• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Jean Umber

Professeur agrégé de chimie (spécialisé en chimie organique) en retraite
Ancien élève de l'ENS St Cloud

Tableau de bord

  • Premier article le 16/02/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 3 549 102
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique






Derniers commentaires



  • Jean Umber 1er janvier 2014 10:30

    C’est effectivement cette prise de conscience-là qui est difficile à faire.
    Je me souviens qu’en 1967, lors de la guerre des 6 jours (j’avais alors 16 ans), je m’enthousiasmais de la virtuosité des armées israéliennes et de l’inefficacité des armées arabes.
    Pendant longtemps j’ai participé inconsciemment à ce dénigrement des états arabes qui me semblaient ne pas correspondre ce que je me figurais être l’idéal démocratique.

    Vers l’an 2000, je me suis rendu compte que le système médiatique et scientifique mentait, ou se trompait, mais, surtout, il ne voulait pas se remettre en cause, dans le domaine médical en particulier.

    Puis, coup sur coup, les invraisemblances sont devenues plus prégnantes :
    - le 11 septembre bien sûr,
    - mais aussi la seconde guerre d’Irak, et là, je remercie Chirac et de Villepin de m’avoir ouvert les yeux sur la duplicité américaine.

    Au référendum de 2005, j’ai voté « oui », d’abord parce que je suis frontalier avec l’Allemagne, que notre région a énormément souffert des changements successifs de frontières, et parce que j’espérais une coopération accrue avec les Länder proches et le Luxembourg. Ma ligne était en gros celle de Bayrou.

    Lors de la crise de 2008, je suis tombé sur le blog de Jovanovic, et à partir de là, j’ai découvert Chouard, qui m’a fait réfléchir sur la nature même de notre « démocratie ».

    Mais qui m’a ouvert les yeux, ce fut la guerre de Syrie. Ayant des contacts là-bas, il devenait évident que nos médias ne disaient pas la vérité. Je me suis aperçu par la suite qu’ils mentaient effrontément.

    J’ai donc recherché sur le net des sites qui me permettaient de comprendre cette attitude des médias et du gouvernement Sarkozy, c’est ainsi que je suis tombé sur Soral, dont les explications claires et tranchées m’ont permis de comprendre les tenants et aboutissants de cette crise mondiale, tout en regrettant son discours parfois apparemment antijuif. Je n’avais cependant pas encore compris pourquoi Sarkozy avait choisi un homme de gauche comme ministre des affaires étrangères.

    Et donc j’espérais que la gauche allait mettre un terme à cet engagement nauséabond de la France en Syrie.

    Quelle déception !! J’ai dû à mon corps défendant avaliser la thèse de Soral concernant la trop grande influence des personnes ayant une affiliation directe ou indirecte à Israël.

    Le problème syrien est devenu depuis pour moi La ligne rouge. C’est elle qui me permet de savoir qui est honnête ou qui est un suppôt du système.

    Et ce d’autant que l’attitude belliciste d’Hollande, de ses ministres et des médias ne peut s’expliquer que s’ils servent les intérêts de cet état. Pourquoi en effet vouloir torpiller à tout prix absolument tous les efforts de paix au Moyen-Orient, si ce n’est parce un intérêt plus haut à leurs yeux que celui de la France les habite.

    Je me demande parfois si ce qui se passe actuellement ne relève pas d’un projet tissé depuis très longtemps - depuis la loi Gayssot par exemple, qui paraissait pourtant justifiée - pour permettre à ce gens, une fois arrivés au pouvoir, de mater toute contestation de leurs actions au prétexte d’antisémitisme.

    J’espère de tout cœur que 2014 nous permettra de sortir sans trop de dégâts de ce cauchemar.



  • Jean Umber 28 décembre 2013 15:28

    Mais est-ce que toute cette chienlit ne servirait pas à permettre au gouvernement, qui attendrait que cela dégénère, à décréter l’état d’urgence pour passer outre les élections qui de toutes façons sont perdues pour lui... ?



  • Jean Umber 6 décembre 2013 17:02

    Tout-à-fait, Mr Mimose.
    D’ailleurs Mandela a baissé son pantalon devant l’OMS à propos du sida, en désavouant Thabo Mbeki, qui avait bien vu de quelle arnaque l’Afrique du Sud noire a été l’objet (et continue de l’être) à ce propos.



  • Jean Umber 29 novembre 2013 14:06

    Cette pratique s’appelle l’hybridation, et n’a pas grand chose à voir avec les OGM



  • Jean Umber 22 septembre 2013 23:42

    Etude bien intéressante. Dommage que vous n’ayez pas compris que Nasrallah (photo de gauche) est fondamentalement opposé aux saoud et à Ben Laden (à droite).

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité