• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Wanted Roman Polanski

Wanted Roman Polanski

1977. Le réalisateur Roman Polanski, alors âgé de 43 ans, a-t-il violé Samantha Geimer, 13 ans, dans la villa de Jack Nicholson ? La victime a réclamé l’abandon des poursuites. Mais cette vieille affaire qui comporte de nombreuses zones d’ombres, notamment quant au rôle trouble joué par le juge, n’a jamais été annulée par la justice américaine. Elle vient de rebondir de façon inattendue. Samedi soir, la police fédérale helvétique a arrêté le cinéaste franco-polonais à son arrivée à l’aéroport de Zurich, alors qu’il était l’invité d’honneur du Festival de films de la ville.
 
La police zurichoise a exécuté contre le cinéaste un mandat d’arrêt international lancé à la demande du bureau du procureur du district de Los Angeles. Les faits reprochés à Polanski ne sont pas prescrits aux Etats-Unis et il risque la prison. Le ministre de la culture, Frédéric Mitterrand, Les réalisateurs suisses de films ont vivement réagi. Le chef de la diplomatie polonaise Radoslaw Sikorski ainsi que Bernard Kouchner vont demander ensemble à Washington la libération du cinéaste.

« Pour sa brave et son efficace coopération avec la justice américaine, la Suisse choque les cinéphiles et les amis des arts. « Nous ne pouvons pas juger le contexte judiciaire de l’arrestation de Roman Polanski. Mais nous sommes choqués par ce qui est arrivé », ont déclaré à 20minutes les directeurs du festival de Zurich, Nadja Schildknecht et Karl Spoerri.
 
A Varsovie et à Paris, l’incompréhension est totale. Le président Nicolas Sarkozy suit personnellement le dossier « avec la plus grande attention » et « partage le souhait d’une résolution rapide de la situation ». Le chef de la diplomatie française, Bernard Kouchner, a déjà transmis à son homologue helvétique, Micheline Calmy-Rey, les doléances de son pays » rapporte la presse hélvétique. Bref, si on n’est pas au bord de la crise, ça y ressemble.

Petit rappel des faits : en 1977 Roman Polanski est accusé d’avoir violé une mineure, Samantha Geimer, la fille d’une actrice. Il a 43 ans, elle en a 13. Le scandale défraye la chronique judiciaire et mondaine. Les parents de la jeune fille accusent Polanski d’avoir abusé de leur fille après lui avoir fait consommer de la drogue et de l’alcool, lors d’une séance photo pour un grand magazine de mode se déroulant dans la demeure de Jack Nicholson.
 
A l’époque, en comparution immédiate, le réalisateur plaide coupable pour« relations sexuelles illégales ». Il est condamné à une « évaluation » de trois mois dans une prison. Il y passera 47 jours. En janvier 1978, lors d’une réunion avec ses avocats, le juge laisse entendre qu’il le renverra sous les verrous pour une nouvelle période de 48 jours.
 
Mais il est aujourd’hui prouvé que ce dernier comptait se parjurer et envoyer Polanski en prison pour, au regard du crime commis, au moins cinquante ans. Roman Polanski n’a pas le choix : il quitte l’Amérique et se retrouve dans son pays natal, la France où il continue sa carrière de la manière que l’on sait sans être inquiété par la justice française, aucun accord d’extradition n’existant pour ce genre de délit entre les deux pays.

Pourquoi aujourd’hui la Suisse fait-elle soudainement du zèle ? Le quotidien le Temps se le demande avec un rien d’ironie en citant les propos d’un porte-parole de l’Office fédéral de la justice : « Il n’y a pas de raison de ne pas exécuter un mandat d’arrêt international valable ». Ce dernier, ainsi que des accords passés en
2005 avec Washington, contraignent donc la Suisse à arrêter Roman Polanski. La ministre de la Justice helvétique, Eveline Widmer-Schlumpf, a justifié cette arrestation en soulignant que les Etats-Unis n’avaient exercé aucune pression sur la Suisse. Pour elle il ne s’agit nullement d’une affaire politique.

Certes. « Qu’il s’agisse de Roman Polanski ou d’un citoyen lambda, c’est la même chose, l’égalité de traitement est un principe intangible de l’Etat de droit helvétique », commente Le Temps. C’est ça, j’en parlerai aux dangereux terroristes fiscaux qui tremblent devant les récentes menaces lancées par Eric Woerth.
 
D’autant, rappelle Le Temps, que « Polanski était déjà venu en Suisse, sans jamais être inquiété. Gstaad est un point de chute où il a plusieurs fois été vu. Lors de ces précédents déplacements, les autorités suisses en ont eu connaissance trop tard pour agir à temps, expliquait hier Eveline Widmer-Schlumpf. Sa venue à Zurich pour l’ouverture du Festival de cinéma était au contraire annoncée depuis plusieurs semaines. Elle a permis à la machine judiciaire de resserrer son étau sur le réalisateur, sans que personne se doute de rien ». En France, on se moque souvent des Suisses à cause de leur supposée lenteur (« Y’a pas le feu au lac...  »). Mais il faut avouer que nos voisins ont été prompts à réparer une injustice flagrante.

Cette histoire est celle d’un fait-divers qui en trois décennies devient un incident international. Pourtant, le procès du cinéaste est loin d’être clos. On peut même dire que dans cette affaire, le procès est passé complètement à l’as. Un film, Roman Polanski, wanted and desired (produit par HBO en 2008 et réalisé par Marina Zenovitch ) en a pourtant retracé le déroulé. Car même si le réalisateur de Chinatown, de Rosemary’s Baby et du Pianiste a avoué devant le juge Laurence Rittenband (il est décédé depuis), cette affaire de détournement de mineur a surtout servi de prétexte à un juge « conduit, précise le San Franciso Chronicle aujourd’hui, par son appétit exceptionnel de publicité ».

Ce qui intéresse le juge Laurence Rittenband, c’est moins sa réputation que la célébrité du prévenu. Lui qui n’aime rien tant que les stars et la publicité s’en lèche les babines. Ce procès, qu’il transformera en mascarade médiatique, sera la grande affaire de sa vie, mais aussi sa fin, car il en sera dessaisi. « Le gus, par ailleurs très bon vivant (champagne et girlfriends), mettant littéralement en scène la chance d’avoir sous sa griffe un cinéaste alors célèbre autant pour ses films que pour le massacre quelques années auparavant de son épouse [...] ne veut pas tant la peau de Polanski que faire durer le plaisir du procès pour augmenter sa propre gloire médiatique.
 
Ce qui, à terme, le perdra, puisqu’il aura l’imprudence d’organiser une conférence de presse alors que le procès est en cours, et sera à ce titre récusé », remarquait Gérard Lefort dans Libération, au moment de la sortie de Roman Polanski, wanted and desired, film dans lequel la victime, Samantha Geimer (qui depuis a tout pardonné au cinéaste), est plus laconique : « Le juge adorait la publicité, peu lui importait ce qui m’arrivait ou ce qui arrivait à Polanski ».

La mère de Samantha Geimer, actrice de seconde zone, connaissait la réputation du cinéaste. Pourquoi donc avoir laissé sa fille (moyennant un cachet), qui même âgée de 13 ans n’avait rien d’une gamine pré-pubère (elle avait déjà posé), avec un tel « monstre », un tel « pervers » ?

Aujourd’hui, le simple fait de prononcer le mot pédophilie suffit à condamner un homme. Ce n’est que justice quand les faits sont avérés. Mais combien d’innocents ont vu leur vie gâchée irrémédiablement suite à des erreurs judiciaires dans ce genre d’affaires ? Aux Etats-Unis, il existe des programme de réhabilitation des pédophiles repentis. Elle est notamment basée sur la castration volontaire (chimique ou non). Mais, même castrés, il faut savoir que les anciens pédophiles libérés sont inlassablement traqués. Il existe des cas ou d’anciens criminels qui ont réglé leur dette envers la société et qui tentent de reconstruire leur vie (sous le strict contrôle de la police) sont dénoncés par des voisins qui, venant à apprendre leur passé, le médiatise et font en sorte que ces anciens coupables soient obligés de déménager, voire de retourner en prison parce qu’il ne peuvent pas se réinsérer du fait de la pression de l’opinion publique.

Si l’on accepte le principe qu’un homme qui a effectué sa peine doit pouvoir vivre le reste de ses jours tranquillement, cela pose un cas de conscience d’autant plus aigu que la France qui connaît un regain de puritanisme, est en train de placer le curseur très haut en ce qui concerne la pédophilie. Qu’on se souvienne de l’affaire Cohn-Bendit ou de Patrick Font. Des oeuvres d’art ont été et continuent à être censurées pour ce prétexte. On mélange tout : les pédophiles réels et les représentations.
 
Il n’y a pas si longtemps, le must en matière photographique dans notre pays, étaient les images douteuses de David Hamilton. Les braves pères de famille qui s’indignent étaient les mêmes (ou leur pères) qui se gaussaient à l’écoutent de déclarations provocatrices. Qu’est-ce qu’un délit ? Il y a quelques temps, une connaissance, homosexuel notoire, me disait qu’il trouvait normal qu’on arrête les automobilistes qui dépassaient les limitations de vitesse, ne serait-ce que de 1km/heure. La loi est la même pour tous, affirmait-il, sans tenir compte des divers paramètres grâce auxquels la justice ne se résume pas à une application technique et froide du code pénal. Il oubliait simplement qu’il y a un peu moins de trente ans, si je l’avais dénoncé à la police pour homosexualité, il risquait une condamnation (je précise que ne je l’aurais pas fait). 

On ne prête qu’aux riches. Depuis 1968, date de sortie de Rosemary’s baby, film dans lequel tourne sa femme Sharon Tate qui sera assassinée sauvagement par Charles Manson en 1969, Polanski est régulièrement visé par certains groupes de pressions américains qui l’accusent de satanisme. Tout ceci est expliqué dans Roman Polanski : wanted and desired. Ce « procès du procès » comporte tant de révélations qu’en début d’année les avocats de Polanski ont cru qu’il aurait pu changer la donne et permettre enfin à Roman Polanski de revenir aux Etats-Unis. Il n’y était même pas venu pour recevoir l’Oscar pour son film le Pianiste.

Aujourd’hui, Roman Polanski est en « détention provisoire en attente d’extradition » à l’aéroport de Zurich. Le département américain de la Justice a 60 jours pour déposer sa demande écrite de transfert à Los Angeles. Si le cinéaste est d’accord avec cette extradition, il pourra être envoyé aux Etats-Unis prochainement. Mais la procédure légale Suisse est complexe. S’il s’oppose à cette extradition, cette affaire peut encore s’éterniser, estime Guido Ballmer, un porte-parole du Département fédéral de justice et de police.

Le documentaire Roman Polanski, wanted and desired est reprogrammé dès mercredi 30 septembre au cinéma au Reflet Médicis (3, rue Champollion. Paris 5ème).

Moyenne des avis sur cet article :  2.24/5   (71 votes)




Réagissez à l'article

218 réactions à cet article    


  • jps jps 28 septembre 2009 12:34

    Les cris d’orfraie suite à l’arrestation de Roman Polanski sont indignes, surtout au pays des droits de l’homme.

    Quelles sont les incriminations portées à l’encontre de Roman Polanski ?

    Lors de son audition, Samantha Geimer raconte qu’en mars 1977, Polanski demande à sa mère s’il peut organiser une séance photos avec Samantha dans la villa de Jack Nicholson, à Hollywood. Lorsque l’adolescente y arrive, Roman Polanski l’abreuve de champagne et de drogues, affirme-t-elle. Il prend des photos d’elle nue dans un bain, puis, malgré sa résistance, il réussit à la forcer à avoir une relation sexuelle, toujours selon elle.

    Roman Polanski, né en 1933 à Paris, avait plaidé coupable de « relations sexuelles illégales » mais pas de viol, déclarant que la victime a été consentante. Tant que Roman Polanski n’a pas été jugé il doit être présumé innocent. Mais comment peut-on estimer qu’une fille de 13 ans est consentante, surtout face à un homme de 44 ans. « j’avais peur et, avec le recul, j’avais la chair de poule (...) » avait-elle racontait en 2003 au Los Angeles Times. Et si les faits sont avérés que la victime a été saoulée et droguée avec du Quaalude (un puissant sédatif), alors c’est d’autant plus grave.

    Il est inexact d’affirmer que Samantha Geimer a pardonné. Elle estime que l’exclusion de Polanski d’Hollywood pendant une aussi longue période constituait un châtiment suffisant. Ce n’est donc pas pareil. Elle n’est pas pour l’impunité. Elle a demandé à la justice américaine d’abandonner les poursuites contre le cinéaste pour que « ce chapitre se referme ». C’est certainement trop douloureux à revivre pour elle. La preuve en 2003 au Los Angeles Times elle dit « ce qu’il a fait était horrible. C’était une chose horrible à faire à une petite fille ». Elle ajoute « et honnêtement, la publicité qui entoure cette affaire m’a tellement traumatisée […]Les gens ne savent pas avec quelle injustice j’ai été traitée par la presse. » Elle veut tout simplement tenter d’oublier et ne pas être salie en prétextant qu’elle était consentante.

    Il est à constater que Roman Polanski n’a manifesté, me semble t-il jusqu’à ce jour, aucun regret à cet acte de pédophilie (qu’il ne nie pas). Cf interview avec elkabbach.

    Je ne suis pas étonné que Frédéric Mitterrand soutienne ses hommes de cet acabit. Dans « La Mauvaise vie », livre sorti en 2005, ne fait-il pas état de sa quête homosexuelle dans les bordels de Thaïlande ? Que Roman Polanski de parents juifs polonais ait beaucoup souffert ne l’absout pas de cet acte horrible. Quel amalgame fait Frédéric Mitterrand en faisant référence entre autres (et sans le dire expressément) à la shoah. Comment peut on cautionner la pédophilie ?

    On peut admirer le cinéaste mais les actes commis par l’homme sont méprisables. De plus, on ne peut d’un côté s’indigner de l’emprisonnement d’un artiste connu et talentueux et approuver l’arrestation d’un délinquant mis en cause pour détournement de mineur.

    POLANSKI serait-il au dessus des lois, simplement parce qu’il est un cinéaste vedette ? Le statuts de stars est il une immunité totale. Si c’était votre fille ou votre sœur qui vivait un tel cauchemar ? Comme dit la ministre suisse de la Justice Eveline Wildmer-Schlumpf « Dans un Etat de droit, il n’est pas possible de faire des différences ». Protéger les enfants c’est un des premier devoir de toutes les sociétés humaines. L’imprescriptibilité des crimes pédophiles me parait nécessaire


    • Talion Talion 28 septembre 2009 12:56

      Autant je suis d’accord pour dire que Polanski s’est rendu coupable de faits très graves qui auraient justifié un bon séjour derrière les barreau, autant je pense que le contexte du procès à l’époque traduit un échec caractérisé de la justice américaine qui ne s’est alors pas révélée sous son meilleur jour...

      Je le condamne volontiers pour avoir forcé à l’époque une gamine de 13 ans et pour cela il mérite d’être traité de salaud !
      Mais par contre je ne lui jette pas la pierre pour avoir ensuite fui une justice qui spoliait ses droits à un jugement équitable.

      Cette affaire marque d’une pierre angulaire l’échec d’une justice spectacle qui encourage le carriérisme de ses exécutants.

      Et puis après 30 ans, continuer à s’acharner sur un ancien pédophile (qu’il soit célèbre ou pas) relève plus de la pathologie (ou de l’hystérie) que de l’abnégation... Cette histoire ne sert plus aujourd’hui aucune cause légitime.


    • Talion Talion 28 septembre 2009 13:00

      Maintenant, pour apporter quelques précisions à mon interventions, j’ajouterai tout de même que son sort je m’en contrebalance complètement...

      Seulement je pense qu’après 30 ans, poursuivre encore quelqu’un ne sert plus à rien...

      Ceci dit, il est vrai que les américains ont sur la question un point de vue différent puisque chez eux, les viols sur mineurs constituent un crime imprescriptible...


    • inotna2099 inotna2099 28 septembre 2009 14:01

      La prescription, quel que soit le crime n’existe pas dans le droit américain.


    • Talion Talion 28 septembre 2009 14:04

      Et bien je n’échangerai pas leur justice contre la notre... A la lumière de cette révélation je dirai que la justice US pue !


    • CAMBRONNE CAMBRONNE 28 septembre 2009 16:19

      SALUT JPS

      Entièrement d’accord avec vous .

      Nous vivons dans un monde très curieux où la pire menace est « le retour à l’ordre moral » ;

      Nous sommes tellement déboussolés que Cohn bendit et autre laudateurs d’amours « fraiches » ne choquent même plus .

      bien à vous .


    • Nicole 28 septembre 2009 17:03

      Merci jps pour ce très bon commentaire que je me suis permis de reprendre sur mon blog.

      J’avoue, au début, j’ai réagi en pensant que le temps était passé, et pourtant, je suis très sensible à la maltraitance. Votre commentaire vous honore, et il est tout à fait juste de rappeler que pour la victime, la prescription n’existe pas ; ce qu’elle a subi fait partie d’elle, aussi bien les faits que la publicité qui en a été faite. Elle doit composer avec. En ce sens, il n’est que justice qu’un homme qui en plus ne manifeste pas de regret se voit confronté à la loi. Un enfant, c’est sacré.

      MERCI


    • lord_volde lord_volde 28 septembre 2009 17:26

      Pitin, je suis jaloux. J’ai aussi droit d’avoir un mot gentil de ta part, non ?


    • oncle archibald 28 septembre 2009 18:26

      Jje pense que ceux qui invoquent la prescription se trompent .. on peut prescrire lorsque les poursuites n’ont pas été engagées dans le délai prévu, mais la ... les poursuites ont été engagées, l’auteur des faits délictueux les a reconnus, au moins partiellement, et mis enliberté conditionnelle il s’est soustrait au fonctionnement normal de la justice en prenant la fuite à l’étranger ... 

      Que la victime devenue mere de famille et ayant réussi non pas à oublier mais à ranger dans un placard fermé ces actes anciens qui l’ont traumatiséeà ne souhaite pas qu’on rouvre le placard si tard après les faits est tout à fait normal .. c’est elle qui serait « punie » deux fois ...
      Pour autant je ne comprends pas que l’on soutienne Polanski comme l’ont fait plusieurs de nos ministres .. J’en reste sans voix !! 
      Ceux qui sont chargés de gérer notre vie en Société pensent que le crime doit être absous juste parce que le criminel est devenu vieux et parce que la victime de ses actes odieux a reconstruit sa vie ?? 
      C’est comme d’hab, il vaut mieux etre riche et médiatique pour béneficier des « graces » du systeme .. Selon que vous serez puissant ou misérable les jugements de cour vous rendront blanc ou noir ... .. cinq siecles après c’est toujours d’actualité !

    • xa 28 septembre 2009 19:11

      @ archibald

      La prescription serait intervenue, en France et sans acte repoussant la prescription en 92 (en fonction de la majorité de la victime).

      Reste le problème d’acte d’instruction pouvant repousser la prescription (S’il en a été effectué dans cet intervalle, elle ne se prescrit qu’après dix années révolues à compter du dernier acte.). Ainsi, pour que la prescription ne soit pas acquise, il eut fallut des actes d’instruction répétés entre 91 et 99, ou une condamnation par contumace avant 89 (prescription de la condamnation de 20 ans).

      Donc effectivement, c’est incertain qu’un tel cas soit prescris en France sans certitude de l’absence du moindre acte d’instruction. Mais il est certain, par contre, qu’un tel cas n’est jamais prescris aux USA.


    • armand armand 28 septembre 2009 19:32

      Salut Cambronne,

      Plutôt d’accord avec vous - mais je me sentirais sali d’être le moins du monde d’accord avec certaines ordures antisémites qui profitent de cette affaire pour remonter quasiment aux allégations de crimes rituels.



    • lord_volde lord_volde 28 septembre 2009 19:39

      Faux : la pescription court à compter de l’âge de la majorité de la victime à condition de ne pas avoir été interrompue par des actes d’instruction et la durée légale de la prescription est de 20 années révolus sous réserve que les deux conditions précédentes aient été remplies.


    • xa 29 septembre 2009 10:33

      « la durée légale de la prescription est de 20 années révolus sous réserve »

      Uniquement pour les affaires non prescrites au moment de l’entrée en vigueur de ce texte, en 2004.


    • Ali 28 septembre 2009 12:34

      bonjour
      on attend la réaction de la Pologne !!
      remarquons que la France (tandem sarko kouchnerba) vole au secours et s’agite pour sauver les français injustement détenus à l’étranger : Mexico Téhéran Zurich

      injustement ?? mais qu’en est-il donc de ces dictatures ??


      • ruth 28 septembre 2009 13:06

        La Pologne a aussi demandé qu’il soit libéré !

        NOUS SOMMES TOUS DES ROMAN POLANSKI DANS TON..... dit un habitué de chez vous sur AgoraVox.


      • pissefroid pissefroid 28 septembre 2009 13:15

        Franchement, il n-y-a pas de quoi fouetter un chat.
        Puisque Roman Polansky a un contentieux avec la justice états-unienne eh bien qu’il règle ce contentieux.
        Je suis quand même surpris de voir des responsables politiques défendre une personne coupable de relation sexuelle avec une mineure de 13 ans.
        Que la justice états-unienne ne soit pas une référence acceptable est une chose, mais cette affaire n’est pas la meilleure pour la remettre en cause.


        • DESPERADO 28 septembre 2009 13:18

          Dutroux,et d’autres..., mais pas polanski ???
          Pourquoi ?
          A-til été jugé pour ce crime immonde ?
          Non.
          Il doit payer c’est tout.
          Prescription sur des actes de viols sur mineurs ça n’existe pas.
          Mais notre inteligentia d’obédiance similaire vole au secours d’un pédophile quand sur Jackson elle vomissait.
          En prison comme tout les violeurs de gosses.


          • Talion Talion 28 septembre 2009 13:50

            La vengeance n’est pas le fondement de notre justice, c’est juste un moyen pour se faire plaisir mais certainement pas une mesure permettant d’assurer la paix sociale !

            Les américains ont une autre interprétation face à cette question car leur société est de culture calviniste et possède par conséquent un attachement central aux notions de répression, punition, et châtiment contre les individus...

            On constate toute la splendeur de ce mode de fonctionnement lorsque l’on compare les populations carcérale Françaises et Américaines : 1 personne sur 1000 ici alors que chez eux c’est 1 sur 100 !!!

            En droit Français, ce type de crime est prescrit 10 ans après l’âge de majorité de la victime... Ce délais étant passé depuis bel lurette on peut donc en conclure qu’il ne sert plus à rien de remuer le cadavre de cette affaire. C’est trop tard !

            http://fr.wikipedia.org/wiki/Sanction_p%C3%A9nale_en_France#Prescription

            Les américains eux possèdent une justice plus encline à s’acharner après ce genre d’affaire... D’ailleurs pour eux, quand il y a abus sexuel sur mineur : Pas de prescription !

            Mais entre nous, et au regard des chiffres concernant leur population carcérale, je n’échangerai pas notre système judiciaire contre le leur !


          • OrphelinPolitique 28 septembre 2009 15:02

            Dutroux était un pervers sexuel mais pas un pédophile (c’est un psychiatre au cours de son procès qui l’a diagnostiqué ainsi).
            Comparer Polanski (1 agressions sexuelle sur mineur de moins de quinze ans) et Dutroux (3 meurtres, multiples viols, associations de malfaiteur) est complètement hors de propos.


          • décurion 28 septembre 2009 19:32

            En France, me semble t-il, la prescription court à compter de la fermeture du dossier.
            Je crois que nombre de personnes, tenaillés par le mal du pays, et qui sont revenus dès le délai de prescription écoulé, ont été directement en prison, parce qu’à chaque réouverture d’un dossier, le compteur repart à zéro.
            A moins de payer un avocat pendant autant que nécessaire, il est difficile de savoir ce qu’il en est réellement.


          • fred 29 septembre 2009 11:49

            tallion

            je serais currieux de vous entendre dire à votre fille même 20 ans aprés, oh, ma chérie tu va oublier ça, c’est pas grave.ça fait si longtemps.
            Moi je prends un fusil, et lui tire dans ses balloches, ou mieux, anesthésie local et castration.


          • Talion Talion 29 septembre 2009 19:42

            ’’je serais currieux de vous entendre dire à votre fille même 20 ans aprés, oh, ma chérie tu va oublier ça, c’est pas grave.ça fait si longtemps.
            Moi je prends un fusil, et lui tire dans ses balloches, ou mieux, anesthésie local et castration.’

            Mais je ferai exactement la même chose mon pote !... Et peut-être même pire encore...

            C’est d’ailleurs pour cela que la justice existe : Parce que sinon il n’y aurait guère plus que la vengeance...

            A savoir à ce sujet, que si d’aventure je me retrouvai dans cette situation, certes j’exécuterai le violeur après qu’il ai passé un moment très long et douloureux, mais par contre, ne compter pas sur moi pour revendiquer mon geste comme acte de justice.

            Ce serai juste de la vengeance...

            Mais bon, c’est humain.


          • docdory docdory 28 septembre 2009 13:18

            Polanski a maintenant 75 ans . On n’est pas le même homme à 75 ans qu’à 43 . C’est tout l’intérêt d’une chose qui s’appelle la prescription . Mettre Polanski en prison pour 20 ou 50 ans équivaudrait à le condamner à mourir en prison ( il n’y a quasiment pas de remise de peine aux USA ) . Il n’y aurait dans ce cas plus proportionnalité entre le délit et la peine.


            Polanski ne représente objectivement plus aucun danger pour les mineures de 13 ans . La victime de l’époque renonce aux poursuites . Nous sommes donc-là devant un cas d’acharnement judiciaire n’ayant plus aucun sens ( un peu comme ce vieillard grabataire et sénile qui a été extradé dernièrement pour crimes de guerre : à quoi bon ? )

            • baska 28 septembre 2009 13:58

              Avec le doc, il faut s’attendre à tous et voilà qu’aujourd’hui il tente de dédouaner un pédophile. Dis moi quel crime minimises-tu je te dirai qui tu es, pauvre petit toubib !


            • Talion Talion 28 septembre 2009 14:13

              Je pense que loin de « dédouaner un pédophile » il essayait plutôt de faire comprendre aux « brûleurs de sorcières » dont tu es visiblement un représentant parce que la justice française admet l’idée de prescription pour les crimes et délis et rejette la notion de vengeance ou de « victime expiatoire de la fureur populaire ».

              Le but de la justice est d’assurer la paix sociale au sein de la population, pas d’étancher la soif de vengeance de cette dernière !

              Pour rappel, notre pays ne pratique pas la coupe des mains des voleurs, ni l’exécution publique des couples adultères !

              On demande à la justice d’être dépassionnée, pas d’alimenter les bûchers en place publique afin de satisfaire les pulsions sadiques de quelques fondamentalistes de l’idée de vengeance !

              Poursuivre quelqu’un 30 ans après les faits, aussi horribles soit-ils, cela répond il à une nécessité impérieuse afin de préserver la paix de la société ?...

              Réponse américaine : Oui !!!... Du sang !!!... Vengeance !!!

              Réponse Française : Non. Classement de l’affaire.

              Je préfère notre justice à la leur.


            • docdory docdory 28 septembre 2009 15:20

              @ Baska 


              Ça vous va bien de parler de pédophilie . Si j’en juge sur la teneur de vos précédents commentaires sur Agoravox , il y a en tout cas dans l’histoire de l’humanité un pédophile célébrissime à qui vous ne reprocherez jamais rien ( Polanski , à côté de lui , faisait figure d’amateur , avec sa victime de 13 ans . Ce pédophile célèbre dont je parle se maria un jour avec une fille de 6 ans et la viola lorsqu’elle fut âgée de 9 ans ... )

            • baska 28 septembre 2009 15:36

              Faux doc, qui fait ici l’apologie de la pédophilie si ce n’est toi et tes semblables ? Après, on fait diversion et on projette ses propres névroses sur les autres, inversion accusatoire quand tu nous tiens. Un conseil névrosé : soigne-toi, pars vite voir un de tes coreligionnaires psy ! 


            • docdory docdory 28 septembre 2009 15:57

              @ Baska 


              Si vous m’aviez lu , vous auriez remarqué que je ne faisais pas l’apologie de la pédophilie , mais que je vantais les mérites de la prescription en ce qui concerne les faits tellement lointains dans le passé que l’application d’une peine n’a plus aucun sens .

            • lord_volde lord_volde 28 septembre 2009 16:00

              Doctory (doc en stock) vient de s’époumoner pour décréter que le Pédophile mangeur de jeunes filles Polanski subirait l’acharnement judiciaire d’un méchant juge US (d’habitude il s’érige en défenseur de la cause atlanto-sioniste Etatsunienne) pour d’abord avoir violé et abusé une fillette sans défense âgée tout juste de 13 ans et aussi pour s’être soustrait à la justice en ne se présentant pas devant le jury populaire Etatsunien.
              En France comme d’ailleurs dans de nombreux autres pays, la majorité sexuelle est fixée à 15 ans, i.e. qu’un mineur de 15 ans (entendre moins de 15 ans) ne peut consentir librement à une relation sexuelle. Même si le mineur est consentant, la relation serait regardée en droit comme une relation sexuelle forcée et contrainte. Mais, à y regarder de plus près, le violeur a non seulement profité de la situation que conférait sa position à l’égard de cette très jeune fillette incapable de faire preuve d’un discernement de qualité, compte tenu de son âge, mais il a usé de moyens chimiques et alcooliques pour annihiler ou atténuer l’état de conscience de cette petite créature en vue de satisfaire ses appétences sexuelles sordides et de tirer profit des effets suraigus induits par les puissants neuroleptiques associés à de l’alcool.
              Il faudrait oublier et ne pas ennuyer le bon Polanski et ne poursuivre que les quidams parce la bien pensance bobo en a décidé ainsi. Doc en stock inscrit également son intervention en faveur d’un criminel notoire qui s’était fait la belle deux fois. La première en abusant d’une frèle victime, la seconde en abusant la clémente justice qui lui demandait des comptes pour ses performances criminelles.
              Je ne suis nullement étonné que les sales types comme F. Mitterrand ( actuel ministre de la culture) se disent choqués de cette arrestation et exigent la remise en liberté du criminel sous bonne garde. Sioniste, homosexeul pervers, menteur et complotiste favorable au NWO, Frédéric Mitterrand représente l’abjection et le nihilisme des valeurs traditionnels de la France d’antan portant fièrement et ostensiblement les belles conquêtes révolutionnaires, même si l’on sait que les zélites et zélotes d’alors n’y accordaient en pratique que peu de foi.

              Les prescriptions ont été allongées en France (20 ans au lieu de 10 à compter de l’âge de la majorité), et Polanski aurait donc pu être jugé en France pour ses actes criminels réalisés dans un autre Etat.

              Quels que soient les arguments tendant à soutenir l’existence d’un prétendu acharnement judiciaire monté contre un cinéaste avide qui n’a pas payé sa dette passée (Paul Touvier, et de nombreuses autres personnes âgées ont croupi jusqu’à leur mort en prison et personne ne s’en est ému). Les vertueux ne s’expriment que pour l’un des leurs ou ceux qui cotoient les palaces et les huiles de la société. On ne les entend jamais s’écrier contre les conditions ignobles faites aux détenus dans les prisons françaises ou contre le sacage des programmes de l’éducation nationale, des universités et des écoles publiques en général. En revanche, on les entend vociférer lorsque l’un des leurs est en bisbille avec la justice ou soumis à des critiques acerbes venus des internautes (le cas récent de B. Hortefeux). 
              La justice Suisse exécute un mandat d’arrêt international contre un homme qui a reconnu avoir violé une filette de 13 ans (peu importe que l’ogre Polanski ait cru qu’en imbibant d’alcool, de psychotrope et de neuroleptique puissants la petite proie sans défense, qu’il avait agi consensuellement dans le cadre d’un contrat verbal ou gestuel comportant l’accord tacite des protagonistes (le sien et celui de la marchandise qu’il consommait sans modération). 


            • Talion Talion 28 septembre 2009 16:07

              "Les prescriptions ont été allongées en France (20 ans au lieu de 10 à compter de l’âge de la majorité), et Polanski aurait donc pu être jugé en France pour ses actes criminels réalisés dans un autre Etat."

              Source ?...

              Vous êtes sûr que cela concernant aussi le type de crimes dont on parle ?... Même si je sais qu’il y a des exceptions à cette règle... Les actes de terrorisme par exemple...

              Mais il ne me semble pas avoir vu le délais de prescription changer concernant les actes d’abus sur mineurs...

              Ma famille est une famille de juriste (certes pas spécialisés dans les affaires de mœurs, je l’admets, mais quand même)... C’est pour cela que j’éprouve un doute vis à vis de vos déclarations...


            • lord_volde lord_volde 28 septembre 2009 16:24

              rectificatif : « il avait agi »...au lieu de « qu’il avait agi »

              Doc en stock est clément envers le cinéaste pédophile rattrapé par la justice US et l’exécution Suisse du mandat d’arrêt international qui courrrait depuis des lustres que l’UE et ses états membres refusaient d’exécuter. La clique pédophile défend mordicus Polanski et ne se soucie aucunement des jeunes victimes qu’il a mangées toutes cru.


            • lord_volde lord_volde 28 septembre 2009 16:35

              Moi je n’aime ni l’une, ni l’autre, mais j’ai une préférence pour le système accusatoire et le jury populaire, même si aucun système judiciaire n’est satisfaisant et puisse répondre idéalement à l’application de la loi rendue par des hommes faibles. 


            • lord_volde lord_volde 28 septembre 2009 17:08

              Les prescriptions ont été modifiées en matière de crime commis contre des mineurs par la loi n° 2004-204 du 9 mars 2004, art.72-1) repriss dans l’article 7 du code de procédure pénale. 

              Je cite la disposition : «  »le délai de prescription de l’action publique des crimes mentionnés à l’article 706-47 et commis contre des mineurs est de vingt ans et ne commence à courir qu’à partir de la majorité de ces derniers".
               
              le viol des mineurs de 15 ans sont donc precrits sur une période de 20 ans commençant à courir à l’âge de la majorité des victimes. 


            • lord_volde lord_volde 28 septembre 2009 17:09

              rectificatifs : reprises, le viol est donc prescrit...


            • docdory docdory 28 septembre 2009 17:27

              @ Lorde Volde 


              Même réponse qu’à Baska , vos commentaires antérieurs étant inspirés par la même philosophie ...

            • lord_volde lord_volde 28 septembre 2009 17:49

              @ Doctory

              Peux tu développer car je ne vois pas à quoi tu fais allusion petit sayanim en herbe.


            • Talion Talion 28 septembre 2009 18:02

              Merci pour vos précision légale Lord_Volde  smiley


            • docdory docdory 28 septembre 2009 19:04

              @ Lorde Volde


              Sayanim ? De quoi s’agit-il ?

            • lord_volde lord_volde 28 septembre 2009 19:43

              sayanim est le terme qui définit les informateurs de la diaposra sioniste du mossad et qui participent parfois à leurs coups tordus. 


            • docdory docdory 28 septembre 2009 23:46

              @ Lord Vold


              désolé de vous décevoir , je n’ai aucun rapport , de près ou de loin , ni avec la religion juive , ni avec l’Etat d’Israël , ni avec les services secrets de l’Etat d’Israël.
              Je me demande bien ce qui a pu vous donner des idées aussi fantaisistes !

            • DESPERADO 4 octobre 2009 13:03

              Si au lieu de s’appeler Polanski mais Kader ou Dupond et qu’il n’était pas juif, les mêmes nous diraient que c’est normal et que la justice est reine.
              Hypochrites que vous , êtes , chasse aux sorcières ?
              Polanski n’est pas une sorcière, c’est un pédophile qui s’est enfui pour ne pas aller en taule où est sa place.
              Ca me dégoûte, et je comprends mieux Dieudonné et son énervement face a cette élite communautaire.
              Ca suffit !


            • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 4 octobre 2009 13:07

              Et Battisti, il est Juif ?
              Ne mélangez pas tout, c’est insane.


            • DESPERADO 4 octobre 2009 15:45

              Cesare battisti a fait plusieurs années de prisons, lui, on peut estimer qu’il a en effet payer sa dette et si non, que la justice fasse son taf.
              De plus un accord politique lui a permis de rester tranquille en France.
              Alors que Polanski s’est tout simlplement enfui pour échapper à ses responsabilités.
              De plus , Polanski est indéfendable, il a simplement sodomisée un fillette de 13 ans.
              Elle a sûrement du le provoquer , hein ?
              Si tu as des enfants, et qu’on faisait ça à ta fille, tu dirais quoi toi ?
              Laissez le , c’est un grand cinéaste ?
              Bordel, vous êtes devenus fous en France.
              En Belgique quand on arrete un pédophile on le met en taule, en France on lui fait une campagne de soutient.
              Des curés se font embastillés à juste titre même 30 ans après les faits et c’est tant mieux.
              Interpol fait son boulot, c’est tout !
              http://www.interpol.int/Public/News/2007/Rednotice20070524Fr.asp


            • italiasempre 4 octobre 2009 16:35

              Cesare battisti a fait plusieurs années de prisons, lui, on peut estimer qu’il a en effet payer sa dette 

              Alors que Polanski s’est tout simlplement enfui pour échapper à ses responsabilités.


              Battisti s’est EVADE de prison après seulement deux années.
              Comment appelle-t-on ça ? Prendre ses responsabilités ?
              Assumer ses choix ?

              Mettre sur le même plan un ASSASSIN  terroriste comme Battisti et Roman Polansky revient à faire preuve d’une malhonnêteté intellectuelle des plus lamentables.
               


            • cariboo cariboo 28 septembre 2009 13:27

              Je me fiche éperduement des bonnes ou mauvaises raisons de la justice américaine, n’étant pas justiciable dans ce pays et n’ayant pas l’intention de le devenir un jour.
              Je me fiche souverainement des bonnes ou mauvaises raisons de la politique helvétique, n’ayant rien à dissimuler (ni crime, ni pognon).
              En revanche, en tant que citoyen français je me sens profondément humilié qu’un ministre, fût-il pédophile lui-même, parle en mon nom pour excuser l’inexcusable.
              Le même malhonnête qui se propose de m’envoyer en prison si je télécharge un films sur la mule !
              Tous ces gens méprisables parce que méprisants peuvent vivre à leur guise, ils n’en sont pas moins soumis aux lois !
              Au fait, si je télécharge une video montrant Polanski aux prises avec une fillette de 13 ans, suis-je passible de l’Hadopi ou de la loi « normale » contre les images pédophiles ?


              • Fergus Fergus 28 septembre 2009 13:30

                Nouvelle incursion avec cette affaire au royaume des faux-culs.

                Faux-culs les Suisses qui brossent la justice américaine dans le sens du poil répressif pour donner des gages de bonne volonté pour moins endurer les foudres de l’administration US dans le domaine financier.

                Faux-culs les Américains qui veulent casser du Polanski mais acceptent sans sourciller des arrangements douteux dans les affaires de pédophilie concernant Michael Jackson.

                Faux-culs les artistes qui, dans un réflexe de corps bien connu, présentent un front commun pour obtenir la libération immédiate de Polanski sans se soucier du message qu’ils font passer en direction des violeurs et des victimes de pédophilie.

                Cela dit, Polanski a refait sa vie et il n’est, à l’évidence, plus le même homme qu’il y a 32 ans. Faut-il pour cela ne pas le juger pour ce qui reste un crime fédéral ? A mon avis non, mais encore faudrait-il qu’il soit jugé en fonction de ce qu’il est devenu et certainement pas sur les mêmes bases qu’au moment des faits.

                Et c’est là que le bât blesse avec la justice américaine, trop souvent à l’écoute d’une opinion dont la morale impitoyable s’appuie rarement sur la nuance et la raison.

                Un dossier difficile dans lequel il faut absolument éviter les jugements à l’emporte-pièce, qu’ils aillent dans le sens de la répression ou dans celui de l’absolution.


                • sheeldon 28 septembre 2009 13:39

                  polanski est radin pas jackson .


                • Yannick Harrel Yannick Harrel 28 septembre 2009 14:17

                  @Fergus

                  Bonjour,

                  Je vous suis entièrement concernant la politique Suisse depuis un moment. A force de se courber les Helvètes risquent bien un jour de se retrouver avec un lumbago persistant ! La confédération doit être dans un piteux état pour faire profil bas devant chaque pays lui réclamant des comptes.

                  Concernant l’affaire Polanski en elle-même sur le fond, je ne m’aviserai pas d’y répondre, ne connaissant pas tous les tenants et aboutissants du litige. En revanche je fustige ceux qui font acte d’acharnement, confondant vengeance (par procuration) et justice.

                  Cordialement


                • sheeldon 28 septembre 2009 13:36

                  bonjour

                  a doctory .

                  je n’etais pas pour la prison de papon , mais que je sache polanski n’a pas l’air en si mauvaise santé que ça . De plus ne pas être pour l’incarsération de gens malades ( tels action direct ou papon ) ne veut pas dire qu’il ne faille pas de procès . c’est deux choses différentes .

                  le plus grave dans cette affaire c’est nos ministres expliquant que ce monsieur a du talent , que c’est un gars bien blablabla , pas mal dans un gouvernement qui pronne la tolérence zéro ! 

                  si vous avez du talent lachez vous kouchner nous expliquera que vous etes génial !

                  cordialement

                  ps : j’adore polanski


                  • docdory docdory 28 septembre 2009 13:46

                    @ Sheeldon


                    En fait , je ne pensais pas à Papon , mais à ce type qui a été extradé dernièrement vers l’Allemagne. D’une certaine façon , il faut accepter une certaine imperfection de la justice . Poursuivre des gens pour des faits commis trente ou quarante ans auparavant , si atroces qu’ils soient , n’a pratiquement aucun sens ...

                  • RilaX RilaX 28 septembre 2009 18:01

                    Si, ca a un sens.
                    Ça veux simplement dire : « Si vous avez commis un crime, inutile de fuir, nous vous retrouverons et vous jugerons ».
                    L’inverse, ce que vous prônez, c’est : « fuyez suffisamment longtemps, vous serez absout ». Bravo le message envoyé aux criminels.

                    Alors oui, en France il y a des délai de prescription, mais que je sache, les faits n’ont pas été commis en France, mais sur le sol américain. C’est donc la loi américaine qui s’applique. Monsieur Polanski n’ayant pas d’immunité particulière aujourd’hui, pas plus qu’a l’époque. En quel honneur ce monsieur devrait il éviter son jugement ?


                  • xa 28 septembre 2009 19:29

                    "L’inverse, ce que vous prônez, c’est : « fuyez suffisamment longtemps, vous serez absout ». Bravo le message envoyé aux criminels.« 

                    Pas tout à fait.

                    Le message est »pour que la justice soit comprise, il faut que la condamnation arrive relativement vite". Condamner un criminel 30, 40 ou 50 ans plus tard n’a pas forcément de sens vis à vis de la société :
                    - c’est trop tard vis à vis du crime
                    - ca n’apprend rien à la société sur le fait que tel acte est un crime et doit être puni.
                    - ca n’intéresse que les victimes. Or le choix justice = vengeance est un choix très particulier.

                    A contrario, c’est la thèse américaine. On doit condamner, fut-ce 30 ou 40 ans plus tard. Fut-ce si ca ressemble plus à une vengeance par la Justice pour les victimes, qu’à une décision qui vient renforcer la certitude du délit réprimé par la loi.

                    Mais n’envoit on pas, dans ce cas, le message : vous pourrez vivre tranquillement votre vie, et au crépuscule de celle ci, on viendra vous punir.

                    Est-ce vraiment mieux, pour la collectivité, de laisser croire qu’un délit ne sera pas puni avant longtemps ?

                    On pourrait arguer du fait que le niveau de crime des USA par rapport, par exemple, au Canada qui pratique la prescription ne semble pas montrer que la non prescription favorise la diminution des crimes et délits.


                  • kitamissa kitamissa 28 septembre 2009 13:55

                    bon alors bien sûr on évoque la prescription ..plus de 30 ans d’écoulés ..mais quand même ..
                    un type de 40 ans usant de son autorité d’adulte,au cours d’une séance photo avec une jeune fille de 13 ans !...,même si elle faisait plus femme que son âge le laissait supposer ,ce type de 40 ans fût il Polansky ou le livreur de pizza ,s’est livré à un acte pédophile !

                    c’est quand même une gamine merde !...comment réagiriez vous si vous appreniez que votre môme de 13 ans vient de se faire prendre par un bonhomme de 40 piges qui pourrait être son père ?

                    et pourquoi Polanski a -t-il deserté les USA pour venir s’installer en Europe ensuite ?

                    même 30 ans après ,cette fille a certainement eu des séquelles ,on ne se remet jamais totalement d’un viol disent les victimes ,même bien des années aprés !

                    désolé,mais Polanski ( dont je reconnais le talent de cinéaste) est une personne justiciable comme une autre et doit répondre de ses actes !


                    • Talion Talion 28 septembre 2009 14:24

                      "C’est quand même une gamine merde !...comment réagiriez vous si vous appreniez que votre môme de 13 ans vient de se faire prendre par un bonhomme de 40 piges qui pourrait être son père ?"

                      Il mérite alors d’être jugé... Puis s’il est déclaré coupable d’aller en prison pour de nombreuses années.

                      Par contre dans cette histoire, la justice US a échouée puisque le prévenu s’est enfuit.

                      Maintenant 30 ans plus tard, il serait plus sage de la part de la justice US d’admettre qu’elle a merdé plutôt que de tenter par sa position rigide de masquer son échec.

                      Après 30 ans la prescription doit jouer (enfin... Ce serait le cas en droit Français...). Et la justice devrait dédommager la victime car dans cette histoire son incompétence a été criminelle !

                      Quant au prévenu... 30 ans plus tard, cela a-t’il encore un sens de le poursuivre ?... Bien sûr que non ! Le poursuivre ne serait plus un acte de justice, mais un acte de vengeance !... Ce qui n’est pas la même chose...


                    • Massaliote 28 septembre 2009 14:28

                      KITAMISSA, je suis d’accord et je trouve les accents outranciers de Frédéric Mitterrand absolument ridicules. Le fait d’être cinéaste ne place pas Polanski au dessus des lois. Il doit payer même s’il a eu l’opportunité et les moyens d’échapper à la justice pendant si longtemps. J’ai entendu à la télé que la France « condamnait » cette arrestation. Si la France est incarnée par FM c’est vraiment pathétique.


                    • leon 28 septembre 2009 14:14

                      Et alors, la vie de la jeune fille a été brisée.

                      La justice doit suivre son cours. On paye quand on a fauté. 
                      Kouchner et Mitterand doivent démissioner de leur poste de ministre, sous prétexte que Polanski est un réalisateur connu, il a le droit de faire ce qu’il veut, on est où là ? 
                      Polanski est une personne comme les autres.







                      • Talion Talion 28 septembre 2009 14:31

                        Et une personne qui comme n’importe quelle autre a également droit à l’oublie... D’ou la notion de prescription !

                        Le délai de 10 ans passé l’age de majorité de la victime est écoulé depuis longtemps... Face au droit français, on ne peut plus juger Polanski.

                        Les américains ont une autre interprétation que personnellement je ne partage pas car j’exècre les fondamentaux sur lesquels repose leur justice (la répression, la punition et le châtiment qui doivent nourrir la crainte et la peur dans le cœur de la population).

                        Poursuivre quelqu’un après 30 ans ne rime plus à rien... C’est plus de la justice, mais de la vengeance !


                      • armand armand 28 septembre 2009 14:36

                        Il reste des plans d’ombre dans cette affaire :
                        L’époque était à toutes les libérations sexuelles - la jeune fille n’avait-elle pas prétendu qu’elle avait 17 ans ?
                        La mère n’était-elle pas imprudente (ou complice) en laissant sa fille de 13 ans faire une séance de « photos » chez Polanski ?
                        Si on enfermait tous les hommes du show-biz pour avoir couché avec des mineures, resterait-il grand monde sur l’écran ?


                      • Talion Talion 28 septembre 2009 14:47

                        « Si on enfermait tous les hommes du show-biz pour avoir couché avec des mineures, resterait-il grand monde sur l’écran ? »

                        Ahahah !... Question intéressante !

                        En tout cas, il me semble que dans ce cas là un Italien célèbre serait derrière les barreaux au lieu d’occuper le poste de chef de l’état italien... :D


                      • georges 28 septembre 2009 14:30

                        Un certain milieu tolère donc la drogue, les assassinats politiques et les délits sur mineurs


                        • Polemikvictor Polemikvictor 28 septembre 2009 14:34

                          Pédophile et lache puisqu’il a fuit ses juges, voila quelqu’un qui mérite d’etre défendu !!!
                          Il faut boycotter les productions de ceux qui font une pétition pour exiger sa liberation, ce microcosme qui se croit au dessus des lois en pompant l’argent du contribuable est la honte de notre société.


                          • Talion Talion 28 septembre 2009 14:44

                            « Pédophile et lâche... »

                            Certes !... Mais en défendant l’idée qu’après 30 ans il ne sert plus à rien de s’acharner, ce n’est pas Polanski qu’on défend... Ce sont nos droit et les fondements de notre justice !

                            Parce que si l’on admet l’idée que la prescription n’a pas lieu d’être pour lui, alors il n’est pas légitime de la défendre pour qui que ce soit d’autre... Et par conséquent cela signifie que l’on s’oppose à la notion de droit à l’oubli qui est pourtant l’un des fondements de la justice de notre pays.

                            Navré, mais mon idée est qu’avoir le plaisir de pouvoir voir Polanski en prison ne justifie en rien l’idée de renoncer à nos droits !

                            Hors, c’est très exactement ce que l’on nous demande ici : « Trouvez-vous acceptable l’idée de renoncer à certains de vos droits afin de pouvoir étancher votre besoin de vengeance et/ou votre besoin d’avoir une victime expiatoire sur laquelle vous déchainer de temps à autre ? »

                            C’est en fait cette question là que nos politiques et les journalistes nous posent à travers cette affaire... Ils sont entrain de sonder l’opinion !


                          • ASINUS 28 septembre 2009 14:49

                            en 2008 la suisse a décidé par votation « c est le mode le plus démocratique » l imprescription des crimes sexuels ou sur mineurs .
                            Je suis sidéré de voir des ministres de la republique et meme son président s impliquer dans un contentieux juridique concernant la Suisse et les usa.
                            Le delit est bien avérée « sur mineur de 13 ans excusez du peu » et bien que compréhensiblement la victime souhaites passer a autre chose , je trouve scandaleux que les autorités françaises fassent des commentaires sur la justice US.A voir les reactions de nos elites je suis conforté dans l idée que pour ces gens il a la justice pour eux et celle pour nous .
                            Enfin je ferai remarquer à l auteur que sont passage sur la mere actrice de seconde zone qui serait indirectement responsable « mere maquerelle » presque ça releve des déclarations des violeurs arguant que puisque la meuf est en minijupe c est que c est une salope BREF un argument des plus « douteux »


                            • Talion Talion 28 septembre 2009 15:02

                              "en 2008 la suisse a décidé par votation « c est le mode le plus démocratique » l imprescription des crimes sexuels ou sur mineurs ."

                              On peut ne pas être d’accord avec eux, mais c’est clair : La Suisse est un pays souverain et Polanski est entre leurs mains...

                              Par contre j’ai donné mon avis pour le cas ou ce serai en France.

                              Maintenant il est vrai que nous n’avons rien à exiger des Suisses... De la même façon que nous n’avons rien non plus à exiger des pays du moyen-orient quand ils pendent les homo-sexuels ou exécutent les couples adultères...

                              Ça s’oppose totalement à nos valeurs, mais ce sont des états souverains...

                              Après ce n’est pas une raison pour que je ferme ma gueule dans un cas comme dans l’autre !

                              Pour moi une justice qui réfute la notion de prescription s’oppose aux valeurs (le pardon, l’oubli) en lesquelles je crois. Je suis pas un adepte de la notion de vengeance... Pour moi elle s’oppose à celle de justice.

                              Les américains et les Suisses ne sont pas de cet avis... Fort bien !... Dans le fond rien n’impose que nos cultures et nos valeurs soient similaires en tous points...

                              Mais je désapprouve !


                            • Yohan Yohan 28 septembre 2009 14:54

                              A t-il au moins fait un geste pour sa victime ? Le ministère de la culture et les artistes jouent les sots pleureurs alors qu’ils feraient mieux de se taire. Invoquer le talent d’un des leurs ne suffit pas à le dédouaner. Les artistes seraient-ils au dessus des lois chez nous ?


                              • Chamelounette 28 septembre 2009 15:27

                                « A t-il au moins fait un geste pour sa victime ? »

                                Il l’a dédommagée financièrement de manière privée, en dehors de la procédure judiciaire, « settlement money out of court ».


                                • tonton 28 septembre 2009 15:48

                                  tempête dans un verre d’eau ..
                                  si la peine de l’époque a été si légère ( 3 mois dont la 1/2 ferme ) c’est qu’il n’y a pas eu de vrai viol.... sinon il aurait pris directement un paquet d’années
                                  donc, il y a eu consentement, mais on l’a quand même puni pour la forme, car ce ne sont pas des choses à faire aux USA avec une fille de 13 ans aussi délurée soit-elle

                                  et le fait qu’il ait quitté les USA n’implique pas qu’il ait été mêlé à des histoires de moeurs + graves, car sinon il y aurait eu un mandat d’arrêt international contre lui, et il aurait été ramené aux USA depuis longtemps

                                  voilà...

                                  alors pouquoi la Suisse fait tout-à-coup du zèle sur ce truc ?
                                  peut-être pour couillonner un peu les USA suite aux pressions subies pour l’anonymat des comptes bancaires ?


                                  • jps jps 28 septembre 2009 16:01

                                    @tonton

                                    renseignez vous avant d’écrire des bétises :
                                    polanski a fait trois mois de prison pour subir des « examens mentaux » et le juge Paul Breckenridge a refusé de rendre un verdict « par contumace ».
                                    Polanski, ayant appris qu’il risquait la peine maximum, 50 ans, décide de fuir à Paris.


                                  • jakback jakback 28 septembre 2009 16:09

                                    @Tonton,
                                    il s’est enfuit la veille de son procès, lorsqu’il a pris connaissance que le deal passé avec le procureur ( reconnaissant de la relation sexuelle avec une mineur de 13 ans,, contre abandon de l’accusation de viol) ne serait pas tenu et, qu’il risquait de ce fait, 50ans de prison.
                                    Quand au mandat international il existe depuis sa fuite.
                                    Malgré tout le respect que je vous doit, pour paraphraser Coluche, lorsque l’on n’en sait pas plus que ça, on est autorisé a fermer sa g.....


                                  • lord_volde lord_volde 28 septembre 2009 16:12

                                    Consentement ou pas, c’est un viol aggravé car en droit, le mineur de 15 ans est protégé et que, à supposé établi que son consentement ait été donné, ce dernier est inopérant.
                                     


                                  • tonton 28 septembre 2009 16:47

                                    s’il y avait eu un mandat d’arrêt international pour des faits sérieux, pouquoi aucun des pays où est passé Polanski depuis 32 ans ne l’a jamais exécuté ?
                                    d’autant qu’en ce qui concerne la pédophilie, les autorités occidentales ne rigolent pas
                                    enfin, Polanski n’a jamais eu d’autre affaire « de moeurs » de toute sa vie, alors que les vrais malades du sexe sont des ultra-récidivistes

                                    bref, tempête dans un verre d’eau


                                  • tonton 28 septembre 2009 16:56

                                    extrait du wikipedia

                                    Dans son édition du 28, le Los Angeles Times juge curieux que le district attorney du comté de Los Angeles, alors que l’État de Californie est en proie à d’immenses difficultés financières et à une surpopulation carcérale « scandaleuse », cherche à boucler Polanski pour une affaire vieille de 32 ans et alors même que la victime a exprimé le souhait que les poursuites cessent

                                    toujours selon wikipedia il aurait lancé le premier mandat d’arrêt international en 2005 !!??

                                    alors, serait-ce du rançonnage légal pour renflouer les caisses de la Californie ?


                                  • lord_volde lord_volde 28 septembre 2009 17:22

                                    Peu importe les difficultés économiques rencontrées par l’Etat de Californie, M. Polanski doit payer sa dette à la société comme tout le monde, et sans exception. Il a fuit ses responsabilités en bénéficiant des réseaux de soutien en Europe et à Hollywwod city.
                                    Wikipédia n’est pas une source fiable et ses articles comportent de nombreuses anomalies. Un mandat d’arrêt national avait été émis aussitôt que la cour a constaté son absence et sa fuite. Le mandat d’arrêt international a été émis peu après la mise en place d’interpol. Tonton serait-il un supporter acharné des actes pédophiles de Polanski. Pourquoi ?


                                  • lord_volde lord_volde 28 septembre 2009 17:29

                                    errata : il a fui, Hollywood city


                                  • tonton 28 septembre 2009 17:43

                                    Le mandat d’arrêt international a été émis peu après la mise en place d’interpol.

                                    interpol date de 1923 ... smiley smiley


                                  • lord_volde lord_volde 28 septembre 2009 17:56

                                    Interpol n’avait aucune légitimité à l’époque de sa création, puis a été mise en sommeil profond. Il est réapparu par la volonté des Etats-Unis et de l’UE, et c’est peu après la convention bilatérale passée entre l’UE et son parrain que le mandat d’arrêt a été émis.
                                    Appelle en Californie et demande le service presse de la court of justice of California.


                                  • tonton 28 septembre 2009 18:35

                                    n’importe quoi ....

                                    les mandats d’arrêt internationaux entre les USA et l’Europe ( entre autres ) sont opérationnels depuis + de 50 ans
                                    de plus, depuis les années ’90, les crimes sexuels sont poursuivis avec beaucoup de zèle
                                    et polanski ne s’est jamais caché


                                  • tonton 28 septembre 2009 18:46

                                    pour les gens sérieux que ça intéresse, l’histoire d’interpol est ici


                                  • xa 28 septembre 2009 19:35

                                    @tonton

                                    Les mandats d’arrêts internationaux existent, effectivement, depuis bien plus longtemps que cette affaire. Tout comme Interpol fonctionne depuis plus longtemps que cette affaire.

                                    Pour la raison de la non extradition de RP par la France : la France ne reconnaît pas les mandats sur ce type d’accusation.


                                  • tonton 28 septembre 2009 23:13

                                    mais Polanski n’est pas resté en France depuis ’78 caché dans une cabane au fond du Jura
                                    c’est tout l’inverse !
                                    il a tourné des films à l’étranger, a reçu des oscars un peu partout, et il a fait le tour du monde plusieurs fois, sauf qu’il n’a pas mis les pieds aux USA
                                    il a même été de nombreuses fois en Suisse, car il a un chalet là-bas !
                                    et personne ne l’a jamais arrêté alors qu’on a presque toujours su où il était, vu que c’est un homme médiatique de par son métier
                                    et tout ça pendant + de 30 ans !

                                    et tout d’un coup, on l’arrête, car il serait un criminel sexuel !?
                                    mais c’est vraiment n’importe quoi, ça !


                                  • tonton 29 septembre 2009 11:00

                                    à mon avis, c’est du rançonnage légal, tout bêtement
                                    la Californie est dans une situation financière catastrophique, et ils veulent monnayer sa liberté
                                    le mettre en taule ne les intéresse pas, c’est du fric qu’ils veulent

                                    ça me rappelle citybank qui, il y a 1 an, avait menacé une amie de poursuites pour une dette non-remboursée datant de 15 ans ... et ils réclamaient + 100% d’intérêts de retard, alors qu’ils n’avaient plus rien demandé depuis + de 10 ans
                                    et pourquoi tout-à-coup ce rappel ?
                                    parce qu’ils étaient en plein crash des subprimes, et risquaient même la faillite à l’époque, alors ils raclaient les fonds de tiroirs...


                                  • tonton 29 septembre 2009 11:57

                                    justement, je ne crois pas une seule seconde que polanski soit un pédophile, ni même un pervers sexuel
                                    je répète ce que j’ai dit là + haut, les vrais pédos et autres pervers sont des utlra-récidivistes, car c’est + fort qu’eux... et polanski n’en est pas

                                    à 35 ans, j’ai connu une nana de 14 ans qui m’a fait du rentre-dedans en me disant qu’elle en avait 18... moi je lui en donnais 16-17, mais je ne lui ai évidemment pas demandé sa carte d’identité
                                    elle avait envie, elle était sexy et n’avait pas l’air d’une conne... et de fait, cette aventure ne m’a jamais causé aucun ennui
                                    mais si maintenant, j’étais tombé sur son père, peut-être aurait-il porté plainte en obligeant sa fille à parler de viol, et là, j’aurais été dans la merde, car c’est parole contre parole

                                    surtout si on est un mec friqué et célèbre comme polanski, la tentation du chantage est plus grande, car ya de la tune à se faire


                                  • tonton 29 septembre 2009 12:36

                                    Il a plaidé coupable pour la relation sexuelle avec un mineur en échange de l’abandon des charges plus graves de viol et de fourniture d’alcool et de drogue à mineur, en accord avec le juge

                                    ben oui, il a plaidé pour ce qui était vrai ... et si elle a bu un whisky-coca et fumé un joint, ça suffit déjà pour le reste, du point de vue juridique... et une « charge » ne veut pas dire coupable

                                    enfin, à propos de la mère, elle a peut-être aussi couché avec lui avant ... va savoir
                                    le milieu du show-bizz a toujours été très libertin


                                  • Annie 28 septembre 2009 15:52

                                    De quel côté se trouve l’hypocrisie ? Polanski réside en France depuis des années sans que personne n’y ait trouvé jusqu’ici quelque chose à redire alors que l’accusation de viol était connu de tous. S’il y a un deux poids, deux mesures, il n’est pas du côté que l’on croit, vu cette levée de boucliers.
                                    Il est ironique qu’aux Etats-Unis le viol est un délit imprescriptible chez les mineurs alors que tous les instruments légaux existent pour accommoder la pédophilie d’un Michael Jackson.


                                    • Talion Talion 28 septembre 2009 16:14

                                      Mickael Jackson n’a jamais été condamné pour ces prétendus faits... Par conséquent le traiter de pédophile ne me semble pas rendre justice à sa mémoire...

                                      Un suspect n’est pas un « coupable » contrairement à ce que notre président et ses séides soutiennent...


                                    • Annie 28 septembre 2009 16:30

                                      Vous avez raison, il n’y a jamais eu de procès parce que ces affaires ont été réglées à l’amiable, à savoir le versement de fortes sommes d’argent. Cela confirme donc qu’il est possible de se soustraire à la justice aux Etats-Unis, ou du moins dans le meilleur des cas d’acheter le silence des personnes qui porteraient plainte contre vous. Le fait qu’il n’y ait pas eu de procès tendrait à confirmer qu’il était coupable. Une supposition bien sûr et pour cause, mais étayée par de nombreux faits, à défaut d’un procès.


                                    • Talion Talion 28 septembre 2009 17:27

                                      Ceci dit il n’a jamais été condamné... Et par conséquent on ne peut tirer de conclusion satisfaisante...

                                      La faute à une justice qui permet ce type d’arrangements... Je le déplore, mais c’est comme cela.

                                      C’est pourquoi je préfère notre justice, même si cette dernière ne me semble pas non plus parfaite.


                                    • signolab signolab 29 septembre 2009 15:05

                                      Liebling « polanski » réside en France en effet, France qui l’a couvert alors même que son crime était constitué juridiquement ( aveux) et qu’il a fui la justice des Etats Unis. C’est vous dire si il a joui d’un bouclier blindé de la part de notre ripoublique.

                                      Croyez vous qu’il ait fait depuis lors l’objet d’une quelconque surveillance ?

                                      Le « Grand Cinéaaaste » a pu exercer son métier, faire passer des castings, aller dans des soirées, bien s’amuser en somme,et bien sur être célébré par toute la pseudo élite européenne.

                                      Oh oui cette affaire est scandaleuse ! Que d’indignation elle suscite en effet ! Et que voyons nous, que nous inflige t on ? La défense inconditionnelle ( sans avoir d’éléments, entendu dans la bouche de Lemercier) d’une raclure que l’on a que trop longtemps laisser prospérer. Croyez vous que leur indécence, leur ignominie va leur apparaître ?
                                      Tout laisse plutôt à penser qu’il vont faire front, quitte à vouloir faire passer la Suisse et les US pour des états dont la Justice serait discutable, chose peut être vraie, mais qu’on entend rarement dénoncer. Mais après tout, si ça ouvre les yeux du peuple abruti par les pipoleries, attendons et regardons de très près les signataires des pétitions qui ne vont pas manquer de circuler. 


                                    • Duralex Duralex 29 septembre 2009 16:58

                                      « Liebling « polanski » réside en France en effet, France qui l’a couvert alors même que son crime était constitué juridiquement ( aveux) et qu’il a fui la justice des Etats Unis. C’est vous dire si il a joui d’un bouclier blindé de la part de notre ripoublique. »
                                      --------

                                      R Polanski est un ressortissant français (je crois qu’il est né à Paris). Il n’avait donc pas besoin d’être « couvert », ou de bénéficier d’une quelconque protection pour résider en France.

                                      En effet la République n’extrade pas ses nationaux. C’est un principe qui n’a jamais connu d’exception.


                                    • jakback jakback 28 septembre 2009 16:01

                                      L’indignation est principalement, Médiatico-politico-show-biz. Qu’il soit soutenu par le ministre de la culture, lui même auteur de faits pédophiles aux philippines, selon ses propres écrits , est révélateur du mépris qu’ils portent aux citoyens.
                                      Ce midi sur C+ une certaine Marie Colman, dressait un tableau des plus noir de la vie de Polanski, ghetto de Cracovie, Shoah, massacre de Sharon Tate, qui sans le dire, expliquait son talent, mais aussi ses névroses « le meilleur metteur en scène de l’enfermement » ainsi que sa perversité envers les très jeunes filles.
                                      en 1979 a la sortie de son film Tess avec Natassja Kinski, sa relation avec cette dernière, âgée a l’époque de 18 ans (R.P. 46 ans), fit naître une polémique.
                                      Quand a son épouse Emmanuelle Seigner, leur différence d’âge est de 33 ans.
                                      Disons que Polanski, manque de chance !


                                      • Talion Talion 28 septembre 2009 16:25

                                        "en 1979 a la sortie de son film Tess avec Natassja Kinski, sa relation avec cette dernière, âgée a l’époque de 18 ans (R.P. 46 ans), fit naître une polémique.
                                        Quand a son épouse Emmanuelle Seigner, leur différence d’âge est de 33 ans."

                                        Ouais mais pour le coup il n’avait violé aucune loi... Ses partenaires étaient majeures elles à l’époque... (enfin pour autant qu’on le sache...)

                                        Inutile de chercher des polémiques ici...

                                        Il aime visiblement les femmes plus jeunes que lui... Tant qu’elles sont majeures personnellement je n’ai rien à lui dire...
                                        Qu’il s’en tape une de 18 ans si ça le chante... Dès l’instant ou elle est d’accord bien entendu... (déjà plus dur !)

                                        Par contre s’il retombe dans ses vieux démons, là c’est une autre histoire...


                                      • Annie 28 septembre 2009 16:34

                                        Une situation relativement comparable à celle de Charlie Chaplin, dont la première femme avait 17 ans quand il l’a épousée (il a eu la main forcée parce qu’il risquait d’être inquiété parce qu’elle était enceinte) , et la dernière 18 ans, mais seulement parce que son père a refusé qu’elle se marie alors qu’elle était mineure.


                                      • ASINUS 28 septembre 2009 16:51

                                        bonjour jackback pour le coup je suis d accord avec vous
                                        ce que je ressent le plus dans cette histoire
                                        c est que pour nos éminences il y aurait une justice pour ceux du cercle, politiques ,affaires, artistes ect ;;
                                        et une justice pour le vulgum pecum
                                        il pourrait etre de gauche que « le bon droit hautainet elitiste de ce mitterand »
                                        m exaspere !!!!!


                                      • Talion Talion 28 septembre 2009 16:52

                                        Autres temps, autres mœurs je suppose...


                                      • saint_sebastien saint_sebastien 28 septembre 2009 16:19

                                        j’hallucine sur certains commentaires ...


                                        Ce n’est pas parce que Polanski a du talent qu’il doit avoir des passe droit ...

                                        Vous vous seriez scandalisé que n’importe que homme de la quarantaine est une relation sexuelle avec une mineur de 13 ans ...

                                        quand à ceux qui font passer la victime comme tentatrice ou coupable , c’est à gerbé ...

                                        moi aussi j’aime l’oeuvre de Polanski , cependant ,il a fuit les états unis pour échapper à sa peine ... et le taullé de nos célébrités et politiques concernant l’arrestation d’un délinquant sexuel manifeste ( et pas présumé ) est encore plus à gerbé ... parce que le type est connu et apprécié il ne peut être mauvais ? parce qu’entre eux , les riches n’auraient pas à répondre de leurs actes à la justice ? le temps passé n’est pas une excuse et n’absout pas un crime , pas plus que la personnalité distinguée du criminel en question ...

                                        il doit retourner dans son pays et répondre de ses crimes , s’il est innocent , il sera reconnu comme tel .. 

                                        sérieux c’est quoi cette France qui se permet de donner des leçons au monde pour cacher sa propre décadence et décrépitude ? la justice corrompue au Mexique (cassez) ? la justice trop sévère pour les riches aux USA (polanski ) ? Qui veut faire disparaitre le juge d’instruction et dépénaliser le droit des affaires lol ? les cercles pédophiles chez les riches ont encore de long jour devant eux en France , et la populace est la pour les dédouaner ... le viol devrait être imprescriptible tout comme le meurtre ... 

                                        encore une fois à gerber et chaque jour qui passe me donne vraiment honte d’être français au vu du comportement irresponsable des gouvernants ... 

                                        • Talion Talion 28 septembre 2009 16:46

                                          « Vous vous seriez scandalisé que n’importe que homme de la quarantaine est une relation sexuelle avec une mineur de 13 ans ... »

                                          Ca tombe sous le sens...

                                          « quand à ceux qui font passer la victime comme tentatrice ou coupable , c’est à gerbé ... »

                                          T’as vu ça ou toi ?!!... C’est beau de déformer les propos des autres !

                                          « il a fuit les états unis pour échapper à sa peine »

                                          Non !... Il a fuit parce que le juge n’était pas impartial !... N’importe qui aurait fait la même chose à sa place, coupable ou pas !

                                          « le temps passé n’est pas une excuse et n’absout pas un crime »

                                          Et bien si justement... C’est d’ailleurs là dessus que se base le principe de la prescription : Le droit au pardon et à l’oubli... Maintenant toutes les cultures ne partage pas ces valeurs...

                                          Cependant c’est la notre et je la préfère à la notion de vengeance qui est un concept devant être combattu et condamné aussi fermement que possible dans une société civilisée !

                                          « il doit retourner dans son pays et répondre de ses crimes »

                                          Son pays c’est la France... Il a la nationalité française... Autant rester précis.

                                          Par contre les faits reprochés ont eu lieu aux USA... Nuance...

                                          « sérieux c’est quoi cette France qui se permet de donner des leçons au monde pour cacher sa propre décadence et décrépitude »

                                          On ne défend pas les mêmes valeurs que les autres, c’est pas pour autant qu’ils sont mieux que nous !

                                          J’en veux pour preuve la proportion d’américains en prison par rapport à leur population totale : 1 sur 100 ça donne le vertige !

                                          « le viol devrait être imprescriptible tout comme le meurtre »

                                          Le fondement de notre droit n’est pas la vengeance ! On ne le répètera jamais assez !...

                                          Il n’existe dans notre droit que deux types de crimes imprescriptibles : Les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité. Et c’est très bien comme ça vu qu’aucun autre crime n’arrive à leur niveau...

                                          Même le pire des monstres tant qu’il ne s’est pas exclu de la communauté humaine en commettant l’un ou l’autre de ces deux crimes doit se voir garantir le droit au pardon. C’est sur ce principe que notre justice est fondée.

                                          Les exécutions de sorcières en place publique on fait leur temps !

                                          Le terme « vengeance » n’a aucun droit de citer dans un tribunal ! Soit notre justice est impartiale et dépassionnée ou alors elle n’est rien du tout et n’a aucune légitimité !

                                          Maintenant la justice qui va se prononcer dans cette affaire n’est pas la notre, mais compte tenu du fait que Polanski a la nationalité française, il est normal que la France au travers de ses représentants s’exprime sur ce sujet. Ceci dit ce n’est pas elle qui en fin de compte jugera.


                                        • saint_sebastien saint_sebastien 28 septembre 2009 17:21

                                          je sais pas comment il possible de défendre ce type mais vous devez avoir vos raisons ou vos intérêts , heureusement , il sera jugé , les USA n’ont que faire des pressions politiques françaises.


                                          Le fait qu’il soit question de Polanski ou de Dupont ne change rien , il a abusé d’une mineure , et les gesticulations de la jet set française , enfarinée , et parfait très libérale avec la prostitution et la pédophilie , n"y changera rien ...

                                        • Talion Talion 28 septembre 2009 17:44

                                          "Je sais pas comment il possible de défendre ce type mais vous devez avoir vos raisons ou vos intérêts« 

                                          Je ne défend pas  »ce type«  !... Je défend les principes fondateurs de notre système judiciare !

                                          Ça pourrait être Dupond, Polanski ou Charlemagne ce serait pareil !... En droit Français, la prescription est un élément fondamental qui la rend moins inhumaine que la machine judiciaire américaine pour laquelle le pardon est une notion qui n’existe pas !

                                           »heureusement , il sera jugé , les USA n’ont que faire des pressions politiques françaises.« 

                                          Bien sûr qu’ils le jugeront !... Les USA sont une nation souveraine et n’ont pas de leçons à recevoir de qui que ce soit par rapport à leur système judiciaire... Mais ce n’est pas pour autant que je vais fermer ma gueule car l’absence de prescription dans le système judiciare américain me choque tout autant que le fait que les homosexuels soient condamnés à mort dans certains pays du Moyen Orient !

                                          L’absence de toute notion de  »pardon" au sein de leur justice m’horrifie tout autant que le fait d’appliquer encore de nos jours la peine de mort, ou d’incarcérer une proportion monstrueuse de leur population !


                                          "Le fait qu’il soit question de Polanski ou de Dupont ne change rien , il a abusé d’une mineure , et les gesticulations de la jet set française , enfarinée , et parfait très libérale avec la prostitution et la pédophilie , n« y changera rien ... »

                                          Mais en droit français, la condamnation arrive trop tard après les faits... Ca c’est un fait... Et c’est ce qui me pousse à dire qu’elle ne servira plus aucune cause légitime...

                                          La justice US n’a pas ce point de vue, mais la culture américaine n’est pas la mienne, je ne partage donc pas ses valeurs et c’est pourquoi je ne suis pas d’accord avec elle !

                                          Maintenant je suis d’accord pour dire que demander leur avis à des « people » qui baignent à longueur d’année au milieu de la corruption n’élève pas le débat...


                                        • iwjcg iwjcg 28 septembre 2009 16:24

                                          "L’indignation est principalement, Médiatico-politico-show-biz. Qu’il soit soutenu par le ministre de la culture, lui même auteur de faits pédophiles aux philippines, selon ses propres écrits , est révélateur du mépris qu’ils portent aux citoyens.«  

                                          Tout est dit ! on est prét avec Hadopi a mettre en prison des gens accusés de telecharger du Aznavour , Renaud , Jojo et tous les enfoirés ... Mais parce que ce sont sois disant des hommes de Culture (avec un grand C) ils ont le droit de faire n’importe quoi , et si on proteste on est taxé de »consevatisme" de péres la morale voir d’intégriste. Et bien non monsieur Miterrella (la culture en tartines) la loi doit etre la meme pour tous point final !


                                          • Gilles BERTIN Gilles BERTIN 28 septembre 2009 16:32

                                            Comment une gamine de 13 ans en 1977 peut-elle faire une séance de photo sans la présence d’un parent ???? dans quelle tenue ???? A+


                                            • Talion Talion 28 septembre 2009 16:50

                                              Il y a des zones d’ombre dans ce dossier...

                                              Mais dans le fond c’est normal : Le procès n’a pas pu se tenir dans de bonnes conditions vu que le prévenu s’est enfui...

                                              Après on évitera de tirer des conclusions peut-être hâtive, ou de porter un quelconque jugement.

                                              La justice US tranchera puisqu’elle s’estime encore compétente sur ce dossier... (Là dessus je ne suis pas d’accord, mais bon...)


                                            • Talion Talion 28 septembre 2009 17:05

                                              « En théorie, nul ne peut se soustraire à la justice. »

                                              On ne parle pas de la justice de notre pays !... La justice américaine n’a aucune légitimité chez nous et poursuivre Polanski 30 ans après les faits s’oppose frontalement à nos principes !

                                              Il est normal de dire que l’on est pas d’accord... Même si dans le fond ce n’est pas devant un tribunal français qu’il sera jugé.

                                              Sinon il suffirait de remplacer dans ton texte le nom de Polanski par celui de Salman Rushdie et ça justifierait moralement l’idée de l’envoyer en Iran pour qu’il réponde de ses actes devant la justice Iranienne qui ne manquerait pas de l’exécuter !
                                              Dans le fond, lui aussi il est recherché par la justice... C’est juste qu’on oublie de dire que ce n’est pas la notre...

                                              La justice américaine n’est pas la justice française ! 


                                            • Ben Ouar y Villón Brisefer 28 septembre 2009 16:56

                                              Pères de famille de ce pays, démocrates et républicains de tout poil, 

                                              jurons que, 
                                              si Polanski bénéficie d’appuis politiques très haut placés pour échapper à la justice américaine, 
                                              nous irons tous illico presto nous taper une mineure.

                                              Il n’y aura qu’à demander le soutien de Lellouch et Mitterrand.

                                              • Montagnais Montagnais 28 septembre 2009 19:58

                                                Et de DKB ?.. On en oublie..


                                              • JL JL 29 septembre 2009 12:34

                                                Brisefer, si je comprends bien, vous ne le faites pas par peur de la sanction ?

                                                Ce que vous reprochez à Polanski c’est d’avoir fait ce que vous n’osez pas faire ?

                                                Non, ne vous jetez pas sur votre clavier pour répondre, réfléchissez deux minutes. Vos propos sont des propos dignes du café du commerce, des propos de beauf. Désolé.


                                              • marie 28 septembre 2009 17:00

                                                justement aucune méfiance car Monsieur Polanski, c’est pas n’importe qui non ? et parents confiants pourquoi penser que ce monsieur va abuser de la fillette dont il va faire des photos !

                                                sinon pour ceux qui disent il y apresciption pourquoi alors poursuivre encore les criminels de la seconde guerre là çà fait 60 ans et les faits sont bien vieux les acteurs aussi ; ah mais non, les victimes ne sont pas les mêmes ; dans ce cas il s’agit d’une simple fillette lambda de 13 ans ( et provocante qui sait ? un peu comme la poule violée d’un film italien « une poule un train et quelques monstres » )

                                                Quant à l’imprescibilité ce n’est pas à nous d’en juger mais aux victimes. Talion.

                                                et quoiqu’il en soit il faut que ces messieurs aient un peu les chocottes ! ils sont si surs (et à raison) de leur impunité ! vive les usa : ils rigolent pas sur leurs principes eux : on ne « touche » euphémisme, pas une fillette de 13 ans quant on en a 46 ou 44 !


                                                • Talion Talion 28 septembre 2009 17:20

                                                  "sinon pour ceux qui disent il y apresciption pourquoi alors poursuivre encore les criminels de la seconde guerre là çà fait 60 ans« 

                                                  Là on parle de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité... Désolé, mais la l’imprescriptibilité est ici indispensable vu que les responsables sont souvent des politiques qui autrement pourraient s’assurer leur propre impunité par le biais de lois ou encore en restant suffisamment longtemps au pouvoir.

                                                  A noter également que ces crimes peuvent être jugés rétro-activement à l’apparition des textes de loi qui les concerne... Justement là aussi afin que les responsable ne puissent organiser légalement à postériori leur propre impunité.

                                                  C’est pour cela que l’on peut garder bon espoir de voir un jour des criminels de guerre Israëliens croupir en prison (et y finir leurs jours) malgré le sentiment d’impunité qu’ils pourraient ressentir étant donné les postes que certains d’entre eux occupent actuellement.

                                                   »Quant à imprescriptibilité ce n’est pas à nous d’en juger mais aux victimes. Talion."

                                                  Là dessus, ma réponse est un NON très ferme !

                                                  En société, ce n’est jamais la minorité qui impose son point de vue, mais l’ensemble du groupe après avoir traité du sujet de manière impartiale et dépassionnée.

                                                  J’irai même jusqu’à dire que leur implication vis à vis de ce type de problème les rends inapte à donner leur point de vue sur la question.

                                                  C’est d’ailleurs pour cela que les procès ne sont pas présidés par les victimes (ce serait marrant d’ailleurs !...), mais par un président de tribunal qui se doit d’être totalement impartial !

                                                  Maintenant si une victime souhaite se faire justice, là c’est un autre problème... Mais qui ne concerne plus qu’elle et dont elle devra ensuite également répondre devant un tribunal !

                                                  Les notions de justice et de vengeance sont mutuellement exclusive !

                                                  Si la justice est au service de la société, la vengeance elle ne sert que les individus et en cela elle est moralement parfaitement condamnable car elle s’oppose au principe fondateur de notre société : LA DÉMOCRATIE !


                                                • Annie 28 septembre 2009 18:50

                                                  Et il faut ajouter, lorsque la justice plie devant la pression de l’opinion publique.


                                                • Lapa Lapa 28 septembre 2009 17:27

                                                  il est clair que les cris d’indignation de l’intelligentsia politico-culturelle française sont lamentables.


                                                  • Talion Talion 28 septembre 2009 17:51

                                                    Pour changer...


                                                  • franck2010 28 septembre 2009 18:26

                                                    Roman Polanski n’avait plus ma sympathie depuis qu’il s’était rangé communautairement derrière les sionistes.

                                                    Aujourd’hui il faut rappeller que cet homme a vu sa vie brisée lors de l’assassinat de sa famille, et qu’il a été persécuté par le même genre de crapules, procureur à Los Angeles, qui envoit des gens dans le couloir de la mort, et a voulu et réussi à tuer Michael jackson.

                                                    30 ans se sont passés, sa carrière de réalisateur brisé...il a 75 ans !

                                                    Ceux qui sur ce site se mettent du côté des fascistes américains me répugnent...

                                                    Le gouvernement suisse s’est tiré une balle dans le pied en lui tendant un piège.


                                                    • Montagnais Montagnais 28 septembre 2009 20:13

                                                      C’est seulement ça les fachistes ?.. Des Juges qui, à tort ou à raison, veulent seulement voir un pédo, fuyard, drogueur, on en passe et des meilleures, dans le prétoire.. S’expliquer, tout simplement.. Qui l’ont fait au pattes de manière on ne peu plus réglo, très-gentiment.. Pas avec des sicaires cagoulés, tueurs, des fonctionnaires, avec les fafiots qu’il faut.. Quelle définition du fachisme vous donnez vous.. ! On en est tout rassuré. C’est vous le faiseur de fachistes ? C’est bien continuez..

                                                      Quand à Mitterrand, l’histoire retiendra sa grotesque intervention.. Putain ! 100 000 voix pour Arlette, 100 000 voix pour Tonton Le Pen, 100 000 abstentions, d’un coup.. Irresponsable politiquement.


                                                    • cariboo cariboo 28 septembre 2009 21:17

                                                      Dans le style macédoine, vous êtes champion Franck2010 !

                                                      « RP n’avait plus ma sympathie depuis qu’il s’était rangé etc. ».... QU EST CE QUE CELA VIENT FAIRE ICI ?
                                                      « cet homme a vu sa vie brisée lors de l’assassinat de sa famille .... » même question ;
                                                      ou peut-être dans votre petite tête cela constitue t-il une circonstance atténuante ?
                                                      Si on a été malheureux enfant, on peut violer une fois adulte ?
                                                      « sa carrière de réalisateur brisé... » là je vais pleurer un instant de concert avec vous :
                                                      ce jeune réalisateur de 75 ans ne pourra plus travailler... Touchera t’il le RSA ? Pas sûr !...
                                                      Alors si c’est être fascite que de vouloir punir un crime aussi abominable qu’un viol d’enfant, alors oui, je suis fascite et j’en suis fier. Mais avant d’employer des mots dont vous ignorez manifestement le sens, frottez un peu votre neurone, qui sait, votre cas n’est peut-être pas désespéré... On a vu des gens se mettre à réfléchir... même tardivement !


                                                    • heliogabale boug14 28 septembre 2009 18:41

                                                      Polanski doit payer pour ses fautes c’est certain mais ne faites pas dérailler le fil de la discussion sur le supposé sionisme de Polanski, qui expliquerait qu’il agit selon les textes de l’ancien testament, ce par quoi d’autres vont répondre que le grand ordonnateur des pédophiles est en réalité un certain prophète et on finira sur le couple de l’année en réduction sur Avox (Iran et Israel à la mort à la vie).
                                                      Pourtant des efforts avaient été faits : personne n’a écrit d’articles sur le procès de Dieudonné pour lequel 1 an de prison avec sursis a été demandé (c’est sûr, F.Mitterrand ne va rien faire pour lui, ça peut lui donner des idées de nouveaux spectacles)
                                                      L’histoire de prescription devrait se limiter aux délits...
                                                      J’ai une question : il y avait un type qui a été jugé l’année dernière pour le meurtre de sa femme (ou maîtresse), meurtre qui remontait à il y a 30 ans, il avait été jugé plusieurs fois apparemment et je me demande alors si la prescription prend en compte non pas la date du meurtre mais celle à laquelle le dossier judiciaire est fermé.


                                                      • franc 28 septembre 2009 18:42

                                                        Une jeune adolescente de 13 ans n’est pas une fillette mais déjà une adulte au regard de la nature et de la raison

                                                        D’après l’Unesco il n’y a acte de pédophilie que lorsqu’il y a des relations sexuelles avec un enfant de moins de 13 ans .Apparemment la jeune fille qui a eu une relation sexuelle avec Polansky de manière consentante ou non n’est plus un enfant en étant dans la capacité d’opérer physiquement une relation sexuelle pleine et entière .Une personne de 13 ans peut être championne olympique ,traverser seul l’océan sur une barque ,être prophète ou gangster,et bien sûr père ou mère .Donc pas de doute scientifiquement que un être humain à 13 ans n’est plus un enfant ,donc parler d’affaire de pédophilie concernant Polansky est incorrecte et injuste .

                                                        Maintenant reste à savoir s’il y a eu consentement ou non de la part de la jeune personne ;s’il y a consentement il n’y a en principe aucun délit et encore moins de crime ;s’il n’ y a pas eu consentement mais relation forcée il y a soit délit soit crime ,délit s’il n’ ya qu’un simple détournement de mineur sans viloence ,crime quand il y a viol avec acte de violence physique .Il semble dans ce cas il y a au plus délit .

                                                        La justice ne doit pas excéder la loi du talion,un simple détournement de mineur sans actes de violences ne peut être considéré comme un viol commis avec violence ,d’autant plus que en l’occurence la jeune personne a pardonné à son abuseur si abus il y a et qu’elle n’a pas été si traumatisée que ça par l’acte sexuel lui-même mais plus par la retombée médiatique

                                                        La loi aux USA conscernant la sexualité ressemble fortement à celle des intégristes religieux et non pas à la religion (Voir l’attitude de Jésus face à la femme adultère que les intégristes religieux de l’époque voulaient lapider ) et non conforme à la raison en étant plus dans la passion de la foule haineuse et lyncheuse ,jalouse et envieuse.

                                                        « La législation humaine ne revêt le caractère de loi qu’autant qu’elle se conforme à la juste raison d’où il appert qu’elle tient sa vigueur de la loi éternelle ,mais dans la mesure où elle s’écarte de la raison on la déclare injuste ,elle ne vérifie pas la notion de loi ,elle est plutôt une forme de la violence »(encyclique Pacem in terris)

                                                        La justice helvétique semble plus prompte à renvoyer une personne pour une simple affaire de moeurs sexuelle non criminelle plutôt que de faire connaitre les personnes qui cachent dans leur banques l’argent sale des traffics criminels en relation avec des meurtres de masses par les ventes d’armes illicites ou faits de terrorismes-----------------------faut il s’en étonner de la part des capitalistes .

                                                        Au fait Mikael Jackson a été jugé tout ce qu’il y a de plus légal et il a été innocenté de tous ce qu’on l’a accusé .C’est plutôt la famille accusatrice qui a été jugée pour le coup un peu trop entreprenante pour soutirer de l’argent,comme le font malheureusement trop souvent les familles américaines dont l’argent est la valeur suprême.

                                                        Personnellement je met l’amour comme valeur suprême en équivalence avec le beau .L’amour comme le beau transcendent toutes les autres valeurs et donc même la loi qui n’est qu’un moyen et une valeur relative et non une valeur absolue et une fin en soi et qui est par nature et vocation au service de ces valeurs absolues transcendantes .

                                                        Aussi je soutiens dans ce cas Roman Polansky sans ambiguité .


                                                        • lord_volde lord_volde 28 septembre 2009 19:37

                                                          Cite nous des jeunes de moins de 13 ans champions olympiques (excepté en gymnastique qui est un sport privilégiant la prude jeunesse) ?

                                                          Consentement ou pas, le viol est constitué car la victime mineure était âgée de moins de 15 ans et qu’en droit Français, la règle d’airain dispose que le mineur de moins de 15 ans ne consent pas . Si cette affaire avait été instruite en Frace, la prescription n’aurait pu être soulevée car les actes concernant cette affaire n’ont jamais cessé de se poursuivre et donc ont interrompu la prescription vingtenaire courant à partir de l’âge de la majorité de la victime. Les arguments débiles en faveur du criminel tombent tous à l’eau. C’est ce qu’on appelle un coup d’épée dans l’eau. 


                                                        • ASINUS 28 septembre 2009 20:27

                                                          yep je suis pas intégriste religieux moi ben de ma fille
                                                          tu t en approche et je crois bien que je je me passerais de juge , et le torchon de l unesco je m assied dessus !!!!


                                                        • armand armand 28 septembre 2009 20:35

                                                          Salut Asinus,

                                                          Je pense pareil que vous, mais vous comme moi ne laisserions pas notre fille se rendre chez un « artiste » dans le but de faire des photos.
                                                          Rien que celui qui me le suggérerais prendrait mon poing dans la gueule.
                                                          Or il semble que beaucoup de parents sans scrupules aux USA sont tellement avides de célébrité pour leurs filles qu’ils sont prêts à tout.
                                                          Et après à crier au scandale.
                                                          Pauvre fille, en tout cas.


                                                        • cariboo cariboo 28 septembre 2009 21:23

                                                          vos propos sont ignobles, mais ils sont heureusement peu convaincants tant on sent le degré de stupidité sous-jacent.
                                                          Il n’empêche qu’un texte comme le vôtre et sa conclusion polluent insupportablement ce site habitué à des confrontations certes, mais pas au déballage d’immondices !


                                                        • Daniel Roux Daniel Roux 28 septembre 2009 18:55

                                                          Un homme drogue et viol une fille de 13 ans. L’homme reconnait la relation sexuelle mais nie le viol. La justice le condamne à 20 ans de prison.

                                                          Avant de purger sa peine, l’homme fuit le pays qui l’a condamné. Il est accueilli par un pays qui semble ne pas reconnaitre le viol de mineure de 13 ans sous influence comme un crime. Il y fait carrière dans le cinéma et se fait beaucoup d’amis.

                                                          L’homme est arrêté 30 ans après.

                                                          Une cabale médiatique est aussitôt organisée par ses amis. Ils protestent contre l’arrestation décrite comme scandaleuse d’un homme, reconnu coupable de viol sur mineure de moins de 15 ans.

                                                          Au nom du peuple Français, je l’affirme, ces gens là ne représentent qu’eux mêmes. Conformément aux principes républicains, nous disons, qu’en matière de droit commun, force doit rester à la loi.

                                                          Il y a effectivement scandale.

                                                          Le scandale est dans le spectacle affligeant donné par les manipulateurs médiatiques justiciers auto proclamés qui ne représentent qu’eux mêmes. Il existe en France, une corporation soutenue par des politiciens opportunistes, qui s’estiment au dessus des lois. Ses membres jugent que le viol d’une mineure droguée est licite. Attitude scabreuse et insoutenable, on le suppose, si la victime était leur fille.

                                                          Encore plus incroyable, des ministres en exercice, représentant le gouvernement Français, s’autorisent à intervenir dans le dossier :

                                                          • Soit ils le connaissent, ce qui est probable, ils affirment que le viol d’une mineure droguée est licite. Ils vont prochainement déposé une projet de loi dans ce sens.
                                                          • Soit ils ignorent son contenu et, totalement irresponsables, défendent quoi qu’il en soit et sans état d’âme, une justice de classe pour une corporation particulière. Ces sots arrogants engagent notre pays dans une posture indéfendable anti légaliste.
                                                          • Soit, ils affirment leur solidarité indéfectible envers telle religion. Ils considèrent ses membres comme au-dessus de toutes les lois humaines, jetant aux orties toutes nos valeurs républicaines.

                                                          Dans tous les cas, les parlementaires (représentants du peuple) ont le devoir de sanctionner ce gouvernement en votant une motion de censure et de renvoyer ces hommes indignes de nous, à leurs ignominies.

                                                          • impertinent3 impertinent3 28 septembre 2009 19:47

                                                            Daniel Roux dit : « Il est accueilli par un pays qui semble ne pas reconnaitre le viol de mineure de 13 ans sous influence comme un crime.  »

                                                            Mais ce même pays n’hésite pas à maintenir toute une brochette d’innocents en prison, en les accusant, à tort, de pédophilie. J’aimerais savoir ce que pense de cette histoire les accusés innocents d’Outreau ?

                                                            Il est vrai que depuis La Fontaine on sait que : "Selon que vous serez puissant ou misérable,
                                                            Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir. "
                                                            Les accusés d’Outreau, quoique innocents avaient le tort d’être misérables, Polanski à le privilège d’être puissant.


                                                          • armand armand 28 septembre 2009 19:03

                                                            franc :

                                                            Les USA ont toujours été en pleine contradiction sur ce sujet.
                                                            D’un côté, bien avant la France, on a vanté la femme-enfant style Baby Doll ou Lolita, on a érigé au sommet du sex-appeal l’âge de « Swee Sixteen » chez les jeunes filles ; bien avant le reste du monde on a largué dans le monde des prédateurs du spectacle des quasi-enfants...
                                                            Et en même temps on donnait des coups de massue en justice à tous les contrevenants.
                                                            Tous les jeunes hommes (et moins jeunes) Américains d’une certaine époque craignaient de tomber sous le coup du « Mann Act » (le nom faisait sourire) qui réprimait comme crime fédéral le fait de passer la frontière d’un Etat en compagnie d’une mineure. De plus, difficile de connaître l’âge exact de nombreuses jeunes filles - la carte d’identité n’existant pas.
                                                            La législation était variable selon les états - la ville de Bristol, partagée entre Virginie et Tennessee, était la Mecque des bébé-couples - du côté virginien on pouvait se marier à seize ans sans l’autorisation des parents.
                                                            Alors quand on ajoute à ça la frénésie des années Woodstock, pas surprenant toutes ces dérives. Remarquez, il n’y a pas si longtemps encore, on publiait en France les oeuvres d’un grand amateur de (très) jeunes filles et jeunes gens pendant que les photos ’artistiques’ d’un certain David Hamilton ornaient les garçonnières.. Et Balthus est toujours à l’honneur dans les musées.


                                                            • CAMBRONNE CAMBRONNE 28 septembre 2009 19:08

                                                              SALUT

                                                              A ceux qui s’étonnent que l’on « traque » un homme de 75 ans 30 ans après les faits je me demande ce qu’ils disaient de Papon .

                                                              vive la république quand même .


                                                              • armand armand 28 septembre 2009 19:25

                                                                Alors que deux balles dans la peau suffisaient...


                                                              • Diva Diva 28 septembre 2009 19:09

                                                                Les USA doivent mettre en prison ce pédophile confirmé.
                                                                La prescription n’a pas lieu d’être et je pense même que le principe de prescription a été mis au point par un truand.

                                                                Costa Gavras est plus que lamentable lorsqu’il ose prétendre que cette gamine de 13 ans en faisait 25 ! Qui peut cautionner un argument pareil ?

                                                                Ces hommes sans moral qui prennent fait et cause pour ce monstre ne valent pas mieux que lui !


                                                                • franck2010 28 septembre 2009 19:16

                                                                  Votre puritanisme confine à la folie douce.


                                                                • lord_volde lord_volde 28 septembre 2009 19:22

                                                                  Je pense qu’il n’y a rien d’anodin dans ces voix qui s’offusquent ensemble de l’arrestation d’un criminel pédophile qui a fui ses juges pour se refaire une célébrité dans le cinéma où les jeunes femmes cupides sont nombreuses et plus faciles à manipuler.

                                                                  On peut craindre désormais que ces gens virtuellement indignés issus de la même clique nauséabonde et partagant les mêmes valeurs et les mêmes codes ont eux aussi nuitament consommé une marchandise équivalente afin d’assouvir le phantasme phallique coroborant la bestialité instinctive de leurs penchants réptiliens. 
                                                                   


                                                                • Surveyor SURVEYOR 28 septembre 2009 19:12

                                                                  Mais enfin de quoi se mêle le président, il n’a rien d’autre à faire, du coup parce qu’un people a des problèmes avec la justice de son pays on s’en mêle, un pékin de base avec ce genre de délit est cloué au piloris, scandaleux de prêter plus d’intérêt sous prétexte d’être fortuné, ça en dit long sur les valeurs défendues, le bling bling qui revient au galop, tu ne trompe personne cher p.......t, tout le reste, des pôves cons... 
                                                                  Laissons faire la justice,enfin elle n’avait que 13 ans, ce là mérite quelque explication, non quant aux circonstance de cet acte........
                                                                  Et après ça veut contrôler Internet sous prétexte de réseaux pédophiles et quant un fait avérer arrive on veut gripper l’action, la jet set serait elle intouchable, aux yeux de sarko oui.....


                                                                  • Philou017 Philou017 28 septembre 2009 19:19

                                                                    Les élites du dessus du panier se serrent les coudes pour clamer à l’injustice.

                                                                    Nul doute que s’il ne s’agissait pas de Polanski, mais de Alain Dupond, ca aurait pas fait trois lignes dans un journal.

                                                                    Un bel exemple de la façon dont la nomenklatura Occidentale voit la justice : c’est surtout un truc bon pour le peuple. Eux, ils s’estiment au-dessus des lois.

                                                                    Sauf quand il s’agit d’envoyer un rival genre Villepin dans un placard.

                                                                    « Les lois ne font plus les hommes.Mais quelques hommes font la loi. ». disait Balavoine.


                                                                    • armand armand 28 septembre 2009 19:58

                                                                      Remarquez, c’est curieux mais personne n’a encore tracé de parallèle avec l’affaire Battisti - j’en parle juste pour lancer la balle.
                                                                      Pourtant, bien des ressemblances.
                                                                      Sauf que, oh merde, c’est bête pour certains ici, il n’y a pas de Juif là-dedans.


                                                                    • Maximus 28 septembre 2009 20:13

                                                                      Philou, dans bien des pays, on ne pourrait le poursuivre vu que la victime a demandé l’arrêt des poursuites judiciaires. En plus, bien des états pratiquent la prescription (si l’affaire était franco-française du début à la fin, ça serait le cas). Un quidam assassin comme Emile Louis aurait pu s’en tirer de la sorte.


                                                                      Après, c’est sûr qu’avoir des amis bien placés est une aide des plus précieuses, il n’y a qu’à voir Battisti. Hélas il n’y aura pas ses amis français pour lui accorder la grâce.

                                                                      De toute manière, n’oublions pas que l’enquête semble avoir été partiale et que je ne sais pas personnellement si c’est du détournement de mineure ou un viol, ce qui n’a pas du tout la même gravité.

                                                                    • lord_volde lord_volde 28 septembre 2009 21:01

                                                                      @ Maximus.
                                                                      Paroles de sot que celle de Maximus l’empaffé qui a déjà été banni a deux reprises.
                                                                      Il faut distinguer les systèmes judiciaires repressifs. En France comme dans bien d’autres pays, le système inquisitoire divise la notion d’accusation en deux parties, Il y a l’action publique et l’action civile. Peu importe la plainte du plaignant, l’essentiel résidant dans la connaissance des faits ou de la dénonciation et le procureur est toujours libre d’engager des poursuite sans l’accord de la victime supposée en matière criminelle.
                                                                      En matière délictuelle c’est la même chose à trois exceptions près.

                                                                      Tu te prends pour qui pour juger de la qualité de mon style inégalable ! Je suis le pourfendeur des causes injustes et l’ennemi mortel des tyrans. Cause toujours sans savoir, ton avis ne m’intéresse pas ou si peu. 


                                                                    • lord_volde lord_volde 28 septembre 2009 21:03

                                                                      rectificatif : paroles de sot que celles de Maximus le vaurien ! 


                                                                    • franck2010 28 septembre 2009 21:14

                                                                       lord_volde , vous vous réfugiez dans le formalisme juridique là... Dans les faits la justice est une pute qui couche avec les puissants.

                                                                      Le système US n’a pas a déborder en Europe via des traités internationaux baffoués à l’envie par ces salauds d’américains...

                                                                      Ici, la Suisse, paradis des pourris de la terre veut mettre les US de leur côté avec une affaire retentissante et qui lui voudrait peut-être une accalmie quand le Maître du monde fait semblant de lui demander des comptes (bancaires en l’occurence)...


                                                                    • 3°oeil 28 septembre 2009 20:11

                                                                      t’es un malade, c’est antisémite ça ?


                                                                      • Maximus 28 septembre 2009 20:20

                                                                        Continuez, Armand, à nous éclairer à chacune de vos interventions J’imagine que les insultes de ce tas de minables ne vous font pas grand chose et que vous avez le cuir tanné, mais je voulais juste vous dire que des gens apprécient vos commentaires et vos débuts d’auteur.


                                                                        Ils se raccrochent à tous les évènements possibles, et quand un Juif y est mêlé, rien d’autre n’existe plus pour eux. On croirait l’exploitation de l’Affaire Stavisky.

                                                                        Amicalement



                                                                      • armand armand 28 septembre 2009 20:25

                                                                        Maximus,

                                                                        Merci des encouragements - c’est vrai que certains ici versent tellement dans la caricature qu’on penserait au second degré !
                                                                        bien cordialement,


                                                                      • ASINUS 28 septembre 2009 20:31

                                                                        ben je suis en total desacord sur ce point avec armand , cela fait de moi un malade antisioniste vous deconnez ? plus encore que l arrestation ce qui me sidere c est la montée au créneau de nos épinences au motif qu il est du cercle.


                                                                      • Maximus 28 septembre 2009 20:34

                                                                        Au plaisir, Armand.


                                                                        @ lord_volde

                                                                        Je crois qu’il faut arrêter les essais stylistiques, parce que c’est la débandade de la littérature. C’est lourd, ampoulé, besogneux. « Remugle évanescent », ça ne veut rien dire, un remugle serait plus associé à quelque chose de lourd, de prégnant.

                                                                        Aussi styliste que Morice est journaliste.

                                                                      • Hermione Hermione 28 septembre 2009 20:35

                                                                        Dire que Polanski est un pédophile, c’est être antisémite ??? on nage en plein délire paranoïde..
                                                                        Dans le cas présent, c’est une constatation, un fait. Bordel ! faut il que vous n’ayez pas d’arguments à contrer pour arriver à ce genre de réponse peu intelligente.


                                                                      • armand armand 28 septembre 2009 20:38

                                                                        Asinus,

                                                                        Voir plus haut - on est en fait d’accord. Seulement certaines fientes ici n’en ont rien à f...tre de l’affaire mais veulement encore une fois faire de l’antisémitisme à bon compte.
                                                                        Si le violeur de jeunes filles était le mollah Omar ou Tariq Ramadan , c’est sûr qu’ils lui trouveraient des excuses.


                                                                      • Maximus 28 septembre 2009 20:39

                                                                        Asinus,


                                                                        Le monde d’aujourd’hui est oligarchique, les gens du dessus ont un sentiment d’appartenance commune et se serrent les coudes, car ils se pensent au dessus de tout. 

                                                                        Vous êtes largement capables de le savoir par vous même depuis un bon moment.

                                                                      • abdelkader17 28 septembre 2009 22:07

                                                                        @Armand
                                                                        Tarik ramadan à trop de classe pour le viol c’est plutôt la spécialité des bandits sionistes les sordides affaires de moeurs ,je pense qu’avec son bagage intellectuel il pourrait en faire succomber plus d’une.


                                                                      • Hermione Hermione 28 septembre 2009 20:31

                                                                        Je ne m’y connais pas en droit, mais une seule chose résiste à tout ce tapage : Polanski a commis un crime grave en abusant une mineure. Cela s’appelle de la pédophilie ou alors il faut que je m’achète un dico. Si on ajoute que nos chers dirigeants (propos ironiques !) nous assènent régulièrement le principe qu’un pédophile est un homme dangereux sujet à récidive, on nage dans un truc glauque où la morale (la vraie pas les leçons de morale à 2 euros) n’a plus sa place. Parce que ce monsieur est une personnalité (certes talentueuse), il serait au dessus des lois alors que le quidam atteint de la même maladie aurait droit au traitement féroce de la justice ? c’est du grand n’importe quoi ! A mes yeux, défendre ce genre de bonhomme ragoutant, c’est être soi-même aussi ragoutant.
                                                                        Alors évidemment, on va dire : oui mais ça fait 30 ans... et alors ??? faire boire une gamine, lui donner des substances pour la désinhiber et ensuite abuser d’elle sexuellement, je suis désolée mais pour moi, la prescription ne doit pas exister. Il y a eu un acte grave et Polanski n’a pas payé pour cet acte. Surtout que, fait quand même assez remarquable sur la notion de justice de nos dirigeants, certains crimes ne connaissent pas la prescription. On se permet de juger Papon ou Touvier (qui sont de belles ordures, je ne vais pas le nier !) mais par contre un mec qui tripote des gamines, oh non ! on l’encense, on le défend. Déplorable !

                                                                        Alors bien sûr, on va entendre les laïus comme quoi cet homme a souffert avec le crime ignoble de sa femme... mais cela le met il au dessus des autres ? le fait d’avoir souffert permet il à tout à chacun de faire tout et n’importe quoi ? cela serait beaucoup trop facile.

                                                                        Les donneurs de leçon feraient bien mieux de balayer devant leur porte.... Pour ma part, il ne s’agit pas de vengeance, mais de justice, et quand je dis justice, j’entends la même pour tous.


                                                                        • franck2010 28 septembre 2009 21:23

                                                                          ...être mineure n’est pas toujours une excuse. J’en connais de belles petites salopes qui ont fait envoyer des innocents en prison.

                                                                          ...D’ailleurs quelquepart dans l’espèce humaine existe-il des innocent ?

                                                                          Vous n’avez jamais vu une bande de gamins s’acharner sur un chat ?

                                                                          En fait, je ne comprends pas que l’on soit pédophile...c’est d’un manque de goût !!

                                                                          Et ces histoires que nous raconte de vieilles écrivaines...leurs premiers rapports avec leur oncle et comment c’était une découverte !

                                                                          J’invente rien nom de dieu : lisez !

                                                                          A partir de quand devient-on une salope ?


                                                                        • lord_volde lord_volde 28 septembre 2009 20:34

                                                                          Armand a trouvé un petit ami, ou devrais-je dire une fiancée ! Il va pouvoir batailler en champ clos après avoir bataillé ferme dans le champ de mars. Maximus lui prête main forte et ce pauvre Armand débilitant et taillé comme un freluquet la lui prend hardiment en se la fourrant dans l’oeil.


                                                                          • armand armand 28 septembre 2009 20:43

                                                                            Va te coucher, gamin.
                                                                            Ou fais -toi une bonne branlette en rêvant du gentil Harry.
                                                                            Mais arrête d’insulter les grandes personnes ou va va effectivement te couper la chique.


                                                                          • Maximus 28 septembre 2009 20:48

                                                                            Va pondre sur les forums de supporters de foot, tu seras dans ton élément et avec des gens de ton niveau et de ton état d’esprit. 


                                                                            Si tes vannes étaient drôles, je pourrais me sentir atteint, mais c’est franchement trop nul.

                                                                          • Surveyor SURVEYOR 28 septembre 2009 20:39

                                                                            C’est pas notre président qui se voulait intransigeant sur les crimes à caractère sexuelle ou psychiatrique, rappelez vous l’affaire des infirmières assassinées par un détraqué... Et sa position....... Tous des récidivistes......
                                                                            Apparemment la jet set elle l’est, récupérable....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Babar

Babar
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès