• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

BuSab

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 101 0
1 mois 0 1 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • BuSab 3 mars 2020 19:05

    Pas de problème pour accueillir en Europe ces 3,5 millions de réfugiés que la Turquie menace de nous envoyer ; suffit juste de leur libérer des logements et du travail....

    Renvoyons en Turquie les 6 millions de ressortissants Turcs dans leur cher pays natal et on sera large ! (avec même de la marge...)

    L’Irak a eu le plan « nourriture contre pétrole »

    Que l’Europe lance le plan « Réfugiés Syriens contre immigrés Turcs »

    Rien que pour voir la tête d’Ergogan à l’annonce d’un tel plan, ça vaudrait tout l’or du monde.



  • BuSab 15 février 2020 15:48

    En baisse dans les intentions de vote, Griveaux a sciemment utilisé sa famille dans l’espoir de grappiller quelques voix. Se présentant comme un bon père de famille un mari aimant et respectueux vivant au sein d’un couple idéalisé il a étalé sa vie privée sur la place publique pour se rendre sympathique.

    Seulement il a délibérément cherché à tromper ses électeurs en se présentant comme quelqu’un qu’il n’était pas ...

    Les citoyens ont le droit de vérifier la parole publique de ceux qui veulent en être les représentants.

    Les tromperies de Griveaux ont été révélées... bien fait pour lui !

    Et que cela serve de leçon aux autres politiques :

    1. Mieux vaut ne pas utiliser votre vie privée à des fins électorales.
    2. On se fiche de savoir que vous êtes hétéro homo, sado, libertin ou gérontophile ; ce qui nous intéresse c’est votre programme !
    3. Si vous étalez votre vie privée sur la place publique, alors ne vous étonnez pas que celle-ci ne soit plus privée.
    4. Les électeurs ont le droit d’examiner et de décortiquer tout ce que vous dites en publique pour en vérifier la pertinence et la véracité ; Et s’il y a tromperie sur la marchandise malheur à vous !
    5. Ils ont donc le droit de vérifier si ce que vous dites sur votre vie privée est conforme la réalité ; si vous ne voulez pas qu’ils le fassent : n’étalez votre vie privée en publique !
    6. Si vous tenez le faire malgré tout, alors ne le faites que si vous êtes absolument irréprochable ou gare au retour à la réalité. (il faut avoir le cul propre quand on veut grimper au cocotier)

    Les médias se plaignent d’une « américanisation » de la sphère publique / privée ?

    Ce n’est pas faux. Les politiques américains ont été les premiers à mettre en scène leur famille à des fins électorales. Depuis quelque années des politiques français ont cru pouvoir faire de même sans en payant les contreparties que payent les politiques américains.

    Les politiques sont comme des marchands de fruits et de légumes ; ils sont là pour vendre des fruits et des légumes et pas leur femme et leurs enfants.

    Les acheteurs potentiels ont le droit de vérifier la qualité de ce qu’on lui propose : si le marchand se sert de sa famille comme argument de qualité alors on a le droit de vérifier la qualité de ladite famille.

    Invoquer la protection de la vie privée n’est valable que pour ce que l’on veut préserver de la vie publique.

    Je pourrais me présenter à une élection en prétendant que j’ai une femme magnifique et des enfants parfaits (qui vont bientôt entrer à polytechnique).

    Mais si on révèle qu’en réalité je ne suis pas marié mais zoophile en ménage avec deux chèvres et une truie ; je ne pourrais pas invoquer « une atteinte à ma vie privée », car je l’avais rendu publique et sous une forme mensongère qui plus est.

    « L’affaire » Griveaux n’est pas qu’on ait « dévoilé » sa vie privée, mais plutôt qu’on ait révéler la vérité sur ses propres mensonges concernant la mise en scène de sa vie privée.

    Il est malheureux que sa femme et ses enfants en soient les victimes collatérales, mais la responsabilité en revient à Griveaux qui a chercher à les exposer et à les exploiter et au lieu de tout faire pour les protéger et les préserver.

    (Comme cela aurait été son devoir « en bon père de famille »....)



  • BuSab 14 février 2020 16:48

    De nos jours, un homme politique doit s’attendre à ce que l’on décortique tous ce qu’il met en avant pour se vendre.

    Mr Griveaux a mis en avant sa famille comme argument électoral.

    Il n’aurait pas dû.

    « Quand on veut grimper au cocotier, il faut mieux avoir le cul propre »



  • BuSab 5 février 2020 11:48

    Mila est menacée dans son propre lycée, elle a été exfiltrée et cachée.

    "Seuls les dhimmis qui baissent les yeux devant le Coran seront-ils admis dans certains lycées publics ?

    Qu’aurait-on dit en Europe si le gouvernement fédéral américain, à la fin des années 1950, n’avait pas mobilisé le FBI, la Garde nationale et l’armée pour imposer la fin de la ségrégation dans les établissements scolaires des États du Sud ? Des policiers blancs armés ont imposé la scolarisation de fillettes noires à des établissements hostiles à leur présence. L’apartheid scolaire américain a fini par céder.

    "

    https://www.causeur.fr/affaire-mila-quotidien-islamisme-juifs-172175

    L’affaire Mila est un nouveau révélateur qui montre que l’apartheid islamique est en marche.



  • BuSab 25 janvier 2020 16:20

    Les journalistes manquent de réactivités

    Il y avait deux angles d’attaques face aux propos scandaleux de ce représentant religieux :

      1. (Premier angle d’attaque : un peu de théologie) 

    Cette jeune fille a insulté Allah, Ok !

    Mais Allah n’est-il pas tout puissant ?

    C’est à Allah de se faire justice quand il se sent insulté , non ?

    Quand des centaines de musulmans ont la prétention de vouloir faire justice à la place de leur dieu... cela ne relève-t-il pas du blasphème ..... ?

    Au lieu de se formaliser des propos d’une ado qui n’est même pas musulmane, ce représentant religieux devrait plutôt s’inquiéter de ces centaines de

    coreligionnaire qui blasphèment en prétendant s’arroger la justice divine en lieu et place d’Allah !

    2) (Deuxième angle d’attaque : le sens de la justice)

    « Elle l’a bien cherché »
    Si elle l’a bien cherché, c’est qu’elle est coupable...
    Si elle est coupable, elle doit être punie....


    Quelle genre de punition monsieur le représentant religieux ?

    On a bien compris que vous étiez contre les menaces de mort...

    Alors que mérite celle « qui l’a bien cherché » ?

    Un viol sur la place publique ? Des coups de fouet ?
    On lui tranche la langue pour qu’elle ne puisse plus blasphémer ?
    Ou les doigts pour qu’elle ne puisse plus pianoter sur son ordinateur ?

    Ou peut être simplement la prison. (En France ça passerait mieux)

    Quelle dommage que les journalistes n’ait pas demander à ce représentant religieux ce que « méritait » "celle qui l’a bien cher
Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité