• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Germain de Colandon

Germain de Colandon

Ancien vice-Président du Directoire du "Caennais déchaîné", magazine caustique et sans concession sur Caen ou ailleurs.
 
Président honoraire de "Le Drakkar furibard", Des Normands girondins, non-séparatistes, qui parlent de la Normandie, des horsains, et de bien d'autres choses encore...

Tableau de bord

  • Premier article le 16/04/2021
  • Modérateur depuis le 24/09/2021
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 5 359 156
1 mois 1 3 5
5 jours 1 2 5
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 19 14 5
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique








Derniers commentaires



  • Germain de Colandon Germain de Colandon 5 octobre 09:31

    @Mélusine ou la Robe de Saphir.

    Bonjour Mélusine !

    Notre ami du Drakkar aurait pu citer celle-ci de Woody Allen :

    « Ce n’est pas que j’ai peur de la mort, je veux juste ne pas être là quand ça arrivera »

    Cordialement

    GdC



  • Germain de Colandon Germain de Colandon 4 octobre 10:02

    @zygzornifle "Comme en Russie, en Corée du nord et autres .....

    "

    Comme la France ?

    http://drakkarfuribard.canalblog.com/archives/2022/04/25/39446047.html



  • Germain de Colandon Germain de Colandon 6 septembre 17:46

    Bonjour à toutes et à tous. Vous aimez la guerre en Ukraine ? Alors, chouette, chouette ! Voici bientôt la guerre en Méditerranée orientale... grâce à Tête à claques 1ère alias Macron (sous couvert de l’Otan qui commence à se lasser de l’Ours Russe )

    Cordialement


    GdC

    Erdogan menace d’une action militaire contre la Grèce

    Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a proféré samedi une menace à peine voilée d’action militaire contre la Grèce, membre de l’OTAN. Erdogan a réitéré l’accusation du gouvernement turc selon laquelle la Grèce militarise des îles proches du poste de la Turquie en violation d’un traité historique et d’accords internationaux.

    « Le fait que vous occupiez les îles ne nous contraint pas », a déclaré Erdogan. « Quand le moment sera venu, nous ferons ce qui est nécessaire. Comme nous le disons, il se peut que nous descendions soudainement dans la nuit« . Il a ajouté : « Regardez l’histoire, si vous allez plus loin, le prix sera lourd. »

    « Nous avons une seule phrase à adresser à la Grèce : N’oubliez pas Izmir », a déclaré Erdogan en référence à la bataille de 1922 qui a vu les forces grecques expulsées de la ville occidentale. Il a également fait référence de manière plus générale à la guerre gréco-turque de 1919-1922, tout en soulignant de manière provocante que la Grèce « occupe » des îles au large de la Turquie.

    Ces paroles enflammées ont été prononcées à l’occasion du dévoilement par l’armée turque d’un nouveau prototype d’avion de combat sans pilote dans la ville de Samsun, et quelques jours après qu’Ankara a déposé une plainte officielle auprès du siège de l’OTAN, affirmant que la Grèce avait réussi le mois dernier à verrouiller le radar de ses F-16 qui survolaient la Méditerranée.

    Le quotidien turc Hurriyet Daily a annoncé la semaine dernière que le ministère de la défense « enverra les traces radar et les images du harcèlement des jets turcs par les systèmes de défense aérienne S-300 de la Grèce à l’OTAN ainsi qu’aux 30 pays alliés, selon des sources ».

    La Turquie a également accusé les jets grecs d’avoir violé son espace aérien plus de 250 fois lors de manœuvres de harcèlement. « Le ministère a également informé que les avions de guerre grecs ont violé l’espace aérien turc 256 fois depuis le début de 2022« , indique le rapport Hurriyet. « En outre, ils ont harcelé les jets turcs 158 fois cette année », a précisé le ministère. Sur la mer, les gardes-côtes grecs ont violé les eaux territoriales turques 33 fois, a-t-il ajouté. »

    Le ministère grec des Affaires étrangères a réagi en dénonçant le « dérapage quotidien scandaleux » des menaces et de la rhétorique hostile émanant d’Ankara. « Nous informerons nos alliés et partenaires sur le contenu des déclarations provocatrices… afin de faire comprendre qui met de la dynamite dans la cohésion de notre alliance pendant une période dangereuse », indique le communiqué du ministère des Affaires étrangères.

    Depuis des années, la Turquie, la Grèce et Chypre sont en désaccord sur l’extension des droits de forage pétrolier et gazier turcs en Méditerranée orientale. La Turquie profite de son occupation du nord de Chypre pour affirmer que toutes les eaux entourant l’île sont ouvertes à ses navires de recherche et de forage.

    D’autres membres de l’UE, notamment la France, ont fermement soutenu la condamnation par Chypre, membre de l’UE, des incursions dans ses eaux territoriales. La France a même mené une série d’exercices conjoints avec la Grèce et Chypre en signe de solidarité.

    Source : Aube Digitale



  • Germain de Colandon Germain de Colandon 12 août 15:15

    @Germain de Colandon

    Faute de frappe, désolé : tout SE passe bien.



  • Germain de Colandon Germain de Colandon 12 août 15:14

    @Joséphine. La réponse est dans votre question. Ce pseudo-média n’est plus que l’ombre de lui-même. Enfin, non. Ce n’est pas un pseudo-média, c’est un média. Pour preuve, il censure les sujets qui fâchent et laisse la place à du magazine de pacotille comme cet article dont l’auteur ne passe jamais par la case « modération ». Epatant.

    Nous paraissons régulièrement sur des blogues appartenant à des médias historiques, et tout ce passe bien.

    https://le-drakkar-furibard.over-blog.com/

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Tribune Libre Energie

Publicité

365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. Digressions sur la fin du Temps (clin d’oeil à Olivier Messiaen)

Publicité



Palmarès

Publicité