• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Alison

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 06/02/2015
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 219 2
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • Alison 10 septembre 2012 18:11

    Aldous de nos jours chaque peuple imagine « l`ennemi » sur son territoire ou en Europe voir la Troika mais personne ne voit l`avenir dans ces conditions. Bien sur l`information est dirigée en ce sens, focalisation sur le racisme, sur la politique people voir grotesque mais un jour viendra ou l`on prendra réellement de ce que l`on a pas vu venir.

    Singapour est aujourd’hui un pivot central de l`économie maritime, regardez ceci Singapour 2014 vous verrez si l`on parle de crise économique et surtout qui sont les exposants, les clients etc...

    http://www.apmaritime.com/

    Pour la petit histoire...

    Les armateurs qui sont à la tête de la première flotte marchande mondiale sont « protégés » depuis les années 1960 par la constitution grecque qui a prévu pour eux un régime unique d’imposition. C’est une taxe forfaitaire assise sur le tonnage (capacité) de leurs navires quand ils battent pavillon grec, c’est-à-dire quand ils sont immatriculés en Grèce.

    Cette taxe a remplacé tout le reste, en particulier l’imposition sur les revenus et les bénéfices. Mais ce pavillon grec ne représente aujourd’hui que 25 % de la flotte grecque (capacité). Les autres navires, qui battent pavillon maltais, chypriote ou libérien pour les plus courants, sont soumis à la réglementation de ces États, plus avantageuse et moins contraignante pour les armateurs. Ce système de « taxe forfaitaire au tonnage » existe avec des modalités différentes, dans de nombreux pays, à commencer par la France et la Grande-Bretagne.

    Londres, toujours une place forte des armateurs grecs

    « C’est la Grèce qui a introduit ce système de taxe au tonnage dans les années 1960 en lieu et place du système fiscal qui existait auparavant », relève le Lloyd’s List, la Bible de l’information maritime dans le monde entier. Il rappelle un point d’histoire qui éclaire la situation d’aujourd’hui. « Au XIXe siècle, les armateurs grecs à la voile en pleine expansion dans le bassin Méditerranéen et en mer noire, avaient élu domicile à Londres, la capitale mondiale du shipping ».

    Ils s’y trouvaient très bien car c’est à Londres qu’était concentrée toute l’expertise maritime mondiale et tous les services qui gravitent autour du shipping. Par la suite, quand ils sont partis à l’assaut de l’Atlantique, c’est encore à Londres qu’ils ont pu acheter leurs premiers bateaux à vapeur.

    « C’est pour faire rentrer en Grèce tous les armateurs qui s’épanouissaient à Londres ou à New York que le gouvernement a eu l’idée d’une simple taxe au tonnage remplaçant tout ce qui existait auparavant ». Cette mesure incitative a eu son effet, même si une partie de la profession continue aujourd’hui d’avoir pignon sur rue à Londres, à New York et… à Genève, cette dernière étant l’une des grandes places européennes de négoce de matières premières.

    Partout, les armateurs grecs forment des communautés très soudées. D’après le Lloyd’s List, une centaine de compagnies maritimes grecques —baptisées les « London Greeks »— seraient aujourd’hui installées à Londres, employant quelques 1.500 salariés.

    Mais alors, se demande le béotien, en quoi un armateur qui n’exerce pas d’activité en Grèce et qui n’a pas de navire battant pavillon grec est-il « grec » finalement ? « La question renvoie à des enjeux d’ordre ethniques ou patriotiques », plaisante un spécialiste des questions maritimes. « Un certain nombre d’armateurs grecs n’ont qu’un passeport grec et un petit bureau en Grèce ».

    Aristote Onassis, l’inventeur du pavillon « de complaisance »

    La profession a multipliée les déclarations indiquant qu’en cas de changement de régime fiscal, elle serait prête à déménager vers des destinations proches et plus « accueillantes », comme Monaco.

    « Si travailler en Grèce n’est plus intéressant pour nous, nous prenons nos bateaux et nous partons », ont déclaré de nombreux armateurs ces derniers mois, en faisant valoir que leur activité était par nature internationale. « C’est vrai pour le transport maritime en général, mais c’est encore plus vrai pour les Grecs ». La Grèce n’est pas un pays exportateur et les marchandises destinées à la Grèce représentent moins de 1 % de l’ensemble transporté par les armateurs grecs.

    Rien de plus facile que de changer le régime fiscal d’un navire. Cela se fait en une journée à peu près partout dans le monde. Pour la petite histoire, le premier armateur à avoir expérimenté un pavillon dit de « complaisance » est un certain Aristote Onassis, le plus célèbre des armateurs grecs du XXe siècle. Né à Smyrne, dans l’Empire ottoman, chassé d’Anatolie, refugié à Athènes puis à Buenos-Aires, le jeune armateur qui s’était d’abord lancé dans le commerce du tabac, décide dans les années 30 de faire immatriculer ses navires au Panama pour échapper à l’administration argentine.

    Il investira ensuite l’argent économisé dans l’achat de six vieux cargos dont il confiera l’exploitation à des marins grecs, et commencera à faire du fret maritime entre les deux parties de l’Amérique. Pressentant l’enjeu du pétrole, il fera alors construire le plus grand tanker du monde, l’Ariston.

    Le shipping plus que le tourisme

    Hostile à une modification de son statut fiscal, la profession multiplie les actions de solidarité, comme les donations. Cela passe notamment par l’Union des armateurs grecs qui gère un fonds de solidarité alimenté par les compagnies maritimes et leurs collaborateurs du monde entier. « La communauté des armateurs se prépare à intervenir de façon très concrète pour aider les secteurs de notre société qui sont les plus éprouvés par la crise », explique Theodore Venjamis, le président de l’Union des armateurs grecs. « Nous l’avons déjà fait plusieurs fois par le passé ; nous sommes désintéressés ; nous sommes d’abord humains et patriotes ».

    Aujourd’hui, la crise du financement avec la crise bancaire européenne entrave le développement des compagnies maritimes, mais « de nouveaux financeurs de Chine, Corée, Japon, Australie et Singapour », pointent leur nez, note Ted Petropoulos, responsable de Petrofin Research à Athènes. Pourquoi cet intérêt de l’Asie du sud-est pour la flotte grecque ? Parce que les chantiers navals d’Asie du Sud-est ont faim !

    Comme l’expliquent les courtiers maritimes du cabinet Barry Rogliano Salles (BRS), la Chine reste de loin le premier constructeur naval mondial, mais près d’un chantier naval chinois sur deux n’a pas engrangé de commandes en 2011. « On a d’un côté des chantiers navals qui n’ont plus de commandes et de l’autre, des armateurs qui ont du mal à emprunter », constate Ted Petropoulos. « Le shipping grec est toujours sorti renforcé des crises du secteur, analyse-t-il. Les armateurs grecs résistent. Ils ont toujours un cash flow positif. Ils ont une mentalité de survivants. Ils se préparent pour une reprise, qui interviendra peut-être en 2013, peut-être plus tard ».

    Le shipping semble en effet être le seul grand secteur de l’économie grecque qui soit encore debout. Avec un bémol. Cela vaut pour le transport de marchandises (vracs, pétrole, conteneur) mais pas pour le transport de passagers, plusieurs compagnies de ferries se trouvant au bord de la faillite.

    La première flotte du monde —les armateurs grecs détiennent ou contrôlent 16 % du tonnage mondial— fait le gros dos mais tient le coup. « Le secteur n’a pratiquement pas connu de faillites », note Ted Petropoulos.

    Le secteur du transport maritime de marchandises représente plus de 6 %du PIB grec et fait travailler entre 150.000 et 200.000 personnes. Il a rapporté à la Grèce 145 milliards d’euros en dix ans et a dépassé en 2004 le secteur du tourisme en termes de recettes annuelles pour le pays.

    C’est pourtant une flotte dominée par les petites entreprises familiales, une majorité d’armateurs détenant entre un et quatre navires, essentiellement dans le transport de vracs. Petrofin Research a recensé 762 compagnies maritimes grecques, dont 70 seulement exploitent plus de 15 navires.

    Dilemme : taxer ou protéger ?

    Le dilemme posé aux futurs gouvernants grecs pourrait être celui-ci : faut-il taxer davantage la seule filière qui marche dans le pays avec le risque de la démanteler, ou bien continuer à lui offrir des conditions d’hospitalité dérogatoires par rapport à d’autres secteurs de l’économie ?

    En attendant, le scénario de « Grexit » (scénario de sortie de la Grèce de la zone Euro) préoccupe le monde du shipping, même si le commerce maritime mondial se fait en dollars. Les discussions autour de ce « Grexit » commencent cependant à agacer la communauté maritime. « C’est un sujet important, mais à l’heure où nous parlons, tout a été dit là-dessus, soupire Ted Petropoulos. On a ici le sentiment que certains se délectent à en parler à longueur de journée ».

    Symbole d’une résistance du shipping grec à la crise, Posidonia, le plus grand salon maritime du monde s’est déroulé à Athènes comme prévu entre le 8 et le 12 juin. « 1.800 exposants de 87 pays différents sont venus à Posidonia du fait de notre leadership dans le shipping ; nous avons reçu 18.000 visiteurs, soir 10 % de visiteurs de plus que l’édition précédente de 2010 », s’est enthousiasmé Theodore Venjamis, le président de l’Union des armateurs grecs, devant les journalistes de la presse spécialisée. « Savez-vous ce que disent mes amis de l’île de Chios ? La mer peut être malade mais elle ne meurt jamais ». La métaphore s’applique bien sûr au monde du shipping.



  • Alison 10 septembre 2012 15:44

    Bonjour,

    Mr Koutouzis vous oubliez que la répression contre la fraude fiscale est bien en place, tous les jours les fraudeurs et pas les moindres sont présentés devant la justice et beaucoup d`entre eux se retrouvent en prison sans compter que la saisie de biens est actuellement en hausse permanente.
    Il est évident que cette forme d`application « a devenir des contribuables normaux... » ne peut se faire du jour au lendemain dans un pays ou la corruption est tradition, les chiffres publiés récemment sur les contrôles de cet été le démontrent quoi de plus normal vu la situation.

    Vous semblez penser éternellement dans vos articles qu`il y a une obsession de la Troika a vouloir faire plier la Grèce pour l`appauvrir, j`ai une vision différente de la votre, je pense que ce pays est en phase de transformation pour devenir une plateforme importante dans les Balkans, Moyen Orient etc... Par contre cela ne peut pas se faire dans l`état actuel.
    Il est certains que le secteur public sera cédé au privé, la Grèce n`est pas seule concernée il faut arrêter de rêver nous ne sommes plus dans les années de la conquête sociale bien au contraire il suffit de voir en France pays ou le social fut un exemple pour le monde entier n`est plus guère défendu.

    Je voulais aussi réagir par rapport a ce que dit Aldous sur le marché des transports maritimes internationaux se faisant à la City de Londres où sont domiciliées toutes les compagnies maritimes « grecques.
    Désolée Aldous mais ce n`est plus le cas depuis longtemps, tout se centralise a Singapour et ce que vous oubliez de préciser c`est l`empire Cosco !
    Pour information sur la situation je vous met si joint un mail d`un ami grec qui se trouve actuellement a Dubaï pour le Shipping maritime qui se pratique actuellement et surtout la manière dont les chinois s`emparent non seulement du futur jardin africain et des ressources, matières premières etc...
    Il était cinq jour au Nigeria pour sa compagnie qui je le précise est indienne et non plus grecque comme dans le passée car beaucoup se font absorber.

    day 3

     » j ai rencontré le baron chinois COSCO tu connais ?? les chinois ont tout colonisés en Afrique aussi ils detiennent les lignes maritimes conteneurs et vrac depuis la chine sur l Afrique, ils ont les agences, les camions et les matières premières.. c est l État chinois derrière qui deal le tout avec l État africain etc je t ai déjà raconté bref tu parles a une tapée de boites qui sont toutes plus ou moins de la même famille.. le gars vient de Hong kong, on mange chinois : 300 $ pour 7 au Nigeria car c est l un des pays les plus chers au monde bien que le salaire gras de la bonne soit de 50 $ par mois.. On s est fait voler 6 camions ou plutôt juste la cargaison bref une histoire de chinois qui ne veut pas payer avec Mr Diop a ses cotée qui fait 120 kg.

    La journée au port sympa le quotidien, je suis monté sur des vraquiers, j ai fumé des clopes (et oui il est grec) aux milieux des granulés de soja super toxique, ah les pauvres mecs les nigérians … et c est comme tu devines les biftons a tous les niveaux n` y a rien qui tourne tout seul aussi les ports africains sont les plus chers au mondes et ça part d en bas c est quasi intégré ds le quotidien aussi tous sont black listes et t as toujours un mec pour te faire chanter……………………….

    C`est le chaos c`est a la limite de la civilisation, c est la nature qui a repris le dessus, les flics arrêtent les caisses pour les piller, les mecs tirent dans la rue, tout part en ruine depuis que les anglais ont quittés le pays, c est un peu le compte a rebours avant l extinction finale. .. faut être pourri pour vivre au Nigeria ou accepter tout simplement que le racisme, l injustice, la violence et l esclavage soit les vecteurs de ton bien être… tout absolument tout le pognon se barre d ici dans tous les cas, tôt ou tard..« 

    Voila le témoignage non pas d`un média mais d`une personne sur place qui n`a aucun engagement politique ni idéologique mais qui voit la réalité.

    J`espère que ce petit récit en apprendra a certains qui pensent qu`ils sont les seuls a être face aux difficultés de notre époque.

    J`aimerai aussi attirer votre attention sur ce qui se passe actuellement avec le parti neo-nazi Aube dorée en Grèce. Beaucoup de personne on vu ce parti comme un moyen de contester les politiques successives qu`a connu la Grèce. Ce parti devient la troisième force du pays actuellement avec des coups mediatiques comme celui ci :

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=dhJntEn4ddA

    Afin que vous compreniez mieux car il est difficile de se rendre compte de la réalité, je vous met ci contre suite a un échange avec Alex internaute grec d`un autre forum ou nous échangeons nos visions. Alex est grec, il possède quatre échoppes dans Athenes et vit pleinement la crise :

     »Alison je suis de ton avis

    L aube dorée et son chiffre dans les sondages est une manipulation

    Je m explique,

    e gouvernement grec utilise la peur ,non seulement en interne mais aussi dans sa politique étrangère.

    Actuellement ce gouvernement dit d union national laisse cette milice armée qu est l aube dorée libre de faire ce qu elle veut

    Pourquoi ????

    C est une arme politique que ce gouvernement actuel utilise pour dire aux européens regardez ce qui se passe actuellement ,si nous continuons avec votre recette d austérité troikane , le pays va sombrer dans le chaos.

    L aube dorée deviendra le deuxième parti voir le premier parti, un chantage a l extremisme que fait actuellement le gouvernement Samaras a ses partenaires européens, cette politique est a double tranchant.

    Cette milice fasciste ose faire des coup de poing très très médiatisés sans être inquiété,ce qui a la fin donnera au citoyen lambda l`impression que lui aussi peu faire ce genre de coup de poing sans être inquiété,ce qui amènera une violence permanente dans certains quartier d Athènes ou dans d autre ville.
    Si ce chèque en blanc continue les supputation du chiffre des sondages deviendra reelle dans l électorat grec

    Il est très facile d arrêter cette mascarade qu est l aube dorée, interdire ce parti et juger ces membres tout simplement mais actuellement le gouvernement ne le fait pas car il utilise ce phenomene aube doree pour des raison de tactique tant a l interieur qu a l extérieur.
    Actuellement tout va très vite et de plus réduire les salaires des forces armées et policières va peut être provoquer si il y a une révolte populaire soudaine et généralisée dans toute la Grèce, car qui prendra le risque de se faire tuer si de plus il le fait pour un salaire de misère

    Tout les ingrédients d un chaos probable et si il y a lieu, les milices fascistes de l aube dorée si elles ne sont pas démantelés n auront pas seulement ce qui restera des force de l ordre devant eux mais aussi les milices du Pame du KKE et les obscures terroristes anarchiste du Syriza. Un bordel incommensurables qui amenera a un couvre feu probable instaurée par l armée.

    On aura peut être même d un coup d État soit disant démocratique ou certains politicien soutenu par l armée prendront le pouvoir.
    Tout ça c est a prendre au conditionnel,mais dans l état actuel des choses , un petit rien une étincelle peu foutre le bordel.
    Alison,c est la première fois que je peux vraiment te dire qu une grande partie des grecs sont vraiment a bout et n arrive plus même a dormir a cause du stress qu il n arrive pas a combler les deux bouts.
    Je croyais jusqu a maintenant que la situation était réversible mais j en doute vraiment aujourd hui.

    Je crois que la Grèce va tomber dans une spirale irréversible d une telle déchéance dans tout les domaines qu on ne pourra pas l arrêter sans effusions de sang

    Vision pessimiste ?

    Ce n est pas la mienne mais celle de centaines de mes compatriotes qui eux n arrive plus a s en sortir depuis des mois,certains depuis plusieurs années et qui on la haine et la rage a fleur de peau et ils sont très très nombreux.
    J essaye de garder mon tempérament optimiste et ma joie de vivre mais je sais que ma Grèce n est plus la même Alison mais je ferais tout pour que ma famille ne le sente pas

    Ta leme

    Voila j`espère que ce témoignage fera prendre conscience que la Grèce n`est pas la France, les méthodes appliquées pour asservir le peuple est violente et que tous les moyens sont employés. La France descendra aussi d`un ou plusieurs crans comme beaucoup de pays, Hollande a été mis en place pour cela tout comme Papandreou ici, je m`étonne que personne n`est relevé cette information.... Gorgea Papandreou réélu président de l`internationale socialiste !

    Alison.



  • Alison 1er septembre 2012 16:58

    Bonjour millesime,

    totalement d`accord avec vous, la Grèce regorge de ressources et c`est pour une de ces raisons qu`on l`a fait entrée dans l`Europe, les autres sont d`ordres géographiques et stratégiques.

    Bon week end
     



  • Alison 1er septembre 2012 16:50

    Bonjour Yohan,

    votre remarque est juste les grecs s`adaptent car la période dite fast a été de très courte durée (1974 fin des colonels). Ce sont des gens avec beaucoup d`humilité, accueillant, enjoué même encore aujourd’hui malgré tout ce qui se dit, je vous assure que je préfère vivre dans cette Grèce de 2012 même si elle a changée, que dans une France contemporaine ou le rapport humain (Le réel pas le virtuel...) est passé a la trappe.

    Bon week end  



  • Alison 1er septembre 2012 01:53

    Bonjour Caroline,

    je voudrai réagir sur une réflexion de aldous et je vous répondrai ensuite.

    Aldous@ Vous dites : « Partout des tags politiques. Mon préféré (lu a Néo Psychiko un faubourg chic d’Athènes) »


    ’’Hier avec des TANKS
    Aujourd’hui avec des BANKS’’

    Alors pour ceux qui n`habitent pas Athenes ce quartier de Néo Psychiko, Psychiko tout comme Filothei et pourquoi pas Kifisia sont les quartiers les plus cossus ou vivent ambassadeur, banquier, riche amateur, politique etc... Bref pour la plupart responsable du désastre du pays mais qui ont « satisfait » des milliers de grecs pendant des décennies car la culture de la corruption fait partie de l`histoire grec.
    Désormais les luxueuses villas de centaines de mètre carre sont désertées car la plupart on fuit vers la Suisse, Londres ou les US, c`est peut être la qu`il fallait manifester plutôt que détériorer le centre d`Athènes, les commerçants qui ont fuient perdant le bénéfice d`une vie devant des affrontements parfois sanglants, Par contre bizarrement on pense et on pensait déjà remodeler Athènes :
    http://www.rethinkathens.org/
    Curieux non ? Je ne vous parle des centres comme Mc AthurGlen http://www.mcarthurglenathens.gr/en qui eux sont déjà ouvert.

    Dites moi Aldous vous ne fréquentez pas les quartiers ni les iles les plus populaire dites moi ?

    Bref tout ceci est orchestré de main de maitre y compris par les riches grecs comme le groupe Marinopoulos qui fait plus la pluie et le beau temps que la Troika.

    A ce propos sachez que Geniki la banque filiale de Société générale a été vendue cette semaine a la piraeus bank, curieux pour des banques tout comme EFG Eurobank Ergasias (EUROB.AT) et Alpha Bank (ALPHA.AT) qui se sont retrouvées techniquement insolvables à l’issue de la restructuration de 200 milliards d’euros d’obligations de l’État grec détenues par le secteur privé. Le fonds grec d’aide au secteur bancaire a injecté en mai 2012 environ 18 milliards d’euros dans les quatre établissements.
    La vente de Emporiki Bank of Greece la filiale grecque du groupe Crédit Agricole va se faire prochainement dans les mêmes conditions, tout ceci n`est que mascarade ou les peuples ne comprennent plus rien.

    Caroline la Grèce n`est pas morte ! Elle va être remodeler comme vous pourrez le constater, ce n`est pas une zone test comme on l`entend souvent dire. Sa place géostratégique et géopolitique fait qu`elle ne sortira jamais de l`Europe mais il faut qu`elle coute moins chère a cette dernière, pour cela on créée une crise, une crise différente des autres crises en Europe car elles ne sont pas tous les mêmes malgré que les médias caricature en crise européenne.
    Une fois la population partit chercher fortune ailleurs (Pas très solidaire d`ailleurs) on restreindra un peu plus les restants en leur pillant leur patrimoine mais rassurez vous les charognards ont déjà envahis le pays y compris les nouveaux riches russes qui achètent et se comportent de manière peu élégante avec les grecs. Saoulerie , bagarre etc... Presque du quotidien surtout en Crète mais ils ont de l`argent, les français aussi investissent.

    http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20120820trib000715202/la-crise-grecque-une-aubaine-pour-les-etrangers-a-la-recherche-d-immobilier-bon-marche.html

    Qui investirait dans un pays qui serait amené a être le tiers monde de l`Europe ?

    Allez rassurez vous la Grèce continuera l`aventure européenne même si vous allez être encore bombardez d`un suspens insoutenable a coup de ragot«  Sortira de l`euro ou pas, la Grèce hors de la zone euro etc... » Vous verrez notamment en octobre que le pays sera encore dans la zone euro sponsorisé par cette dernière.

    "Exarcheia survolté, Plaka dévasté et Omonia transformé en ghetto de pauvreté ; les îles (jadis paradisiaques) boudées par les touristes, les potagers salvateurs qui fleurissent et les poulaillers comme ultime recours à la disette.« 

    Caroline ou avez vous vue Plaka dévasté ? Ommonia a été vide des ghetto, 6.000 personnes évacuées il y a 2 semaines, Exarcheia survoltée ? Il y a longtemps.... On en raconte des ces choses tout comme j`ai pu lire ici même que les grecs »bouffaient " les chiens errants.

    Je suis ici depuis des années et je dois dire que les médias savent manipuler l`info mais que des intervenants jouent le jeu ça me depasse !

    Athènes, bien sur que ça a changée mais ne noircissez pas trop quand même entre cette Grèce qui fut si inconsciente auparavant mais qui s`adapte la preuve :
    http://www.youtube.com/watch?v=6hfS2VhRzqQ&feature=player_embedded

    Les Grecs s`organisent devant la situation, communauté, entre aide, collecte de fourniture scolaire etc... Ils se débrouillent et bien mieux que le ferait les français qui observent derrière leur pc ou leur tv les images qu`on leur sonne afin de les préparer a une petite descente. Des gens sous des cartons dans la rue ? Allez a Paris capitale de la France pays des droits de l`homme avez vous vu ? Et combien sont ils. Dans toutes les capitales s`est pareil mais en Grèce il y a le soleil et je peux vous assurez que le phénomène est beaucoup moins effarant qu`ailleurs.
    Ce qui est plus grave c`est la sante notamment l`augmentation de 1.500 % de cas de Sida liée au manque de moyen suspendu par l`Etat, la oui ca c`est grave et je ne parle pas des cancers, hépatite B.

    Pour ce qui est de la culture grecque rassurez vous elle persiste, Caroline, Aldous j`imagine que vous lisez le grec alors :

    http://www.zougla.gr/greece/article/sto-30-to-pososto-tis-mavris-ergasias-se-touristikes-perioxes

    http://www.zougla.gr/greece/article/o-xartis-tis-mavris-ergasias

    Sur 700 contrôles effectués durant le mois d`aout auprès de taverne, boutique a souvenir et autres plus de la moitié était hors la loi alors voyez que rien ne change vraiment pour l`instant.

    Allez pour finir sur une note d`humour voici une petite vidéo qui caractérise bien la différence de philosophie ;

    http://vimeo.com/45627350

    Bon dimanche


Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Europe Grèce

Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité