• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

mike57

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 185 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • mike57 15 mai 2009 23:37

    Pour finir,je sais il se fait tard,mais pas assez pour les talibans d’Avox.

    Donc,pour assurer la protection des minorités musulmanes immigrées établies en Occident et pour en préserver l’identité, l’OCI a décidé d’internationaliser sa lutte contre l’islamophobie, grâce à sa coopération avec les autres organisations internationales comme les Nations unies, l’Union Européenne, le Conseil de l’Europe, l’OSCE, l’Union Africaine, et ainsi de suite.

    Dans ce cas aussi, la politique de l’Union européenne, qui entend soutenir « la légalité internationale » de l’ONU, renforce, en réalité, le contrôle mondial de l’OCI, qui prédomine dans toutes les instances internationales. Mais la priorité politique de l’OCI est naturellement la destruction d’Israël et l’islamisation de Jérusalem. L’OCI prévoit de transférer son siège de Djeddah (Arabie Séoudite) à Al-Kods, la Jérusalem islamisée. Comme l’OCI a les caractéristiques d’un califat universel, la Jérusalem juive et chrétienne devenue Al-Kods, sera le siège d’où la charia gouvernera, comme [elle le fait déjà] à la Mecque, à Gaza et dans les lieux contrôlés par les talibans.

    Cette stratégie se développe en association avec beaucoup d’églises ainsi qu’avec l’Europe. L’OCI veut que l’élimination d’Israël soit réalisée, avec une haine profonde, par l’ensemble de la planète, et spécialement les Occidentaux. En d’autres termes elle veut que ce soient les chrétiens eux-mêmes qui détruisent les racines de leur spiritualité. Ce serait un autre parricide après celui de la Shoah. La propagande universelle de haine envers Israël, qui se manifeste dans les canaux occidentaux par le biais de la victimisation et de l’innocence palestiniennes, est l’oeuvre de l’OCI. L’Europe palestinisée, et volontairement culpabilisée, continue à apporter un soutien financier, diplomatique, politique et médiatique à la Palestine et à promouvoir l’émergence d’un califat universel à Al-Kods, sur les ruines de l’antique Jérusalem.
    Bonne nuit,Mike 57 Français de souche,athé et fier de l’ètre



  • mike57 15 mai 2009 23:04

    On en est au stade du discours, du témoignage dans un sens comme dans l’autre. Ce site y participe et c’est très bien. Il faut informer.
    Viendra le jour de l’action.
    * Le jour où taper des commentaires sur un clavier ne sera plus assez un bon exutoire pour des gens sympathiques.
    * Le jour où on verra venir d’autres représentants politiques sortir des urnes.
    * Le jour où pour des politicien d’aujourd’hui il sera électoralement plus payant de satisfaire une clientèle comme la notre plutôt que celle des idiots utiles et les assistés-exonérés plus nombreux que nous aujourd’hui.

    Un jour viendra où on fera, dans la tranquillité, ce qu’ont fait les Américains dans le passé avec le Libéria.
    Prendre un bout d’Afrique subsaharienne pour y créer un nouvel état pour que l’Europe y déverse ses indésirables.

    Je verrais bien ce nouveau pays situé dans une zone mal définie très peu peuplée, dans le nord-est du Tchad. Avec comme voisin le Darfour et le Soudan voilà qui pourra occuper durablement les nouveaux arrivants !

    Après tout quoi de meilleur que de vivre l’islam véritable qu’en terre d’islam !!



  • mike57 15 mai 2009 23:00

    La plupart des Européens n’ont pas encore compris que leurs structures nationales et souveraines se sont déjà dissoutes dans le multilatéralisme et le multiculturalisme. Ils croient pouvoir encore agir sur leur propre destinée nationale en restant dans la sphère démocratique qu’ils se sont créée. En réalité, le pouvoir décisionnel au niveau national, en matière de politique intérieure et étrangère, leur a déjà échappé des mains.

    Aujourd’hui les populations de l’UE sont gérées par des organisations internationales comme les Nations Unies, la Fondation Anna Lindh, l’Alliance des Civilisations, l’Organisation de la Conférence Islamiste (OCI) et sa filiale, l’ISESCO, interconnectées en réseaux, qui agissent en vue d’une gouvernance mondiale dans laquelle l’influence de l’OCI prédomine sur l’ONU.

    Le transfert du pouvoir hors des frontières nationales de chaque Etat membre de l’Union Européenne, vers les organisations internationales, se fait par le truchement des instruments appelés “dialogue” et “multilatéralisme”, liés aux réseaux désignés par les Etats : Dialogue Euro-Arabe, Medea, Processus de Barcelone, Union pour la Méditerranée, Fondation Anna Lindh, Alliance des Civilisations, Parlement Euro-Méditerranée (PEM), etc. Ces réseaux transmettent des directives à des sous-réseaux, à des myriades d’ONG, et aux représentants de la “société civile”, activistes de l’immigration et du multiculturalisme, qu’ils choisissent eux-mêmes.



  • mike57 15 mai 2009 00:00
    Il *faut* lire le livre « Belle Amie » que je me suis précipité d’acheter après qu’’Eric Naulau en ait dit du mal un samedi soir chez Ruquier :

    C’est édifiant :

    - Arrivisme forcené.
    - Victimisation constante de son statut de « beurette-qui-a-beaucoup-soufferte-snif-les-français-sont-horribles-snif-snif ».
    - Incompétence totale (elle ne sait pas écrire une note !!!)
    - Intriguerie.
    - Mesquinerie et vengeance.
    - Ingratitude.
    - Séduction & Trahison.

    Voici les gens qui nous gouvernent dans cette République de « Communication ».



  • mike57 11 mai 2009 21:35

    Extraits du livre « Le génocide voilé » de Tidiane N’DIAYE - Continents noirs Gallimard

    Premier extrait (au dos de la couverture) : "La traite négrière a commencé lorsque l’émir et général arabe Abdallah ben Saïd a IMPOSE aux Soudanais un bakht (accord), conclu en 652, les OBLIGEANT à livrer annuellement des centaines d’esclaves".

    Second extrait (page 187) : "Les déportés africains ont été soumis, dans le monde arabo-musulman, à des conditions d’exploitation et de survie comparables à un génocide méticuleusement préparé".

    Troisième extrait (page 188) : "La question était donc de savoir comment « ces animaux » ne se reproduisent pas en terres arabo-musulmanes. Car dès le début de cette traite, les négriers voulaient empêcher qu’ils ne fassent souche. (...) la CASTRATION leur paru une solution bien pratique."

    Remarque : les majuscules ont été ajouté par moi.

    Commentaire personnel : les africains victimes de la traite arabomusulmanes qui ont été castrés n’ont pas de descendance pour commémorer la souffrance qu’ils ont endurés pendant plusieurs siècles. Il s’agit de 16 millions d’êtres humains (dont plusieurs ethnies éteintes à jamais) qui ont disparus de la planète. Qui sait ce qu’ils auraient apporté à l’humanité aujourd’hui au travers de leur descendance ?

    Pourquoi ne parle t-on pas de cet épisode de l’esclavage dans l’histoire ? Y a t-il deux catégories de victimes aux yeux des zélateurs de la « réparation » due au peuple noir.

    J’attends, avec impatience, la réponse du Collectif des filles et fils d’Africains déportés.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité


Agoravox.tv