• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

L'apostilleur

L’apostilleur

Ni dogme, ni esprit partisan. Juste le contraire

Tableau de bord

  • Premier article le 15/10/2016
  • Modérateur depuis le 21/10/2016
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 24 88 645
1 mois 3 26 79
5 jours 1 10 46
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 72 30 42
1 mois 2 1 1
5 jours 2 1 1

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • L'apostilleur L’apostilleur 19 janvier 10:40

    @foufouille


    La plus value est très taxée (hors résidence principale) 
    Durée de détentionTaux d’abattement applicable chaque année de détentionAssiette pour l’impôt sur lerevenuAssiette pour les prélèvements sociaux22e année révolue4 %1,6 %Au delà de la 22e annéeExonération9 %Au delà de la 30e annéeExonérationExonération


  • L'apostilleur L’apostilleur 19 janvier 10:35

    @mmbbb
     « Selon la doxa cette immigration ne coute rien .... » 


    Selon la Cour des comptes, la politique d’asile en France, dont le coût avoisine les 2 milliards d’euros par an, « est au bord de l’embolie » et n’est « pas soutenable à court terme »


  • L'apostilleur L’apostilleur 18 janvier 10:39

    @Jonas

    « Les pays milliardaires du Golfe, ne reçoivent aucun immigré. » 
    Mais la Jordanie si.
    Un séjour en Jordanie permet de comprendre leur point de vue à propos de l’immigration. Ils considèrent comme indispensable d’accueillir leurs « frères » arabes. Leur conscience d’appartenir à une même nation est forte. Ils reçoivent des fonds de l’UE, des Etats Unis et participent eux aussi au financement de l’accueil des populations sur leur territoire et c’est avec fierté qu’ils nous présentent le camp d’Azraq


    Ce commentaire simplement pour mettre en perspective l’accueil que les jordaniens considèrent exemplaire pour leurs « frères » et l’accueil des immigrés en Europe tellement critiqué.
    Sortir de nos frontières permet de repenser nos exigences. 


  • L'apostilleur L’apostilleur 18 janvier 10:19

    « Oui, Monsieur le Président, je suis une immigrée économique. Serais-je une criminelle ? »

    Votre présentation ne sert pas votre cause. Personne ne vous qualifie de criminelle. Ne vous présentez pas comme la victime d’un ostracisme qui n’existe pas, mais plutôt le contraire. Considérez que ce que vous semblez demander pour les immigrés économiques n’a aucune chance d’être compris ou admis par quelle que population que ce soit si vous n’obtenez pas son assentiment. Pour cela les conditions d’accueil et d’assimilation doivent guider l’action. Prévoir d’abord, décider ensuite et ne pas se laisser imposer ce qu’on pourrait regretter un jour. Sauté sur son tabouret comme un cabris en se limitant à quémander est irresponsable. 

    La formule de Michel Rocard a été dévoyée, ceux qui s’y réfèrent pour justifier d’avantage d’immigration devraient reconsidérer le grain de son tamis :

    « Nous ne pouvons pas héberger toute la misère du monde. La France doit rester une terre d’asile politique, mais pas plus ». 




  • L'apostilleur L’apostilleur 17 janvier 17:39

    @njama

    Qui sera sensible à cet argumentaire qui reproche à l’Etat français de « laisser des familles en zone de conflit ». ? Qui a installé ces familles en « zone de conflit » ? La « zone de conflit » est-elle plus dangereuse maintenant alors que la guerre se termine et que ces familles sont à l’abri dans des prisons ou hier quand ces familles étaient au coeur des zones de combat qu’elles ont contribué à générer ? A ce moment là, leurs avocats n’ont rien dit pour les récupérer.
    Pour répondre poliment à ces auxiliaires de justice, l’Etat français pourrait se soustraire facilement de ces remarques et des conséquences de l’article 432-5 du code pénal en « ...transmettant à l’autorité compétente la réclamation » c’est à dire à la Syrie.et en arguant de leur mise en sécurité dans des prisons. 
    Cette plainte n’a probablement pour but que de réveiller Landerneau ou de dépoussiérer les manches de ces auxiliaires de justice qui manquent d’arguments. 
Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès