• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

AntoineR

Être humain, du genre masculin.
Formateur de profession et ingénieur de formation.
Intéressé par la politique, l’environnement et les débats absents des médias traditionnels.

Tableau de bord

  • Premier article le 18/11/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 275 27
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires



  • AntoineR 24 mai 2012 11:39

    On pourrait commencer par limiter drastiquement le financement des partis.
    Quand on voit ce que nous coûtent l’UMP et le PS, ça ferait déjà des économies et ça permettrait d’avoir un débat politique un peu plus intéressant que le pauvre clivage gauche/droite actuel.
    La plupart de gens ne sont pas encore prêt pour écouter Etienne Chouard... smiley



  • AntoineR 24 mai 2012 11:31

    Je ne comprends pas que personne ne puisse voir les choses vraiment globalement :

    La productivité générale double en moyenne tous les 13 ans.

    C’est à dire qu’en 26 ans, on sait faire 4 fois plus de chose avec la même main d’oeuvre.

    Et pourtant, il n’y a plus d’acquis sociaux, on est endettés de partout, la fracture sociale et les inégalités s’amplifient. Et il y a toujours des idiots pour nous dire que l’on vit au dessus de nos moyens, qu’il faut encore réduire les charges des entreprises et les salaires.

    Mais personne pour se demander où part cette argent.

    Je pense qu’il y a des solutions très simple à mettre en place pour retrouver de nouvelles 30 glorieuses :

     - lutte réelle contre les paradis fiscaux
     - retour du droit des états d’emettre leur monnaie à la place des banques privées
     - contrôle du peuple sur l’action des élus
     - réduction du financement des partis pour sortir de cette farce du bipartisme

    ....

    vos discours socialistes ou libéraux ont 30 ans de retard. Il ne font que conforter le grand théatre de la vie politique actuelle




  • AntoineR 24 mai 2012 11:09

    @ Cocasse

    Vous devriez pousser votre raisonnement en regardant ce qui se passe aux Etats Unis.

    Dans ce pays non « socialiste » où l’accent est mis sur la répression avant l’éducation (1% de la population est en prison là-bas, l’école est entièrement privatisé...). On voit bien que la « racaille » comme vous le dîtes est quand même bien présente (en plus grand nombre et depuis bien plus longtemps que chez nous). Le problème y est pire et vous voudriez que l’on prenne ce chemin ?

    Le tout répressif n’a aucun sens tout comme le « zéro » répression. Vous êtes bloqué dans votre idéologie libéral où le socialisme est le mal.

    Il faut arrêter avec le clivage gauche/droite. Cette alternance ne fait que perdurer les problèmes pour se faire réélire. L’insécurité est le marché de la droite, l’injustice, celui de la gauche. Et tout le monde rentre dans leur jeu.



  • AntoineR 22 mai 2012 10:48

    C’est un leurre. Les médias en France ne sont pas de gauche.
    Les grands médias Français sont là pour le bipartisme.
    Les discours sociaux et les journalistes sont plutôt à gauche (version PS), et les « experts » (economistes, scientifiques) sont eux toujours à droite (version UMP).

    Tous ces médias appartiennent à ceux qui financent les campagnes. Ils ne sont pas pour la gauche ou pour la droite, ils sont pour eux-même : l’oligarchie.

    Les faux débats et la médiocrité y règnent. C’est plutôt cela que vous devriez relever. Plutôt que de rentrer dans leur jeu.






  • AntoineR 4 mai 2012 13:28

    " Dans la presse par exemple, c’est la gauche qui donne le La et tout le monde est prié de se mettre en file indienne et de rentrer dans le rang.« 


    C’est ce qui nous apparaît à première vue quand on ne sait pas lire entre les lignes. Les journalistes, les présentateurs et les peoples en général, ont effectivement souvent un discours de gauche (quand il ne revendiquent pas carrément leur appartenance).
    Mais les spécialistes (les invités des débats par exemple : économistes, politologues..), que l’on nous impose comme »autorité" intellectuelle sont eux bien souvent à droite (la branche libérale, rarement la branche conservatrice).

    Bref, les médias ne sont pas là pour nous faire voter à gauche, ils sont là pour maintenir le bipartisme. 
Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité