• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Oxide

Oxide

J’ai 50 ans divorcé.

3 enfants de 24, 22 et 15ans.

J’ai une formation d’ecole supérieure de commerce 

je vis en Europe de l’est.

J’y ai crée mon entreprise dans le secteur informatique.


Tableau de bord

  • Premier article le 17/04/2009
  • Modérateur depuis le 07/02/2014
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 4 33 230
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique







Derniers commentaires



  • Oxide Oxide 11 août 2011 12:46

    Article intéressant, même si on peut se demander quelle est la crédibilité de l’auteur nouvellement rallié aux thèses anti néo-cons et anti ultra-libéral.

     

    Cependant, tout le monde et d’accord avec un point de l’analyse : Le chômage est le cancer des économies occidentales :

    · La destruction de l’emploi réduit le pouvoir d’achat

    · Il grève largement les finances publiques

    · Il génère le déficit (accepté par nos élites politiques irresponsables)

    · Il crée de la détresse sociale (non mesurée)

    · Il détruit les liens sociaux donc la cohésion de la sosiété

    C’est donc la racine de la crise et non pas la conséquence.

    Par ailleurs, les pays bénéficiaires des délocalisations ne jouent pas le jeu avec les mêmes règles :

    · Barrières nombreuses empêchant l’accès libre à leur marché intérieur

    o  Impossibilité de posséder 100% d’une société chinoise.

    o  Corruptions omniprésentes systématiquement favorables aux acteurs nationaux.

    o  Harcèlement judiciaire et fiscal (quand ce n’est pas criminel) quand ils souhaitent obtenir une position de négociation plus favorable avec les entreprises étrangères…

    · Harcèlement administratif permanent (Visa de travail, contrôle policier permanent, pression sociale sur les expatriés…)

    · Non respect de la propriété intellectuelle.

    · 

    Ces délocalisations sont décidées sur des critères essentiellement économiques. En d’autres termes, je délocalise en Chine parce que le prix de revient prévisionnel du produit sera sensiblement plus favorable malgré l’investissement énorme que je dois faire pour créer une nouvelle usine.

    Cette différence est générée par la différence de coût de revient horaires affirment les « experts » a longueur de journaux.

    Certes ces différences de salaires jouent un grand rôle, mais je souhaite montrer ici un autre aspect :

    La délocalisation n’est possible qu’avec le transfert de la technologie de fabrication nécessaire au bon fonctionnement de l’usine.

    Or cette techno, ces connaissances, cette valeur n’est pas du tout prise en compte par notre comptabilité.

    Elle est soit non comptabilisée, soit totalement sous-évaluée. Combien de Millions d’années-hommes de recherches, de méthodes, d’organisation a-t-il été nécessaire à Citroën pour arriver à ses produits actuels ?

    Combien ce savoir-faire a-t-il été payé par la Chine pour installer son usine possédée à 50 % avec Citroën ?

    Cette valeur n’est pas même mesurée dans la plupart des cas.

    Or c’est pourtant bien une exportation, or elle ne figure dans aucun bilan (elle peut figurer dans certains cas sous formes de brevets et licences, mais très fortement sous-évaluée).

    Si ce transfert de valeur était comptabilisé à son prix réel :

    · Notre balance commerciale aurait probablement une tout autre structure

    · Les opportunités de délocalisations se verraient largement grevées par ce surcoût

    Je propose donc au niveau des pays occidentaux :

    · De modifier la prise en compte de la valeur de la propriété intellectuelle lors de son transfert.

    · D’instaurer une obligation de paiement de cette valeur.

    · De créer un organisme vérificateur avec les moyens nécessaires.

    Par ailleurs, il faut œuvrer avec beaucoup plus de fermeté avec les pays qui instaurent des barrières non tarifaires interdisant l’accès libre et équitable à leur marché.

    Tant que nous donnerons sans contrepartie des milliards d’Euros de technologie aux chinois, notre situation s’aggravera.

     



  • Oxide Oxide 10 août 2011 08:41

    Bonjour Mr Allard.


    J’ai bien aimé votre article qui sort manifestement du cadre.

    Cependant votre idée me semble souffrir d’une faiblesse :

    La dette des états est majoritairement possédée à l’extérieur du territoire de la nation émettrice..

    il parait difficile de taxer un patrimoine non-résident.

    Imaginons que ce soit quand même possible, le remboursement alimenterais donc en nouvelles liquidités les pays les plus créditeurs. Dont la chine bien entendu. Cela ne créerais aucun pouvoir d’achat donc de consomation dans les pays débiteurs.

    Il existe à mon sens une proposition encore plus iconoclaste : Ne pas rembourser la dette et déclarer le défaut de paiement.

    En suivant votre principe, le possédant qui possèdent la dette doivent rembourser 1/4 de ce qu’ils possèdent pour rembourser la dette.

    Cela revient a prendre à Paul pour rembourser ... Paul.

    On peut faire plus simple : ne pas rembourser.

    Bien sûr il n’y a pas égalité parfaite entre les patrimoines et la part de dette possédée par chacun. Mais au niveau macro-économique cela revient au même et c’est beaucoup plus simple a organiser...

    Je serais ravi d’avoir votre avis là dessus.

    Cordialement.






  • Oxide Oxide 1er février 2010 18:52

    Bonjour me Evrard.


    J’habite a Kiev en Ukraine depuis 6 ans.

    Il y a un point sur lequel je souhaite amener mon témoignage : le nombre de morts de la catastrophe de Tchernobyl :

    Je ne doute pas de vos sources mais j’ai fait une petite recherche sur Wikipedia. Le résultat en ci-dessous :
    • Les organisations locales évaluent le nombre de morts entre 50 000 et 150 000[réf. nécessaire].
    • Kofi Annan parle de 7 millions de personnes affectées1.
    • Des études ont été faites par Vassili Nesterenko et Youri Bandajevsky sur l’irradiation des habitants de l’Ukraine et de la Biélorussie2. Les circonstances de l’irradiation à Tchernobyl sont différentes de celles de Hiroshima et Nagasaki. Pour Bandajevsky, il s’agit dans le premier cas d’irradiations internes, répétées et de faible dose et dans le second, d’expositions externes massives en une fois. Il affirme que les effets en sont très différents3. Il a été condamné, sans preuves matérielles ; son arrestation suivant de peu la publication de ses travaux critiquant la thèse officielle4.
    • Les statistiques montrent que la mortalité du Belarus dépasse la natalité d’un facteur 1,64. Pour certains, le fait n’est pas la conséquence directe de l’accident nucléaire5.
    • Selon Union Tchernobyl, principale organisation des liquidateurs, sur 600 000 liquidateurs, 60 000 sont morts et 165 000 sont handicapés6.
    • L’Agence internationale de l’énergie atomique, avance les chiffres de 47 personnes mortes, ainsi que neuf enfants décédés du cancer de la thyroïde sur 600 000 personnes concernées. Selon l’AIEA, 4 000 personnes pourraient mourir « pour avoir été exposées aux radiations après l’accident » selon une ébauche de rapport qui fut repris par la presse. La version définitive du rapport, publiée en avril 2006, ne reprend pas ce bilan7,8.
    • http://fr.wikipedia.org/wiki/Conséquences_sanitaires_de_la_catastrophe_de_Tchernobyl

    J’ai donc peur que votre information puisse se raprocher de 47 morts comptabilisés par AIEA. C’est au minimum une information biaisée.

    Dans le meilleur des cas c’est une comptabilisation immédiate alors que les effets de la radio-activité sont létaux a plus long terme. Tout le monde le sait, les promoteurs de ce chiffre sont donc tout simplement malhonêtes.

    Je peux vous citer le cas d’un ingénieur que j’ai embauché en 2004, il avait fait partie des liquidateurs. Il est mort en 2 semaines d’une leucémie foudroyante. Le docteur de l’hopital de Kiev que j’ai rencontré m’a confirmé que c’était extrèmement probablement une concéquence d’une exposition a une très forte dose de radioactivité.

    Ce cas n’est pas isolé et de loin. Mais cette personne faisait partie de mon personnel, ce n’est pas une source de seconde main. 

    Par ailleurs, vous mentionnez que les habitant de Pripriat on été immédiatement évacués.
     C’est malheureusement historiquement inexact. La catastrophe a eu lieu le 26 Avril. les autorités soviétiques ont évacué Pripriat (La ville de Tchernobyl) le 3 et 4 mai, laissant en particulier les enfants des écoles faire le défilé du 1er mai dans les rues envahies de poussière radioactive. Quel cynisme. 

    Il faut savoir que dans la tradition soviétique le premier mai est une grande fête où toutes les insitutions défilent au rythme de la fanfare ; les écoles, les pionniers, les syndicats, anciens combatants.... 

    Pour le reste des informations, elles représentent une position néanmoins très optimiste.

    Cordialement.

    Oxide.


     


  • Oxide Oxide 16 novembre 2009 16:04
    Bonjour.

    C’est rare d’être d’aussi mauvaise foi, Il y a exactement :

    « 3 novembre 2009 — Selon le Ministère de la Santé ukrainien, on a désormais enregistré dans le pays plus de 250 000 cas de syndrome de type grippal, avec 235 patients devant être placés en soins intensifs. Au 2 novembre, 70 décès par maladie respiratoire aiguë avaient été notifiés. » 


    Pour votre info il y a 50 morts par JOUR d’accident de voiture dans ce pays (Soit 1500 par mois).

     Vous pensez si 70 décès depuis un mois c’est un chiffre catastrophique.

    La grippe saisonnière tue 500 000 personnes au monde... On en est loin.

    Bien sur, je reconnais qu’il faut savoir calculer et c’est pas forcément donné a tout le monde...

    On est assez loin des « 1,3 millions d’ukrainiens tombés malades depuis fin octobre, 265 décès dont 26 en 24 heures. »

    Quelle facrce de diffuser des conneries pareilles.

    J’habite en Ukraine, votre article est un tissus de bétises, l’hopital n’est pas fermé, il n’y a « que » 5 fois moins de cas que vous ne le prétendez et 4 fois moins de morts, de plus il est devenu impossible de faire le test H1N1 pour une quantité significative de grippes, donc on ne sait pas différencier la H1N1 et la grippe saisonnière.

    Cela donne une assez bonne idée de la rigeur de votre démarche et de la qualité de votre post.

    Je comprends mieux le masque de clown.

    Mais, pour faire rire, il faut peut-être avoir du talent ?

    Y aurait-il un groupe de blogeurs subventionnés par les labos ?

    Avez-vous de difficultés de fin de mois et un bon pote au Marketing d’un labo produisant ce vaccin ?

    Si par hasard aucun des ces cas ne se trouvait vérifiés, je vous engage fortement a vérifier vos sources avant d’écrire de telles inepties.

    Cordialement.


  • Oxide Oxide 16 novembre 2009 08:34

    Bonjour Sentinelle.


    Encore une fois je réagis a votre propos car j’habite en Ukraine et parle Russe couramment.

    Vous semblez le specialiste our avaller la première information sensationnelle genre Paris-Match.

    Malhereusement pour vous la province de Bocovine ou Bukovine n’existe pas en Ukraine. c’est pitoyable !!!

    Quand a votre site Mecanopolis qui est votre source, la qualité de ses articles et ses prises de positions a sens unique n’augurent pas bien de sa crédibilité.

    Vous propagez des inepties non verifiées a tour de bras, soyez donc un peu plus critique et vérifiez vos infos Google ca marche pour tout le monde.

    Cordialement.

    Oxide.
Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité