• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Hollande et la « déchéance de crédibilité »

Hollande et la « déchéance de crédibilité »

Le chômage reste au plus haut. Le pouvoir d’achat est en berne. Les menaces terroristes perdurent. Dans un contexte aussi déprimant, la Présidence n’a rien trouvé de mieux pour enfumer les Français que la « déchéance de nationalité pour les auteurs d’actes terroristes »...

Certes, cette mesure est, si l’on en croit les sondages, plébiscitée par nos compatriotes. En l’occurrence, les Français laissent leur légitime émotion, née des attentats du 13 novembre, prendre le pas sur leur raison. Car il ne faut pas se leurrer : la « déchéance de nationalité » relève avant tout du symbole. Cette disposition ne sera d’ailleurs juridiquement applicable – si elle est un jour gravée dans la Constitution – qu’à l’encontre de quelques individus à leur sortie de prison dans plusieurs décennies !

Qui plus est, il est probable que Hollande se contrefiche de la « déchéance de nationalité ». En pratiquant cette démarche de triangulation consistant à faire sienne une proposition emblématique des caciques de LR, notre Mitterrand au petit pied cherche avant tout à obtenir de la droite un vote massif d’adhésion à la réforme constitutionnelle qu’il entend soumettre dans quelques semaines aux parlementaires réunis en Congrès à Versailles. Quitte à faire grincer des dents les députés et sénateurs LR piégés par la manœuvre. Quitte à faire également grincer les dents de leurs collègues PS, obligés une fois de plus de chausser leurs godillots et de manger leur chapeau !

Quant à Hollande, peut lui chaut que la « déchéance de nationalité » se révèle d’une totale inefficacité dans l’avenir pour contrer les désirs de djihad d’une minorité de jeunes musulmans déboussolés et manipulés. Comme peut lui chaut que cette mesure soit, le cas échéant, porteuse d’un danger identitaire pour ce qu’est actuellement la France, ce pays qui s’enorgueillit – à juste titre – d’être à l’origine de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et du Citoyen. 

Entre son discours enflammé du Bourget et sa brillante tirade anaphorique lors du débat qui l’a opposé à Sarkozy, François Hollande a beaucoup promis. Mais si peu tenu sur les principaux dossiers ! Ceux-là même – emploi, pouvoir d’achat, droits sociaux – où ceux qui l’ont porté au pouvoir attendaient de sa part une action énergique « de gauche » en rupture avec les dérives du quinquennat de Sarkozy.

C’était évidemment compter sans les convictions foncièrement libérales d’un homme dont le socialisme affiché s’est très vite fondu dans une social-démocratie infiniment plus proche des intérêts du grand patronat et des puissances financières que de ceux des classes populaires. En agissant comme il l’a fait, particulièrement après le virage libéral pleinement assumé de janvier 2013, Hollande a trahi non seulement ces classes populaires, mais aussi une large part des classes moyennes. Ce faisant, il a amplement contribué à pousser toujours plus haut le vote Front National.

Mais de tout cela, Hollande n’a cure, il n’a qu’un objectif en tête : sa réélection en 2017. Et cela passe nettement moins par le courage politique mis au service des Français que par des options stratégiques et tactiques de nature politicienne. Mais ne lui en déplaise, c’est moins la « déchéance de nationalité » qui est à l’ordre du jour que la « déchéance de crédibilité  ». En l’occurrence, la sienne. Puisse la présidentielle de 2017 se dérouler sans Hollande ni Sarkozy : les Français valent mieux que ces deux graves erreurs de casting politique !


Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (69 votes)




Réagissez à l'article

338 réactions à cet article    


  • mario mario 5 janvier 2016 16:31

    Hollande a donc toutes les chances d’etre élu en 2017 par la ....droite .
    il s’appliquera a saborder la fonction publique et aux régimes des retraites des fonctionnaires . franchement fortiche le mec !


    • Fergus Fergus 5 janvier 2016 16:54

      Bonjour, mario

      A mon avis, Hollande n’aura de chances d’être réélu que si Sarkozy bat Juppé lors de la primaire, ce qui entraînerait une candidature Bayrou qui pourrait éliminer le candidat LR au 1er tour et permettre un duel Hollande-Le Pen au 2e tour.

      Dans tous les autres cas, je ne vois pas comment Hollande pourrait se qualifier. Seule une candidature Valls ou... Macron à sa place pourrait entraîner une recomposition centriste PS-Modem-UDI.

      Mais dans tous les cas de figure, ce sera pour poursuivre une politique libérale porteuse de nouvelles régressions sociales.


    • César Castique César Castique 5 janvier 2016 20:44

      @Fergus


      Cet article et les commentaires qui l’accompagnent paraissent complètement surréalistes à qui se souvient que le président de la République française a été rétrogradé à la fonction de vice-chancelier en charge de la province France, où il applique - comme le feraient Sarközy, Macron, Valls, Juppé, Bayrou, Fillon - la feuille de route établie par les compères du néo-Pacte d’Acier Bruxelles-Berlin.


      Faut-il que la dissonance cognitive soit un inhibiteur puissant pour bloquer ainsi, dans une quasi unanimité, toute velléité d’homologation de la mort de la souveraineté française !

    • Fergus Fergus 5 janvier 2016 22:36

      Bonsoir, César Castique

      « le président de la République française a été rétrogradé à la fonction de vice-chancelier en charge de la province France »

      Un tantinet excessif, non ? De plus, la politique conduite par Bruxelles est celle dont les orientations ont été décidées par le Conseil européen, et par conséquent par Hollande et ses pairs.


    • César Castique César Castique 5 janvier 2016 23:05

      @Fergus

      « ...les orientations ont été décidées par le Conseil européen, et par conséquent par Hollande et ses pairs. »



      A l’unanimité des vingt-huit ! 


      Vous parlez d’une marge de manoeuvre, d’autonomie, de souveraineté. Chacun des vingt-huit gugusses, finit inéluctablement par se rallier aux « compromis » antérieurement adoptés par la Commission*.


      Et la Commission, par exemple, n’est jamais entrée en matière sur la question de la « finance ennemie », tandis que Flamby échouait manifestement à embarquer « ses pairs » sur ce coup-là...


      * Comme ,l’a révélé pudiquement un jour l’ineffable Barnier : gardiens des traités, les commissaires jouent le rôle de... facilitateurs - c’est le mot qu’il a utilisé. 

    • franc tireur 5 janvier 2016 23:34

      @Fergus

      J’entends depuis des années parler de « casse sociale » alors que la France c’est toujours 15% des dépenses sociales mondiales pour moins de 1% de la population .
      Alors concrètement dites moi ou se trouve la regression sociale sous Francois Hollande,le président du compte pénibilité , du tiers payant généralisé, du rétablissement de l’AME, du RSA jeune ,de la sécurité sociale professionelle (en gestation) etc ?

      A l’inverse trouvez moi des mesures libérales effectives ,autres que les mesurettes genre loi Micron ou CICE (après 30 milliards de hausses).
      En France on parle de libérté economique depuis 30 ans , or c est tout l’inverse qui se produit sur le territoire . On parle de casse sociale alors que le la part des dépenses publiques est passé de 30 a 57% .

    • bakerstreet bakerstreet 5 janvier 2016 23:58

      @mario
      Non, la droite préférera toujours l’original au produit générique. J’ai tendance à penser qu’Hollande perdra non seulement les élections, mais l’honneur du parti socialiste. Il y a un an pratiquement jour pour jour, il nous faisait le coup de « tous unis derrière les valeurs républicaines », et le voilà maintenant qu’il clive les français. A force d’avoir les pieds dans la boue, forcément, il en a plein les lunettes. Il s’est bien planté avec cette histoire lamentable de déchéance de nationalité. Les ministres et ex à la botte en remettent une couche en fayotant très fort. Cette fois ci, c’est Guigou qui propose la déchéance de nationalité pour tous les français. Faire des apatrides, mais qu’on n’aura pas le droit d’envoyer se faire pendre ailleurs....Manque de pot, ( de peau ?) c’est contraire à toutes les chartes, européennes, de l’onu et tutti quanti...Vincent Placé, qui cherche toujours à se placer, et trouverait surement l’idée excellente de rétablir la peine de mort si on lui suggérait, pour plaire au président, applaudit à deux mains, à trois mains, à genoux....Encore un effort à faire le beau, et il aura son poste de ministre des courants d’air, faute de celui de l’écologie que notre ex domine de toute sa stature. Les comiques n’arrivent plus à suivre. Ils commémorent d’ailleurs. C’est triste à vomir plus qu’à ricaner. 


    • bakerstreet bakerstreet 6 janvier 2016 00:06

      @Fergus
      Moi pour mon compte je vote écolo au premier tour, et bulletin blanc au second, ou peut être juppé contre le pen, mais en aucun cas Hollande

      Je serais couillon, mais pas cocu de mes convictions. Et je pense que plus d’un m’imitera, au vu de ce qu’on a vu, et qu’on continue de voir, en terme de politique du père Ubu, de commémorations outrancières, et pleurnichardes, la larme à l’oeil, pour nous passer la main dans la poche portefeuille, le truc des pickpockets. Tant qu’à avoir affaire à une politique de droite, je préfère avoir à lutter contre l’originale quand elle sera élue, ça m’évite de me sentir schizophrène. . 

    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 janvier 2016 06:25

      @César Castique
      Faut-il que le FN soit malhonnête pour parler sans cesse de souveraineté, alors qu’il a au moins 21 versions contradictoires sur l’ UE et l’euro !


    • César Castique César Castique 6 janvier 2016 09:00

      « Moi pour mon compte je vote écolo au premier tour, et bulletin blanc au second, ou peut être juppé contre le pen, mais en aucun cas Hollande »

      On sait qu’à une époque qui marie les hommes entre eux, plus rien ne peut surprendre.  On se doutait donc bien qu’au milieu de dizaines de millions d’électeurs, il devait obligatoirement se trouver quelques Bakerstreet – la référence à l’implacable dialecticien de Sherlock n’en est que plus espiègle – pour incarner la quintessence de l’incohérence politique à la française :

      - Voter EELV au premier tour

      - Voter TAFTA au deuxième tour

      Alors, surtout ne changez rien, et manifestez-vous au maximum, vous finirez invité permanent dans tous les débats sur toutes les chaînes de télévision, en vous munissant d’un keffieh et d’une casquette des Sox, de Boston, par exemple, pour afficher la couleur de votre intervention du moment.mmes entre eux, plus rien ne peut surprendre. 


    • César Castique César Castique 6 janvier 2016 09:01

      @Fifi Brind_acier

      « Faut-il que le FN soit malhonnête pour parler... »


      Tu commences à gonfler sévère, la pisseuse scandinave. 

      Les deux mamelles du FHaine - comme ils disent > smiley - sont la malhonnêteté et le culot. 

      Tu le sais, je le sais, tout le monde le sait, grâce à la belle grande voix du coruscant Asselineau, alors renouvelle un peu ton répertoire, ne serait-ce que pour lever d’autres fans et groupies, et ne pas lasser les vétérans. 


    • Fergus Fergus 6 janvier 2016 09:17

      Bonjour, franc tireur

      Regardez autour de vous : déréglementations insidieuses en tous genres, baisse des pensions relativement au coût de la vie, gel des salaires de la fonction publique, déremboursement des soins médicaux, cadeaux sans contrepartie au patronat alors que la part des salaires ne cesse de baisser relativement à celle des dividendes, diminution du nombre des inspecteurs du travail, marginalisation des prud’hommes, casse annoncée de la règlementation du temps de travail au profit d’accords d’entreprise, travail du dimanche, etc.


    • César Castique César Castique 6 janvier 2016 10:52

      @ Fergus



      « Regardez autour de vous : déréglementations insidieuses en tous genres, baisse des pensions relativement au coût de la vie, gel des salaires de la fonction publique, déremboursement des soins médicaux, cadeaux sans contrepartie au patronat alors que la part des salaires ne cesse de baisser relativement à celle des dividendes, diminution du nombre des inspecteurs du travail, marginalisation des prud’hommes, casse annoncée de la règlementation du temps de travail au profit d’accords d’entreprise, travail du dimanche, etc. »


      Reprenez votre énumération, complétez-là et, ensuite, demandez-vous, honnêtement, avec lesquelles de ces mesures Pompimou était d’accord, avec lesquelles il était plutôt réticent et lesquelles lui ont été imposées par le TINA des poids lourds, Allemagne en tête ?


      P.S. - Il ne sera pas répondu. le cas échéant, aux bourrins qui diront que Flamby a souscrit à tout avec enthousiasme et gratitude.

    • Sarah 6 janvier 2016 14:46

      @mario
       

      « Hollande a donc toutes les chances d’être élu en 2017  ».

       

      D’ici 2017, tout peut arriver.

       

      Il peut aussi être éliminé au 1er tour.

       

      Quant à cette « déchéance de nationalité », outre la diversion (ce n’est que diversions depuis le début), ATTENTION, c’est un piège.


    • César Castique César Castique 6 janvier 2016 14:59

      @Sarah


      « Il peut aussi être éliminé au 1er tour. »


      Et il peut aussi ne pas être sélectionné du tout.

    • mmbbb 10 janvier 2016 11:57

      @César Castique Fifi avec ses commentaires, son enferment cette propension a vouloir avoir la verite , à ne vas voir la realite sociale en France, a eu le merite de ne me detourner du vote UPR lorsque j’ai vote aux regionales en decembre En 2017 je ne pense pas changer d opinion Si j’etais Asselineau je la virerai de ce media puisqu elle dessert sa cause


    • mmbbb 10 janvier 2016 12:20

      @ Fergus Hollande a fait ce que Sarko avait reve : le pacte de solidarite avec le patronat Sarko fut critique mais je doute Hollande tire un quelconque benefice de cette alliance Le MEDEF et son patron ne pensent qu a tirer la couverture a eux Hollande sera cocu dans l affaire et le taux de chomage sera pareil en 2017 Quant aux syndicats s ils sont assez con de se faire avoir une seconde fois en 2017 c’est leur probleme Notre systeme profite aux plus riches ceux qui ont du patrimoine et peuvent jouer quelques bons coups en bourse avec des lignes de plusieurs milliers d’euros et aux assistes comme ceux qui viennent les mains dans les poches et sont pris en charge Ce n’est pas une obsession comme me le reproche la tete de linotte Fi Fi ( allez a St genis les ollieres pres de Lyon ou les roms ont ete « integres » de force par le prefet Jai une collegue habitant cette commune, Desoramais degradation et augmentation des impots locaux ,c’est du concret ) ce que refuse de voir Fifi Au milieu la classe moyenne qui crache au bassinet puisqu elle n’a pas le choix et Hollande n’a pas oublie cette classe moyenne impots taxes fiscalisation des heures supplementaires Quant au travail sur les chantiers il s’agit desormais de detaches europeens qui travaillent le samedi C’est bien cette classe moyenne qui est empaoutee.


    • Fergus Fergus 10 janvier 2016 19:34

      Bonsoir, mmbbb

      Désolé pour le retard de cette réponse : je n’ai quasiment pas eu accès à mon ordi durant le week-end.

      Hollande n’a en effet pas grand chose à gagner du côté du Medef sur le font du chômage. C’est pourquoi il compte surtout sur les stages aidés pour tenter de faire baisser artificiellement le nombre des demandeurs. C’est toujours les mêmes ficelles, et c’est toujours aussi minable ! Malgré cela, tout semble indiquer que la manœuvre échouera.

      Après les classes populaires délaissées, c’est en effet le tour des classes moyennes d’être les dindons de la politique libérale.

      2017 : ni PS, ni LR, ni FN !


    • LEELOO Naoh 10 janvier 2016 19:39

      Faut voter Mère luge ONE pardi smiley


    • Rmanal 5 janvier 2016 16:32

      Tous ces politicards ne pensent qu’à la prochaine élection.
      La Parti Libéral, ex PS, commence à ratisser à droite (déchéance de nationalité), sûr des voix de la gauche humaniste. Sarko se met à ratisser à gauche (proposition d’un revenu minimum pour tous), sûr des voix de l’extrême droite.
      Tout ça est navrant pour la France. En même temps ce sont bien les Français qui élisent toujours les mêmes clowns, qui sont responsables de cette situation.


      • Fergus Fergus 5 janvier 2016 17:01

        Bonjour, Rmanal

        Je crois qu’en l’état actuel de la conjoncture politique, Hollande cherche moins à ratisser à droite (cela me semble prématuré) qu’à piéger les parlementaires LR en les obligeant à soutenir sa réforme constitutionnelle et à lui offrir ce qu’il pense être un succès présidentiel - sur un thème de surcroit sécuritaire - de nature à gommer les revers électoraux du quinquennat.

        D’accord avec votre conclusion sur le vote des Français : nous avons les élus que nous méritons !


      • riorim riorim 5 janvier 2016 18:32

        @Fergus

        Je me répète sans doute, mais tant que nous n’agissons pas, nous subissons. Comme le dit si bien Etienne Chouard, il nous faut écrire une vraie constitution.
        Nos droits et notre liberté sont actuellement sur une pente savonneuse, mais il reste encore cette possibilité pour agir et redresser le navire.


      • Et hop ! Et hop ! 5 janvier 2016 18:57

        @riorim : ce n’est pas la constitution qui cloche, c’est la façon dont elle est appliquée, ou plutôt détournée par un lobby qui a tout vérouillé. Par exemple, les députés ne sont pas élus, ils sont cooptés par les partis politiques qui les investit (ou pas) en position d’être éligible. Cette cooptation n’a aucune légitimité, mais sans elles, aucun citoyen ne peut être éligible.


        C’est comme pour les lois, il y a toutes les lois possibles, et on passe son temps à en faire des nouvelles, c’est une véritable diarrhée légiférante.

      • Fergus Fergus 5 janvier 2016 19:30

        Bonsoir, riorim

        Une « vraie » constitution, nous en avons une. Imparfaite, certes, et même devenue inadaptée à certains égards. Mais il suffirait sans doute d’en modifier quelques articles pour la rendre beaucoup plus respectueuse des attentes de nos concitoyens. Dans un récent article intitulé 8 propositions pour moderniser la vie politique, j’ai fait part de mes observations sur le sujet.

        Le projet que vous défendez est évidemment estimable et digne d’intérêt, mais il s’appuie de facto sur un état de rejet confinant à une situation pré-révolutionnaire. Or, je ne crois pas que le peuple de France en soit là, loin s’en faut. C’est pourquoi je crois plus utile de se battre pour faire évoluer notre texte constitutionnel point par point en faisant du lobbying pour en convaincre des élus sans lesquels il n’y aura pas d’avancées. Et plus la pression sera forte, plus significatif sera le lest lâché par ces élus.


      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 janvier 2016 06:28

        @riorim
        Le Droit européen est supérieur au Droit des Etats.
        Quand Chouard comprendra-t-il que la priorité est de d’abord de sortir de l’ UE ?
        Il neutralise des milliers de citoyens dans un projet actuellement sans objet.


      • Fergus Fergus 6 janvier 2016 09:23

        Bonjour, Fifi Brind_acier

        « Le Droit européen est supérieur au Droit des Etats. »

        Faux car réducteur : le droit international ne peut s’imposer aux valeurs inscrites dans la Constitution française !


      • eau-du-robinet eau-du-robinet 6 janvier 2016 10:19

        Bonjour Fergus,
        .
        Le droit européen primaire (traités et principes généraux du droit européen) et dérivé (règlements, directives, décisions) l’emporte sur toute disposition contraire du droit national :
        c’est le principe de primauté. La déclaration 17 relative à la primauté, annexée à l’Acte final du traité de Lisbonne, précise que « les traités et le droit adopté par l’Union sur la base des traités priment le droit des États membres ».
        source : http://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/union-europeenne/fonctionnement/france-ue/quelles-sont-relations-entre-droit-europeen-droit-national.html
        .


      • Fergus Fergus 6 janvier 2016 11:40

        Bonjour, eau-du-robinet

        « l’emporte sur toute disposition contraire du droit national » 

        Oui, c’est bien ce que j’ai écrit ci-dessus : le droit européen en peut en aucun cas s’imposer à des dispositions inscrites dans la constitution nationale.


      • eau-du-robinet eau-du-robinet 6 janvier 2016 12:25

        Ré-Bonjour Fergus,
        .
        Vous avez écrit :

        " « Le Droit européen est supérieur au Droit des Etats. » Faux car réducteur : le droit international ne peut s’imposer aux valeurs inscrites dans la Constitution française ! « 

        — fin de citation —
        .
        Ceci est en contradiction avec le texte que j’ai cité dans mon précédent message !
        Puis vous avez détournée le commentaire de Fifi... en parlent du droit international, Fifi... et moi nous avons évoque le droit européen qui s’impose sur le droit français, qui écrase / substitue le droit français !
        .
        Vous avez contesté (
         »Faux car réducteur..." ) la citation de Fifi...

        — début de citation —
        « Le Droit européen est supérieur au Droit des Etats. »
        — fin de citation —

        Hors ceci est tout à fait vrai.
        .
        Sortons de l’UE, c’est à dire abolissons le TUE et le TFUE
        http://www.upr.fr


      • Fergus Fergus 6 janvier 2016 13:03

        @ eau-du-robinet

        Je n’ai rien détourné : ce qui vaut pour le droit international (l’ONU par exemple) vaut également pour les rapports de la France relativement à l’UE.

        La solution à nos problèmes : réformer le Traité de Lisbonne devenu manifestement caduc, et renforcer l’intégration des nations au sein de l’UE, seule entité politique capable de rivaliser avec les grands blocs économiques.


      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 janvier 2016 17:34

        @Fergus
        La Constitution européenne s’appelle le Traité de Lisbonne.


      • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 6 janvier 2016 19:23

        @riorim

        « Je me répète sans doute, mais tant que nous n’agissons pas, nous subissons. Comme le dit si bien Etienne Chouard, il nous faut écrire une vraie constitution.
        Nos droits et notre liberté sont actuellement sur une pente savonneuse, mais il reste encore cette possibilité pour agir et redresser le navire.
         »


        Je vous rejoins complètement sur la nécessité d’écrire nous-mêmes la Constitution.
        La question, c’est que je ne vois pas bien comment cela pourrait arriver en dehors d’une insurrection populaire, puisqu’à ma connaissance aucun parti politique n’a mis une telle proposition dans son programme.
        Nous parlons bien d’une assemblée de citoyens constituants tirés au sort, et non d’une assemblée constituante élue, n’est-ce pas ?
        Détrompez-moi si nécessaire.

        Cordialement.

        Thierry Saladin

      • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 6 janvier 2016 19:49

        @Fifi Brind_acier

        « Quand Chouard comprendra-t-il que la priorité est de d’abord de sortir de l’ UE ?
        Il neutralise des milliers de citoyens dans un projet actuellement sans objet.
         »

        À la différence de vous, Fifi, je pense qu’Étienne Chouard, qui, soi dit en passant est favorable à la triple sortie, participe à l’élévation du niveau de conscience politique des Français.
        Pour être clair et complet, je connais le programme de l’UPR probablement aussi bien que vous, et je pense vraiment qu’il faudra que ce parti mette un peu d’eau dans son vin, notamment sur ce que vous appelez les priorités.
        À moins que le but de ce mouvement, qui est respectable et ostracisé, soit de se traîner avec 1 à 2% des voix et ce pendant des décennies. Ce que je ne crois pas ni ne souhaite pour la France, et qui n’est certainement pas le but de son président fondateur.

        Et ne me répondez pas qu’il y a une charte à l’UPR, je le sais et l’ai lue. 
        Je pense que lorsqu’on est un fin politique et qu’on aspire aux plus hautes fonctions de la République on se doit de prouver qu’on sait être à la hauteur de l’événement ou de la situation. C’est ce qu’on appelle être un homme d’État. 

        François Asselineau est-il un homme de cette trempe ? C’est toute la question que je pose, et avoue bien humblement ne pas connaître la réponse.

        Cordialement.

        Thierry Saladin


      • lejules lejules 6 janvier 2016 20:05

        @Fergus
        « réformer le Traité de Lisbonne devenu manifestement caduc » pour pouvoir reformer ce traité il faut l’unanimité des 28 états ce qui est strictement impossible les choses ont été faites pour qu’elles soient irréformables. les choses sont irrémédiablement bloquées. c’est voulu de façon a ce l’Europe ne vienne en aucun cas contredire les intérêts usa. tout a été fait pour asservir UE a l’entité de l’empire. les américains n’ont pas de concurrents uniquement des vassaux. il n’est qu’a regarder les 50 dernière années de notre histoire contemporaine.


      • Legestr glaz Ar zen 6 janvier 2016 21:26

        @Fergus « la solution à nos problèmes : réformer le Traité de Lisbonne ».... et « renforcer l’intégration des nations au sein de l’U.E, seule entité politique capable de rivaliser avec les grands blocs économiques ». Quelles sont les conditions de faisabilité pour réformer le traité de Lisbonne ? Comment cela se peut-il ? Cela est aussi stupide que de dire :« il n’y a plus de ressource sur terre, alors prenons les sur la planète Mars ». « Yaka, fokon ». Vous rêvez éveillé Fergus. Avez vous la moindre idée de ce qui pourrait initier un processus tel que vous l’imaginez ? Vous n’êtes tout simplement pas lucide. Une seule entité politique pouvant rivaliser avec les grands blocs économiques. Donc les USA. C’est pour cette raison que la commission européenne négocie le TAFTA et le TISA avec les USA. Vous n’avez toujours pas compris les origines de l’Union Européenne. Vous n’avez donc pas lu Zbigniew Brzezinski, conseiller du président des USA de 1977 à 1981. Vous n’avez donc jamais écouté Georges Friedman, le directeur de la société américaine Stratford ? Vous manquez cruellement de points d’appui. Pour quelle raison le constructeur Renault s’associe t-il avec le Japonais Nissan et l’Allemand Daimler pour rivaliser avec Peugeot qui s’est associé avec le Chinois Dongfeng. Ah, elle est belle votre Europe « puissance ». Sans compter que toute la politique de sécurité et la politique étrangère se fait derrière celle des USA à travers l’article 42 du TUE. Est-ce que par hasard vous vous êtes endormis durant un certain temps et avez manqué un grand nombre d’informations ? Votre analyse de l’UE est celle d’un élève de CM2. Vous n’y comprenez rien. Vous faîtes des projections totalement irréalistes en complète contradiction avec l’autorité des traités européens. C’est curieux chez vous ce manque de recul, ce refus de prendre en considération ce que l’on vous dit. Pas de le croire mais, au moins de le vérifier. Comment pouvez vous émettre des hypothèses sans jamais chercher à mettre en perspective les possiblités de leur mise en oeuvre. Ceci ne peut dénoter chez vous qu’un manque total de lucidité et de recul. Vous n’êtes définitivement pas sérieux dans vos différentes approches.


      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 7 janvier 2016 07:03

        @Thierry SALADIN
        Bien sûr que Chouard est pour la sortie de l’ UE, mais vous ne trouverez jamais une ligne de lui expliquant comment on en sort..., il critique l’ UE, c’est tout. 


        « Chouard élève le niveau de conscience », c’est très bien, mais je ne vois pas ce qui l’empêche de mener de front deux combats, un pour la démocratie, l’autre pour la sortie de l’ UE ?
        Quel gouvernement -marionnette de l’ UE va faire voter ses propositions ?
        Hollande ? Valls ? Juppé ? Sarkozy ? le FN ? Qui ?

        Qui propose un referendum d’initiative populaire après la sortie de l’ UE ? Réponse l’UPR.
        Si Chouard avait un peu de sens pratique, il comprendrait qu’en s’alliant à l’ UPR, en soutenant la sortie de l’ UE, il pourra, par un referendum d’initiative populaire, faire connaître ses propositions et demander l’avis des Français.
        Dans l’état actuel des médias, Chouard est ostracisé et inconnu du grand public aussi.

        Le problème de Chouard, c’est qu’il est contre les Partis politiques, il ne veut donc pas faire alliance avec l’ UPR. C’est pourquoi je dis qu’il neutralise des milliers de citoyens qui ne pourront jamais faire passer leurs idées dans la réalité européenne.
        Il ne suffit pas d’avoir de bonnes idées, encore faut-il prévoir comment les réaliser ? et avec qui ?

      • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 7 janvier 2016 11:46

        @Fifi Brind_acier

        « Le problème de Chouard, c’est qu’il est contre les Partis politiques, il ne veut donc pas faire alliance avec l’ UPR. »
        Chouard ne dirige pas une formation politique. Donc il ne peut pas faire alliance avec l’UPR. Tout au plus apporter son soutien, ce qu’il pourrait faire avant l’élection de 2017. Je pense qu’il le fera.

        Parlons donc des alliances avec l’UPR. 
        Dans la seconde partie de mon commentaire du 6 janvier à 19H49 (qui vous était destiné)que je vous invite à relire et que je résume ici :
        L’UPR a-t-elle réellement la volonté de faire alliance avec d’autres partis ? Je ne sais pas. En tous cas, le PEP (e-x M’PEP), le PRCF, le POI, sont à ma connaissance les seuls à proposer la triple sortie. 
        J’espère qu’au sein de l’UPR on réfléchit au fait qu’aller seul à la présidentielle de 2017, c’est suicidaire (à commencer par la quête des parrainages), et que la perspective de faire 1 à 2% des voix (allusion au communiqué de presse du 11 décembre dernier) — une perspective que je qualifie de raisonnable compte tenu de l’ostracisme des médias, lequel va continuer, évidemment — est non seulement démobilisatrice pour les militants de ce parti, mais représente une singulière perte de temps pour le pays.
        J’ajoutais :
        « (...) je pense vraiment qu’il faudra que ce parti mette un peu d’eau dans son vin, notamment sur ce que vous appelez les priorités.
        Et ne me répondez pas qu’il y a une charte à l’UPR, je le sais et l’ai lue. 
        Lorsqu’on est un fin politique et qu’on aspire aux plus hautes fonctions de la République on se doit de prouver qu’on sait être à la hauteur de l’événement ou de la situation. C’est ce qu’on appelle être un homme d’État. 

        François Asselineau est-il un homme de cette trempe ? C’est toute la question que je pose, et avoue bien humblement ne pas connaître la réponse. »

        Cordialement.

        Thierry Saladin



      • Legestr glaz Ar zen 7 janvier 2016 12:26

        @Thierry SALADIN

        L’UPR a t’elle la volonté de faire alliance avec d’autres partis. Il me semble bien qu’elle le dit à condition de respecter la triple condition. Vous parlez du M’PEP ou PEP. J’ai écouté Jacqués Nikonoff dans l’une de ses dernières interventions et j’ai été profondément déçu. Il déroulait contrevéritié après contrevérité. Par ailleurs, il me semble bien que le PEP ne soit pas un mouvement politique. Quant aux PRCF et POI, évidemment, je crois qu’ils souhaitent la triple sortie. Toutefois, la question qui se pose c’est comment faire alliance alors que ces deux partis qui sont orientés très à gauche, enfin à gauche. Je ne dis pas que c’est mal, bien au contraire. On entre là dans le débat du large rassemblement espéré par l’UPR au delà des clivages, façon CNR. Il conviendrait de mettre en place une plateforme commune de revendications, de projets pour la France, un dénominateur commun, sans s’engager au delà des clivages. C’est toute la difficulté. Qui doit mettre de l’eau dans son vin pour sortir la France de ce piège à rats ? Parce qu’une orientation politique marquée s’accompagnerait d’une désertion des mécontents de cette orientation. Il faut donc s’astreindre à chercher le plus petit dénominateur commun. Le but de la manoeuvre c’est de prendre le pouvoir afin d’inscrire dans la constitution la puissance du peuple. A qui appartient-il de mettre de l’eau dans son vin, c’est la bonne question.


      • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 7 janvier 2016 19:49

        Bonsoir Ar zen

        Merci pour ces précisions. À vous lire depuis deux jours, j’avais compris que nous étions sur la même ligne. Je n’ai d’ailleurs pas développé les mêmes arguments que vous sur les traités européens, vous l’avez très bien fait. J’ajoute pour la petite histoire, que moi aussi j’avais voté Mélenchon en 2012. Mais on ne m’y reprendra plus.

         

        Qui doit mettre de l’eau dans son vin pour sortir la France de ce piège à rats ?

        De mon point de vue, tout le monde. À commencer par le plus grand, l’UPR, qui est le seul qui pourrait (conditionnel, SVP !) parvenir à obtenir les parrainages.

        Je pense vous répondre sous forme d’un article, car je m’aperçois que cela ferait un peu long en commentaire.

        Cordialement.

        Thierry Saladin



      • Legestr glaz Ar zen 7 janvier 2016 20:57

        @Thierry SALADIN

        Donc, un grand merci à Fergus à l’origine de ces échanges. Je suis impatient de lire votre article.


      • riorim riorim 8 janvier 2016 00:01

        @Thierry SALADIN

        Bonsoir Thierry. Nous nous connaissons pour avoir oeuvré dans le domaine de l’insertion, et je suis heureux de vous retrouver ici. Mon idée de constitution s’appuie sur les travaux d’Etienne Chouard et aussi sur ce que m’a appris certaines vidéos sur Chavez,.
        Lorsque les autres intervenants d’Avox me disent qu’il suffit de modifier la constitution existante, je pense qu’ils rêvent.
        Que ce soit un gros enjeu, je n’en doute pas, mais comme je le précise en d’autres lieux, dans mon métier de maçon, il est primordial de déceler les incohérences d’un bâtiment trop ancien avant d’intervenir. Et lorsque j’ai restauré l’église du Barry à Montpeyroux, il a fallu démonter une partie d’arche en pierres tout ficelé de ferrailles et de béton pour ensuite le re-maçonner en bonne et due forme.
        Et refaire la toiture intégralement.
        Actuellement cet édifice sert de salle de concerts et d’exposition d’art.
        La constitution me fait penser à cet arche trop bidouillée et de fait dangereuse.
        Si nous ne nous donnons pas les moyens de passer par là, alors nous allons subir un changement radical de paradigme. Et Il est déjà en route.

        Philippe Champagne
        sapristoche@gmail.com


      • riorim riorim 8 janvier 2016 00:08

        @Thierry SALADIN

        Nous parlons bien de la même chose, par tirage au sort. Je suis un adepte de Chouard.


      • Trelawney Trelawney 5 janvier 2016 16:39

        Hollande a encore plusieurs cartouches avant 2017. Je suis certain que pour occuper l’espace médiatique il va nous inventer le retour à la peine de mort pour les terroristes. A ce niveau là il est capable de tout


        • Fergus Fergus 5 janvier 2016 17:04

          Bonjour, Trelawney

          « Je suis certain que pour occuper l’espace médiatique il va nous inventer le retour à la peine de mort pour les terroristes. »

          Je n’y crois pas une seconde. Hollande a beaucoup de défauts, à commencer par celui d’être un libéral sous un masque prétendument socialiste, mais je suis persuadé que sur une question de ce genre, il ne reniera pas ses convictions.


        • Trelawney Trelawney 5 janvier 2016 17:17

          @Fergus

          Est-ce que Hollande est un homme de conviction ? Son action à démontrer que non


        • Fergus Fergus 5 janvier 2016 17:24

          @ Trelawney

          Certes ! Mais la peine de mort est un sujet particulier, et je le vois mal remettre en cause cette avancée humaniste considérable, de surcroit en allant à contre-courant de toutes les grandes démocraties qui ont abandonné cette peine barbare ou sont en voie de le faire, y compris les Etats-Unis où le nombre des états qui appliquent encore la peine de mort ne cesse de se réduire.


        • riorim riorim 5 janvier 2016 19:54

          @Trelawney

          Un homme de conviction, voyons ça de plus près...
          Ou comment en deux minutes on sait qui fait quoi !


        • troletbuse troletbuse 5 janvier 2016 23:29

          @Trelawney
          Mais la peine de mort est rétablie et même sans jugement. Combien d’hommes abattus par la police en 2015 ?


        • bakerstreet bakerstreet 6 janvier 2016 01:06

          @Fergus
          EEu.....Non, non, bien sûr nous ne reviendront pas en arrière, il ne s’agira nullement d’un retour de la peine de mort...Mais nous travaillons depuis plusieurs jours à un projet, qui je pense aura l’aval de tous les Français, tant il correspond à leurs attentes profondes, et à la réalité des temps auxquels il nous faut nous adapter....

          Aussi, en accord avec le premier ministre, avec lequel je me suis longuement entretenu, je peux vous confier dés à présent....( silence, et chiure de pigeon sur le seuil de l’Élisée qui tombe à point nommé sur le costume du président) que nous avons toute légitimité, en vertu du 49 ;3, qui évitera de faire perdre un temps préjudiciable au législatif...Je vous informe donc que le projet de « déchéance de vie », sera bientôt exécutif, et qu’un ministre de l’application des peines, et non un bourreau, comme certaines mauvaises langues ironiseront, sera bientôt nommé.
          Ce qui aboutira , ainsi, à une création de poste, qui sera budgétisé, au prochain conseil des ministres.
          Quand à la guillotine, qui sera graissée et entretenue par un personnel compétent, auquel nous adjoindront deux ou trois jeunes en formation. une commission sera nommée, afin de lui trouver un nom plus conforme à l’humanité de notre politique, bien plus compassionnelle que celle de Daesh...J’attend des idées, et des suggestions nombreuses, avant de statuer.
          J’espère avoir été entendu de tous, et qu’il n’y aura pas de mauvaise interprétation, ni d’autres chiures de pigeon, et qu’ainsi, droite et gauche réunis, en ne refusant pas de traiter les enjeux, nous pourrons tendre le cou vers l’avenir ! " 

        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 janvier 2016 06:43

          @troletbuse
          Quasiment tous les terroristes sont morts, soit ils se sont fait sauter avec leurs bombes, soit la police les a abattus. Le débat devrait actuellement porter sur les vraies décisions à prendre pour lutter contre le terrorisme :

          - Cesser de bidouiller la Constitution dont les terroristes se fichent complètement.


          - Cesser de voter des lois liberticides.

          - Quitter l’ OTAN et en finir avec ces guerres pour le gaz et le pétrole.

          - Renvoyer dans leurs foyers les Ambassadeurs du Qatar, d’Arabie Saoudite et de Turquie.

          - Prendre en compte les informations données par les services de renseignements étrangers, comme ceux de la Syrie, de l’ Égypte ou de l’ Algérie : « Si le gouvernement français avait écouté les services algériens, il n’y aurait pas eu d’attentats à Paris »

          - Déposer à l’ ONU diverses propositions
          ** Bloquer les comptes bancaires de toutes les organisations classées comme terroristes par les Nations Unies, dont Al Nostra, qui fait du si bon boulot....

          ** Rendre l’argent aux pays pillés pour leur reconstruction.

          ** Bloquer les sites Internet de propagande salafiste.

          ** Prendre des sanctions financières contre les pays ou les multinationales qui achètent du pétrole pillé. Et donner cet argent aux pays pillés....

          Là on pourrait commencer à prendre au sérieux « la lutte contre le terrorisme » !


        • troletbuse troletbuse 6 janvier 2016 09:15

          @troletbuse
          Le roi d’arabie saoudite lui a même conseillé de remplacer la guillotine. Regardez, le ridicule ne tue pas.

          http://www.francetvinfo.fr/monde/video-hollande-sabre-a-la-main-en-arabie-saoudite-j-en-aurai-besoin_493562.html


        • troletbuse troletbuse 6 janvier 2016 09:20

          @troletbuse
          Et aujourd’hui Hollandouille peut voir la redoutable efficacité du sabre : 48 exécutions et pas un mot de félicitations de Hollande
          http://www.leparisien.fr/international/arabie-saoudite-nouvelle-execution-capitale-deja-la-48eme-cette-annee-04-01-2016-5420007.php#xtref=https%3A%2F%2Fwww.google.fr


        • Fergus Fergus 6 janvier 2016 09:30

          Bonjour, bakerstreet

          Excellent ! Mais également consternant tant ce propos d’humour cynique s’inspire de l’air du temps.

          A propos de guillotine, on peut en voir une vraie dans les caves du Caveau des Oubliettes (rue Galande à Paris), un club de jazz que j’ai un peu fréquenté naguère lorsqu’il était tenu par un ami et consacré, non au jazz, mais à la vieille chanson française des siècles passés.


        • bakerstreet bakerstreet 6 janvier 2016 12:03

          @Fergus
          Cynique ? Je dirais plutôt ironique ; le vrai cynisme nous vient en direct des nouvelles propositions de lois étendant les pouvoirs d’exception de la police à toutes les situations, sans mandat, sur simple dénonciation, soupçon, fait du roi, comme on l’a vu lors de la mise sous surveillance à résidence, des écologistes, pendant la cop. L’état d’urgence permanent est sur les rails, il semble qu’un fonctionnaire de police aura le droit de dégainer et même de tirer sans même être menacé. Si les honnêtes gens comme on dit se sentent protégés, ils n’ont pas grand chose dans le crâne. Le pari de la bêtise a été a été pendant longtemps celui du front, nos socialistes autoproclamés les doublent maintenant sur la voie de gauche, comme les scooteristes....Seuls maintenant les textes européens que le france a ratifié semblent être en mesure de mettre un terme à cette grande folie, comme les projets ridicules de Guigou, surfant sur le tsumani, le montrent...J’arrête là avant de déborder..Orwell, au secours, ils sont devenus fous !


        • armand 6 janvier 2016 12:26

          @Trelawney
          bonne nouvelle, rétablir la peine de mort = sortie de l’EU


        • Fergus Fergus 6 janvier 2016 12:59

          @ bakerstreet

          Vous avez raison pour « ironique » à la place de « cynique ». C’est ce que j’ai voulu exprimer, mais j’ai écrit trop vite et sans me relire. Désolé !

          Pour le reste, d’accord avec vous les dispositions envisagées. Ils sont en effet devenus fous, et cela d’autant plus que ces initiatives viennent d’une prétendue « gauche ».


        • bakerstreet bakerstreet 6 janvier 2016 13:59

          @Fergus
          Pas grave, je ne suis pas susceptible à ce point ; Le problème avec ces papiers est la grande rigidité d’un mot, qui peut parfois tétaniser, engendrer fâcherie stupide. Le discours oral permet avec ses rebondissements d’être plus élastique. Mais en toute chose je privilégie toujours le fond à la forme. 


        • devphil30 devphil30 5 janvier 2016 16:45

          Excellent article qui reflète bien mon avis et probablement celui de nombreux Français. 


          Après les déceptions de droite et gauche , votons pour une sortie de l’Europe avec Marine.
          Votons pour ce qui peut apparaitre aujourd’hui comme le seul parti non inféodé aux USA.

          Philippe 

          • Fergus Fergus 5 janvier 2016 17:11

            Bonjour, devphil30

            Je ne crois pas que Le Pen soit la solution. Si elle pose de bons constats sur l’état du pays, elle s’est en revanche toujours montrée incapable d’esquisser une vision économique sérieuse pour la France.

            Quant à l’Europe, je reste persuadé que notre pays ne pourra pas s’en sortir seul face aux géants existants ou émergeants. D’où la nécessité d’un renforcement de l’UE, mais dans le cadre d’un nouveau Traité constitutionnel qui permette de sortir des blocages liés au Traité de Lisbonne.


          • files_walQer files_walQer 5 janvier 2016 20:15

            @devphil30

            Je souhaite aussi sortir de l’Europe et SURTOUT de l’OTAN, mais Marine ne le propose pas.

            L’UPR de François Asselineau le propose en utilisant l’article 50.

          • devphil30 devphil30 5 janvier 2016 20:47

            @Fergus


            L’Europe à marche forcée en intégrant des pays avec des niveaux de vie différents à contribuer à déstabiliser la constitution Européenne.

            Cette volonté affiché d’intégrer des pays notamment la Roumanie est une volonté politique de contrer la Russie et cela s’est fait au détriment de l’Europe qui est tirée vers le bas.

            Comment concevoir un regroupement de pays avec de tels écarts de niveau de vie.

            La volonté de sortir ou non de l’Europe est détenu par chaque dirigeant , l’Angleterre sur son île n’a pris que le bon de l’Europe et rejette le reste , elle va voter pour une éventuelle sortie !

            Il n’y a pas de tabou à parler de sortir de l’Europe , ce des processus qui peuvent aussi faire avancer les choses.

            Quand à revoir les traités , je n’y crois pas car c’est une vaste mascarade de croire qu’un nouveau traité sera plus souple.

            Philippe 

          • alinea alinea 5 janvier 2016 21:51

            @devphil30
            Ça serait bien que vous changiez d’avatar, personnellement j’ai encore du mal associer vos écrits à celui-ci. smiley


          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 janvier 2016 06:47

            @devphil30
            Il faudrait pour cela que le FN veuille en sortir !
            Le FN a au moins 21 versions contradictoires sur l’ UE & l’euro, allez savoir quelle est la bonne ?
            Ecoutez bien ce que dit Rochedy, le responsables jeunes du FN :
            « On ne veut sortir de rien du tout ! »
            Vous vous êtes trompé de Parti politique.


          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 janvier 2016 06:50

            @Fergus
            Cessez de raconter des sottises, la Suisse est bien plus petite que la France et s’en sort très bien !
            La taille d’un pays n’a pas de rapport avec sa situation économique, son niveau de vie et d’emplois.


          • Fergus Fergus 6 janvier 2016 09:36

            @ Fifi Brind_acier

            Cessez vous aussi de raconter des sornettes : comme je le rappelle ailleurs dans ce fil, la Suisse est un coffre-fort qui offre aux habitants de cet ancien pays pauvre des Alpes un revenu bien supérieur à celui des pays de l’UE, du fait, principalement, de sa spécificité bancaire. Avec un PIB par habitant deux fois plus élevé que celui des grands pays de l’UE (Allemagne comprise), l’on comprend que les Suisses n’aient aucune envie de se soumettre à une discipline commune.

            Que l’on mette fin définitivement au secret bancaire, je prends le pari que ce PIB baissera très vite de manière significative et que la Suisse entrera dans l’Union. 


          • eau-du-robinet eau-du-robinet 6 janvier 2016 10:49

            Bonjour Fergus,
            .
            La Suisse n’est pas le seul exemple qu’un pays, plus petit que la France, peut très bien s’en sortir sans le (TUE et le TFUE) qui sont des traitées ultra-libérales ainsi sans l’Euro et sans la dictature de la commission européenne (agissent pour les comptes des multinationales et le monde de la finance).
            .
            Pourquoi l’Islande dit « non » à l’Union européenne

            L’Islande a retiré le jeudi 12 mars 2015 sa candidature, déposée en 2009, pour devenir membre de l’Union européenne.
            http://www.francetvinfo.fr/monde/europe/pourquoi-l-islande-dit-non-a-l-union-europeenne_847745.html
            .
            Après une crise économique et financière aigüe en 2008-2009, l’Islande a connu un net redressement de sa situation économique et, selon les dernières prévisions, elle devrait afficher en 2015 une croissance forte, une inflation modérée et une dette publique en baisse.
            http://www.tresor.economie.gouv.fr/11783_la-situation-economique-et-financiere-de-lislande-au-printemps-2015
            .
            Pourquoi la Norvège dit « nei » à l’Union européenne ?
            Pour les Norvégiens, la crise économique actuelle montre qu’ils n’ont pas besoin de l’UE pour avoir la tête hors de l’eau. Pendant que les pays européens doivent jongler avec un taux de chômage de 10,6 %, Oslo affiche avec insolence ses 3,5 %. « L’entrée de la Norvège dans l’UE n’est même pas un sujet de débat en ce moment, constate Per Anders Madsen, et cela ne devrait pas changer dans les prochaines années. »
            http://www.leparisien.fr/elections-europeennes/comment-ca-marche/pourquoi-la-norvege-dit-nei-a-l-union-europeenne-08-05-2014-3824751.php#xtref=https%3A%2F%2Fwww.google.fr


          • Legestr glaz Ar zen 6 janvier 2016 10:56

            @Fergus

            A un certain moment il faut arrêter avec les « yaka fokon ». Quelles sont, pour vous, les conditions de faisabilité de ce que vous écrivez ? Comment ce pourrait-il que ce que vous appelez de vos voeux se réalise ? Si je vous disais que je suis pour la mise en place d’un salaire à 20.000 euros pour tout le monde en France et exonéré d’impôt, vous me prendriez au sérieux ? Les annonces, c’est une chose. Il faut quand même voir un coup plus loin. Vous n’avez pas mesuré que les traités européens, TUE et TFUE, ont remplacé la constitution rejetée par les peuples. Donc, arrêtez de rêver. Les traités sont comme ils sont, ils ne pourront plus être modifiés, parce que l’unanimité des 28, bientôt 29, 30 et 31, ne pourra plus se faire. Par ailleurs, il n’y a aucune politique économique possible en dehors des traités. Qu’on se le dise. Il vous suffit de lire l’article 55 de la constitution de la 5ème République pour vous rendre compte que le transfert de souveraineté a bien eu lieu entre la France et l’U.E, que nos parlementaires et sénateurs servent, à quelque chose près, à décider de la vitesse sur les autoroutes, de l’euthanasie, et de la libéralisation du cannabis. Pour le reste, ils appliquent, président de la République en tête, et bien obligés de le faire, les règlements, les directives et les recommandations européennes en les retranscrivant dans le droit français. Voilà comment cela fonctionne aujourd’hui en France et ceux qui refusent de le prendre en considération se font berner et manipuler. Quant à Marine, il suffit de lire le programme de gouvernement du FN (en ligne sur leur site, si quelqu’un veut bien se donner la peine de le lire avant de prononcer une opinion) pour y lire que ce parti ne veut pas sortir de l’UE, souhaite « renégocier » les traités avec « leurs partenaires européens » pour faire une Europe des Nations. Alexis Tsipras, lui, il souhaite une « Europe des travailleurs ». Voyez déjà comment « l’unanimité » requise pour changer quelque chose dans un traité est certaine d’arriver à la surface. Arrêter de vous confiner au fond de la caverne de Platon. Il fait jour à l’extérieur. Sortez donc du cadre dans lequel vous êtes enfermés. Si vous ne prenez pas un peu de hauteur et de recul vous ne pouvez pas voir les choses. C’est complètement dément de penser que notre gouvernement peut encore choisir sa politique économique et sa politique étrangère. La propagande des « merdias » nous l’assène à longueur de journée mais il faut être débile profond pour le croire. Les règles économiques contenues dans les traités s’imposent à la France ! Est-ce si compliqué à comprendre ? Sortez du cadre français et examinez qui a les commandes en mains.


          • Legestr glaz Ar zen 6 janvier 2016 11:04

            @Fergus

            Il vaut mieux se renseigner avant d’écrire des contrevérités. Je vois que vous êtes victime des « merdias ». Connaissez vous le pourcentage du PIB suisse représenté par l’ensemble de son secteur bancaire. Je vous le donne : 9%. Ce que vous écrivez ne soutient pas l’analyse. Visiblement vous ne connaissez rien du fonctionnement de la Suisse. La Suisse est une exportatrice hors pair de biens de haute technologie. Bien avant l’Allemagne et, bien évidemment, avant la France. Par ailleurs, elle protège particulièrement bien son marché agricole. Le revenu des paysans suisses a augmenté de 10% l’année passée. Pendant ce temps, les agriculteurs français se suicident !


          • Fergus Fergus 6 janvier 2016 11:55

            Bonjour, eau-du-robinet

            Ce qu’il y a de bien avec l’UPR, c’est qu’on n’est jamais déçu : ses militants nous sortent toujours les mêmes arguments. Sans la moindre valeur en l’occurrence :

            Passons sur le cas islandais qui est d’autant plus anecdotique que ce pays est de la taille de... la ville de Nantes pour nous intéresser à la Norvège, cet autre serpent de mer de l’UPR avec la Suisse.

            Pourquoi la Norvège dit non à l’UE ? Tout simplement parce que ce pays est devenu très riche grâce aux considérables gisements off shore de gaz et de pétrole. ce qui, comme en Suisse par le biais des banques, offre à ce pays un PIB par habitant double de celui d’un Français, d’un Allemand ou d’un Italien. Sans ces gisements, la Norvège - pays que je connais un peu - et ses habitats auraient évidemment intégré l’UE, ce qu’ils reconnaissent eux-mêmes sans la moindre difficulté !


          • Legestr glaz Ar zen 6 janvier 2016 12:39

            @Fergus

            Vous êtes dur de la feuille Fergus. Les revenus du secteur bancaire en Suisse représente 9% du PIB. Les Suisses vivent donc avec autre chose que des coffres forts. Vous n’avez strictement aucune idée du fonctionnement de la Suisse et vous vous posez en donneur de leçons ! Vous n’êtes pas crédible. Vous perdez tout légitimé ! Prenez au moins le temps de l’argumentation. Figurez vous que si la Suisse, la Norvège ou l’Islande sont citées c’est parce qu’elles appartiennent au continent européen. Parce que des pays d’Europe non intégrés à l’UE avec laquelle nous pourrions comparer celle-ci ne sont plus légion. Vous voulez que l’on parle de la Serbie, qui sort d’une guerre dévastatrice ? De la Géorgie ? Parce que la Turquie est au bord de l’UE, les négociations sont bien relancées. La Macédoine aussi. Remarquez qu’il faut le « préalable » à tout ceci : l’ahdésion du pays à l’OTAN. Nous pourrions parler du reste des pays du monde, ceux qui fonctionnent, et qui n’ont pas eu la magnifique audace de fusionner entre eux à travers un accord économique démentiel. Votre manque d’objectivité vous déssert !


          • Fergus Fergus 6 janvier 2016 13:34

            @ Ar zen

            Il se trouve que je connais très bien la Suisse, pays où je me rends d’ailleurs assez souvent, et pas pour déposer du fric. smiley

            Certes, le revenu des Suisses ne vient pas en majorité directement des activités bancaires, mais c’est ce statut privilégié basé sur l’activité bancaire qui a incité nombre d’organismes étrangers et de résidents fortunés à se domicilier en Suisse. Ce qui a amené ce pays à générer les 3/4 de sa richesse non de l’activité (souvent remarquable) de ses PME, mais de services de toutes natures et plus ou moins discrets.

            Encore une fois, ni la Norvège, ni la Suisse ne sont des contre-exemples de l’UE, les raisons de leur maintien hors de l’Union étant directement liées à leur PIB par habitant, et pas autre chose ! diminuez ce PIB de moitié, et vous les verrez adhérer !

            Autre chose : il faut cesser de faire de l’Otan une condition sine qua non d’appartenance à l’UE. C’est un des bobards favoris de l’UPR. Or, c’est faux, et c’est pourquoi des membres de l’UE comme l’Autriche, la Finlande, l’Irlande et la Suède ne font pas partie de l’Otan ! Je souhaiterais qu’il en aille de même pour la France.

            A contrario, la Norvège et l’Islande font partie de l’Otan !!!


          • Fergus Fergus 6 janvier 2016 13:35

            @ Ar Zen

            Autre chose : je ne cherche à être « légitime » en rien, n’étant au service de personne !


          • eau-du-robinet eau-du-robinet 6 janvier 2016 13:59

            Ré-Bonjour Fergus,
            .
            « Pourquoi la Norvège dit non à l’UE ? Tout simplement parce que ce pays est devenu très riche grâce aux considérables gisements off shore de gaz et de pétrole. »
            .
            Justement en Norvège les richesses naturelles sont partagée avec la population, hors dans l’UE ce sont les dettes frauduleuses qui sont « partagé » imposé par les banques privées fraudeurs avec les citoyens de l’UE et ses dettes privées sont devenue des dettes publiques mettent les états en servitude des marchés financiers .... !
            .
            La France à perdue en 2015 trois grandes entreprises du CAC 40 et c’est liée aux TUE et le TFUE voire la politique mené par la commission européenne et la BCE ! La France ce fait spolier par l’oligarchie financière et perd successivement des fleurons de l’industrie comme Alstom, Airbus, etc.
            .
            http://upr-asselineau.tumblr.com/post/65997327823/le-vol-est-parfait-lindustrie-fran%C3%A7aise
            .
            http://www.gaullistelibre.com/2015/10/alcatel-et-alstom-signes-de-labandon-de.html
            .
            La Norvège, bien que n’en faisant pas partie, après avoir refusé deux fois par referendum d’y adhérer, elle a des liens étroits avec l’Union Européenne au travers de l’accord sur l’Espace Économique Européen et de son appartenance à l’espace Schengen. La Norvège est très active au niveau international, notamment dans le cadre de l’OMC, car les conditions de sa prospérité et de sa croissance économiques sont largement dépendantes de son insertion dans les échanges internationaux. Les industries pétrolières et gazières sont les principaux secteurs de l’économie. La Norvège est le deuxième pays au monde pour le PIB par habitant (hors Monaco et le Liechtenstein).
            .
            La Norvège obtient de très bons résultats dans de nombreux indicateurs du bien-être comparé à la plupart des autres pays qui figurent dans l’Indicateur du vivre mieux. Le Norvège se positionne au-dessus de la moyenne dans les dimensions de la satisfaction à l’égard de la vie, du logement, des liens sociaux, de l’engagement civique, de l’équilibre vie professionnelle-vie privée, de l’état de santé, de l’emploi et les salaires, de la qualité de l’environnement et de la sécurité.
            .
            Dans les pays de l’UE on est entrent de privatiser les services publics, ce n’est pas le cas de la Norvège !
            .
            La France à abandonné sa souveraineté monétaire et sa souveraineté politique au profit de l’oligarchie financière et la boulimie de l’oligarchie financière se traduit par une augmentation des travailleurs pauvres et la baisse du pouvoir d’achat des travailleurs et des classes moyennes dans le pays de l’UE !
            .

            http://www.upr.fr


          • Legestr glaz Ar zen 6 janvier 2016 16:48

            @Fergus

            « Je vais souvent en Suisse ». Vous ne connaissez visiblement rien au fonctionnement de la Suisse. Vous vous exprimez sur quelque chose que vous ne maitrisez pas. Je suis franco-suisse. Ma femme et mes enfants sont suisses. Ils votent en Suisse. Votre manque d’objectivité est affolant. Regardez ce que vous écrivez sur l’OTAN sans même prendre le temps de la réflexion. Alors, je vous apporte un éclairage, connu de tous sauf de vous apparemment. L’Autriche est un pays neutre. C’est pour cette raison que ce pays n’appartient pas à l’OTAN. Idem pour la Suède, la Finlande, l’Irlande et Malte. Un cas particulier : Chypre pour raison de partage de l’île avec la Turquie. Vous avez oublié le Canada et la Turquie avant vos points d’interrogation ! La condition nécessaire avant l’adhésion à l’UE est de rejoindre l’OTAN. La Norvège et l’Islande pourraient le faire. D’ailleurs l’UE les a sollicités. Ils ne veulent pas. Une nouvelle fois, soit votre ignorance, soit votre manque d’objectivité, sont entrées en action. Vous n’êtes pas crédible. Trop de failles dans vos connaissances. Trop d’approximations dans vos écrits. Vous êtes très loin d’avoir la culture requise pour répondre à tous les intervenants. Ce que je déplore par dessus tout c’est votre manque de rigueur intellectuelle. Vous ne cherchez pas apprendre, à découvrir, vous êtes dans l’incantation, la certitude et la toute puissance de ceux qui prétendent connaître. Encore une fois l’effet « Dunning-Kruger » est à l’œuvre chez vous. Je ne vais plus vous indisposer avec mes relances excepté si l’une de vos réponses fait preuve d’humilité. Je vous fais remarquer que les caractères gras ne sont d’aucune utilité. Surtout lorsqu’on attire l’attention sur quelque chose que l’on ne maîtrise pas. Vous passez maintenant pour un imbécile.

            Je vous signale, quand même, la situation du Luxembourg au sein de l’UE. Un merveilleux paradis fiscal. Vous parlez de la Suisse mais ce sont bien 340 entreprises mutlinationales qui y ont trouvé refuge pour s’exonérer de la plus grosse part de leur impôt sur le bénéfice des sociétés. Les pays bas et l’Irlande s’en tirent pas mal aussi de ce côté.


          • Fergus Fergus 6 janvier 2016 17:02

            @ Ar zen

            Je vous réponds pour la dernière fois car je n’ai pas l’intention de passer tout mon temps en échanges privatifs avec vous. Croyez-vous que je sois stupide au point de ne pas connaître la situation des pays neutres. Je note simplement que cela ne les a pas empêchés d’intégrer l’UE ? Pour ce qui est de l’« humilité », l’un de mes ex-collègues avait coutume de dire « Tel on est, on voit les autres ». Une parole de sagesse qui devrait vous inciter à balayer devant votre porte !

            Et ne vous souciez pas de moi si je passe pour un « imbécile ». J’assume parfaitement ce que je suis et les idées que je défends.


          • bakerstreet bakerstreet 6 janvier 2016 17:35

            @devphil30
            L’europe n’est pas un problème, mais une solution, en tout cas les seules textes capables de protéger les libertés et les espèces menacées, sont européens. Et sans doute qu’on va avoir besoin de la cour européenne pour arrêter hollande dans sa folie d’urgence. Je sais que c’est la mode de taper sur le dos de l’europe mais croire qu’on s’en sortirait en faisant retour en arrière est une escroquerie. Les politiques se défaussent souvent sur le dos des institutions européennes, pour camoufler leur connerie, alors que ce sont souvent leurs incompétences et leurs lâchetés qui sont seules coupables.Tapie est un produit typiquement français, comme Cahuzac. Le must et la démonstration par l’absurde de l’ambivalence nationale socialiste, est incarnée par Tsipras, s’accrochant désespérément à l’Europe, malgré tout le mal qu’il en dit, et la responsabilité qu’il lui fait porter, alors que les grecs sont au moins à minima responsables de ce qui leur arrive, dans une économie mafieuse, qui crie à l’égorgeur et à l’impérialisme quand les conséquences de ses actes lui reviennent comme un boomerang. La mode est à la démagogie et la tartuferie, et au montage des couleurs sur le mat de la caserne. 

            Alors Marine la dedans laissez moi rire. Je n’ai pas envie d’avoir à regretter Hollande, c’est peu dire du dégout que le clan du front me fait horreur, comme tous les nationalistes ! Le clan le pen n’est pas prophète en son pays. Pen, ca veut dire à la fois tête, mais extrême...

          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 janvier 2016 17:42

            @Fergus
            Il y a plus de 190 pays dans le monde, ce sont tous des pays souverains, sauf les 28 de l’ Union européenne. La norme mondiale, c’est donc la souveraineté.
            L’économie française n’a jamais été aussi mal que depuis que nous sommes dans l’ UE.


            En Suisse, la finance n’est pas l’économie majoritaire, c’est 10 % du PIB, elle a une industrie et une agriculture, et surtout elle a sa souveraineté monétaire, et elle n’est pas dans l’ UE.
            Chômage en Suisse : 3%.

          • bakerstreet bakerstreet 6 janvier 2016 17:54

            @Fergus
            Bien vu Fergus. Inutile d’être trop cruel, et de rappeler la position des suisses pendant la dernière guerre, et l’argent nazi planqué dans les coffres. Ce n’est pas pour rien que l’allemagne n’a pas envahi ce pays, soit disant « neutre », tout comme la suède....Il faut remettre les montres à l’heure,comme on dit....L’histoire de la suisse est basée sur l’opportunisme. Pays très pauvre au moyen age, elle verra sa fortune assurée par le biais de ses mercenaires, dont les derniers avatars sont les gardes suisses du vatican, très bien payés d’ailleurs....Les suisses, dont Guillaume Tell reste le héros, ont ainsi développé l’art de la guerre, pour en faire bénéfice sur le terrain des autres ; ce ne seront pas les seuls me direz vous qui entretiendront le filon. Ces soldats en tout cas, bien formés, redoutables car cruels et sans merci, seront très recherchés par les armées européennes. Leurs habits étaient souvent chamarés, comme un peu justement les garde suisse, mais en plus vulgaire et effrayant, afin d’être reconnu et de tétaniser l’adversaire, une vieillie technique la aussi. Une figure humaine était souvent peinte dans leur dos, pour montrer qu’ils étaient partout. Big broher guerrier !...La grande fortune de la suisse se construira sur le secret des banques, mis un peu à mal en ce moment par les exigences américaines, et l’irritation croissante des états, face à des techniques d’escroquerie proposés par les banques aux riches étrangers, et proposés par des VRP, sur le sol français.....Toutes les fortunes ne se font pas défiscaliser par les machines à laver suisse, il y a aussi Monaco....Cela n’empêchera pas l’indignation de notre Johnny national suisse, regrettant de ne pas être plus jeune pour aller combattre Daesh. On s’étonne que la glace fonde...mais qu’en est il du chocolat... ?..Un furieux nationalisme et une aversion de l’étranger, surtout pauvre, fleurit dans ce pays, de plus en plus replié sur lui même, à la bonne faveur de sa monnaie. Mais les temps tournent, et des horloges imprévues risquent de bousculer la donne, et les fromages empilés.


          • Legestr glaz Ar zen 6 janvier 2016 21:47

            @Fergus

            Vous êtes bête à manger du foin ! « Cela ne les pas empêchés d’intégrer l’UE. » Mais ils sont neutres, donc, cela ne pose aucun problème d’alignement derrière les Etats Unis. L’article 42 du TUE s’impose à tous les Etats membres. La politique de sécurité et la politique étangère de l’UE sont à la remorque de celles des Etats Unis. Vous avez toutes les preuves sous les yeux. Fini le discours de Dominique de Villepinte concernant la guerre en Irak. Serrez les rangs, je ne veux voir qu’une seule tête ! Lorsqu’on a la prétention de poster un article sur AV il faut le penser avec des sources. Vous n’en avez guère. Mais le plus affligeant c’est que vous êtes un esprit borné. Vous n’arrivez pas à mettre en perspective ce que la très grande majorité des intervenants sur ce fil vous écrivent. Vous défendez, une fois pour toute, votre position de départ, contre vents et marées, quitte à passer pour un imbécile. Vous avez ce que vous méritez. Seuls les imbéciles ne changent pas d’avis. Il y a beaucoup d’informations qui vous ont été livrées au cours de ce fil. Vous n’en avez cure. C’est bien un aveu de faiblesse intellectuelle de votre part. Soit vous avez l’intelligence d’examiner ce que l’on vous met sous les yeux, et cela n’a jamais tué personne, soit vous persister dans votre obscurantisme. Ce qui me désole c’est que des gens comme vous, sans nuance, invitent d’autres à voter pour des vendus, des traitres à la patrie. Vous êtes complice d’association de malfaiteurs. Vous détester la France et vous la voulez soumise à l’hégémonie américaine. Vous n’en avez rien à faire de la juste répartition des richesses puisque vous prônez une Union Européenne qui ne peut, à terme, que ruiner notre pays et ses habitants. Toutes les conquêtes sociales de nos parents et grands parents s’envolent et disparaissent devant l’avidité de ces vautours qui ont organisé un vaste marché de 500.000.000 d’habitants qu’ils peuvent piller comme bon leur semble. C’est absolument épouvantable.


          • Legestr glaz Ar zen 6 janvier 2016 22:06

            @bakerstreet

            Vous oubliez toutes les guerres coloniales qu’ont menées les Suisses. Tous les conflits qu’ils ont déclenchés pour des motifs futiles. Bien vu bakerstreet ! C’est curieux, vous n’avez pas cité « luxembourg » comme marque de machine à laver, ni « Pays Bas », ni « Irlande ». Votre catalogue n’était pas complet ! Quant aux artistes et sportifs établis en Suisse, vous ignorez qu’ils paient des impôts sur les revenus selon les règles fiscales suisses. Tout ça est parfaitement limpide. Un peu comme le luxkeaks d’ailleurs. Vous pouvez également reprocher aux Suisses de ne payez que 40 francs par année pour l’utilisation annuelle de leurs autoroutes. C’est vraiment dégueulasse et vous ne le dénoncez même pas ! Les techniques bancaires pratiquées en Suisse sont exactement les mêmes que celles pratiquées en France. Vous devez l’ignorer. Et bien non, la grande fortune de la Suisse ne s’est pas contruite à travers les banques. Vous mordez à pleine dent dans la légende urbaine. Rappelez moi un peu ce qu’est la légion étrangère ? Les pauvres en Suisse perçoivent des subsides bien supérieurs à ceux distribués en France. Et toc.


          • bakerstreet bakerstreet 7 janvier 2016 00:55

            @Ar zen
            C’est vrai, s’il faut être exhaustif, je me lance dans un truc aussi épais que guerre et paix, ou plutôt Guerre et profit. Vous pouvez mettre pas mal de paradis fiscaux exotiques sur la liste aussi. L’opportunisme fiscal a fait des ravages partout dans le monde. Si je suis critique sur la suisse, ça ne m’empêche pas d’être critique sur l’impérialisme français à d’autres niveaux. Curieuse défense du territoire et des limites de la critique quelque peu chauvine et partisane que vous défendez là, qui commencerait à la frontière. Je crois que vous me prenez pour un imbécile avec votre exemple benoîtement énoncé comme un bon samaritain. Si les milliardaires français sans scrupules vont en suisse, ce n’est pas pour la vue sur le Léman, mais pour la bonne raison, que s’il paient des taxes et impôts en suisse, ceux ci seront inférieurs, à ce qu’ils auraient payé en France. C’est ce qu’on appeler du dumping fiscal. Les states sont clairs à ce sujet pour leurs ressortissants, ceux ci paieront leurs impôts aux USA, quel que soit le lieu de leur résidence. Une idée à appliquer en urgence, mais je pense que certains décideurs, style Cahuzac, ne doivent pas très pressés. 

            Que veut dire votre ’toc" ? ...Le balancier d’une vieille breloque ! La qualité de vie et la conception du bonheur, ne sont pas pour moi liés au PIB. Vous semblez pensez que le système de balancier suisse est le meilleur de la terre. Je vous le laisse, n’ayant aucune envie de faire un match comparatif des plus belles vues, des plus gros escrocs, des meilleures opportunités. Le mieux est l’ennemi du bien, comme on dit. Je suis très bien dans mon petit coin de Bretagne face à la mer. Mais le Léman n’est pas mal non plus je l’admet. Du reste je me fout de ces histoires de frontières, et suis plus sensible aux pays. Pays de mer, pays de forêts. pays de montagnes. J’ai vécu assez dans les alpes pour me faire une idée des gens qui y vivent. Il y a quelques écrivains suisses que j’admire assez ; Ramuz et Nicolas Bouvier, et puis Ella Maillard et Anne Marie Schwarzenbach, des écrivains voyageurs. Voilà ce qui m’intéresse ! Le mieux en tout est de trouver ce qui nous uni que ce qui nous diffère. 

          • Legestr glaz Ar zen 7 janvier 2016 09:20

            @bakerstreet

            Merci pour votre réponse Bakerstreet. Je voulais simplement attirer votre attention qu’il n ’était pas utile de tirer à boulets rouges sur la Suisse en écartant les autres. Ceux qui ont été à l’origine de guerres d’appropriation, de guerres coloniales et de l’esclavagisme par exemple. Les milliardaires qui viennent en Suisse, ne viennent, c’est vrai, pas pour le grand air. Mais, pour payer des impôts en Suisse, il faut remplir certaines conditions. Il faut y séjourner plus de 183 jours par année. La législation fiscale suisse est parfaitement claire. Il suffit à la France de s’aligner sur celle ci pour conserver ses milliardaires. Ce n’est pas du « dumping fiscal ». La Suisse n’est pas associée de ce point de vue avec les pays de l’UE. Les transferts de capitaux ne peuvent pas se faire comme ils se font dans l’UE vers le Luxembourg les Pays Bas ou l’Irlande. Là, oui, il y a dumping fiscal. C’est d’ailleurs la possibilité offerte par les traités européens aux entreprises. En Union Européenne, grâce à l’article 63 du TFUE, tous les transferts de capitaux sont possibles. Les sièges des multinationales s’installent au Luxembourg ce qui leur permet d’échapper à l’impôt sur les sociétés en France. Donc, pour la Suisse, il ne s’agit pas de dumping fiscal. Soit vous vous y installer, et vous y payez des impôts, soit vous n’y êtes pas, et vous payez vos impôts ailleurs. C’est vrai que la notion des 183 jours + peut être contournée. Mais c’est quand même la règle.

            Je suis d’accord avec vous que chacun doit voir midi à sa porte et qu’il n’y a aucune raison de faire un match « qualité de vie » entre le Suisse et la France. Mais, puisque l’on parle politique,inévitablement revient sur le devant de la scène le fait que la Suisse est hors UE et la France dans l’UE. L’histoire d’être « trop petit pour survivre » est une belle escroquerie. C’est ce que je me tue à écrire à Fergus. Rien ne s’oppose à ce que des pays mettent en place des collaborations internationales, à 2 à 4 à 12 s’il le faut. En revanche, poser des règles économiques, qui tiennent lieu de constitution à 28 pays et qui, dès lors, s’imposent à eux contre vents et marées est un vrai suicide. Rien n’empêche la France de nouer des relations économiques avec les pays de son choix. Aujourd’hui s’est impossible. C’est simplement la réalité que nous vivons. Si on parle de la Suisse, ou de la Norvège, c’est parce que ces deux pays sont hors UE sur le continent européen. Les partisans de l’UE sont bien ennuyés parce qu’ils constatent que ces deux pays ne sont vraiment pas à l’agonie. Ceci dérange considérablement. Des pays européens qui réussissent en dehors de l’UE, c’est une anomalie. Parce que l’UE c’est « la solution ». Alors il s’agit de trouver des arguments discriminants contre ces pays. Pour la Suisse il suffit de dire que c’est grace à l’évasion fiscale et à ses banques qu’elle peut s’en sortir. Pourtant les chiffres sont connus. Le secteur bancaire participe pour 9% au PIB de la Suisse. En comparaison le secteur bancaire en France participe, quant à lui, à 5% du PIB. Voilà les chiffres. Mais les tenants de l’UE, celle qui devait apporter le plein emploi et la croissance, veulent absolument dénigrer cette réussite qui ne profite pas à leur propagande. Une chose est certaine : l’UE est la zone économique de monde à la plus faible croissance. Les pays comme la Norvège et la Suisse, hors UE, réussissent mieux que les 28. Dans l’UE, les pays hors zone euro réussissent mieux que les pays ayant adopté cette monnaie. L’Union Européenne n’était pas une mauvaise idée en soi. Il aurait fallu des harmonisations fiscales, sociales et salariales. Cela n’a pas été fait et c’était voulu. Aujourd’hui tout le monde fait le constat que l’UE ne fonctionne pas. Tout le monde veut « une autre Europe ». Tout le monde veut « renégocier » les traités. Mais c’est une chimère. Le projet européen a été conçu sur du très long terme, pour ouvrir un marché économique aux multinationales, en oubliant les peuples. Cela a été fait exprès. Des règles économiques immuables sont contenus dans les traités. Ceux ci font office de « constitution » de l’UE. Les traités aujourd’hui ne peuvent plus être modifiés. Les intérêts antagonistes des 28 pays font qu’une unanimité ne pourra jamais être trouvée. Des gens comme Fergus, pensent qu’un nouveau pouvoir en France, tout en restant dans l’UE, peut amener du changement. Je lui ai dit qu’il était naif, et c’est un euphémisme. Il refuse d’admettre qu’il n’y a aucune politique économique en dehors des traités. Les règles économiques de l’UE sont inscrites dans ces traités et l’article 55 de la constitution nous demande de respecter ces traités et ces règles. Fergus refuse de voir l’emprise des USA sur l’UE. Il est dans la propagande et non dans l’analyse. Il veut croire à son rêve, il se laisse berner ou alors il est un agent du système. Il ne met jamais rien en perspective. Pour le « toc », c’était enfantin, un trop plein de rancoeur à l’égard de Fergus qui nous sert une propagande éhontée. Il n’est jamais dans la réflexion et nous vend son « idée politique » sans aucun discernement. J’espère ne pas vous avoir blessé. Si c’est la cas, mille excuses. Vous aurez compris que mon but ce n’est pas de flatter la Suisse. Ce pays a des défauts majeurs, je suis d’accord. Mais le fustiger dans le but unique de le discréditer au regard de l’UE, c’est vraiment navrant. Merci pour votre conclusion. Je la partage.


          • ecophilopat 7 janvier 2016 10:13

            @Fergus

            Encore une fois, ni la Norvège, ni la Suisse ne sont des contre-exemples de l’UE, les raisons de leur maintien hors de l’Union étant directement liées à leur PIB par habitant, et pas autre chose ! diminuez ce PIB de moitié, et vous les verrez adhérer !

            Je crois que vous vous êtes trompé, vous avez je pense voulu dire « faites les adhérer et vous verrez leur PIB diminuer de moitié »  smiley


          • Legestr glaz Ar zen 7 janvier 2016 12:50

            @ecophilopat

            L’oeuf ou la poule ? C’est parce que la Norvège et la Suisse sont en dehors de l’UE que leur PIB est ce qu’il est ou bien que leur PIB ne serait pas ce qu’il est s’ils étaient dans l’UE ?


          • bakerstreet bakerstreet 7 janvier 2016 17:56

            @Ar zen
            Merci pour votre réponse. Ce « ar », qui en breton veut dire « le » aurait il un lien avec le pays bigouden ?


          • Fergus Fergus 7 janvier 2016 18:57

            Bonsoir, bakerstreet

            « Ar zen » veut dire « l’homme » en breton. De « ar » qui est en effet l’article, et « den » qui signifie « homme », ce nom mutant en « zen » derrière l’article comme de nombreux autres noms bretons, à l’image de « Ar vor » (la mer), « vor » étant la mutation de « mor ».

            Et ce n’est pas spécifique au pays bigouden (j’y ai une sœur), mais à toute la Bretagne où se parle le breton unifié.


          • bakerstreet bakerstreet 7 janvier 2016 19:36

            @Fergus
            Ar , an, al tout dépend effectivement de la déclinaison. Je faisais court, et utilisait le pays bigouden en exemple, car c’est la région la plus parlante pour l’étranger. A tort surement, car il n’y a pas de pays plus breton ou moins breton, et même le gallo est tout aussi respectable. Les signes du breton le plus ancien serait d’ailleurs partagé avec le pays vannetais ; car pour le linguiste il est avec le leonard, le plus archaïque, pour sa syntaxe, et sa morphologie. Le gallois, langue des émigrants du sixième siècle, en est très proche et c’est assez troublant de le constater encore quand vous allez la bas


          • Fergus Fergus 7 janvier 2016 20:05

            @ bakerstreet

            Il y a effet de nombreuses similitudes entre le breton, l’irlandais, le gallois et l’écossais, mais elles ne sont pas toujours faciles à déceler du fait des systèmes orthographiques très différents, et c’est encore pire à ;l’oral avec les prononciations. Cela ne rend ces langues que plus intéressantes à mes yeux, moi qui suis particulièrement motivé par la compréhension de la toponymie.

            Pour ce qui est du gallo, sincèrement, je ne le considère pas comme une langue, mais comme un dialecte de langue d’oïl.
             


          • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 7 janvier 2016 20:41

            @Fergus

            « Pour ce qui est du gallo, sincèrement, je ne le considère pas comme une langue, mais comme un dialecte de langue d’oïl. »

            Ce qui n’est pas faux puisque le gallo est roman, alors que le breton, lui, est celtique.

            Cordialement 

            Thierry Saladin

          • Legestr glaz Ar zen 7 janvier 2016 20:52

            @bakerstreet

            En plein dans le mille. La pointe du pays bigouden, un concentré de Bretagne, le seul endroit où l’on trouve de longues plages de sable blanc associées à d’immenses rochers où la mer en furie se fracasse, des ports de pêches, sardines et langoustines. Mais aussi des berniques, des bigorneaux, des palourdes, des praires, des tellines, des étrilles, des ormeaux et.... des pouces-pieds !


          • bakerstreet bakerstreet 7 janvier 2016 20:54

            @Fergus
            Je comprend votre propos, pourtant le danger existe, dans la hiérarchisation des langues, certaines vues comme plus pures, plus originales, de permettre d’exclure ce qui serait secondaire, et de se trouver ainsi le lendemain menacé par la même opprobre. 

            Le miel de la vie, c’est d’entretenir la complexité du monde, et les patois, comme le gallo, entretenaient dans les marches de bretagne, une déclinaison des deux languages, qu’on retrouve aussi dans les lentes déclinaisons de l’architecture, qui font que les pays se fondent d’aquarelle, et qu’on a du mal à les délimiter, au delà des cartes de géographes. Le breton a été jusqu’à saint hilaire l’Harcouet, nom évocateur, et jusqu’aux portes de Nantes. Il en est resté des usages, tout comme quand on se rend à Belle ile certaines expressions des acadiens sont toujours présentes, car beaucoup furent ramenés sur cette ile, après ce qu’on nomma « le grand dérangement ».
            En normandie, fleurissent encore beaucoup de toponymie nordique, issus des vikings, ainsi tout ce qui sonne en Hoc, en Ec, comme Orbec, ou Tocqueville, de même Hanq comme anquetil...Beaucoup d’osmond aussi très révélateur. 
            Je tire un peu des bords avec tout ça, mais finalement tout n’est que prétexte, comme dans la discutions, à faire des arborescences. 

          • Legestr glaz Ar zen 7 janvier 2016 21:28

            @Fergus

            En lien, l’origine de « Ar zent » avec un t. Par licence spéciale, et pour une raison bien particulière, j’ai supprimé le t. Il y a certes des mutations en langue bretonne mais jamais du « D » au « Z » ni l’inverse. Du « V » au « M » par exemple. Bien vu Fergus. « Ar » veut dire simplement « le », c’est l’article. Ar Bihan, francisé en Lebihan (Le petit) ; Ar bras, francisé en Lebras (le grand) et Ar pen du, francisé en Le pendu (la tête noire. Du coup, en français, sans la bonne prononciation, c’est pas drôle !). Le « Ar » effectivement n’est pas du tout spécifique au pays Bigouden puisque c’est simplement l’article « le ». Tous les noms de famille d’origine bretonne qui commencent par « Le » commençaient donc à l’origine, en langue bretonne par « Ar ». Pour conclure cet aparté : Ar zent = le saint !

            https://www.google.fr/search?q=bateau+Ar+zent&client=safari&hl=fr&biw=1024&bih=672&prmd=imsvn&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwijnrHTv5jKAhUKvBQKHdQHAcYQ_AUIBigB#imgrc=0OXEHJhF5ONpXM%3A


          • bakerstreet bakerstreet 7 janvier 2016 21:57

            @Ar zen
            Tout breton est peu chauvin de son pays, mais je pourrais vous parler de la splendeur de cette plage qui va de la presqu’île de Gaves, jusqu’à Quiberon, un bandeau d’une bonne vingtaine de kms. Des dunes à perte de vue, et un front de plage très sauvage. La ria d’Etel possède une lumière à nulle autre pareille. Jusqu’au pays, d’à coté c’est vrai, . 

            Les pouce pieds font toujours un peu le bonheur des Groisillons. Mais enfin cette pêche est maintenant interdite. Cette ile en face de Lorient est moins connue que Belle ile mais vaut le détour. Un seul regret. l’atlantique n’est pas près de retrouver la pureté du lac Léman. Rien à dire à ce niveau à la politique écologique qui a été mené pour retrouver une telle qualité, qui devrait servir de modèle.

          • Fergus Fergus 7 janvier 2016 23:01

            @ Ar zen

            Que l’origine de votre pseudo soit Ar zent, OK.

            Il n’empêche que « Ar zen » orthographié ainsi veut bien dire « l’homme », et que le D peut muter en Z. Cela, je l’ai appris en prenant des cours de breton avec un prof militant de Sturm ar Brezhoneg (et fiché à l’époque par les RG). Cette mutation est d’ailleurs aisément vérifiable dans un dictionnaire de breton. Pour ce qui est de « Braz », précédé de l’article, je l’orthographie « Ar vraz ». Idem pour « Bihan » qui devient « Ar vihan ». Reste le saint. Pour ce qui me concerne, je ne l’orthographie jamais « zent », mais soit « sent » ou « sant », toujours en conformité avec ce que j’ai appris. Cela dit, il y a quelques particularismes locaux.

            Bonne nuit.


          • Fergus Fergus 7 janvier 2016 23:12

            @ bakerstreet

            Elles sont très belles, ces plages du sud Morbihan, mais les plus belles de Bretagne ne sont pas là : elles sont, dans leurs écrins de granit, situées au nord du Finistère, et notamment sur la Côte des Légendes. Des merveilles de pureté et d’harmonie entre le sable et la roche. Foi... d’Auvergnat, tombé amoureux de cette Bretagne dont j’ai parcouru à pieds au fil des ans les 4/5e des 1600 km de côte ! smiley

            Bonne nuit.


          • Legestr glaz Ar zen 8 janvier 2016 07:28

            @Fergus

            Vous l’avez appris en consultant wikipédia. Voyez vous, je suis bretonnant. Je n’en tire strictement aucune gloire. Ce sont les évènements de ma vie qui ont voulu que je naisse dans un endroit paumé de Bretagne où, lorsque j’étais enfant, « tout le monde » parlait breton. Mes propres parents ont appris le Français à l’école. Mes grands parents parlaient le Français sous la torture. Mon grand père l’a appris, contraint et forcé, dans les tranchées à Verdun. Mon arrière grand mère, presque centenaire, que j’ai connue longtemps, ne connaissait pas un mot de Français. Ceci posé, Fergus, je n’ai jamais entendu un bretonnant dire « Ar zen » pour parler d’une homme. On dit toujours « Ar den » . Votre wikisource parle d’une mutation du D en Z mais cette mutation ne s’applique pas dans cette circonstance. Dans laquelle, j’en sais rien, je n’ai vraiment aucune exemple en tête. Vous oubliez aussi de préciser que le Breton n’était pas une seule langue, il y avait, comme partout dans le monde, en Italie et en Allemagne par exemple, des nuances, parfois de taille dans différents dialectes. Le Breton a donc été unifié. A titre d’exemple, mon père dans ses voyages martimes n’était pas en mesure de communiquer en Breton avec un Morbihanais. Avec un Nord Finistérien, oui, avec un gars des Côtes du Nord, oui. Une précision. Je n’ai pas appris à orthographier le Breton. Dans mon village, tout le monde le parlait, personne ne savait l’écrire. Donc, « Ar zen » pour dire « un homme », cela n’existe pas. Je ne connais, personnellement, aucun exemple où le « D » se mute en « Z ». Peut être en avez vous un à me proposer ? Je serais très intéressé de parfaire ma culture défaillante.


          • Fergus Fergus 8 janvier 2016 09:52

            @ Ar zen

            Ce que je connais du breton, je ne l’ai certainement pas appris par Wikipédia que je me garderais bien de consulter sur un tel sujet.

            Comme indiqué plus haut, je l’ai appris, d’une part de mes observations de la toponymie bretonne en quasiment toutes les contrées de la région, et d’autre part - et surtout - des cours suivis auprès d’un militant de Stourm ar Brezhoneg, cette association de défenseurs de la langue bretonne qui surchargeaient naguère les panneaux routiers écrits en français. Or, cet homme était un expert reconnu en breton, au point qu’il a participé à la tenue du stand de breton à Expolangues.

            Pour ce qui est de « Ar zen », le fait est que j’ai moi aussi le plus souvent entendu sous sa forme non mutée de « Ar den ». Cela dit, la mutation du D en Z est rare mais est bien notifiée dans les dictionnaires. D’où la supposition que j’ai émise initialement, le « t » de votre saint ayant disparu. Mais peut-être cette mutation ne s’applique-t-elle pas après l’article. Elle est en revanche présente dans la formulation « Fest-Noz da Zinan » pour indiquer un évènement musical « à Dinan », ville où j’habite depuis 3 ans. J’ai également trouvé dans un dictionnaire publié par Skol Vreizh la formulation « Ar dimezell zu », le D de « du » (noire) ayant ici muté en Z.

            Je sais parfaitement que le breton est composé de dialectes différents, toutefois pas aussi loin l’un de l’autre que le prétendent les vieux Léonards que je fréquentais lorsque je vivais à Morlaix, ou les non moins vieux Bigoudens ou Capistes qu’il m’arrive de rencontrer lorsque je rends visite à des parents installés à Plobannalec et Pont-Croix. C’est d’ailleurs pourquoi j’ai parlé de « breton unifié ». Pour ce qui est du Morbihan, le fait est que les différences sont plus importantes car on parle là plutôt le Vannetais qui est sensiblement différent du breton pratiqué en Basse-Bretagne et dans les Côtes d’Armor.

            Rassurez-vous, ma culture du breton est très modeste, n’étant évidemment pas bretonnant du fait de mes origines auvergnates. Mais le sujet m’intéresse tout particulièrement, d’où les hypothèses qu’il m’arrive d’émettre, comme ici avec « Ar zen ».

            Bonne journée.


          • bakerstreet bakerstreet 8 janvier 2016 15:08

            Je me contenterais pour ceux qui sont intéressés par le sujet, l’excellent bouquin de Mona Ozouf « composition française », qui raconte son histoire, celle de ses parents militants bretons, et son amour des deux langues, et des nuances. Beaucoup d’intelligence, une belle sensibilité, et de l’histoire, comme ça tout le monde trouve son compte. 

            Le bouquin de Jean Marie Duguignet, « mémoires d’un bas breton »retrouvé dans un grenier, par ses héritiers, plus d’un siècle après sa mort, vaut aussi le déplacement, dans le sens qu’il incarne ce que fut le quotidien d’un petit garçon de ferme, qui apprit à lire tout seul le français, et riche de cette matière, s’engagea dans l’armée, avant de revenir au pays, chargé d’age mais pas trop de raison. Une histoire qui est un peu celle de mon père, l’armée en moins. Mais la Bretagne fut longtemps le pays à la marge, celui que les peintres anglais venaient voir, identique à une Cornouailles disparue sous les effets de l’industrialisation. 
            Qui aurait pu se douter que la Bretagne, au seizième siècle fut une sorte de suisse, un miracle économique : Les voiles exportées, le commerce, et son activité portuaire, Anvers étant alors occupé au trois quart par des navires bretons. Penmarc’h était le premier port d’armement européen. Mais Louis 14, et son blocus économique et son impérialisme, qui allait lui mettre à dos la majeure partie de l’Europe, allait ruiner la France, et encore davantage la Bretagne. Dire qu’on continue à appeler ce type le roi soleil !

          • Fergus Fergus 8 janvier 2016 17:07

            @ bakerstreet

            Merci pour ces rappels et ces conseil de lecture, notamment des écrits de Mona Ozouf, une native de Lannilis dont les travaux sont toujours remarquables. Il est vrai qu’elle a été à bonne école en collaborant avec François Furet.

            A propos de Ozouf, ce nom est très présent dans le Cotentin. On le retrouve dans un excellent roman de Didier Decoin « Les Trois vies de Babe Ozouf », ou l’histoire de trois naufrageuses à des époques différentes dans le grandiose et sauvage cadre du nord-Cotentin : baie d’Ecalgrain, Nez de Jobourg, Nez de Voidries, cap de La Hague.


          • leypanou 5 janvier 2016 17:00

            Puisse la présidentielle de 2017 se dérouler sans Hollande ni Sarkozy : les Français valent mieux que ces deux graves erreurs de casting politique ! : erreur, F Hollande sera très probablement présent au 1er tour, car la formation bidon des 500 000 chômeurs y sera pour quelque chose plus les radiations massives (cf patdu49 sur les chiffres réels du chômage).

            Quant à Sarkozy, cela dépendra de la primaire à droite. Cela étant, si c’est A Juppé qui gagne, comme changement, on peut faire mieux. Aujourd’hui, Bilderberg a déjà choisi son candidat sauf changement imprévu (Juppé a été invité au dernier Bilderberg).

            Avec cette demande, la 2ème droite, i.e le PS et affiliés, a vraiment montré son vrai visage.

            Pour ceux qui croient que c’est pour protéger les Français, une petite lecture.


            • Fergus Fergus 5 janvier 2016 17:19

              Bonjour, leypanou

              Je crains en effet que Hollande ne jette pas l’éponge et se représente en 2017.

              Pour ce qui est de la droite, je ne crois pas à l’effet Bilderberg. Non qu’il n’agisse pas en sous-main, mais l’efficacité réelle de son influence n’a jamais été démontrée.


            • LEELOO Shaw42 5 janvier 2016 17:22

              @Fergus

              Salut Fergie - ;)

              Et Juppé t’en penses quoi ?


            • Fergus Fergus 5 janvier 2016 17:33

              Salut, Shaw42

              Juppé, c’est le type contre qui j’ai usé mes chaussures durant des semaines dans les manifestations de l’automne 1995.

              Juppé, c’est aussi le type contre qui j’ai souvent pesté lorsque j’étais parisien pour sa complicité avec les magouilles de Chirac.

              Juppé, c’est enfin un homme de droite qui, s’il est élu, appliquera sans faiblir une politique de droite décomplexée, sans doute sur les bases qu’il a dessinées ce matin sur Europe 1.

              Mais Juppé, c’est également le type pour lequel j’irai voter sans hésitation lors de la primaire de droite pour barrer la route à Sarkozy s’il est encore dans la course. Et cela pour une raison simple : Juppé a de réelles convictions politiques, alors que Sarkozy n’est qu’un voyou soucieux de lui-même et motivé par un esprit revanchard.


            • LEELOO Shaw42 5 janvier 2016 17:39

              @Fergie

              Tout à fait d’accord,

              mais faut bien un pantin à l’Elysée, pour assurer les formes .. et ses arrières.

              Et si le Présidenté on l’élisait ici même, et que Juju la tarlouze (aka Quiche Squaw) venait à prendre le rôle officiel de bouffon du Roi ?

              T’en pense quoi de ça ?


            • Trelawney Trelawney 5 janvier 2016 17:40

              @leypanou En quoi consiste la formation de ces 500 000 chômeurs ? A les apprendre à se lever plus tôt le matin ?


            • Fergus Fergus 5 janvier 2016 17:44

              @ Shaw42

              « Juju la tarlouze (aka Quiche Squaw) »

              Que dois-je comprendre ?


            • LEELOO Shaw42 5 janvier 2016 17:48

              @Fergie

              Tout à fait Thierry,

              et je te fais confiance pour aller vérifier sur mon Twitter @shawford que je suis, pour ma part, allé lui déclarer ma « flamme » officiellement sur son compte officiel


            • Laulau Laulau 5 janvier 2016 17:49

              @Fergus
              c’est le type contre qui j’ai usé mes chaussures durant des semaines dans les manifestations de l’automne 1995.

              « C’était au siècle précèdent, c’est vrai. Mais comme Hollande l’a repoussée à 66 ans ça ferait presque de Juppé un gauchiste ».

              Dixit Mélenchon

              Personnellement, si comme je le crains le ps parvient à empêcher une candidature de gauche au premier tour, je voterai « utile », i.e. Juppé dès ce premier tour. Après tout, c’est bien lui qui a la meilleure chance pour « barrer la route » au FN, non ?


            • Fergus Fergus 5 janvier 2016 17:56

              @ Shaw42

              Désolé, mais je ne vais jamais ni sur twitter, ni sur Facebook. smiley


            • LEELOO Shaw42 5 janvier 2016 17:58

              @Fergie

              Youhou Fergie t’es toujours là ?


            • Fergus Fergus 5 janvier 2016 17:58

              Bonjour, Laulau

              Oui, je comprends cela. Personnellement, je n’ai pas encore d’avis arrêté sur le sujet.


            • LEELOO Shaw42 5 janvier 2016 17:59

              T’as vu je t’ai pas envoyé la dOlorean, chui cool hein smiley

              Il te reste à répondre sur le fond de la proposition tout au moins alors.


            • LEELOO Shaw42 5 janvier 2016 18:00

              @Fergus

              ou alors je vais en déduire que tu sens un peu trop de chez un peu trop le merluchon :->


            • colere48 colere48 5 janvier 2016 18:10

              @Fergus

              Amen ! on ne peut mieux définir les choix qui nous attendent !


            • riorim riorim 5 janvier 2016 18:44

              @Fergus

              Que ce soit Juppé, ou un autre, tant que notre constitution est gérée par les gouvernants, nous allons droit dans le mur. Une constitution doit être avant tout un garde fou qui protège le peuple des abus de leurs élus. C’est à nous de la demander massivement et de l’écrire en collégialité, puis à la faire accepter par référendum. Au travail


            • devphil30 devphil30 5 janvier 2016 20:52

              @leypanou


              Un changement de casting pour faire croire que lui président fera comme ça , que lui président combattra la finance , les injustices , le chômage , la dette etc ..... 

              Merci nous avons donner droite - gauche , droite gauche 

              Ca ressemble à la cadence du pas militaire ....

              Tiens , j’aime bien ma métaphore qui exprime notre embrigadement dans une marche non maitrisable dirigé par des gouvernants non voulu dont on nous force les noms depuis des décennies.

              Philippe

            • lloreen 6 janvier 2016 10:34

              @Fergus
              "Pour ce qui est de la droite, je ne crois pas à l’effet Bilderberg. Non qu’il n’agisse pas en sous-main, mais l’efficacité réelle de son influence n’a jamais été démontrée.« 
              Gauche, droite, extrême, modérée...ne sont que des mots. La meilleure preuve en est que tous les politiciens qui comptent appartiennent à des réseaux.
              Le Bilderberg en est un , il y en a plein d’ autres et tous sont interconnectés. Il y a des études qui le prouvent noir sur blanc.
              Hollande, Juppé sont inféodés à la FAF et sont les young leaders peu importe leur étiquette politique qui a pour seul but de créer des fausses oppositions de façade.

              De »young leaders" de la banque Rothschild
              Montebourg et Hollande et bien d’autres, sont eux, des « young leaders » de la French American Foundation (FAF)

              "Dans le gouvernement Hollande les Young Leaders membres de la FAF sont : François Hollande, Pierre Moscovici, Marisol Touraine, Aquilino Morelle, Arnaud Montebourg et Najat Vallaud-Belkacem [1]. Dans le gouvernement Sarkozy il s’agissait de : Alain Juppé, Valérie Pécresse, Nathalie Kosciusko-Morizet, Laurent Wauquiez, Jeannette Bougrab… Qu’on le veuille ou non ça crée des liens et cela explique aussi, en partie, pourquoi l’UMP et le PS font pratiquement la même politique ! Et la banque Lazard ? Me direz-vous… et bien elle finance la FAF (French American Foundation)" (allainconny – 09/2012)

              "À la lecture des noms composant le groupe des généreux donateurs et dirigeants, on peut se dire que des raisons bien matérielles et idéologiques doivent agiter les esprits de la FAF.
              En effet sans tous les nommer, on y trouve Franck Carlucci du groupe Carlyle ; David Rockefeller , ancien président du CFR et fondateur de la Trilatérale" (source)

              Pierre Moscovici (également « young leader de la FAF », a lui même participer au dossier de la Banque Lazard : « Pierre Moscovici réfute tout mélange des genres dans le choix de la banque Lazard comme conseil pour la future banque publique d’investissement » (Le Point – 02/09/2012)

              Dans la liste des Young Leaders depuis 1981 (source), on trouve :

              • Arnaud Montebourg (2000)
              • Pierre Albouy (2003) – Banque Rothschild
              • Philippe Auberger (1989) – Banque de France
              • Nicolas Bazire (1998)
              • Najat Belkacem (2006)
              • Michel Bon (1981)
              • Henri de Castries (1994) – Groupe Axa / Président du Bilderberg)
              • Emmanuel Chain (1999)
              • Michel Combes (1998)
              • Matthieu Croissandeau (2002)
              • Jean-Marie Colombani (1983)
              • Loraine Donnedieu de Vabres (2000)
              • Louis Dreyfus (2005)
              • Nicolas Dupont-Aignan (2001)
              • Hakim El Karoui (2007) Banque Rothschild
              • Bernard Guetta (1981)
              • François Henrot (1981) Banque Rothschild
              • François Hollande (1996)
              • Laurent Joffrin (1994) Libération (Journal d’Edouard Rothschild)
              • Alain Juppé (1981)
              • Sylvie Kauffmann (1998)
              • David Kessler (1999) France Culture
              • Nathalie Kosciusko-Morizet (2005)
              • Bruno Lafont (1989)
              • François Léotard (1981)
              • Caroline de Margerie (1994)
              • Gilles de Margerie (1989) Crédit Agricole
              • Pierre Mariani (1995) BNP Paribas
              • Alain Mérieux (1982)
              • Alain Minc (1981)
              • Arnaud Montebourg (2000)
              • Pierre Moscovici (1996)
              • Christine Ockrent (1983) (Bilderberg 2007, 2008)
              • Valérie Pecresse (2002)
              • Matthieu Pigasse (2005) Banque Lazard
              • Eric Raoult (1994)
              • Laurent Wauquiez (2006)
              • etc…

              "Le Siècle est une filiale du club de Bilderberg, La French American Foundation est de son côté une filiale du Council on Foreign Relations , dont le programme 2008 – 2013 est connu sous le nom de « Nouvel Ordre Mondial ». (source)

              "La FAF doit son origine aux actions de trois éminents États-Uniens : James G. Lowenstein, membre entre autres du Council on Foreign Relations (le CFR) où s’élabore la politique étrangère des États-Unis et dont l’équivalent britannique est le Royal Institute of International Affairs (RIIA dit Chatham House) ; James Chace, directeur de la rédaction de Foreign Affairs, revue du CFR et de Nicholas Wahl, professeur de science politique et fin connaisseur de la classe dirigeante française lui permettant des contacts en particulier avec le général de Gaulle et Michel Debré .

              Dans les années 1970, les trois hommes mirent en commun leurs réseaux français dans le monde politique, économique, ainsi que dans la presse et le milieu universitaire. Parmi leurs relais on trouvait Olivier Chevrillon, (l’un des fondateurs de la revue Le Point), Pierre Jouven (président de Péchiney), Jean-Louis Gergorin (futur membre du comité exécutif d’EADS) et Thierry de Montbrial (futur président de l’Institut français des relations internationales, l’IFRI, qui co-dirigeait à l’époque le Centre d’analyse et de prévision du ministère des Affaires étrangères). Ensemble, ils obtinrent l’appui officiel du président de la République Valéry Giscard d’Estaing. Ce dernier annonça – en accord avec son homologue états-unien Gerald Ford et le secrétaire d’État Henry Kissinger – la création d’une double fondation franco-américaine, lors d’un dîner à l’ambassade de France à Washington, le 18 mai 1976.(…)" (Pierre Hillard pour Voltairenet.orgsource)


              By : user on mars 30, 2013
              at 1:14

              Répondre

              « Les Français l’ignorent : les think tanks sont le pouvoir ! » (Pierre Hillard – bvoltaire)


            • Legestr glaz Ar zen 6 janvier 2016 11:10

              @Fergus

              Faut sortir de la caverne Fergus. Sortez donc prendre l’air et prendre un peu de hauteur et de recul. Vous avez un vision dépassée de la politique. Je vous le dis, nos gouvernants ne décident de rien, tout est contenu, au plan économique, dans les traités européens que la France, quel que soit son président et la couleur de son assemblée, doit appliquer. Les « visions » politiques des uns et des autres ne pèsent rien face au contenu des traités. Vous pouvez trouver ces traités dans le commerce et commencer à les lire. Il me semble que vous avez fait l’impasse sur ceux ci pour dire des énormités comme vous le faîtes !


            • Fergus Fergus 6 janvier 2016 12:00

              Bonjour, Ar zen

              « tout est contenu, au plan économique, dans les traités européens que la France, quel que soit son président et la couleur de son assemblée, doit appliquer. »

              Je crois que vous faites une erreur d’analyse : tout est décidé dans les traités européens que nos dirigeants veulent voir appliquer ! Raison pour laquelle, que ce soit Sarkozy ou Hollande, nos présidents successifs sont partie prenante des orientations de la politique continentale décidées en Conseil européen.

              Car ne vous faites pas d’illusions : hors de l’UE, ces caciques politiques mèneraient exactement le même type de politique. Ce ne sont pas les institutions qu’il faut changer, mais les responsables politiques !


            • Legestr glaz Ar zen 6 janvier 2016 13:03

              @Fergus

              C’est bien à travers votre réponse naïve que je mesure vos connaissances du fonctionnement de l’UE. Que savez vous de celui-ci ? Vous êtes vous arrêté sur les articles ? Vous dîtes que « je fais un erreur d’analyse ». Tout me porte à croire que vous n’avez jamais lu les traités européens. Est-ce le cas ? Des règles économiques immuables sont contenues dans les traités. C’est terrible d’avoir à échanger avec quelqu’un qui, visiblement, donne son avis sur quelque chose dont il ne connait pas le fonctionnement. Avec une parfaite ingénuosité vous écrivez « les orientations de politique continentale décidées au conseil européen ». Vous avez des peaux de saucisson devant les yeux. Ce sont des gens comme vous qui poussez le pays à la ruine. Vous vous prononcez sur quelque chose que vous ne maitrisez pas. Quelle indécence. Comme un parfait perroquet vous répétez ce que les « merdias » claironne à longueur de semaines et d’années. Avez vous finalement pris le temps de lire l’article 42 du TUE, vous savez celui que le conseil européen peut décider de ne pas suivre. Alors si vous preniez le temps de lire les traités vous constateriez que des règles économiques y figurent. Ces règles sont incontournables. Conseil européen ou pas. Vous vous bercez d’illusions. Vous n’avez même pas l’honnêteté intellectuelle de vous arrêtez un instant, de réfléchir, et de vous dire que, finalement, vous n’y connaissez strictement rien au fonctionnement de l’UE. Il est facile de le voir à l’aune de ce que vous écrivez. Voyez vous, si un parti politique arrivait au pouvoir en proposant dans son programme de donner sa puissance au peuple à travers le seul outil dont il dispose, à savoir sa constitution, cela changerait bien des choses. Les « caciques » comme vous l’écrivez ne pourraient pas conduire les politiques qu’ils souhaiteraient mener. Suppression de la procédure du congrès inscrit dans la constitution. Celle-ci ne pourra alors n’être modifiée que par le peuple. Initiative populaire inscrite dans la constitution. Le peuple, pourra, à tout moment, apporter les changements qu’il juge nécessaire à sa constitution. Le référendum, inscrit dans la constitution, permettra au peuple de dénoncer et d’annuler toutes les lois qu’il jugera scélérates. Ceci s’appelle une démocratie directe. Ceci en place, permettez moi de vous dire que les caciques seront un peu plus gênés aux entournures. Vous avez, effectivement, une vision passéiste de la politique. Place aujourd’hui à la démocratie directe.


            • Fergus Fergus 6 janvier 2016 13:48

              @ Ar Zen La démocratie directe est une illusion dans un pays soumis à tant de textes constitutionnels et législatifs complexes, sans compter les traités internationaux et les obligations qui s’y attachent. En revanche, il est possible d’améliorer l’existant, et c’est dans ce sens que j’ai rédigé récemment un article intitulé 8 propositions pour améliorer la vie politique. Vous pourriez notamment y constater que je mentionne évidemment le référendum d’initiative populaire comme l’un des éléments importants d’un meilleur fonctionnement de nos institutions. Pour le reste, oui, je connais les traités, du moins pour leurs aspects essentiels. Et pour ce qui est des « peaux de saucisson », je m’en accommode fort bien ! smiley


            • Legestr glaz Ar zen 6 janvier 2016 16:55

              @Fergus

              Encore une fois : quelles sont les conditions de faisabilité de ce que vous proposez ? À travers quel processus ? Le yaka, fokon" ne fonctionne pas, le savez vous ? Le seul point sur lequel vous devez vous arrêter c’est : quelles sont les conditions de faisabilité. Vous ne le faîtes pas ! Vous êtes dans l’incantation !


            • Legestr glaz Ar zen 6 janvier 2016 22:20

              @riorim

              D’accord avec vous. Il y a bien un parti politique qui propose la suppression de la procédure dite du congrès. Il y a bien un parti politique qui propose d’inscrire dans la constitution le référendum nécessaire à la contestation par le peuple des lois qu’il juge scélérates. Il y a bien un parti politique qui propose d’inscrire dans la constitution la puissance du peuple en y intégrant l’initiative populaire destinée à modifier tout ou partie de la constitution. Le saviez vous ?


            • LEELOO Shaw42 6 janvier 2016 22:24

              @Art pas Zen

              Est ce une déclaration de guerre en bonnes et dues formes lancée à tous les buddys « convertis » except la UPR/Fifi family ?


            • Legestr glaz Ar zen 7 janvier 2016 09:56

              @Shaw42

              J’ai lancé un avis de recherche. Je recherche un parti politique qui voudrait bien faire inscrire dans la constitution la puissance du peuple. Un peu comme cela c’est passé en Islande. Un parti politique a proposé dans son programme de gouvernement qu’il appelerait à former une constituante. Il a été élu, il a tenu parole. La consituante a été mise en place. Pour la puissance du peuple il s’agit d’abord de supprimer la procédure dite du congrès. Ensuite il faut que l’ensemble du peuple de France soit en mesure, à travers une initiative populaire, de proposer le changement, partiel ou total, de la constitution. La possibilité est donc ouverte d’une constituante. Voilà donc ce que je recherche, avant tout, dans le programme politique des partis en France. Je m’en moque des modèles de société, je m’en moque des modèles sociaux, je m’en moque des modèles économiques. Le point principal c’est la puissance donnée au peuple. Après, tout le reste suit, vraiment tout. Si le peuple se plante dans ses choix, il en assume les conséquences et il rectifie la barre. C’est pas bien compliqué. Au lieu de cela se sont nos représentants qui, une fois élus, prennent toute les décisions au nom du peuple sans que celui n’ait plus jamais son mot à dire. Je suis conscient que la politique c’est la recherche du pouvoir, pour le pouvoir. Ne pas le partager avec le peuple est une priorité. Alors, les partis politiques que ne proposent pas de donner sa puissance au peuple à travers la constitution, qui est sa « seule » arme, alors tous ceux-ci sont des traites au peuple. Jai combien dans mon interro ? P.S : il se trouve qu’il existe un parti qui le propose, voilà tout.


            • LEELOO Shaw42 7 janvier 2016 10:14

              @Art Zen

              Tout d’abord merci pour vous être adressé à moi de manière courtoise et argumentée, c’est pas tous les jours que ça se passe ainsi dans cette agora.

              Ensuite pour vous répondre je vais essayer d’aller droit au but et d’être le plus succint possible comme vous m’invitez à donner mon point de vue qui n’engage que moi :
              - 1 AV n’est pas (encore smiley ? ) l’Assemblée Nationale ou ça se saurait (quoi que, qui se cache vraiment derrière chaque avatar ? smiley )
              - 2 Si on veut enfin se poser les bonnes questions, trouver la bonne méthode de dialogue et de mise en forme de propositions et le bon tempo pour se faire, tous les ingrédients sont bel et bien réunis ici si on s’en tient aux présidentielles
              - 3 il n’y aurait rien à changer sauf une seule petite chose (trouver un plus petit dénominateur commun, qui connaisse l’identité réelle respective de chacun et soit garant du maintien total de cet anynomat)
              - 4 on peut carrément ainsi trouver un candidat unique pour la prochaine présidentielle, déterminé par consensus unanime de les toutes parties ici présentes
              - 5 cela n’exclut en rien la souveraineté totale du peuple dès lors que celui ci s’attèle au niveau de chaque citoyen à la rédaction d’une constitution ayant bel et bien pour objet et contenu de contrôler étroitement tous les postes de pouvoirs de la République (toutes les propositions et actions tels que les ateliers constituants déjà engagés en ce sens sous l’autorité morale d’E CHOUARD me semblant être exactement ce qu’il faut faire)

              ouali :

              PS : mon candidat préféré à ce jour pour les Présidentielles, c’est Renaud BOUCHARD smiley


            • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 7 janvier 2016 11:01

              @Ar zen

              « (...)Le point principal c’est la puissance donnée au peuple. Après, tout le reste suit, vraiment tout. Si le peuple se plante dans ses choix, il en assume les conséquences et il rectifie la barre. C’est pas bien compliqué.(...) »

              Je vous suis totalement sur ces points.
              La question, c’est que le peuple n’est pas préparé à cela et qu’il faudra sans doute du temps (est-ce que cela se comptera en années ou en décennies ?) pour l’amener à souscrire à cette option et à s’engager. C’est tout une éducation qu’il faut envisager, une éducation populaire à la politique et Etienne Chouard participe à cette éducation du peuple. Et pendant ce temps-là les médias roulent dans le sens inverse.

              Cordialement.

              Thierry Saladin


            • Fergus Fergus 7 janvier 2016 11:23

              Bonjour, Ar zen

              Une Constituante, c’est exactement ce que propose le Front de Gauche !!!


            • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 7 janvier 2016 12:24

              Bonjour Fergus,

              « Une Constituante, c’est exactement ce que propose le Front de Gauche !!! »

              Absolument, et j’ai un temps cru que c’était une bonne mesure. Mais depuis, non seulement j’ai compris que ce que proposait le Front de Gauche était une voie sans issue, d’une manière générale, mais s’agissant de la Constitution je me suis rallié à ce que propose Étienne Chouard, c’est-à-dire une assemblée de citoyens français, tirés au sort, et non une assemblée élue, afin d’éviter le conflit d’intérêts.

              Au moins ce serait clair et cohérent : la souveraineté du peuple qui graverait dans le marbre sa puissance.
              Mais je crains qu’il ne faille attendre les calendes grecques, pour ça aussi.

              Cordialement.

              Thierry Saladin


            • Legestr glaz Ar zen 7 janvier 2016 13:07

              @Fergus

              C’est toujours la même question Fergus : quels moyens se donne le FG afin d’assurer les possibilités de mise en oeuvre de cette « constituante ». Alors Fergus, moi qui ai voté Mélenchon au premier tour des présidentielles en 2012, je n’ai pas vu trace, dans le programme du front de gauche, d’un projet de changement dans la constitution. Il y a un fossé qui sépare « l’idée » d’une constituante, et le projet de programme de gouvernement d’inscrire la puissance du peuple dans la constitution. C’est toute la différence entre un programme qui respecte le peuple et un autre qui le prend pour un imbécile. Cette « constituante » mobilise beaucoup les esprits chez les gens sincères de gauche mais les conditions de sa mise en oeuvre ne sont pas rassemblées et c’est donc un leurre. Un jouet pour calmer des esprits trop revendicateurs, ou qui pourraient l’être à force d’être baillonnés. C’est une sorte d’exutoire à peu de frais. Cela n’effraie en aucune façon nos oligarques qui peuvent continuer à dormir paisiblement et à s’alourdir les poches.


            • Legestr glaz Ar zen 7 janvier 2016 15:12

              @Fergus

              Je prolonge ma réponse sur la « constitutante » proposée par le F.G. Faire une telle proposition, tout en restant dans l’UE, est du domaine de l’aporie. Comment une constituante rassemblée pourrait-elle avoir son libre arbitre dans le cadre des traités européens ? Des articles de ces traités ont « institutionnalisé » des règles économiques. Pour ne citer qu’un seul exemple : pas de soutien aux services publics dès l’instant où ses services ont un rapport avec l’économie et ont un caractère commercial. La concurrence doit être libre et non faussée. Les exemples sont, bien entendu, légion. L’examen des conditions de faisabilité de cette constituante montre bien qu’elle ne verra jamais le jour dans le cadre de l’UE. Par conséquent, un parti politique qui propose une constitutante tout en souhaitant rester au sein de l’UE prend ses électeurs pour de parfaits imbéciles. Le manque d’analyse est fatal à ceux-ci. Heureusement, il y a AV pour s’exprimer. Sur le blog de Mélenchon il est impossible de faire paraître ce genre d’écrit. Il est évacué illico presto.

              article 106 TFUE 1. Les États membres, en ce qui concerne les entreprises publiques et les entreprises auxquelles ils accordent des droits spéciaux ou exclusifs, n’édictent ni ne maintiennent aucune mesure contraire aux règles des traités, notamment à celles prévues aux articles 18 et 101 à 109 inclus. 2. Les entreprises chargées de la gestion de services d’intérêt économique général ou présentant le caractère d’un monopole fiscal sont soumises aux règles des traités, notamment aux règles de concurrence, dans les limites où l’application de ces règles ne fait pas échec à l’accomplissement en droit ou en fait de la mission particulière qui leur a été impartie. Le développement des échanges ne doit pas être affecté dans une mesure contraire à l’intérêt de l’Union. 3. La Commission veille à l’application des dispositions du présent article et adresse, en tant que de besoin, les directives ou décisions appropriées aux États membres.


            • Legestr glaz Ar zen 7 janvier 2016 15:28

              @Shaw42

              Renaud Bouchard. J’ai trouvé ceci : « Que les choses soient claires : il reste deux ans pour faire en sorte que le prochain président de la République ne soit pas élu par défaut mais qu’il le soit par une offre radicalement différente, capable de répondre à l’immense aspiration des Français à quelque chose de réellement nouveau : un profond mouvement, une puissante lame de fond porteuse de changement. »

              Comment ne pas être d’accord. Pour le reste, je ne sais pas. Je n’ai rien vu.


            • Fergus Fergus 7 janvier 2016 15:32

              @ Ar zen

              Une Constituante qui débouche sur un nouveau texte constitutionnel peut mettre dans son texte des éléments de protection de la nation relativement à l’extérieur, ONU et UE comprises. Or, comme je l’ai écrit par ailleurs, certaines dispositions du contenu des Traités de Maastricht et de Lisbonne ne pourraient dès lors plus s’imposer à la France car elles se trouveraient en contradiction avec sa nouvelle Constitution. Il s’en suivrait sans doute un bras de fer avec Bruxelles, mais la hiérarchie des normes de nature législative et constitutionnelle donnerait raison à la France et mettrait de facto un coin dans l’unanimité des 28. Avec à la clé la sortie possible de la France, mais une sortie qui sonnerait le glas de l’UE, d’où une réforme imposée de l’Union.

              Cela dit, je ne souhaite pas que l’on en arrive là car je suis a contrario pour une plus grande intégration des nations européennes dans une UE réformée. Une nouvelle constitution française pourrait toutefois aider à déboulonner définitivement un Traité de Lisbonne déjà fort mal en point.


            • Legestr glaz Ar zen 7 janvier 2016 15:51

              @Fergus

              C’est une aporie je vous le dis ! Je ne discute pas de ce sujet avec vous. Vous êtes trop loin et, visiblement totalement incompétent et ignorant du sujet. Comprenez que pour le reste je ne me prononce pas, je ne vous juge pas. Mais, sur ce sujet, je vous le dis tout net, vous réagissez comme un élève de CM2. Il vous faut réviser vos bases. Ce que vous écrivez ne tient pas l’analyse. Il n’y a aucune possibilité de faisabilité, comme je vous le répète sans cesse. Vous croyez que vos rêves sont la réalité. Je n’ai pas le courage de disséquer votre commentaire. Croyez ce que vous voulez. J’ai déjà répondu à ce que vous venez d’écrire. Il vous suffit juste de chercher à combien de reprises la constitution française a été modifiée pour répondre aux exigences des traités et vous aurez une partie de réponse. Une constituante, prendrait, nécessairement, des mesures allant dans le sens de la souverainté nationale et donc des mesures totalement antagonistes aux contenus des traités. Comprenez donc que c’est une aporie de vouloir rassembler une constituante tout en restant dans l’UE. Cela n’a strictement aucun sens. En revanche, votre affaire de « plus grande intégration » a bien un sens. Celui de la disparition de la France. Actuellement 85% des lois et règlements en France sont de droit européen. Il vous reste donc une petite marge de 15%. Pourquoi pas, en effet, faire en sorte que se soient les institutions européennes qui dirigent la France. Ce n’est d’ailleurs pas une mauvaise idée. Il faudrait dissoudre l’assemblée nationale et le sénat séance tenante. Ces deux institutions française ne servant plus à rien. Un groupe d’experts sous l’autorité du gouverneur de la France ferait très bien l’affaire. Retranscrire en droit français les mesures prises par Bruxelles. Si c’est votre idée, pourquoi pas. Ce n’est pas la mienne. Je ne veux pas être sous la tutelle des américains.


            • LEELOO Agoranymous42 7 janvier 2016 19:06

              @Ar zen

              En effet ça ne va pas être plus compliqué que : et la lumière fut !!

              Car en toute circonstance c’est vous qui voyez, c’est toi qui voit


            • riorim riorim 8 janvier 2016 00:33

              @Ar zen
              A part le Conseil National de Transition, qui à mon avis ne rassemble pas grand monde, je ne connais pas de parti politique allant dans le sens que vous dites. Je suis preneur de votre info Ar Zen.
              Ravi d’avoir déclenché ce débat fondamental. Ravi de trouver des personnes presque à mon diapason, même si le ton n’est pas toujours favorable à l’écoute la plus fiable.

              @Shaw42
              merci de vos interventions qui ramènent le débat à sa juste place


            • LEELOO Agoranymous42 8 janvier 2016 05:16

              @riorim

              Merci smiley


            • gruni gruni 5 janvier 2016 17:55

              Bonjour Fergus


              Hollande, Sarkozy, Le Pen ou Juppé, personne n’a la solution pour résoudre le problème le plus important pour les Français... Le chômage. Voilà ou nous en sommes, triste constat. Quant à la déchéance de nationalité, comme tu l’écris, elle ne pourra se réaliser que dans certains cas après plusieurs dizaines d’années. Qui sait ce qui se passera d’ici là. de toute façon, si cette mesure déjà proposée par la droite et le FN n’avait pas été proposée devant le Congrès, les mêmes qui crient au scandale aujourd’hui, auraient descendu Hollande pour son laxisme et son manque de courage, voire son incapacité à protéger les citoyens. Quant au hollandisme libéral à la sauce Macron avec un zest de Valls. ce n’est qu’un hors d’oeuvre comparé au plat de résistance qu’on va nous servir après 2017.

              • Fergus Fergus 5 janvier 2016 18:44

                Bonjour, gruni

                D’accord avec toi sur les différents points.

                A un détail près, mais un détail important : « la solution pour résoudre (...) le chômage ». Car il semble évident que le président élu (ou réélu) ira - avec plus ou moins de détermination selon l’identité du gagnant - vers une solution libérale à l’anglo-saxonne. autrement dit, une réduction drastique des protections des salariés, une baisse rapide de l’indemnisation des chômeurs, et un accroissement de la flexibilité. Résultat : des embauches et une baisse significative du nombre des demandeurs d’emploi, mais au prix d’une hausse spectaculaire de la précarisation et d’une augmentation tout aussi spectaculaire du nombre des travailleurs pauvres. Est-ce cela que les Français veulent ?


              • Et hop ! Et hop ! 5 janvier 2016 19:19

                @Fergus : la politique de libéralisation, de privatisation, d’ouverture des frontière, c’est celle de l’OMC et de l’UE qui est mise en place depuis le gouvernement de cohabitation de Balladur, par tous les gouvernements PS et UMP qui se sont succédés depuis. C’est elle qui augmente le chômage. 

                Donc, il faut faire exactement le contraire de ce qui a été fait depuis 30 ans : reprendre une monnaie nationale pour réguler la balance commerciale et le budget qui doivent être en équilibre, interdire à l’État, aux établissements publics et aux collectivités de s’endetter, remettre des protections douanières pour relocaliser les productions agricoles et industrielles, renationaliser les secteurs non marchands, restaurer le système mutualiste dans le domaine de l’assurance et de la banque, relancer la natalité, retrouver une diplomatie indépendante en reconstituant une défense hors de l’OTAN, renvoyer dans leurs pays toutes les personnes possédant une nationalité étrangère qui, sauf incapacités, ne justifient pas du revenu d’un travail déclaré depuis plus de cinq ans, ou qui ont plus de 10 condamnations pénales. Il n’y a aucune chance que l’UE accepte de revenir sur une seule de ces mesures, donc on va être obligé de sortir de cette UE fondée sur le projet anglo-américain d’un grand marché mondial, quitte à reconstruire une autre organisation intergouvernementale européenne par la suite.

              • Fergus Fergus 5 janvier 2016 19:39

                Bonsoir, Et hop !

                Beau programme. Je crains pourtant qu’il ne soit difficile à réaliser et porteur de nombreuses désillusions. Cela dit sans même évoquer les possibles tensions entre voisins comme l’Europe n’a cessé d’en connaître au fil des siècles avant de voir apaisées les relations entre les pays membres de l’UE.

                Certes, il faut changer l’UE. Mais seule une entité politique de cette taille économique peut permettre à notre continent de concurrencer de manière viable les géants existants et émergeants. Qu’on le veuille ou non, la France n’est ni la Suisse (et son coffre-fort) ni la Norvège (et ses immenses réserves de gaz et de pétrole) : avec un PIB par habitant deux fois moindre, la France a besoin de l’Union !


              • Et hop ! Et hop ! 5 janvier 2016 20:20

                @Fergus : mais non, vous voyez bien, plus le programme d’intégration de l’UE avance, moins la France produit, plus sa balance commerciale se détériore. 

                A l’origine, la Communauté européenne, puis le Marché commun, était une union douanière entre des pays ayant des niveaux de développement comparables : il s’agissait de diminuer tous les obstacles douaniers et réglementaires entre les nations membres, et de maintenir une protection douanière à l’extérieur. Il s’agissait de privilégier les producteurs intérieurs aux Marché commun, contre les producteurs extérieurs. Par exemple, pour les voitures japonaises, il y avait des quotas : 1 voiture importée pour une voiture exportée vers le Japon.
                Avec le Traité de Mastrich, il y a eu un renversement complet : le programme est devenu celui de l’OMC, de supprimer toutes les barrières extérieurs, de favoriser les produits importés au détriment des productions locales. Le nouveau principe étant : liberté absolue de circulation des marchandises, des travailleurs et des capitaux. Le résultat est parfait pour l’OMC : une augmentation du volume des échanges commerciaux extérieurs, donc de l’activité du négoce international, au détriment des productions vivrières, des cycles courts, des productions locales, et une spécialisation internationale du travail entre les pays. C’est le programme que le FMI a mis en place depuis sa création pour les pays du Tiers monde, afin de les rendre le plus dépendants possibles du marché mondial. Aucune production ne doit être faite pour la consommation sur place, tout ce qui est consommé doit être importé, tout ce qui est produit doit être exporté.

              • lloreen 6 janvier 2016 10:39

                @gruni

                « Hollande, Sarkozy, Le Pen ou Juppé, personne n’a la solution pour résoudre le problème le plus important pour les Français... »

                Aucun politicien d’ officine n’ est là pour résoudre les problèmes des français. Ils sont payés par les propriétaires de la City de Londres (Rothschild et consorts) pour faire avancer leur agenda qui est le nouvel ordre mondial.
                C ’est aussi simple que cela. Et pour qu’ il puisse être appliqué ils créent le chaos et les crises.

                Les crises sont là, le chaos est à venir donc il me semble que vous avez la preuve sous les yeux.

                Si vous attendez de la part de ces parasites de l’ humanité qu’ ils la sauvent...


              • Legestr glaz Ar zen 6 janvier 2016 11:24

                @Fergus

                Mais Fergus, vous êtes le porte parole de ce que vous entendez sur TF1 ma parole ! Il faut une « entité politique de taille » ? La politique, cela commence par la politique étrangère. Pour cette « entité politique » elle se résume à l’article 42 du TUE. Vous l’avez lu ? Donc prenez en connaissance au lieu de balancer des bêtises. Par ailleurs, une union européenne sans harmonisation fiscale, salariale et sociale est un mouroir pour les peuples. « Une entité politique » plus forte ? Dirigée par qui ? Par une commission européenne dont les membres sont non élus qui a le pouvoir législatif et exécutif ? Là, voyez vous, nous sommes plutôt dans le contexte d’une dictature. Je vous demande de remarquer avec qui ont fait alliance Peugeot et Citroen pour être plus forts contre Mercedes, qui a fait une autre alliance pour être de son côté plus fort. Une entité politique plus forte ? Comme en URSS donc. Si le communisme ne marchait pas, c’est qu’il n’y en avait pas assez. Vous n’avez donc pas compris que ce sont les « coopérations internationales de taille » qui sont importantes et non « les entités politiques de taille ». Prenez un peu de hauteur que diable !


              • Fergus Fergus 6 janvier 2016 12:03

                @ Ar zen

                Tf1, connais pas !

                « une union européenne sans harmonisation fiscale, salariale et sociale est un mouroir pour les peuples. »

                Assez d’accord avec cette affirmation ; D’où la nécessité d’aller vers plus d’intégration européenne. Mais en renégociant le Traité de Lisbonne sous la pression des peuples qui composent l’UE.


              • Legestr glaz Ar zen 6 janvier 2016 13:11

                @Fergus

                Vous êtes totalement borné. Indiquez moi les conditions de faisabilité de ce que vous venez d’écrire. Allez, dîtes le moi. « yaka, fokon ». Oui ça c’est une bonne technique. Celle des innocents. Il n’existe aucune possibilité figurez vous ! Je vous mets au défi d’en trouver une seule ! Est-ce que vous vous rendez compte que vous venez d’écrire « en renégociant le traité de Lisbonne » ? Pouvez vous me donner la définitition exacte de « l’unanimité ». Seriez vous la candeur personnifiée ? Ce qui est terrible de constater c’est le degré de votre manipulation. Vous n’arrivez même plus à y voir clair.


              • GrandGuignol GrandGuignol 6 janvier 2016 17:05

                @Ar zen

                Ne perdez pas trop de temps en explications constructives avec fergus, ce gars qui traite Asselineau de gourou sur tous les articles UPR, n’a que des invectives ad hominem à son encontre sans jamais argumenter sur le fond ou si peu, car voyez vous, sortir de l’UE serait pour lui une CATASTROPHE, la France isolée, etc, il utilise tous les arguments bateaux des idéalistes pro UE à tendance Mélanchonienne.

                Son idéalisme est si puissant qu’il préfère l’austérité de l’UE, la dictature et la misère généralisée plutôt que de prendre du recul afin d’avoir une vision objective, d’où son argumentation élastique qui s’étire jusqu’au confins du non sens.
                Ses articles politiques sont d’un néant absolu, qui n’apportent ni solutions ni remèdes, mais prônent inlassablement pour une renégociation (impossible et il le sait fort bien) des traités européens.

                Le cas de Syriza est l’exemple sur lequel il fait l’impasse.

                Pourquoi Mélenchon et autres Podémos n’ont ils pas soutenu plus hardiment Syriza ?

                Pourquoi n’ont ils pas proposé alors (c’était le bien moment de le faire) un soulèvement des peuples européens ?

                Non ils ont poliment accepté que le peuple Grec bafoué dans son referendum accepte un plan d’austérité encore pire que celui proposé en première instance.
                Pour certains comme Laurent du PC cela était normal en somme.
                Un soulèvement des peuples européens avec de tels partis pro UE est donc non crédible.

                fergus est bien sympa mais c’est aussi un « manipulateur » en faveur du statu quo, de l’immobilisme, un doux rêveur d’une UE harmonieuse qui ne verra jamais le jour.

                fergus, un gouroutisé de l’UE ou un troll de l’empire au choix...dans les 2 cas un européiste, pas un patriote. Que la France disparaisse lui importe peu, seule son idéologie destructrice ( à l’insu de son plein gré ; un peu comme Virenque qui se shootait sans le savoir mais qui voyait et sentait bien que le toubib lui faisait des injections) compte.

                Ps : Désolé fergus de cette attaque personnelle, mais ce n’est pas tous les jours que je parasite vos articles politiques insipides comme vous le faites inlassablement avec ceux de l’UPR....Pour une fois c’est moi le Troll. smiley


              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 janvier 2016 17:53

                @Fergus
                « La pression des peuples... » pour changer l’ Europe ! Toujours les mêmes illusions « d’ Une Autre Europe ».


                Il n’y a qu’une seule Union européenne, c ’est celle là, un grand marché qui se moque de l’avis des peuples. Les citoyens ne veulent pas changer l’ Europe, ils n’en veulent plus !

              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 janvier 2016 18:07

                @Fergus
                Que ce soit Juppé ou Hollande ou n’importe quelle autre marionnette européenne, ils feront comme Macron, ils appliqueront point par point les programmes économiques de la Commission européenne.
                Programme économique pour les 28 pays .
                Programme pour la France.
                C’est l’article 121 du TFUE qui permet à la Commission européenne de décider pour les 28 pays.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès