• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Lunettes trop chères : l’optique en ligne est-elle la solution (...)

Lunettes trop chères : l’optique en ligne est-elle la solution ?

Le magazine Que Choisir, dans son numéro de mai, a publié les résultats d'une étude qui fait grand bruit – bien qu'elle ne fasse que confirmer ce que nous savons déjà : en France, les consommateurs payent leurs lunettes beaucoup trop cher. En moyenne, une paire à verres unifocaux coûte 290 € ; il faut doubler ce chiffre pour avoir des lunettes à verres progressifs. Soit 50% de plus que dans la plupart des grands pays européens !

Les causes de ce mal bien français sont multiples et complexes. Le magazine1 pointe d'abord la responsabilité des assurances complémentaires, qui ont faussé le marché en mettent en avant de forts remboursements d'optique, à seule fin d'attirer de nouveaux adhérents ; mais il tire surtout sur les opticiens, accusés de pratiquer des marges beaucoup trop élevées.

Professionnels parmi les mieux rémunérés des professions commerciales2, les opticiens se sont multipliés ces dernières années : 1175 diplômés en 2004, 2480 en 2011... Une hausse de 110 %, sans rapport avec l'augmentation des besoins liés au vieillissement de la population. Le phénomène s'est accompagné d'une explosion du nombre d'ouvertures d'officines, au point que la France compte aujourd'hui trois fois plus de boutiques par habitant que les Etats-Unis. Trop nombreuses, elles ne vendent plus que 2,8 paires de lunettes en moyenne par jour, ce qui entraîne une explosion de la part des frais fixes par paire de lunettes commercialisée. A ces frais s'ajoutent les dépenses de promotion (beaucoup de publicité à la télévision) et de marketing : les secondes paires de lunettes « gratuites » augmentent le prix moyen de chaque paire vendue de 60 euros, selon le magazine...

Que choisir ne parle pas des pratiques anticoncurrentielles dont feraient preuve les grandes enseignes et le verrier Essilor. C'est Marc Simoncini, créateur de Meetic et promoteur du site d'optique en ligne Sensee,com, qui s'en charge3. S'appuyant sur une étude des économistes David Martimort et Jérome Pouyet4, il dénonce la mainmise de quelques grandes enseignes et attaque sévèrement Essilor. Le leader du marché des verres optiques, abuserait de sa position dominante sur certains segments en maintenant des prix artificiellement élevés et en refusant de vendre aux opticiens sur Internet.

Face à cette situation, que peut faire le consommateur ?

Que Choisir plaide, sur son site, pour une généralisation des réseaux de soins5 des complémentaires santé ; une idée sans doute intéressante mais qui exige un aménagement de la loi. Ce n'est donc pas une solution pour tout de suite.

Et pourquoi pas l'optique en ligne ? Pas un mot de Que Choisir à ce sujet, comme si l'alternative n'était pas sérieuse. C'est pourtant le seul moyen aujourd'hui pour trouver ailleurs une paire de lunettes à verres unifocaux pour 39 € ou une paire à verre progressif pour moins de 100 €...

Ce mode de diffusion a certes des inconvénients. Choisir une paire de lunettes en ligne n'est pas chose facile. Avant l'achat, personne n'est là pour vous conseiller ; après l'achat, il n'y a personne non plus pour effectuer les petits réglages assurés par votre opticien en boutique... Le temps passé entre le moment du choix en ligne et le moment où vous prenez possession de vos lunettes est généralement plus long. Le processus d'achat est plus compliqué...

Incontestablement, la qualité de service est moindre. Mais les opticiens en ligne déploient des trésors d’imagination pour améliorer leurs prestations. La plupart des sites offrent ainsi la possibilité de télécharger un portrait de vous et de l'utiliser pour tester des montures. Certains vont encore plus loin. Chez Mister Spex par exemple, où j'ai commandé mes dernières lunettes, vous pouvez utiliser votre webcam comme un miroir où votre visage sera agrémenté de la monture choisie. C'est un peu déroutant à utiliser au début mais c'est finalement efficace et fiable. Et je dois dire que c'est aussi assez rigolo à faire en famille !

Ceci dit, tous les petits désagréments de l'achat en ligne sont secondaires. Ils sont largement compensés par le prix extrêmement bas. La seule véritable question à se poser est celle-ci : les opticiens en ligne sont-ils fiables ?

Sur mon site « Comme Robinson dans la crise »6, je recommandais tout d'abord de bien choisir son opticien sur Internet. Au minium c'est celui dont les prestations sont remboursées par la sécurité sociale et votre complémentaire santé. C'est celui également qui prend au sérieux la question de l'écart pupillaire, indispensable au bon positionnement des verres dans la monture. Mister Spex, Sensee, Happy View, ou ExpertOptic sont, par exemple, des professionnels qui présentent ce minimum de garantie.

Je n'avais guère de doute sur la capacité des meilleurs professionnels à livrer des lunettes simples, à verre unifocaux. Pour des lunettes plus complexes, comme celles, par exemple, dont j'ai besoin moi-même, je restais plus circonspect. Je suis très fortement myope et très fortement astigmate et, ayant plus de 50 ans, j'ai aussi besoin de verres progressifs, pour la vision de près. Un cauchemar, pensais-je, pour un opticien en ligne, car il doit évaluer avec une très grande précision le positionnement du verre dans la monture.

J'ai commandé mes lunettes chez Mister Spex. J'ai opté pour une monture Lacoste à seulement 84 euros. J'ai reçu ces montures équipées de verres neutres quelques jours plus tard, à charge pour moi de les mettre sur mon nez, de me faire tirer le portrait, d'imprimer l'image et de renvoyer le tout à l'opticien, dans le même emballage, avec le bon de retour fourni. Trois semaines plus tard, j'ai reçu les lunettes dans lesquelles les verres avaient été montés. Et je dois dire qu'elles sont parfaites. Elles ne m'ont demandé qu'un très bref temps d'adaptation. Comment l'opticien obtient-il ce résultat ? Avec un pupillomètre, logiciel très puissant qui, à partir de la photo fournie et des dimensions connues de la monture, détermine la position des verres.

En résumé, j'ai une paire de lunettes de grande marque avec des verres complexes, progressifs, traités anti-reflets, anti-salissures et anti-rayures et qui me conviennent parfaitement. Le tout pour 232 €, soit moins que la part qui me restait à payer de ma poche chez mon opticien mutualiste. Avec le remboursement de la sécurité sociale et de ma mutuelle, je n'ai pas eu à sortir un centime.

Il n'existe pas de statistiques fiables sur la pénétration du marché par les opticiens en ligne. Les professionnels de l'optique savent cependant que, contrairement à beaucoup d'autres secteurs du commerce, l'explosion espérée n'a pas eu lieu. On estime entre 0,5 % et 3% au maximum la part de marché de l'optique en ligne, ce qui est très faible, même si on considère la fourchette haute. Le métier a pourtant, semble t-il, la capacité technique de fabriquer de bons produits. Avec 10 ou 15 % du marché, l'optique en ligne pourrait jouer le rôle de Free dans la téléphonie mobile : secouer le cocotier des confortables positions acquises et rendre l'initiative au consommateur.

Je vote pour.

 

1Que Choisir no 514 Mai 2013, en kiosque depuis quelques jours

2Étude sectorielle « TPE : optique 2011 » réalisée par l'union de la profession comptable et des organismes agréés.

3Parmi de nombreux articles citons celui du Figaro : Essilor verrouille le marché de l'optique selon Simoncini...

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.32/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

291 réactions à cet article    


  • Ruut Ruut 6 mai 2013 13:24

    Un bon opticien ça rassure.

    Par contre, pour des montures fabriquées en Chine, payer plus de 80 euro est du vol.


    • Tipol 6 mai 2013 18:57

      Oui, 15€ livré à la maison serait un prix max, 10€ serait un prix plus juste.
      La base, c’est que du 100% tout vulgaire plastique.
      Il y a presque la même chose au rayon jouet à 1,5€, et des tas de lunettes de vue que j’ai acheté à 2€ plutôt que de voir un opticien.


    • Phil Levasseur 6 mai 2013 23:20

      Toute étude sérieuse montre que le temps passé en France par un opticien sur un dossier client : accueil, écoute, conseils, commande, tiers payant, réception et vérification des marchandises, découpe et montage des verres en atelier, livraison règlages vérifications, remise des documents et garanties, service après vente et tâches administratives diverses, varie entre 100 et 200 minutes, la marge brute dégagée devrait donc être entre 100.00€ et 200.00€ minimum pour couvrir les frais de fonctionnement seuls, toute vente effectuée en dessous de 100.00€ est donc en dessous de son prix de reviens, et ceci sans compter la valeur de la marchandise, montures et verres qui seront utilisés et transformés par l’opticien pour réaliser les lunettes adaptées. Après le restant c’est stupidités et compagnies, avant d’ouvrir sa bouche ou de taper sur son clavier, nombreux sont ceux qui devraient apprendre le sens des mots enquête et vérité.


    • DrPepper 6 mai 2013 13:55

      Cet article est un véritable tissu de bêtises et de la désinformation au plus haut point.

      _________________________________________________________

      Que Choisir
       plaide, sur son site, pour une généralisation des réseaux de soins5 des complémentaires santé ; une idée sans doute intéressante mais qui exige un aménagement de la loi. Ce n’est donc pas une solution pour tout de suite.

      Les réseaux de soins sont une calamité pour le consommateur. Si ces réseaux sont généralisés, les opticiens devront se plier aux grilles de verres imposées. Mais ces grilles ont un second effet Kiss Kool : les tarifs sont plafonnés, certes, mais les qualités de verres aussi ! La mutuelle impose donc une qualité maximale de verre, même si le consommateur désire un produit de meilleure qualité. 

      Un peu comme si vous allez voir votre médecin, et que celui-ci vous dise : ha non, je n’ai pas le droit de vous prescrire tel ou tel médicament, qui serait mieux pour votre maladie, votre mutuelle m’impose de vous prescrire cet autre médicament. 

      Et il va de soit que dans le cadre d’un réseau de soin, vous n’avez pas le choix de votre prescripteur. Que ce soit de votre médecin, ou de votre opticien. La mutuelle les sélectionnera pour vous sur un seul critère : leur tarif (puisqu’elle rembourse). Pas leur compétence.

      _________________________________________________________

      C’est pourtant le seul moyen aujourd’hui pour trouver ailleurs une paire de lunettes à verres unifocaux pour 39 € ou une paire à verre progressif pour moins de 100 €...

      Faux ! De nombreux opticiens pratiquent ces tarifs, particulièrement les discounters. Car si vous croyez que sur internet une paire progressive à moins de 100 euros est l’équivalent de ce que vous trouvez chez un opticien classique à 250 euros, vous vous mettez le doigt dans l’oeil : cela reste et restera, à ce prix là, toujours de l’entrée de gamme. Et de l’entrée de gamme, 100 euros, c’est le prix ... partout, pas que sur internet !

      _________________________________________________________

      Chez Mister Spex par exemple, où j’ai commandé mes dernières lunettes, vous pouvez utiliser votre webcam comme un miroir où votre visage sera agrémenté de la monture choisie. /.../ Ceci dit, tous les petits désagréments de l’achat en ligne sont secondaires. Ils sont largement compensés par le prix extrêmement bas.

      Bonjour l’objectivité de l’auteur de l’article ... ce qui me pousse de plus en plus à croire que c’est un article de propagande, publicitaire, écrit par une personne ayant des intérêts économiques dans l’optique par correspondance ou chez les mutualistes.

      _________________________________________________________


      Avec un pupillomètre, logiciel très puissant qui, à partir de la photo fournie et des dimensions connues de la monture, détermine la position des verres.

      Tiens donc !
      C’est à hurler de rire : ce n’est pas un logiciel, cela n’utilise pas de photo, et vous n’entrez pas les dimensions de la monture ! C’est un vulgaire appareil optique que vous placez devant les yeux, qui ressemble à une paire de jumelles, et qui ne fait qu’une chose : déterminer l’écart entre vos yeux. Informez-vous un peu, que diable !

      C’est comme si vous disiez qu’un stéthoscope est un appareil optique permettant d’entendre les mouvements oculaires lorsqu’on se l’introduit dans l’anus ...

      _________________________________________________________

      De manière générale, n’oubliez pas qu’une paire de lunettes n’est pas un téléviseur. Ce n’est pas que de l’achat-revente. Il y a la main d’oeuvre, non négligeable sur une paire à petit prix, c’est d’ailleurs ce qui en fait le prix.

      Une monture unifocale vendue à 39 euros, avec des verres les plus simples, sincèrement, ne coute pas plus de 5 euros à l’opticien. 1 euro par verre et 3 euros la monture made in China.
      Mais il va passer 20 à 30 minutes à la fabriquer. Calculez donc le taux horaire et comparez le avec votre garagiste, ou votre plombier (qui lui, n’a pas de charges de magasin, ni d’employés, ni de stock, etc.). Oui, si vous trouvez ces verres à acheter à 2 euros sur internet, vous faites une affaire (et le vendeur aussi !). Mais aucun opticien n’acceptera de vous les monter ces verres, ne serait-ce qu’à cause du risque de casse, non négligeable au montage.

      Aussi, achetez vos lunettes sur internet, je ne répète, ce n’est pas comme acheter un aspirateur. Si vous avez des enfants, combien de fois vous allez les faire réparer ? Vous croyez que vous pouvez attendre 10 jours ?

      Ce qui va se passer : les opticiens vont commencer à détailler leurs tarifs. Prix des verres, prix de la main d’oeuvre, etc. Et il feront payer le SAV. Commander une branche (souvent non facturée par un opticien) en SAV coûte entre 5 et 10 euros. Achetez une monture à 39 euros, cassez les deux branches et demandez à votre opticien de vous les changer gratuitement, et il travaille à perte ...


      • Patrice Lemitre Patrice Lemitre 6 mai 2013 14:41

        Quel prose !

        "Cet article est un véritable tissu de bêtises et de la désinformation au plus haut point."

        Oui, oui, bien sûr...

        Malheureusement pour vous mon article privilégie les faits et les faits sont têtus.

        Vous connaissez des boutiques qui pratiquent les mêmes tarifs que les opticiens en ligne ?

        Donnez-nous une seule adresse alors, cher DrPepper !

        A ma connaissance, il n’y a en France que deux enseignes d’optique Low Cost : Lun’s Yewear et Hans Handers. Lun’s Yewear est très peu implantée, seulement une trentaine de boutiques. Hans Handers est un groupe néerlandais qui commence à se développer en France. Il est présent dans 20 départements et dans 45 grandes villes françaises. Il pratique des tarifs très agressifs - 100 € pour des lunettes à verres unifocaux et 160 € pour des lunettes à verre progressifs - mais qui restent tout de même plus élevés que les meilleurs prix sur Internet. Et c’est normal car il y a du service en plus ! C’est bien ce que je dis dans mon article, non ? On ne peut pas avoir les mêmes prestations sur Internet. Relisez bien.

        Au fait qui êtes vous DrPepper ? Il n’y a absolument aucune information sur votre fiche descriptive. Vous n’avez jamais publié un seul article ici et jamais un seul commentaire, à l’exception de celui-ci . Ce qui me fait penser que vous êtes là tout exprès pour défendre une profession qui se sent menacé par ce sujet. Je crois que les lecteurs d’Agoravox n’auront pas trop de doutes sur qui, ici, de vous ou moi, est lié à des intérêts économiques.


      • DrPepper 6 mai 2013 15:54

        Quiconque vient chez Générale d’Optique peut s’offrir des lunettes à partir de 29 € monture & verres unifocaux compris, à partir de 89 € pour une paire de lunettes avec verres progressifs.

        C’est sur leur site internet ... je ne suis pas allé cherché bien loin, c’est la première chaîne à laquelle j’ai pensé : ils font tellement de pub à la télé ! Mon opticien, lui, un indépendant, fait 45 euros la monture et verres unificaux, et 109 euros la paire progressive. Certes, un peu plus cher que sur internet, mais c’est un petit opticien de quartier, avec un vrai service personnalisé, et il me nettoie et réajuste gratuitement mes lunettes à chaque fois que je passe le voir, toujours avec le sourire.

        Dis donc, vous avez l’air de pas très bien connaître le marché de l’optique. Parce que des enseignes Low Cost, yen a des tonnes, et pas que deux ! Générale d’Optique, Optical Discount, les opticiens conseils, etc.

        C’est comme votre définition scientifique d’un pupillomètre, c’est bien approximatif. Une recherche tout simple sur Google vous donnerait pourtant la véritable définition. Pour une personne qui travaille dans un laboratoire scientifique, ce manque de sérieux et de rigueur est étonnant ...

        Qui ne suis ?

        Je suis étudiant en médecine (plus près de la fin que du début), très impliqué en santé publique, et je connais très bien le système de santé français, et je m’insurge contre les désinformations en tout genre, comme celles de cet article.


      • DrPepper 6 mai 2013 16:05

        Et pour votre information, je suis inscrit sur agoravox depuis le 16/11/2012, pas depuis ce jour.

        Et si je n’ai écrit aucun article, c’est parce que je ne m’amuse pas à faire le pseudo-journaliste en publiant des articles sur des sujets que je maîtrise mal.
        Ha si, j’ai fais une fois une vidéo explicative sur la grève des médecins sur youtube pour des amis. Elle a finalement fait plus de 300 000 vues juste par viralité. J’avais dû taper juste dans les explications.

        Vous savez que si vous désirez raconter vos achats sur internet, et noter un vendeur, ce que semble être cet article, il existe un site internet pour cela ?
        C’est ciao.fr par exemple (mais il y en a plein d’autres). Sinon pour racontez vos journées et expériences, il y a facebook. On sera tous très heureux de savoir ce que vous avez mangé ce midi ou quel est la marque de votre dernier slip de bain.


      • Patrice Lemitre Patrice Lemitre 6 mai 2013 16:58

        Quiconque vient chez Générale d’Optique peut s’offrir des lunettes à partir de 29 € monture & verres unifocaux compris, à partir de 89 € pour une paire de lunettes avec verres progressifs.

        Ca c’est de la promo, un investissement marketing. Valable aujourd’hui et pas demain. C’est comme la seconde paire de lunettes. J’ai acheté mes lunettes précédentes à la Générale d’Optique. Quand vous voulez je met ma facture en ligne. C’est vrai que j’ai été plutôt content de cet achat et que c’était moins cher qu’ailleurs. Mais c’était quand même bien plus cher que sur Internet. 


        Chez les opticiens en ligne, le prix bas est la règle et pas l’exception. 

        Mon but n’est pas de tuer l’opticien en boutique. Et d’ailleurs je peux vous assurer que je préfère acheter mes lunettes dans un magasin ! Mais je pense qu’il faut aussi permettre à l’optique en ligne de trouver sa juste place dans la mesure où, d’après la petite expérience que j’ai, les produits me semblent pourvoir être corrects. Je me garderai bien de rentrer dans le débat sur la question de savoir si les logiciels utilisés par les opticiens en ligne sont efficace ou non. Je ne suis pas compétent. Mais je constate :
        1/ Que les lunettes que j’ai acheté en ligne conviennent
        2/ Que la sécurité sociale accorde son agrément à un certains nombre d’opticiens en ligne
        3/ Que les complémentaires font de même.
        Si les produits étaient impropres à leur usage pensez-vous que ce serait le cas ?

        Enfin, avec Que Choisir, je constate aussi que les lunettes en France sont beaucoup trop chères.



      • DrPepper 6 mai 2013 19:55

        Ca c’est de la promo, un investissement marketing. Valable aujourd’hui et pas demain. C’est comme la seconde paire de lunettes. J’ai acheté mes lunettes précédentes à la Générale d’Optique. Quand vous voulez je met ma facture en ligne. C’est vrai que j’ai été plutôt content de cet achat et que c’était moins cher qu’ailleurs. Mais c’était quand même bien plus cher que sur Internet. 

        Ben oui, heureusement que la générale d’optique ne vends pas QUE de la merde à 29 euros ... sinon elle vivrait pas ! ^^
        Ceci étant, non c’est n’est pas une promo, c’est une offre commerciale, valable ... toute l’année ! La preuve, ils communiquent dessus.

        Tiens, un peu comme les -40% de Optical Center. C’est en effet une promo temporaire. Du 1er janvier au 31 décembre. Et le 1er janvier suivant, ils recommencent. C’est pour détourner la loi. 


      • ouioui49100 6 mai 2013 22:19
        Mais je constate :
        1/ Que les lunettes que j’ai acheté en ligne conviennent
        2/ Que la sécurité sociale accorde son agrément à un certains nombre d’opticiens en ligne
        3/ Que les complémentaires font de même.   


        1/ Une erreur de décentrement peut provoquer bien des dommages et c’est souvent trop tard quand on s’en aperçoit (suppression d’un des deux yeux, perte de la vision 3D, oeil qui a tendance à « loucher »...). A éviter sur les fortes corrections.
        2/ Malheureusement, il n’existe pas de loi qui interdise la vente de lunettes en ligne (obligation venant de Bruxelles)
        3/ Si les complémentaires l’acceptent, vous ne pensez pas qu’ils ont un intérêt économique ? Lunettes moins chères (à qualité inférieure j’insiste) donc remboursements moins élevés.                                         

      • ouioui49100 6 mai 2013 22:28

        Enfin, avec Que Choisir, je constate aussi que les lunettes en France sont beaucoup trop chères.


        Les lunettes ne sont pas plus chères en France qu’ailleurs en Europe. Des études très sérieuses ont été menées (par GFK par exemple).
        Je vais vous prendre un exemple très concret pour vous expliquer la situation.
        En France en 2011, les français dépensaient 22800 euros pour une voiture neuve. En Allemagne, la meme année, ils dépensaient 27000 euros dans leur voitures. Et pourtant les voitures sont moins chères en Allemagne, tout le monde sait ça. Donc s’il dépensent plus que nous dans leur voiture, c’est notamment parce qu’ils achètent des voitures plus haut de gamme qu’en France. Et bien les lunettes c’est pareil, en France on achète des lunettes de plus haute qualité (la France est à la pointe de la technologie en optique) et on est entre autre le pays ayant le plus fort taux d’équipement en verres progressifs (32% contre 12% par exemple dans des pays comme l’Angletterre et les Etats Unis)

      • ouioui49100 6 mai 2013 22:33

        Enfin petite réflexion :

        la moyenne d’un équipement en France est de 470 euros (et non 570 comme vous l’avez écrit dans un autre commentaire). Je mettrais ma main à couper que si les mutuelles remboursaient mieux les lunettes, les français dépenseraient plus, et inversement si les mutuelles remboursaient moins, les français dépenseraient moins. A partir de là, vous serez d’accord avec moi pour dire que si la moyenne est de 470 euros, c’est bien que les français jugent ce prix juste. Ce qui dérangent véritablement les gens c’est de payer pour leur santé. Mais réveillez-vous, je crois que niveau santé en France, on est plutôt bien lôtis.

      • Phil Levasseur 7 mai 2013 01:05

        Pour votre gouverne, Lun’s est un échec tel que dans les mois à venir tous les magasin de cette ensigne deviendront « lynx optique », HansHanders est fort dépité du peu de succès de son implantation et à revu à la hausse les qualités et tarifs des produits proposés qui ne correspondaient pas aux attentes des Français, de même que ne correspondent peut être pas leurs délais de réalisations, plusieurs jours ou semaines quand je fournis en 24 ou 48 heures. Car Monsieur, il se trouve que, même si certains opticiens français ont été longs à la détente, nous sommes l’un des pays, avec l’Allemagne et le Japon, ou les équipements de lunettes sont à la fois les plus qualitatifs et les plus esthétiques, que les porteurs Français ne se contenteraient jamais de ce que l’on voit encore sur le nez des anglais et que si les lunettes ringardes portées aux USA reviennent à la mode, c’est parce que les jeunes ne les ayant jamais vues leur trouvent un côté « vintage » sympathique, c’est aussi parce que les « créateurs » géniaux, pour la plupart se contentent de puiser chez leurs ancêtres des idées qui remplacent celles qui leur font défaut.

        Nous ne reprochons pas à nos clients désargentés de ne pouvoir acheter d’équipement à leur vue, nous proposons tous des forfaits à perte, nous jouons en permanence le rôle social que l’état et les complémentaires santé ont abandonnés (tarif CMU fixé en Décembre 1999 et resté inchangé alors que mes frais généraux, eux, ne sont pas restés exactement identiques).

        L’esprit mutualiste, basé sur la participation de tous aux besoins des plus faibles est devenu le mercantilisme des assureurs privés qui proposent de ne payer que ce que l’on dépensera soi même, et, dans un même temps, mettent en place des système leur permettant de prévoir les risques réels de façon de plus en plus individualisés afin d’y ajuster les tarifs de leurs contrats (et rarement à la baisse).

        Alors effectivement, lire sous la plume de petits plaisantins de votre acabit de telles affirmations, plus grotesques les unes que les autres, mais frappées de l’apparence du sérieux car faisant référence à des sources médiatiquement connues fait peur, car dans le domaine de la démagogie et du populisme méprisant, se fonder sur l’ignorance des lecteurs et leur propension à la confiance relève d’une malhonnêteté intellectuelle grave.


      • lulupipistrelle 6 mai 2013 14:01

        Tout ce qui n’est pas pris en charge par la sécu, fait l’objet d’une surenchère... 


        Des lunettes c’est plus cher qu’un avortement gratuit pour la femme, mais pas pour la communauté qui paye... 



        • Patricjk 6 mai 2013 14:22

          Je découvre cet article : Est il ’subventionné’ par ce Mister S ou de la publicité pour celui-ci !!!!


          • Patrice Lemitre Patrice Lemitre 6 mai 2013 14:48

            Encore un lecteur d’Agoravox tout frais d’aujourd’hui. Zéro article, un seul commentaire publié, celui-ci. Venu spécialement sur le site pour tenter, bien maladroitement, de discréditer l’auteur...


          • ouioui49100 6 mai 2013 22:36

            Généralement quand on s’inscrit c’est pour réagir à quelque chose, sinon ça sert à rien le contenu du site est accessible à tous. C’est absurde ce que vous dites


          • Phil Levasseur 7 mai 2013 01:10

            Effectivement, le service de nos clients, le temps passé à notre travail, le peu restant pour notre vie privée ne nous permet pas de jouer aux petits rédacteurs bénévoles, ni de se croire journalistes par la bénédiction de Saint Karl.

            Mais la défense de notre profession et de sa respectabilité nous oblige à réagir à ce torrent d’immondices que nous servent malheureusement la majorité des médias ces derniers temps.

            J’aime mon métier, qui était également celui de mes parents, grands parents et arrière grand père, le voir insulter ainsi me rend malade.


          • benjamin ayache 7 mai 2013 11:52

            heureusement qu il y a des nouveaux lecteurs sur agoravox.. moi meme j en fais parti... c est vrai que quand je lis cet article je suis consterné. vous avez a mon avis survolé de tres haut le probleme.


          • spartacus spartacus 6 mai 2013 14:27

            Il faudrai que nos concitoyens disposent d’autre chose comme cours d’économie que le marxisme.

            Ils sauraient que la concurrence et la transparence des prix font baisser les prix.
            Il faut donc encourager la diffusion Internet et obliger à l’affichage des prix de verre à l’entrée des magasins.


            • Phil Levasseur 8 mai 2013 12:45

              Il existe en plus de France plus de 10 verriers, chacun ont plusieurs dixaines de pages tarifaires, comment voulez vous réaliser un affichage lisible. La loi française oblige tout opticien à réaliser des devis gratuitement, c’est une obligation couteuse en temps mais qui offre au client intelligent la possibilité de se rendre compte du type d’interlocuteur qui est là. Un devis sérieux doit être presque aussi complet qu’une vente, seules les prises de mesures sont éventuellement possible à reporter (et encore, car la détermination du diamètre de base du verre commandé, obligatoire sur le devis, l’utilité ou non d’un précalibrage, sont dépendants des mesures prises). Donc, un devis réalisé en 3 minutes sur un papier volant est non seulement souvent illégal (de nombreuses mentions obligatoires seront absentes) mais prouve une réelle incompétence ou mépris du client.

              Les devis que l’on trouve sur les sites de vente en lignes sont généralement totalement en contradiction avec la législation.

              e ce fait, un devis prend, s’il est correctement établi une moyenne de 25 minutes ; si un magasin réalise 60% des devis établis (moyenne des magasins de centres commerciaux) il devra en tenir compte dans sa tarification et en principe répercuter de l’ordre de 20€ sur les ventes réelles finalisées pour couvrir ses charges.

              Car il faudrait cesser de croire à la gratuité, à la fin du mois, si une entreprise à encaissé moins qu’elle ne débourse elle est en perte, si cela perdure elle fait faillite et ferme.

              Alors oui, lorsque certains affirment que lorsqu’on achète des lunettes ce n’est pas l’objet qui coute mais l’entreprise, ils ont raison ; j’ai détaillé par ailleurs les répartitions des coûts en temps passé, moins le produit est coûteux en marchandise, plus il supporte de charges, bien que dans la majorité des cas, les charges répercutées soient largement minorées.


            • simir simir 13 mai 2013 09:37

              « Ils sauraient que la concurrence et la transparence des prix font baisser les prix. »

              Eh oui comme dans les télécommunications : Avec l’administration des PTT une locale c’était « une taxe » (cad quelques centimes de francs) et pendant 17 heures, l’abonnement c’était que dalle seul l’international était cher mais pas grave car cela concernait surtout les entreprises.
              Et puis le Sparagus il a du oublier les ententes sur les prix pour lesquels nos 3 opérateurs de téléphonie mobile ont été condamnés.
              Même le nombre d’emploi a baissé depuis la casse du monopole d’état.
              Il ne doit pas prendre non plus souvent les autoroutes dont les prix ont augmenté de façon vertigineuse depuis la cession au privé... 
              De même les tarifs d’électricité ça ne m’a pas l’air de baisser depuis l’ouverture du marché.
              Idem pour les colis postaux avec en plus des livreurs qui ne trouvent pas mon adresse une fois sur trois alors que je n’avais qu’à me louer des services rendus par les fonctionnaires de la Poste.
              Dans quel monde vit il ?

            • Gh. D 6 mai 2013 14:47

              Mr Lemitre ,

              je crois comprendre que vous travaillez dans un laboratoire scientifique départemental. Je serai bien curieux de savoir quelles têtes vont faire vos supérieurs quand ils vont lire ces inepties .

              Un pupillometre n’a jamais , n’est pas , et ne sera jamais un logiciel  ! C’est un instrument de mesure ! C’est le seul instrument permettant de prendre un écart pupillaire pour centrer les verres . Ce n’est pas un « service minimum » c’est une obligation professionnelle. Seul les opticiens peuvent utiliser cet appareil dans leurs magasins.

              Il n’existe aucun autre moyen fiable de pouvoir centrer un verre . La Haute Autorité de Santé a même demandé a ce qu’il y ai une commission , et une enquête pour essayer de mettre en place un processus de centrage à distance . Mais cela ne peut se faire.

              La prise de mesure est un acte professionnel . L’achat sur le net ne permet aucunement au vendeur de prendre cette mesure . Et avec un peu de bon sens , qui manifestement font défaut , la posture est primordiale . Si vous prenez une photo de votre visage avec une monture , vous pouvez prendre 36 000 photos qui vous donneront des résultats différents.

              Vous devriez verifier vos sources .. c’est le B.A.BA de toute science !!

              De plus , il serait aussi intéressant de vous acheter une bonne paire de lunettes. Elle vous permettrait de regarder les pub à la TV : on y voit tout un tas de franchises qui font low cost , moins cher que 39€ et 100€ . Ou peut-etre que vous n’avez pas de TV , dans ce cas un conseil : allez directement chez un marchand , sur le net vous pourriez apprendre qu’une télé c’est un logiciel  !

               :)


              • Patrice Lemitre Patrice Lemitre 6 mai 2013 15:01

                Je sais ce qu’est un pupillomètre. C’est effectivement un appareil qui permet de mesure l’écart entre les pupilles. Un logiciel qui mesure l’écart pupillaire à partir d’une photographie est aussi un pupillomètre. 

                Je ne suis pas opticien et après avoir reçu mes lunettes, constaté qu’elles allaient très bien j’ai demandé des infos à Mister Spex. C’est eux qui m’ont expliqué comment ils procédaient, à partir d’une image. Ca ne m’a pas paru absurde qu’un logiciel puisse déterminer un écart pupillaire à partir des dimensions connues d’une monture. Je crois savoir que la précision exigée n’est tout de même pas au centième de millimètre...

                Ceci dit, j’avais, par précaution, donné à la commande mon écart pupillaire, qui figurait sur la facture de mon dernier achat de lunettes...

              • Sion 6 mai 2013 21:41

                « Je sais ce qu’est un pupillomètre. C’est effectivement un appareil qui permet de mesure l’écart entre les pupilles. »


                Exact. Savez vous comment fonctionne ce pupillomètre ? Son nom complet devrait vous mettre sur la voie, mais vous le connaissez j’en suis sur.

                «  Un logiciel qui mesure l’écart pupillaire à partir d’une photographie est aussi un pupillomètre » 

                Donc en fait vous savez quand même pas ce qu’est un pupillomètre... Ahlala.

                Et pour anticiper un peu, oui oui je ne suis inscrit que d’aujourd’hui... Heureusement, ca nous interdit pas d’intervenir.

              • Gh. D 6 mai 2013 15:50

                j’avoue être surpris par ce que je peux lire  !

                Un pupillometre n’existe que sous une seule forme  ! IL N’EXISTE PAS d’autre appareil permettant la mesure des écarts pupillaires à partir de photos . Il n’existe aucun appareil pouvant étudier les écarts pupillaires sur photo surtout si c’est le client qui prend la photo.

                Le pupillometre permet une mesure avec une précision de 0.5mm . Et à 0.5mm pres , vos yeux peuvent suivre des modifications de vision entrainant des inconforts visuels . Cet appareil tient compte de la posture , il tient compte de la distance d’utilisation des lunettes , il tient compte de la symétrie de votre visage et en particulier de votre nez. Il tient compte du type de verre porté. Vision de loin , vision de prés , verre sphérique ou asphérique, cambrure de la monture , verres progressifs, verres doubles foyers ... autan de notions qui influent sur la prise de mesure.

                Et voila pourquoi cette mesure est totalement absurde :
                -Quand vous prenez une photo de votre visage vous fixez un point , une webcam par exemple . Quelle est la distance entre vos yeux et la webcam ? Si votre prescription est une vision de loin , et que vous utilisez ce genre d’instrument ... que se passe-t-il ? Seul un vrai professionnel peut y répondre.
                - Quand vous fixer une webcam , quelle est votre posture ? est-elle primaire , secondaire ? Que se passe-t-il si votre visage est un peu incliné ? Que se passe t-il si on prend plusieurs photos de votre visage portant une monture ? Eh bien on trouve plein de relevés d’écarts . Cela s’appelle l’acuité vernier.
                - ce n’est pas parce que vous donnez une mesure à un professionnel que cette mesure est forcément bon !

                La mesure es écarts pupillaires est un geste courant , mais extrêmement important . Et ce n’est pas parce que les professionnels font ce geste avec simplicité qu’il n’est pas important.

                Il peut se faire uniquement en direct  !

                Maintenant concernant le reste de votre analyse :
                Je suis opticien indépendant de quartier , très connu dans ma profession . Je vais palier à une de vos lacunes . Quand on rédige un article , il serait bon de verifier des infos : il existe une multitude d’enseignes proposant tous les prix. Je crois pouvoir dire qu’en France nous avons tous les produits pour toutes les bourses  !

                Pour preuve je vous donnerai 2 adresses et je n’ai pas pour habitude de faire de publicité :
                 
                Plus de 4000 opticiens  : http://www.generale-optique.com/communication.aspx
                Un opticien dans chaque ville : http://www.lesopticiensmutualistes.fr/nos-offres/futis/


                • Patrice Lemitre Patrice Lemitre 6 mai 2013 17:08

                  Si je suis bien renseigné, l’écart pupillaire, c’est un peu comme la pointure de ses pieds. Ca ne change plus une fois qu’on est adulte. Mon écart pupillaire, je le connais et je l’ai transmis à Mister Spex. Ce n’est pas peine de payer chaque fois le prix fort pour une mesure qui reste identique. 


                • ouioui49100 6 mai 2013 22:40

                  Même adulte, l’écart pupillaire peut changer, il suffit d’une erreur de centrage réalisée par un opticien sur internet et que vous auriez du supporter plusieurs années pour que votre dévie. Ou alors un nez cassé suite à une chute provoquée par le mauvais centrage d’un opticien internet...


                • DrPepper 7 mai 2013 00:06

                  ou un simple AVC diplopique ...
                  Mais ce sont des considérations qui dépassent Mr Lemitre. 

                  Allez aussi lui expliquer qu’un centrage ne se fait pas pleine pupille, mais sur un reflet cornée est superflux. Et que le reflet cornée n’est pas au centre de la pupille... en fait le centrage sur photo en pleine pupille n’est qu’une approximation de centrage.


                • ZenZoe ZenZoe 6 mai 2013 15:52

                  Entre les opticiens de rue et les opticiens en ligne, j’ai choisi il y a des années, au tout début du phénomène. Vu les prix et mes moyens, y avait pas photo ! Entre 130 euros et 500 euros en moyenne, le choix est vite fait. Ce fut les opticiens en ligne. Je n’ai que du bien à en dire.
                  Le service est impeccable. J’envoie mon ordonnance, reçoit mes lunettes, ma facture et papiers pour la sécu en moins d’une semaine.
                  Pour la mesure de l’écart pupillaire, on demande à son ophtalmo, c’est assez simple. Ou alors, certains opticiens en ligne ont même des partenaires dans qq villes où vous pouvez aller pour le prendre. Vous pouvez aussi envoyer de vieilles lunettes, l’écart sera mesuré. Sinon, le système de la photo marche très bien. Bref, une fausse excuse.
                  Pour la qualité des lunettes, j’ai beau chercher, je n’ai pas constaté de différence avec celles que j’avais avant.
                  Le seul hic pourrait éventuellement venir de l’ajustement des nouvelles lunettes - mais dans pratiquement tous les cas, je n’ai pas eu de problème. Elles se sont installées sur mon nez impec.
                  Je n’ai qu’un regret : savoir que je payais trop cher avant.
                  Il y a un vrai marché de toute façon, et les opticiens en ligne sont là pour durer. Même si on peut leur trouver quelques inconvénients mineurs, il vaut mieux ça qu’utiliser des lunettes-loupes standard trouvées à la foirfouille comme j’en vois quelquefois. Que des gens soient forcés de les utiliser parce qu’ils ne peuvent pas acheter des « vraies » est un scandale, mais là les opticiens de rue ne trouvent rien à redire (que sortir leurs éternelles lunettes « de sécu » qui de toute façon ne sont jamais en magasin et que vous aurez la honte de demander en prime devant les autres clients...).

                  PS : je n’ai pas d’intérêts financiers chez les opticiens en ligne.


                  • Gh. D 6 mai 2013 16:11

                    - les lunettes sécu ? je crois que cela été arrêté en 2000 ! il y a 13a !

                    - le systéme photo ne marche pas . Cela est prouvé scientifiquement. Navré, mais même la HAS a demandé à ce qu’il soit inventé un système le permettant. Et à ce jour , ca ne l’est pas .

                    - Il y a eu dans les années 90 un systéme qui a été mis au point avec photos , que les opticiens pouvaient utiliser : mis au placard pour manque de précision .

                    - quant à la réussite des sites de ventes ... je crois que l’un d’entre eux pleure beaucoup , à cause de l’argent perdu ...

                    - il n’y a aucune menace en ce genre de site : taux de pénétration extrêmement faible . Si nous , opticiens indépendants , franchisés, verriers ou médecin réagissons , c’est pour alerter sur les risques encourus .

                    ZenZoé , vous voyez , avec les liens que j’ai publié, vous pouvez avoir une paire de lunettes moins cheres que 130€ . Et ce n’est que 2 exemples ... il y a pour tous les budgets dans 95% des magasins .

                    Navré mais les faits précis sont là .


                    • ZenZoe ZenZoe 6 mai 2013 16:34

                      Navrée aussi, mais les faits précis sont là : je suis satisfaite à 100% de mes lunettes achetées en ligne.


                    • DrPepper 6 mai 2013 16:20

                      C’est sur !

                      Moi aussi, entre acheter une voiture neuve chez Mercedes, et une clio d’occasion sur internet, j’ai fais mon choix ! Mais j’aurais peut-être du aller voir des concessionnaires comme Dacia ... ils avaient peut-être le produit que je voulais, au prix que je voulais ! 

                      Comparez ce qui est comparable !

                      Pour ce qui est de la prise de mesure chez un opticien partenaire d’un marchand en ligne, je vous l’accorde. Dans ce cas c’est jouable. Parce que l’HAS (la haute autorité de santé) à clairement indiqué qu’il n’est pas possible de valider une prise de mesure à distance par photo, car tout au plus c’est approximatif. Mais je vous l’accorde aussi, des petites corrections peuvent être décentrées de quelques millimètres sans problème (c’est de l’optique de base). 

                      Là aussi pour les lunettes pré-montées, vous avez raison, c’est mieux de prendre sur internet. Au mieux on a la bonne correction, au diable le centrage.

                      Mais vous vous trompez de problème. Les lunettes « sécu » n’existent pas. Il n’existe aucune monture à 1,65 euros (tarif de remboursement par la sécurité sociale). Vous trouverez « des prix » chez les discounteurs : Générale d’optique, optical discount, les mutualistes (vivi), hans hander, luns, etc.

                      Par contre si vous allez chez Afflelou, Krys, Optic2000, Atol, etc. non, moins de chance de trouver un petit prix d’une lunette de marque inconnue. Mais c’est normal, ce n’est pas leur cible marketing.

                      Mais dire que les opticiens en ligne est mieux les opticiens en magasin est faux !
                      Le service et la qualité n’est pas comparable ...

                      D’ailleurs vous dites « dans pratiquement tous les cas, je n’ai pas eu de problème ».
                      Donc vous avez eu des problèmes ? .

                      Si vous avez trouvé votre bonheur en ligne, tant mieux. Mais je peux vous garantir qu’un verre de dernière génération progressif, qui coute déjà bonbon en sortie d’usine, vous maudirez le centrage si celui-ci n’est pas bon (et là, c’est au 1/2 millimètre près qu’il faut être précis pour une vision optimale). Ben oui, comme pour les voitures, il y a verre et verre ... difficile de comparer une porsche cayenne avec une logan, et pourtant elles roulent dans les deux cas. Pareil pour les verres...


                      • ZenZoe ZenZoe 6 mai 2013 17:05

                        Hélas, vous n’avez à l’évidence pas compris pourquoi les opticiens en ligne gagnent inexorablement du terrain. Parce qu’il y a un marché, vous savez ce qu’est un marché ?
                        C’est par exemple une catégorie de consommateurs qui préfèrent Ryan Air à Air France, Aldi aux Galeries Lafayette, BlueSky à Phillips.
                        C’est par exemple une catégorie de consommateurs qui se fichent du prestige et du surplus de qualité (incontestable) d’une Porsche Cayenne ou d’une Mercédès et se contentent d’un véhicule qui peut les emmener sans problème et sans chichis où ils veulent aller, que la marque soit Dacia ou Tatamobile (d’ailleurs, je vous informe que les performances des Dacia, loin d’être mauvaises, rivalisent avec celles de Renault, évidemment).
                        Pourquoi ne pas accepter que certains consommateurs se trouvent très bien de ne pas avoir un opticien en chair et en os devant eux pour les aider à choisir ?
                        Pourquoi ne pas accepter que certains consommateurs préfèrent acheter en ligne car ils sont isolés pour une raison ou une autre ?
                        En ce qui concerne la qualité des lunettes, on pourrait discuter longtemps, personnellement je n’ai pas vu de différence, solidité, confort... et je porte des lunettes depuis assez longtemps pour juger. Mes verres progressifs sont parfaits et je vois très bien avec. Prétendre que les opticiens en ligne vendent de la merde décentrée aux mesures farfelues est faux et malhonnête. Pourquoi ne pas dire qu’on peut attraper un cancer de l’oeil ou devenir aveugle tant que vous y êtes ?
                        Au lieu de combattre un phénomène inéluctable, pourquoi ne montez-vous pas dans le train vous aussi en vendant des gammes adaptées sur internet - d’ailleurs, certains opticiens se lancent petit à petit il me semble ?

                        PS : « ... dans pratiquement tous les cas je n’ai pas eu de pb » : la branche d’une paire de lunettes a eu besoin d’être resserrée, ce qui fut fait avec le tournevis fourni.


                      • Phil Levasseur 8 mai 2013 13:13

                        Chère Zoé, vous avez parfaitement raison,de nombreux consommateurs sont parfaitement satisfaits de restaurant qui n’en ont que le nom, de nombreux consommateurs n’ont même pas connaissance de ce qu’est la qualité et le confort et ne regrettent donc pas ce qu’ils ignorent, pour ceux là internet peut être une solution acceptable, même pour les lunettes. Pour ce qui est des équipements en progressifs, désolé de vous contredire, même si dans votre cas la satisfaction semble de mise, 99% des échecs sont dus à des erreurs de mesures ou de position des verres devant les yeux, il y a des années, quand les opticiens de ville étaient moins performants, j’ai établi ma réputation sur ce fait, les verres actuels les plus aboutis sont probablement un peu plus tolérants aux erreurs à condition qu’un protocole très strict (qui lui même limite le risque d’erreurs) soit appliqué, ce ne sont évidemment pas ces verres qui sont vendus sur internet.

                        On dit qu’une montre arrêtée donne l’heure exacte deux fois par jour, il y a une quantité restreinte de personnes dont les caractéristiques morphologiques, posturales, sont très proches de moyennes standard (ce qui déjà est un oxymore), dans ce cas des mesure approximatives et prises par une personne incompétente peuvent donner satisfaction si le hazard est favorable, d’autant plus que ce porteur sera peu exigeant, c’est malheureusement (ou pas) une infime minorité, vous en faites probablement partie.

                        Je souhaite au contraire (il y a un peu d’ironie dans ce propos) qu’un maximum de personnes commandent des progressifs via internet, cela génèrera une telle quantité d’échecs que ce mode de distribution verra sa disparition immédiate, c’est d’autant plus vrai que de nombreux sites refusent la vente de verres progressifs en ligne comme des verres à forte corrections, se contentant des équipement peu compliqués les plus « rentables » et laissant aux véritables professionnels les cas risqués.

                        Pour finir, je ne m’inquiète pas du développement de la vente en ligne en optique, qui, l’expérience nord-américaine le prouve, ne dépassera jamais un pourcentage très faible, ce qui me fait intervenir est la masse de contre vérités et d’insultes qui accablent ma profession, et le fait qu’un individu doué mais douteux, suites à ses déconvenues sur internet, en soit l’un des principaux organisateurs (l’étude de Que Choisir n’est elle même qu’une exploitation inepte d’une étude orientée commandée par ce individu).


                      • simir simir 13 mai 2013 09:51

                        @ Dr Pepper

                        Bonjour
                        Attention si vous achetez une Mercos ne prenez surtout pas une Formule 1... Ils sont complètement à la ramasse encore ce week-end au GP d’Espagne. Comme quoi ... !
                        Pour votre info 2 mécaniques à moteur Renault sont en tête du championnat.
                        Moi je ne cherche pas à épater et les Renault ou autre Dacia me vont très bien elles sont d’ailleurs mieux classés que les Mercos dans les enquêtes de fiabilité. (sauf pour la classe C qui est 1ere de sa catégorie mais de peu devant la Laguna).
                        Maintenant pour rouler à 90 il vous serv à quoi votre Cayenne ? (De plus c’est même pas beau on croirait qu’il a été dessiné par des stylistes de la Wehrmacht)
                        C’est comme pour les lunettes la forme et le style ça compte et ce ne sont pas forcèment les plus chères les plus belles

                      • Gh. D 6 mai 2013 16:47

                        Zenzoé s’est sans doute la seule chose dont vous puissiez être certaine ... et encore vous n’avez sans doute jamais connu

                        ceci dit cette doit soit disant satisfaction ne doit pas être pretexte à dire de fausses vérités. Les photos ce n’est pas précis , ce n’est pas un système reconnu . Et les opticiens (les vrais) ne sont pas plus chers .

                        Merci d’arrêter ce colportage de mensonges limite diffamatoire !


                        • Patrice Lemitre Patrice Lemitre 6 mai 2013 17:17

                          « Moi aussi, entre acheter une voiture neuve chez Mercedes, et une clio d’occasion sur internet, j’ai fais mon choix ! Mais j’aurais peut-être du aller voir des concessionnaires comme Dacia ... ils avaient peut-être le produit que je voulais, au prix que je voulais ! »


                          Ah ! Ah ! DrPepper roule en Mercedes. C’est sûr que quand on vend les lunettes aux prix moyen de 570 euros, on roule en Mercedes. Beaucoup de ceux qui les achètent doivent, malheureusement pour eux, rouler en Clio. 

                          Quel mépris pour les gens qui ne peuvent pas s’acheter de Mercedes ! On voit tout de suite les qualités humaines du bonhomme ! 

                          • vickounet 6 mai 2013 17:36

                            c’est vilain les clichés de l’opticien qui vent 570 et achete a 140 c’est pas ça qu’a dit UFC ???
                            la marge d’une boutique d’optique en bilan comptable c’est 60-65% en moyenne... tout comme un boulanger, un pizzaiolo etc.... une pizza vendu 12€ scandalise psk la matiere première coute 1€ au plus.... mais y’a pas que ça... sinon ca fais lgtps que je serai pizzaïolo...
                            article à sensation une fois de plus....


                          • DrPepper 6 mai 2013 20:16

                            Attendez, je suis interne en médecine, vous croyez qu’avec mon salaire inférieur au smic horaire j’ai les moyens de me payer une mercedes ?

                            LOL ... c’est quoi ces clichés ...

                            Et je vous l’ai dit : je ne suis pas opticien, ni n’a d’intéret dans le monde de l’optique, bien que je connaisse très bien ce secteur. Vous vous rattrapez sur des branches biens fines, et méprisantes d’ailleurs. Mon exemple était pour vous dire qu’il existe des différence entre les produits, qu’il est difficile de demander la qualité d’une mercedes quand on a le budget d’une dacia ! Or toute votre démonstration consiste à dire « une lunette pour voir, on en trouve moins cher sur internet ». Sans expliquer la différence entre les verres, les montures, les services ...

                            Saviez-vous qu’un verre progressif, prix d’usine, varie de 10 à 150 euros ? 
                            C’est la différence de tarif entre une merde chinoise surfacé avec des pieds, et un verre de dernière génération, fabrication personnalisée en bi-surfacage, aminci, traitements dernières génération ...

                            Maintenant, quel verre est monté sur votre monture à 99 euros d’après vous ?


                          • DrPepper 6 mai 2013 20:48

                            En plus vous lisez mal et interprétez très mal les choses. Là encore, étonnant ce manque de rigueur pour une personne travaillant dans un laboratoire scientifique ... vous le lisez que ce que vous désirez lire.

                            J’ai dit (et vous me citez) : Moi aussi, entre acheter une voiture neuve chez Mercedes, et une clio d’occasion sur internet, j’ai fais mon choix ! Mais j’aurais peut-être du aller voir des concessionnaires comme Dacia ... ils avaient peut-être le produit que je voulais, au prix que je voulais ! 

                            C’est clair, non ? : je roule en clio d’occasion achetée sur internet !


                          • simir simir 13 mai 2013 09:54

                            Rassurez vous Patrice Mercedes c’est de la daube. Ils ne sont même pas capable de faire une Formule 1 compétitive. 

                            Ca pêche dur coté ingés !!!
                            Au moins en Clio je ne tomberai pas en panne 

                          • vickounet 6 mai 2013 17:32

                            bonjour Mr LEMITRE
                            comme l’ont indiqué les réactions ci-dessus, beaucoup de choses sont satyrisés sur les vilains méchants opticiens (relayés par bien des médias en ce moment... bref passons....)

                            sur un unifocal, je ne reviendrai pas sur la prise de mesure par rapport a la webcam dont pleins de paramêtre peuvent etre modifié (effet grossissant des verres déja portés etc...) la regle de centrage N’EST PAS LE CENTRE DE LA PUPILLE !!!!! c’est le reflet d’un point lumineux sur la cornée... qui peu donc être décalé d’1.5mm par rapport au centre géometrique de la pupille.identifiable que par un pupillo.... un vrai... (puisque mnt vous savez ce que c’est)

                            les progressifs quand à eux, mal centré en hauteur peuvent avoir pour conscéquences de vous faire baisser la tete ou la relever en vision de loin ou de près ce qui peut entrainer des gênes cervicales et occulaires (trop baisser les yeux est franchement désagréable.)

                            des verres mal centrés peuvent également faire perdre la fixation binoculaire (le couple n’arrive pas a maintenir la fixation du centre optique du verre) et entrainer une vue monoculaire. (d’ou plus de 3D, oeil qui part, et brouillage des images vu que l’oeil a perdu la fixation.)

                            les questions des tarifs ayant été abordés par les récents commentaires je ne reviendrai pas dessus. mais attention a vos raccourcis......
                            la lunette sur internet peut exister... c’est sur,
                            voulez vous que je vous explique pourquoi ils sont moin cher ?
                            -pas de boutiques, employés, ni stock (ou alors pour le made in chinois)
                            -pas de SAV (c’est vrai quoi qui renverrai ces lunettes et attendre 10jr pr les regler les plaquettes)

                            je comprends qu’on achète sur internet des lunettes : mais n’allez pas croire que ce sont les mêmes produits, services et qualité que chez un opticien « physique et reel »
                            un « anti-reflet anti sallissure » est un terme generique.... ca peu aller de 45/verre à150.... c’est comme le terme « diesel TDI » pour une voiture... y’en a pour tous et tous les gouts////

                            une derniere choses... oui je suis un tout frais d’aujourd’hui.... mais lire des choses non renseignés me font réagir désolé....


                            • Patrice Lemitre Patrice Lemitre 6 mai 2013 18:15

                              "je comprends qu’on achète sur internet des lunettes : mais n’allez pas croire que ce sont les mêmes produits, services et qualité que chez un opticien « physique et reel »

                              Lisez bien l’article : j’ai toujours dit qu’on ne peut pas compter sur la même qualité de prestation. C’est évident. Inutile d’enfoncer des portes ouvertes...

                            • eau-du-robinet eau-du-robinet 6 mai 2013 17:33

                              J’ai attendu parler des prix abusives la semaine dernière à la télé.

                              Effectivement il y à beaucoup trop de magasins (Opticiens) en France ... ce qui contribue à l’augmentation des prix ...

                              Il paraît que les lunettes sont beaucoup moins cher (2x) en Espagne !
                               Pour ceux qui n’ont pas de mutuelle c’est très intéressent de regarder la bas si vous habitez près de la frontière Espagnole voire si vous envisagez de passer vos vacances la bas.


                              • vickounet 6 mai 2013 17:40

                                une fois de plus tout est question de charges .... demandez a normal 1er de supprimer les charges sur le personnels....
                                1- les lunnettes couterons 2x moin cher....
                                2- en tant qu’employé tt le monde gagenra bcp plus....
                                les charges en espagnes ne sont pas les memes.....
                                et c’est aussi grace a ces charges énorme qu’on peut payer les CMU,RSA etc......
                                au final tout le monde paye pour tout le monde...


                              • ouioui49100 6 mai 2013 22:43
                                Les lunettes ne sont pas plus chères en France qu’ailleurs en Europe. Des études très sérieuses ont été menées (par GFK par exemple).
                                Je vais vous prendre un exemple très concret pour vous expliquer la situation.
                                En France en 2011, les français dépensaient 22800 euros pour une voiture neuve. En Allemagne, la meme année, ils dépensaient 27000 euros dans leur voitures. Et pourtant les voitures sont moins chères en Allemagne, tout le monde sait ça. Donc s’il dépensent plus que nous dans leur voiture, c’est notamment parce qu’ils achètent des voitures plus haut de gamme qu’en France. Et bien les lunettes c’est pareil, en France on achète des lunettes de plus haute qualité (la France est à la pointe de la technologie en optique) et on est entre autre le pays ayant le plus fort taux d’équipement en verres progressifs (32% contre 12% par exemple dans des pays comme l’Angletterre et les Etats Unis)

                              • eau-du-robinet eau-du-robinet 6 mai 2013 23:43

                                @vickounet

                                — début de citation —
                                et c’est aussi grace a ces charges énorme qu’on peut payer les CMU,RSA etc......
                                au final tout le monde paye pour tout le monde...

                                — fin de citation —

                                D’abord il faut mettre une chose au clair : Ceux qui payent les « énormes charges » sont ceux qui travaillent !

                                Non, c’est pas « tout le monde qui paye pour tout le monde » ! C’est un mensonge grossier ! Ce sont ceux qui travaillent qui payent pour les autres ... !

                                Ses « énormes charges » conduisent à des excès de dépenses et des abus, notamment de la part des opticiens.

                                Le déficit en 2012 de la sécurité sociale s’élève à 13,3 milliards d’Euros.

                                OUI, il y à beaucoup trop d’opticiens en France.

                                Il y un article très intéressant, mettent en lumière les abus des opticiens français, qui à été publié sur lemonde.fr donc voici quelques extraits :

                                Qu’il soit myope, presbyte, ou les deux, le porteur de lunettes risque de relire plusieurs fois le chiffre, pour s’assurer qu’il ne s’y méprend pas. Marge brute : 275 euros par paire de lunettes, soit 70 % du prix de vente.
                                source

                                Je le repette... et lisez le bien :
                                Marge brute : 275 euros par paire de lunettes, soit 70 % du prix de vente. !!!!
                                C’est carrément abusif ! Voila pourquoi cotisent ceux qui travaillent ... pour financer des abus !!!!

                                Je puisuit avec un deuxième extrait de l’article sur lemonde.fr :

                                « Nous voyons se multiplier l’ouverture de boutiques sans que cette concurrence ne profite aux clients avec des prix en baisse, ce qui est contraire à toute logique économique, souligne Mathieu Escot, l’auteur de l’étude. Cela tient à la complexité des produits et à l’opacité tarifaire du marché, qui ne permet pas au consommateur de se repérer. » Avec 11 422 points de vente en France, le nombre d’opticiens a augmenté de 47 % en douze ans, alors que le besoin, lui, n’a progressé que de 13 %. « Cette explosion ne correspond pas à une logique de santé publique, et ne peut s’expliquer que par la rentabilité élevée de l’activité de distribution de lunettes », note le document.
                                source

                                Troisième est denier extrait :

                                Mais comme le marché a progressé moins vite que les implantations, le chiffre d’affaires par magasin a baissé de 6,6 % entre 2005 et 2012. « L’an dernier, chaque magasin n’a vendu que 880 paires de lunettes, soit 2,8 équipements par jour ouvré », souligne l’UFC-Que Choisir. « Les frais fixes d’un magasin se répercutent sur ces seules 2,8 paires de lunettes. » Maintenir la rentabilité suppose donc de vendre ses montures à des prix élevés.
                                source

                                Maintenir la rentabilité suppose donc de vendre ses montures à des prix élevés !
                                Maintenir la rentabilité suppose donc de vendre ses montures à des prix élevés !
                                Maintenir la rentabilité suppose donc de vendre ses montures à des prix élevés !


                              • DrPepper 7 mai 2013 00:08

                                Comme vous vous répétez (vous aimez le copier-coller ma parole !), je vais vous dire une nouvelle fois de bien vous informer au lieu de donner votre avis personnel ou de faire du plagiat journalistique.

                                Lisez http://www.opticlibre.com/ et vous éviterez de donner des informations biaisées quand elles ne sont pas eronnées ...


                              • Phil Levasseur 7 mai 2013 01:28

                                J’ai expliqué ici à deux reprise le temps consacré (malheureusement car je me passerai avec plaisir d’une grande part des tâches administratives) je vous laisse donc le soin de chercher, et trouver ces réponses, mais si le journaleux du Monde est un ignoreant, un incompétent en économie ou si sa volonté est d’appuyer une thèse préétablie sur des chiffres sortis de leurs réalités de base, ce n’est pas ma faute, si vous lui apportez crédit, c’est par contre la votre.


                              • eau-du-robinet eau-du-robinet 7 mai 2013 08:50

                                @DrPepper

                                Opticlibre est une société corporatiste !!!

                                OUI j’ai bien lu, même très bien ....

                                Voici ce qui est marque sur le site web d’Optilibre :

                                OPTILIBRE la centrale qui défend le mieux les opticiens indépendants !

                                Puis que peut-on lire sur Jean-Luc Sélignan, Président de la centrale d’achat pour opticiens CLUB OPTILIBRE, diplômé de l’École des Mines et M.B.A. de Harvard BUSINESS School .....

                                C’est quand même très pauvre comme source est surtout ce n’est pas une source indépendante, car OPTILIBRE est fortement implique dans le business de l’Optique (matelas financier bien rempli quel défend évidement).

                                Jean-Luc Sélignan vas certainement pas se tirer une balle dans son propre pied !

                                En fait je vois que vous avez aucun argument sérieux à avancer pour justifier cette escroquerie de la vente des lunettes surfacturé en France par des opticiens dit libres

                                La seul liberté que le vois chez les opticiens libres est celle de fixer leur marges librement comme bon leur semble, sans scrupule aucun !


                              • Opticien 7 mai 2013 10:27

                                Mais oui biensur ! Vos données sont beaucoup plus fiable car extraite de personne voulant faire « sensation » et qui sont nullement issue du métier. Optic libre, biensur qu’ils ont des interrets, il s’agit d’une centrale qui défend vos mensonges. Ce qu’il quand même avouer c’est que EUX au moins, ils possèdent des informations fiables. Qui peux mieux répondre à ces questions que des acteurs du marché ? Vous avez réponse à tous et cherchez l’excuse partout alors que différentes intervention sur se site vous on montrer preuve a l’appui que vous etes dans le tord, je vous le disait l’eau coule de source, en effet, mais dans votre cas elle coule à coté du récipient !


                              • Phil Levasseur 8 mai 2013 09:27

                                Il arrive un moment ou tenter de discuter avec un individu au cerveau délavé par son auto propagande devient stérile, alors oui mon bon monsieur Flotte de la citerne, vous avez raison, vous savez tout, et grâce à vous les foules ignorantes vont enfin recevoir la parole divine, il n’est sourd qui ne veuille entendre et aveugle qui ne veuille voir, vous rester quand à vous enfermé dans votre stérilité mentale, je vous laisse à vos délires, attention de ne pas rouiller de l’intérieur car l’eau c’est dangereux, et mieux vaut le vin d’ici que l’eau de là, cet « humour » est à un niveau que vous devriez comprendre sans peine.


                              • simir simir 13 mai 2013 10:00

                                @ Phil Levasseur

                                Comme boisson le Dr Pepper c’est pas mal non plus......
                                C’est plein de sucre et après on va aller consulter pour perdre du poids....
                                Faut bien s’entraider entre professions médicales !

                              • volpa volpa 6 mai 2013 18:05

                                Si vous connaissiez ma soeur !!

                                C’est pas une facile et pourtant elle très heureuse de sa commande.


                                • Gh. D 6 mai 2013 18:34

                                  Mr Lemitre , DrPepper roule peut-etre en mercedes , ceci dit il n’exerce pas la profession d’opticien . Mais devinez quel métier il exerce ....

                                  petit indice cela commence par Dr ... (non ça n’a rien a voir avec les logiciels)

                                  Si les lunettes en France sont cheres , il faut aussi comparer ce qui peut l’être . Les achats de verres progressifs sont bien plus importants en France que dans les autres pays du monde (europe et usa .. etc ) , les ventes (et donc les demandes ) sont aussi plus importantes en esthétique puisque la france vend le plus de traitement anti reflet. Vous avez aussi en France les plus gros investissements en recherche et développement optique.

                                  Nous ne parlerons pas des taxes et charges ... ou des CMU qu’il faut financer.

                                  La marge moyenne d’un opticien et de 62 à 64%, et la rentabilité entre 2% et 4%.
                                  Pour verfier cela vous avez le centre des gestions agréé . Tous nos chiffres sont publiés . Vous pouvez même comparer à d’autres commerce ... par exemple une boulangerie c’est dans les 90% de marge et un bijoutier dans les 80%.

                                  En revanche il y a une chose qu’il me surprend totalement . Comment des internautes à la verve bien développée ne s’interessent pas aux mutuelles ?

                                  Des cotisations qui n’ont de cesse d’augmenter ... des remboursements qui baissent , des remboursement qui se font rares (1 fois tous les 2 ans .. voir 3ans) .

                                  Des mutuelles qui ne respectent pas les decisions de justice (remboursement différencié illégal) .

                                  Des mutuelles qui ne respectent pas le code de la mutualité puisqu’elle dirige leurs adhérents vers des opticiens .

                                  Des mutuelles qui force les opticiens a signer des accords , pour moins rembourser...

                                  Où est l’éthique ? où est la déontologie ? Où est le respect des professions comme l’avait souhaité les créateurs de la mutualité française à la fin du XIXe siecle  ?

                                  Ou encore .. combien payez vous votre mutuelle ? en combien de temps amortissez vous vos lunettes ? En combien de temps amortissez vous votre mutuelle ? (jamais)

                                  Vous osez dire qu’une paire de lunettes est chere a 500€ alors que vous dépensez 80€ en moyenne par mois pour votre mutuelle !

                                  Pourquoi les mutuelles devaient publier leurs comptes en 2012 ? Pourquoi cela a été reporté ?

                                  Pourquoi les mutuelles veulent maitriser l’optique ? Vous seriez bien naif que de penser que c’est parce que l’optique est chere. Le grand souhait est de rembourser moins et d’encaisser le plus possible .


                                  • Patrice Lemitre Patrice Lemitre 6 mai 2013 18:53

                                    Je suis d’accord au moins sur un point avec vous : les mutuelles ont perdu de vue depuis bien longtemps l’esprit mutualiste. On constate le même phénomène dans le secteur bancaire. 


                                  • gegemalaga 6 mai 2013 23:42

                                    les mutuelles utilisent le nom : mutuelle ; elles n’ont plus rien de mutualiste , rien de plus que les cies d’assurances par exemples ;


                                    je pense que vous savez ..quels sont ceux ..qui " ont mis la pain sur les mutuelles ...

                                    d’ou , ( comme par hasard ) , l’action contre les depassements d’honoraires medicaux ...

                                    quant à notre ami , pour qui roule t il ??

                                    les mutuelles ?? 

                                    pas impossible.

                                  • Phil Levasseur 8 mai 2013 09:44

                                    concernant les dérives de l’esprit mutualiste : Le problème principalement du au fait que tenter d’appliquer une éthique humaniste et généreuse dans un monde ou l’individualisme règne en roi est malheureusement une tâche utopique. Ce sont les mentalités qui doivent en amont être transformées. Cela aussi relève de l’utopie, alors dans un tel monde le pragmatisme s’impose à court terme, ce pragmatisme pour les organismes mutualistes est de pratiquer les méthodes assurancielles du privé. C’est de créer des filales relevant du code des assurances pour contourner le code de la mutualité, c’est, comme le fait la MGEN depuis des années, violer ce code à chaque instant en étant certaine de bénéficier d’une totale impunité, Condannations ? qu’importe, on joue la montre et pendant ce temps le gouvernement, les députés, presque tous anciens dirigeants mutualistes, parfois condamnés pour détournements de fonds au profit de partis politiques (affaires MGEN et MNEF des années 80/90) ont en tête de faire modifier la loi pour l’adapter aux intérêts de ces organismes (LPP296).

                                    La dérive est claire : l’esprit mutualiste est que chacun cotise en fonction de ses moyens pour que l’ensemble puisse bénéficier de la « mutualisation » des fonds perçus. Aujourd’hui, les organismes complémentaires cherchent à atirer les adhérents/clients par la promesse de rentabiliser leurs cotisation dans un esprit totalement individualiste. Amaguiz (groupama, issu du mouvement coopératif) qui ne cotise que pour ce qui est connu comme risque probable, France Mutuelle qui rembourse une part inutilisé à l’adhérent lui même alors que l’esprit mutualiste (et le code de la mutualité) voudrait que l’ensemble des cotisation suivantes diminuent, tous les adhérents devant en profiter.

                                    Alors il n’est pas surprenant que les bénéficiaires des contrats soient maintenant désireux de « rentabiliser » les sommes investies et que de ce fait les dépenses de santé subissent un croissance inutile dans certains domaines.


                                  • Axel forestier 6 mai 2013 18:38

                                    Bonjour,

                                    Je suis opticien, et je dois avouer que je suis surpris par ces réactions. Je peux comprendre l intérêt de l achat sur internet si on ne peut se déplacer ( encore que beaucoup de physiques proposent ce service), ou pour une question horaire (forcément le 24/24 augmenterait les prix). Mais la question du prix me paraît absurde. Je n ai aucun intérêt à les citer, ne travaillant pas pour eux, mais la générale d optique propose les uni focaux monture et verres à 29€ et les progressifs a 89€. Une bonne partie de leur magasin est consacrée à ces montures variées, garanties, et avec une personne physique sur qui râler.

                                    Ensuite, il y a un prix qui revient constamment, c est 500€le prix moyen d une paire de lunette est de 350€


                                    • Gh. D 6 mai 2013 18:45

                                      et quand bien bien même ...
                                      je connais plein de cmu , de gens qui touchent le RSA qui roulent en mercedes , qui ont le dernier iPhone ...

                                      Au fait ça coute combien un iPhone ? est-ce vital ? Une paire de lunettes est un bien nécessaire et vital . Sans lunettes des milliers de gens ne pourraient ni lire , ni conduire , ni travailler ...

                                      Critiquer ce genre d’achat et tout de même bien révélateur d’une consommation et d’une économie bien déglinguées ...


                                      • Patrice Lemitre Patrice Lemitre 6 mai 2013 19:03

                                        Tous ces arguments sont particulièrement spécieux. 

                                        Le cliché des gens qui sont à la CMU et roulent en Mercedes, combien de fois on me l’a fait ! 
                                         On dois pas vivre dans le même monde, moi je n’en vois jamais de cette catégorie là. Des gens à la CMU et qui en bavent, à qui il manque des dents de devant, qui ont des caisses pourris, par contre, à la pelle... 
                                        C’est vrai, il y a des gens qui sont fauchés et qui ont quand même un smartphone. ce n’est pas raisonnable. Ce n’est pas une raison pour qu’ils payent leur lunettes deux fois le prix qu’elles valent. 

                                      • DrPepper 6 mai 2013 20:09

                                        Ha mais attendez, une paire à 29 euros vaut 29 euros : c’est de la merde chinoise qui pète rapidement. Une monture à 250 euros est déjà plus qualitative, avec un service après vente sur plusieurs années, etc. Les opticiens qui vendent à 250 euros une monture qui vaut 29 euros, cela s’appelle un voleur. Généralement ils mettent la clef sous la porte au bout de quelques années. 

                                        Les marges d’un opticien sont, Gh D l’a rappelé, d’environ 65%, avec un résultat net de 2% de mémoire (mais Gh D me confirmera les chiffres). Rien de bien spectaculaire, pour un commerce lambda. Vous retireriez l’étiquette « optique » et vous présenteriez le bilan à un comptable, il vous dirait que c’est tout à fait normal et il n’y a rien d’exceptionnel.

                                        Si vous saviez le coût de la matière première dans une baguette, vous hurleriez au vol de savoir qu’elle est vendue 85 centimes d’euros ! Vous trouvez cela ridicule ? Et bien vous faites la même démonstration avec les lunettes pourtant ...


                                      • Phil Levasseur 8 mai 2013 10:02

                                        Il est facile de mettre en avant les bénéficiaires « délictueux » de tout système social, par expérience, la majorité de mes clients bénéficiaires de la CMU sont dans des situations financières et sociales dramatiques et la solidarité nationale me semble normale dans un pays comme le notre. Toutefois il existe un frange non négligeables d’individus qui effectivement exploitent la générosité (relative) du système, je n’en citerai pas car je ne veux pas apporter d’eau au moulin de ceux qui utilisent ces cas pour remettre en cause notre système d’aide.

                                        Il faut cependant considérer qu’en France l’équipement optique de base est accessible à TOUS, par exemple, une cliente n’ayant pas de problème financier m’a achté hier une monture à 39.00€, après avoir essayé des mocdèles avec mon assistance pendant plus de 40 minutes, pour des raisons de choix « esthétique », c’est l’un des modèles que je propose aux CMU, cela démontre clairement que les bénéficiaires de petits prix peuvent trouver des équipement satisfaisant, alors oui, la monture en question était d’une qualité très modeste, la marque très connue dont le modèle s’inspire n’apparaissait pas sur la branche.

                                        Personnellement je ne fonctionne pas aux « marques » ce qui en tant que professionnel me pose de gros problèmes car quand une personne entre chez moi en me disant avant toute autre chose :« vous avez quoi comme marques », j’ai déjà intérieurement de l’insulter, ce que naturellement je ne fais pas. Je me trouve désormais obligé d’avoir en magasin une marque (que je ne citerai pas) d’une qualité très quelconque, avec un SAV désastreux, mais dont les demandeurs sont inconditionnels sans même connaître les modèles, de ce fait, j’entre dans le système car malheureusement, mon rôle est de satisfaire mes clients, aussi stupides soient leurs attentes. D’autant plus que ce qui me parait stupide en fonction de mon propre mode de consommation est jugé au contraire très futé de leur part. Nous devons dans notre démarche professionnelle nous mettre au service de nos clients, les accompagner, pas décider pour eux, c’est un art, c’est la noblesse du commerce, cela aussi à un prix.


                                      • viva 6 mai 2013 18:56

                                        Pour ma part je n’ai pas le choix, je devrais aller au moins chèrs, je n’ai pas les moyens de me poser la question.Et si c’est le prix est toujours trop élevé, je continuerais à m’en passer.


                                        • benjamin ayache 7 mai 2013 12:15

                                          viva, sachez que tout opticien à une offre suivant votre budget et vous serez mieux qu avec vos lunettes faites sur internet de facon relative suivant la puissance. allez chez un bon opticien et vous verrez qu il y a une solution a votre problematique de prix


                                        • viva 6 mai 2013 19:08

                                          C’est malheureux pour les opticiens, mais tout comme avec les dentistes il va falloir parvenir à des prix raisonnables ou redonner du pouvoir d’achat. 


                                          Mais là encore il ne faut pas se voiler la face, on ira forcément vers des solutions moins onéreuse.

                                          Techniquement, il n’y pas d’impossibilité pour automatiser l’écart pupilaire, étonnant que les vendeurs en lignes n’est pas songé à des cabines dans le genre des photomatons. 

                                          Les photographes ont presque disparu il y a des cbances qu’en aille de même pour les opticiens.

                                          • DrPepper 6 mai 2013 20:05

                                            Là encore vous vous plantez pour les dentistes.
                                            Les charges d’un cabinet dentaire, hors rémunération du dentiste, c’est 200 à 250 euros de l’heure.

                                            Un détartrage ? 28 euros ...
                                            Une radio ? 7 euros ...
                                            Une extraction ? 92 euros ...

                                            Ce sont des tarifs sécu qui n’ont pas été revus depuis 1974. C’est à dire que pour la plus part des soins (hors prothèse), et je parle des soins remboursés sécu, le dentiste travaille à perte. Les tarifs n’ont pas été revus depuis 1974. Les mêmes à la virgule près. Même pas réévalués pour suivre l’inflation. Mais la sécu à dit aux dentistes qu’en échange, ils ont tarif libre sur les prothèses (couronnes, dentiers, etc.). Voilà pourquoi TOUTE l’augmentation des charges est reporté sur les prothèses, et cela année après année, et qu’on en arrive aux abérrations de voir des coef x10 voir x20 sur certaines prothèses.

                                            Donc avant de plafonner les tarifs des prothèses, en gueulant sur les salauds de dentistes, demandez à la sécurité sociale de rémunérer correctement les soins dentaires de bases. Non seulement les prix des prothèses diminueraient, mais en plus les dentistes auraient moins tendance à prescrire une prothèses alors que des soins conservateurs seraient possibles. 

                                            Pour information, les dentistes voient baisser leur chiffre d’affaire en 2012... mais ne voient pas baisser leurs charges. La faute aux mutuelles qui plafonnent les prix des prothèses, avec des restes à charge importants, alors que leur tarif augmente de 4 à 6% chaque année (le salaire d’un dentiste augmente en moyenne de 1 à 1,2% par an depuis 10 ans).


                                          • Axel forestier 6 mai 2013 20:11

                                            Pour Viva : 1/ Simoncini, fondateur de meetic, est entrain de s’y casser les dents avec sensee. Il y a des clients, mais pas suffisamment. S’il respecte la législation, il est obligé d’avoir un opticien sur chaque heure d’ouverture du site...ça coute cher.


                                            Ensuite, des enseignes low cost, telle que la générale, propose des forfaits moins chers que sur internet. Le prix n’est pas un argument. L’impossibilité de se déplacer ou l’incompatibilité des horaires oui.

                                            La totalité du contenu édité par mes confrères se vérifie chaque jour en boutique. (même pour les CMU malgré que cela ne fasse pas démago : 80% ont un niveau de vie qui ne justifie pas la CMU DANS MON MAGASIN (avant qu’on me dise que je fais des amalgames)).

                                            Enfin, petite déclaration de patrimoine, vu que c’est la mode :

                                            Diplomé du BTS, 10 ans d’expérience, 1600€ net/mois pour 39H, en fermant à 20H tous les soirs, en travaillant le samedi (pas de week ends en amoureux), sans prime.
                                            Une seat ibiza de 2005 payée à crédit sur 5 ans.
                                            Je suis locataire (990€/mois) en région parisienne
                                            Ma femme fait le même métier, même condition, même salaire, donc grosse difficulté à trouver une assistante maternelle.

                                            Le sujet est sensible car les opticiens ont le sentiment d’être envoyer au bucher, alors que pour la plupart, ils sont plus animés par la passion que par leur porte feuille.

                                            Enfin, une TVA à 19,6% en paramédical, est un cas unique en Europece qui explique aussi la diffèrence de facture. Quand il n’y aura plus un seul commerce en centre ville, il sera trop tard pour pleurer, sachant que tout le monde n’a pas internet.

                                            • viva 6 mai 2013 20:32

                                              Franchement, je suis pour que l’on conserve les opticiens, mais on ne pourra pas empécher les évolutions économiques. Songez au nombre de station service qu’y avait il y a 30 ans et combien il en reste.Depuis 1980 nous somme passé de plus 40 000 stations à 15 000. 


                                              Je maintiens par contre que les dentistes se goinfrent honteusement. 

                                              Pire ils ont réussis à faire passer des lois pour empécher les prothésistes de poser les prothèses alors qu’il n’y aucune raison médicale sérieuse qui le justifie cela se fait ailleurs sans souci.
                                               Rien n’empêche les dentistes de sortir du secteur conventionné si la sécu ne rembourse pas assez

                                            • gegemalaga 6 mai 2013 22:30

                                              d’accord avec vous ;


                                              de toutes manières , l’article ne me semble pas objectif ... ;

                                              je n’ai pas tout compris : pourquoi l’écrire déjà ?? 

                                              moi , je paie mes cannettes de biere( 33 cl ) 
                                              2,80 euros les 12 , à la superette à cote de chez moi ; je pense que c’est un bon prix ;
                                              mais c’a ne me donne pas envie de partir en guerre contre les enseignes alimentaires... ;

                                              mais revenons à l’optique : il raconte des betises : « celà ne lui a rien couté » ...les sites font credit ?
                                              le réel probleme en France , c’est la monopolisation faite par les ophtalmos et , en plus , les mutuelles !

                                              et allez donc : conditionnement maxi par pub à mort ...et vas y donc ...

                                              je vous soutiens , bon courage.




                                            • COLLIN 7 mai 2013 12:40

                                              Sincèrement,cher Axel,vu les conditions dans lesquelles vous exercez et la maigre rémunération que vous en tirez,à votre place,j’irais voir « ailleurs »,je m’expatrierais....

                                              Paramédical moi-même,c’est ce que j’ai fait...et,non,rien de rien,je ne regrette rien....

                                              Bon courage,Axel....


                                            • Mathilde 13 mai 2013 13:39

                                              Simoncini se casse les dents sur l’optique en ligne ? 
                                              Alors pourquoi Essilor, qui prétend ne jamais vouloir s’allier avec un opticien en ligne, vient de racheter pour la deuxième fois (première fois en 2010) un opticien en ligne ? Car Essilor, malgré ses déclarations, sait qu’il y a de bonnes perspectives dans l’optique en ligne. Qu’on le veuille ou non. Faut arrêter l’hypocrisie. Au lieu de crier au loup et d’avoir peur de l’optique en ligne, les opticiens devraient tirer des leçons et se battre. 


                                            • Gh. D 6 mai 2013 20:32

                                              spécieux ??

                                              Qui etes-vous pour juger ainsi ?

                                              Vous n’êtes pas fichu d’afficher des verités dans votre article .
                                              - vous ne savez pas ce qu’est le matériel professionnel ,
                                              - vous prenez des « conseils » comme parole d’evangile
                                              - vous ne connaissez pas les acteurs de la profession, vous pensiez que les low cost étaient peu nombreux
                                              - vous ne connaissez meme pas les promos de votre opticien mutualiste
                                              - vous n’avez sans doute rien capté sur les marges ( votre « 2 fois le prix » en témoigne ) .
                                              - vous pensez que le metier est l’un des métiers les mieux rémunérés .. vous n’avez même pas verifier ce que vous avez pu trouver sur google je suppose  ! Parce que ça date ...
                                              - vous n’avez pas pousser votre investigation, vous n’avez pas contacter les centres de gestion agréés .. pourtant tout y est prouvé.
                                              -Nous vous avons prouvé (et preuve à l’appui ) qu’il y a tous les prix en optique
                                              -Nous vous avons même donné des pistes de réflexion , et rien en face ..
                                              - vous pensez que les lunettes c’est 2 fois le prix , mais quels sont vos arguments ?
                                              - avez-vous une qualification diplômante pour l’affirmer ? Êtes-vous économiste ou comptable ?
                                              - etes-vous ingénieur en optique ?
                                              - avez-vous un diplôme permettant d’analyser les matériaux ? les métaux ? les plastiques ?
                                              - connaissez-vous la recherche en matière d’optique et de lunetterie en France ?
                                              - quels sont les développements ? quels sont les investissements ?
                                              - quels sont les coûts des matériaux ? quels sont les coûts de reviens des matériaux ?
                                              - quels sont les coûts des matériaux optiques ?
                                              - est-ce qu’il y a des différents matériaux optiques ?
                                              - quelles sont les provenances des lunettes ?
                                              - quel est le manque à gagner pour notre gouvernement si le prix de l’optique baisse ?TVA collectée ? Impôts directs et indirects ?
                                              - quel va être l’impact sur le chômage ?
                                              - quel va être le nombre de fabricants Français qui vont fermés les portes ?
                                              - Est-ce qu’il y a des fabricants Français qui ferment leurs portes ?
                                              - D’où viennent les montures de grandes marques ? où sont-elles fabriquées ?

                                              Saviez-vous qu’il existe des syndicats , des associations professionnelles , un collège d’éthique professionnelle ? Saviez-vous qu’une investigation ne se base pas sur une recherche sur google ?

                                              bref nous l’avons tous compris , vous faites parti de ces gens qui essayent de parler de dossiers que vous ne maitrisez aucunement.

                                              PS : un journaliste , menne une investigation . Il livre à ses lecteurs des faits précis, qu’il est en mesure de prouvé , pas uniquement par des dires , mais par des faits avérés et des choses bien réelles . Un journaliste ne se cantonne pas de prendre des éléments en provenance d’autres articles , et il ne donne pas son vécu . C’est ce qu’on appelle être impartial , et respecter ses lecteurs. 


                                              • viva 6 mai 2013 20:47

                                                C’est le prix de vente chez des montures et des verres qui posent problème pas les coût de fabrication. Il n’est pas normal au 21 ème siècle de ne pas pouvoir s’acheter de quoi voir ....


                                                Songez au prix des téléviseurs lorsqu’ils étaient vendus dans les boutiques d’électro ménager et les tarifs de la grande distribution spécialisée ou non ?

                                                Comment faire pour maintenir l’emploi et les revenus des opticiens et permettre à la population de s’acheter des lunettes à des tarifs accessibles ? 

                                                Actuellement cette problématique n’est pas propre aux opticiens ou aux dentistes, tout le monde est impacté, pour une part cela est anormal. 
                                                Du point de vue purement économique, il faut que tout les secteurs d’activités soient optimisés, c’est ainsi depuis que l’homme est entré dans la modernité.

                                              • DrPepper 6 mai 2013 20:58

                                                C’est le prix de vente chez des montures et des verres qui posent problème pas les coût de fabrication. Il n’est pas normal au 21 ème siècle de ne pas pouvoir s’acheter de quoi voir ....

                                                Ha bon ? 29 euros la paire chez un opticien c’est trop cher ?
                                                On vous dit que c’est pourtant les premiers prix ...
                                                Haaaaa, vous parlez de voir avec une monture Gucci et des verres de dernière génération ?

                                                Comment faire pour maintenir l’emploi et les revenus des opticiens et permettre à la population de s’acheter des lunettes à des tarifs accessibles ? 

                                                Je vais vous donner une piste : il existe un acteur qui en 10 ans à doublé ses tarifs, son nom commente par « MUT » et termine par « ELLE ». Cet acteur se substitue à la sécurité sociale (par volonté politique) pour les remboursements en santé. Et pourtant, les prix des remboursement ont toujours baissé, jamais doublé.

                                                Saviez-vous qu’en donnant 100 euros à une mutuelle en cotisation, 17 euros servent à faire de la publicité ? Les mutuelles, c’est un budget publicitaire de 100 millions d’euros, c’est le premier budget publicitaire de France ! Le premier !

                                                Vous payez deux fois plus cher votre mutuelle, et elle vous rembourse moins. Vous trouvez cela normal ? La consultation médicale était à 150 Francs en 1999, soit 22,52 euros. Combien en 2013 ? 23 euros ! Le panier moyen en optique s’est éfondré, idem pour les achats de prothèses dentaires (et votre idée de faire poser une prothèse par un prothésiste, la blague, c’est comme demander à un orthopédiste de poser une prothèse de hanche ... vous délirez !) ...


                                              • Sion 6 mai 2013 21:29

                                                Pour poser un petit peu la chose je suis également opticien diplomé, exercant actuellement en centre de ville de Strasbourg chez un opticien indépendant. 


                                                Je ne rentre pas dans les détails de l’article en lui même mon confrère Gh. D s’en est déjà très bien chargé, je rebondis juste sur ce que vous dites Viva : Aujourd’hui il n’est pas normal que des gens n’aient pas les moyens de payer une paire de lunettes pour voir. Et je suis entièrement d’accord avec vous. 

                                                Cependant j’attire votre attention sur le cout réel d’une paire de lunettes, sont coût horaire si vous voulez. ( taux de renouvellement moyen en france : 3,4 ans. )

                                                Je vais prendre une paire de lunettes équipées de verres unifocaux à 300€ l’équipement. Environ 25 centimes d’euros par jours soit un peu plus de 7€ par mois. 

                                                Prenons à présent une paire de lunettes équipées de verres progressifs à 800€ l’équipement : (même taux de renouvellement) : environ 65 centimes par jours soit un plus de 19€ par mois. 

                                                Sachant que rien ne vous oblige à changer de paire de lunettes tous les ans (ca, ce sont effectivement les mutuelles qui ont par leurs pratiques commerciales déclenché ce phénomène), on s’apercoit que même en verres progressifs, ca vous coute moins cher qu’acheter une baguette de pain par jour (et de beaucoup !), moins cher que l’essence que vous utilisez dans vos déplacements usuels, et j’en passe...

                                                J’ai lu l’exemple de l’Iphone tout à l’heure, sans entrer dans des débats de qualité, posséder un smartphone (ou même un téléphone portable tout court) engendre automatiquement que les moyens pour payer une paire de lunettes le fameux possesseur les as. Le tout, c’est de décider de les utiliser pour ce qui est vraiment essentiel, et qui contribue à l’utilisation de l’un de vos 5 sens :) 

                                                (Attention au premier qui me sors la blague que l’iphone permet de se servir de ses oreilles...^^)

                                              • viva 6 mai 2013 21:59

                                                Non, pour les prothèses dentaires, la pose est réalisable par un prothésiste, cela ce faisait jusqu’à ce que les dentistes fassent voter ne loi l’empéchant.


                                                Je vais vous donner un scoop cela se fait encore mais en douce ....

                                              • DrPepper 6 mai 2013 22:13

                                                Viva, mon épouse est dentiste ... smiley
                                                Je sais que cela se fait en douce, mais ce n’est pas une pose, mais bel et bien une repose. Chose que les dentistes ne facturent pas, puisque c’est du service après-vente.

                                                J’ai du mal à croire d’un prothésiste s’amuse à fraiser et poser des tenons ou autre inlay, qui restent des actes chirurgicaux en aseptie ! Mais bon, pour une personne qui achète ses lunettes pour internet, pourquoi pas ? Si vous avez besoin d’une appendicectomie, je connais un type qui travaille chez Spanghero qui vous fera cela pour pas très cher ...


                                              • viva 6 mai 2013 22:17

                                                @par Sion


                                                Pour lire j’utilise un ebook à 75 euros.

                                                Je crois que le problème qui est soulevé n’est pas propre aux opticiens, que doivent penser les maçons lorsqu’ils voient débarquer des Roumains ou des Polonais qui travaillent pour 2,86 euros de l’heure pour les moins chers et 5 euros pour les autres ?

                                                Tout le monde est bien d’accord pour qu’il y ai un maximun d’emploi le mieux rémunéré possible.

                                                Ce qui est souligné, c’est que vendre moins de 3 paires de lunette par jour fait forcément monter les prix, il y a donc un problème. Personellement ça ne me dérangerait pas qu’un opticien parvienne à bien gagner sa vie en n’en vendant qu’une, jne seule chose est certaine, le système économique s’effondre pour tout le monde. Même en concluant qu’il faut changer de système économique, il n’est pas absurde de rationaliser une activité quelqu’elle soit.

                                                Il n’y a pas si longtemps les agriculteurs étaient les plus nombreux, aujourd’hui je suis certain que des millions de gens n’en ont jamais vu qu’à la télé.

                                              • viva 6 mai 2013 22:36

                                                Je vous rassure, je n’achète pas mes lunettes sur internet. J’admet que les soins dentaires remboursés par la sécu ne sont pas acceptable.Pour autant le prix des prothèse à baissé grace à la mécanisation et on attend de voir les prix baisser. 8000 euros pour des bouts de ferraille et de la céramique et quelques heures de travail c’est exagéré et ce n’est pas tenable économiquement dans le contexte. 


                                                Bientôt les dentistes aussi verront arriver des Polonais prêt à travailler en dessous du Smic.

                                                Voyez vous je suis remonté contre les dentistes, et je vais vous en donner la raison. 

                                                J’avais des problèmes dentaires j’ai donc fait jouer la concurrence, hors j’avais un début de carrie que je sentais parfaitement, sur les quatre dentistes consultés aucun n’a traité la carrie qui n’ fait que s’aggraver.Par contre j’ai trouvé les dentistes très concerné par la pose de protèses et par l’arrachage des dents , les dévitalisations ...


                                                Donc de deux choses l’une soit les quatre étaient incompétent soit ils ont laissé la dent se dégrader pour pouvoir me poser ensuite une couronne.

                                                J’en conclu que les dentistes sont des commerçants avec un peu de technicité, maintenqnt je me fais soigner les dents en Hongrie et ç a me va très bien d’autant que je suis intégralement remboursé pour le coup, y comprend pour les implants. 

                                                Je n’attend qu’une chose c’est que les pratique des dentistes indélicats soient dénoncés et qu’enfin les pouvoir publics agissent pour que nous puissions être soigné correctement en France.

                                              • DrPepper 6 mai 2013 22:54

                                                8000 euros pour des bouts de ferraille et de la céramique et quelques heures de travail c’est exagéré et ce n’est pas tenable économiquement dans le contexte. 


                                                Je ne sais pas qui est votre dentiste, mais là encore, vous sembler franchir la porte d’un dentiste de Neuilly ou du 16ème arrondissement !
                                                Une couronne c’est environ 550 euros ...


                                                Bientôt les dentistes aussi verront arriver des Polonais prêt à travailler en dessous du Smic.


                                                C’est déjà le cas, mais ils ne travaillent pas en dessous du SMIC. Ils roulent en Porsche ...


                                                J’avais des problèmes dentaires j’ai donc fait jouer la concurrence, hors j’avais un début de carrie que je sentais parfaitement, sur les quatre dentistes consultés aucun n’a traité la carrie qui n’ fait que s’aggraver.Par contre j’ai trouvé les dentistes très concerné par la pose de protèses et par l’arrachage des dents , les dévitalisations ...

                                                Comme c’est étonnant ! C’est exactement ce que je vous ai dit avant : les soins de bases (surtout les caries) sont remboursés A PERTE !!! Les dentistes préfèrent gagner de l’argent avec une couronne que d’en perdre à sauver votre dent (et je dis bien perdre de l’argent, travailler à perte ) !!! Ce n’est pas la faute des dentistes, mais de la sécurité sociale ! 

                                                J’en conclu que les dentistes sont des commerçants avec un peu de technicité, maintenqnt je me fais soigner les dents en Hongrie et ç a me va très bien d’autant que je suis intégralement remboursé pour le coup, y comprend pour les implants. 

                                                Et bien entendu, si vous avez des problèmes, vous irez les faire soigner par un dentiste français, aux frais de la sécurité sociale ... ou vous retournerez en Hongrie ?

                                                D’après vous, pourquoi les dentistes français mettent plusieurs séances, sur plusieurs jours, semaines même, pour poser des séries d’implants (sachant qu’ils ne facturent pas à la séance) ? Pour leur envie personnelle ?!? Ou peut-être par déontologie ?

                                                C’est juste que poser en 48h toute une série d’implant c’est de la boucherie !! C’est pas déontologique du tout, ce n’est pas le protocole !! Et c’est exactement ce que vous avez en Hongrie. Techniquement rien à dire, ces dentistes travaillent très bien, mais la rapidité avec laquelle ils posent les implants est effroyable. Le B-A-BA de la pose d’implant est d’attendre quelques semaines que l’os se reforme autour de l’implant avant de couronner ...

                                                Là encore, en allant en Hongrie, comme acheter des lunettes sur internet, vous ne voyez que le prix, pas la qualité ! Bonjour les dégâts que je vois dans le cabinet de mon épouse très fréquemment ... Et je suis particulièrement choqué que la sécurité sociale française doivent payer pour le service après-vente fréquent des poses express en Hongrie !!


                                              • ouioui49100 6 mai 2013 23:03

                                                Ce qui est souligné, c’est que vendre moins de 3 paires de lunette par jour fait forcément monter les prix


                                                Si les opticiens vendent de moins en moins de paires de lunettes par jour c’est parce qu’il y a de plus en plus de magasins. Et jusqu’à preuve du contraire, quand un concurrent s’installe en face de chez moi, si je veux garder mes clients, je n’augmente pas mes prix.
                                                Et la preuve en est qu’en dix ans, malgré l’augmentation du nombre de points de vente, le CA global de la profession n’a pas bougé, ce qui prouve bien que le prix des lunettes n’a pas augmenté en 10 ans.

                                              • viva 6 mai 2013 23:10

                                                Sauf que la boucherie c’est en France qu’ont les vois, entre une implantation robotisé en Hongrie à 800 euros et une manuelle à 2000 ou 2500 je choisis vite mon camp. D’autant que le suivi pré et post implantatoire est effectué en France.


                                                SInon, tout à fait d’accord la sécu ne fait pas son boulot, je sais que les dentistes travaillent à perte sur certains actes. 
                                                Pourtant je cotise un maximun à la sécu et ça fait mal d’être aussi peu couvert malgrè les sommes que je verse tout les mois. Il faut tout de même noter que les patrons réclament encore des baisses de charges, je fini par me demander si tout cet argent que j’ai sué sang et eau pour pouvoir être soigné un jour, ne l’a pas été en pure perte en partie.


                                                Je retiens aussi que vous évoquez des dentistes qui roulent en Porshe, j’en connais un qui roule en ferrari, enfin il la sort de temps en temps

                                              • DrPepper 6 mai 2013 23:21

                                                Non, non, je vous dis que les dentistes étrangers qui viennent en France sont les pires : ils ne viennent en France QUE pour faire du fric. Alors la déontologie ... ils s’assoient un peu dessus.

                                                Je connais un dentiste roumain qui roule en Porsche. Ma femme roule en 306.

                                                800 euros un implant en Hongrie ? Venez à Brest, un implant c’est entre 850 et 1000 euros couronne compris. Et c’est une autre qualité ... TIENS, un peu comme les lunettes sur internet ! Vous payerez le même produit (et je dis bien le MEME PRODUIT) 10 à 20% plus cher en magasin, le service en plus. Et quand vous avez besoin de resserrer votre monture, pas la peine d’utiliser le mini tournevis livré avec la paire, votre opticien vous le fera avec le sourire.

                                                Franchement, vivement les garagistes sur internet ! 
                                                On se fera livré les carburateurs à poser soit même avec un jeu de clefs de 12 ...


                                              • DrPepper 6 mai 2013 23:40
                                                Pourtant je cotise un maximun à la sécu et ça fait mal d’être aussi peu couvert malgrè les sommes que je verse tout les mois. Il faut tout de même noter que les patrons réclament encore des baisses de charges, je fini par me demander si tout cet argent que j’ai sué sang et eau pour pouvoir être soigné un jour, ne l’a pas été en pure perte en partie

                                                HA HA HA ... non franchement, je suis vraiment plié de rire ...

                                                Vous vous rendez compte de ce que vous dites ?!?
                                                Vous allez en Hongrie vous faire poser des implants, et vous les faites rembourser par la sécurité sociale française, et par votre mutuelle ... et vous vous plaignez que les charges salariales de sécurité sociale sont élevées ?!?

                                                HA HA HA ...


                                              • Gh. D 6 mai 2013 21:00

                                                ah c’est certain ... que si j’achete une monture 100€ je vais certainement la vendre 29€ !! smiley

                                                Navré mais un prix de vente se calcule par rapport à prix d’achat .

                                                Je sais que cela doit être concept bouleversant , mais c’est ainsi que marche le monde :

                                                prix de vente = prix d’achat + charges (et encore je le fais léger .. ; hein .. ^^)

                                                et jusqu’à présent on a pas le droit de vendre à perte.


                                                • gegemalaga 6 mai 2013 22:47

                                                  je vais me permettre une petite remarque :


                                                  d’accord avec vous sur le fait que la pratique courante est ce que vous dites , 
                                                  parce que , effectivement , il y a des ratios ...
                                                  qui se mettent en place dans toutes les professions ;

                                                  mais , un prix de vente , s’etabli , juste au niveau ...de ce que l’achetteur est pret à payer ;

                                                  regardez un peu , les montures que vous vendez : les prix de ventes ( ou vos prix d’achats ) ont plus à voir avec les marques ( par exemple dior cardin ou autres) , qu’avec les cout de fabrication.. ;

                                                  et , croyez moi : ces marques ( j’en ai cité 2 ) savent très bien vendre moins cher , les meme produits , dans les pays à pouvoir d’achat moins élévé .

                                                • ouioui49100 6 mai 2013 23:15

                                                  croyez moi : ces marques ( j’en ai cité 2 ) savent très bien vendre moins cher , les meme produits , dans les pays à pouvoir d’achat moins élévé .


                                                  La TVA à 19,6% vous en avez entendu parlé ? Ce dont vous parlez et vrai pour tous les produits de la vie courante.
                                                  Sans parler des contrefaçons qui sont beaucoup plus présentes dans ces pays à pouvoir d’achat moins élevé, et que baisser un prix est un frein à la contrefaçon.

                                                • gegemalaga 6 mai 2013 23:50

                                                  oui , je sais ;

                                                  mais il n’y a pas de gros écarts , globalement , en Europe ;

                                                  et en l’occurence , je faisait la comparaison avec l’Espagne : la TVA y est à 21 %...( depuis peu) ;

                                                  et ce n’est pas la TVA qui fait la difference : c’est le niveau de vie :

                                                  en Espagne , le « smic » est d’envirron 650 euros ... ; d’ou niveau de vie + bas , et ...prix + bas .

                                                • Phil Levasseur 8 mai 2013 10:26

                                                  Rectification : en Espage les lunettes bénéficient du taux réduit qui vient de passer de 8% à 19%, en France le taux est de 19,6% ainsi un équipement acheté 120€ en France coutait 108,36€ à l’ancien taux et coutera 110,36€ désormais ce qui fait déjà une différence de 8% imputable à la fiscalité et non aux professionnels.

                                                  Sur un équipement Francais moyen (390€) cela représente une somme de 31€. Sur un équipement à 600€ cela représente 48€.


                                                • Phil Levasseur 8 mai 2013 13:23

                                                  Erreur de frappe, le taux de TVA en Espagne est de 10 et non 19% sur l’optique.


                                                • SamuelSitruk 6 mai 2013 22:18

                                                  Ah... ça va me faire du bien d’écrire un peu.
                                                  D’abord, je ne me présente pas. J’ai choisi pour pseudo mon vrai prénom suivi de mon vrai nom. Je suis opticien, fier de mon travail, et je n’ai aucune envie de céder à la mode du pseudo.

                                                  Patrice Lemitre, franchement. Qu’on aie un plaisir d’écrire, d’accord. Mais ce tissu d’âneries, était-ce vraiment la peine ? Au moins, rassurez-moi : vous n’êtes pas payé pour ça ?
                                                  J’aime bien parler de ce que je connais. Sinon, j’évite. Vraiment. Chacun devrait en faire autant. Je n’ai jamais autant soupçonné les journalistes d’incompétence depuis qu’ils racontent n’importe quoi sur mon métier, que je pratique au quotidien. Avant, je croyais à l’information ; vous savez, cet art de dire la vérité au gens de manière solide, en vérifiant, recoupant. Vous, vous avez fait une immense paraphrase de toutes les campagnes de désinformation que nous avons subi depuis 3 ans. Un peu long et répétitif, pour une seule profession, ne trouvez-vous pas ?

                                                  Après tout, je peux comprendre : répondre dans en écho au populiste « les lunettes, c’est cher », c’est tentant. On va être lu, du « easy-reading », et ça parle aux bas instincts. Pourtant, je me sens apprécié dans mon contact quotidien avec mes clients. Définition de mes clients : des gens qui viennent me parler, avec qui on échange, des serrages de main, enfin plein de trucs que misterspex vous fera pas. Je ne leur vend une paire de lunettes qu’une fois tous les trois ans en moyenne : j’ai calculé, avec le panier moyen de ma boutique, leurs lunettes leur coûte, sans parler de la déduction mutuelle, environ 30 centimes d’euros par jour. Et si je déduis leur mutuelle ??? Même pas la moitié.

                                                  Vous ne semblez pas vous émouvoir des 900.000 Euros de cachet de Laspalès et Chevalier pour la Matmut, ni des la pléiade de stars des pubs MAAF, ni des primes d’Ines de la Fressange ou de Charlotte Rampling pour Allianz. Mais pas touche aux complémentaires santé, qui augmentent tous les ans leurs cotisations et qu’aucune campagne de presse ne dénonce ! Elles ne sont pas un frein à l’accès aux soins ? Ben non, ce sont les opticiens, et eux seuls.

                                                  Sans s’étaler sur la dernière ânerie que vous avez mise en commentaire (l’écart pupillaire ne varie plus à l’âge adulte : ben oui, à 25 ans et 8 mois, le visage se fige, botoxé naturellement, c’est le Musée Grévin ; c’est pas pire que votre logiciel pupillomètre 5.0, ou que vos lunettes 2 fois plus chères en France qu’en Espagne), je veux juste vous rappeler ce que mes confrères et moi-même font quotidiennement avec le sourire. En plus de vendre des lunettes avec une marge que nous avons du mal à supporter nous-mêmes, nous entretenons, réglons, nettoyons les lunettes de nos clients (et aussi souvent de ceux des autres) pendant toute leur durée de vie. Nous changeons les plaquettes (c’est une substance métaphysique qui permet de faire tenir les lunettes en apesanteur), nous changeons les vis perdues (vis=élément de fusion de deux éléments découverts par la NASA lors de leur exploration de Pluton), nous resserrons, réajustons, remettons en état, à la demande, et tout cela (prenez votre respiration !!!) : GRATUITEMENT ! Oui, vous avez bien lu, cette sale race de profiteurs peut bosser de 1 à 10 ans sur une seule et même paire de lunettes GRATUITEMENT, sans que ça vous en bouche un coin !

                                                  Ce qui me chagrine un peu, c’est que ce sont des gens comme vous qui peuvent, demain, pousser la porte d’un opticien sans jamais l’intention d’en devenir client, parce qu’une vis est tombée et que leur paire de lunettes est tordue. Et, si l’opticien ne le fait pas avec le sourire, il sera taxé de « pas commerçant » par le pas-client !

                                                  Au fait, pour finir, j’ai vendu aujourd’hui une paire de lunettes à verres progressifs photochromiques (change au soleil, quoi) incassables provenant d’une grande marque de verres, monture comprise, pour 240€ le tout. Mon client n’aura pas une marque connue de monture, mais un certificat d’authenticité de ses verres. Parce que, pour un opticien qui se respecte, l’important n’est pas le logo sur la branche de la monture : c’est un attrape-couillons ; mais bien la marque des verres qu’il met dessus, et leur traçabilité.

                                                  Mais avec votre Lacoste à 84€ (il y a 2 Lacoste sur votre site à ce prix, tout le reste est aux prix du marché, allez savoir pourquoi...), du moment qu’on paie pas cher, peu importe le flacon, pourvu qu’on ait l’ivresse.


                                                  • SamuelSitruk 6 mai 2013 22:49

                                                    Et ce n’est même pas vrai : à produits égaux (verres et montures dûment référencées), les lunettes sont plus chères en Espagne).


                                                    • gegemalaga 7 mai 2013 00:10

                                                      alors là , mon cher , vous etes dans le faux le plus total :


                                                      je suis français , ex parisien ( pte Maillot ), et ce n’est pas le quartier le + cher de Paris ;

                                                      je vis depuis qq années en Espagne ;

                                                      j’ai finalement fait mon dernier « renouvellement » de lunettes à Malaga : 

                                                      moitié prix ; et avec des verres fabriqués en france .

                                                      je connais un peu le milieu medical , ou j’ai officié ( equipements medicaux pendant qq decennies ), pas en ophtalmo. , sauf pour dépanner des amis ;

                                                      je peux vous passer les factures , verres , ( les montures ...les comparaisons sont + difficiles) :

                                                      Paris 800 euros / Malaga 380 .

                                                      je sais , c’a surprend ...

                                                      à part c’a , j’avais approuvé à fond votre réponse l’article.




                                                    • SamuelSitruk 7 mai 2013 09:41

                                                      OK.

                                                      Etant donné qu’une location ou l’achat d’un appartement est plus cher à Porte Maillot qu’à Malaga (du vol ?) je serais heureux de recevoir votre facture et à l’étudier.
                                                      Pour l’instant, notre association a des devis espagnols : à monture et verres identiques, je dis bien identiques, les espagnols sont plus chers.

                                                      Vous pouvez m’envoyer votre facture sur mon mail : drancyoptique@gmail.com


                                                      J’y répondrais en toute franchise.

                                                    • viva 6 mai 2013 22:54

                                                      @Monsieur Sitruk


                                                      Je suis le premier à considérer que tout le monde doit bien gagner sa vie. 

                                                      Le problème est que votre argument des quelques dizaines de centimes d’euros par jour est utilisé par tout ceux qui ont quelque chose à nous vendre. Or les petites rivières faisant les grands fleuves, à la moitié du mois les portes monnaie sont vides. Vous n’êtes pas le seul à être indispensable à la vie. Pour vivre il faut un toit, de l’eau, de l’électricité du chauffage .....

                                                      Vous même si vous achetez un appartement est ce que vous choisissez le promoteur qui à fait travailler des maçons bien payés ou celui qui vous fait le meilleur prix ? Celui qui à utilisé des matériaux made in France ou Made in Bulgarie ?

                                                      Vous voyez, on ne sort pas du problème de pouvoir d’achat ..... Il faut soit augmenter les salaires soit baisser les coûts ou alors un peu des deux. 

                                                      • SamuelSitruk 7 mai 2013 09:49

                                                        Admettons. Admettons aussi que parler de « marge » est un argument bien spécieux, et populiste à souhait. On oublie les loyers, le coût des machines (un atelier coûte en moyenne 40.000€), le fait que les boutiques doivent être rénovées régulièrement (allez-vous rentrer dans une boutique cracra et moins chère, le coût d’un agencement est en moyenne de 50.000€), le personnel à payer, les charges et taxes.
                                                        Dans mes relations, croyez-le si vous le voulez, nos comptes sont bien souvent dans le rouge.
                                                        Quant aux verres « sortie d’usine », l’argument est pire. Pourquoi ne pas parler de la valeur du matériau puisqu’on y est (ce que dit l’un des intervenants sur les couronnes !!!), pas plus de quelques centimes. Autant dire à Essilor que ses chercheurs, les unités de fabrications en Europe, les machines (des milliards d’Euros) etc etc, valent exactement zéro Euros !

                                                        Bientôt, on retournera à l’age de pierre : on va donner à chacun d’entre vous la résine qui permet de verre les verres, à l’état liquide ; la céramique des couronnes à l’état brut, et chacun fera sa tambouille.


                                                      • Phil Levasseur 6 mai 2013 23:27

                                                        Toute étude sérieuse montre que le temps passé en France par un opticien sur un dossier client : accueil, écoute, conseils, commande, tiers payant, réception et vérification des marchandises, découpe et montage des verres en atelier, livraison règlages vérifications, remise des documents et garanties, service après vente et tâches administratives diverses, varie entre 100 et 200 minutes, la marge brute dégagée devrait donc être entre 100.00€ et 200.00€ minimum pour couvrir les frais de fonctionnement seuls, toute vente effectuée en dessous de 100.00€ est donc en dessous de son prix de reviens, et ceci sans compter la valeur de la marchandise, montures et verres qui seront utilisés et transformés par l’opticien pour réaliser les lunettes adaptées. Après le restant c’est stupidités et compagnies, avant d’ouvrir sa bouche ou de taper sur son clavier, nombreux sont ceux qui devraient apprendre le sens des mots enquête et vérité.

                                                        Donc effectivement les lunettes à 29€ c’est du marketing, certains (moins de 3% aux USA ou l’optique accuse un retard technologique de 40 ans) trouveront satisfaction sur le net, le problème n’est pas là mais dans le flot d’insultes et de contre vérités dont notre profession fait l’objet depuis des mois, nous savons qui se trouve derrière cette propagande, malheureusement ceux là ont l’oreille des médias, pas nous. La honte et la malhonnêteté n’est pas nécessairement ou on la montre du doigt.


                                                        • viva 6 mai 2013 23:59

                                                          Il y a probablement besoin de rationaliser cette activité pour réduire les coûts c’est ce qui est dit. Un magasin qui vend trois paires de lunettes par jour ne peux pas être rentable sauf à s’entendre sur les prix. Ce qui est dit c’est que la concurrence ne joue pas suffisament pour permettre une baisse des prix. Si il fallait 100 minutes de travail sur une paire de lunette, il va probablement falloir diminuer ce temps.

                                                           De toute façons 3 paires de lunettes à 100 minutes par paire cela fait au total moins de 4 heures de boulot par jour, il faut donc au minimun en vendre le double pour rester concurrentiel. Soit les gens s’équipent plus soit il faut au moins diviser par deux le nombre de magasin.
                                                           Ce qui est finalement du bon sens, il est sans doute plus rentable d’avoir trois opticiens dans une boutique, que trois boutiques pour le même nombre d’opticien. 
                                                          Baisser les frais généraux, fait partie des bonnes pratiques de gestion.
                                                          Vous devez voir arriver aussi les techniques médicales de traitement de la vision qui sont amené à ce développer de plus en plus. 
                                                          Vous ne pourrez pas ignorer cela.

                                                        • Phil Levasseur 7 mai 2013 01:47
                                                          Face à vos idées préconçues, je me vois obligé de poster ici une réponse certes un peu longue mais détaillée, il est certain qu’une « rationalisation » de notre activité engendrerait une baisse des charges et donc des coûts de reviens, mais comme le client Français attends beaucoup, proximité, choix, accueil, écoute et j’en passe, je crains que ce gain ne permette simplement que d’assurer aux entreprises la sécurité financière dont elles sont pour la plupart actuellement privées. (niveau moyen de trésorerie des opticiens français selon la chambre des experts comptables -7% du CA en 2012).
                                                          Etude portant sur le temps consacré à la gestion des dossiers clients lunettes dans un magasin d’optique traditionnel :

                                                          Prenons un client qui annonce d’emblée je veux payer le moins cher possible pour des verres unifocaux :
                                                          -Accueil, lecture ordo, question sur l’utilisation prévue, 5 minutes,
                                                          -choix montures dans la gamme promo, 5 minutes,
                                                          -prises de mesures,rédaction du dossier informatique, 5 minutes,
                                                          -choix des verres les moins chers, donc presque imposés par nous 3 minutes,
                                                          -commande et réception des verres, 10 minutes,
                                                          -travail d’atelier vérifications, 20 minutes, prévenir le client par téléphone, 2 minutes,
                                                          -livraison des lunettes ajustage, 10 minutes,
                                                          -rendu des documents factures feuilles de soins, explication des garanties offertes, 5 minutes.

                                                          Total 60 minutes, j’ai été très raisonnable sur les temps estimés qui généralement sont plus importants. Le coût de fonctionnement HT serré d’une entreprise est d’environs 0,80€HT la minute, on constatera donc que dans ce cas que le seuil de rentabilité d’une telle vente est de 48,00€ HT soit 57,40€ de Valeur ajoutée. comme les médias se plaisent à le dire, il existe sur le marché des montures et verres basiques, originaires de contrées lointaines à bas prix, prenons donc une monture que j’utilise pour les deuxièmes paires ou les offres forfaitaires, je la paye 4,50€ HT (par 50), les verres acceptables les moins chers environs 1€ HT pièce (si les corrections ne sont pas excessives) il y a donc pour 6,50€ HT d’achat en bas de gamme, le coût de revient final est donc pour l’entreprise de 54,50€ HT soit 65,18€TTC, la Valeur Ajoutée de 48,00€ dégagée représente une marge de 88,1% (sachant que pour n’importe quel comptable débutant il est connu qu’une marge est nécessairement inférieure à 100%) et pourtant l’entreprise n’a pas gagné un centime.

                                                          Généralement cet équipement vous sera proposé en tant que forfait, 59,00€ (49,33HT) chez moi, donc avec une perte de 54,50 - 49,33 = 5,17€. Les opticiens sont donc bien des voleurs, dans un tel cas il font perdre de l’argent à leur entreprise au profit de leur client et de la TVA à l’état.

                                                          Il faut aussi considérer que le cas cité est volontairement minoré dans le temps passé et en prenant une valeur horaire basée sur une masse salariale faible ; si on considère un cas plus classique dans laquelle le service au client est normal mais en restant sur des verres unifocaux :

                                                          - Accueil, lecture ordo, question sur l’utilisation prévue, 7 minutes,
                                                          - choix montures dans l’ensemble des collections présentées, aide au choix, -explications diverses en réponses aux questions du client, entre 10 et 90 minutes, tranchons à 20 minutes,
                                                          -prises de mesures,rédaction du dossier informatique, 5 minutes,
                                                          - choix des verres explications réponses aux questions entre 5 et 15 minutes
                                                          - commande et réception des verres, 10 minutes,
                                                          - travail d’atelier vérifications, 20 minutes, prévenir le client par téléphone, 2 minutes,
                                                          - livraison des lunettes ajustage, 10 minutes,
                                                          - rendu des documents factures feuilles de soins, explication des garanties offertes, 5 minutes.
                                                          Dans ce cas il y aura généralement une deuxième paire offerte,
                                                          - Choix simplifié de la monture 2 minutes,
                                                          - Choix simplifié des verres 2 minutes,
                                                          -Saisie informatique 3 minutes,
                                                          - Commande et réception des verres en plus de la première paire 5 minutes,
                                                          - Travail d’atelier vérifications, 15 minutes,
                                                          - livraison des lunettes ajustage, 5 minutes,

                                                          Soit un total de 121 minutes, le point de rentabilité d’une telle vente est donc d’une marge de 96,80€ HT minimum soit 115,77€ TTC, nous serons alors généralement sur des produits dont le prix d’achat minimum est de 40,00€ HT, souvent beaucoup plus,
                                                          Une telle vente réalisée à moins de 164,00€ est donc à perte pour l’entreprise.

                                                          Pour les verres progressifs :
                                                          -Accueil, lecture ordo, question sur l’utilisation prévue, 10 minutes,
                                                          -Choix montures dans l’ensemble des collections présentées, aide au choix, -explications diverses en réponses aux Questions du client, entre 10 et 90 minutes, -tranchons à 25 minutes,
                                                          -Prises de mesures,rédaction du dossier informatique, 12 minutes,
                                                          -Choix des verres explications réponses aux questions entre 5 et 15 minutes prenons 10
                                                          -Commande et réception des verres, 13 minutes,
                                                          -Travail d’atelier vérifications, 22 minutes, prévenir le client par téléphone, 2 minutes,
                                                          -Livraison des lunettes ajustage, contrôle des qualités d’utilisation 12 minutes,
                                                          -Rendu des documents factures feuilles de soins, explication des garanties offertes, 5 minutes.
                                                          -Dans ce cas il y aura généralement une deuxième paire offerte,
                                                          -Choix simplifié de la monture 3 minutes,
                                                          -Choix simplifié des verres 3 minutes,
                                                          -Prises de mesures simplifiées sur deuxième paire : 3 minutes
                                                          -Saisie informatique 3 minutes,
                                                          -Commande et réception des verres en plus de la première paire 6 minutes,
                                                          -Travail d’atelier vérifications, 15 minutes,
                                                          -Livraison des lunettes ajustage, 5 minutes,

                                                          Total 149 minutes, une vente de verres progressifs doit donc au minimum générer 143,00€ TTC de valeur ajoutée.
                                                          Il faut à cela ajouter les frais indirects, traitement des tiers payants (environs 25 minutes par dossier) accueil des représentants pour acheter les montures présentées à la clientèle, réception étiquetage et mise en rayons des produits stockés, entretien des locaux, traitement des documents administratifs et bancaires, temps d’information et de formation, acquisition de connaissance du marché et de l’environnement commercial (journaux pro, internet, congrès, séminaires) temps perdu au téléphone en réclamations diverses, réponses à des appels inutiles, temps passé à développer la communication, SAV gratuit, renseignements divers donnés aux clients hors des achats, dépistages ou examens de vue dans certains cas etc...

                                                          Tout cela ne tient pas compte des demandes de devis sans suites, prenant en moyenne une trentaine de minutes si le travail est fait correctement, et bien souvent ces devis sans suites ont été demandés par des personnes fort gourmandes en temps, le coût de ces devis est donc non négligeable puisque dans le même temps l’employé ne peut être disponible pour une tâche rémunérée, dans certains magasins, centres commerciaux par exemple, le taux de devis non réalisés par rapport aux nombre de visiteurs peut atteindre 40%, on comprendra donc que si la valeur ajoutée par vente ne dépassait pas celle calculée ci avant, la viabilité de l’entreprise serait impossible.

                                                          En conclusion, le temps minimum accordé à un dossier client pour des verres unifocaux est de plus de 2h30 dans la majorité des cas, presque 3 heures dans les cas de progressifs, chaque vente doit donc dégager au minimum respectivement 120,00€ HT et 150,00€ HT de Valeur Ajoutée pour financer le fonctionnement de l’entreprise, en imaginant que le temps du personnel soit utilisé à plein.
                                                          On constate également qu’en horaire d’employés, il n’est pas possible de servir plus de 3,47 Clients porteurs de verres unifocaux ou 2,8 clients porteurs de verres progressifs en moyenne par jour.

                                                          Naturellement ces valeurs sont fort variables, un renouvellement de verres peut demander moins de temps passé auprès du client, un montage délicat peut prendre plus de 60 minutes, il n’est toutefois guère possible de tenir compte de ces variables et la majeure partie des opticiens lissent leurs calculs tarifaires sur l’ensemble des produits, cherchant toujours à minorer les prix des produits d’entrée de gamme, s’adressant majoritairement à des personnes à petits budgets, et compensant par un gain supérieur (mais à marge souvent plus faible) sur les produits plus coûteux, on trouve ici un exemple flagrant du rôle social de l’opticien qui par ce fait pallie aux déficiences du système de prise en charge des frais optiques. Le coût de la minute peut également être très variable d’une entreprise à l’autre en fonction du loyer et des charges entre autres.

                                                        • Patrice Lemitre Patrice Lemitre 6 mai 2013 23:43

                                                          La rage et la fureur de toutes ces réactions corporatistes montre bien que l’article appuie là où ça fait mal. J’ai même du replier un post employant de véritables insultes. 


                                                          Mon article se contente de se faire l’écho de l’article de l’UFC-Que Choisir auquel je fais confiance. Et de constater que mes lunettes achetées en ligne, bien que complexes, sont parfaitement adaptées à ma vue...

                                                          Désolé si ça vous emmerde. Non, pas désolé en fait. Ce serait trop faux cul. Ravi à vrai dire. 

                                                          • DrPepper 6 mai 2013 23:51

                                                            Message de synthèse qui vous permet de passer ouvre toutes les erreurs et contre-vérités énoncées ... pratique, n’est-ce pas ?

                                                            Voici une réponse à cette fameuses étude UFC Que choisir ...
                                                            Prendrez-vous le temps de la lire ? J’en doute. 

                                                            ______________________________________________

                                                            CLUB OPTICLIBRE DENONCE LES NOMBREUSES ERREURS ET CONTRE-VERITES DE L’ETUDE
                                                            PSEUDO SCIENTIFICO-ECONOMIQUE DU SECTEUR DE L’OPTIQUE, COMMANDITEE PAR MONSIEUR SIMONCINI, ET DONT CERTAINS THEMES ONT ETE RECEMMENT REPRIS PAR L’ENQUETE UFC QUE CHOISIR.
                                                            Mr Simoncini, recherchant un bouc émissaire à l’échec commercial de son site de ventes en ligne SENSEE.COM, a trouvé rien de moins que l’ensemble de la filière optique, des verriers aux opticiens.
                                                            Pour ce faire, il a commandité une étude présentée comme la première analyse économique du secteur de l’optique « s’appuyant sur des fondements scientifiques et théoriques rigoureux », et qui prétend prouver que le fonctionnement concurrentiel du marché français de l’optique est très imparfait, en amont du côté des fournisseurs de verre comme en aval du côté des distributeurs.
                                                            Cette étude a été réalisée par deux économistes, Messieurs Martimort, Professeur Agrégé des Universités, et Pouyet, Professeur à l’Ecole Polytechnique et à l’Ecole d’Economie de Paris.
                                                            Jean-Luc Sélignan, Président de la centrale d’achat pour opticiens indépendants CLUB OPTICLIBRE, diplômé de l’Ecole des Mines et M.B.A. de Harvard Business School, dénonce les innombrables erreurs et contre-vérités de cette étude indigente, résultats d’une analyse fausse de données erronées.
                                                            1/ Les prix de vente des lunettes en France sont compétitifs, et non pas les plus élevés d’Europe
                                                            Dans leur analyse des prix de vente internationaux des verres, ces deux professeurs ne distinguent pas verres progressifs et unifocaux, et ignorent que la France et l’Allemagne sont les deux pays où la part de marché des verres progressifs est la plus élevée (34%), bien supérieure à celle de l’Angleterre et des Etats Unis ( 19% ) ou de l’Italie ( 13% ) .
                                                            Comme le coût d’un équipement progressif est deux fois supérieur à celui d’un équipement unifocal, les pays à forte pénétration des verres progressifs ont mathématiquement un prix de vente MOYEN d’équipement optique supérieur à celui des autres pays. Mais ce prix moyen plus élevé correspond à une qualité de correction et de confort visuel meilleure pour les Français (les verres progressifs et individualisés occupent une part croissante du marché). En revanche, les prix de vente français sont en moyenne inférieurs de 6% aux prix de vente allemands, seul pays européen où le taux de verres progressifs est le même qu’en France (Etude GFK 2012).
                                                            2/ La part de marché du groupe Essilor en France n’a aucun impact sur la compétitivité du marché (contre- exemple allemand)
                                                            L’étude de nos deux « brillants » économistes prétend qu’Essilor, de par sa position importante sur le marché français, organiserait la distribution de façon à maintenir des prix de vente élevés pour le consommateur, et à capter ainsi une plus grande partie de la valeur ajoutée de la filière optique (théorie de la « forclusion »). Mais ces messieurs semblent ignorer que la part de marché du groupe Essilor en France n’est pas, comme ils le prétendent, de 90% (première donnée erronée de cette étude), mais de 66% en valeur et de l’ordre de 50% en volume.
                                                            Comparons avec l’Allemagne où la part de marché du groupe Essilor est de 20%, car les fabricants allemands Zeiss et Rodenstock ont sur leur marché national des parts de marché de respectivement 19% et 17%, Hoya étant à 15%. Sur ce marché où Essilor a une part de marché très minoritaire, les prix de vente moyens au public sont supérieurs aux prix français !
                                                            Ainsi la théorie de la « forclusion » développée par nos deux économistes est inepte concernant le secteur de l’optique, et ne résiste pas au contre-exemple du marché allemand, puisque sur ce marché, aucun verrier ne domine les autres, et pourtant les prix des verres y sont élevés, reflétant la qualité technologique des verres vendus en Allemagne comme en France.
                                                            3/Le secteur de la distribution des produits optiques n’est pas concentré ou oligopolistique
                                                            Page 94 de leur étude, nos deux « éminents » économistes affirment avec aplomb que les 5 principaux groupes de distribution détiennent 70% des points de vente et 73% du marché. Or ils intègrent dans leurs chiffres les magasins indépendants adhérents à des centrales d’achat telles que Club OpticLibre. Il leur a échappé que les centrales d’achat ne détiennent pas leurs points de vente adhérents mais n’agissent que comme grossistes pour le compte d’indépendants qui ont chacun leur propre politique commerciale et sont concurrents entre eux. En enlevant de l’analyse ces points de vente indépendants adhérents à des centrales d’achat, il s’avère que les cinq principaux groupes de distribution (Krys, Optic 2000, GrandVision, Atol et Afflelou) détiennent 42% des points de vente, et non pas 70%.
                                                            Le secteur de la distribution optique n’est pas concentré, contrairement à beaucoup d’autres secteurs où les indépendants traditionnels ont quasiment disparu : la part de marché des cinq premiers acteurs de la distribution alimentaire que sont Carrefour, Auchan, Casino, Leclerc et Intermarché atteint 76 % (source TNS World Panel).
                                                            
                                                            4/ Les marges brutes et résultats des magasins d’optique français ne sont pas exorbitants
                                                            Page 40 de l’étude, il est indiqué que la marge brute d’un magasin d’optique serait de 63%, ce qui est évidemment surévalué. La moyenne de la marge brute de toutes les formes d’exploitation (individuelles ou en société) d’un magasin d’optique est de 57%, selon l’analyse sectorielle 2011 de l’Ordre des Experts-Comptables. Ce niveau de marge brute est parfaitement justifié par le fait qu’un opticien n’est pas seulement un commerçant qui vend des produits en l’état pour payer les charges de son magasin , mais aussi un professionnel de santé qui crée un produit sur mesure pour son client, et passe 152 mn pour réaliser une vente ( contrôle de la correction , prise de mesures , commandes des verres sur mesure , centrage et taille des verres , montage et ajustage des lunettes , traitement administratif des dossiers Sécurité Sociale et mutuelles ) . La marge brute de 70% d’un restaurateur, de 80% d’un ébéniste qui transforme du bois en meuble, ou de 98% d’un médecin est-elle exorbitante ?
                                                            Nos deux économistes, toujours aussi peu rigoureux intellectuellement, prétendent que les charges de personnel d’un magasin d’optique sont de 13% du chiffre d’affaires et le résultat courant de 20% du chiffre d’affaires. Ils n’ont pas remarqué que leur statistique provient de l’Union des organismes de gestion agréés et ne concerne que les entreprises individuelles du secteur, soit aujourd’hui moins de 10% des magasins d’optique en France, où le résultat courant est la rémunération de l’opticien indépendant ! Dans les magasins exploités sous forme de société (SARL, SA, SAS), les charges de personnel se montent à 27% et le résultat, par différence, ne représentent que 6 % du CA.
                                                            5/ La concurrence en France est exacerbée par le grand nombre de magasins d’optique
                                                            Page 91 de l’étude, il est prétendu que la densité de points de vente d’optique par habitant serait en France deux fois et demi supérieure à celle des Etats Unis. Ceci est faux car nos deux économistes qui connaissent mal l’organisation de la distribution optique aux USA, ne prennent pas en compte les 30000 optométristes et professionnels de santé qui vendent des équipements optiques, non seulement dans les 20000 points de vente référencés dans l’étude, mais aussi directement dans leurs cabinets ! En intégrant bien tous les points de distribution optiques dans l’analyse du marché américain, la densité des points de distribution par habitant aux Etats Unis est similaire à celle constatée en France.
                                                            A l’appui de leur démonstration, ils indiquent que, s’il y a un tel nombre de magasins d’optique en France (11500 points de vente), c’est parce que les prix et marges dans l’optique sont tels qu’ils permettent à de trop nombreux magasins de bien vivre ou de survivre. Cet argumentaire a également été repris récemment par l’enquête UFC /QUE CHOISIR.
                                                            Quelle est cette théorie fumeuse qui prétend que plus il y a de magasins d’optique, plus il y de concurrence ....et plus les prix sont élevés ! Cette théorie constitue une insulte au bon sens économique le plus élémentaire qui associe naturellement concurrence exacerbée et baisse des prix.
                                                            Nos théoriciens et Mr Simoncini avec eux, n’ont pas compris que la concurrence dans le secteur de l’optique s’effectue sur les prix ET sur les services. Que le fait pour un opticien d’être proche de ses clients, de leur consacrer du temps pour une prise de mesure précise et pour la fabrication dans le magasin de leur équipement optique sur mesure, lui permet de vendre des produits de haute technologie (verres progressifs, éventuellement personnalisés), sans faire prendre le moindre risque sanitaire à ses clients. C’est un avantage concurrentiel structurel des magasins d’optique par rapport à Internet.
                                                            Monsieur Sélignan, Président de Club OpticLibre, conclut que pour une défense efficace du métier de l’opticien indépendant , il est préférable de dire toute la vérité sur le modèle économique de notre métier qui n’a rien à cacher , et d’attaquer avec force et en détail les contre-vérités de telles études ou enquêtes, plutôt que d’utiliser des arguments peu convaincants du type « une paire de lunettes coûte moins cher qu’un café par jour » ou « les pouvoirs publics savent bien que l’interprétation chiffrée d’une étude n’engage que ses auteurs » .
                                                            Si nous n’argumentons pas avec précision et honnêteté face à ces affirmations approximatives et souvent mensongères, nous laisserons le terrain à ceux qui veulent, pour en tirer un profit personnel, ternir l’image des vrais professionnels de l’optique en diffusant ces affirmations dans les medias grand public, et finirons par donner raison aux propagandistes de tous bords qui professent qu’ « un mensonge maintes fois répété devient une vérité ».


                                                          • eau-du-robinet eau-du-robinet 6 mai 2013 23:52

                                                            Bonjour Patrice,

                                                            Merci pour cet article.

                                                            La vérité ne plait pas à tout le monde ... mais cela reste quand même de la vérité !

                                                            Il y un article très intéressant, mettent en lumière les abus des opticiens français, qui à été publié sur lemonde.fr donc voici quelques extraits :

                                                            Qu’il soit myope, presbyte, ou les deux, le porteur de lunettes risque de relire plusieurs fois le chiffre, pour s’assurer qu’il ne s’y méprend pas. Marge brute : 275 euros par paire de lunettes, soit 70 % du prix de vente.
                                                            source

                                                            Je le repette... et lisez le bien :
                                                            Marge brute : 275 euros par paire de lunettes, soit 70 % du prix de vente. !!!!
                                                            C’est carrément abusif ! Voila pourquoi cotisent ceux qui travaillent ... pour financer des abus !!!!

                                                            Je puisuit avec un deuxième extrait de l’article sur lemonde.fr :

                                                            « Nous voyons se multiplier l’ouverture de boutiques sans que cette concurrence ne profite aux clients avec des prix en baisse, ce qui est contraire à toute logique économique, souligne Mathieu Escot, l’auteur de l’étude. Cela tient à la complexité des produits et à l’opacité tarifaire du marché, qui ne permet pas au consommateur de se repérer. » Avec 11 422 points de vente en France, le nombre d’opticiens a augmenté de 47 % en douze ans, alors que le besoin, lui, n’a progressé que de 13 %. « Cette explosion ne correspond pas à une logique de santé publique, et ne peut s’expliquer que par la rentabilité élevée de l’activité de distribution de lunettes », note le document.
                                                            source

                                                            Troisième est denier extrait :

                                                            Mais comme le marché a progressé moins vite que les implantations, le chiffre d’affaires par magasin a baissé de 6,6 % entre 2005 et 2012. « L’an dernier, chaque magasin n’a vendu que 880 paires de lunettes, soit 2,8 équipements par jour ouvré », souligne l’UFC-Que Choisir. « Les frais fixes d’un magasin se répercutent sur ces seules 2,8 paires de lunettes. » Maintenir la rentabilité suppose donc de vendre ses montures à des prix élevés.
                                                            source

                                                            Maintenir la rentabilité suppose donc de vendre ses montures à des prix élevés !
                                                            Maintenir la rentabilité suppose donc de vendre ses montures à des prix élevés !
                                                            Maintenir la rentabilité suppose donc de vendre ses montures à des prix élevés !


                                                          • DrPepper 6 mai 2013 23:57

                                                            Lisez http://www.opticlibre.com/ ...vous apprendrez bien des choses, et cela vous permettra de ne pas répéter tel un perroquet des données biaisées, quand elle ne sont pas fausses ...


                                                          • Opticien 7 mai 2013 00:07

                                                            Hé bien, c’est vrai que le Monde.fr es une source SURE pour parler de quelque mieux que les acteurs de la profession eux même ! Vous êtes comme une grande partie de la population française, vous croyez ce que l’on vous dit ! tout bêtement.


                                                            A bon entendeur 

                                                          • eau-du-robinet eau-du-robinet 7 mai 2013 00:07

                                                            @DrPepper,

                                                            — début de citation —
                                                            1/ Les prix de vente des lunettes en France sont compétitifs, et non pas les plus élevés d’Europe
                                                            — fin de citation —

                                                            Les prix des lunettes en France seraient les plus chers d’Europe

                                                            La France détiendrait la palme du pays le plus cher d’Europe (voir l’infographie) avec un budget moyen par Français de 75 €, de 50 % supérieur à la moyenne européenne. En fait, cette « moyenne » cache un budget annuel de 146 € pour les seules personnes équipées… Ce qui s’explique devant la facture, elle aussi « moyenne », d’une paire de lunettes en France  : 470 € dont 205 € à la charge des consommateurs et même 445 € sans l’aide des complémentaires santé.

                                                            Selon Alain Bazot, cette situation s’explique par les « marges exorbitantes » que prennent les opticiens, soit… 233 € de marge brute (et 28 % de marge nette) afin de couvrir des « frais fixes trop élevés et des dépenses de marketing inconsidérées ».
                                                            source

                                                            Mes prochaines paires de lunettes de vue je vais les acheter en Espagne !


                                                          • gegemalaga 7 mai 2013 00:11

                                                            ah ...vous faites confiance à QUE choisir ...


                                                          • Opticien 7 mai 2013 00:15

                                                            Mais biensur, faites donc vos lunettes en Espagne, on rigolera lorsque vous recevrai le devis ..... si vous souhaites aussi comparer notre marché avec un marche ou le salaire moyen est de 200 euros/mois, effectivement difficile de vendre des lunettes a un tel prix, pourquoi pas prendre un pays d’Afrique ou le population gagne 1 e par jour, pensez vous que leurs lunettes seront aussi cher ? et bien non car il ne paie pas l’electricité le même prix, ni l’eau, ni le loyer, ni les taxes et j’en passe, à comparer l’incomparable cela devient ridicule, encore si le monde avait un même salaire moyen, et des frais identiques en tous points ... mais ce n’est pas le cas, les autres pays avec des niveaux de vie plus élevé que nous vont nous pointer comme un pays où les lunettes sont pas cher ??? Comparer le comparable et basez vous sur des vraies données au lieu de reprendre un article non fondé ! 


                                                          • DrPepper 7 mai 2013 00:18

                                                            Elles sont les plus chères, en partie parce que les français achètent des équipements de qualité, que la pénétration équipement progressifs (les plus chers) est la plus importante.

                                                            Et arrêtez de citer « le monde » qui ne fait que reprendre cette étude UFC Que choisir qui est biaisée par de nombreuses données fausses ! Lisez la longue réponse que j’ai copié plus haut.

                                                            Sinon, saviez-vous qu’à Madagascar le prix d’un équipement moyen est de 10 euros ?
                                                            Vous devriez y aller acheter vos prochaines montures, vous ferrez des économies.
                                                            Bon, vous aurez un bout de ficelle tenant 2 verres mal surfacés, mais bon, à ce prix ...

                                                            On vous a expliqué le phénomène plus haut :
                                                            En France en 2011, les français dépensaient 22800 euros pour une voiture neuve. En Allemagne, la meme année, ils dépensaient 27000 euros dans leur voitures. Et pourtant les voitures sont moins chères en Allemagne. C’est tout simplement parce que les allemands mettent plus d’argent dans leur voiture que les français ! Et bien c’est pareil, en France les français mettent plus d’argent dans leurs lunettes ... Et la preuve que les opticiens on-line ne sont pas plus chers : on trouve des forfaits moins chers dans plusieurs enseignes.

                                                            Mr Lemitre, qui n’en connaissait que 2, m’a demandé d’en citer une seule. Je l’ai fait : générale d’optique, qui propose des montures à partir de 29 euros, soit moins cher que les premiers prix proposés par son opticien on-line. Bon, il est rapidement passé à autre chose pour éviter de répondre, mais bon. 

                                                            Ha oui, il est passé ensuite à m’accuser d’avoir une Mercedes achetée neuve, alors que je lui disais avoir une Clion d’occasion achetée sur internet. En fait, je suppose qu’il est comme vous : ancré sur ses idées, issues de croyances populaires matraquées par des magazines comme Que Choisir ou des journaux comme LeMonde, alors que toutes les données proviennent d’une seule et même étude, commanditée par un propriétaire de magasin online en guerre avec le monde de l’optique (bonjour l’objectivité), et qui reprend des données fausses ou biaisées, avec des analyses bien hasardeuses. Mais bon, ou vous les a expliqué ici (marges, etc.) mais vous campez sur vos idées. 


                                                          • eau-du-robinet eau-du-robinet 7 mai 2013 00:20

                                                            @Opticien

                                                            Évidement je ne croix pas tout ce qui est marque dans la grande presse, voire sur internet voire certains commentaires de cette page.

                                                            Je vois que vous êtes à bout de nous livrer des vrais arguments, documenté !!!

                                                            Par contre comme je vais bientôt passer en Espagne pour m’acheter une paire de lunettes.
                                                            Je verrais donc bien si c’est du mensonge ou la vérité ce qui est marque dans l’article du lemonde.fr ! Je pourrais ainsi comparer la nouvelle facture avec celle de l’année dernière ...

                                                            Voici d’autres sources que lemonde.fr :

                                                            A lire attentivement :

                                                            http://www.la-croix.com/Actualite/Economie-Entreprises/Economie/Les-prix-des-lunettes-en-France-seraient-les-plus-chers-d-Europe-2013-04-23-951920

                                                            http://www.lecomparateurassurance.com/C-6-actualites-assurance/P-105311-F-1001-prix-des-lunettes-france-est-plus-eleve-europe

                                                            http://www.letelegramme.fr/ig/generales/france-monde/france/lunettes-470eur-en-moyenne-les-plus-cheres-d-europe-23-04-2013-2080880.php

                                                            http://www.rmc.fr/editorial/372762/les-lunettes-francaises-sont-les-plus-cheres-d-europe/

                                                            http://www.lepoint.fr/societe/la-gabegie-du-marche-des-lunettes-23-04-2013-1658167_23.php

                                                            D’ailleurs toutes les articles ont un dénominateur en commun celui de s’appuyer sur une enquette de l’UFC-Que Choisir !


                                                          • DrPepper 7 mai 2013 00:31

                                                            Je vois que vous êtes à bout de nous livrer des vrais arguments, documenté !!!

                                                            Je rêve, c’est le même type qui ne cite qu’un article du monde et l’étude Quechoisir, qui nous dit cela ? Alors même qu’on lui donne des chiffres, des sources ...

                                                            La blague.

                                                            Pour votre monture en espagne, SVP, comparez ce qui est comparable !
                                                            C’est comme pour comparer le prix d’une voiture : n’allez pas voir le prix d’une mercedes en France pour aller voir le prix d’une clio en espagne ...

                                                            Prennez le même verre, de la même marque, et la monture de la même marque ... si possible le même modèle (si si, l’opticien pourra vous simuler le tarif, il connait les prix d’achats).


                                                          • Opticien 7 mai 2013 00:32

                                                            Exactement, tous converge vers UFC, bizarre non ? connaissez vous la TVA en Espagne ? une fois votre devis ou votre facture en poche, comparer don le comparable, TVA a commencer smiley 


                                                            Pourquoi ne prenez vous donc pas la peine de vous renseigner auprès d’organisme professionnel de l’optique pour en tirer des chiffres et une étude ? vous avez beau cité toutes les sources que vous souhaitez, vous ne trouverai rien de vrai car toute converge vers des études bidons tout simplement ... 

                                                          • DrPepper 7 mai 2013 00:32

                                                            Toutes vos sources sont des articles qui reprennent une seule et unique étude : celle de QueChoisir, ce ne sont pas des sources ! Un bon journaliste fait une enquete, il ne se contente pas de reprendre aveuglement une étude.

                                                            Or cette étude, et nous l’avons expliqué, chiffré et démontré, est biaisée et fausse sur bien des points !


                                                          • eau-du-robinet eau-du-robinet 7 mai 2013 00:41

                                                            @opticien

                                                            La TVA n’explique pas tout ! Arretez de vouloir vous cacher d’arrière cet argument de TVA qui n’est pas le facteur qui explique tant écart !

                                                            Un facteur qui fait grimper les factures c’est un nombre trop élévé d’opticiens ... qui doivent couvrir leurs frais avec une moyenne de vente de 2,8 lunettes / jour, puis il y d’autres facteurs hors la TVA ...

                                                            Lisez ceci :

                                                            Le fondateur de Meetic repart à l’assaut des acteurs traditionnels du marché de la vue. Marc Simoncini, qui a lancé en 2011 un site de vente en ligne de lunettes et lentilles de contact, estime qu’à cause de leur mainmise, les prix sont bien plus élevés en France que dans le reste du marché européen. Une comparaison de fait difficile à établir dans la mesure où les modèles et la TVA diffèrent.

                                                            Marc Simoncini a les géants du marché de l’optique dans le viseur. Le créateur de Meetic, qui a investi dans un service de vente de lunettes en ligne, Sensee, tempête sur les ondes et sur internet ce mercredi. A ses yeux, le prix des lunettes pourrait être réduit de 30% en magasin et de 70% sur Internet. « L’optique en France est très chère, c’est la plus chère d’Europe », affirme l’entrepreneur. Il estime même que « l’optique en France est surfacturée d’1,5 milliards d’euros, essentiellement par les grandes chaînes de distribution optique. »

                                                            source


                                                          • Opticien 7 mai 2013 00:45

                                                            Si vous saviez lire au lieu de boire l’eau du robinet, vous auriez lu mon commentaire plus haut qui explique l’ensemble des charges, taxes, impôts, investissements en plus du pas de porte ( qui est bien une aberration française ) qui justifie le prix


                                                          • eau-du-robinet eau-du-robinet 7 mai 2013 01:03

                                                            @opticien

                                                            l’eau coule de source .... voici une nouvelle source (non UFC -Que choisir).
                                                            Cette source apporte la preuve indéniable que ce sont bien les consommateurs qui sont entubé par les opticiens.

                                                            vidéo à regarder


                                                          • Opticien 7 mai 2013 01:24

                                                            Superbe video sortie des placard poussiéreux comme on peux le voir depuis plusieurs années, avec en interview Monsieur Levy qui aux cotés de SantéClair se bat soit disant pour baisser les prix, achetez donc vos lunettes dans sa chaine vous verres smiley de plus en interview, un député directeur de mutuelles, qu’elle coïncidence dis donc, quand on sait que le but des mutuelles et de baisser les prix ... on se demande pourquoi il n’y a pas un vrai débat avec un opticien mais simplement des bout de vidéo arrangée comme le media le veux pour faire passer le message que le journaliste souhaite. Encore étonnant non ? De plus, même si la source est la chaine LCP, il ne faut pas être dupe, on voit dans le reportage, des mutuelles, toujours le même opticien se fessant passer pour le chevalier blanc, à votre avis qui a commenté le reportage ? Au moment pile ou un projet de loi est en étude à l’assemblée nationale et soutenu par se même député ... A votre avis, pourquoi parle t’on bop des opticiens depuis quelques mois ? Vous etes vous même manipulé, et cela fonctionne a merveille sur des gens comme vous qui n’arrive pas a se forger leur opinion. En tendre dans se reportage que des gens ne peuvent se soigner car fautes de moyen, il faut arrêter d’exagérer, pour 89 e vous pouvez ( sans aller chez un pseudo opticien en ligne ) vous faire une paire de lunette progressive, si apers vous souhaiter un marque de luxe car vous avez des gout de luxe, il est vrai que vous allez attendre longtemps pour vous faire des lunettes. Il faut arrêter avec ces préjugés alors que ces mêmes personnes sont les premières à avoir le dernier smartphone ou l’abonnement internet ou encore pleins d’autres choses qui coute beaucoup plus cher et qui sont appréciable cette mais pas « vital ». Moi j’ai pas les moyens d’avoir une volkswagen neuve, c’est pas pour autant que je ne vais pas avoir de voiture car j’en ai besoin pour aller travailler, j’ai donc une peugeot d’occasion, je reste pas sans voiture et je me plains pas !


                                                          • Opticien 7 mai 2013 01:26

                                                            L’eau coule de source, mais il arrive parfois que l’on en foute a coté ... et c’est bel et bien le cas avec votre eau ! A vous de voir quand vous vous en rendrez compte !


                                                          • Phil Levasseur 7 mai 2013 01:57

                                                            Il est désolant que certains se laissent aller l’insulte, bien que ce soit ce que nous ressentons à notre encontre depuis des mois, vous faites confiance à « Que Choisir », il est des domaines ou vous avez probablement raison, comparatifs techniques par exemples, et encore je ne suis pas qualifié pour en juger, par contre cela fait 40 ans que je constate leur incompétence notoire, ou leur malhonnêteté, dans le domaine de l’analyse des tarifications commerciales ou de services. Leurs niveau d’analise est généralement primaire et ne tient aucun compte des attentes profondes des acheteurs, ni des réalités économiques des vendeurs ou prestataires. La seule vérité à leurs yeux est basée sur des calculs de multiplicateurs qui sont d’une stupidité affligeante. Leurs idéologies basées sur un marxisme désuet (l’analyse est désuète, pas nécessairement le marxisme) et mal digéré leur fait aligner erreurs et contre vérités ? Mais pour qui à a foi toute parole est sainte, certains croient même au père Noël. Mais si une profession ne peut être accusée de corporatisme c’est bien la notre, composée principalement d’individualistes acharnés, ne parvenant que rarement à s’entendre entre eux. Continuez à nous insulter ainsi, vous venez en aide à ceux qui parmi nous tentent de faire progresser positivement la profession sur des bases confraternelles.


                                                          • SamuelSitruk 7 mai 2013 10:39

                                                            Fureur ??? On argumente, vous appelez ça de la fureur ? Il aurait fallu répondre quoi ? Que les lunettes c’est cher, d’un air béat ?
                                                            Depuis 3 ans, on s’en prend plein les dents. Régulièrement. Télé, journaux, internet. Sur une seule profession. Alors, on se demande pourquoi. Je ne crois pas que baisser le prix des lunettes, même en forte proportion, va résoudre le problème du pouvoir d’achat des français.

                                                            Alors on se questionne... TF1, France2, France 3, La 5, LCP, M6, Le Monde, Le Figaro, Que Choisir... Diffusions, rediffusions, ouverture du journal de France 2 il y a quelques semaines, pendant 15 minutes avec bandeau rouge : « L’ENQUETE » !!!???
                                                            Récurrent, cyclique, depuis 3 ans. L’Optique, grande cause nationale ? Bien au-delà du cholestérol, des cigarettes, des maladies cardio-vasculaires, et j’en passe ? Les cigarettes, ce marché de milliards d’euros, qui tue dans d’atroces souffrances des milliers d’être humains, ça vous parle ? Non ? Regardez-bien, depuis 3 ans, le vrai problème, c’est celui des opticiens !
                                                            Ou alors, j’ai une deuxième solution : manipulation de l’opinion venant des mutuelles, afin de justifier aux yeux de l’opinion leurs hausses de cotisation perpétuelles, et de désigner un bouc-émissaire !

                                                            A ce point, l’Optique est LE problème, en France ? Vraiment ? Vous êtes sûrs ? 

                                                            Ce serait risible, si ces campagnes ne remettaient pas en question l’honnêteté et l’intégrité d’une profession entière.


                                                          • Phil Levasseur 7 mai 2013 11:32

                                                            « Le fondateur de Meetic repart à l’assaut des acteurs traditionnels du marché de la vue. Marc Simoncini, qui a lancé en 2011 un site de vente en ligne de lunettes et lentilles de contact, estime qu’à cause de leur mainmise, les prix sont bien plus élevés en France que dans le reste du marché européen. Une comparaison de fait difficile à établir dans la mesure où les modèles et la TVA diffèrent. »

                                                             Vous semblez bloqué sur le mode répétitif, Marc Simoncini s’est planté, il à emprunté 17 millions d’€ et ne voit pas comment les rembourser, même à long terme, son site à fait l’an passé 4.5M€ de CA et réalisé 2.5M€ de pertes, il à cru que son seul géni allait lui permettre d’exploser là ou d’autres avant lui ne vont que vivoter, alors il cherche des boucs émissaires, et comme un gamin, répète à qui veut l’entendre, « c’est pas moi, c’est lui le vilain méchant », que Monsieur Simoncini vive dans le Mythe, que le rêve scabreux soit son milieu de développement, c’est son problème, il est confronté à une réalité factuelle qui ne lui est pas favorable, point.

                                                            Marc Simoncini a les géants du marché de l’optique dans le viseur. Le créateur de Meetic, qui a investi dans un service de vente de lunettes en ligne, Sensee, tempête sur les ondes et sur internet ce mercredi. A ses yeux, le prix des lunettes pourrait être réduit de 30% en magasin et de 70% sur Internet. « L’optique en France est très chère, c’est la plus chère d’Europe », affirme l’entrepreneur. Il estime même que « l’optique en France est surfacturée d’1,5 milliards d’euros, essentiellement par les grandes chaînes de distribution optique. »

                                                            Mais la réalité, comme l’ont déjà dit d’autres intervenants est toute autre, à produits IDENTIQUES les lunettes en France ne sont pas, et de loin les plus chères d’Europe, et dans chaque pays, France comprise, il y a des magasins pratiquant des modes de distribution différents, du « low cost » accompagné de service minimums, du traditionnel, un peu plus cher mais avec des services inclus et forts généreux. donc comparez le « low-cost » étranger avec le « low-cost » Français et faites de même pour les autres types de magasins, enfin, je voyais ce WE un reportage sur les conditions de travail des employé d’Amazon.com, je ne souhaite pas m’y plier, je ne souhaite pas que les employés des opticiens Français se voient imposés ces méthodes qui, au final, seraient catastrophiques pour leurs clients.



                                                          • ouioui49100 7 mai 2013 12:40

                                                            Il y a des gens comme ça, on peut leur prouver par A+B qu’ils ont tort, et bah non ils sont persuadés d’avoir raison, et le pire c’est que leur argument principal tient dans cette phrase : « La rage et la fureur de toutes ces réactions corporatistes montre bien que l’article appuie là où ça fait mal ». En gros, si on se défend, c’est qu’on a quelque chose à se reprocher. Bizarre comme argument.

                                                            « Mon article se contente » : j’adore « se contente ». tout a fait approprié. Ca c’est de l’investigation.


                                                          • Stephane 7 mai 2013 14:09

                                                            @ Eau-du-robinet

                                                            « Troisième est denier extrait :

                                                            Mais comme le marché a progressé moins vite que les implantations, le chiffre d’affaires par magasin a baissé de 6,6 % entre 2005 et 2012. « L’an dernier, chaque magasin n’a vendu que 880 paires de lunettes, soit 2,8 équipements par jour ouvré », souligne l’UFC-Que Choisir. « Les frais fixes d’un magasin se répercutent sur ces seules 2,8 paires de lunettes. » Maintenir la rentabilité suppose donc de vendre ses montures à des prix élevés. »

                                                            Les 2,8 équipements par jour ouvré sont par employé et non par magasin.
                                                            Sinon, pourquoi certains magasins ont parfois un effectif de plus de 15 personnes si ce n’est pour voir que 2,8 personnes.

                                                            En France, la durée légale est de 35H donc des journées de 7h de travail.
                                                            Si je passe 2h15 en moyenne par client, je ne peux donc voir que 3 clients par jours maximum car 2h15 x 3 = 6 h 45.

                                                            En reprenant la base de 2,8 personnes, j’arrive à une durée du travail de 6h20 par jour.
                                                            Les 40 minutes servent donc à voir les représentants pour acheter des montures, à rentrer les montures en stock, à faire le ménage, à ranger le magasin, à offrir gracieusement mon travail à des non-clients qui ont fait leurs lunettes ailleurs (la France est aussi un grand pays touristique) et ainsi de suite...

                                                            Personnellement, je suis soumis à 21 heures minimum de formation par an.
                                                            Si je me sers de ces 40 minutes pour me former, il me faut 6,3 semaines de travail pour accomplir le temps de formation obligatoire, sans parler des formations complémentaires à mon initiative.

                                                            Concernant notre rentabilité, elle n’est pas si importante que cela au regard des charges d’un magasin.
                                                            Que sont devenus L’Optique Carrefour ou Tati Optic ?
                                                            Pourquoi est-ce que certains semblent rencontrer des difficultés à se développer s’il suffisait de vendre strictement le même produit que les autres, mais moins cher ?


                                                          • SamuelSitruk 7 mai 2013 21:21

                                                            Simoncini, pov’ chat. Le multimilliardaire du web, qui a levé 17.5M€ pour son site et qui n’arrive pas à expliquer à ses financiers qu’ils vont les perdre. Alors il vomit sur tout ce qui bouge.

                                                            Evidemment, il a créé son site pour faire la Mère Térésa de l’Optique, et devenir pôvre parmi les pôvres en délivrant des lunettes sans but lucratif aux démunis que nous sommes ?

                                                            C’est bien cela dont il s’agit ?

                                                            Ce qui ne l’empêche pas d’être expert en communication, et de passer son temps à soliloquer dans tous les médias complices qui lui tendent le micro au moindre claquement de doigt. Et sans contradicteur, s’il vous plaît, le Prince ne t’a pas causé.

                                                            Enfin...


                                                          • ouioui49100 8 mai 2013 10:03

                                                            Maintenir la rentabilité suppose donc de vendre ses montures à des prix élevés !
                                                            Maintenir la rentabilité suppose donc de vendre ses montures à des prix élevés !
                                                            Maintenir la rentabilité suppose donc de vendre ses montures à des prix élevés ! 


                                                            Mensonge maintes fois répété devient vérité : en d’autres termes, cela s’appelle un lavage de cerveau

                                                          • Gh. D 6 mai 2013 23:59

                                                            ben c’est évident que ça appuie là ou ça fait mal . Quand des professionnels ont affaire à une personne inculte, qui ne comprend rien d’autre que ça satisfaction ... bien entendu ça fait mal .

                                                            En effet votre article ne reprend que ce qui a été écrit ailleurs . Limite du plagia . Aucune investigation

                                                            Quant à la complexité de vos lunettes , et la satisfaction qu’elles peuvent vous apporter , vous devriez l’avoir compris ... on s’en moque totalement.

                                                            c’est vos données qui sont fausses , erronées .. preuve à l’appui . On se fiche de votre avis ... d’ailleurs un vrai journaliste ne donne jamais son avis , il relate que des faits . 


                                                            • gegemalaga 7 mai 2013 00:22

                                                              ne vous inquietez pas trop ... ;


                                                              allez voir un peu ses autres articles ...je n’ai pas tout lu , et ne le ferais pas ; je ne sais pas pour qui « il roule » ... ?

                                                              sur les dépassements d’honoraire , il me semble aussi autant « à coté de ses pompes » ; ( et là , je connais le sujet , en detail , c’a va couter à la SS ..., mais faire faire des économies aux mutuelles ...tiens tiens ...) ;

                                                              et , un autre article , sur les batteries lithium...franchement , je l’ai survolé ...mais lire que les premieres batt. lithium c’etait en 1990 !!!!

                                                              bon ...c’a meuble de l’espace ...mais j’avoue quepour moi , que agora ...c’a va pas durer ;;



                                                            • eau-du-robinet eau-du-robinet 7 mai 2013 00:35

                                                              Arrêtez de vouloir discréditer cet article sans arguments réelles (apportez donc contre-preuves - documenté, SVP) !

                                                              @ Gh. D

                                                              Voiçi une autre source que lemonde.fr et UFC Que choisir !

                                                              Lisez bien !!!!!!

                                                              Le fondateur de Meetic repart à l’assaut des acteurs traditionnels du marché de la vue. Marc Simoncini, qui a lancé en 2011 un site de vente en ligne de lunettes et lentilles de contact, estime qu’à cause de leur mainmise, les prix sont bien plus élevés en France que dans le reste du marché européen. Une comparaison de fait difficile à établir dans la mesure où les modèles et la TVA diffèrent.

                                                              Marc Simoncini a les géants du marché de l’optique dans le viseur. Le créateur de Meetic, qui a investi dans un service de vente de lunettes en ligne, Sensee, tempête sur les ondes et sur internet ce mercredi. A ses yeux, le prix des lunettes pourrait être réduit de 30% en magasin et de 70% sur Internet. « L’optique en France est très chère, c’est la plus chère d’Europe », affirme l’entrepreneur. Il estime même que « l’optique en France est surfacturée d’1,5 milliards d’euros, essentiellement par les grandes chaînes de distribution optique. »

                                                              source

                                                              Voila 1,5 milliards d’Euros pique dans la poche des clients, à la sécurité sociale et aux mutuelles !


                                                            • DrPepper 7 mai 2013 00:41

                                                              QueChoisir reprend les chiffres du rapport commandée par Simoneti ... c’est la même étude !

                                                              Vous ne comprennez donc pas que c’est la même source à chaque fois ?!?
                                                              LA MEME !!!

                                                              Qu’elle soit reprise par tous les médias n’y changent rien : l’étude originelle est unique ... et fausse !


                                                            • Opticien 7 mai 2013 00:41

                                                              Hé bien, encoré et toujours les mêmes sources, que vous entez fort en investigation monsieur ! Qu’elle enquête grandement menée ! en plus en référence un monsieur qui a fait un appel de fond de plusieurs millions et qui se casse la gueule car son site internet de fonctionne pas et qui veut faire parler de lui en voulant encore discréditer la profession pour essayer de gagner quelques clients qui comprennent rien, surtout que sur son site internet les prix son les même qu’en magasin, si on lui ajoute les frais que l’opticien traditionnel a , je sais même pas si il n’est pas plus cher ! arrêtez de dire des bêtises ! 


                                                            • eau-du-robinet eau-du-robinet 7 mai 2013 00:56

                                                              @DrPepper

                                                              Voici un autre source d’information (vidéo - LCP) (non lemonde.fr non UFC Que Choisir)

                                                              A regarder très attentivement !

                                                              http://www.jechange.fr/assurance/mutuelle-sante/news/prix-lunettes-16-04-2013-2875


                                                            • eau-du-robinet eau-du-robinet 7 mai 2013 01:08

                                                              @Drpepper,

                                                              Et voila une source (vidéo) non UFC-Que Choisir

                                                              vidéo à regarder


                                                            • DrPepper 7 mai 2013 01:14

                                                              Encore une fois renseignez-vous : FERRAND !!!
                                                              Le type interviewé est député depuis 2012 ... c’est le directeur de la mutualité du finistère !

                                                              Il roule pour les mutuelles !!!!! Et les mutuelles, veulent pour diminuer les remboursement (alors qu’elles augmentent chaque année les cotis de 4 à 6%) et gagner plus d’argent, que les opticiens vendent moins chers ! C’est tout à fait logique !!!
                                                              Si vous pensez que c’est pour le consommateur ...

                                                              C’est incroyable votre capacité à trouver des sources biaisées !!!

                                                              Si je vous montre une interview de serge Dassault, qui, en tant que sénateur, vous vante les mérites de l’armement aérien, vous pensez que c’est pas biaisé peut-être ?!?


                                                            • Sion 7 mai 2013 01:23

                                                              Dr Pepper a une fois de plus tout dit ... 


                                                              @ eau du robinet : Dire que 15 sources différentes basées sur la même étude (allez je vous aide, celle d’UFC que choisir...) démontre les même chiffres (et évidemment, c’est la même étude...). ca ne fait que discréditer vos propos qui pourraient éventuellement être intéressants si vous vous en donniez la peine. 

                                                              Quand à Monsieur Meetic, qu’il retourne vendre du rêve et nous laisse nous occuper des lunettes.



                                                            • eau-du-robinet eau-du-robinet 7 mai 2013 08:13

                                                              A DrPepper et Sion,

                                                              Et voici un article datent du 9/11/2012 (article 100% non « UFC - Que choisir »)

                                                              Le prix trop élevé des lunettes en France n’est pas une fatalité

                                                              LE CERCLE. Le prix excessif de l’optique en France est, enfin, dans le viseur du gouvernement. La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a tiré la sonnette d’alarme à plusieurs reprises : la facture optique des Français est trop élevée, les lunettes de vue sont un boulet pour le pouvoir d’achat.

                                                              Le déséquilibre concurrentiel du secteur est un fait bien établi. La ministre de la Santé l’affirmait récemment devant la Mutualité française : « Le secteur des opticiens est trop concentré. » Même constat en amont, côté producteurs de verres : le marché compte une petite poignée d’acteurs de dimension mondiale, dont un « particulièrement dominant » suivant les avis de l’Autorité de la concurrence rendus en 2009 et 2010. Les cinq premières chaînes d’opticiens réalisent environ 55 % du chiffre d’affaires du secteur, avec un pourcentage équivalent des points de vente. Des chiffres qui atteignent même 90 % si l’on ne retient que les 10 premières chaînes.

                                                              Voilà qui explique peut-être pourquoi le chiffre d’affaires moyen par client du secteur est d’environ 105 euros en France, contre 60 en Allemagne ou 84 au Royaume-Uni ; ou pourquoi la marge commerciale de nos opticiens avoisine les 60 %. Cette rentabilité exceptionnelle n’est probablement pas sans lien avec le fait que la France compte près de 11.000 points de vente au détail, pour 65 millions d’habitants, alors que les Etats-Unis n’en ont que 10.000 pour 315 millions d’habitants. Pour Etienne Caniard, président de la Mutualité, l’affaire est entendue : « On paie aujourd’hui les magasins, pas les lunettes. » source

                                                              Je retiens la conclusion suivante :
                                                              « On paie aujourd’hui les magasins, pas les lunettes. » !
                                                              « On paie aujourd’hui les magasins, pas les lunettes. » !!
                                                              « On paie aujourd’hui les magasins, pas les lunettes. » !!!

                                                              Que dit Alain Affelou (article 100% non « UFC - Que choisir ») ?

                                                              Alain Afflelou plaide pour le déremboursement de l’optique par la Sécurité sociale, et dénonce les effets pervers d’un système de prise en charge qui incite les mutuelles à pousser à l’achat de lunettes à prix élevé.
                                                              source

                                                              Et voiçi, une fois de plus une vidéo, (vidéo 100% non « UFC - Que choisir » à regarder), vidéo qui en dit long sur la pratique des opticiens !
                                                              video à regarder


                                                            • eau-du-robinet eau-du-robinet 7 mai 2013 08:27

                                                              Et voici un nouveau lien (100% non -UFC Que choisir)

                                                              Un secteur insuffisamment concurrentiel

                                                              « La baisse des coûts de l’optique n’est pas centrale dans la stratégie de développement de ces réseaux de soins des complémentaires santé car le remboursement de l’optique est un produit d’appel pour séduire de nouveaux assurés », avance également Olivier Babeau, professeur à l’université Paris VIII. Pour lui, seule une véritable ouverture à la concurrence du marché, notamment aux acteurs du Web permettra une véritable baisse des prix. Grâce à des marges divisées par deux et des frais d’exploitation réduits, le site de ventes de lunettes en ligne Happyview assure par exemple proposer des produits « 2,5 à 4 fois moins chers que les opticiens classiques en fonction du modèle ».

                                                              source


                                                            • DrPepper 7 mai 2013 08:35

                                                              Touraine, Caniard (surtout lui), Ferrand ...

                                                              Ces articles reprennent les paroles de politiques/mutualistes. Oui, les deux sont liés, ils passent de la mutualité à des postes de députés ou ministres rapidement ces gens là, pratique pour passer des loi. C’est d’ailleurs comme cela que année après année, la part de la sécurité sociale baisse dans le remboursement du soins, au profit de la mutuelle.

                                                              Parce que payer une taxe pour payer la sécurité sociale ou payer une cotisation, c’est pareil, c’est prendre votre argent pour le mettre dans une assurance santé. Et la mutualité à très bien joué son coups en privatisant la sécurité sociale ! 

                                                              Avant seule la sécurité sociale remboursait, désormais c’est la sécu (un petit peu) et la mutuelle (bcp). Sauf que la mutuelle, son but c’est de faire de l’argent, et pour cela tout est bon.

                                                              Nos gaillards, que vous citez régulièrement, viennent d’ailleurs de passer une nouvelle loi : l’obligation pour chaque entreprise de payer une mutuelle !! Rien ne vous choque ?
                                                              Cet argent, c’est autant d’argent que l’employeur ne peut utiliser pour payer un salaire ou engager une nouvelle personne ... joli coups de la mutuelle. Petit à petit, pas à pas, et vous le cautionnez, la mutualité prend le contrôle, à l’américaine, du système de soins.

                                                              TOUTES VOS SOURCES, depuis le début sont soit :
                                                              - des politiques issus du monde de la mutualité
                                                              - des sites internet issus/payés par la mutualité
                                                              - des opticiens en guerre contre le système

                                                              Ces opticiens :

                                                              - Levy, le type qui est arrivé sur le marché avec Optical Center il y a 15 ans avec -40% toute l’année, sur des produits dont le prix est doublé en magasin avant. Bien entendu tous les opticiens se sont liés contre lui : promotion toute l’année, c’est interdit (il justifie de la faire du 1er janvier au 31 décembre, mais il la recommence chaque année), fausse promotion, etc.
                                                              Il a gagné des procès, il a en a perdu, mais il a bataillé dur pour faire son trou. 

                                                              - Simentoni, pas opticien, le mec qui a créé meetic et qui s’est lancé sur le business des lunettes sur internet. Idem, il se bat contre le système, sauf qu’il est hors la loi.

                                                              Et bien entendu, vous trouverez pelletée de vidéos de reportages montrant des opticiens magouiller les factures, des brebis galeuses on en trouve dans toutes les professions. Mais c’est tellement plus simple de faire d’une exception une généralité ...

                                                              Des opticiens honnêtes, qui ne gagnent pas plus de 2000 euros par mois en tant que propriétaire/gérant de leur boutique, il y en a énormément. Il y a quelques années, il avait été demandé à KPMG de présenter plusieurs bilans qui représentaient les moyennes dans les professions (pharmacie, optique, esthétique, boulangerie, etc.). Et ces bilans avaient été proposés à des investisseurs, mais sans le secteur d’activité. Vous seriez étonné, le bilan « optique » n’était pas le plus plébiscité, loin de là même ... avec un résultat net entre 2 et 4%, des marges brute d’environ 65%, c’est pas la panacée.

                                                              Enfin bref, vous faites le lit de la médecine à deux vitesses, et le pire, vous ne vous en rendez même pas compte.

                                                              Demain les mutuelles, via les réseaux de soins, imposeront tel ou tel verre, telle ou telle monture aux opticiens, qui n’auront plus le droit de vendre des verres qualitatifs.
                                                              Quand Cerise de Groupama vous assure que votre paire, dans son réseau, est entièrement remboursée, vous vous doutez bien que c’est pour faire venir de nouveaux clients. Sauf qu’elle oublie de préciser : verre non aminci, sans traitement anti-reflet, monture limitée à 70 euros environ, et pas de marque, donc. Et pas de remboursement mutuelle si la grille de verre n’est pas respectée, si si, c’est dans le contrat !


                                                            • DrPepper 7 mai 2013 08:36

                                                              Votre nouveau lien, encore et une fois la même source que QueChoisir ...


                                                            • eau-du-robinet eau-du-robinet 7 mai 2013 09:09

                                                              @DrPepper

                                                              Et voici un article datent du 9/11/2012 (article 100% non « UFC - Que choisir »)

                                                              Le prix trop élevé des lunettes en France n’est pas une fatalité

                                                              LE CERCLE. Le prix excessif de l’optique en France est, enfin, dans le viseur du gouvernement. La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a tiré la sonnette d’alarme à plusieurs reprises : la facture optique des Français est trop élevée, les lunettes de vue sont un boulet pour le pouvoir d’achat.

                                                              Le déséquilibre concurrentiel du secteur est un fait bien établi. La ministre de la Santé l’affirmait récemment devant la Mutualité française : « Le secteur des opticiens est trop concentré. » Même constat en amont, côté producteurs de verres : le marché compte une petite poignée d’acteurs de dimension mondiale, dont un « particulièrement dominant » suivant les avis de l’Autorité de la concurrence rendus en 2009 et 2010. Les cinq premières chaînes d’opticiens réalisent environ 55 % du chiffre d’affaires du secteur, avec un pourcentage équivalent des points de vente. Des chiffres qui atteignent même 90 % si l’on ne retient que les 10 premières chaînes.

                                                              Voilà qui explique peut-être pourquoi le chiffre d’affaires moyen par client du secteur est d’environ 105 euros en France, contre 60 en Allemagne ou 84 au Royaume-Uni ; ou pourquoi la marge commerciale de nos opticiens avoisine les 60 %. Cette rentabilité exceptionnelle n’est probablement pas sans lien avec le fait que la France compte près de 11.000 points de vente au détail, pour 65 millions d’habitants, alors que les Etats-Unis n’en ont que 10.000 pour 315 millions d’habitants. Pour Etienne Caniard, président de la Mutualité, l’affaire est entendue : « On paie aujourd’hui les magasins, pas les lunettes. » source

                                                              Je retiens la conclusion suivante :
                                                              « On paie aujourd’hui les magasins, pas les lunettes. » !
                                                              « On paie aujourd’hui les magasins, pas les lunettes. » !!
                                                              « On paie aujourd’hui les magasins, pas les lunettes. » !!!

                                                              Que dit Alain Affelou (article 100% non « UFC - Que choisir ») ?

                                                              Alain Afflelou plaide pour le déremboursement de l’optique par la Sécurité sociale, et dénonce les effets pervers d’un système de prise en charge qui incite les mutuelles à pousser à l’achat de lunettes à prix élevé.
                                                              source

                                                              Et voiçi, une fois de plus une vidéo, (vidéo 100% non « UFC - Que choisir » à regarder), vidéo qui en dit long sur la pratique des opticiens !
                                                              video à regarder


                                                            • DrPepper 7 mai 2013 09:33

                                                              «  La ministre de la Santé l’affirmait récemment devant la Mutualité française »

                                                              Tout est dit ... pas la peine de lire plus loin !
                                                              ^^

                                                              Une ministre vendue aux mutuelles, qui s’est faite applaudir avec son patron au congrès de la mutualité, qui leur a offert une loi pour augmenter le nombre de contrats, qui fait dans le populisme de bas étage (exemples à la pelle), qui a offert sans raison aux mutuelles une année supplémentaire à ne pas publier leurs comptes (oui, les mutuelles ne publient pas leurs compte) ... il est évident qu’une telle ministre est de la plus grande objectivité, n’est-ce pas ?

                                                              Je le répète : avez vous des sources autres que :
                                                              - que choisir (étude simoneti)
                                                              - politiques liés à la mutualité (en gros, tout le PS)
                                                              - la mutualité
                                                              - opticiens hors la loi qui se battent devant les tribunaux 

                                                               ?!? Depuis le début, je n’en voit AUCUNE !


                                                            • SamuelSitruk 7 mai 2013 12:39

                                                              Les magasins d’optique mutualiste sont eux-même placés dans des emplacements numéro1, et rénovés régulièrement. Ils ne bénéficient pas de la même fiscalité, ce qui est anormal, alors que le but de leurs boutiques est purement commercial.

                                                              Si je monte un magasin cracra dans un trou perdu, et que je fais payer les lunettes 30% moins cher, avec une main d’oeuvre moyennement qualifiée et meilleur marché, vous allez venir en nombre ? J’en doute.














                                                            • eau-du-robinet eau-du-robinet 7 mai 2013 14:47

                                                              @DrPepper

                                                              Je sais avec vous il s’agit d’une conspiration contre les opticiens !

                                                              Les victimes ce sont pas les opticiens mais ce sont les consommateurs.

                                                              En lient les informations des nombreuses sources que je viens de citer le puzzle c’est complète.

                                                              Il ne faut pas oublier que nous nous enfonçons dans une crise financière de longe durabilité et que les français sont plus regardent sur les prix, sans parler des gens qui n’ont plus de moyen de se soigner !

                                                              Trop riches pour toucher la CMU, pas assez pour bénéficier d’une bonne complémentaire.

                                                              Médicaments déremboursés, mutuelle inadaptée : près d’un Français sur trois a déjà sacrifié sa santé en renonçant à se soigner.

                                                              Voici un autre article datent de 2011 d’un réportage sur les lunettes diffusé sur France 5


                                                            • viva 7 mai 2013 00:14

                                                              Je vais en rajouter une couche, une tablette tactile coute 399 euros, les couts de recherches et développement sont énormes, les matériaux utilisés excessivement onéreux, les technologies nécessaire à leur fabrication sont de plus en complexes et nécessitent des personnels de plus en plus qualifié, il faut développer des logiciels . Pour les vendre, il faut de la publicité, des vendeurs, des magasins, des commerciaux, un service après vente avec du personnel très qualifié et bien entendu de l’outillage complexe. 


                                                              Pourtant .... les verres et les montures sont vendus à des tarifs plus élevés que ces,produit high tech. Cela interpelle forcément les consommateurs .....

                                                              Idem pour les bouts de ferrailles et de céramique vendu par les dentistes ont ne peux pas comprendre de tel tarif ....

                                                              • Opticien 7 mai 2013 00:19

                                                                C’est sur que des produits pour la plupart fabriqué en Asie, on peut baisser les prix, des opticiens le propose dans des tarifs plus compétitif qu sur la toile, ou est donc le problème ? qui vous dit que la marge de ces tablettes tactile, avec le volume n’est pas de 80 % ? Les verres sont aussi issus de recherche et d’investissement colossaux. 


                                                              • DrPepper 7 mai 2013 00:21

                                                                Tu devrais demander à un dentiste de te donner une céramique à fraiser et un bout de féraille en titane. On verra si t’arrives à te l’enfoncer dans la gencive et à faire tenir le tout ...


                                                              • Sion 7 mai 2013 01:25

                                                                « Tu devrais demander à un dentiste de te donner une céramique à fraiser et un bout de féraille en titane. On verra si t’arrives à te l’enfoncer dans la gencive et à faire tenir le tout ... »


                                                                J’adore tu m’as tué ><

                                                              • viva 7 mai 2013 00:18

                                                                Un coiffe céramique sort à moins de 1 euros en sortie d’usine elle est vendu en 200 et 400 euros. Il faut à un moment donné que le consommateur bénéficie lui aussi de ses baisses de coût, c’est mécanique de toute façon cela devra avoir lieu, tant les salaires ne suivent plus 


                                                                • Opticien 7 mai 2013 00:22

                                                                  Demandez donc à notre gouvernement de baisser les charges des entreprises, les taxes, les impôts, les loyers etc et effectivement, trouvez vous un dentiste bulgare et incompétent qui pour lui 200 e sera 2 fois le salaire moyen dans le pays pour obtenir des prix moins élevé. Tous augmenter, il faut bien que le professionnel suive ... 




                                                                • DrPepper 7 mai 2013 00:26

                                                                  Une coiffe de céramique à moins de 1 euro, faudra me donne le nom du prothésiste ... je suis prenneur !

                                                                  Sérieusement, sache que Cerec à inventé une machine révolutionnaire. Elle prend en 3D la bouche du patient et réalise la couronne à partir d’un bloc à 5 euros. La couronne est réalisée sans empreinte, sans prothésiste, directement en cabinet et pendant une séance d’une heure avec un dentiste.

                                                                  On pourrait croire qu’un bloc de 5 euros au lieu d’une couronne facturée 100 euros par un prothésiste serait bénéfique pour le patient... mais la machine coute 450 000 euros.

                                                                  Aouch ... c’est donc pas demain que les prix baisseront.

                                                                  Ha oui, t’as jamais entendu parlé d’un truc qui s’appelle l’inflation ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès