• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Arogavox

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 655 0
1 mois 0 148 0
5 jours 0 47 0

Derniers commentaires



  • Arogavox 18 janvier 19:06

    @Jacques-Robert SIMON
    " retenir ce qui vous apporte un élément positif (indépendamment du reste) ou LA faute d’orthographe qui ruine tout

    "
       
     Cette approche en tout ou rien n’est certes pas la mienne.
    Examiner un point de détail n’implique pas nécessairement qu’on veuille réduire le texte à ce seul point. Cela peut au contraire susciter un approfondissement ou un élargissement constructif de ce débat.
     ... et puis la faute d’orthographe (qu’elle soit intentionnelle ou pas) fait partie du charme d’échanges humains, avant d’être confrontés au trollage d’intelligences artificielles car, oui, l’amour numérique n’existe pas (et ne saurait conduire de l’amour au priapisme)
      
    .



  • Arogavox 18 janvier 18:50

    @Jacques-Robert SIMON
    en tous cas, les techniques du numérique, dont bien sûr celles de l’Internet, techniques sur lesquelles s’appuie Agoravox, ont introduit cette liberté inconnue auparavant de permettre à un maximum de citoyens de concurrencer les monopoles d’audience réservés aux journalistes et politiciens par les techniques de communication à sens unique du passé.
       
     Si La Démocratie c’est « cause toujours », rien n’empêche maintenant les vrais démocrates d’être tout de même à l’écoute de leurs concitoyens



  • Arogavox 18 janvier 18:25

    catharsis  ?!
     Cette façon de voir est bien là où le bat blesse :
     La dictature c’est « ferme ta gueule » ; la « démocratie » c’est « cause toujours » !
      
    Voilà qui est rejoint, après le titre, par ces mots de l’article : 
     « Cela se transforme en craintes » 

     Celles et ceux qui n’auraient tendance à ne voir, dans le mouvement des Gilets Jaunes, que sentiments à dominer (catharsis), dont « craintes » à dépasser, sont manifestement atteints de cécité.
      Les chômeurs ont-ils peur de devenir chômeurs ?
      Les indigents ont-ils peur de devenir indigents ?
      Les ’protestataires’ pacifiques qui ont été mutilés ont-ils peur d’être mutilés ?
      etc ...

     Il est vrai que la malheureuse femme qui a été tuée n’a pas peur, et qu’elle ne risque pas trop de contester celles et ceux qui lui reprocheraient de n’avoir pas su fuir les manifestations outrecuidantes des craintifs qui ont bravé les tirs de grenades à létalité réduite ... qui ont déjà mutilé des dizaines de craintifs téméraires !



  • Arogavox 18 janvier 18:01

    @keiser
    Oui, et je suis d’autant plus dubitatif que ce chiffrage d’un angle de vue uniquement économiciste laisse présager d’un manque de réflexion quant à l’acceptation officiellement actée (quoique d’une façon diablement foireuse : fort bizarre dans son application distordue, partielle et partiale) du principe d’une progressivité de l’impôt !
      
     Peut-on raisonnablement avoir cautionné (sans jamais l’avoir démenti) ce principe en restant complice de l’illusion de son application, et arriver « en même temps », à ne pas le comprendre ?
     Ce principe, s’il était honnêtement appliqué sans mensonge, impliquerait une redistribution du la participation individuelle serait effectivement exponentielle.
     Soit on accepte ce principe sans broncher, soit on le combat en apportant des arguments consensuels (qui devraient ne pas être supposés ou sous-entendus, mais détaillés : si jamais ils existent ?) 
     
     Ce qui serait intéressant de divulguer, c’est le pourcentage des sommes totales distribuées qui ont été captées par ces 20% avant qu’ils n’en « redistribuent 70% !
      Si une »Loi de Parieto" laisse supposer que ces 20% ont capté 80% , de quoi oseraient-ils donc se plaindre !
     Pire : si le principe d’une progressivité de l’impôt a été instituée, n’est-ce pas pour contrebalancer artificiellement des certains défauts, lacunes et inadaptations de l’approche uniquement économiciste de questions humaines et pas seulement comptables ? ...



  • Arogavox 18 janvier 16:39

    @math
    Les gueux du 3e millénaire sont en fait beaucoup plus pertinents que ça ! 
    Pire que de fusiller les faux-culs, ils leur infligent déjà un châtiment bien pire que cela, en répondant tacitement à leur mépris par cette certitude dans leur for intérieur : ces faux-culs arrogants n’y ont gagné qu’un définitif déshonneur et ne sauraient en aucun cas mériter la moindre confiance.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès