• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Numero 19

Numero 19

Etudiant en informatique, passionné de dessin.
Issu d’une immigration peu mediatisee et de la generation ’club dorothee’, ayant vieilli dans un monde a la technologie galopante, c’est entre nostalgie et modernite que je vis.
Sans engagement particulier, cela ne signifie pas que je sois sans avis... :)

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 282 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Numero 19 Numero 19 23 janvier 2015 16:52

    Bonjour.


    Je trouve que le raisonnement est tous simplement partial et bâclé.

    Vous faites le constat que la situation du beur n’est pas à son avantage. Ok.

    En guise d’explication, vous vous arrêtez simplement à un « c’est de la faute du local dans un moment de faiblesse ».

    Pourquoi ?
    Pourquoi ne serait-ce pas à cause d’un comportement ou de caractéristiques inhérentes au groupe ?
    Pourquoi ce groupe-là, et pas un autre, comme la communauté anglaise ou chinoise ?
    Pourquoi cette religion, et pas les témoins de jéovah ?

    Vous faites le comparatif avec le judaïsme ou les roms, ok. Est-ce que les griefs sont les mêmes ? Rien à voir, l’un est accusé d’être aux manettes de façon malfaisante, d’autres sont accusés d’être des boulets.

    Expliquez-moi également pourquoi ces préconceptions sont les mêmes indépendamment de l’endroit. D’autres pays en europe ont eu une histoire nettement différente pour en arriver aux mêmes discriminations.

    Expliquez-moi également pourquoi les blédards ont un point de vue encore plus agressif envers les beurs nés en france.

    Dites moi pourquoi le beur a tant de mal à aller bien loin dans l’éducation, pour au final avoir une représentation anecdotique en études supérieures ?

    Et si le Coran était mal écrit ? Et si il posait des problèmes par rapport à une culture humaniste ? Et si le français n’était pas discriminateur, et que chacun était à sa vraie place au final ?

    Avec un raisonnement aussi léger, vous n’irez jamais bien loin.

    Professeur ? Pff, on prend vraiment n’importe qui. Même pas un thèse-antithèse-synthèse qui tient la route.


  • Numero 19 Numero 19 24 août 2012 10:46

    Gens du voyage ? Mais non, ils savent être sédentaires, ils ont une riche culture qui leur est propre, qui fait qu’ils investissent l’argent durement gagné dans les pays libres dans une modeste demeure réservée à leurs vieux jours.
    http://updatedhome.com/architectural-direction-gypsy-castles/
    Oui, il s’agit bien du logo Mercedes sur l’avant dernière photo.

    S’il était possible de sortir des statistiques ethniques, et c’est une requête qu’il faudrait soumettre à SOS racisme et autres associations protégeant les français d’origine étrangère, vous autres, bande de racistes, comprendriez que vos préconceptions sont infondées.
    Des chiffres pour que les intolérants la ferment enfin.



  • Numero 19 Numero 19 21 juin 2012 15:49

    Pensez-vous que ces personnes, en tant qu’artiste à diffusion publique non restreinte, ont la liberté de dire ce qu’ils pensent ? Si je pense que la démocratie est un mauvais système et que je souhaite sa fin, aurai-je la liberté de le dire ? Non. Le seul discours que je puisse tenir est un discours convenu qui caresse mon audience dans le sens du poil. Cela inclut le discours du « fuck la police ». Le premier qui me sortira que la police devrait avoir plus d’autorité et de pouvoir physique parce que le citoyen qui fout le bordel est en général inapte à vivre en société et n’a pas les moyens de vivre normalement ; et que par conséquent on doit lui fournir un cadre moral et intellectuel plus strict, hé ben je le félicite sincèrement. Ah oui, c’est plus compliqué que de dire que les flics sont des salauds, ou dire que le monde est pourri, ou dire qu’il faut faire ses devoirs.

    Ces artistes n’ont aucune liberté de parole ou de pensée, leur réflexion n’est pas suffisante et contestataire, et quand elle l’est ils ne peuvent pas l’exprimer (sous peine de perdre leur auditorat et leurs SOUS).

    Le système en lui-même est antilibertaire, et la contestation usuelle des codes de la société environnante n’est qu’un reflet inversé de cette société même. Je suis gothique parce que je conteste le conformisme de la société (bande de moutons). Comme tous mes potes gothiques.

    Donc non, leur discours est celui d’un étudiant idéaliste qui lutte contre les vieux croûtons vendus et conformisés.

    "Ils traitent souvent de problèmes politiques et sociaux. Ainsi, Rockin’Squat parle de divers sujets comme l’esclavage moderne 3, l’écologie4, les prisonniers politiques 5, le droit des femmes 6, le racisme 7, le nouvel ordre mondial8, la conspiration maçonnique9 ou encore la guerre de l’eau10 ainsi que le « pillage de l’Afrique » 11 ou la prostitution12. Mais il développe aussi tout un côté philosophique et spirituel 13 où l’on retrouve dans ses écrits des notions de « nagualisme » inspirées notamment par l’œuvre de Carlos Castaneda, par exemple, dans la chanson Final Touch d’Assassin [réf. nécessaire]. Il développe aujourd’hui des thèses conspirationnistes qui lui permettent d’expliquer les guerres et autres problèmes par la présence d’une société secrète, les Illuminatis.

    Il se revendique, à l’instar d’autres rappeurs (comme Chuck D ou KRS-One dont il se réclame), d’un hip-hop positif et combatif, lié à l’« émancipation des masses » par la connaissance, la réflexion, le partage, l’amour."

    Si c’est pas des positions de hippie progressiste qui nie tout pragmatisme...

    Je préfère éviter d’écouter ce genre d’artiste, ils sortent tant de mièvreries et tellement de lèche que c’est à en vomir. En plus de montrer leur manque évident de réflexion. Le racisme : Faites quelques recherches sur la documentation scientifique et statistique à ce sujet + les corrélations qui en découlent. Impact de la culture, de l’hérédité, de la religion sur l’échec ou la réussite de groupes entiers ? L’exploitation de l’afrique : Pourquoi ce peuple et pas les autres ? La politique, le NWO, les positions libertaires : définissez la liberté, et demandez-vous quelle est l’essence même de la loi.

    Question hip hop, je préfère les groupes plus développés musicalement et sans les paroles de premier de la classe avec un balai dans le cul. Hocus pocus est plus proche du jazz, avec des sonorités assez tranquilles, les paroles le sont aussi. Les artistes coréens et japonais que j’ai pu écouter sont plutôt RnB pop que rap pur, mais les mélodies et les sujets sont plus variés.



  • Numero 19 Numero 19 21 juin 2012 14:28

    Rappeur ou pas, rat des villes ou rat des champs, de France ou d’ailleurs, ces auteurs restent de jeunes adultes, ou de vieux ados au moment d’écrire leurs chansons. En plus, ce sont des artistes, avec le carcan moral qui va avec. En résulte une tendance à sortir des platitudes politiquement correctes, de s’apitoyer sur la corruption de l’humanité, de donner des leçons au monde histoire qu’on a tout compris et pas les autres, conforter celui qui écoute dans l’idée qu’il est une personne éclairée dans un monde de moutons...

    Concernant le racisme, la quasi totalité des antiracistes sont incapables de sortir un seul raisonnement clair et argumenté pour étayer leur position (en mentionnant l’histoire des cultures, la génétique, des publications scientifiques, des statistiques...). En fait ces personnes ne se sont même pas intéressées à la question, mais se contentent de se prononcer afin de se sentir du bon côté de la barrière. Alors bien sûr que ça va partir en vrille. Quand on nie la réalité des différences, ça ressort inévitablement, à mots couverts, quand on martèle des mensonges et des illusions, le retour à la réalité aura des airs d’apocalypse, c’est certain.

    Ensuite, prôner l’unité d’un groupe en promouvant la diversité est particulièrement saugrenu. Fête de la musique oblige, si je veux entrer dans un groupe d’amis aux goûts musicaux divers (rap, rock, latino, classique par exemple), ça va être dur d’entrer en boîte en conservant l’unité du groupe...



  • Numero 19 Numero 19 25 octobre 2011 20:30

    Les occidentaux qui ont encouragé ces « révolutions » savaient très bien ce qu’ils faisaient : saper toute place économique (et donc militaire, politique et culturelle par la même occasion) sur l’échiquier mondial à moyen terme.

    Beaucoup de gens savent qu’une fois les dictateurs du XXème siècle tombés, ces pays-là seraient incapables de se servir correctement de la « démocratie » sans que ça ne leur pète à la gueule.

    Les pays occidentaux ont toujours eu besoin de « pays pauvres » pour pouvoir vivre dans un certain confort. Colonies, Chine... on n’a plus de colonies, la Chine progresse et reste impossible à déstabiliser ou faire rétrograder.

    Qui vont être les pauvres, les petites mains qui vont produire pour occidentaux et chinois ?

    Ce qui se passe, c’est qu’on est en train de délocaliser l’atelier du monde, et qu’on est juste en train de préparer le terrain.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès