• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

manu

40 ans , informaticien dans une grande entreprise agro-alimentaire, citoyen démocrate et vigilent sur toute tentative de confiscation de la démocratie au profit d’une Oligarchie..ce qui ne va pas s’arranger

Tableau de bord

  • Premier article le 14/03/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 3 64 54
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique






Derniers commentaires



  • manu 5 juin 2007 20:00

    « Nouveau Centre devrait pouvoir créer un groupe parlementaire et donc avoir une réelle liberté de parole par rapport à l’UMP...De quoi contredire François Bayrou qui voyait un autocrate en Nicolas Sarkozy »

    Analyse on ne peut plus naîve des manoeuvres politiques et stratégiques sous estimant grandement l’intelligence d’un homme politique qui sera encore dans un demi-siècle envié pour sa fulgurante réussite.

    Prêter a Sarkozy le souhait de pluralité alors qu’il n’a cessé de dire qu’il ne désirati pas de proportionnelle, que seule uen majorité hunanime lui permettrait de mettre en oeuvre sa politique et qui en catimini à réduit au silence nombre de ses contradicteurs à l’UMP est le comble de la naîveté

    L’auteur tente de nous faire croire que Sarkozy est plus Bayrouiste que Bayrou ! Sarkozy sort de la « vieille école » RPR ou le centre n’a toujours été qu’une « carpette » (et ce mot à été souvent employé avec un sourire moquer par la droite) de la droite ex-gaullienne nouvelle néo-libérale.

    Sarkozy savait très bien durant la campagne que le danger ne venait pas de la gauche, mais du centre ! La preuve en est les confidences de son pool de campagne qui à préféré rongé son frein sur certaines absudités de la gauche afin que la candidate garde un ascendant en intention de vote sur le centre. Le refus de Sarkozy de débattre avant le second tour n’était pas par crainte de sa rivale..mais de son rival ; Bayrou qui est loin d’être idiot le savait très bien et se régalait à l’idée de pouvoir « démonter » Sarkozy.

    Depuis lors notre président n’a eu qu’un seul souci, ou en tout cas l’un des plus gros..abattre le centre...quand on ne peux pas « rallier » son ennemi...on le rachète..vieille loi stratégique. Comment réduire « l’ex ami » au silence si ce n’est en offrant à ses forces vives des ponts d’or.

    Le Financement n’est pas tant le souci d’exister indépendamment de l’UMP, mais de faire croire à cet indépendance, et il ne serait guère étonnant que l’idée vienne même de Srkozy lui même.

    Comment parler de « liberté de parole » alors que le premier acte de ces nouveaux centristes à été de signer une « charte de ralliement » qui stipulait clairement l’interdiction de voter la censure et l’obligation de voter les budgets sociaux (sécu). Même avec un groupe parlementaire (20 députés) ce nouveau centre sera uen goute dans l’océan bleu de plus de 400 députés.

    Sarkzoy à pris tous les pouvoirs à l’ump et en le quittant change les status pour éviter que quelqu’un le suive par la porte restée entre-ouverte. Sarkozy ne s’est jamais caché de vouloir avoir le plus de pouvoir possible, y compris dans les derniers mosi de son mandat de ministre en placant ses amis comme les magistrats, même contre l’avis du CSM, et encore aujourd’hui en placant à la tête de TF1 un de ses plus proches alliés.

    Le nouveau centre n’est qu’un pare-Bayrou qui aura autant de poids que le parti communiste dans la nouvelle assemblée. Il vaut mieux un député « centriste » qui vous appartient et qui fera ce qu’on lui demande (sous peine d’être livrée à la vindicte populaire tel juda) plutôt qu’un centriste qui mettrait a jour votre incompétence économique et social

    La seule diversité que Sarkzoy mettra..et mets en oeuvre est la division des blocs existants (centristes , socialistes) appliquant à la lettre le « diviser pour mieux regner ».

    Il a durant toute sa campagne face à Bayrou rejeté l’idée d’une majorité plurielle et d’une représentation proportionnelle comme étant de nature à ralentir tout chantier d’envergure..et subitement il se reveillerait en mettant le vers dans le fruit (ces pseudo centristes qui pourraient se démarquer, faire entendre leur liberté de parole et amender certains projets trop « droitistes »)...reveillez vous !



  • manu 2 juin 2007 13:52

    Bonne analyse politique, mais malheureusement que politique.

    A la différence du PS et de l’UMP qui ont toujours eu une stratégie comptable calquée sur les « avantages » de la Cinquième république et le découpage pasquaien des circonscriptions, l’UDF à choisi quant à lui et ce depuis 98, année de l’arrivée de Bayrou à la tête de ce mouvement, de ce démarquer de l’Ex RPR, nouveau UMP (construit par Chirac pour étouffer les centristes), de ce démarquer du calcul politique pour se concentrer sur la dimension ’humaine’ de la politique.

    La source des 18% de l’UDF aux présidentielles est essentiellement cette volonté de s’affranchir des partis traditionnels et l’investissement sur la « démocratie » plutôt que « l’autocratie ».

    Si dans l’absolu, proposer entre les 2 tours, un « contrat » à l’UMP aurait sans doute permi un plus grand nombre de députés UDF à l’assemblée que ce que l’on attend aujourd’hui aurait tout bonnement été un sucide politique de Bayrou ET de l’UDF, qui aurait tout simplement perdu toute crédibilité de son électorat et serait devenu exactement la même « coquille vide » dont nous parle l’auteur.

    Non seulement l’UDF reniait son combat dont Morin était l’un des plus ardents défenseurs, mais il serait redevenu la carpette qu’a été l’Udf pendant des décennies.

    Au vue du grand stratège qu’est Sarkozy, il est complétement UTOPIQUE de croire que cet UDF « co-contractant » ait eu un quelconque poids pour infléchir la politique du gouvernenment. En quoi ne serait ce que 50 députés centriste aurait interdit à Sarkozy d’imposer ce qu’il a imposé aux « fraichement ralliés », à savoir un pacte signé leur interdisant de voter une motion de censure et leur obligeant à valider les budgets sociaux, même si en déséquilibre ou dangereux pour une partie de la population et creusant la dette pourtant cheval de bataille de ces ’ralliés’ ?

    Sarkozy en aurait profité pour proposer le poste de premier ministre à Bayrou, signant son arrêt de mort et le bloquant tout comme Mitterand l’avait fait avec Rocard.

    Sarkozy est tout sauf sucidaire. Il a toujours affiché sa volonté d’une gouvernance hégémonique et omnipotente. Son ouverture n’est pas un souci républicain mais une stratégie politique pour « tuer » le centre, là ou Chirac avait en parti échoué. Tout comme en économie le meilleur moyen pour contrôler un marché n’est pas de lutter contre son concurrent mais de l’avaler.

    En faisant le choix préconisé par l’auteur de cet article le nouveau MODEM se coupait les jambes (son électorat) mais se coupait la tête (enfermement de Bayrou et verrouillage des élus centristes).

    La Vième république est la loi du plus fort, jamais un parti minoritaire n’a pus faire changer de cap un gouvernement... la seule possibilité étant la cohabitation.

    Cette analyse « comptable » n’est qu’une vue de l’esprit et n’aurait JAMAIS pu conduire à la conclusion évoquée ci dessus !



  • manu 27 mai 2007 15:18

    bizarre le vote à main levé, on ne peut plus démocrate, est récusé comme étant de l’autocratie de la part du président du modem.... mais le fait de changer les status de l’UMP pour qu’aucun politique de droite ne puisse se voir propulser au devant de la scène et faire de l’ombre à un président qui ne désire par là que personne réédite son parcours pour lui faire de l’ombre...cela ne vous dérange pas !

    Donc en tant que républicain vous nous dite « le vote à main levé » c’est pas bien, mais la modification de status pour empecher toute arrivée d’un possible successeur c’est logique.

    Vous savez comment s’appelle un régime qui modifie les status pour la « protection » d’une personne, et qui récuse le vote démocratique à main levée ?

    Réfléchissez un peu, je pense que vous allez trouver



  • manu 27 mai 2007 15:12

    alors que Sarko est un démocrate philantrope !



  • manu 27 mai 2007 15:04

    Arrêtez vos délires, c’est une charte éthique , et rien d’autres ! comme on en trouve dans les associations, un engagement concernant la « philosophie » de son engagement rien d’autres !

    mais bien sûr vous vous trouvez plus logique d’être représenté par des « centristes » qui se sont engagés par écrit à ne JAMAIS voter la censure et à TOUJOURS valider les budgets sociaux (comptes de la sécu) même si déficitaires et illogiques et contraire à l’interêt et la défense du citoyen, et même si c’est contraire à ce qu’ils ont toujours défendu. Donc vous préferez que ces centristes soient des « machines a voter » même si cela va à l’encontre de vos intêrets !, cela vous dérange pas, mais une charte éthique pour éviter d’avoir de nouveaux ’morin’ qui annoncent blanc pour agir noir cela ca vous dérange !

    Quel mentalité, l’intêret personnel et pécunier le mensonge, accepter de fermer sa gueule pour une indemnité parlementaire est pour vous plus juste que de vouloir lutter contre l’immoralité avec une charte de responsabilité ! c’est lamentable...

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès



Agoravox.tv