• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

JC (Exether)

Architecte de Systèmes d’Information, passionné de toutes les sciences.
Un peu dépassé par le matérialisme galopant d’une société qui nous incite toujours plus à passer à coté des choses vraiment importantes.
Pourquoi mettre l’argent au centre de tout quand c’est l’homme qui est important ? Pourquoi mesurer la performance de notre société en croissance du PIB alors que c’est le développement humain qui devrait compter ?


Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 136 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • JC (Exether) 14 août 2012 11:46

    Amalgamer, le mariage gay, la gestation pour autrui et l’euthanasie, c’est faire preuve d’une mauvaise foi qui empêche le débat et décrédibilise votre article.



  • JC (Exether) 8 août 2012 14:08

    Pourquoi faut-il malgré tout réaliser ce type de projet qui n’est pas directement utile ?
    Tout simplement parce que le problème de la faim dans le monde n’est pas une question financière mais politique.

    Il ne faudrait pas beaucoup de moyens pour en finir avec la pauvreté, en plus chaque population pourrait rapidement avoir les moyens de s’en sortir par elle même, mais tant qu’on favorise des dictateurs qui permettent d’exploiter les richesses ou des chefs de guerre parce qu’ils vous achètent des armes, les populations sont incapables de capitaliser sur leur travail. Le fait de ne pas envoyer de robot sur Mars ne changerait strictement rien à la situation des populations pauvres.



  • JC (Exether) 2 août 2012 12:08

    Sarkozy a dit qu’il arretait la politique, j’espère bien ne plus jamais avoir à subir ce cancre !



  • JC (Exether) 30 juillet 2012 11:52

    J’ai aussi démarré mon activité sur internet en 1993, avec Mosaïc. On trouvait essentiellement le site avec des sons des guignols de l’info et déjà pas mal de sites d’images pornographiques. Des recherches universitaires aussi. J’ai même pu jouer à l’un des premiers jeu de rôle en ligne (mud, en mode texte bien sûr). C’était un petit woodstock numérique.

    Aujourd’hui internet à considérablement augmenté en volume d’information, en interactions, et il s’y passe bien plus de choses. Mais la part du web ’libre’ a elle aussi augmenté considérablement, même si elle n’est accessible le plus souvent qu’aux initiés. Et il est difficile pour tous de ne pas laisser des traces numériques partout, de ne pas être tracé et de garder confidentielles ses informations personnelles. Même en y consacrant du temps et des compétences, on ne peut pas être tout le temps sur ses gardes.

    A mon sens avec la croissance des puissances de calcul et de stockage, le risque est vraiment de voir se constituer une identité en ligne des individus, agrégation de toutes leurs activités virtuelles et qu’ils ne sauraient pas contrôler. Le web sait en effet, où vous habitez (quand vous commandez sur internet), dans quel banque vous avez votre compte, quand vous partez en vacances (si vous réservez sur internet), qui sont vos amis, famille, quelles sont vos opinions politiques, etc.
    Le jour où un état totalitaire (la démocratie se conquiert chaque jour, elle n’est pas gagnée d’avance) aura accès à toute cette information, on sera assez mal.

    Pour finir quand même sur une note positive, les hackers de tout poil auront toujours une longueur d’avance et il sera toujours possible (quoique difficile) de conserver de l’anonymat.

    L’internet, au final, est et restera à l’image du monde, c’est à nous d’en faire ce que nous voulons.



  • JC (Exether) 27 juillet 2012 10:44

    Le problème du changement climatique est loin d’être aussi simple. Chaque composante de la pollution joue son rôle à sa façon, les suies en modifiant l’albedo des surfaces glaciaires, le CO2 et le méthane en modifiant les caractéristiques radiatives de l’atmosphère.
    On trouve même dans le lot des rétroactions qui auraient plutôt tendance à diminuer les températures, même si globalement on va vers un réchauffement.
    Si le problème était simple, la solution le serait beaucoup plus.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité