• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

interscope

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 28 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • interscope 2 avril 2008 22:01

    Dans le même ordre d’idée j’avais vu un reportage sur m6 il y a de cela 2 ou 3 ans. Je crois que c’était du coté de Las Vegas ou tout au moins dans le Nevada à la limite du désert...

    Sauf que les gens installés là, dans des camping car ou caravanes, ne suivaient pas spécialement le soleil mais s’était posé à cet endroit faute de mieux... Des personnes âgées qui faute d’une retraite et d’un système de soins convenables géraient leur 3ème âge dans un dénuement assez pitoyable pour un pays riche.

    Ici une ancienne infirmière qui faisait une vaccination en échange d’une poignée de haricots, là un ancien mécano qui remettait en état un moteur à bout de souffle contre je ne sais plus quoi... Bref de la survie, et le moindre "emmerde" de santé ou de véhicule prennait des proportions gigantesques. (détail qui ne ment pas : l’état bucco dentaire des personnes filmées)

    Le "camping" était posé à coté d’un village qui n’avait que le strict nécessaire : un bureau de poste pour percevoir le minimum vieillesse US (pire que le notre) et l’équivalent d’un Lidl / Leader Price pour alimenter tout ce monde...

    Et, grosso modo tous les mois, les plus valides montaient une expédition en direction du Mexique pour acheter en gros les médicaments dont ils avaient besoin et dont les prix étaient plus bas sous le Rio Grande qu’à Las Vegas.

    D’après le journaliste ce n’était pas un cas isolé aux USA

     



  • interscope 21 mars 2008 19:39

    Et oui Manoeuvre à vieillit ! la retraite approche et finalement pour un dernier tour à la télévision histoire de retouver l’esprit déconne des enfants du rock, un peu comme les chanteurs has been allant mendier 5 mn de gloriole à la star’ac, qu’est ce que l’on ne ferait pas ? Ben déjà oublier un édito au vitriol paru dans rock & folk au début de ce genre d’émission.

    Et puis pour 150 000 € que ne ferait on pas ?

    Pour Manoukian cela doit lui rapporter plus que les droits d’auteur des musiques écrites pour Liane Foly.

    Lio : il a de cela quelques années cela lui aurait payé un redressement fiscal, aujourd’hui je ne sais pas.

    Sinclair : je ne sais quoi penser de sa présence, le gars est sympa, sa musique est sympa, il fait pas mal de concerts, je l’avais croisé par hasard chez Gibert à Toulouse où on regardaient dans les mêmes bacs à disques, alors quoi ? Possibilité d’enregistrer un nouveau disque ?

    Le problème (ou l’avantage) de cette émission c’est qu’elle met en avant les animateurs plutôt que les artistes. A la limite on se souviendra plus des coups de gueules de Marianne James ou Manu Katche, ainsi que des saillies de Manoukian plutôt que des vainqueurs.

    D’ailleurs que deviennent ces derniers ? Celui de l’an passé est apparu aux Victoires de la Musique pour un hommage à Carlos (on ne rigole pas), la Tortue faisait les soirées d’ouvertures du casino du centre ville de Toulouse, et ceux d’avant font -en été- les fêtes de la libération avec leur copain de la star’ac.

    Et comme l’on n’a pas le temps de rire on oubliera S. Estatoff notre Kurt Cobain national.

     

     

     

     

     

     

     



  • interscope 13 décembre 2007 22:45

    De toute façon tant que l’industrie du baladeur ne fabriquera pas de lecteur compatible...

    En matière de format numérique le 1er arrivé reste en tête -très longtemps- sur le trône même si par la suite on en crée de meilleurs : le *.wav pour l’audio, le mp3 pour le son compressé (alors que le format ogg lui est supérieur), le *.jpeg pour l’image (on a créé le *.png depuis qui gère la transparence mais il n’arrive pas à s’imposer).



  • interscope 11 décembre 2007 21:02

    Probablement aussi le fait que les mois de novembre & décembre deviennent la période « d’à vot’ bon coeur m’sieur ’dame » n’arrange pas les choses, et d’années en années cela devient de plus en plus flagrant.

    Lorsque ce n’est pas la vente des pommes pour les chiens d’aveugles, c’est la banque alimentaire. Si ce n’est pas pour la croix rouge c’est pour le secours populaire.

    Toutes les associations caritatives (entendons nous bien elles sont toutes utiles et nécessaires) se pressent pour « passer » avant le Téléthon et Les Restos du Cœur car elles savent bien qu’après ces deux « aspirateurs » à dons il ne reste plus grand chose.



  • interscope 6 décembre 2007 20:45

    oui mais !

    J’ai aussi fait mon service militaire (1985-1986), mais déjà à ce moment là il n’avait plus rien d’égalitaire.

    Tout ce que ma génération comptait de ce que l’on appelait (à l’époque) fils à papa était planqué ou exempté, avec au choix un service dans la coopération ou une affectation pépère du coté de Toulouse Francazal (ceux du sud ouest comprendront), ne restait plus que la descendance des classes moyennes et des ouvriers à se « taper » un service militaire à l’ancienne.

    Pour eux -histoire de les préparer à l’avenir- les joies des paras, infanterie, chasseurs alpins, génie... en un mot en chier, souvent bien loin de chez soi (200 km minimum avec 3 changement de train). mais je suis pourtant le premier à reconnaître que je n’ai pas perdu mon temps durant cette année, et il est vrai que devoir cohabiter avec des personnes que l’on a pas choisi reste une expérience à vivre (tout comme le combat de nuit, dormir dehors par - 10°, réveillonner en pleine montagne ou passer une semaine au trou smiley ). Bref ce que les moins de 30 ans ne peuvent pas connaître...

    Malheureusement, 4 ans plus tard repassant dans le coin, la nostalgie me prenant, je suis allé faire un tour du coté de la caserne et là force fut de constater qu’il n’y avait plus de mélange de population, de mon temps c’était black/blanc/beur et là il n’y avait plus que des blancs. Renseignement s pris, l’armée en avait marre des gars des cités (ou quartiers difficiles) et n’avait plus envie de les remettre au pas. Exemption pour eux aussi.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité