• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Loatse

Loatse

 
...
 
 
 
 

Tableau de bord

  • Premier article le 05/03/2013
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 3763 44
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires



  • Loatse Loatse 19 octobre 18:40

    @gégène


    eh ben nan !

    seti pas un miracle ca ? ;)


  • Loatse Loatse 19 octobre 14:06

    Objets inanimés avez vous une âme ??? :)


    J’allais vous répondre, C’est nabum ceci  ; « c’est quand on ne cherche plus qu’on trouve »... et à l’instant même mon regard est attiré par un minuscule bout de papier blanc qui dépasse de dessous mon ampli...

    alors que j’avais cherché partout, une semaine durant, ces 2 bons d’achats assez conséquents (que je comptais transformer en livre de poche et sauciflard AOP... ;)) ceux ci soudain ont semblé me faire coucou..

    A croire qu’il y a soit des farceurs qui nous planquent les choses et nous les remettent en place (car souvent et je ne suis pas la seule j’ai des témoignages d’objets qui disparaissent puis réapparaissent là ou vous avez déjà cherché et recherché que c’en n’est pas cartésien..)

    soit ces objets se retrouvent pris dans un vortex qui se serait ouvert on ne sait pourquoi, emmenant nos feuilles de banque (vous les avez tous, SAUF celui dont vous avez un besoin urgent, avez vous remarqué), nos bons d’achats, notre grosse pince à cheveux (que vous retrouvez à un endroit improbable) dans une hypothétique autre dimension parallèle...

    bref 

    bizarre, tout ceci est bizarre........ smiley


    bordéliquement vôtre,

    loatse


  • Loatse Loatse 11 octobre 12:07

    C’est un tout, ce que je lis là... la violence extérieure bien souvent révêlateur de la souffrance que l’on s’inflige soi même au quotidien.. (en faisant profil bas, en choisissant une vie non satisfaisante par peur de l’inconnu, du défi, de possibles regrets car choisir c’est obligatoirement renoncer..)


    du coup on obtient le beurre et l’argent du beurre ( « le renoncement et la dépression) le sourire de la crémière étant bien sur, garanti par prozac and co (pour ceux qui là aussi n’osent pas déranger leur entourage ni enfreindre la dictature de l’euphorie perpétuelle en tirant une gueule de six mètres de long ou en usant de mots forts, CEUX QUE L ON NE VEUT PAS ENTENDRE, CEUX QUI DERANGENT...

    ... pavés dans la mare tranquille de leur petite vie de zombies et qui aimeraient te savoir »rangé, calmé, soumis, taiseux, lâches comme eux.« 

    Cette vie qui n’en est pas une n’a qu’une apparence de paix, en dessous couve la violence d’une société qui ne se pose comme défi à relever que consommer, posséder et se repaître de spectacles d’une médiocrité et d’une bêtise abyssales...

    une société qui pénalise, censure les mots (les maux ?) tout en prétendant défendre la liberté d’expression (celle du politiquement correct uniquement nous l’avons bien compris depuis)

    Voici pourtant ce qui devrait nous mettre la puce à l’oreille ; ce qu’écrivait l’homme qu’ont façonnées les forces obscures du siècle dernier... :

     »Dans ma bouillante jeunesse, rien ne m’a autant affecté que d’être né justement dans une époque qui visiblement n’érigeait ses temples de gloire qu’aux boutiquiers et aux fonctionnaires..« 

    Un siècle plus tard, il nous faut reconnaitre que rien n’a changé dans le fond ... d’ou certainement le mal être général, la violence larvée qui se nourrit des non dits, les utopies qui prennent l’eau en se confrontant AU REEL. (chomage massif, paupérisme, politique d’assimilation de l’autochtone aux cultures étrangères)

    L’occident hélàs se veut plus chrétienne que les chrétiens, allant jusqu’à transformer en martyre nos bourreaux, s’auto flagellant en permanence..méprisant son héritage culturel... adepte du »tout se vaut"...

    bigleuse et masochiste...

    dorénavant, ce sera sans moi. J’ai déjà donné !







  • Loatse Loatse 6 octobre 14:20

    le nevada a voté démocrate.. le fameux paddock était apparemment démocrate, sans doute l’un des perturbés voire traumatisés par l’élection de trump dont je m’attendais à ce qu’un jour ils fassent un « carton »..


    si, comme lu plus haut les amateurs de country sont majoritairement républicains, le type avait là de quoi assouvir sa vengeance via ce qu’il pensait être les sympatisants du donald haï..

    il suffit de penser qu’un républicain est le mal incarné, comme en france sont perçus les frontistes...


    pour tirer comme ca dans une foule, il faut je pense se persuader d’abord que celle ci n’appartient plus à l’espèce humaine...

    puis se faire justice soi même pour éviter de finir sa vie en taule ou se retrouver dans le couloir de la mort..

    Plus l’idéal d’un mec est élevé (paradoxalement même humaniste), plus le mec est susceptible de péter un plomb quand les choses ne vont pas comme il l’entend.

    le coté froid, méthodique de la préparation et de l’exécution lui, nous prouve qu’il ne s’agit pas d’un coup de folie, mais bien d’une haine assouvie...

    Evidemment si mon hypothèse se révêlait exacte, imaginez les conséquences possibles d’un massacre de républicains perpétré par un démocrate ou qui se revendique comme tel !!!

    ze guerre civile en perspective.. ! c’est d’ailleur peut être ce que voulait le mec.. d’ou l’histoire du radicalisé express qu’on nous a sorti..il y a aussi la version joueur invétéré sous valium qui pète un boulon...ca peut varier au fil des semaines..

    quelque part au moyen orient dans des contrées réduites à l’état de ruine dorénavant, certains doivent rire jaune... même plus besoin d’aller dégommer du ricain doivent ils se dire, ils se dégomment entre eux...

    ca sent tout de même la fin d’empire tout ca..nan ?








  • Loatse Loatse 5 octobre 11:58

    Ceux que nous chérissions ont clos leurs yeux lassés,
    Et dorment en un coin du sombre cimetière.
    Ils sont ensevelis à jamais sous la pierre,
    Mais ils vivent toujours, car les doux trépassés
    Au soleil éternel ont rouvert leur paupière.

    Non, ils ne sont pas morts. Ils vivent désormais
    Dans un lieu plus serein, une sphère plus ample.
    En laissant derrière eux un immortel exemple,
    Ils ont, un jour, atteint le sommet des sommets
    D’où leur œil, enivré d’infini, nous contemple.
     
    Ainsi que des oiseaux ils se sont envolés
    Vers un ciel plus clément, vers un bord plus fertile.
    Ils ont enfin trouvé l’impérissable asile.
    Pour aller revêtir les manteaux étoilés,
    Ils ont laissé tomber leurs vêtements d’argile.


    Ils nous aiment toujours, ils nous suivent partout.
    Ils sont restés pour nous les compagnons fidèles,
    Attachés à nos toits comme les hirondelles.


    Et parfois nous croyons entendre tout à coup
    Le timbre de leur voix et le bruit de leurs ailes....


    (extrait de « la mort n’existe pas » - W. Chapman)

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Politique Tribune Libre






Palmarès