• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

jefresi

Lecteur vorace...

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 153 0
1 mois 0 1 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • jefresi 1er février 20:59

    Hélas, hélas, hélas erectus, ne vois-tu pas cette erectus insatisfait !



  • jefresi 30 janvier 23:07

    La candidature de Taubira n’est qu’une manoeuvre de division surtout pour enfoncer le PS dans les limbes de l’histoire en entraînant d’autres satellites avec lui.

    Sa candidature est un soutien au pouvoir et sera financée par lui à cet effet.



  • jefresi 26 janvier 22:38

    @zygzornifle
    Le proverbe chinois dit quoi ?
    Depuis la nuit des temps, les humains savent que l’alimentation représente plus de 80 % de ses maux, le reste étant les accidents, les blessures, la misère, la faim, les épidémies. Les proportions varient un peu en temps de guerre.
    La principale méthode utilisée par les humains mais aussi dans le monde animal pour remmettre d’aplomb son organisme saturé de toxines ingurgité via l’alimentation a été et est encore le jeûne.
    Méthode « oubliée » car non rentable en économie capitaliste et suplantée depuis par, essentiellement, des produits médicamenteux plus ou moins artificiels à ingurgiter.



  • jefresi 23 janvier 00:44

    Les positions de Jean Dugenêt font l’impasse politique du morenisme sur la question des guérillas en Amérique du Sud alors que le combat se devait d’être avant tout politique dans l’organisation politique de partis capables d’impulser la révolution avant le choix des armes. La violence des guérillas s’opposait à l’organisation politique du prolétariat et de la paysannerie. La preuve en est qu’une fois ces mouvements mis sur la touche le prolétariat avec la paysannerie retrouve ces dernières années les moyens de son combat révolutionnaire.

    En ce qui concerne Kronstdat, Jean Dugenêt a raison de rappeler qu’il n’y a que les ignares qui veulent se complaire dans l’ignorance du rôle délétère des anarchistes au lendemain immédiat de la première révolution prolétarienne.

    S’ils pensent qu’ils peuvent encore actuellement se gargariser du rôle de victime alors que les anarchistes étaient les protagonistes de ce triste épisode qu’aucune révolution ne peut, hélas, éviter. Cet épisode est un de leurs arguments, largement repris par la bourgeoisie à ses propres fins, pour s’opposer de fait à la construction de partis révolutionnaires et d’une Internationale Ouvrière. Les anarchistes déclarent qu’ils ne veulent pas d’un Etat et ne pas prendre le pouvoir. Ce faisant ils laissent en place le pouvoir existant tout en agitant le « changement ».

    Depuis, leur défaite politique et leur éjection des rangs de la classe ouvrière du sein de la 2ème Internationale à la fin du 19ème siècle, les anarchistes n’ont jamais eu d’autres buts que d’être un barrage physique et politique à la révolution (avec quelques autres gauchistes) dans la défense du régime capitaliste, surtout s’ils expliquent le contraire... notamment en lors de la révolution espagnole.

    Il y a bien d’autres choses à lire que les salmigondis de Wikipédia pour se construire une solide opinion.



  • jefresi 22 janvier 09:59

    Elle n’a pas tout à fait tort. Nous vivons bien un petit apéritif vaccinal.

    En octobre 2018 une conférence de l’OMS à laquelle de nombreux pays ont participé lors de laquelle il a été convenu que le passe vaccinal serait dorénavant exigés pour accéder à un grand nombre de lieux ou d’activité.

    Les BigPharmas ont besoin de rentes substantielles pour leurs actionnaires avec la création de marché d’Etats afin de dévaliser et rançonner les organismes de Sécurité Sociale et consorts.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité