• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Mutamuta

Citoyen à l'esprit libre, je garde du recul sur les choses pour ne pas polluer mon bon sens et ma logique. Observer, analyser, réfléchir, faire la part des choses... c'est ainsi que je fonctionne.
L'injustice, la malhonnêteté intellectuelle et la corruption m'exaspèrent au plus haut point. C'est dire si je suis en colère depuis quelques années !

Tableau de bord

  • Premier article le 09/02/2011
  • Modérateur depuis le 02/09/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 9 89 369
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 5 4 1
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique












Derniers commentaires



  • Mutamuta 15 novembre 2014 15:43

    @ Olivier CABANEL

    Oui, j’ai bien compris qu’en laissant les pronucléaires présenter leurs pauvres arguments négationnistes, technico-embrouilleurs et emplis de mauvaise foi imbécile, ils se ridiculisent immanquablement. Même les politiques pas trop sots évitent d’en parler désormais, sachant qu’ils n’ont pas besoin d’aborder ce sujet pour se ridiculiser encore plus.

    Le constat qu’il faut arrêter le nucléaire est fait depuis des années et défendu par beaucoup - vous y avez grandement contribué, soyez-en remercié - par l’intelligence, par la simple logique et par les faits, certains gravissimes.

    Je pense, c’est en tout cas mon avis, qu’il est temps d’arrêter ces discussions stériles qui « tournent en rond » et d’en venir à d’autres formes d’action pour obtenir l’arrêt du nucléaire. Ne plus donner l’occasion aux sots et aux malhonnêtes de polluer les esprits nous fera gagner du temps et de l’énergie (humaine). Pour contrer une dictature négative des esprits, quoi de mieux, pour commencer, de ne plus donner l’occasion aux gens toxiques de faire la promotion, la défense, de ce qui est indéniablement faux, à savoir l’absence de danger du nucléaire et son utilité économique. Personnellement, je ne vois donc plus l’utilité de débattre sur ce sujet.

    Nos préoccupations devraient maintenant se tourner vers les moyens de faire cesser l’activité des centrales nucléaires le plus vite possible, de rediriger les fonds alloués à la recherche sur le nucléaire vers la recherche sur d’autres énergies propres et pérennes, actuelles et à inventer, à combattre le négationnisme du danger nucléaire avec autant de force et de moyens (pourquoi pas des poursuites judiciaires) qu’on met à en combattre d’autres ne relevant pourtant pas d’enjeux aussi importants. La déconsidération des promoteurs et des profiteurs de ce danger planétaire devrait être maintenant le credo des média et des gens ayant de l’audience conscients de l’enjeu vital.

    Enfin, c’est mon avis…



  • Mutamuta 15 novembre 2014 00:38

    @ Olivier CABANEL

    J’ai du mal à comprendre que vous persistiez à permettre aux enfumeurs de service (Layly Victor, Laulau, biboul324, Calva76, Murphy, jarnicoton, ...) de débiter leur propagande négationniste à chacun de vos articles.
    A votre place, je ne permettrais plus les commentaires... Vous passez votre information et prend qui veut. Ce serait bien plus utile à ceux qui cherchent à s’informer.
    Les trolls n’ont qu’à faire leurs propres articles et, également, les lira qui voudra (bien peu en seront capables sûrement car il faut savoir construire et écrire un article).

    Le débat ? Mais y a-t-il débat vraiment constructif avec la démolition systématique et malhonnête, avec la mauvaise foi manifeste et l’illogisme sans parler des insultes qu’on lit dans les commentaires des trolls de chacun de vos articles ?
    Personnellement, je ne lirai plus aucun des commentaires qui suivent vos articles car l’évidence du très grave danger du nucléaire, de son coût faramineux, de sa pollution extraordinaire, alors qu’on peut s’en passer... est INDISCUTABLE  !



  • Mutamuta 2 novembre 2014 19:43

    @ Mac Naab

    Les pronucléaires sont des experts... en matière de mauvaise foi. Ils se déconsidèrent tout seuls.

    Même une catastrophe industrielle majeure comme celle de AZF n’a pas fait autant de dégât ni n’a impacté le site comme le ferait une catastrophe nucléaire style Fukushima ou Tchernobyl.
    Voyez ce qu’est devenue la région de Fukushima.

    Ce sera la même chose chez nous. Imaginez toute la région du Blayais contaminée et inhabitable. Plus de pinard bordelais, toute la population évacuée sur au moins vingt kilomètres alentour si ce n’est pas 100. Bordeaux ville fantôme. Etc. Nous sommes passé à deux doigts du même scénario qu’à Fukushima au Blayais lors de la tempête Xintia. Tout est prévu qu’ils disent. Pauvres imbéciles !
    Et le même risque plane au dessus des têtes des habitants autour de toutes les centrales nucléaires de France et d’ailleurs. Par exemple, une rupture (imaginons un attentat avec une péniche bourrée d’explosifs) d’un (ou plusieurs) barrage du canal du Rhône, ce dernier se vide dans le lit du Rhône et les centrales de Cruas-Meysse (Montélimar) et du Tricastin (Pierrelate) sont privées de refroidissement..............
    Et là c’est toute la vallée du Rhône jusqu’à Marseille et Montpellier (rapport au Mistral) qui devra être évacuée et pour très longtemps !

    Si je me donne la peine d’écrire encore ici, ce n’est pas (comme je suppose Cabanel) pour convaincre les irréductibles du nucléaire mais pour ceux qui nous lisent, qui ne se sont pas encore forgé une opinion et qui n’ont pas encore réalisé ce qui s’est passé à Fukushima et qui se passera probablement ici aussi. Les probabilités sont en notre défaveur compte tenu du nombre de fours nucléaires et de la gestion libérale et lamentable du pays.



  • Mutamuta 2 novembre 2014 15:51

    @ jarnicoton (et aux pronucléaires)

    Décidément, vous ne comprenez pas. Seriez vous équipé d’œillères ?
    Le refus du nucléaire ne vient pas d’une idéologie, écologique ou autre, mais d’une réflexion longue (des années) enrichie par les débats pro-anti, par l’observation de la réalité, par la connaissance de ce qui est possible par d’autres moyens disponibles actuellement et par la capacité à se projeter dans l’avenir.
    Le refus est celui de VOTRE intégrisme, qui n’arrive pas à évoluer en fonction des capacités techniques, présentes et futures.
    C’est le refus d’une façon de penser qui fait la part belle à la dictature d’un petit nombre sur la majorité et qui amène à des catastrophes parfaitement évitables (là on peut élargir bien au delà du nucléaire).
    Essayez, si vous le pouvez, de comprendre que le bipartisme n’existe plus (gauche/droite, écolo/pas écolo, anti/pronucléaire, ...) et qu’il est temps désormais de remettre en question la dictature de la pensée de ceux qui profitent au détriment des autres et de revenir au bon sens pratique en préservant l’avenir.
    Désolé si je sors de votre champ de vision.



  • Mutamuta 2 novembre 2014 12:19

    « Je pense que jarnicoton a tort de perde son temps avec des religieux fanatisés. »

    C’est l’hôpital qui se moque de la charité.
    Vraiment, qui sont les religieux fanatisés, qui vénèrent un monstre de dangerosité, qui ne veulent rien entendre des arguments de la logique, qui ne veulent rien voir de la réalité, qui sont incapables de prospective, ...
    Le moyen le plus facile pour les faibles de paraitre avoir raison est de dénigrer ceux qui pointent leurs contradictions.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès