• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

alt57

alt57

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 105 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • alt57 alt57 23 décembre 2016 00:42

    ni conservateur ni paradoxal !
    -
    seulement contre le système conservateur, lui seulement occuper à renouveler ses petits et/ou gros privilèges.
    -
    il se voudrait avoir une haute idée de son pays auquel il voudrait redonner son lustre pour galvaniser une population en désespérance.



  • alt57 alt57 22 décembre 2016 14:31

    @Fifi Brind_acier
    Oui bien sûr , je suis bien d’accord avec vous.
     C’est juste que j’avais largement occupé mon espace pour ne pas en faire plus dans un commentaire fleuve ou je dis aussi qq banalités, que souvent personne ne lit, car les longs commentaires peuvent rebuter. Surtout si l’on est pas suffisamment « bon » pour donner envie de lire la suite.
    Sauf vous apparemment ;o)
    Merci de m’avoir lu !

    Mais si je peux ajouter qq chose , les masses dont je parlais sont celle qui n’ont pas, soit par désintérêt, soit pour avoir quitté l’école trop tôt, soit que leur entourage ne leur ont pas communique l’anticonformisme la curiosité, enfin, le besoin d’essayer par eux même de comprendre pourquoi ils ressentent un mal être , une sensation qu’on les exploite , une sensation d’être gouverné par une mafia de gens déconnectés des réalités et/ou planant dans leurs idéaux auxquels ils veulent la faire plier.

     Admettez avec moi que pour le vulgum pecus indécis aux élections, vouloir y comprendre qq chose relève du parcours du combattant et donc il lui est plus facile de s’en tenir à un ressenti souvent distillé par les media notamment TV qu’ils orientent sournoisement un discours à leur destination, vu que sont souvent cette frange d’indécis qui font pencher les résultats.
    Bien évidemment ceux, le plus souvent des classes moyennes, qui suivent la « politique » les événements , leurs tenants et aboutissants, peuvent faire sur de bonnes bases une analyse plus ou moins bonne et/ou fine . Sans absorber non plus le « prédigéré » de « spécialistes » qui en en vivant sont, peut-être, eux aussi téléguidés par des intérêts qui les payent ou les édite ou plus directement, peut-être, se servent d’eux ce qui nous oblige, sans être parano, à tout de même être circonspects, souvent le bon sens suffit.
    Quoi que cette denrée soit assez mal repartie à l’inverse d’une autre qui nous bassine conjointe à une doxa surtout parisienne qui d’ailleurs s’exporte assez bien en province, ce qui n’est pas nouveau, comme vous le savez.



  • alt57 alt57 22 décembre 2016 03:21

    mon commentaire précédant, qui avait l’air normal, par une aberration technique ? semble illisible , je reposte en espérant que ça aille mieux.

    Si l’on considère les précédents élus (même prix Nobel de la paix) et leur exceptionnelle réussite et que l’on commence à les comparer à des propos chocs de campagne d’un « battant » désirant réveiller un électorat apathique écœuré par un système installé, c’est que l’on est pas conscient du changement de société que nous vivons dû en partie à l’évolution trop rapide de la technologie, en particulier des télécommunications des transports des mentalités journalistiques qui banalisent certains comportements de nos semblables
    je veux dire : la violence, le meurtre individuel ou de masse, et la « désinhibition » que provoquent les drogues et autre discours extrémistes dits religieux .
    Nous sommes à une charnière qui réclame un sursaut, une volonté, non pas réactionnaire comme le lancent certaines idéologies progressistes vertueuses loin des réalités, mais pour défendre une identité millénaire et un art de vivre en liberté, qui a trouvé un équilibre après que des millions de morts au travers de guerres l’aie défendu, sans qu’à notre tour nous ne défendions cette culture dont l’histoire si riche a réussi l’équilibre certes précaire, la preuve est qu’il faut la défendre sans arrêt comme les digues des polders protègent les terres des affres de la mer et de ses tempêtes.
    La dernière guerre 39/45 fut une de ces épreuves qui comme aujourd’hui par un autre genre d’attaque nous met en péril.
    Il faut bien alors, et heureusement, que quelque héros se dressent pour remuer les masses endormies et/ou peureuses.
    Nous avons le devoir de les soutenir quitte à plus tard les « cadrer » si d’aventure quelques dérapages survenaient chez ces caractères un peu « chaud » mais volontaires et entreprenants .
    —  



  • alt57 alt57 22 décembre 2016 03:12

    Si l’on considère les précédents élus (même prix Nobel de la paix) et leur exceptionnelle réussite et que l’on commence à les comparer à des propos chocs de campagne d’un « battant » désirant réveiller un électorat apathique écœuré par un système installé, c’est que l’on est pas conscient du changement de société que nous vivons dû en partie à l’évolution trop rapide de la technologie, en particulier des télécommunications des transports des mentalités journalistiques qui banalisent certains comportements de nos semblables

    je veux dire : la violence, le meurtre individuel ou de masse, et la »désinhibition" que="que" provoquent="provoquent" les="les" drogues="drogues" et="et" autre="autre" discours="discours" dits="dits" religieux="religieux">span>

    Nous sommes à une charnière qui réclame un sursaut, une volonté, non pas réactionnaire comme le lancent  certaines idéologies progressistes vertueuses loin des réalités, mais pour défendre une identité millénaire et un art de vivre en liberté, qui a trouvé un équilibre après que des millions de morts au travers de guerres l’aie défendu, sans qu’à notre tour nous ne défendions cette culture dont l’histoire si riche a réussi l’équilibre certes précaire, la preuve est qu’il faut la défendre sans arrêt comme les digues des polders protègent les terres des affres de la mer et de ses tempêtes.

    La dernière guerre 39/45 fut une de ces épreuves qui comme aujourd’hui par un autre genre d’attaque nous met en péril.

    Il faut bien alors, et heureusement,  que quelque héros se dressent pour remuer les masses endormies et/ou peureuses.

    Nous avons le devoir de les soutenir quitte à plus tard les  »cadrer " si="si" quelques="quelques" survenaient="survenaient" chez="chez" ces="ces" un="un" peu="peu" mais="mais" volontaires="volontaires" et="et" entreprenants="entreprenants">span>



  • alt57 alt57 29 août 2016 11:58

    Si le sujet était la France « burkinique, » c’est une tenue à valeur d’étendard politico-religieux contre notre société et ses valeurs.

    C’est donc un trouble à l’ordre public . Il suffit d’appliquer la loi existante 

    Mais depuis qq. années on pond des loi pour ne pas appliquer les loi. la bonne question est pourquoi ?

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité