• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

nihalem

Jeune étudiant en quête de repères dans un monde qui n’en finit pas de muter...

Tableau de bord

  • Premier article le 04/07/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 79 49
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • nihalem 22 novembre 2008 17:31

    Parfois il faut savoir se retourner, cesser de fuir et faire face, savoir plonger dans la gueule du loup pour lui péter les crocs. Faible chance de succés mais gratitude éternelle de tous ceux qui n’en finissaient plus de fuir.
    Chacun sa voie.



  • nihalem 22 novembre 2008 17:28

    J’ai lu Notre existence a-t-elle un sens ? dudit Jean Staune avec beaucoup de scepticisme. Après recoupement des informations données, j’ai pu admirer la cohérence du problème pointé (une fin de paradigme) qui fait échos à d’autres auteurs qui n’ont rien à voir au plan des idées comme Michel Foucault revendiquant que notre paradigme (épistémè sous sa plume) débouche dans le néant : « Pour la connaissance, l’être des choses est illusion, voile qu’il faut déchirer pour retrouver la violence muette et invisible qui les dévore dans la nuit. » in Les mots et les choses, l’œuvre qui le rendit célèbre. Rien à voir avec la tradition catholique de Staune ! Mais même constat d’impasse.
    Il y en a ainsi tout un faisceau convergent.



  • nihalem 22 novembre 2008 17:18

    Un peu d’indulgence, Philippe Renève. Parfois, il faut faire le tour complet d’une idée pour comprendre ses insuffisances. Et comment dépasser cela.

    Si tu regardes autour de toi avec un œil curieux est un peu méfiant, tu verras que Dugué est tout sauf seul dans cet état dans notre société. Nous ne sommes pas parvenu à avoir cette société et à ce qu’elle tienne encore malgré tout simplement en étant aussi littéralement vide de sens, selon toi. Dugué sent sa faille il se demande comment le reste tient. Pourquoi cette faille existe mais n’emporte pas tout...

    Si l’intérressé veut bien confirmer...



  • nihalem 22 novembre 2008 16:56

    Je me suis fait la même réflexion, à quelques détails près. Effectivement, la crise est profonde. Grossièrement (très), 1789 fut pour nous l’avènement d’une société de la Raison. Or, elle ne se suffit à elle-même.

    C’est mort en mathématique : Kurt Gödel a démontré l’incomplétude des mathématiques.

    C’est mort en physique : L’objectivité repose sur l’observation, l’observé, lui, est inaccessible. Il y a l’alternative de l’école de Copenhague : la théorie marche et on n’a pas mieux ? On applique sans chercher à comprendre.
    La relativité générale d’Einstein est aussi très perturbante : le temps y est un sous-produit de l’espace...

    C’est mort en économie. Ben Bernanke, actuel président de la Fed, fut rendu célébre pour ses théories permettant de préserver la rationalité (dogme) des agents économiques pour expliquer la crise des années 1930. C’est lui qui n’a pas vu venir la crise actuelle, la pire depuis... les années 30. Déjà à l’époque, le grand prohète de l’économie d’alors, le Nobel Irving Fisher perdut énormément de son crédit pour avoir assuré tout le monde de la pérennité des actions peu avant le krach de 1929 et mit longtemps à réaliser l’ampleur de la crise. L’égoïsme seul ne saurait fonder une société. La main invisble est l’angle mort de cette pensée économique.

    Mort également, ou en tout cas très moribond, le néodarwinisme : la sélection naturelle et le hasard des mutations expliqueraient à eux seuls l’évolution. Pourtant beaucoup de choses sont étranges : comment expliquer l’apparition de la reproducion sexuée ? Des êtres vivants avec des capacités reproductives (sinon ils sont morts après une génération) déjà fonctionnelles se séparent par enchantement en deux groupes qui s’emboîtent si bien ?

    Il y a un bon livre sur le sujet : Notre existence a-t-elle un sens ? de Jean Staune.

    Alors ? Comment tout cela tient-il debout ? Par un lien qui est hors de notre cadre de pensée encore dominant. La révolution à venir est comparable à la révolution copernicienne.



  • nihalem 22 novembre 2008 15:31

    Il faut arrêter de présenter chaque défaite de Mme Royal comme une victoire ou presque. D’accord, elle a suffisamment d’ego pour y aller. Les autres aussi. Mais dans ce comabt de coq, les idées ont-elles avancé un chouïa ? Rien ! Le PS semble même plus que jamais au bord de l’explosion.

    Arrêtez aussi de la présenter comme le renouvellement : à part prendre un peu de Sarkozy, de Mitterrand et de Jésus, elle apporte quoi ? Critiquer l’américanisme de Sarkozy et le copier ne suffit pas à proposer une alternative. Elle innove en quoi ? Sa date de naissance ? Delanoë 1950, Aubry 1950, Hamon 1967, Royal ...
    1953.
    Transcendant.
    On ne peut même pas lui laisser que ça aurait fait une femme à la tête du PS...

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Economie Monnaie

Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité