engagés dans les rangs de la Waffen SS, pour massacrer le plus de juifs et de russes possibles !
      La Finlande et la Suède feraient bien de réfléchir à deux fois, avant de vouloir entrer dans ce piège à cons qu’est l’O.T.A.N.
      Jamais la Russie n’a envisagé de faire la guerre à ses voisins...sauf en cas de nécessité vitale !
      Et avoir 1.200 km de frontières avec un pays-membre de l’O.T.A.N. c’est un casus-belli caractérisé, qui obligera la Russie à intervenir, alors qu’elle n’a jamais eu cette idée saugrenue !
      Encore une fois, les européens vont se faire mettre bien profond par les Etats-Unis !


    • leypanou 12 mai 13:31

      Bof, beaucoup d’approximations dans cet article et même des contre-vérités.

      Je relève ceci : La Russie a fermé le robinet du gaz, obligeant l’Ukraine à payer le prix fort pour s’approvisionner par des intermédiaires : d’où est-ce que vous tenez çà ? Au contraire, l’Ukraine voulait que l’Europe décrète un embargo sur le gaz russe tout en voulant le maximum de frais de transit de gaz par l’Ukraine et le dernier changement est de fermer le robinet¹ comme indiqué.

      Mais plus grave est ce qui se passe sur le terrain dont les msm ne parlent pas du tout en France : visionnez l’interview de ce Français qui revient de l’Ukraine ici (seulement 10 mn suffisent largement).

      ¹ : cela risque de poser des problèmes à des pays européens, mais çà l’oligarchie n’en a que faire.


      • Olivier Perriet Olivier Perriet 12 mai 13:50

        @leypanou

        bof, on vous a bien compris :

        Comme Mélenchon et Le Pen, vous voulez « la neutralité et la défense du pouvoir d’achat », c’est à dire ni livraison d’armes, ni sanctions, c’est à dire la défense du droit du plus fort.

        C’est un choix comme un autre, mais il n’est pas très assumé et un peu honteux pour tout dire.


      • tonimarus45 12 mai 14:43

        @leypanou-il semblerait que les tenants, bien groupirs,(dugenet grua ne s’en cachent meme pas) de la doxa officielle qui court dans tous nos mrdias ont pris le controle des articles sur ago ;Avec la complicite bienveillante de la direction,plus qu’un son de cloche passera la moderation


      • tonimarus45 12 mai 15:07

        @tonimarus45-Et juste un exemple de la façon dont nos « mrdias » manipulent l’opinion
        «  »«  »«  »« Le géant gazier russe Gazprom a annoncé jeudi cesser d’utiliser un gazoduc clé pour le transit de gaz à l’Europe via la Pologne, en réplique aux sanctions occidentales imposées à la Russie à cause de son offensive en Ukraine. »«  »«  »
        Alors oui c’est vrai ,sauf que lces memes « mrdias »« oublient »"le pourquoi de cela.En effet la russie exige de payer en rouble et les instances europeennes s’opposent acela declarant vouloir payer en dollards ou en europe,or compte tenu des sanctions prises contre la russie , ce pays ne peut utiliser ni les dollards ni les euros,ce qui equivaut en fait a ne pas etre pays.D’ailleurs la hyene allemande( saint jean bouche d’or) n’a t’elle pas declare que payer en rouble ou en euro, contreviendrais aux sanctions americanos/ europeennes, ben voyons.Ceci dit quel pays dans le monde accepterait d’etre pays en une monnaie qu’il ne peut utiliser ???? autrement dit, cela revient a demander a la russie de vendre son gaz ,sans etre payee


      • tonimarus45 12 mai 15:37

        @tonimarus45-LVIV, sollicite par qui ?, vient renforcer les tenants de la doxa officielle ;M’est avis qu’il va vite pondre deux articles de plus qui lui permetttra, en tant que moderateur, de s’opposer a ceux qui ont un avis meme legerement different de ce conflit ?????


      • waymel bernard waymel bernard 12 mai 19:15

        @Olivier Perriet Ni livraison d’armes pour les ukros-nazis, ni sanction boomerang contre les français. Suivons l’exemple d’Orbán. 


      • Eric F Eric F 12 mai 19:54

        @leypanou
        Sur la question du gaz, en effet l’Ukraine continue à être approvisionnée, mais fait pression pour que l’UE n’en n’achète plus. On comprend que le président ukrainien défende les intérêts de son pays, mais il n’a pas à nous dicter notre politique.

        Les sanctions financières au détriment des gouvernants peuvent se justifier, le refus de transfert de technologies et matériels militaires, mais pas les sanctions sur les biens de consommation (énergie, matière premières, équipements domestiques...) qui se font au détriment des peuples


      • Fanny 12 mai 20:22

        @tonimarus45
         « ont pris le controle des articles sur ago »

        Je partage votre impression. Dommage pour AV.

        Comment vont-ils faire pour interdire sur AV les commentaires qui cassent l’ambiance mainstream ?

        Quant à l’auteur de l’article, saluons son effort, belle fresque historique. Mais qui illustre toute la difficulté d’écrire l’histoire. Chaque phrase est un peu – beaucoup - discutable, certaines franchement fausses. On sent l’honnête homme de bonne volonté cherchant la vérité mais biberonné à la doxa occidentale, tordant toujours la réalité un peu dans le même sens. Sauf la conclusion où il reconnaît tout de même que l’OTAN a changé de nature, ce qui s’écarte de la doxa. Pas tant que ça tout de même si l’on écoute Bill Clinton après la Yougoslavie : il avait confirmé le changement de nature de l’OTAN en l’appuyant d’un « et on va continuer comme ça ». Bien vu Président, car l’Irak … c’est venu après.

        Sur Staline et la famine qui ne touchait pas seulement l’Ukraine, une thèse est que Staline avait besoin de devises pour développer son industrie et cherchait à exporter le maxi de son agriculture, aux dépens de ses paysans à qui il confisquait le fruit de leur labeur jusqu’à les affamer. Possible.

        Sur l’armement des dissidents du Donbass, je m’étais posé des questions en 2015, ne comprenant pas comment ils ont pu affronter une armée, même très affaiblie, et l’emporter en 2014/15 grâce à un apport supposé d’armement russe (l’armement ne suffit pas, faut en plus des soldats formés). Peut-être une réponse : un ancien expert de l’OTAN, très mal vu par ailleurs dans le msm et pour cause, prétend qu’une partie de l’armée ukrainienne à l’Est a fait dissidence avec armes et bagages et s’est battue contre les soldats de l’Ouest de l’Ukraine. Encore possible, mais on n’en saura pas plus vu l’état de nos médias.

        Comme dit l’auteur de l’article, la vérité, c’est bien difficile.



      • tonimarus45 13 mai 08:27

        @Fanny Non fanny quelqu’un qui tord la verite ,qui oublie intentionnellement certains faits comme je l’ai demontre ,n’est pas un honnete homme.Ceci dit Ago devrait prendre conscience que ce sont ceux qui ont un avis meme legerement different de la doxa officielle qui font vivre la discussion.si ceux la s’arretent restera juste quelques tartuffes qui se congratuleront.Rien que sur ce fil les posteurs ayant un avis different sur ce conflit, amenant nombre de reponses font que posts et reponses cela fait presque 90 interventions ; que retera t’il si comme le preconise « attila » nous nous arretons de donner nos avis ?????Je pense que la direction complice de cela devrait en prendre conscience et prendre des mesures pour permettre la pluralite des articles.Et sans parler les auteurs/moderateurs tels que dugenet ,grua, moderatus et j’en oublie surement qui censurent sur leurs articles ceux qui en fait ne leur plaisent pas ??,Dugenet se ventant d’avoir censure pas moins de dix posteurs ?????


      • tonimarus45 13 mai 08:45

        @Fanny Pour « l’Holodomor » les historiens sont divises concernant la volonte de staline de creer cette de cette famine .une grande majorite niant cette intension .Mais bon reecrire l’histoire ancienne est devenu pour certain une maniere d’exixter .On le voit meme concernant la georgie alors que l’on sait ,sans aucun doute possible que c’est ce pays qui a ouvert les hostilitesC’est un peu comme ce que l’on entend ici et la dans nos mrdias (meme d’un general comme « trinquant) et c’est »« nous ne croyions pas possible qu’apres 39/45 il y ait put une guerre en europe »" ;Or ces personnes oublient volontairement le conflit yougoslave ou l’otan bombarda tous les jours pendant 78jours la serbie, pays europeen , alors que la serbie n’agressait aucun pays europeen, encore moins un pays de l’alliance et donc que cela ne regardait pas l’otan ,qui parait t’il selon certains tartuffes n’agresse personne ????


      • serge.wasterlain 13 mai 11:46

        @tonimarus45
        Bien d’accord avec vous, mais commenter ces articles, c’est faire de la publicité à ces insincères malhonnêtes. Je ne sais comment le faire comprendre : les ignorer est la meilleure chose à faire pour ne pas leur donner une audience/visibilité qui ne peut que nuire à une information honnête ! Les laissez entre eux (ils se reconnaîtront) se congratuler est le meilleur service que l’on peut rendre à se qui se rapproche le plus de la vérité qui, chacun le sait, ne peut être atteinte en cas de guerre...


      • Fanny 13 mai 20:10

        @tonimarus45
        Dugenet est un compulsif de la censure. Il croit rendre service à AV, question qualité des débats.
        Il m’avait menacé de me virer de son fil, pour finalement me donner raison à propos des victimes de la guerre de Tchétchénie. 
        Un cow boy qui dégaine un peu vite, mais parvient à rengainer après avoir sollicité ses neurones. Honnête.


      • Fanny 13 mai 20:17

        @tonimarus45
        meme d’un general comme « trinquant

        Entendre ces généraux raconter des carabistouilles, oublier des guerres récentes sur le territoire européen, m’inquiète quant à notre sécurité.

        Sommes-nous bien défendus ?


      • roman_garev 12 mai 13:43

        Comme d’hab dans les articles anti-russes, eux seuls capables de passer la modé de l’AV depuis quelques semaines, le chercheur de la vérité n’a murmuré un seul mot sur le génocide de l’Ukraine envers la population du Donbass depuis 2014 qui a enlevé la vie à 152 enfants du Donbass et on ne sait pas combien de milles d’autres civils donbassiens dont la seule faute était de ne vouloir plus vivre sous le régime nazi anti-russe qui s’est emparé du pouvoir au moyen du putsch armé et sanglant anticonstitutionnel.

        Aussi, depuis 2015 l’Ukraine faisait tout son possible pour ne pas suivre les Accords du Minsk confirmés par le Conseil de Sécurité de l’ONU, tout en s’armant clandestinement par l’OTAN.

        Depuis 18 février 2022 les bombardements du Donbass, même selon les rapports de l’OSCE hostile au Donbass et la Russie, ont dépassé les 1000 obus par jour, devenu insupportable.

        Ces motifs de la reconnaissance (tant attendue par les peuples russe et donbassien) des républiques du Donbass par la Russie, la signature des Traités de l’aide mutuelle, etc. et, enfin, l’opération militaire spéciale ont échappé entièrement de notre chercheur de la vérité.

        Sans parler des soi-disant atrocités russes à Boutcha qui n’étaient qu’une mise en scène ukrainienne ce qui est évident pour chacun qui cherche vraiment une vérité. Les élements ayant causé la mort des personnes exposées par les metteurs en scène ukrainiens comme fusillées par les Russes appartenaient aux obus n’employés que par l’armée ukrainienne.

        Au lieu d’une analyse digne de ce nom l’auteur parle des origines de Poutine et du Moyen Âge, comme si c’étaient les causes principales de cette guerre livrée en fait par l’OTAN à la Russie par les mains des Ukrainiens.

        Cette opération terminée, l’OTAN va sentir sur sa propre peau ce que c’est vraiment de faire la guerre à la Russie, pour laquelle cette guerre est déjà devenue Patriotique, comme celles de 1812 et de 1941.


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 12 mai 13:47

          @roman_garev

          l’Ukraine est bien coupable, mais qu’a fait Moscou pour respecter les accords de Minsk au fait ?


        • tonimarus45 12 mai 14:33

          @Olivier Perriet qu’avait t’elle a faire ???


        • nono le simplet nono le simplet 12 mai 16:34

          @roman_garev
          tu es encore là le haut parleur de Poutine ... sois gentil ... va donc t’enrôler dans les forces russes ... les gens plein de fougue et de certitudes du bien fondé de cette guerre commencent à manquer dans l’armée ... dégage ! 


        • cettegrenouille-là cettegrenouille-là 12 mai 16:45

          @Olivier Perriet

          « qu’a fait Moscou pour respecter les accords de Minsk au fait ? »

          En posant cette question, vous vous rangez obligatoirement dans le clan des hypocrites donneurs de leçons occidentaux ou bien dans celui des dilettantes irresponsables capables d’affirmer n’importe quoi sans prendre la peine d’en vérifier préalablement le bien-fondé.

          Les efforts déployés par Moscou pour faciliter la mise en oeuvre des accords de Minsk se sont poursuivis sans discontinuer depuis la signature de ces accords.

          Une question qu’il serait plus pertinent de poser : Quelles ont été les initiatives utiles prises par la France et par l’Allemagne, garantes au même titre que la Russie de l’application des accords de Minsk, pour que ces derniers soient effectivement appliqués par l’Ukraine ?

          Pour vous aider chacun à y voir plus clair :
           https://www.donbass-insider.com/fr/2021/11/22/scandale-diplomatique-entre-la-russie-la-france-et-lallemagne-les-accords-de-minsk-a-la-sauce-chat-de-schrodinger/


        • Dudule 12 mai 16:47

          @Olivier Perriet

          Moscou n’avait rien à voir avec les accords de Minsk. C’était au gouvernement ukrainien de les mettre en œuvre.

          Le texte du protocole comprend douze points8 :

          1. Assurer un cessez-le-feu bilatéral immédiat ;
          2. Assurer la surveillance et la vérification du cessez-le-feu par l’OSCE ;
          3. Organiser une décentralisation des pouvoirs, par la mise en application d’une loi ukrainienne (loi sur le statut particulier), accordant de manière temporaire l’autonomie locale dans les oblasts de Donetsk et de Lougansk ;
          4. Assurer une surveillance permanente de la frontière russo-ukrainienne par l’OSCE et instaurer une zone de sécurité à cette même frontière ;
          5. Libérer immédiatement tous les otages et les personnes retenues illégalement ;
          6. Adopter une loi ukrainienne visant à interdire les poursuites et les sanctions contre toutes les personnes impliquées dans la guerre du Donbass ;
          7. Poursuivre un dialogue national entre les parties ;
          8. Mettre en œuvre des mesures afin d’améliorer la situation humanitaire dans le Donbass ;
          9. Procéder à des élections anticipées dans les oblasts de Donetsk et de Lougansk ;
          10. Procéder au retrait du territoire ukrainien des formations armées et du matériel militaire illicites, ainsi que des combattants irréguliers et des mercenaires ;
          11. Mettre en place un programme économique pour favoriser la reprise des activités et de l’économie locale dans le Donbass ;
          12. Assurer la protection personnelle des participants aux consultations.

          Dixit wikipédia.

          Notez qu’il n’y a rien de vraiment inadmissible ni d’impossible si les ukrainiens avaient fait preuve d’un minimum de bonne volonté.


        • cettegrenouille-là cettegrenouille-là 12 mai 17:04

          @nono le simplet

          "sois gentil ... va donc t’enrôler dans les forces russes ... les gens plein de fougue et de certitudes du bien fondé de cette guerre commencent à manquer dans l’armée"

          Plutôt que de relayer à longueur de journées les mensonges la propagande de Kiev et de tenter d’intimider ceux qui en questionnent la teneur et la véracité, en faisant le silence sur leurs innombrables crimes et sur la complicité des gouvernements et des médias occidentaux, pourquoi n’iriez vous pas là-bas, sur place, aussi bien pour voir la réalité en face et pour aider les victimes ukrainiennes des exactions et des trahisons de vos amis du régime néo-nazi de Kiev ?

          Au fait, sur quel programme s’est-il fait élire Zelenskly ?

          Autre question : Que disent de tout cela les forces de l’opposition politique ukrainienne ? Ah, zut, j’oubliais. Les partis d’opposition ont été interdits.

          Et la presse démocratique, elle dit quoi ? Ah, zut, oublié encore. Elle ne dit rien, elle n’existe plus. Toute l’information est centralisée et contrôlée par le clan de Zelensky autrement dit par les forces de l’Otan.

          Et, chez nous, y compris sur agoravox, elle ressemble de plus en plus à quoi, l’information autorisée à circuler ?


        • itzi bitsy HER-mythre 12 mai 17:11

          @nono le simplet

          ENGAGE TOI , LES NAZI TE VEULENT EN PREMIERE LIGNE 

          je voit vraiment pas ce qui vous fait hesiter ... c’ est des vacance tout frais payer ...

          ==============================================================

          21, avenue de Saxe, Paris 75007
          (00 33) 1 43 06 07 37(00 33) 1 43 06 07 37

          je te traduit tout que tu soit pret a rejoindre le camp du bien ....

          https://fightforua.org/?fbclid=IwAR0SyD1mGobjN5bShn-njQCBIHRr14U5i0EVH5OkIreG9BTxaozGpZmjB60

          1

          Postulez auprès de l’ambassade d’Ukraine dans votre pays avec l’intention de rejoindre la Légion internationale de défense de l’Ukraine (demandez à un attaché de défense ou à un consul. Consultez le site Web de l’ambassade pour plus d’informations).
          2
          Précisez les documents et les vêtements (équipements) dont vous avez besoin ou qu’il est recommandé d’avoir.

          Documents :

          · document interne ;
          · passeport pour voyager à l’étranger ;
          · documents confirmant votre service militaire (service dans les forces de l’ordre) et votre participation au combat ;
          · autres documents demandés par l’attaché de défense ou le consul.
          3
          Arrivée à l’Ambassade avec des documents pour un entretien avec l’Attaché de Défense et les formalités de visa avec le Consul. Entretien avec l’Attaché de Défense et formalités de visa avec le Consul.
          4
          Soumettre une demande d’enrôlement pour un service militaire basé sur un contrat volontaire dans les forces armées ukrainiennes (avec l’aide de l’attaché de défense).
          5
          Obtenez des instructions sur la façon de voyager en Ukraine, les documents et l’équipement nécessaires.

          Il est recommandé, si disponible, d’apporter votre kit militaire tel que :

          · vêtement ou ses éléments
          · équipement
          · casque
          · gilet pare-balles
          · etc
          6
          Voyagez en Ukraine d’une manière définie. Des représentants des ambassades ukrainiennes, des consulats (à l’étranger) et de la défense territoriale en Ukraine fourniront une assistance sur le chemin. Nous fournirons des contacts à l’ambassade d’Ukraine dans votre pays.
          7
          À votre arrivée au point de collecte en Ukraine, rejoignez la Légion internationale de défense de l’Ukraine (signez le contrat) et engagez les occupants russes avec des combattants du monde entier et des soldats ukrainiens.


        • freedom2000 freedom2000 12 mai 20:56

          Discours de notre futur prix nobel de la paix aux étudiants de Scienco po et cie, notre future élite.

          https://www.youtube.com/watch?v=Z8P_eO82osw

          Aucun n"a été capable ou osé dire à ce grand leader que la guerre aurait pu être évitée s’il s’était contenté de détaler comme le lapin qu’il est.

          Tous émerveillés ou honorés de pouvoir faire l’objet d’atttention d’un si grand président.


        • YvesD. 12 mai 21:02

          @Dudule

          Sauf que la Russie n’a jamais retiré ses supplétifs, qu’elle continué à les armer, y compris avec du matériel lourd, et qu’elle n’a jamais eu l’intention de respecter ces accords. Le point 10, central car indispensable pour l’instauration d’une stabilité économico-politique préalable à de nombreux autres points n’a jamais pu etre mis en oeuvre.


        • Dudule 12 mai 21:45

          @YvesD.

          Tant que les escadrons de la mort néonazis continuaient à s’en prendre aux civils, tout retrait était impossible. Le point que vous évoquez les concerne aussi. Toutes les violations du cessé le feu venaient de leur part. Toutes. Ce sont les milices qui ont déclenchées la guerre en s’en prenant aux populations, c’était à elles de la terminer.

          Que les Russes aient un peu aidé, c’est possible, mais même de ça on en a aucune preuve. Aucune. Fournissez moi une preuve de l’envoi de troupes et/ou de matériel par la Russie. Les maboules de Kiev ont juste trouvé, une fois, une patrouille russe égarée dans un coin de steppe où savoir où est la frontière demande à être équipé d’un GPS...

          Les armes sont venues des troupes ukrainiennes qui faisaient défection (tirer sur leurs compatriotes ne plait pas aux gens normaux, seuls les milices fascistes étaient véritablement filables), et des dépôts conséquents d’un peut tout (armes, munitions, véhicules) que l’ex-URSS a abondamment disséminée sur ces marches. Sachant que la région est très industrialisée (c’est l’élite ouvrière de l’ex-URSS qui habite ce coin), les locaux avaient les connaissances techniques pour remettre en état le matériel récupéré. Toujours assez antique le matos, et pour cause.

          Les Russes on peut être aidé, un peu, beaucoup, ou pas du tout, mais de ça on a aucune preuve. En tout cas ils n’ont rien déclenché. En fait ça emmerdait plutôt le gouvernement russe cette histoire de Donbass.


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 13 mai 09:45

          @tonimarus45

          les séparatistes de Donetsk et Lougansk sont dans sa main (sinon qui d’autre les soutient ?? Le Pape ?), autant voire plus que le pouvoir ukrainien est dans la main des USA.

          Il faut être deux pour se battre.

          Mais évidemment, dire « la Russie n’a rien à voir là dedans », c’est commode pour s’exonérer de toute responsabilité (discours poutinien constant et mensonger).


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 13 mai 09:46

          @Dudule
          Que les Russes aient un peu aidé, c’est possible, mais même de ça on en a aucune preuve.

          LOL, tout le monde le sait https://www.youtube.com/watch?v=WEPkwZyqebk

          C’est pas le Pape qui les soutenait


        • Dudule 13 mai 11:48

          @Olivier Perriet

          Super, un documentaire d’ARTE, la chaîne de BHL. Je les crois sur parole !

          ARTE est un chaîne superbe quand il n’est pas question de géopolitique...


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 13 mai 15:53

          @Dudule

          le gars qui explique que bien sûr la Russie nous aide est un faux gars ? Mais qui les aide si ce n’est la russie ?


        • Pie 3,14 13 mai 20:21

          @roman_garev
          Il n’y a jamais eu de génocide au Donbass. Il y a eu une guerre sale initiée par Moscou après la prise de la Crimée en 2014.
          Le conflit a fait autour de 14000 morts de part et d’autre, essentiellement des militaires mais aussi des civils qui vivaient sur la ligne de front.
          Utiliser ce conflit comme motif d’invasion est le comble du cynisme dans la mesure où c’est le Kremlin qui a armé, formé et envoyé des moyens et des hommes aux séparatistes qui jusqu’alors étaient ultra-minoritaires dans la population.


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 12 mai 13:48

          Démembrement de la Yougoslavie en 1992 ?

          Ce fut le fait des nationalistes serbes, croates et slovènes.

          Invasion de l’Afghanistant en 2001 ? La demande était l’extradition de Ben Laden après les attentats, ce que les talibans ont refusé.

          Intervention en Syrie ? Aucune intervention directe.

          « Guerre du Yémen menée sous drapeau saoudien » ? Là on est dans l’approximation la plus complète.


          • tonimarus45 12 mai 14:29

            @Olivier Perriet bonjour—yougoslavie, ? vous oubliez le role de l’otan dans ce conflit qui ne la regardait pas ;aucun pays membre de l’otan, n’etait agresse pas plus par les protagonistes de la guerre civile ,que la serbie qui fut bombardee par cet otan(qui n’agresse personne) tous les jours pendant 78jours ,La serbie etait bien dans l’europe( cela pour le general "trinquant mentant droit dans ses bottes declarant concernant l’ukraine qu’il ne lui semblait pas possible qu’apres 39/45 il ait une guerre en europe ??la serbie ,c’etait quoi)) et n’agressait aucun pays europeen ,encore moins un pays de l’alliance


          • cettegrenouille-là cettegrenouille-là 12 mai 17:09

            @Olivier Perriet

            Démonstration on ne peut plus rigoureuse !

            Merci infiniment de nous avoir fait connaître votre argumentation imparable.


          • tonimarus45 12 mai 18:33

            @cettegrenouille-là avertissez que c’est du deuxieme degre,a part que vous ayiez tourne casaque


          • Olivier Perriet Olivier Perriet 13 mai 09:52

            @tonimarus45

            oui, c’est l’OTAN qui a téléguidé les nationalistes serbes et le président Milosevic, dès la fin des années 80, merci de le rappeler.


          • Et hop ! Et hop ! 13 mai 14:20

            @Olivier Perriet : «  Invasion de l’Afghanistant en 2001 ? La demande était l’extradition de Ben Laden après les attentats, ce que les talibans ont refusé. »

            Il n’y a jamais eu aucune preuve que Oussama Ban Laden, recruté par les USA pour le faire combattre dans leur guerre contre l’Afghanistan, ait quelquechose à voir avec les attentats du WTC, et c’est l’Irak que les USA ont finalement attaquée en représailles, après avoir montré leurs armes de destruction massive à l’ONU.

            La famille Ben Laden a quitté les USA, sans être le moins du monde inquiétée, quelques jours après l’attentat.

            Ben Laden était sensé habiter tantôt en haillons dans une grotte, tantôt dans un bunker sous-terrain ultra-moderne de dix étages.


          • Olivier Perriet Olivier Perriet 13 mai 15:52

            @Et hop !

            oui, et les vidéo où Ben Laden menaçait étaient des fauses, tout comme le premier attentat du World trade center ou les attentats de Nairobi et Dar es salam.


          • tonimarus45 12 mai 13:59

            bonjour -oui beaucoup de d’approximations dans cet article et meme de mensonges surtout par omission et oui a present sauf ce genre d’articles qui donne qu’un son de cloche a l’identique a nos « mrdias » n’est accepte sur ago.Plus aucun aarticle donnant une vision plus nuancee de ce conflit


            • roman_garev 12 mai 14:00

              Yekaterina Prokopenko et Yulia Fedossyuk, épouses des Ukronazis du régiment Azov, lors d’une rencontre avec le pape. Selon l’édition italienne Corriere della Sera, les femmes voulaient donner au pontife deux lettres et plusieurs photos. Il est précisé que les femmes demandent au pontife de servir de médiateur pour l’évacuation du régiment, qui se trouve sur le territoire de l’usine bloquée d’Azovstal. Mais si vous creusez plus profondément, voici quelques photos trouvées sur le Net (2 et 3). Le pape François s’est fait entourlouper.


              • tonimarus45 12 mai 14:19

                @roman_garev----oh flute meme le pape semble etre « poutinophile »
                « »« Dans un entretien au quotidien italien Corriere della Sera, mardi 3 mai, le pape François a reconnu que certains des griefs invoqués par Moscou pourraient justifier les causes de la guerre en Ukraine. Le chef de l’Église catholique a fait valoir que « les aboiements de l’OTAN à la porte de la Russie » auraient, en effet, pu pousser Moscou « à mal réagir et à déclencher le conflit » – « une colère, ajoute-t-il, dont je ne sais dire si elle a été provoquée, mais peut-être facilitée » »« »"


              • Venceslas Venceslas 12 mai 17:11

                @roman_garev
                Et Dmitri Outkine ? Vous n’avez toujours pas répondu à la question. 


              • YANKEE-GOHOME ! 14 mai 07:26

                @roman_garev

                François sait très bien ce qu’il fait.
                Comme lorsqu’il a décoré Aliyeva après l’agression de l’Azerbaïdjan contre l’Arménie. Les geôliers azéris écorchaient la peau des prisonniers arméniens qui s’étaient fait tatouer une croix et Aliyev fait détruire les églises et les cimetières chrétiens. CF. Film et Google-Earth.
                Le Vatican a toujours été pourri et le restera tant qu’il existera...


              • cettegrenouille-là cettegrenouille-là 12 mai 14:02

                « Pour autant, aujourd’hui, malgré les massacres et le »génocide" (selon Joe Biden), il n’y a pas d’intervention militaire directe pour secourir le peuple ukrainien, alors que l’expansion de l’O.T.A.N. aux portes de la Russie, avec présence d’armes de destruction et l’incitation rampante à dresser l’Ukraine contre la Russie, ont mis de l’huile sur le feu et posent clairement la question de la responsabilité de l’O.T.A.N. dans l’exaspération de Vladimir Poutine.« 


                Bonjour

                Merci pour cet article.

                Vous évoquez »l’exaspération de Vladimir Poutine", supposée être le déclencheur de l’opération militaire engagée en Ukraine.

                N’est-ce pas le peuple russe tout entier qui est indigné et menacé par les provocations et les mesures agressives de l’Otan et de Washington qui instrumentalisent le pouvoir ukrainien qu’ils ont eux-mêmes mis en place en 2014 pour avancer leurs pions et préparer les attaques de grande envergure planifiées depuis des lustres contre la Russie ?

                La Russie a un atout que n’ont pas les Occidentaux dans le conflit en cours : Le peuple russe comprend ce qui est en jeu, qui le menace, et pourquoi les forces armées de son pays ont dû intervenir en Ukraine.

                Les peuples des pays occidentaux, ils comprennent quoi de tous les mensonges dont ils sont abreuvés quotidiennement par les médias à la solde de l’oligarchie ? ils connaissent quoi des ambitions impérialistes de l’Oncle Biden et de la complicité de leurs gouvernements avec les grandes sociétés du complexe militaro-industriel et de l’oligarchie qui trouvent dans cette guerre un moyen bien commode d’empocher des milliards, d’écraser toutes revendications des travaillleurs et toutes velléités de remettre en cause la dictature du monde unipolaire qu’ils essaient de préserver pour préserver et accroître leurs privilèges et leurs profits ?

                Cordiales salutations

                GJ


                • titi titi 12 mai 18:28

                  @cettegrenouille-là
                   
                  L’Ukraine héberge des missiles ou des armes nucléaires OTANesque ?

                  Merci de nous indiquer vos sources.


                • cettegrenouille-là cettegrenouille-là 12 mai 18:42

                  @titi

                  Bien essayé . Peut mieux faire...

                  Je vois que vous n’avez pas appris à lire correctement. Je n’ai dit nulle part que l’Ukraine héberge des armes nucléaires de l’Otan.

                  Il n’est jamais trop tard pour apprendre.


                • tonimarus45 12 mai 14:08

                  bonjour -et juste une info qu’aurait nous donner l’auteur

                  ---------

                  agent ananas 10 mai 02:48

                  @Martin
                  Les putschistes du Maïdan n’ont pas été inspirés et galvanisés en regardant des vidéos américaines mais formés en Pologne deux mois avant le coup d’état.
                  Selon l’hebdomadaire d’opposition polonais NIE, le ministère des Affaires étrangères polonais a invité, en septembre 2013, 86 membres du Pravy Sector, prétendument dans le cadre d’un programme de coopération inter-universitaire. En réalité, ils ne se sont pas rendus à l’université technique de Varsovie, contrairement à leur programme officiel, mais au centre de formation de la police de Legionowo.
                  Sur place, ils ont reçu une formation intensive à la gestion des foules, à la reconnaissance des personnes, aux tactiques de combat, au commandement, au comportement en situation de crise, à la protection aux gaz de maintien de l’ordre, à la construction de barricades, et surtout au tir, incluant l’usage des fusils de snipers.
                  Source : NIE du 18 avril 2014 (https://web.archive.org/web/20140422030646/http://nie.com.pl/13-2014/tajemnica-stanu-tajemnica-majdanu ... au cas où vous parleriez le polonais ... sinon essayez google translate qui vous donnera une traduction approximative mais suffisante pour comprendre l’essentiel.
                  Il est aussi bon de rappeler que Victoria Nuland la diplomate du Département d’Etat à déclaré que les US ont dépensé 5 milliards de dollars pour déstabiliser le gouvernement de Yanukovych ...
                  https://www.youtube.com/watch?v=U2fYcHLouXY
                  Donc avant d’écrire n’importe quoi, documentez vous !«  »«  »"

                  Et j’ajouterais que l’auteur oublie de citer l’accord passe entre les/maidam et le president d’alors accords ou assistaient des representants français et anglais et d’un autre pays europeen ,accords dechires le lendemain a la demande des usa ce qui a oblige ianoukovitch qui craignait pur sa vie a s’enfuir



                  • tonimarus45 12 mai 14:17

                    bonjour -curieux aussi que l’auteur oublie de nous parler de l’enquete sur ces snippers qui afin d’attiser les braises, tiraient ,lors du maidam ,a la fois sur les maidams et sur les forces de securite ??,mais ou en est cette enquete ???passee a la trappe ??? Il ment aussi sur les causes de la revolte .ces elections amenant la victoire de ianoukovitch etaient initiees par l’ancien president pro europeen.Et la je me demande comment un tel article a pu passer la moderation ??a part que la mafia poutinophobe soit devenu preponderente sur ago



                      • tonimarus45 12 mai 15:38

                        @eau-du-robinet bien vu



                        • Jonas Jonas 12 mai 15:24

                          « La Russie va prétendre que ces forces étaient soutenues par les U.S.A. »

                          La guerre en Ukraine est financée depuis 2014 par les États-Unis avec du matériel militaire de l’OTAN.
                          « Le secrétaire général délégué a indiqué que l’OTAN avait entrepris de renforcer sa posture de dissuasion et de défense en réponse aux actions d’une Russie plus assertive et plus agressive. Il a précisé que l’OTAN mettait en œuvre son plan d’action « réactivité », un ensemble de mesures globales agréées par les dirigeants des pays de l’Alliance au sommet du pays de Galles, en 2014. »
                          le secrétaire général délégué de l’OTAN, M. Alexander Vershbow, conférence à Prague - 27 mai 2016

                          Le secrétaire du Trésor Américain Lawrence H. Summers en meeting à Kiev en 2015 : « L’Ukraine est un avant-poste essentiel de nos intérêts militaires fondamentaux. »

                          Le général américain David Petraeus (ex-directeur de la CIA) en 2015 à Kiev :
                          « Franchement, il est temps pour les pays occidentaux de livrer des armes anti-chars pour stopper l’avance des tanks russes ».

                          Les généraux américains David Petraeus et Stanley McChrystal avouent également au journaliste Paul Moreira lors d’un meeting à Kiev en 2015, que le gouvernement américain finance les milices néo-nazies en Ukraine. 

                          Victoria Nuland, diplomate américaine en charge de l’Ukraine, conférence publique devant les instances américaines et ukrainiennes à Kiev en 2015 :
                          « Nous apportons une aide militaire de défense permanente, plus que n’importe quel autre pays, en entraînement et en équipement, nous avons eu un impact énorme sur le champ de bataille. »

                          source


                          • vachefolle vachefolle 12 mai 22:21

                            @Jonas

                            FACTS :
                            Le matériel Russe est financé par les Allemands et Européens qui achetent le petrole et le gaz Russe.... Balle au centre.
                            Les chars Russes sont meme equipés de matériel Thames ou SAFRAN....

                            L’aide militaire et financiere de l’EU a la Russie est 10 fois supérieure a celle apportée a l’Ukraine.


                          • Jonas Jonas 12 mai 15:28

                            « La violence aveugle des bombardements Russes, les crimes de guerre, et une stratégie de destruction massive, venant du Kremlin, font évoquer un génocide, par certains (dont Joe Biden). »

                            Propagande ignoble du gouvernement américain et de ses vassaux.

                            L’OTAN, avec comme instrument le gouvernement ukrainien, a bombardé le Donbass pendant 8 ans, comme il avait au préalable bombardé la Serbie, l’Irak, la Syrie ou la Libye, avec le silence et la complicité des média et des élites occidentales.

                            Les bombardements des grandes villes programmés par le gouvernement ukrainien et financé par l’OTAN dans le Donbass, tuent indistinctement des civils innocents, tous ces crânes défoncés d’enfants, ces entrailles dispersées de femmes, ces cerveaux broyés de vieillards, ces corps disloqués, coupés en deux, calcinés, sur les routes de Lougansk ou de Donetsk pendant toutes ces années n’ont intéressé ni l’Occident, ni l’UE, ni les Américains, ni l’OTAN, ni Amnesty International.

                            Zelensky et ses prédécesseurs devront être jugés pour crime contre l’humanité.

                            lien 1

                            lien 2

                            lien 3

                            lien 4

                            lien 5

                            Témoignages de tortures de la population civile pro-russe par les miliciens nazis ukrainiens du bataillon Aydar dans les prisons du Donbass.


                            • microf 12 mai 18:02

                              @Jonas

                              Je ne prendrais jamais aucune de votre intervention au sérieux.
                              En France vous ne voulez que des de souches, c´est ce que font les Ukrainiens.


                            • tonimarus45 12 mai 19:36

                              @microf les liens de jonas sont assez parlant non ????


                            • Jonas Jonas 12 mai 22:19

                              @microf « En France vous ne voulez que des de souches, c´est ce que font les Ukrainiens. »

                              Pour résoudre le conflit, c’est ce qu’il faut faire aussi, respecter les « desouche ».
                              L’Ukraine est un pays artificiel divisé grossièrement en deux, une partie ouest d’identité ukrainienne (Galicie essentiellement), une partie sud-est d’identité russe (Donbass, Crimée).
                              Après la révolution Euro-Maïdan en février 2014, la Crimée très majoritairement russophile et le Donbass ont refusé de reconnaître ce nouveau gouvernement fantôche à la solde des USA.
                              La Crimée a alors été annexée par la Russie pour éviter tout conflit.
                              Le Donbass resté ukrainien, entre en conflit armé (guerre du Donbass) pour tenter de déclarer son indépendance (RPD et RPL).
                              Les accords de Minsk signés en 2015 entre l’Ukraine, la Russie et l’UE prévoyaient l’autonomie de ces deux républiques.
                              Ils n’ont jamais été respectés, les milices ukrainiennes refusant de céder militairement devant les indépendantistes.


                            • Jonas Jonas 12 mai 22:50

                              @microf « En France vous ne voulez que des de souches, c´est ce que font les Ukrainiens. »

                              Regardez au moins ce documentaire, produit par des journalistes sur le terrain et non dans les salles de Télévision de BFMTV et TF1, sans la propagande occidentale, sur les événement du Donbass, montrant les différences entre identiatires ukrainiens et identitaires russes.


                            • grangeoisi grangeoisi 12 mai 16:08

                              Donc Poutine , ce bienfaiteur de l’humanité, n’a envoyé ses troupes le 24 février 2022 envahir l’Ukraine que contraint et forcé.

                              Bien au vu des actions sur le terrain ses troupes, contraintes et forcées vont DESenvahir l’Ukraine.

                              Tout est bien qui finira bien. Au fait il va bien Poutine ?


                              • vachefolle vachefolle 12 mai 22:22

                                @grangeoisi

                                Non, il a fait faire tu tourisme a ses tanks, et il est en train de les faire revenir.
                                Une diversion, on vous dit....


                              • alinea alinea 12 mai 16:21

                                Quand je pense que Seph,Jonas et d’autres ne sont pas publiés !!

                                Je supplie tous les coincés sous la propagande occidentale, de lire les militaires, les diplomates, les « gens » du renseignement, tous les journalistes qui connaissent la Russie, les Russes.

                                Faites attention à ce que vous dîtes ou faîtes, l’enjeu est énorme, dépasse largement vos petites convictions d’occidental suffisant.

                                Regardez l’occident, ses actions, ses valeurs, sa démocratie, regardez les en face, quitte à en trembler de honte.

                                Quand on ose prendre un pseudo ukrainien, c’est, soit on est parfaitement ignorant de ce qui se passe, mieux vaut le savoir et se taire ; soit on est un salaud : alors, c’est aux autres de vous faire taire.

                                Vous faites le lit de la guerre. C’est pas rien. Sachez qu’on ne vous pardonnera pas votre éblouissement !!


                                • velosolex velosolex 12 mai 16:43

                                  @alinea
                                  Vous tenez absolument à rester un repoussoir. On peut faire des théories abscondes du complot, destinés aux nuls, mais quand un million d’Ukrainiens, femmes et enfants fuitent leur pays, ça veut dire quelque chose.
                                  Ca veut dire que leur maison sont par terre, que leur vie ne tient qu’à un fil.
                                  Etre incapable de ne pas avoir la moindre once d’empathie pour ce peuple marthyr interroge l’équilibre mental, et mériterait un signalement. 
                                  Inuitle de commenter cette hystérie consistant à se prendre l’égérie de la vérité, dans cette mise en garde fumeuse, faite sur les tomberaux de cadavres. L’indignité à ses limites.  
                                  « Sachez qu’on ne vous pardonnera pas votre éblouissement !! »....
                                  Pourquoi ne pas filer dans le dombass remplacer la sinistre Christelle Néant, ne donnant plus de nouvelles ? 
                                  Des soldats russes filmés par une caméra automatisée en train de descendre des civils désarmés...https://bit.ly/38gXzXf


                                • alinea alinea 12 mai 16:56

                                  @velosolex
                                  si c’est cnn alors, je m’écrase.
                                  Si je suis si lucide, c’est que je suis en dehors, et je lis, j’écoute, je mets en relation.
                                  Après tout dépend de ses valeurs : si vous pensez que l’occident a tous les droits, que le monde entier rêve d’en être, alors, c’est normal, de se tromper.
                                  Regardez la carte de soutiens à la Russie. !!! exceptées l’amérique du nord et l’ue...tous. Normal, au bout de temps de temps votre empire a réussi à se mettre tout le monde à dos.


                                • velosolex velosolex 12 mai 17:26

                                  @alinea
                                  A une certain moment d’indignité, il est impossible de commenter, sans se compromettre soi même. Vous êtes bien « en dehors », c’est sûr. De la pire vulgarité. Celle que choisissent les pires paumés pour trouver un sens à leur vie, en se ralliant à une cause morbide. Il y a la voix sectaire, celle survivalisme, celle nationaliste. 
                                  -Tenter enfin de se justifier par ce qui serait « la loi de la majorité » fait rire. On pourrait dire que c’est l’émergence d’une certaine rationnalité à l’intérieur d’un discours fou.
                                  Au niveau de la loi morale, et de l’éthique, par contre, on remarquera que cet alignement sur la doxa dominante est celle des épiciers. Dois je confronter mon jugement à la loi de la majorité pour connaitre sa valeur ?...
                                  Vos calculs d’écoliere additionne les pays soit inféolalisés à la Russie, et qui ne refusent de se mettre le Kremlin à dos, pour des raisons commerciales. Nos opinions ne sont pas infeodalisées à une responsabilté de gouvernant, obligé de manier la langue de bois.
                                  Ceux qui comme vous défendent l’indéfendable sans raison pratique à première vue, relève du pathologique, en terme de soumisson volontaire.
                                   «  C’est le peuple qui s’asservit, qui se coupe la gorge, qui, ayant le choix d’être serf ou d’être libre, abandonne sa liberté et prend le joug, et, pouvant vivre sous les bonnes lois et sous la protection des États, veut vivre sous l’iniquité, sous l’oppression et l’injustice, au seul plaisir [du] tyran. C’est le peuple qui consent à son mal ou plutôt le recherche. »
                                  De La Boétie était bien jeune quand il a écrit ses lignes. Mais la qualité n’attend pas le nombre des années. Celle ci est malheureusment fatale à d’autres. 


                                • alinea alinea 12 mai 17:51

                                  @velosolex
                                  C’est vous qui êtes dans la loi de la majorité avec votre soumission aux vaccins, et votre croyance incroyable en un Zelinsky pur produit US qui ne fait même pas semblant d’être quelqu’un comme le nôtre le fait !
                                  C’est vous qui êtes aveuglés et pensez depuis toujours qu’hors empire tout le reste ne vaut rien : Serbes, Grecs, Russes etc..
                                  C’est vous qui êtes immonde de malhonnêteté d’aveuglement... on se demande pourquoi, comment, vous vous sentez flatté par la pensée unique imposée depuis déjà un moment.
                                  Je n’ai pas l’amour aveugle, je suis exigeante avec les miens, et quand je les vois se vautrer dans l’ignominie arrogante et méprisante de toute autre pensée, toute autre façon de voir, aveuglés par la flatterie propagandiste... oui, cela vous rend immondes, méprisables, petits.
                                  « Je ne dis pas cela par amour de la Russie, mais par amour de la vérité » me répondait Laurent Courtois, qui connaît mieux que vous le sujet.
                                  Il est des pays riches, grands, à l’Histoire millénaire, que hait un empire jeune, débauché, génocidaire, guerrier, presque pauvre en tout, sauf en culot.
                                  Il est temps qu’il meurt, pour que le reste du monde vive.


                                • eau-mission eau-mission 12 mai 18:19

                                  @velosolex

                                  Si je ne m’abuse, vous parlez ici avec l’autorité d’un qui connaît les fous. Comment recevez-vous l’affaire Caccomo ? D’après mes lectures, il a été expédié de l’HP de Thuir à Montpellier pour subir des électrochocs, après des années d’internement (pas continu), et arrivé là bas, le toubib qui l’examine décide non pas de le traiter, mais de le libérer d’urgence.

                                  Ce ne sont pas des racontars, je n’ai lu cette histoire que dans la presse homologuée.

                                  Sinon, prendre pour preuve de la barbarie russe une vidéo qui peut très bien être un montage (que dirait un expert de ce type qui tombe en faisant la roulade ?) ça vous rend peu crédible.


                                • alinea alinea 12 mai 18:30

                                  @velosolex
                                  Pourquoi tu doutes ? Arrête de douter : les empiristes ont raison, l’empire américain est le plus grand, le meilleur et le monde entier rêve de lui appartenir.
                                  La preuve c’est que eux, les plus instruits, les plus lucides, les plus intelligents d’entre ses sujets, le soutiennent !
                                  Papa et maman sont les meilleurs, va pas en dire du mal.
                                  Bon, en réalité quand on regarde les cartes de soutien à la Russie et son vœu d’un monde multipolaire, il ne reste que l’UE et l’Amérique du nord à préférer un monde unipolaire !!! dirigé dominé par eux, évidemment... quoique non l’UE est, France en tête, une vassale collabo de première !
                                  mais les larbins adorent ça.
                                  ( excuse moi de t’avoir pris comme prétexte, je sais bien ton consensualisme modéré ! mais bon, tu te trouvais là, et j’ai eu assez confiance !)


                                • alinea alinea 12 mai 18:31

                                  @alinea
                                  omission évidemment ; qu’est-ce que c’est chiant cette façon de répercuter le message initial ! quand on est en colère, on ne gère pas ça.


                                • velosolex velosolex 12 mai 19:01

                                  @eau-mission
                                  -On peut penser que les villes démolies par les bombes ne sont que des maquettes astucieusment faites par les ukiainiens ( nazis ukaiiniens...)
                                  -On peut penser que les corps allongés dans les villes martyres ne sont que des intermitents du spectacle.
                                  -On peut penser que les corps exhumés des fosses communes ne sont que des manequins de cire. 
                                  -On peut penser que le million de refugiés Ukrainiens ne sont en fait que quelques centraines de propagandistes, encore une fois neo nazis. 
                                  -On peut penser que les bombes à fragmentation quand elles explosent ne libèrent pas des billes qui déchirent la peau, mais des milliers de bombonts destinés aux petits entfant émerveillés par les bontés de l’oncle Poutine. 
                                  C’est à peu près en tout cas ce que la propagande Russe distille aux enfants des écoles, comme les nazis le faisait pédagogiquement pour préparer l’avenir du troisième Reich qui devait durer mille ans, et avec qui d’ailleurs Staline s’était lié, avec l’accord Molotov Ribbentrop. 
                                  Le leader Poutine bien aimé n’en a pas parlé pour la fête de la victoire. L’URSS et les nazis s’étaient en effet partagés la Pologne. C’était bien parti....Les soviets attaquèrent ausis les pays baltes pendant que les nazis dépeçaient l’europe centrale. La Finlande était attaquée par Poutine. Le mythe de la lutte contre les nazis ne date que de la trahison d’Hitler et que l’URSS fut bien obligée de se défendre. Avec l’aide massive des etats unis. Interdit d’en parler dans les écoles !


                                • eau-mission eau-mission 12 mai 19:14

                                  @velosolex

                                  A vous lire
                                  on peut penser que vous êtes dans la tête de Poutine (en observateur, s’entend).
                                  on peut penser que vous avez participé à l’enquête sur Boutcha
                                  on peut penser que vous connaissez les procédés russes en général, et leurs méthodes de propagande, mais que vous ignorez le niveau atteint par la propagande Otanesque.

                                  Et de vos non-réponses, que peut-on penser ?


                                • pemile pemile 12 mai 20:26

                                  @eau-mission « Et de vos non-réponses, que peut-on penser ? »

                                  Marrant ça, je viens de lire le post où tu déclares "Sinon, prendre pour preuve de la barbarie russe une vidéo qui peut très bien être un montage (que dirait un expert de ce type qui tombe en faisant la roulade ?) ça vous rend peu crédible"

                                  Je viens de lire la longue réponse de velosolex de 19:01 et il me semble que c’est plutôt toi qui évite d’y répondre !


                                • velosolex velosolex 12 mai 21:04

                                  @pemile
                                  Erreur qui j’espère n’est pas un lapsus quand je dis que « Poutine a attaqué la finlande » je parlais bien sûr de Staline. Mais l’un est le petit frère de l’autre petit père....Nous vivons encore dans un pays où l’on peut dire, contrairement à la Russie, qu’il y a une « Guerre ». Le mot est tabou de l’autre coté...La Russie vient de faire tomber un nouveau rideau de fer pour enfermer son peuple. 
                                  Une membre de « Pusst riot » vient de réussir à fuir la Russie, faisant un doigt d’honneur à Vlad le vampire.

                                  « La Russie, et non l’Ukraine, a besoin d’être « dénazifiée ! », a déclaré, jeudi, Maria Aliokhina, membre du collectif punk féministe Pussy Riot, qui est parvenue à fuir la Russie déguisée en livreuse de repas. Le groupe, qui n’a eu de cesse depuis 2012 de dénoncer la politique du Kremlin au prix de condamnations judiciaires, entamait, jeudi, à Berlin une série de concerts contre la guerre en Ukraine. En marge d’une répétition, Maria Aliokhina a déclaré à Reuters Television que les Russes devaient engager une réflexion sur ce conflit, au même titre que les Allemands après la seconde guerre mondiale et la capitulation du Troisième Reich. » extrait du Monde"


                                • eau-mission eau-mission 12 mai 21:55

                                  @pemile

                                  Parce que @velosolex me répond ? Je ne vois pas en quoi.

                                  J’espère qu’il est permis d’avoir des doutes sur le scénario de la petite vidéo.

                                  Quand à Caccomo, si ce que j’en ai lu était vrai, le psychiatre serait quand même sacrément véreux, et son environnement professionnel prêt à couvrir des monstruosités.
                                  Ce n’est en rien une attaque personnelle, c’est pour donner à @velosolex un exemple qu’il ressente de près de ce que peut tramer le camp du bien défenseur de la Raison.

                                  Merci de m’avoir donné l’occasion de ces éclaicissements, et si t’as des infos complémentaires sur l’assassinat de ces garagistes, je suis preneur.


                                • velosolex velosolex 12 mai 22:06

                                  @eau-mission
                                  Je connais un peu le monde de la psychiatrie, pour l’avoir observé du bon coté de la blouse. Ce n’est pas une science exacte, mais humaine. Je ne me hasarderais pas à parler d’un cas que je connais pas. 
                                  Le monde de la folie des hopitaux obeit à des observations ciiniques. Son but est de soulager la douleur et de la comprendre, en mettant des mots sur ce qui peut paraitre absurde ou mortifère.
                                  Celui de la monstruosité du massacre qui se passe actuellement en Ukraine n’est pas lié à la maladie mentale, mais à pluisieurs déterminants que bien des observateurs ont analysé bien mieux que je ne pourrais le faire.
                                  La personnalité du psychopathe a la tête de ce pays, et qui s’est isolé dans sa paranoïa a été le catalysateur qui a provoqué l’incendie. Nul doute que celui ci va provoquer des répercutions en nombre sur la santé mentale des ukrainiens, les vicitmes, mais ausis de leurs bourreaux, les Russes. 
                                  Ceux ci risquent d’avoir même des problèmes bien plus importants du fait de leur responsabilité. Ceux qui ont été confronté à ces traumats savent que leurs répercutions agissent sur le temps long, et sont indicibiles. 
                                  Aucun problème logiquement n’aurait du aboutir à cette issue. Seuls les USA avaient pronostiqué l’eminence d’une invasion que même Zelensky refusait d’admettre, pour des raisons rationnelles, celles qui gouvernent normalement la vie des états, et permettent de faire des pronostics de fiabilité.
                                  Ne parlons pas des autres pays qui eux aussi avaient la tête dans le sable. Depuis que Fukiyama a pronostiqué la fin de l’histoire il y a vingt ans, beaucoup ont voulu croire à la fiin de l’irrationnalité barbare. A la vue de la catastrophe environnementale, le retour du passé est en effet une sorte de suicide collectif catalysant la castastrophe.
                                  Mes réponses que vous qualifiez de non — réponses vous ennuient sans doute, car je vous renvoie vos non sens. La négation du réel d’une boucherie est tout ce que les supporters de Poutine trouvent, tout en étant incapables de nier la réalité du génocide en grand, des transferts massifs de population vers l’ouest, et plus préocupant vers l’est...Quand l’innondation submerge tout, on ne peut en effet nier qu’on a les pieds mouillés. 
                                  « On peut nier l’existence de la mouche, mais c’est plus dificile de nier l’éléphant ! » Comme dit Sun Tzu...« En conséquence, tenez vous en à la mouche, pour mettre mal à l’aise votre interlocuteur.... »
                                  C’est ce que vous tentez désespéremént de faire, en barrant les chemins balisés et informés des massacres en grand, des villes transformées de visu en champs de ruine, comme un négatif de la forfaiture. 


                                • vachefolle vachefolle 12 mai 22:24

                                  @velosolex

                                  Attention sur AV on n’a pas le droit de parler du pacte germano-sovietique, ou de l’aide américaine a l’URSS, ou de la conduite inqualifiable des forces Russes en Allemagne ou Pologne, .....

                                  Bon enfin si en fait, on a le droit, on n’est pas encore en Russie....OUF


                                • eau-mission eau-mission 12 mai 23:26

                                  @velosolex

                                  C’est dommage que cette affaire Caccomo ne vous interpelle pas.

                                  C’est bien tenté d’essayer de me faire culpabiliser sur des dénis que je n’ai jamais formulés. C’est même une incitation à parler de moi que je ne relèverai pas.

                                  Donc, cette vidéo à la mode du jour ne fait qu’augmenter ma méfiance envers ceux qui la diffusent sans émettre le moindre doute, sans se demander si ce ne serait pas un montage.

                                  Je ne crois pas trop que Fukuyama ait converti à l’angélisme nos diplomates. R.Dumas et autres personnes dans le circuit affirment qu’il y a eu volonté de ne pas appliquer les accords de Minsk de la part de la France et surtout de l’Allemagne.

                                  Concernant l’environnement, affirmer comme Bush que « le mode de vie américain n’est pas négociable », c’est un mépris qu’il faut noter. Un qui déjà ne voyait pas ceux qui ne sont rien dans son pays. Quand suit « c’est l’heure du N.O.M. et c’est nous qui le ferons » (Biden), on a envie de dire que les plaisanteries les plus courtes sont les meilleures. Ou trouver que les Russes n’ont pas le sens de l’humour. C’est votre cas ?

                                  Remarquez : qu’ils foutent tout en l’air, et ceux qui se contentent de peu survivront.


                                • Jonas Jonas 14 mai 01:22

                                  @velosolex « Vous tenez absolument à rester un repoussoir. On peut faire des théories abscondes du complot, destinés aux nuls, mais quand un million d’Ukrainiens, femmes et enfants fuitent leur pays, ça veut dire quelque chose. »

                                  Et pendant 8 ans de bombardement par l’armée ukrainienne, avec plus de 1 millions et demi de réfugiés, vous étiez où pour condamner Porochenko ?


                                • Eric F Eric F 14 mai 12:07

                                  @Jonas
                                  Il ne faut pas inverser, dans le conflit séparatiste du Donbass, les occidentaux n’y étaient pas, mais les Russes y étaient : ce sont des russes qui ont été les premiers dirigeants de la république de Donetsk, il y a eu des miliciens et fournitures d’armes, sans quoi ils n’auraient pas tenu tête aux troupes gouvernementales.


                                • YANKEE-GOHOME ! 12 mai 16:31

                                  Pour faire court :

                                  comme toujours c’est la raison du plus fort qui l’emportera !

                                  Alors à quoi bon batailler « vérité contre vérité ». Peine inutile...


                                  • grangeoisi grangeoisi 12 mai 16:34

                                    Poutine mérite que l’on s’oppose à lui : ce n’est qu’un meurtrier de journalistes et d’opposants à son régime.Il a en tout pour lui que son FSB et encore pas tout, des policiers prévaricateurs, des officiers généraux corrompus qui ont eux-memes de gros problèmes avec leurs troupes en Ukraine.

                                    Il n’en n’a plus pour longtemps et au mieux passera devant un tribunal international sinon devant la vindicte populaire.

                                    Espérons que le peuple russe sera indulgent !


                                    • alinea alinea 12 mai 16:37

                                      @grangeoisi
                                      Vous n’êtes pas obligé de croire tout ce qu’on vous raconte !! ou alors, vous êtes payé ? Pas cher j’espère, ce que vous dîtes ne vaut rien.


                                    • velosolex velosolex 12 mai 16:50

                                      @grangeoisi

                                      En 2004, Anna Politkovskaïa, journaliste de Novaïa Gazeta, avant d’être assasinnée avait écrit un livre intitulé La Russie de Poutine. Il avait aussitôt été publié en anglais et assez rapidement traduit dans la plupart des langues européennes notamment en France chez Buchet-Chastel en 2005. Anna Politkovskaïa y donne un portrait exhaustif de Vladimir Poutine.

                                       « Longtemps je me suis demandé ce qui a provoqué ma révolte féroce contre Poutine. Pourquoi l’ai-je pris en grippe au point d’écrire un livre. Pourtant je ne suis pas son opposant ni son adversaire politique, je suis tout simplement une citoyenne vivant en Russie. Je ne suis qu’une Moscovite de 45 ans, c’est-à-dire que j’ai connu l’Union soviétique à l’époque du point culminant de sa décadence communiste des années 1970-1980 et je n’ai pas du tout envie de me retrouver de nouveau à cette période…

                                      Je mets un point final à mon livre ce 6 mai 2004, précisément ce 6 mai. Demain tout sera fini. Les élections du 14 mars n’ont pas donné lieu au miracle de la contestation de leur résultat ; l’opposition a tout accepté et s’est soumise. C’est pourquoi demain est le jour de la cérémonie d’investiture de Poutine II, élu président par une folle majorité de voix de ses concitoyens – plus de 70 % ; et même si on soustrait 20 % de voix ajoutées par les fraudes, il y en a tout à fait assez pour la présidence en Russie.

                                      La revanche soviétique est devenue évidente avec la venue et la prise de pouvoir de Poutine. Avouons que c’est arrivé non seulement à cause de notre négligence et de l’apathie causée par la fatigue de nos éternelles révolutions. C’est arrivé sous les cris de bienvenue de l’Occident. Premièrement de Silvio Berlusconi [président du Conseil italien], le quasi-amoureux de Poutine et son principal avocat en Europe. Mais aussi de Tony Blair [le premier ministre britannique], Gerhard Schröder [le chancelier allemand], Jacques Chirac [le chef de l’Etat français], sans oublier le fils Bush [le président des Etats-Unis]. Aucun obstacle ne se dressait devant l’entrée de notre tchékiste [surnom toujours donné aux agents de la police politique ; anciennement Tchéka de 1917 à 1922] au Kremlin. Ni l’Occident. Ni une opposition importante à l’intérieur du pays. Petite digression : pour ne plus parler de Poutine mais de nous autres, le public russe. Les pro-Poutine, les gens qui le poussent en avant, qui ont intérêt à le voir monter pour la seconde fois sur le trône, les gens qui constituent aujourd’hui l’administration du président qui dirige de facto le pays et non pas le gouvernement (simple exécutant de la volonté du président), ni le Parlement (qui produit les lois voulues par le président), ces gens suivent avec beaucoup d’attention la réaction du public. C’est faux de penser qu’ils s’en fichent.Et de constater : les responsables de tout ce qui se passe, c’est nous. Nous d’abord. Pas Poutine. Notre attitude vis-à-vis de Poutine, qui se moque cyniquement de la Russie, notre attitude, qui se limite à des « bavardages de cuisine », a permis à Poutine de transformer sans entrave le pays durant les quatre dernières années. L’apathie dont fait preuve la société est incommensurable. Et elle est une indulgence pour Poutine pour les quatre années à venir. Nous avons réagi à ses actions et à ses discours non seulement avec mollesse, mais avec peur. Et cette peur qui est la nôtre, nous l’avons montrée aux tchékistes, enracinés dans le pouvoir. Et cela n’a fait que renforcer leur désir de nous traiter comme du bétail."


                                    • nono le simplet nono le simplet 12 mai 16:55

                                      @velosolex
                                      salut
                                      joli texte dont tu as le secret de dénicher ... merci


                                    • nono le simplet nono le simplet 12 mai 16:56

                                      @alinea
                                      tu frises l’immonde alinea ...


                                    • velosolex velosolex 12 mai 17:01

                                      @nono le simplet
                                      Salut. Content de trouver des trraces d’humanité en toi. Cette guerre est un révélateur de l’immonde. Certains n’ont pas même le prétexte de la propagande pour se rouler dans la fange et le sang des vicitimes. Je te met un texte en copié collé que j’ai trouvé dans libé, qui couvre très bien la guerre en Ukaine. Traduit d’un journal russe interdit . En deux livraisons pour qu’il passe. 

                                      Cet article est paru dans Novaya Gazeta Europe, journal fondé début avril hors de Russie par quelques membres de la rédaction de Novaya Gazeta à Moscou, après la cessation de ses activités en raison de la répression du Kremlin contre les médias indépendants critiques de la guerre en Ukraine. Libération s’associe à ce journal en ce très symbolique 9 mai.

                                      Vladimir Poutine est né sept ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale. Il a été élevé dans le mythe brejnévien de la « Grande Victoire ». Peu instruit, Poutine aime citer les films soviétiques et de vieilles anecdotes. Les manuels qu’il lisait jeune racontaient la Seconde Guerre mondiale comme un conte de fées où le héros, le peuple russe, terrasse un monstre en suscitant l’envie du monde entier. Cette fable fait l’impasse sur une grande partie de la réalité, à commencer par le pacte Molotov-Ribbentrop. Le conflit avec la Finlande est aussi oublié, tout comme l’occupation des pays Baltes. Ces manuels font état de la campagne de libération par l’Armée rouge dans l’ouest de l’Ukraine et du Bélarus, mais pas de la déportation d’un million de Polonais de l’est de la Pologne. La tragédie sanglante de la bataille de Rjev n’y a pas sa place (seules les victoires près de Moscou et de Stalingrad sont citées, avant le « tournant décisif dans le conflit »). Le conte de fées de Poutine est étroitement lié à son destin : à la fin, il s’est retrouvé en Allemagne de l’Est, après la « libération » des pays qui étaient devenus des futures « démocraties populaires » où il avait pour mission de combattre les ennemis de l’Occident. A un moment donné, il a décidé qu’il ne céderait jamais le pouvoir. Il a menti à chaque élection, prétendant qu’elle serait sans doute sa dernière, et qu’il ne changerait en aucun cas la constitution russe de 1993 limitant l’exercice présidentiel à deux mandats. Pour rester au pouvoir, Poutine a tout d’abord permis aux citoyens de s’enrichir du mieux qu’ils le pouvaient grâce à la rente pétrolière. La plupart n’en ont reçu que quelques gouttes mais, dans la seconde moitié des années 2000, la Russie est plus riche qu’elle ne l’avait jamais été. Ensuite, la croissance économique s’est arrêtée, et pour rester au pouvoir, tout en gardant le contrôle sur les recettes pétrolières, Poutine a eu recours à la propagande. Sa théorie sur le caractère exceptionnel de son règne s’est initialement construite autour des « valeurs traditionnelles », le leader irremplaçable devenant alors le seul défenseur de la Russie face à l’occidentalisation et aux mœurs dissolues des Européens...Ce discours n’a d’ailleurs rien de singulier, puisque en Hongrie, Viktor Orban déploie la même rhétorique. Poutine est lui-même devenu un consommateur de sa propre propagande, qui raconte des fables sur son régime. Il s’est cru investi d’une mission spéciale : reconstituer la « grande Russie », plutôt que l’URSS – car personne ne voudrait rétablir le communisme, inventer je ne sais quelle idéologie ou recoloniser l’Asie centrale, source de main-d’œuvre bon marché pour l’économie russe. Cette grande Russie a commencé à revendiquer le statut de « troisième puissance mondiale » et, si l’on considère que l’Union européenne est l’un des satellites des Etats-Unis, qui est une grande puissance, nous imaginons bien que la grande puissance de Poutine ait ses propres satellites.En 2011, son régime s’est aventuré sur un terrain dangereux lorsque à l’occasion du rassemblement sur la place Bolotnaïa, la classe moyenne moscovite s’est prononcée pour une « valeur non traditionnelle », à savoir la démocratie. En 2014, l’Ukraine est sortie de la « sphère d’influence » de la Russie, en participant au mouvement Maïdan, pro-européen. Les « valeurs traditionnelles » de Poutine reposaient essentiellement sur l’homophobie et sur le mythe de la victoire de la Seconde Guerre mondiale, mais il est vite apparu que le régime d’un homme fort ne peut pas se fonder sur l’homophobie. Restait le mythe de la guerre.


                                    • nono le simplet nono le simplet 12 mai 17:31

                                      @velosolex
                                      je suis toujours fasciné par cette prise de pouvoir et cette emprise des dictateurs ... et la peur ne peut jamais tout expliquer ... il y avait de l’enthousiasme populaire qui amené Mussolini ou Hitler au pinacle ... Benito avait une tête de vainqueur, Adolph une voix de stentor et ils emportaient tout sur leur passage ... surtout la raison ... ils auraient pu réciter le bottin ... vendre des aspirateurs ...


                                    • velosolex velosolex 12 mai 18:28

                                      @nono le simplet
                                      Oui tu as raison. Ce sont des hommes très ordinaires, qui se révèlent dans des circonstances extraordinaires, mais qui sont remarqués souvent à tort, pour leurs compétences ordinaires. Staline n’est pas vu comme une personnalité dangereuse par les soviets, mais plutot comme quelqu’un qu’on pouvait controler. C’est exactement pareil pour Poutine, que Elsine pense pouvoir tenir avant qu’il ne lui échappe. Marc Dugain, que j’ai découvert dernièrment, super auteur, s’interessant à la fois au pouvoir et à la maladie mentale, et à la psychopathié, a écrit en 2007 « Une exécution ordinaire » et s’interesse historiquement à trois générations de soviétiques et de Russes, de Staline à Poutine. Poutine et à Berlin, comme agent du KGB, lors de la chute du mur. Ce trauma sera le déterminant de sa carrière et du présent, qu’il vit comme une revanche, à travers cette tentative de recontruction de l’empire, dont la Russie a fait une OPA, oubliant qu’elle n’était que le membre d’une confédération, où l’Ukraine avait autant sa place qu’elle. . 
                                      On remarquera que ces types, Staline, Hilter, Poutine, mais aussi Erdogan, ont eut tous une enfance très difficlle, avec un père autoritaire, ou absent. Li Xiping le leader chinois, est du même acabit. Père haut responsable dégradé pendant la révolution culturelle, et transformé en ennemi du peuple, le fils est soumis à des humiliations terribles et doit condamner son père. Ce genre d’épreuve te rend fou ou affecte ton rapport au monde, en terme de volonté de revanche. Mais la perte de l’empathie est souvent liée. Marc Dugain a écrit aussi à ce sujet « Boulevard des géants » que je ne peux que recommander. Un bon condensé sur la psychopathie, à travers ce roman américain qui est inspiré de la vie d’un serial killer toujours en vie. 


                                    • eau-mission eau-mission 12 mai 18:40

                                      @grangeoisi

                                      Espérons alors que le peuple russe sera plus clairvoyant que nous quand les politiciens de spectacle que leur prévoit le monde des gentils diront « qu’ils viennent me chercher ! ».


                                    • tonimarus45 12 mai 19:04

                                      @grangeoisi comme disait pierre conesa ancien diplomate, dans la salle d’attente du tribunal j’espere qu’avant lui seront convoque et busch et les dirigeant de l’otan ; l’un pour les saloperies faites en irak ,les autres pour avoir bombarde, alors que cela ne les regardait pas, la yougoslavie et en suite la serbie tous les jours pendant 78 jours,la serbie pays europeen comme l’ukraine qui n’agressait aucun pays europeen et encore moins en membre de l’alliance 
                                      Et j’ajouterais que ceux qui ont ferme leur gueule alors, ceux qui la ferment en ce qui concerne les palestiniens et le yemen et cela cela ce passe maintenant qu’ils aient la pudeur de se taire maintenant


                                    • velosolex velosolex 12 mai 21:18

                                      @nono le simplet
                                      « Les bavardages de cuisine » dont parle cette journaliste assassinée, est un élement de la culture Russe, dont parle souvent Vassila Alexievitcht, prix nobel de littérature, qui vira sa cutie soviétique, quand elle comprit l’horreur du totalitarisme soviétique, et la manipulation du régime, quand elle dut couvrir la guerre d’Afghanistan, en temps que correspondante de guerre. Cristelle Néant fera t’elle le même chemin ?....Il est permis d’en douter....
                                      « Les bavardages de cuisine » dont Alexievitch fait souvent référence dans le somptueux opus de témoignages d’hommes et de femmes différents, lors de l’effondrement de l’état soviétique, du général à la babouchka dans « La fin de l’homme rouge » sont liés aux obligations de partage soviétique.  
                                      Ilia Outekhine, anthropologue russe qui a étudié le phénomène de la vie communautaire, a écrit : 
                                      « La cuisine est le centre de la vie sociale de l’appartement, le principal lieu où les locataires se rencontrent et interagissent, la scène majeure des événements publics de la vie de l’appartement. D’autres lieux publics ne peuvent égaler la cuisine dans sa multifonctionnalité. Dans la cuisine, une personne peut être présente même lorsqu’elle ne prépare aucun repas et n’effectue pas d’autres travaux ménagers, mais souhaite simplement communiquer »
                                      « Six chambres et une grande cuisine commune où les voisins se disputaient et faisaient la paix. Des personnes si différentes, mais tous les secrets de leur vie étaient révélés dans cette cuisine », se souvient une internaute de Saint-Pétersbourg, Olyashla.
                                      On observera qu’agoravox est une sorte de cuisine communautaire. Cependant la vie collective devient de plus en plus difficile, voir inquiétante. Certains empoisonnent les plats. D’autres prétendent que le cuisinier Poutine est le meilleur du monde, même s’il envoie des convives aux urgences. 


                                    • velosolex velosolex 12 mai 17:04

                                      Le puzzle a pris forme graduellement. Le militarisme d’opérette de la Russie s’est amplifié grâce à la propagande et aux innombrables « experts » venus clamer sur les plateaux de télé que nous sommes les plus forts, que personne ne peut nous donner des ordres, et qu’en cas de besoin, nos missiles, qui ont déjà fait plusieurs fois le tour de la Terre, anéantiront n’importe quel ennemi. C’était absolument ridicule mais les discours de Poutine se sont imprégnés de la rhétorique des « clowns du Kremlin », à commencer par Jirinovski.

                                      Lors de son allocution annuelle à la nation, le président russe a parlé avec une certaine réticence du développement économique du pays, comme s’il ne s’agissait que de comptabilité, mais ses yeux se sont illuminés lorsqu’il a été question de nouvelles armes inédites. Poutine a fini par croire à sa propre propagande et une partie de l’électorat partage son élan belliciste. « Nous pouvons recommencer »  : voilà le slogan de la Russie de Poutine. C’est-à-dire recommencer le succès la Seconde Guerre mondiale et vaincre le nazisme. Ils ont donc recommencé. Au départ, Poutine voulait uniquement rester au pouvoir, car il n’avait décidément pas de successeur : ils sont tous en prison, ou en exil. Il s’est donc entouré de minables soigneusement choisis pour ne pas lui faire de l’ombre. A deux ans des prochaines élections présidentielles, après le coronavirus et la dépression économique qui s’en est suivie, il ne lui reste qu’un moyen de rester au pouvoir : réitérer la grande victoire de la Seconde Guerre Mondiale. Pour la date symbolique du 9-Mai, l’image de la victoire à elle seule ne suffit plus. C’est pour cela qu’il a décidé de ce bain de sang. J’écrirais bien qu’il a suivi le parcours de Yukio Mishima, mais ce serait offenser ceux qui aiment l’écrivain.

                                      Poutine et ses sbires ont organisé et reproduit, comme ils le pouvaient, et sans raison aucune, l’immense tragédie vécue par l’Europe en 1945. D’une part, cette guerre est la première au monde à avoir été inventée de toutes pièces par la télévision (en 1991, le philosophe Jean Baudrillard pensait seulement que la guerre du Golfe n’avait principalement eu lieu que sur les chaînes de télé ; la façon dont nous envisageons le rôle des médias a énormément progressé depuis). D’autre part, il semble que nous assistions aujourd’hui à la véritable désintégration de l’Union soviétique, car la Russie, héritière de cet empire, n’a aucune chance de sortir indemne de la crise.

                                      La Russie d’avant la guerre, imprégnée de mythes archaïques, n’est plus. On ne s’étonnera pas qu’une grande partie du pays se montre indifférente aux crimes commis par l’armée russe. Le problème, ce n’est pas que le journalisme a été étouffé dans ce pays, et que l’accès aux réseaux a été bloqué. Le problème, c’est que si les gens arrêtent de croire que la « propagande a globalement raison » (même si les Russes savent très bien qu’elle a pour habitude de mentir), alors la Russie, en tant que gardien victorieux des « valeurs traditionnelles », cessera d’exister. Seul un sauvage peut errer dans les ruines d’une kleptocratie militarisée, une mallette nucléaire à la main. Mais alors, qui sommes-nous ? Qu’est devenu notre pays ? Et comment avons-nous pu permettre tout cela ? Répondre à ces questions est effrayant. Les Russes s’accrocheront jusqu’au bout à leurs mythes. En attendant, ils organisent leur défilé militaire, comme ils prendraient une dose de morphine.

                                      Traduit par Miriam Di Bello pour www.fastforword.fr


                                      • nono le simplet nono le simplet 12 mai 17:35

                                        @velosolex

                                        superbe texte


                                      • grangeoisi grangeoisi 12 mai 17:36

                                        @velosolex
                                        Bonjour - :), Poutine est un malfaisant pur produit de la rue , pain béni des recruteurs du KGB. moins on a de scrupules et mieux cela sera pour devenir officier. 
                                        Les évènements l’auront beaucoup aidé et  son absence de scrupules pour les basses besognes aussi.Devenu un allié précieux pour le pouvoir vacillant il a pu lutter contre ceux qui mettaient en coupe réglée les richesses de la Russie et ainsi se propulser vers les sommets.
                                        Bien enrobées toutes ses actions étaient qualifiées de patriotiques jusqu’à arriver maintenant au pire d’une paranoïa , tant pis pour les victimes russes ou ukrainiennes ce fou, se sachant condamné par la maladie joue son acte de fin mortelle il veut que le rideau se tire sur une apocalypse.
                                        Puisse son entourage y mettre un terme !


                                      • velosolex velosolex 12 mai 18:44

                                        @grangeoisi
                                        Comme beaucoup l’ont remarqué, Poutine a fait surgir l’irrationnalité et l’imprésivibilité dans ses décisions, se démarquant d’un tabou que nul n’avait franchi : L’évocation de l’apocalypse nucléraire, pour mettre un terme à ce qui demeure un conflit regional. Cette dichotomie , jusqu’au boutiste, ou manipulation outrancière, répond à une suite d’événements non prévus, c’’est à dire cette déroute militaire, humilante. Quand d’autres stopperaient les dégats, Poutine au contraire fait dans la surenchère barbare, à travers mille scènes de crimes aberrantes, à but d’épouvanter. Rien de nouveau en fait, quand on sait le fonctionnement de l’armée soviétiques, cette volonté de terroriser à la fois l’ennemi, mais aussi ses propres soldats. Vassili Grossman, ex combattant de stalingrad l’évoquera dans « vie et destin ».  Ah, mes très chers amis, s’exclama soudain Madiarov, vous savez ce que c’est, la liberté de la presse ? Un beau matin d’après guerre, vous ouvrez votre journal et, au lieu d’y trouver un éditorial triomphant, une lettre des travailleurs au grand Staline, un article sur les vaillants ouvriers métallurgistes qui ont dédié leur travail aux élections du Soviet suprême, un autre article sur les travailleurs américains qui, à la veille du nouvel an, sont plongés dans le désespoir par le chômage grandissant et la misère, vous trouvez... Devinez quoi ! Des informations ! Vous arrivez à imaginer cela ? Un journal qui vous donne des informations !"


                                      • berry 12 mai 23:29

                                        @velosolex
                                        C’est bon, vous pouvez arrêter votre logorrhée anti-russe, plus personne ne vous lit.
                                        Vous saoulez tout le monde


                                      • Venceslas Venceslas 13 mai 01:16

                                        « @berry

                                        berry 12 mai 23:29

                                        @velosolex
                                        C’est bon, vous pouvez arrêter votre logorrhée anti-russe, plus personne ne vous lit.
                                        Vous saoulez tout le monde »

                                        Absolument pas. La banque des trolls du Boursouflé, ça n’a jamais été « tout le monde », Dieu merci.



                                      • velosolex velosolex 13 mai 10:25

                                        @velosolex
                                        Une réflexion qui me donne encore plus envie de rester. J’emmerde certains, et je prends ça comme un compliment. Vous aimez une Russie glauque. Ce n’est pas la mienne. Celle d’une grande culture. Les soudards de Poutine et sa clique ne me dégouteront pas de la Russie que j’aime, comme les nazis ne m’ont pas empéché d’admirer la culture Allemande.
                                        Cette guerre a d’ailleurs eu le bénéfice pour eux, d’agir comme un catarshis, et de se débarasser en grande partie de la culpabilité qu’ils trainaient depuis 45, car Poutine vient de leur voler le baton de merde de l’histoire. 
                                        Les conséquences sont énormes. La Russie voulait mettre au large l’Otan, comme si elle préparait un mauvais coup...Et tous les pays proches, Finlande et Suède, veulent adjérer maintenant à l’alliance. 


                                      • chantecler chantecler 13 mai 10:30

                                        @velosolex
                                        Les néofascistes ça ose tout , c’est partout , et se trouvent toujours dans le sens du vent .
                                        Triste époque .


                                      • Mozart Mozart 17 mai 09:15

                                        @chantecler
                                        Et vous savez parfaitement de quoi vous parlez. C’est heureux de le reconnaître et tout à votre honneur.


                                      • jacques 12 mai 17:20

                                        par rapport à votre carte, le QG de l’Otan n’est pas à Bruxelles mais au SHAPE tout près de Mons et tout près de la France


                                        • leypanou 12 mai 17:51

                                          A ceux qui ont le temps, ce témoignage de quelqu’un qui a été vraiment à Lviv et a rencontré Abram, un juif russe qui lui a demandé de raconter son histoire.

                                          Très touchant : allez tout de suite à la fin de l’article si pressé, l’article intitulé "Les Mensonges et les Yeux d’Ukraine’ est.


                                          • Louis Louis 12 mai 18:06

                                            On aura appris au moins une chose dans ce conflit : C’est que l’armée russe est vétuste (meme un colonel russe à la télé russe l’a confirmé)

                                            Vieux matériel du siècle passé, communications rudimentaires et non cryptées, logistique lamentable, pas de drones, pas d’équivalent stinger, javelin etc

                                            Armée mal encadrée (pas de sous offs), moral dans les chaussettes etc.

                                            Mais pourquoi la finlande et la suède veulent rentrer dans l’otan, ils ont peur de cette armée d’un autre age ?

                                            LOL

                                             smiley

                                            Faut dire que quand ils donnent 100 roubles à l’armée, seulement DIX sont vraiment utilisés les reste va dans la poche de Poutine et ses obligés !


                                            • microf 12 mai 18:08

                                              Bienôt se sera terminé, la Russie est en train de bien terminer l´intervention militaire.

                                              Toutefois l´intervention militaire aurait déjá été terminée en Ukraine si le Président Poutine avait laissé carte blanche aux Tchéchènes comme ils le lui avaient démandé.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité