• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Eric Donfu

Eric Donfu

Sociologue, président de D.R.S Dialogues et Relations Sociales, un atelier d’études sur les transformations de la société contemporaine, chargé d’enseignement en sociologie de l’opinion à l’université de Paris VII.
Ancien élu de la Ville du Havre (Seine Maritime) Président du festival XYZ... du mot et du son nouveau. Auteur notamment de La Leçon de Condorcet, une conception oubliée de l’instruction pour tous nécessaire à une République - Avec Joffre Dumazedier - L’Harmattan, Paris, 1994, de Oh mamie boom La métamorphose des femmes de plus de 50 ans, Jacob-Duvernet, Paris, 2007 et de Ces jolies filles de mai, 68, la révolution des femmes, Jacob Duvernet, Paris, 2008 et I love ma grand-mère aux éditions Prisma, Paris, 2011.

Tableau de bord

  • Premier article le 22/01/2008
  • Modérateur depuis le 05/06/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 64 88 1093
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 37 27 10
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Eric Donfu Eric Donfu 5 décembre 2008 13:38

    Your Welcome, je sais en tous cas que Barak a plus d’humour que vous. Sorry.



  • Eric Donfu Eric Donfu 4 décembre 2008 19:38

    Merci de vos réactions. Ce papier n’est pas un plan, mais une contribution. D’ailleurs, des relations existent déjà entre France Télécom (Orange) et France Télévison et seraient remis en cause par le projet gouvernemantal, l’aide publique à France télévision via la redevance apparaissant comme une aide indirecte à Orange. De beaux débats juridiques en perspective, comme le prouve cette réponse récente de Christine Lagarde, ministre de l’économie, au Sénat. En revanche, rien, jamais, en effet, sur une dynamique de fusion. Lors d’une séance au Sénat sur la Loi de Modernisation de l’Economie, Madame Lagarde a déclaré : “Cet accord présente un caractère véritablement exploratoire, en tout cas aux yeux du gouvernement. (…) Mais la question de fond demeure et doit être explorée. (…) Cela pourra évidemment être le cas à l’occasion du débat sur la transposition de la directive relative aux services des médias audiovisuels et de l’examen du projet de loi relatif à la nouvelle télévision publique et à ses modes de financement” Elle répondait à un amendement de 3 sénateurs UMP qui devait empêcher la conclusion d’accord d’exclusivité sur des programmes de la télévision publique, comme l’accord entre France Telecom et France Télévisions. L’accord d’exclusivité du service de “télévision de rattrapage” ou catch-up TV entre France Telecom-Orange (FTO) et France Télévisions (FTV) a été très critiqué par les concurrents d’Orange. Ces derniers, via l’AFORST, l’Association Française des Opérateurs de Réseaux et de Services de Télécommunications, avaient engagé un recours devant le Conseil de la Concurrence qui avait validé sur le recours et sur le fond (appel de la procédure) l’accord entre FTO et FTV. L’annonce faite au Sénat par Christine Lagarde devrait remettre en question cet accord et permettre aux autres FAI (SFR-Neuf, Free-Alice, Numericable et Darty) d’accéder au service de Catch-up Tv de France Télévisions. Les débats devraient débuter à l’automne au Sénat.



  • Eric Donfu Eric Donfu 1er décembre 2008 10:17

    Oui, et il y en avait aussi, et plus encore, il y a quarante ans. 
    Votre neuveu a du être en vedette hier soir...
    Merci de votre témoignage.
    ED



  • Eric Donfu Eric Donfu 28 novembre 2008 06:46

    En ce jour anniversaire du 28 novembre 1908, vos messages et vos témoignages sont  justes et profonds. Ils accompagnent un hommage unanime  mais aussi un article un peu décalé, volontairement, car tenant compte de l’âge de cet intellectuel au parler vrai, n’ jamais goûté les hommages. Je pense cependant que le concert médiatique qui accompagne ce centenaire est utile à la conscience et à l’éveil collectif. Car pendre conscience de la fragilité du monde, de sa diversité, de ses langues et cultures, est moderne et même d’une urgence criante. Valoriser les sciences humaines aussi, c’est important alors que le CNRS semble devenir  l’ombre de lui-même.

     

    Même le  Jean’s 501, mis en hommage, est bien trouvé ! Car savez-vous qu’il fait indirectement référence à une anecdote citée par Claude Levi-Strauss lui-même ?

     

    Il raconte qu’une fois, aux Etats-Unis, une femme lui a demandé un autographe, qui lui fit de bonne grâce. C’est alors que la femme, flattée lui a demandé « Mais, pouvez-vous me dire, comment avez-vous eu l’idée de  cette fameuse toile bleue ? »  Il aimait citer cette anecdote,  avec une saine dérision, pour relativiser la notoriété d’un intellectuel, lui qui disait que le scientifique était surtout fait pour rechercher les bonnes questions.

     

    Dans le même esprit, en ce jour anniversaire,  je viens d’entendre ce matin dans le journal de 06 h de France Inter, l’extrait d’une interview de CLS réalisée à l’occasion de son 90e anniversaire, il y a dix ans : " Il n’y a aucune raison de célébrer une marche de plus descendue vers la déchéance physique et intellectuelle"... Commentaire de la journaliste, Patricia Martin " Il déteste que l’on célèbre ses anniversaires et ce n’est pas à 100 ans que ça va changer". Puis, « pas de chance pour lui, il aurait aimé fêter son anniversaire en toute discrétion »

    Centenaire assiégé ? Cette déclaration, sonne juste avec ces quelques lignes d’hommage tranquille aux cimes de l’âge, à cette ascension en apnée au-delà d’un siècle d’existence.  « centenaire révolté, assiégé et célébré » Car chacun sait que l’esprit combatif de celui qui débutait « Tristes tropiques » par un désormais célèbre « je hais les voyages et les explorateurs » Centenaire révolté ai-je écrit. Cette vivacité d’esprit et ce ton rebelle sont ses meilleurs passeports de longue vie. Alors, oui, centenaire célébré, pour cet « immortel » qui signait aussi cette évidence trop négligée dans son premier ouvrage « Le monde a commencé sans l’homme et finira sans lui »…

    ED



  • Eric Donfu Eric Donfu 27 novembre 2008 15:13

    La dimenssion litteraire et philosophique de Claude Levi-Strauss est -elle reflétée dans cet article ? Je le souhaite en tous cas, en tenant compte que "Triste Tropique" devait être un roman à l’origine, et en lisant certains hommages, cont celui-là dans le Monde daté 28 novembre de Jean-Marie Blas de Roblès,philosophe et écrivain. (Dernier ouvrage paru : Là où les tigres sont chez eux Zulma, 2008, prix du roman Fnac et Renaudot).
    " J’avais lu Lévi-Strauss en détail pendant mes études de philosophie, mais, cette fois, j’ai redécouvert l’aspect littéraire de son oeuvre, en plus de la qualité persistante de son travail scientifique, qui reste entièrement d’actualité. Il a encore grandi dans mon panthéon personnel, aux côtés de Michel Leiris et de son Afrique fantôme. J’ai été frappé par la beauté de son texte et par son maniement de la langue. De ce point de vue, son oeuvre est extrêmement différente des traités d’anthropologie habituels - c’est même un autre monde. " 

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité