• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Eric Donfu

Eric Donfu

Sociologue, président de D.R.S Dialogues et Relations Sociales, un atelier d’études sur les transformations de la société contemporaine, chargé d’enseignement en sociologie de l’opinion à l’université de Paris VII.
Ancien élu de la Ville du Havre (Seine Maritime) Président du festival XYZ... du mot et du son nouveau. Auteur notamment de La Leçon de Condorcet, une conception oubliée de l’instruction pour tous nécessaire à une République - Avec Joffre Dumazedier - L’Harmattan, Paris, 1994, de Oh mamie boom La métamorphose des femmes de plus de 50 ans, Jacob-Duvernet, Paris, 2007 et de Ces jolies filles de mai, 68, la révolution des femmes, Jacob Duvernet, Paris, 2008 et I love ma grand-mère aux éditions Prisma, Paris, 2011.

Tableau de bord

  • Premier article le 22/01/2008
  • Modérateur depuis le 05/06/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 64 88 1093
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 37 27 10
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Eric Donfu Eric Donfu 11 juillet 2009 13:09

    Oui, heureusement que la musique - ou plutôt cette musique - reste un témoignage vivant qui traverse les temps, avec les films, et aujourd’hui, la mémoire vivante. Bien à vous, ED



  • Eric Donfu Eric Donfu 11 juillet 2009 13:06

    Merci de ce témognage. Pourquoi ne pas considérer, demain, Woodstock comme le point focal d’un « tournant de cilivisation » ? Vous avez peut-être raison. Cordialement, ED



  • Eric Donfu Eric Donfu 11 juillet 2009 13:02

    Oui, 450 000 personnes ensemble pendant plusieurs jours, celà semble difficile à concevoir, tout comme un plateau musical de cette qualité. Et pourtant ce serait facilité par Internet et les textos... Cordialement, ED



  • Eric Donfu Eric Donfu 10 juillet 2009 21:40

    Merci de ce message sur l’inégalité devant l’âge. Ce sujet mériterait un article en particulier, tant il est négligé dans le dossier du « travail des séniors » par exemple. Il est clair aussi que l’alongement de la vie va de paire avec les meilleurs conditions de vie. Toute dégradation sociale, environnementale, ou de protection sociale aura des conséquences sur l’espérance de vie, qui ne progesse d’ailleurs plus depuis Jeanne Calment. Le stress est aussi un facteur de vieillissement, tout comme la solitude.
    Bien à vous, ED



  • Eric Donfu Eric Donfu 10 juillet 2009 18:20

    Merci de toutes vos réactions, qui expriment toutes et bien la nécessité d’un débat, come l’exprime notamment « la gondolière », Et je rejoins « l’enfoiré » dans son rappel de la valeur des anciens dans les nations primitives. Enfin, merci à « connect positif » pour son soutien.
    Je n’en veux pas au Nouvel Observateur, pas plus qu’à tous ces journaux qui font porter sur les séniors le poids des difficultés actuelles. Je retiens cependant cette phrase d’un article du « Point » Baby boomer, une génération inoxydable : « Alors, que faut-il attendre de cette génération si nombreuse et si peu connue ? On ne le sait guère, car, contrairement à d’autres pays, la France ne s’est jusqu’ici que fort peu intéressée au vieillissement de sa population, pourtant largement annoncé par les démographes. » ( http://www.lepoint.fr/actualites-societe/2007-01-18/baby-boomers-une-generation-inoxydable/920/0/41081 ) C’est peut-être la bonne question, qui se pose à tous, comment avancer dans une société d’intergénération ? C’était le sens d’une conférence que j’ai donné à Rouen, à l’invitation de leurs bibliothèques, an mai dernier. Et je me souviens de l’avoir commencé en invitant les séniors à comprendre et respecter la jeunesse, ce qu’ils font, d’ailleurs, deplus en plus et de mieux en mieux. lrs, oui, das cett société de l’intergénération, sachons aussi oublir es âges pour meiux prendre en compte les pesonnes, avec des problèmes et des aspirations inter-âges. La sociéte aux tempes grises pourra peut-être, alors, garder ses couleurs. Tel est en tous cas l’exemple que nous donnent des séniors dynamiques, qui nous surprennent par leur jeunesse sans jamais nier leur âge. Car le seul âge qui compte, c’est bien l’âge mental.
    ED

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité