• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

emmanuel muller

emmanuel muller

Symboliquement Votre.

« Le symbole est un signe concret évoquant, par un rapport naturel, quelque chose d'absent ou d'impossible à percevoir. » (André Lalande)

Tableau de bord

  • Premier article le 16/06/2009
  • Modérateur depuis le 22/09/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 14 283 221
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 153 75 78
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • emmanuel muller emmanuel muller 12 août 10:22
    Bonjour, et merci pour votre réponse.

    Elles n’existent pas à ma connaissance, les études liées aux suites psychologiques de ces maltraitances, et c’est pas faute de les avoirs cherchées.
    Je pense parfois qu’il est de notre devoirs à nous, ceux qui l’ont vécu, est de constituer une association qui pousse dans le sens de la reconnaissance et de l’étude des effets à long termes.

    J’ai tenté ça il y a longtemps : http://forum.malgrevous.free.fr/phpBB3/index.php
    Il y a des sources mais la forme était mauvaise, plombante, et j’ai réalisé que c’est tellement lourd que seul la joie de vivre, l’humour, voir le cynisme positif peuvent autoriser une telle démarche.
    Bref, j’y pense toujours mais je suis seul, même si on est nombreux dans ce cas, car bien rare sont ceux qui on su connaître et reconnaître ce qui s’évapore le plus souvent dans l’esprit des parents et autre témoins. La preuve en est que le passage du sujet en prime-time à attendu 2017, pour les 30 ans de la mise en évidence, grâce à Michel Cymes (2 séance de 10 mn sur la 5 et la 2)

    En attendant je recommande très chaudement la formation de cyrinne ben Mamou sur les mécanismes du trauma : http://cyrinne.com/formation-gratuite-video1-trauma-traumatisme/
    Ça aide à mieux se comprendre, même si le trauma précoce a ces spécificités propres.

    Méditation, yoga, et autres techniques d’apaisement du corps sont des voies de solutions efficaces pour vivre au quotidiens avec ces effets a long terme.

    Bon rétablissement, et heureux travail de reconnexion à ce corps meurtrie ; il porte aussi de ce fait une force inouïe, une faculté précieuse et partageable !


  • emmanuel muller emmanuel muller 23 octobre 2017 09:42

    Sujet intéressant que j’ai raté.

    Une donnée est erronée et change radicalement la donne : le logiciel libre.

    Rien a voir avec le gratuit, vos téléphones sont remplis de logiciels gratuits propriétaire.

    Non, c’est librement réutilisable, et c’est ça qui invalide complètement le raisonnement.

    Linux est complexe a développer expose l’article ?
    Et alors, il n’a pas l’être de nouveau, il est réutilisable !

    Même Google l’a utilisé pour faire son Android. et l’état français peut a moindre frais l’utiliser a son tour, sans beaucoup de travail.

    D’ailleurs il l’a déjà fait ! Il l’a fait pour l’armée, la gendarmerie, et l’assemblée national après que le débat sur les lois DADVSI, la loi dite vivendi universal, ai permis aux militant du libre d’expliquer les failles des systèmes propriétaire.
    La loie est passé quand même, mais depuis chaque député a 2 ordinateurs utilisant des libres, c’est a dire dont on connais le fonctionnement, adapté a leurs besoins propres.

    Pour ne pas se couper du monde, comme vous dites, il faut utiliser des mécanismes dont on connais le fonctionnement. Tel est la question et la réponse .... à mon humble avis.



  • emmanuel muller emmanuel muller 16 juin 2017 10:41

    En matière d’écrit internet, tout souligner, c’est comme tout mettre en gras italique, c’est hurler.

    C’est efficace pour se soulager, mais pas pour rendre un sujet audible.

    C’est de l’abus d’engrais sur l’info, donc pas de l’info bio".

     smiley



  • emmanuel muller emmanuel muller 10 juin 2017 10:29

    Intéressant à lire, mais c’est un article d’opinion dans la mesure ou il utilise la forme « j’affirme ».
    Pas top en science. Alors voici une réponse d’opinion sur la forme.

    Je ne remet rien en cause, j’ai pas les compétences, mais j’en ressort avec aucune certitude, aucun fait, aucune date, aucune donnée dont je puisse sereinement faire un acquis.

    Vous voyez, même si c’est un article de pointe, il peut aussi bien détourner l’attention de données existantes et non cité, qu’être l’œuvre d’un mythomane qui veux se donner a lui même une image doctorale.

    En cours d’amphi ça passe, sur internet c’est plus possible. Car même si les compétences y sont, nous autre, lecteurs, on ne peux pas en juger.

    Pire, ce genre d’article fait modèle, et ceux qui n’y connaissent rien a rien ( mettons moi :) ) peuvent utiliser le même ton « docte » pour professer des idées en les faisant passer pour des faits.

    Vous parlez de la façon donc l’information circule ?
    Moi aussi !

    Vous avez envoyé un paquet de données qui imposent de s’interesser à votre CV pour être recevable.

    C’est un protocole inadapté car il nécessite de mobiliser plus de ressources en réception qu’en envoie pour aboutir à une information fiable.

    Que ça ne vous empêche pas de continuer à traiter ce genre de sujet, au contraire, c’est par ce que c’est intéressant que je prends la peine d’expliquer l’obstacle qui se trouve entre ce que vous voulez partager et ce que je peux en recevoir.

    Très bonne continuation.



  • emmanuel muller emmanuel muller 1er juin 2017 09:40

    @epicure

    Et les réponses n’ont de sens que dans une logique politique, car toute réponse n’est qu’un choix. Ces choix peuvent impacter la vie des citoyens en bien ou en mal.
    Sans logique, qui implique des buts et des moyens , il n’y a théoriquement pas de bonne solution.

    Est-ce qu’on en est bien certain de ça ?
    C’est l’objection logique a mon propos, merci pour cette bonne lecture.

    La réponse est dans la partie sur la théorie, sous l’image.

    1- Réflexion sur les solution hors partis, par sujet
    2- Montage des briques compatibles entre elles dans les partis
    3- On ajuste et on recommence, au 1, encore et encore.

    En fait la politique se ferait ENTRE les deux, ENTRE les avis par sujets et les partis.
    Aujourd’hui elle se fait dans les partis par sujet, on ne réfléchis que dans les chapelles.

    Donc je reprend votre exemple pour répondre avec :

    _ Clivage fort sur l’europe entre Hamon et Mélenchon, oui.
    _ Des éléments peuvent ne pas avoir de sens placé dans un programmes d’ensemble, oui.

    (Cohérent ou pas c’est hors sujet pour moi. J’évite le politicien pour rester à l’échelle de la mécanique générale de la politique.)

    Par contre la question sur l’Europe est un bon exemple : est-ce que les positions technique de chaque ne peuvent pas créer des mouvements rien que sur cette question ?

    _ Une partie bras de fer, genre refus de soumission et rapport de force (tendance mélenchon)
    _ Une partie évolution par l’intérieur vers un parlement économique (tendance hamon)

    C’est trop schématique dis comme ça, mais l’important c’est que des mouvements de pensés sur l’europe pourraient se faire par « parties », et ce qui est opposable ou pas pourrait faire jour AVANT que tel ou tel position devienne l’engrenage de tel ou tel programme globale.

    Moi je pense que si l’idée de l’Europe avait été traité en amont il n’y aurait que 2 courant : les pro réforme, et les pro sortie.
    Mélenchon parlait menace de sortie pour obtenir la réforme.
    Si le mouvement « phy » avait du choisir, le mode de réforme aurait été un sujet politique préalable.

    Vous imaginez ... un grand débat hors période électorale avec le sujet de la réforme de l’Europe traité directement, avec des chapelles, des sondages, des mouvement d’opinions, et les partis qui s’y adapteraient ensuite en vue des élections ...

    Moi j’imagine ça comme un système politiques des idées.
    Infiniment plus adapté au élections parlementaires, soit dit en passant, puisque les singularité de chaque élus serait incarné par des briques de pensée connues.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès