• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Métro, RER : une victime de harcèlement sexuel parle

Métro, RER : une victime de harcèlement sexuel parle

Un rapport* remis au gouvernement l’affirme : 100 % des femmes qui utilisent les transports en commun de l’Essone et de Seine-Saint-denis ont été confrontées à du harcèlement sexiste ou à des agressions sexuelles dans le cadre de leurs déplacements. Effarant, non ? Et scandaleux ! Bien que le sujet soit sérieux, il n’est toutefois pas interdit de l’aborder d’une manière légère, en écoutant les conseils d’Antoinette Védrines, experte dans la lutte contre les comportements déplacés...

Expérience faite, je peux aujourd’hui l’affirmer en connaissance de cause, le métro répond à une triple nécessité : transporter les millions d’usagers de la mégalopole ; assurer durant la journée un gîte aux sans-abri et à leurs chiens ; permettre aux frustrés et aux refoulés d’assouvir dans l’anonymat leurs fantasmes et leurs obsessions. Sur ce dernier point, je pourrais vous en raconter des tonnes. À commencer par mon tout premier voyage sur la ligne 7 avec Marion, le jour même de notre embauche.

Il y avait eu ce matin-là quelques débrayages de personnel à la suite de l’agression d’un conducteur. Les rames de métro, déjà très chargées en temps normal, étaient bondées comme jamais. Poussées par la déferlante migratoire des populations laborieuses, nous avions pourtant été propulsées, Dieu sait comment, à l’intérieur d’un wagon, puis comprimées dans la masse humaine comme des harengs en caque. En moins confortable, les harengs sont formels !

Passé Châtelet et de nouvelles convulsions du magma humain dans lequel nous étions engluées, je m’étais retrouvée calée contre une barre d’appui. Une bien curieuse barre qui mesurait dans les quinze centimètres de hauteur et s’imprimait avec insistance entre mes fesses en ponctuant chaque secousse de la rame d’un vigoureux coup de boutoir. Une barre sexuée ! Par manque d’expérience, je m’étais dégagée sans esclandre.

Quant à Marionnette, rose à Châtelet, elle était devenue rouge à Palais-Royal et pivoine à Opéra, chacune de ces étapes marquant la progression d’une main exploratrice sous les plis de sa jupe. « Allez Marion, tu en verras d’autres ! » lui avais-je lancé à la sortie du métro après qu’elle m’eut raconté sa mésaventure.

Elle en avait vu d’autres effectivement, et moi avec. À cela près que, depuis, nous avions appris à nous défendre. Maladroitement dans les premiers temps, avec des attaques personnelles contre l’agresseur supposé. Mauvais ça, très mauvais : le mec n’est plus protégé du regard des autres par l’anonymat et il se sent agressé à son tour, surtout si vous lui avez balancé en public une apostrophe du genre : « Ça vous ennuierait de retirer votre main de sous ma jupe ? » Généralement la réponse fuse aussitôt : « Mais ça va pas, elle est complètement bargeot, celle-là ! » Ou alors : « Non mais, t’as vu ta tronche, hé ! morue ? Faudrait pas prendre tes désirs pour des réalités ! »

Et toc, ça vous retombe sur le blair. Pour un peu, c’est vous la coupable ! Cela étant, vous avez quand même gagné sur un point : le peloteur effectue une prudente et rapide retraite. En revanche, si votre jupette n’est plus squattée, vous êtes devenue le point de mire général. Ou du moins vous croyez l’être car, ne vous faites pas d’illusion, les autres voyageurs se contrefoutent de votre problème. Ça fait belle lurette qu’ils n’en ont plus rien à cirer de ce genre d’incidents. Si on devait sonner la charge à chaque fois qu’une nana se fait mettre la main au cul…

Autre danger de la riposte personnalisée : vous pouvez vous planter. Comme la fois où, agacée par un gugusse qui me tripatouillait les miches, j’avais tourné la tête vers lui en l’invitant vertement à explorer autre chose que ma petite culotte. Fatale erreur : sa main gauche bidouillait un walkman récalcitrant et la droite était prise dans un plâtre. J’avais bonne mine...

En fait, la troisième main appartenait à un costard-cravate perdu dans la contemplation du plan de ligne affiché au-dessus de la porte. Un costard-cravate ! A priori, pas le genre à te masser le croupion. Tu parles ! Ce sont les pires. D’accord, on se fait aussi palucher par des gros rustauds ou par des ados libidineux, mais ceux-là sont maladroits ou manquent d’assurance, quand ils n’ont pas une peur bleue de se faire piquer. Le costard-cravate, lui, sait parfaitement ce qu’il veut, il est malin et a l’habitude de dissimuler sa perversion sous son uniforme de respectabilité. Il procède en douceur, évalue la résistance, progresse par paliers à la manière d’un plongeur de haute mer et, pour peu que la victime soit paralysée par la peur du scandale, va jusqu’au bout de son désir.

Femmes, mes sœurs, n’ayez plus peur de réagir lorsque vous êtes confrontées à ce type d’agressions. Costard-cravate ou pas, il y en a marre de se faire tripoter le troufignon, ras le bol de se faire malaxer l’arrière-train, plein le dos de se faire impunément chatouiller le minou. Faites comme moi, engagez-vous sans hésiter dans la voie des représailles silencieuses : coup de pompe vachard dans le tibia par-ci, coup de coude vengeur dans l’estomac par-là, sans oublier le nec plus ultra de la répression : le coup d’épingle vicelard dans la viande du bonhomme. Rien de tel pour évacuer les doigts indiscrets ou faire débander le gros porc qui vous colle. Foi de Toinon !

Maintenant, si vous êtes une adepte convaincue de la non-violence, il n’y a guère de solution. Sauf à manifester votre irritation bruyamment, mais surtout de manière anonyme, j’insiste sur ce point. Quitte à attirer l’attention sur vous. Dans ce cas, utilisez de préférence le mode humoristique, il mettra les rieurs de votre côté. Choisissez par exemple une formule comme celle-ci : « Une main s’est égarée entre mes cuisses. La pauvrette recherche désespérément son propriétaire. » Ou alors, sur le mode comminatoire : « Le mec qui a fourré sa main sous ma jupe a dix secondes pour la retirer, sinon ça va saigner ! » Ou bien encore, sur un ton calme mais lourd de menaces : « Je préviens gentiment le type qui explore mes sous-vêtements qu’il arrive en terrain miné ! »

Je vous le garantis pour avoir moi-même expérimenté ces différentes formules : c’est très efficace et vous êtes instantanément déparasitée. Encore faut-il oser tenir ce genre de propos en public ! Bien que cela ne me dérange pas le moins du monde, pour ma part, je préfère quand même l’épingle. Question de goût !

 

Ce rapport, destiné à lutter contre les violences sexistes, a été remis le jeudi 16 avril par la présidente du Haut conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes, Danielle Bousquet, à la secrétaire d'État chargée des Droits des femmes, Pascale Boistard. Il a été rédigé après une enquête réalisée auprès de 600 femmes résidant en banlieue parisienne.


Moyenne des avis sur cet article :  3.03/5   (61 votes)




Réagissez à l'article

141 réactions à cet article    


  • Montdragon Montdragon 18 avril 2015 09:28

    « Mais ça va pas, elle est complètement bargeot, celle-là ! » Ou alors : « Non mais, t’as vu ta tronche, hé ! morue ? Faudrait pas prendre tes désirs pour des réalités ! »

    Que c’est mignon Fergus, on se croirait dans une comédie des bronzés il y a de cela 35 ans....que c’est dit en termes suaves pour éluder le nœud du problème, comme tous les media d’ailleurs.
    C’est une ébauche pour Caniveau89 ? Là où l’oppresseur du quotidien est ce facho de cadre blanc ?
    Défendez-vous donc physiquement contre d’autres....agresseurs, je vous souhaite bon courage.


    • Fergus Fergus 18 avril 2015 09:42

      Bonjour, Montdragon

      Ce n’est pas « une ébauche pour Caniveau89 », mais un extrait de roman. Objectif : aborder le sujet et faire réagir, même par le biais d’un texte léger.

      Et pour ce qui est de défendre les femmes importunées dans le métro, contrairement à beaucoup de personnes, cela m’est arrivé à plusieurs reprises !


    • Piere CHALORY Piere Chalory 18 avril 2015 11:49

      @Montdragon



      Bonjour,


      J’avoue que cet article m’a interpellé dans votre sens, c’est -presque- mignon, badin, mais légèrement spécieux. La dernière fois que j’ai pris le métro à Paris c’était au mois de décembre dernier, je revenais d’Angleterre pour raison professionnelle et j’avais une correspondance entre l’Eurostar et le Tgv ; Gare du Nord, pour rejoindre Marseille, mon lieu de résidence habituel.


      J’ai d’abord demandé à une passagère parisienne qui descendait du wagon en même temps que moi le plus simple pour rejoindre la gare de l’Est, où je devais prendre le tgv. Si je me souviens bien, le plus simple c’était le Rer. La passagère m’a regardé d’un air drôle en me disant ’’faites attention aux gens en costard-cravate’’ (second degré), en fait elle m’a dit ’’méfiez vous des picpockets’’. Ensuite, j’ai demandé à un employé Sncf le chemin ; l’homme m’a dévisagé un instant, puis m’a carrément conseillé de prendre le taxi (authentique).


      Dans la mesure où j’avais plus d’une heure pour rejoindre la deuxième gare et que l’entrée du métro/rer était à 50 mètres, j’ai préféré prendre le métro. Habitant une des villes les plus dangereuses de France et n’étant pas spécialement peureux ni souffreteux, j’ai quand même été étonné par l’ambiance générale plus-que-tendue et par la proportion assez faible de ’costards cravates’ à environ 18 heures ; Gare du Nord-Paris-France. Sans aucune vision péjorative ni raciste, j’évaluerai la proportion de la foule dense à plus de 80% de gens ’issus de la Diversité pour 20% de type ’Européen.


      Quand aux costards-cravates, sans doute sortaient-ils à des heures différentes, car je n’en ai vu aucun.


      Ensuite, dire : 


      ’’Le costard-cravate, lui, sait parfaitement ce qu’il veut, il est malin et a l’habitude de dissimuler sa perversion sous son uniforme de respectabilité. Il procède en douceur, évalue la résistance, progresse par paliers à la manière d’un plongeur de haute mer et, pour peu que la victime soit paralysée par la peur du scandale, va jusqu’au bout de son désir.’’


      Ressemble assez à, (est ? ) une inversion de valeur typique du courant mainstream-propaganda, car les agressions sexuelles sur les femmes, à Marseille et dans le métro notamment, sont plutôt (toujours) le fait de racailles rarement habillées en trois pièces sur mesure.


      Par ce que ; assimiler les, donc tous les ’costards cravates’, et au-delà : tous les gens ’bien habillés’ à des PERVERS, non vraiment, fallait le faire !


      Vous vous rendez compte de ce que vous dites, Fergus ? Ou c’est juste écrit dans ’l’inspiration du moment ?




    • Fergus Fergus 18 avril 2015 12:01

      Bonjour, Piere Chalory

      C’est un texte écrit il y a des années, et qui est le résultat de nombreuses observations. Bien évidemment, tous les costards-cravate ne sont pas des agresseurs, mais l’héroïne, dans son langage, signifie simplement que les femmes ont moins tendance à se méfier d’eux alors qu’il y a des harceleurs dans leurs rangs tout autant que dans les autres catégories de voyageurs.

      Pour ce qui est de « l’ambiance plus-que-tendue »,j’ai rarement rencontré cela à Paris. Et même quasiment jamais.

      Euh... pour aller de Gare du Nord à Gare de l’Est, le plus simple est d’y aller à pieds : il n’y a que 300 m entre les deux gares !


    • Piere CHALORY Piere Chalory 18 avril 2015 12:25

      @Fergus


      D’accord Fergus, 

      Si vous avez écrit ça il y a plusieurs années ça s’explique peut être. Mais c’est le ’le’ costard cravate qui m’a interpellé, un peu comme le ’les’ républicains de qui vous savez...

      Merci du conseil pour aller à la gare de l’Est, mais je n’était plus sûr de la gare en question, et je viens de vérifier sur les billets que j’ai retrouvés, en fait c’était la gare de Lyon, et j’ai dû faire plus d’un kilomètre dans les couloirs souterrains où je peux vous dire que j’ai croisé des groupes de ’costards-cravates’ à l’air sinon pervers, assez éloigné du citoyen moyen que le civisme déplace régulièrement aux urnes électives, sans obligation. 

      Et heureusement que plusieurs personnes m’ont aidé à trouver mon chemin dans ce dédale infernal où j’ai erré une bonne heure, sans quoi j’aurai manqué le train...


    • Fergus Fergus 18 avril 2015 14:33

      Bonjour, Sabine

      « une inversion de valeur typique du courant mainstream-propaganda« , dont l’auteur est par ailleurs coutumier. »

      Ah bon ? Et sur quoi vous appuyez-vous pour affirmer cela ? Personnellement, dans ce type de problème, c’est clairement la cause des femmes que je défends.

      Où avez-vous que j’ai écrit qu’il existe des femmes voilées « agnostiques » ? C’est 100 % faux ! J’ai par contre bien écrit qu’il existe de nombreux agnostiques, et même des athées, chez les Français d’origine arabe, et je confirme ici ce propos. Mais jamais je n’ai écrit quoi que ce soit sur la croyance religieuse des femmes voilées ! Même s’il m’est arrivé de parler des femmes portant naguère un foulard en France pour signaler que chez nous aussi, cette tradition était naguère très répandue.

      Un mot encore : je fais partie des personnes qui reconnaissent volontiers qu’il existe un réel problème avec une partie de la population musulmane de notre pays. Mais ce problème - qui ne concerne pas tout le territoire - est essentiellement dû aux dérives fondamentalistes qui prennent le pas dans certains quartiers sur l’intégration des populations venue du Maghreb ou des contrées subsahariennes. A cet égard, l’exemple de villes comme Beaucaire ou Tarascon est assez significatif, tout à la fois des dérives religieuses et des effets d’une surconcentration de populations immigrées de culture homogène.

      Merci, Sabine, de bien vouloir lire avec attention mes commentaires pour ne pas en déformer le contenu.


    • Fergus Fergus 18 avril 2015 18:04

      @ Sabine

      « J’ai déjà eu droit à « mon Dieu, je n’ai jamais écrit ça, prouvez-le », ce que j’ai déjà fait en allant repiocher dans vos commentaires. Ne comptez pas sur moi pour recommencer. »

      Outre le fait que je n’en appelle jamais à Dieu, ce que vous venez d’écrire est rigoureusement faux et relève sinon de la plus totale mauvaise foi, du moins d’une interprétation de mes propos directement liée à votre vision de la société française.

      Que cet article n’ait aucun intérêt, soit, je veux bien l’admettre. Mais alors, que faites-vous là à vous infliger des lectures d’article et de commentaires aussi nuls ? Quel plaisir trouvez-vous à vous torturer ainsi l’esprit ?


    • OMAR 18 avril 2015 18:40

      Omar147

      @Piere : "Sans aucune vision péjorative ni raciste, j’évaluerai la proportion de la foule dense à plus de 80% de gens ’issus de la Diversité pour 20% de type ’Européen...".

      Pendant que vous y êtes, pouvez-vous nous évaluer le nombre de femmes habillées en niqab ou portant le foulard ?

      Et si elles sont aussi victimes de harcèlements sexuelles.

      Merci.


    • Fergus Fergus 18 avril 2015 18:42

      Bonjour, OMAR

      Excellentes questions ! Les clichés ont la vie dure !


    • Piere CHALORY Piere Chalory 18 avril 2015 18:54

      @OMAR


      Je dirai en toute sincérité que j’ignore ce qu’est le ’niqab. pour les femmes portant le foulard, ce soir là je n’en ai pas remarqué.

      et si elles sont victimes de harcèlement sexuel ?

      Honnêtement, je ne sais pas.

    • OMAR 18 avril 2015 19:38

      Omar147

      C’est ce que je pensais, @Piere...

      Vous ne savez faire la distinction uniquement entre les gens issus de la diversité et de type européen...

      Désolé, mais là, vous prouvez réellement votre vision péjorative et raciste...

      Juste aussi une précision, les femmes issues de la diversité prennent aussi le métro, le RER et le train, et subissent, à l’image de toutes les femmes, les agressions sexuelles commises par des pervers, des gouapes de toutes origines, sans aucune distinction.


    • Piere CHALORY Piere Chalory 18 avril 2015 19:45

      @OMAR



      ’’
      Vous ne savez faire la distinction uniquement entre les gens issus de la diversité et de type européen...’’

      désolé Omar, mais cette phrase ne veut rien dire.

      Je peux argumenter dans le sens commun uniquement.

    • Piere CHALORY Piere Chalory 19 avril 2015 03:41

      @Piere Chalory



      ’Désolé, mais là, vous prouvez réellement votre vision péjorative et raciste...’

      encore désolé, mais rien de péjoratif ou de raciste dans mon commentaire... 



    • Agafia Agafia 20 avril 2015 19:12

      @Fergus
      Que cet article n’ait aucun intérêt, soit, je veux bien l’admettre. Mais alors, que faites-vous là à vous infliger des lectures d’article et de commentaires aussi nuls ? Quel plaisir trouvez-vous à vous torturer ainsi l’esprit ?


       smiley Hi hi hi.... Lire des textes nuls et se casser le tronc à les commenter doit être effectivement une sorte de masochisme...

      Mais je crois surtout que c’est juste une raison d’attaquer personnellement un auteur, ce qui est un sport fort pratiqué sur Avox. 

      Quoique vous pourrez écrire, vous serez fustigé et attaqué parce que c’est vous. 

      C’est assez fatiguant cette (mauvaise) habitude...

    • Fergus Fergus 20 avril 2015 19:21

      @ Agafia

      Par chance, j’ai le cuir dur, insensible à ce genre de piqûres ! smiley


    • Le p’tit Charles 18 avril 2015 09:33

      Avec l’immigration à deux neurones que l’ont nous impose...vous vous attendez à quoi d’autre.. ?


      • Fergus Fergus 18 avril 2015 09:47

        Bonjour, Le p’tit Charles

        Comme je l’ai indiqué ci-dessus à Montdragon, à plusieurs reprises, je suis intervenu dans le métro pour défendre des femmes importunées. Et je peux vous assurer que les agresseurs peuvent avoir n’importe quel profil. Je dirais même que les immigrés, rendus craintifs car souvent confrontés à des réactions de défiance de la population, ne sont sans doute pas les plus nombreux à pratiquer le harcèlement dans les transports en commun.


      • Le p’tit Charles 18 avril 2015 10:02

        @Fergus...La grande majorité des viols commis en France le sont par des gens venus de l’immigration (..et Français sans maintenant sans doute..mais leurs origines est bien déterminées..)..désolé.. !


      • Le p’tit Charles 18 avril 2015 10:03

        @Le p’tit Charles...Dernier rappel la petite Chloé... !


      • Fergus Fergus 18 avril 2015 10:24

        @ Le p’tit Charles

        Ne mélangeons pas tout : dans les transport en commun d’Île-de-France les viols sont heureusement rarissimes, notamment sur les parties des réseaux gérées par la RATP. Il est, dans le rapport en question, surtout question de faits du quotidien allant du harcèlement à des agressions sexuelles de différentes natures.

        Cela dit, pour en revenir aux viols, je crains que les statistiques ne soient très incomplètes, les agresseurs de certains milieux ayant, plus que d’autres, des possibilités relationnelles et financières d’éviter les poursuites.


      • Le p’tit Charles 18 avril 2015 10:33

        @Fergus...Toujours le cul assis entre deux chaises...c’est tellement pratique.. ?

        Regardez donc les statistiques qui existent...c’est sur le net..ça vous évitera de dire des conneies trop souvent.. !
        Bonne journée.

      • Fergus Fergus 18 avril 2015 10:35

        @ Le p’tit Charles

        « Dernier rappel la petite Chloé... ! »

        Ce drame terrible ne doit pas non plus nous voiler les yeux : il y a également des violeurs français qui sévissent à l’étranger.


      • Le p’tit Charles 18 avril 2015 10:46

        @Fergus...et dans la station orbitale ça se passe comment.. ?

        Affligeant..

      • Mania35 Mania35 18 avril 2015 12:59

        @Le p’tit Charles
        « La grande majorité des viols commis en France le sont par des gens venus de l’immigration »

        D’où sortez-vous ce mensonge (il n’existe pas de statistiques ethniques en France) ? citez vos sources (propagande du FN et de l’extrême droite de l’UMP par exemple).
        L’immense majorité des violeurs (83%) fait partie de la sphère privée de la victime.
        La majorité de la population française étant « Française de souche » comme dirait le clan Le Pen, j’en déduis que la majorité des violeurs sont des « Français de souche ».


      • Fergus Fergus 18 avril 2015 14:35

        Bonjour, Mania35

        Merci pour ce soutien. J’arrive aux mêmes conclusions.


      • Fergus Fergus 18 avril 2015 16:30

        @ Mesdames et messieurs les moinsseurs.

        Pour votre information, sachez qu’en Ile-de-France, il est constaté chaque année sur l’ensemble des réseaux RATP et SNCF environ 3,5 atteintes aux usagers par million de voyages ayant donné lieu à dépôt de plainte, dont environ 0,2 atteintes à caractère sexuel, toujours par million de voyages. Ces chiffres sont donnés par l’ONDT (Observatoire national de la délinquance dans les Transports).


      • OMAR 18 avril 2015 19:51

        Omar147

        Mon p’tit Charles

        Chaque année, en France 600.000 femmes sont battues :
        http://www.journaldesfemmes.com/societe/combats-de-femmes/violences-conjugales-des-chiffres-alarmants-1113.shtml

        Plus de 140 sont tuées :
        http://www.planetoscope.com/Criminalite/1730-victimes-de-violence-conjugale-en-france.html

        Et près de 10.000 ( quand elles le déclarent) sont violées :
        http://www.planetoscope.com/Criminalite/1497-nombre-de-viols-en-france.html

        Et si pour les deux premiers il s’agit le plus souvent de violences conjugales, pour les viols, 91% des cas sont commis par des citoyens français :
        http://spartakiste.blogspot.com/2013/03/viols-en-france-un-mal-95-bien-francais.html

        Désolé aussi.... !


      • Fergus Fergus 18 avril 2015 20:36

        @ Alex

        Les statistiques dans les transports parisiens s’expriment en millions de voyageurs pour plus de clarté.

        L’intérêt de ces statistiques est de montrer que les transports d’Ile-de-France sont sûrs, contrairement à ce qui est souvent affirmé, y compris par des personnes qui ne les utilisent jamais.

        Et le score du FN est en grande partie lié au sentiment d’insécurité plus qu’à l’insécurité avérée. Non qu’il n’y ait pas d’agressions, mais leur nombre rapporté aux 8,5 millions de déplacements quotidiens permet de relativiser bien des choses.


      • andromerde95 19 avril 2015 00:15

        @OMAR
        les immigrés et descendants d’immigrés ont aussi la citoyenneté fr d’ailleurs les étrangers qui sont que 6 % de la pop font 9 % des viols, ils sont surreprésentés dans les viols commis.


      • Fergus Fergus 19 avril 2015 08:51

        Bonjour, andromerde95

        Vous oubliez de prendre en compte le fait (très important) que les Français installés se répartissent dans les différentes couches de la population et, pour beaucoup, peuvent bénéficier d’une omerta de classe et, le cas échéant, d’avocats de qualité. Ce n’est pas le cas de l’écrasante majorité des délinquants étrangers. 


      • OMAR 19 avril 2015 08:58

        Omar147

        @andromerde

        Quand vous parlez d’immigrés et descendants d’immigrés, vous pensez un seul instant à Valls ou à Sarko, par exemple ?


      • Fergus Fergus 19 avril 2015 09:15

        Bonjour, Alex

        Permettez-moi de ne pas être d’accord avec vous sur ce point : « Combien d’agressions violentes ne sont pas déclarées ? On ne sait pas. Mais compte-tenu du peu de résultats obtenus par les policiers, il est probable qu’elles sont nombreuses. »

        Les « agressions violentes » donnent lieu systématiquement à plainte, sauf dans les cas où il s’agit de règlements de compte entre délinquants. Et la police obtient d’excellents résultats grâce aux caméras de vidéo-surveillance qui permettent d’identifier visuellement les délinquants, et même de pouvoir les remonter le cas échéant par le biais du titre de transport en croisant les données de péage avec la surveillance de ces derniers.

        A l’encontre de votre analyse, le sentiment d’insécurité dans les transports urbains est nettement plus répandu dans les campagnes chez des personnes qui ne les utilisent pas que chez les usagers quotidiens.

        Enfin, vous oubliez que, dans les victimes d’agressions sont comptabilisés les agents d’exploitation des réseaux victimes de clients irascibles et violents. Je n’ai pas le nombre pour la SNCF sur les réseaux d’Ile-de-France, mais à la RATP, on recense environ 500 plaintes d’agents agressés chaque année.


      • Fergus Fergus 20 avril 2015 11:57

        Bonjour, Alex

        « Il n’en demeure pas moins que près de la moitié des franciliens reconnaissent ne pas se sentir à l’aise dans les transports en commun. »

        Oui, j’ai vu ce sondage TNS-Sofrès. Et il illustre parfaitement la dichotomie existant entre insécurité et sentiment d’insécurité.

        Manifestement, ce dernier prend le pas lorsque la question est posée globalement : 49 % des personnes interrogées disent avoir peur dans les TC. Diable !

        Mais curieusement, lorsqu’on aborde les questions sur les transports qu’ils utilisent réellement, ces mêmes Franciliens ne sont plus que 36 % à affirmer avoir peur dans le RER, 30 % dans le métro, 26 % dans le train, 20 % dans le bus et 12 % dans le tramway.

        Ces 49 % sont donc totalement incohérents et très largement le résultat d’un fantasme alimenté par les couvertures médiatiques des incidents !

        Autre chose : rassurez-vous, les condamnations prononcées par la 10e chambre correctionnelle, compétente en matière de délinquance dans les transports en commun, sont en général lourdes, notamment en comparution immédiate


      • Le p’tit Charles 20 avril 2015 13:28

        @Mania35.....À Besançon, une jeune étudiante, Pauline, est agressée par un nommé Zakaria. Il la saisit et la jette du haut d’un escalier. Il arrache ses vêtements, la torture, la viole à plusieurs reprises, lui écrase la main sur la bouche jusqu’à lui briser la mâchoire. Elle avale son sang. Un expert neuro-chirurgien déclare au procès que la douleur de la jeune femme fut extrême. Elle a survécu, mais paraplégique. Après 6 ans d’enquête, le violeur a enfin été condamné pour viol et barbarie. C’est un immigré noir, originaire des Comores...Julie, 14 ans, est violée pendant 4 jours, par trois individus qui l’avaient séquestrée. Les criminels : Selkük, Seliman et Ishak, 37, 24 et 22 ans, sont des immigrés kurdes, précise la chaîne de télévision LCI...deux Français et une jeune femme sortent du parc d’attraction Disney Land. Les passagers d’une voiture qui circulait derrière eux estiment qu’ils n’avancent pas assez vite. Pour le leur faire comprendre, les deux Français sont violemment frappés, la jeune femme est giflée, leur voiture est vandalisée. Par qui ? Par des « gens du voyage » (dites Roumains et surtout pas Tsiganes, ni Roms). Combien sont-ils en France à commettre de tels actes et à voler ? 30 000, 50 000 ? Et ils sont protégés par l’Union européenne...À Cugnaux, localité proche de Toulouse, poursuivis par des policiers, un groupe de « jeunes » appelle à la rescousse une quinzaine d’autres voyous. Les policiers sont roués de coups. L’un d’entre eux doit être hospitalisé. Qui étaient les agresseurs ? Des Roms (dites Roumains)....À Nantes, un homme massacre une adolescente, Marion, 14 ans, d’une quarantaine de coups de couteau. Elle est retrouvée gisant dans une mare de sang, le crâne fracassé sur la cuvette des toilettes. Un peu plus tard, le tueur poignarde un promeneur au cou. Enfin, il pénètre chez un retraité et tente de l’étrangler. Géolocalisé grâce au téléphone qu’il avait dérobé à sa première victime, le bandit est arrêté. De qui s’agit-il ? D’un Noir angolais qui, en 2005, a bénéficié de l’asile politique en France et de tous les privilèges que cela comporte...la fille du général Schmitt, Anne-Lorraine, est assassinée dans le RER. Par qui ? Par un Turc récidiviste qui cherchait à la violer....dans le Var, deux gendarmes sont assassinés par un individu de 30 ans, ivre, au passé particulièrement chargé. La semaine précédant le meurtre, l’assassin avait été condamné à 6 mois de prison pour violence sur sa mère. Il a un nom : Abdallah Boummezaar...Quelques mots sur le « gang des barbares ». Le chef de ce gang avait imaginé d’enlever un jeune juif pour l’échanger à sa « riche » communauté contre une forte rançon. C’est ainsi qu’Ilan Halimi a été enlevé et torturé pendant 3 semaines jusqu’à ce que mort s’ensuive. L’autopsie réalisée à l’hôpital d’Évry, le 14 juillet 2006, révèle des brûlures sur 80 % du corps, de multiples hématomes, une plaie à la joue faite au cutter, et deux plaies à l’arme blanche sous la gorge. Fatigué de torturer, Fofana, le chef de gang, prend la décision de le « saigner ». Il demande à ses complices de le laver à l’acide pour nettoyer toute trace d’ADN. Le malheureux et jeune Halimi est alors traîné à proximité d’une voie ferrée. Fofana le frappe d’un coup de couteau à la gorge. Il tente de lui trancher la nuque et le brûle sur place. Une fois arrêté en Côte-d’Ivoire et transféré en France, l’Ivoirien qui se dit fervent musulman, se réclame d’Al Qaïda. Il s’est dit heureux d’avoir torturé un blanc, un Français, un juif....etc...Tous ces actes sont des faits réels que l’on trouve sur le net...donc disponible pour tout le monde qui veut savoir la vérité... !

        La liste est bien plus longue bien sur mais voici un aperçu de ce que fait l’immigration en France...
         

         






      • Fergus Fergus 20 avril 2015 13:56

        Bonjour, Le p’tit Charles

        Sans attendre une éventuelle réponse de Mania35, je note que vous relevez seulement les faits divers qui alimentent votre discours anti-immigrés : aucun violeur blanc et français de souche dans votre énumération.

        Ce que vous faites là n’est pas très digne ! Car vous savez parfaitement que les viols concernent tous les milieux et toutes les origines ethniques.

        Personnellement, j’ai assisté à plusieurs procès d’assises pour viol, et dans un seul cas seulement, il s’agissait d’un agresseur « issu de l’immigration ». J’ai même été personnellement juré d’un procès pour viol sur mineur, perpétré dans la campagne bretonne par un Français bien de chez nous et de surcroît pompier volontaire ! Curieusement, celui-ci ne figure pas dans votre liste.


      • Fergus Fergus 20 avril 2015 14:08

        @ Alex

        « je n’ai pas vu de couverture médiatique pour 99,9% des 12 000 agressions annuelles » 

        Il n’est pas besoin d’envahir les médias avec de nombreuses agressions pour faire monter le sentiment d’insécurité. A cet égard, souvenez-vous de l’affaire Paul Voise, ce petit vieux agressé à quelques jours du 1er tour de la présidentielle de 2002 : près de 20’ de traitement à tonalité dramatique sur TF1 le 1er jour, puis de nombreux rappels dans les journeaux suivants ; sans compter LCI qui a tourné en boucle sur ce grave fait divers.

        Résultat : une émotion considérable dans le pays et sans doute un effet déterminant sur le score du 1er tour. Depuis, l’on a appris qu’il n’y avait eu aucune suite, l’affaire ayant été manifestement bidonnée. Il n’empêche qu’il aura suffi d’une seule (prétendue) agression pour faire monter en flèche le sentiment d’insécurité dans le pays.

        Et cela vaut pour les TC où ni moi, ni mon épouse, ni mes deux sœurs ni mes neveux, ni mes cousins et cousines parisiens ou l’ayant longuement été n’ont jamais ressenti ce sentiment-là !


      • Le p’tit Charles 20 avril 2015 14:43

        @Fergus...Toujours la même attitude de mépris envers la vérité...Typiquement de gauche... !


      • Fergus Fergus 20 avril 2015 15:47

        @ Le p’tit Charles

        Quel mépris ? Et pour quelle vérité ?

        Cette vérité est souvent beaucoup plus complexe qu’on le croit initialement, au vu ou à l’écoute d’informations médiatiques souvent tronquées et plus ou moins destinées à manipuler l’opinion.


      • Le p’tit Charles 20 avril 2015 16:20

        @Fergus...Le mépris pour la vérité écrite dans mon commentaire...ben non..ça va pas pour vous qui défendait l’immigration comme tous les gens de gauche..vous savez ceux qui vendent nores pays aux étrangers...
        Pa la peine de répondre un nouveau torchon...merci.


      • Fergus Fergus 20 avril 2015 16:35

        @ Le p’tit Charles

        Je ne défends pas l’immigration, je souligne en général qu’elle est très réduite dans notre pays puisque le solde migratoire s’établit à environ 80 000 personnes, ce qui, rapporté à la population est insignifiant.

        Cela dit, je n’ai jamais nié les difficultés de cohabitation qui existent dans certaines villes où les immigrés sont présents en grand nombre.


      • Le p’tit Charles 20 avril 2015 16:46

        @Fergus....MENTEUR....Le ministère de l’Intérieur a publié jeudi une première estimation de l’immigration et des naturalisations en France en 2014.... Le nombre de nouveaux titres de séjour a pour sa part progressé de 1,9% pour atteindre les 207.870....migrants illégaux recensés en 2013... 107 000....voilà vous pouvez faire l’addition...207.870+107.000= 304.870...source le ministère de l’intérieur... !
        Mais vous allez encore trouver une porte de sortie comme d’habitude.. ?


      • Fergus Fergus 20 avril 2015 17:59

        @ Le p’tit Charles

        Je ne vais pas chipoter sur les chiffres, mais vous oubliez de prendre en compte tous les départs. C’est pourquoi le solde migratoire - c’est de cela que j’ai parlé - s’établit à 80 000, peut-être certaines années à 100 000, je vous concède cela sans problème.

        Reste en effet des immigrés illégaux qui sont difficiles à chiffrer. Mais les organisations associatives s’accordent à dire que ce nombre est relativement peu élevé car la plupart des arrivants illégaux ne font que transiter par la France pour se rendre en Allemagne vers les pays scandinaves, sans compter ceux qui tentent de passer en Grande-Bretagne. Je n’ai donc pas menti !


      • Agafia Agafia 20 avril 2015 19:21

        @Mania35
        Merci Mania de remettre un peu d’objectivité et de réalité dans tout ça.

        A en croire certains, le bon franchouillard de souche est une blanche colombe. Lamentable....

      • Fergus Fergus 20 avril 2015 20:39

        Bonjour, Razehibus

        Rassurez-vous, il y a des multitudes de choses que je n’ai pas eu le temps de faire, ce que je regrette : visiter l’Ecosse, jouer au rugby dans un club, apprendre le breton (je n’en maîtrise que des rudiments), faire la descente de la Vallée blanche à skis, élever une petite fille (je n’ai eu qu’un fils), mener à bien un livre pour jeunes adolescents (j’en ai un inachevé), apprendre à lire une partition musicale, etc.

        Mais peut-être le fait que j’ai travaillé à temps partiel durant prêt d’un quart de siècle et bénéficié de 17 semaines de congés par an m’a-t-il aidé à faire beaucoup de choses.

        Quoi qu’il en soit, tout ce que j’affirme avoir fait ou avoir côtoyé est bien réel*, et c’est souvent cette connaissance qui m’incite à écrire des articles sur les sujets que je maîtrise suffisamment. Je m’abstiens d’écrire sur les autres, et c’est pourquoi vous n’avez jamais vu d’article de ma part sur le nucléaire, sur la culture biologique, sur la conquête spatiale ou sur la géopolitique africaine. 

        * Si tel n’était pas le cas, ma sœur - elle aussi présente sur AgoraVox - ne manquerait pas de me le reprocher.


      • Fergus Fergus 20 avril 2015 22:42

        @ Razehibus.

        Une précision : les questions de justice m’intéressent tout particulièrement. Deux des procès auxquels j’ai assisté m’ont inspiré des articles. L’un, Violée, humiliée... Détruite ! est la relation d’une sordide affaire de viol ; l’autre, Justice : un coupable peut en cacher un autre, montre comment le comportement d’un fils peut amener un homme à tuer sa mère. Dans les deux cas, il s’agissait d’affaires bien réelles.

        Bonne nuit.



      • Le p’tit Charles 21 avril 2015 07:19

        @razehibus...C’est un manipulateur tout simplement.. !


      • Fergus Fergus 21 avril 2015 09:21

        Bonjour, Le p’tit Charles

        « Manipulateur » ? En quoi ? Je vous mets au défi de le démontrer.

        N’oubliez pas qu’accuser ses contradicteurs de manipulation est très souvent une défausse pour ceux qui n’ont pas des arguments suffisants à faire valoir. Il serait dommage que votre image puisse souffrir d’un tel soupçon.


      • Séraphin Lampion P-Troll 18 avril 2015 09:34

        « - Zazie, déclare Gabriel en prenant un air majestueux trouvé sans peine dans son répertoire, si ça te plaît de voir vraiment les Invalides et le tombeau véritable du vrai Napoléon, je t’y conduirai.
        - Napoléon mon cul, réplique Zazie. Il m’intéresse pas du tout, cet enflé, avec son chapeau à la con.
        - Qu’est-ce qui t’intéresse alors ?
        Zazie répond pas.
        - Oui, dit Charles avec une gentillesse inattendue, qu’est-ce qui t’intéresse ?
        - Le métro.  »


        Zazie dans le métro

        Raymond queneau

        • Fergus Fergus 18 avril 2015 09:52

          Bonjour, P-Troll

          Merci pour cette piqûre de rappel d’un grand classique de la littérature contemporaine.


        • Montdragon Montdragon 18 avril 2015 10:00

          Fergus,

          le plus dangereux dans le projet de loi est d’assimiler un regard insistant à un contact physique....et j’insiste sur le fait qu’une certaine population ne se gène pas pour siffler-insulter-tripoter, dans le métro ou dans la rue, a contrario des autres qui matent et sans plus.

          Appelez moi Gustave ou ce que vous voulez, une représentation du monde et des rapports entre sexes est évidente.

          J’ai bon ? J’ai pas dit de gros mots ?


          • Fergus Fergus 18 avril 2015 10:29

            @ Montdragon

            « le plus dangereux dans le projet de loi est d’assimiler un regard insistant à un contact physique »

            Fort heureusement, je ne crois pas qu’il y ait de projet de loi allant dans ce sens en France. Ce serait une aberration pire encore que ce qui existe dans certains états américains. Et ce serait évidemment inapplicable.

            Renforcer la répression des actes avérés n’en est pas moins nécessaire si l’on ne veut pas en arriver, comme cela existe dans d’autres pays, à des séparations physiques des voyageurs par genre.


          • Julien30 Julien30 18 avril 2015 10:33

            « 100 % des femmes qui utilisent les transports en commun de l’Essone et de Seine-Saint-denis ont été confrontées à du harcèlement sexiste »


            Oui enfin cette campagne fait partie de l’habituel climat de stigmatisation des hommes, ils en sont même à comptabiliser les « regards insistants » comme agressions, bref l’habituel dose de marxisme culturel pour continuer la dévirilisation en cours de la société. Sinon, je ne nies pas que cela existe mais je prends le métro à Paris depuis 30 ans je n’ai jamais vu un seul cas de « harcèlement » si ce n’est des sifflets de racailles chances pour la France.

            • Fergus Fergus 18 avril 2015 10:41

              Bonjour, Julien30

              D’accord avec vous sur les « regards insistants ».

              Pas d’accord en revanche sur le métro parisien : je l’ai beaucoup utilisé, et j’ai constaté des comportements répréhensibles à de nombreuses reprises, et pas seulement en banlieue, la plupart de mes déplacements ayant eu lieu dans Paris intra-muros. Il est vrai que je ne lis jamais dans le métro car je considère ce lieu comme un terrain d’observation sans pareil de mes contemporains.


            • Séraphin Lampion P-Troll 18 avril 2015 10:51

              @Julien30
              « l’habituel dose de marxisme culturel pour continuer la dévirilisation en cours de la société »


              Comment vous faîtes pour sortir des trucs pareils ?
              C’est de la poésie ?


            • Julien30 Julien30 18 avril 2015 11:45

              @P-Troll

              Vous ne vous êtes pas encore rendu compte qu’il y a une guerre idéologique faite à la virilité et au patriarcat ?
              Renseignez-vous sur ce qu’est le marxisme culturel et on reparle, d’accord ?


            • Fergus Fergus 18 avril 2015 11:52

              @ Julien30

              « Vous ne vous êtes pas encore rendu compte qu’il y a une guerre idéologique faite à la virilité et au patriarcat ? »

              Je ne crois pas du tout à cela. Nous vivons une évolution logique de la civilisation vers l’égalité des rôles et des rapports entre les hommes et les femmes. Une évolution amorcée dans les pays scandinaves et qui s’étend peu à peu fort logiquement aux autres pays occidentaux.

              A ce propos, je vous signale que les pays scandinaves, initiateurs de cette évolution, n’ont strictement rien de « marxistes » !


            • Julien30 Julien30 18 avril 2015 12:08

              @Bonjour Fergus
              « A ce propos, je vous signale que les pays scandinaves, initiateurs de cette évolution, n’ont strictement rien de « marxistes » ! »


              Dans les milieux académiques et plus largement intellectuels si, même si ils ne se revendiquent pas souvent comme tel. On en arrive en Suède à des cas délirants, dans les écoles, avec la théorie du genre notamment, tenir la porte à une femme devient une insulte. Afficher une quelconque forme de galanterie ou de virilité et l’on devient un odieux macho, les femmes éternellement placées dans la position de victimes (votre article vient encore bien l’illustrer) face au hommes qui les exploitent, les oppriment, les violentent, les sifflent, les regardent de façon insistantes... Tout est bon pour en rajouter une énième couche. 

              On se dirige vers l’androgynie culturelle, les femmes se masculinisent, les féministes n’aspirant qu’à montrer quelles peuvent faire tout comme les hommes jusqu’à en appeler à ce qu’il y ait plus de femmes maçons, nombre d’entre elles considérant qu’avoir un enfant participe de cette oppression, et ne parlons même pas de mettre sa carrière entre parenthèses pour s’occuper de ses enfants. 

              Encore une fois, par curiosité, renseignez-vous sur ce qu’est le marxisme culturel, l’école de Francfort, la longue marche à travers les institutions de Gramsci, on est en plein dedans.

            • Julien30 Julien30 18 avril 2015 12:21

              @Julien30
              « Nous vivons une évolution logique de la civilisation vers l’égalité des rôles et des rapports entre les hommes et les femmes. Une évolution amorcée dans les pays scandinaves et qui s’étend peu à peu fort logiquement aux autres pays occidentaux »


              Tout ça est de plus en plus rejeté par les peuples comme le montre en France la montée du Fn, la manif pour tous ou l’immense succès de Zemmour. Cela n’a rien de naturel, de logique, c’est juste de l’idéologie dominante dans les milieux intellectuels et médiatiques, de l’uniformisation contre-nature comme l’illustre bien le mariage gay ou les PMA/GPA, de l’égalitarisme sectaire qui nie la complémentarité de l’homme et de la femme pour en faire deux êtres identiques en niant les réalités biologiques (théorie du genre). 
              En gros, vive la femme à barbe (promu à la 1ère place de l’eurovision ni plus ni moins !) ou les hommes enceints (http://fr.wikipedia.org/wiki/Thomas_Beatie), c’est l’air du temps que répand les « évolutions logiques » que vous évoquez !

            • Fergus Fergus 18 avril 2015 14:48

              @ Julien30

              Entre une juste égalité des sexes et la « femme à barbe », il y a une différence, non ?

              Cela dit, je vous concède bien volontiers que les Suédois, contrairement à leurs voisins norvégiens, finlandais et même danois, sont allés trop loin, non seulement dans leur approche des genres, mais également dans l’éducation des enfants. Un retour du balancier vers un équilibre plus raisonnable semble toutefois s’amorcer.

              Mais quoi qu’il en soit, il n’y a jamais eu la moindre connotation « marxiste » à l’origine de cette évolution de la société suédoise, le socialisme suédois étant plutôt du genre social-démocratie de type libéral.


            • Julien30 Julien30 18 avril 2015 16:31

              @Fergus


              « Mais quoi qu’il en soit, il n’y a jamais eu la moindre connotation « marxiste » à l’origine de cette évolution de la société suédoise, le socialisme suédois étant plutôt du genre social-démocratie de type libéral. »

              Je me permets d’insister, intéressez-vous au marxisme culturel et à ses principaux auteurs et vous verrez que vous vous trompez.


            • Fergus Fergus 18 avril 2015 16:39

              @ Julien30

              Je ne nie pas qu’il y ait peut-être - je vous fais confiance sur ce point - des idées de ce genre (si j’ose dire !) développées dans la pensée marxiste. Mais elles n’ont manifestement pas été le moteur de l’évolution des sociétés libérales scandinaves.


            • nemotyrannus nemotyrannus 18 avril 2015 19:41

              @Fergus
              On est plus dans un patriarcat depuis belle lurette. Tant mieux.


              La dévirilisation c’est une question de point de vue . Personnellement je n’y crois pas , j’aime pas du tout ces vieilles valeurs qui n’ont plus de raison d’être d’ailleurs.

              Par contre Julien à raison , c’est bel et bien une sorte de marxisme social qui s’exprime à travers cette campagne.
              Le terme sexiste n’est pas là pour rien . Alors que l’on pourrait simplement mettre ça sur le compte de la goujaterie et de l’incivilité.

              Ce terme , employé ici , fait partie d’une doxa féministe ultra présente dans ce milieux (peut être même la pensée dominante désormais) présentant les rapports hommes/femmes comme un rapport d’oppression et de domination.
              Ce n’est même pas une exagération , c’est vraiment comme ca que ça s’exprime , à coups de privileged-cis-white-male....
              Ce même type de féminisme qui est mis dans la tête de tous les étudiants à travers les études de genre / women-studies qui ne font en fait que reproduire la pensée de ces mouvements.
              Etudes non-neutres , biaisées donc , comme le pense Helen Lindberg

              Celui là même qui à étendu au sexisme le fameux « un blanc ne peut pas être victime de racisme » , de Pat Bidol devenant « un homme ne peut pas être victime de sexisme » dans leur bouche.


              Ok pour dénoncer les agissements de ces racailles mais certainement pas pour y laisser rentrer en douce les conneries habituelles Fem.Rad

              Julien à parfaitement raison de dénoncer cela.

            • Fergus Fergus 18 avril 2015 19:51

              Bonjour, nemotyrannus

              D’accord avec vous sur le discours des féministes radicales. A-t-il joué un rôle dans l’enquête qui a servi de support au rapport ? Je n’en suis pas persuadé. Mais le fait est qu’il y a un curieux climat ambiant. 

              Pour ce qui est du « marxisme social », je me rends à vos arguments.


            • kalachnikov lermontov 20 avril 2015 03:41

              « On est plus dans un patriarcat depuis belle lurette. Tant mieux. » C’est sûr on a changé de système social de fond en comble.

              Pour le marxisme truc, Isga doit savoir, il est expert en Marx, à ce qu’il dit.


            • Fergus Fergus 20 avril 2015 09:11

              @ Lermontov

              Non, nous n’avons pas « changé de système social de fond en comble ». Mais il s’est effectivement transformé, avec des aspects positifs et avec des aspects négatifs.

              A cet égard, l’évolution de la relation hommes-femmes fait incontestablement partie du « positif » car elle va dans le sens d’une plus grande civilisation.

              Une civilisation où un homme n’est plus supérieur à une femme, une race sur une autre, ou une culture d’origine occidentale plus respectable que les cultures africaines ou asiatiques. 


            • soi même 18 avril 2015 12:47

              Bonjour Fergus, http://img.agoravox.fr/local/cache-vignettes/L300xH224/harcelementsexuel_1_-c92c4.jpg , la femme n’a pas l’air d’être effarouchée , t’as photo c’est de la légende urbaine !


              • Fergus Fergus 18 avril 2015 14:54

                Bonjour, soi même

                Eu égard au fait que les agression sexuelles trouvent leur terreau dans la promiscuité du métro ou du RER, je n’ai pas trouvé de photo plus explicite. Celle-ci - manifestement une photo posée dans un local administratif - n’est donc effectivement pas représentative.

                Pour autant, parler de « légende urbaine » est choquant, et je ne crois pas que les lectrices de ce fil soient ravies de lire cela.


              • soi même 18 avril 2015 15:14

                @Fergus, un comble où l’on parle de libération sexuelle cohabite avec misére sexuelle ?
                Car la plus part de ces agressions le premier motif est bien de cette misère qu’il est le premier moteur ,


              • Fergus Fergus 18 avril 2015 16:37

                Bonjour, soi même

                Cette impression relève assez largement d’un cliché très répandu. Mais ce n’est pas corroboré par les études sociologiques disponibles dans les services de documentation de la SNCF (rue Francis-de-Présseà Saint-Denis) ou à la Maison de la RATP (rue de Bercy à Paris). Si vous en avez la possibilité, je vous invite à allez les consulter : c’est ouvert au public.


              • soi même 18 avril 2015 20:46

                @Fergus, je peu ne trompé, mais il y a un liens évident avec la libération sexuelle, cela à eu comme corollaire de faire tombé les tabous de la pornographie et il s’avère que c’est bien cela qui est derrière cela, cette monté en puissance des agressions, où la victime devient un objet des instincts qui a été alimenté par l’agression visuel de cette nouvelle pornographie insidieuse où l’on parle de sexe sans tabou, qui s’initie partout sous une forme soft dans la publicité où sous une forme dur dans le cinéma où sur internet.
                Il suffit de voir la quantité de vidéo sur le sujet pour voir comme l’un nourri l’autre !


              • Fergus Fergus 18 avril 2015 22:45

                @ soi même

                Je ne crois pas qu’il y ait de corrélation avec la libération sexuelle, mais avec les mœurs tolérées de fait dans les différents types de société. Les problèmes des femmes dans les transports existent depuis des décennies, aussi bien dans les pays du sud de l’Europe qu’en Egypte, au Mexique ou en Inde. En revanche, ils sont très peu présents dans le nord de l’Europe, et inexistants au Japon alors que ce pays est sans doute l’un de ceux qui a le plus développé la pornographie sous toutes ses formes.

                Pas simple !

                Bonne soirée.


              • foufouille foufouille 18 avril 2015 14:01

                "Le phénomène est violent et a des conséquences quotidiennes sur la vie des femmes, d’autant plus qu’elles représentent 2/3 des usager.ère.s des transports. Parce qu’ils suscitent de la peur, du stress, de l’impuissance ou de la colère, les agresseurs créent une pression psychologique forte, qui peut affecter la santé des femmes. Cette pression permanente entrave la liberté des femmes car en conséquence, elles accommodent souvent leur quotidien : trajets, modes de transport, horaires de sortie, attitudes ou tenues vestimentaires sont revu.e.s pour tenter d’y échapper. Le harcèlement sexiste et les violences sexuelles sont autant de rappels à l’ordre qui visent, consciemment ou non, à exclure les femmes de l’espace public."
                même ça, c’est un peu gros


                • Fergus Fergus 18 avril 2015 14:59

                  Bonjour, Foufouille

                  Eh non, ce n’est si gros que cela car il est avéré que des femmes - j’ai eu des collègues dans ce cas - aménagent en effet leurs déplacements pour éviter ce type de désagréments. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, lorsque c’est possible, les femmes sont plus nombreuses que les hommes à préférer le bus au métro, malgré un temps de transport plus long.


                • foufouille foufouille 18 avril 2015 15:05

                  @Fergus
                  si c’est gros ou la police ne fout rien contre un petit nombre de détraqués


                • foufouille foufouille 18 avril 2015 15:13

                  @Fergus
                  si le métro est trop rempli, c’est presque obligatoire que certains hommes aient des « frottements » involontaires.
                  c’est un problème de manque de place, dans ce cas.


                • Fergus Fergus 18 avril 2015 16:42

                  @ foufouille

                  Certes ! Mais ce n’est pas de cela qu’il est foncièrement question dans ce rapport. A cet égard, ce n’est pas un hasard si des équipes de police spécialisées font désormais la chasse aux dérives manifestes, non liées aux effets de la promiscuité.


                • foufouille foufouille 18 avril 2015 17:51

                  @Fergus
                  j’ai l’impression que si mais c’est peu clair.


                • Agafia Agafia 20 avril 2015 19:31

                  @foufouille
                  Ouaip... smiley Il a bon dos le manque de place.


                  Quant au fait que ce sentiment d’insécurité latent peut pousser effectivement les femmes à changer leurs habitudes et compliquent leur vie.
                  Moi-même, pour être tranquille, j’avais pris l’habitude d’effectuer mes 3h de transport quotidien aller-retour en « jean’s-baskets », avec mon « tailleur-escarpins » dans un sac, pour me changer une fois arrivée au bureau. Parce que même avec un long manteau, vous avez toujours des petits malins qui cherchent à vous mettre une main entre les jambes. 

                  Et quand on quitte le bureau à 19 ou 20h, et qu’on se retrouve quasi seule dans des stations peu fréquentées, je peux vous assurer qu’on ne se sent pas à l’aise du tout. Un stress supplémentaire.


                  • jymb 18 avril 2015 15:28

                    Cette (pseudo ? ) statistique et cet article me plongent dans un abîme de perplexité
                    Bien que n’étant pas parisien, j’ai quelques décennies au compteur de métro/bus/RER/Val et autres

                    Les TEC c’est de l’attente, des mauvaises odeurs, des voisins crasseux, des visages fermés, tristes ou carrément méchants, des oreilles bloquées dans des écouteurs, des sms tapés furieusement
                    ..
                    Je n’ai jamais vu un quidam se frotter à une femme, jamais entendu une remarque féminine de mécontentement, jamais entendu une femme dans mon entourage, même celles ayant la langue alerte et franche se plaindre de tels faits !
                     (jamais pu entrevoir non plus la moindre ambiance romantique ou sensuelle dans ces endroits, contrairements aux romanciers et scénaristes !)

                    Permettez moi de douter de ces chiffres, désolé. Je crains une Néme manip de féministes dévoyées et aggressives


                    • Fergus Fergus 18 avril 2015 16:57

                      Bonjour, Jymb

                      « Je n’ai jamais vu un quidam se frotter à une femme, jamais entendu une remarque féminine de mécontentement, jamais entendu une femme dans mon entourage, même celles ayant la langue alerte et franche se plaindre de tels faits ! »

                      Permettez-moi d’être très surpris. Certes, ce n’est pas quotidien, mais sur les 30 000 fois (grosso modo) où j’ai pris le métro ou le RER, j’ai été témoin (et en quelques occasions intervenant) d’au moins quelques dizaines de faits évidents de ce genre. Cela dit sans compter les collègues femmes qui préféraient perdre du temps en bus plutôt que de risquer de se faire de nouveau « tripoter » dans le métro ou le RER.

                      Quant à une ambiance positive dans les transports en commun, vous n’avez pas eu de chance : c’est effectivement très rare car les gens sont en général très fermés, mais il arrive, de loin en loin, d’assister à des scènes cocasses ou sympathiques tant elles sont en décalage avec l’ambiance habituelle : show de quêteur déjanté, musicien extraverti, comédien testant des répliques comiques, etc.

                      Pour en revenir à ces 100 %, cela m’a fait moi aussi tiquer. Mais réflexion faite, ce score inattendu est sans doute la gage de sa véracité : aucun émetteur de statistique pipeautée ne se serait risqué à ce 100 ù, préférant afficher un 96 ou un 98 %. smiley

                      L’observatoire à l’origine de l’étude a d’ailleurs une bonne réputation et ne passe pas spécialement pour un repère d’ultra-féministes.


                    • César Castique César Castique 18 avril 2015 15:39

                      «  Effarant, non ? »


                      Effarant assurément, crédible, c’est une autre question... D’autant plus que le regard appuyé, ou prétendu tel, figure au rang des agressions « sexuelles »... 



                      • Fergus Fergus 18 avril 2015 17:01

                        Bonjour, César Castique

                        En effet, c’est également la réserve que je fais à ce rapport.

                        Toutefois, je pense qu’il est fait là à des regards véritablement gênants pour une femme ou une jeune fille, et pas seulement sur l’entrejambes ou le décolleté.

                        A noter, comme je viens de l’écrire ci-dessus que les personnes qui ont conduit cette étude pour l’Observatoire n’ont pas été ciblées comme étant des ultra-féministes.


                      • César Castique César Castique 18 avril 2015 18:08

                        @Fergus

                        « ... et pas seulement sur l’entrejambes ou le décolleté. »


                        Mais là encore, il faut relativiser, en s’interrogeant sur la motivation de la personne qui met en évidence son « orteil de chameau » (cameltoe) et/ou qui arbore un décolleté dévoilant la pointe de ses seins à peine se penche-t-elle en avant...


                      • Fergus Fergus 18 avril 2015 18:39

                        @ César Castique

                        Sauf que dans ces cas-là, les femmes concernées ne se sentent sûrement pas agressées, l’objectif étant précisément d’attirer les regards (et pas forcément uniquement masculins).


                      • César Castique César Castique 18 avril 2015 19:59

                        @Fergus



                        « Sauf que dans ces cas-là, les femmes concernées ne se sentent sûrement pas... »

                        Le « sûrement » s’impose. Ce n’est pas être sexiste que d’observer qu’il existe de vraies salopes. Y compris en catégorie « allumeuses ».

                      • alinea alinea 18 avril 2015 16:05

                        Rien à dire puisque, serrés comme des sardines, on ne peut se retourner et donner un bon coup de genou là où ça fait mal !! smiley
                        juste constater que nos contemporains sont bien mal en point !


                        • Fergus Fergus 18 avril 2015 17:05

                          Bonjour, Alinea

                          Bien d’accord avec toi sur le mal-être.

                          Mais aussi sur le coup de coude, le coup de genou nécessitant un recul qui n’existe en général pas dans ce genre de situation. Quiconque observe un peu ce qui se passe aux heures de pointe peut constater que la plupart des femmes importunées savent, heureusement pour elles, dissuader les harceleurs.


                        • Fergus Fergus 18 avril 2015 17:09

                          Bonjour, Alinea

                          Bien d’accord avec toi sur le premier point.

                          Pour ce qui est du coup de coup de coude (le coup de genou est difficile à placer dans la cohue), on peut l’observer de temps à autre, et c’est très bien car cela montre que la plupart des femmes savent se défendre des individus qui les importunent.


                        • Philippe Stephan Slipenfer 18 avril 2015 18:49

                          @Fergus
                          difficile de régler ce problème avec la police,on pourrait
                          souligner l’individualisme de notre société et sa conséquence directe
                          le manque d’empathie.mais ceci n’explique pas tout.
                          c’est un peu comme sur internet l’anonymat facilite
                          la transgression (insultes etc) 
                          .
                          a+ dans l’bus. smiley..... (c’est les jeunes qui disent cela,c’est amusant)
                          et sa rime avec fergus


                          • Fergus Fergus 18 avril 2015 19:29

                            Bonjour, Slipenfer

                            Tout cela est vrai. Mais la passivité des usagers facilite bel et bien ces dérives. Et cela d’autant plus que les discours récurrents sur l’insécurité rendent les gens plus méfiants, et du même coup moins solidaires des autres. « Chacun sa merde ! » semble devenu la règle pour la majorité des voyageurs.

                            A+ dans l’bus. Ou dans le RER (ça rime avec Slipenfer) smiley


                          • César Castique César Castique 19 avril 2015 09:48

                            @Fergus

                            « ...du même coup moins solidaires des autres. « Chacun sa merde ! » semble devenu la règle pour la majorité des voyageurs. »


                            Surtout depuis qu’on sait qu’agresser un agresseur peut coûter très cher, selon les circonstances...

                          • Fergus Fergus 19 avril 2015 09:58

                            Bonjour, César Castique

                            En fait, cela coûte cher - et encore, pas toujours ! - quand la riposte est manifestement disproportionnée, notamment lorsque l’emploi d’une arme répond à une attaque à mains nues.


                          • César Castique César Castique 19 avril 2015 10:57

                            @Fergus

                            « ...quand la riposte est manifestement disproportionnée, notamment lorsque l’emploi d’une arme répond à une attaque à mains nues. »


                            Qu’est-ce qu’une riposte proportionnée de la part d’un quinquagénaire ventripotent en face d’une racaille de 18 ans habituée à cogner ?

                          • Fergus Fergus 19 avril 2015 16:42

                            @ César Castique

                            Certes ! Mais ce cas de figure n’est pas systématique. C’est même parois l’inverse ! Et de toute façon, il appartient aux juges de décider si la riposte a été légitime ou pas, au vu des circonstances et de la personnalité des protagonistes.


                          • César Castique César Castique 19 avril 2015 20:16

                            @Fergus

                            « 
                            Et de toute façon, il appartient aux juges de décider si la riposte a été légitime ou pas, au vu des circonstances et de la personnalité des protagonistes. »


                            ...et selon qu’il sont, ou non, affiliés au Syndicat de la Magistrature. 

                          • Fergus Fergus 19 avril 2015 20:41

                            @ César Castique

                            Cela, c’est un très mauvais procès : on peut être syndiqué, accepter un affichage de très mauvais goût sur un mur de local syndical (mur privé, soit dit en passant !), et être un magistrat intègre.

                            Cela me rappelle des discussions que j’ai eues avec des magistrats sur ce thème, et je peux vous dire qu’ils vivent très mal le procès d’intention qui leur est fait. Tout en reconnaissant que des décisions prises de temps à autre posent problème. Mais il en va de même dans toutes les secteurs professionnels.


                          • César Castique César Castique 20 avril 2015 09:37

                            @Fergus



                            « Cela, c’est un très mauvais procès... »


                            C’est-à-dire que nos points de vue ne se situent pas du même côté du « mur ».


                            « ...(mur privé, soit dit en passant !)...


                            J’ai le souvenir de »murs privés« domiciliaires, »décorés" par des membres du Front national, exclus depuis, dont la publication sur Internet n’a non seulement choqué personne, mais encore fait les choux gras de la presse mainstream...

                          • elpepe elpepe 18 avril 2015 19:17

                            je conseille le coup de genou ds les couilles dissimule dans une chute mal controlee, ou une crampe soudaine incontrolable, eh oui ca arrive
                            La perversion a ce stade se traite avec les memes parades que ces connards et pervers qui vous agressent.
                            De tout facon le gens dans le metro se font trucider sans que personne ne bouge un petit doigt, c est la jungle, donc ce que l on peut penser de vous n a aucune espece d importance.
                            Le coup dans les klaoui, le gars n est plus apte a quoi que ce soit, et vous vous esquissez, vous allez voir tout a coup il va se faire de la place autour de vous.
                            L essayez c est l adopter,
                            Pratiquez quelques mois le Karate pour vous assurer de l efficacite du coup porte, la confiance en soi est primordiale, un sport de combat vous la donnera.



                            • Fergus Fergus 18 avril 2015 19:39

                              Bonjour, elpepe

                              Le problème est que, faute de recul, il est difficile dans un wagon bondé de placer ce coup de genou, Mais un bon coup de coude dans l’estomac suffit très largement, la caractéristique des pervers étant en général la lâcheté.

                              Pour ce qui est des gens qui « se font trucider » dans le métro, fort heureusement c’est rarissime, le dernier cas ayant été le fait d’un déséquilibré qui a poussé sa victime sur les voies.


                            • Fergus Fergus 18 avril 2015 19:40

                              @ Slipenfer

                              Pas évident à utiliser dans une rame bondée, sauf à faire des victimes collatérales. Mais utile sur les quais ou dans les couloirs en cas de besoin.


                            • Philippe Stephan Slipenfer 18 avril 2015 19:41

                              @Slipenfer
                              Le fin du fin et très discret 2800000volt il tien dans la main
                              on l’appelle la chaise électrique 
                               smiley


                            • Philippe Stephan Slipenfer 18 avril 2015 19:45

                              @Fergus
                              oui je sais c’était pour rigoler et singer les méthodes du libéralisme
                              et matiére de protection .


                            • Philippe Stephan Slipenfer 18 avril 2015 19:48

                              en matière


                            • tf1Groupie 18 avril 2015 19:18

                              Une de mes belles-filles est allemande.
                              Ses premiers mois en France elle avait été surprise (et plutôt dérangée) d’être très souvent sifflée, interpellée/accostée par des hommes dans la rue.

                              En Allemagne ce type de comportement est très rare.

                              De mon côté à l’époque où je prenais quotidiennement le métro il ne m’est jamais arrivé d’être témoin d’un geste déplacé envers une femme ; ce qui ne signifie pas qu’il n’y en avait pas à mon insu bien sûr.
                              Je suppose que la plupart des « victimes » souhaitent rester discrètes quand ça leur arrive.


                              • Agafia Agafia 20 avril 2015 19:47

                                @tf1Groupie
                                Je confirme pour l’Allemagne ainsi que pour le métro et les bus moscovites, où il règne encore une éducation et un savoir-vivre que la France a perdu depuis longtemps.


                                Non seulement, le métro de Moscou est magnifique et propre, et les stations sont des purs chef-d’oeuvre, mais en plus les hommes s’y comportent avec beaucoup de galanterie.
                                Alors quand on me parle de la galanterie made in France, je me marre franchement...

                              • tf1Groupie 18 avril 2015 19:20

                                A voir les divers commentaires de cet article on comprend que ces dérapages masculins sont plutôt tolérés, voire cautionnés dans notre beau pays...


                                • Fergus Fergus 18 avril 2015 19:44

                                  Bonjour, tf1Groupie

                                  En effet, les femmes restent le plus souvent discrètes, sans doute pour ne pas courir le risque humiliant de n’être pas soutenues.

                                  Et malheureusement oui, « les dérapages masculins sont plutôt tolérés ». D’où la prudence des femmes dans leur réaction.


                                • Agafia Agafia 20 avril 2015 19:53

                                  @ tf1Groupie


                                  Oui j’ai la même et triste impression... ça fait flipper. 

                                  Pas pour rien que j’ai des escarpins offensifs, un bon coup de pied au cul avec des clous de 5 cm, rien de tel pour apprendre le respect à certains smiley


                                • Jack_Hilton Jack_Hilton 18 avril 2015 21:22

                                  Bonjour,

                                  Après cet article, on pourra en lire un autre, un peu dans ce style.

                                   << Les femmes désespèrent avec leur libido qui stagne >> Trouvant qu’il n’y a plus d’hommes comme avant, où sont-ils passé ces braves hommes ? Elles parlent de ceux qui osaient s’aventurer délicatement pour subvenir à leurs fantasmes, ceux qui nous coinçaient dans l’ascenseur et nous faisaient vibrer l’esprit 40 secondes, avant que l’ascenseur n’atteigne le 87ème étage. lol


                                  • Fergus Fergus 18 avril 2015 22:49

                                    Bonsoir, Jack_Hilton

                                    Si même les femmes ont une libido qui « stagne », voire qui régresse comme cela est affirmé ici et là dans des articles sérieux, sur quoi va-t-on baser notre imaginaire futur ? Décidément, tout se perd !


                                  • zygzornifle zygzornifle 19 avril 2015 15:55

                                    le voile intégral et c’est la fin des agressions sexuelles .....


                                    • Fergus Fergus 19 avril 2015 16:45

                                      Bonjour, zygzornifle

                                      Ah bon ? Croyez-vous qu’une femme ainsi vêtue ne puisse pas être pelotée dans les transports en commun ? Ou être exposée à un « frotteur » ?


                                    • Dwaabala Dwaabala 19 avril 2015 16:45

                                      Le transport en commun, le mal nommé...
                                      Et il y a toutes celles qui ne disent rien parce qu’elles ne sont pas dérangées.


                                      • Fergus Fergus 19 avril 2015 16:47

                                        Bonjour, Dwaabala

                                        Tous les cas de figure sont en effet possibles.


                                      • Dwaabala Dwaabala 19 avril 2015 18:42

                                        Bonjour, Fergus,
                                        Comme j’étais en bout de rame, je pensais ne pas être lu, mais le contrôleur passe quand même.
                                        Je suis un pratiquant de la ligne 13, alors je sais ce qu’être compressé veut dire, parfois, à mon corps défendant sur des parties charnues sans pour autant offrir une barre d’appui de 15 cm environ.
                                        Ce que je veux dire, c’est que le témoignage que vous citez me paraît peu fiable à cause de quelques notations excessives qui sentent leur rien de littérature, je n’entrerai pas dans les détails, mais je ne suis même pas certain qu’il ne soit pas sorti d’une plume masculine fantasmant sur les bords.


                                      • Fergus Fergus 19 avril 2015 19:18

                                        @ Dwaabala

                                        Bien vu : ce témoignage qui sent la littérature est un extrait de roman. Mais il ne relève en rien du fantasme, la personne* qui a servi de modèle à ce personnage ayant confirmé la véracité de faits en tous points analogues.

                                        * En confidence : c’est elle qui a été appelée en urgence pour embaumer en pleine nuit le corps de la princesse Diana après l’accident tragique du pont de l’Alma.


                                      • franc 19 avril 2015 17:14

                                        Encore un sujet à la con poussé par les féministes et les médias capitalistes pour faire diversion des vrais et graves problèmes qui atteignent et tuent la France et les français .

                                        Et on dépense encore de l’argent, beaucoup d’argent , avec des commissions et des lois à la con qui occupent les juges et les policiers à plein temps, dans les prisons françaises il ya plus de la moitié de prisonniers qui concernent des affaires sexuelles , de simples attouchements sexuels transformés en agressions sexuelles alors que cela ne mérite qu’une simple réprimande ,ou une giffle ,tandis qu’on relache les bandits assassins et terroristes dangereux faute de place en prison ,effarant ,combien coutent les budgets de la justice et de la police s’il vous plait . 

                                        -

                                        On fait tout un tintamarre avec des affaires de cul et de mains aux fesses et on envoie des régiments de polices pour surveiller cela ,et après on dit qu’il n’ ya pas assez d policiers pour surveiller les terroristes ,les Mérah et les Coulibachy

                                        -

                                         il n’ya pas un seul jour ou semaine où les médias ne parlent pas de quelques détraqués ou obsédés sexuels à longueur de journées ,mais on ne parle pas des guerres comme au Yémen et des assassinats des opposants en Ukraine ,ni des attaques de trains, des razzias sur les RER en France pour dépouiller les passagers ,ramasser le butin comme ils disent, par des bandes de djeunes « chances pour la France » 

                                        -

                                        Et après cela le gouvernement s’étonne de son impopularité et de son rejet par le peuple français.

                                        -

                                         c’est tout le contraire qu’il faut faire ,supprimer toutes les lois à la con qui produisent l’encombrement de la justice et la surpopulation dans les prisons et dilapident l’argent publique.


                                        • Fergus Fergus 19 avril 2015 17:36

                                          Bonjour, Franc.

                                          Ne croyez-vous pas que votre commentaire est un tantinet excessif ? Gouverner, c’est évidemment privilégier les questions essentielles concernant l’économie, l’emploi, la sûreté du territoire et la géopolitique. Mais c’est aussi s’occuper des questions subalternes qui, pour être mineures relativement aux grands problèmes du moment, n’en contribuent pas moins à empoisonner la vie d’une partie de nos concitoyens au quotidien.

                                          Quant à votre vision de la justice, elle est carrément caricaturale ! Une sorte de copié-collé de la propagande du FN ou des ultra-sécuritaires de l’UMP.


                                          • franc 19 avril 2015 17:47

                                            @Fergus

                                            mon commentaire est encore trop timoré ,bien en dessous de la réalité ,par exemple je n’ai pas parlé de tous les attentats ou assassinats déguisés en accidents ou suicides , les nombreux innocents en prisons et les nombreuses personnes saines et innocentes directement dans les asiles psychiatrique sans aucun jugement en lieu et place des terroristes et des gangsters et mafiosis protégé par les mensonges des grands médias démocratiques capitalistes et les juges corrompus et policiers malhonnêtes


                                          • kalachnikov lermontov 20 avril 2015 03:58

                                            @ Fergus

                                            Si je passe près de l’elysée, je mettrai un petit papier dans la boîte à idées pour F. Hollande le président : ’ouvrir un rayon poupée gonflable dans le kiosque à lulu’. Ou pourquoi pas des travailleuses sexuelles en vitrine dans les échoppes du métro ? Comme dans les pays du nord, toujours en avance, bien sûr, et bon pour l’économie, coco. Tout bénef pour le vivre ensemble, au fond.


                                          • Fergus Fergus 20 avril 2015 09:04

                                            Bonjour, Lermontov

                                            Au delà de la dérision exprimée dans ce commentaire, je n’en comprends même pas le sens !


                                          • kalachnikov lermontov 20 avril 2015 09:44

                                            @ Fergus

                                            Peut-être parce que l’époque n’a plus aucun sens ? C’est la foire continue sous le Ciel, qu’est-ce qu’on se marre - façon de parler. Qui aurait cru que le progrès prendrait une telle allure ?

                                            Ce n’est que de la taquinerie, de toute façon. J’ai quand même oublié de parler de l’Ue, du coup.


                                          • Fergus Fergus 20 avril 2015 09:58

                                            @ Lermontov

                                            Personne ne peut nier que notre époque soit agitée de furieux soubresauts. Mais cela a déjà été le cas, sous des formes différentes et souvent pires encore, dans le passé. L’inquiétant est la prédominance des questions religieuses, les problèmes qu’elles soulèvent étant le meilleur vecteur des extrémismes.


                                          • zygzornifle zygzornifle 20 avril 2015 15:01

                                            grâce au voile intégral fini les agressions sexuelles .....


                                            • bourrico6 20 avril 2015 15:20

                                              @zygzornifle

                                              Non, mais au moins, même les femmes les plus moches ont leur chance. smiley


                                            • Fergus Fergus 20 avril 2015 15:49

                                              Bonjour, bourrico6

                                              C’est la meilleure réponse que l’on puisse faire smiley

                                              A noter que les femmes en voile intégral sont très rares dans les transports en commun, même en Seine-Saint-Denis.


                                            • arcadius arcadius 20 avril 2015 18:10

                                              Une pensée pour toutes les femmes

                                              qui aimeraient bien être harcelées

                                               un petit peu de temps en temps....


                                              • Fergus Fergus 20 avril 2015 18:41

                                                Bonjour, arcadius

                                                Il y en également. La vie est parfois injuste. smiley


                                              • Agafia Agafia 20 avril 2015 19:42

                                                Aaaah ! Si une fée pouvait se pencher sur tous les moinsseurs masculins de cet article et les métamorphoser en femme pour un mois ou deux, alors peut-être leur esprit s’ouvrirait sur certaines réalités.


                                                Et perso, j’aurais adoré que cette même fée me transforme en homme pour quelques temps afin que je puisse comprendre et ressentir les aléas et la logique de l’esprit masculin.

                                                Quant à ceux qui mettent ce dossier des agressions sur le compte de la dévirilisation actuelle de la société, je ne comprend pas bien. Je suis la première à déplorer cet état de fait, et qu’effectivement, voilà plusieurs années qu’on veut absolument féminiser les hommes. Mais franchement, être un homme, un vrai, avec un grand H, c’est justement respecter et protéger les femmes que nous sommes, et certainement pas leur mettre une main entre les cuisses dès que l’occasion se présente ou les bacher derrière un grillage....
                                                Etre un homme, ce n’est ni être un bourrin obsédé, ni être un tartuffe.

                                                Esprit chevaleresque, où es-tu ?????? As-tu seulement exister un jour ?

                                                • Fergus Fergus 20 avril 2015 20:03

                                                  @ Agafia

                                                  Bravo ! J’applaudis des deux mains. Pourquoi faut-il que tant d’hommes détournent à ce point les yeux de cette déplorable réalité ? Cela ne leur fait pas honneur.

                                                  Bonne soirée !



                                                  • Fergus Fergus 21 avril 2015 09:00

                                                    Bonjour, arcadius

                                                    Merci pour cet extrait. Du Blier, c’est toujours un régal !


                                                  • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 21 avril 2015 03:19

                                                    Je pense que le fait de trouver que ce texte manque d’intérêt est insultant pour les femmes. Je ne dis pas qu’elles ont eu toutes à faire face à ce genre de problème, puisque toutes ne prennent pas les transports en commun aux heures de pointe, mais je suppose que, puisque l’auteur en parle, le cas doit encore se présenter à notre époque. Si c’est exact, ce n’est pas nouveau. Lorsque j’ai commencé à travailler, à Paris, dans les années 1950, c’était tellement courant que ma grand-mère m’avait donné le truc de l’épingle, une grosse épingle à nourrice pour l’avoir bien en main. Merci, ma mémé, car elle a servi de nombreuses fois...

                                                    J’espérais qu’après la révolution féministe, les hommes étaient plus respectueux et respectables. Si ce n’est pas le cas, mes jeunes amies, il faut vous défendre au nom de l’égalité des sexes, pas discrètement car il y en aurait certains qui apprécieraient, mais j’imagine une campagne de commandos de femmes qui montent dans un wagon pour pincer un bon coup les bijoux de famille de ces messieurs. Œil pour œil, dent pour dent, elle est là l’égalité des sexes !


                                                    • arcadius arcadius 21 avril 2015 06:33

                                                      @Danièle Dugelay

                                                       smiley le truc de l’épingle à nourrice peu connu.....à faire savoir... smiley

                                                      le commando de femmes pour calmer les hommes : c’était un peu le sujet de Blier (Bertrand)

                                                      https://www.youtube.com/watch?v=gcj6Na5ymys&nbsp ;&nbsp ;


                                                    • Fergus Fergus 21 avril 2015 09:06

                                                      Bonjour, Danièle Dugelay

                                                      Merci pour ce soutien. Non pour moi, mais pour les femmes qui, en lisant les commentaires de ce fil, ont pu, à juste titre, être effarées de constater qu’aujourd’hui encore l:a tolérance aux atteintes sexuelles reste grande chez les hommes.

                                                      Content également que vous évoquiez l’épingle à nourrice de votre grand-mère : cela démontre que je n’ai rien inventé.


                                                    • COVADONGA722 COVADONGA722 21 avril 2015 06:50

                                                      yep , bien que le comportement de certain crétins refoulés ou agressifs ai été constant en France.On devine bien les pincettes qui sont prise pour éviter de faire un rapprochement entre la hausse d’un comportement de bonobos et la forte proportion de « chances » pour la France

                                                      dans nos rues.
                                                      On inviteras donc les bien pensant a se balader dans les quartiers de nos grandes villes ils y découvriront qu’une majorité de ceux qui se permettent des libertés avec les femmes sont les mêmes qui interdisent la liberté a leurs femmes ;
                                                      Mais ça outre que grâce aux crapules socialiste cela vas devenir interdit de l’écrire et le dire ça brûlerait la gueule aux intellectuels voir au féministes de l’admettre bande de tartufes !!
                                                      asinus

                                                      • Fergus Fergus 21 avril 2015 09:15

                                                        Bonjour, COVADONGA722

                                                        Désolé, mais c’est totalement faux dans les transports parisiens.

                                                        Certes, les harceleurs d’origine immigrée sont, en rapport avec la population locale, sans doute plus nombreux dans les sections de transports de certaines banlieues. Mais ce n’est pas le cas dans Paris intra-muros ou dans les banlieues du sud et de l’ouest parisien. Comme je l’ai indiqué plus haut, on est là sur une idée reçue qui n’est pas vérifiée dans les TC d’Ile-de-France.

                                                        Mes propres observations m’ont d’ailleurs conforté dans ce constat. De même que celles, dans ce fil, d’une victime de ces harcèlements dans les transports qui confirmait la prédominance des « costard-cravate » (rarement des immigrés) chez les harceleurs.

                                                        Mais peut-être en va-t-il autrement à Marseille. Je n’ai là aucun avis, n’ayant utilisé que de manière très épisodique les TC de la ville, et rarement aux heures de pointe. Je vous rappelle que le rapport évoqué ne concernait que la région parisienne.


                                                      • armand 23 avril 2015 19:56

                                                        je n’y crois pas une seule seconde, quelques abus oui mais 100% !!!!


                                                        • Fergus Fergus 23 avril 2015 20:40

                                                          Bonjour, armand

                                                          Le problème est que cette enquête a tout comptabilisé, des agressions jusqu’aux réflexions machistes. C’est sans aucun doute excessif.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès