• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Oxide

Oxide

J’ai 50 ans divorcé.

3 enfants de 24, 22 et 15ans.

J’ai une formation d’ecole supérieure de commerce 

je vis en Europe de l’est.

J’y ai crée mon entreprise dans le secteur informatique.


Tableau de bord

  • Premier article le 17/04/2009
  • Modérateur depuis le 07/02/2014
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 4 33 230
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique







Derniers commentaires



  • Oxide Oxide 18 avril 2009 14:37
    Mr Buxmann

    Merci de votre contribution.

    Je suis les publication du LEAP/E2020 depuis 3 ans et j’ai aussi été frappé par la justesse de leur point de vue.

    Dans un domaines beaucoup plus macro-économique et boursier je vous suggère d’aller visiter le site : http://www.publications-agora.fr/

    Il diffuse une approche hors de la pensée unique qui ne manquera pas de vous intéresser.

    Cordialement.

    Oxide.


  • Oxide Oxide 18 avril 2009 11:18

    Bonjour Mr Wesson

    Tout d’abord je tiens a vous remercier de votre contribution.

    Je m’ aperçois avec effarement que je n’ai manifestement pas été assez clair. Mon propos n’est pas de prôner telle ou telle théorie politique, mais j’ai 50 ans, j’ai fait mes études durant les années 70 et je livrais dans cette article mon point de vue sur le modifications que j’ai constaté sur une période d’environ 35 ans.

    J’ai pris connaissance de vos différents articles publiés et je dois avouer que je partage bon nombre de vos points de vue. En particulier sur l’état de quasi faillite du système bancaire et de l’inanité des solutions apportées par les gouvernements.

    1_ En 70 nous avons assisté a une crise générée par la fin du cycle de reconstruction d’après guerre déclenchée par un choc pétrolier catalyseur d’une situation plus profonde. Personnelement je ne vois pas la corrélation avec les politiques libérales. Les éffets mécaniques ne pourraient se mesurer que très longtemps après. Je me permettrais pas ailleurs de vous rappeller que en 1981 Mr Mitterrand était président. Votre argument me semble peu fondé.

    2. Je me suis surement mal exprimé, Je prône le contraire : ce n’est pas l’augmentation des prélèvements qui est la cause des délocalisations, c’est exactement le contraire, la désindustrialisation a comme effet de réduire la masse fiscale et d’augmenter les dépenses de l’état.
    La conséquence est l’augmentation de ces prélèvements pour équilibrer les budgets.

    3. Que le chômage soit utilisé par tel ou tel groupe d’opinion que ca arrange momentanément est une conséquence et ne peut en aucun cas être une cause. Ce serait attribuer beaucoup plus de pouvoir aux gouvernements qu’ils n’en ont réelement.

    4- Vos avez peu-être raison, je ne possède pas de chiffres. Cependant veuillez considérer les choses dans la durées, 35 ans d’empilement de structures étatiques ou para-étatiques a une influence sur laquelle nous pouvons agir, tandis que le déficit des retraites ou de la sécu est un problème insoluble.
    Je dois préciser que je ne prétends en aucuns cas donner une version universelle, mais simplement donne un éclairage a un phénomène que je constate.

    5- Encore une fois je me suis sûrement mal exprimé ; Je n’ai absolument pas parlé du privé, qu’il aille bien ou mal n’est pas présent dans mon article. Qu’il soit une solution ou pas encore moins.
    Par ailleurs, je ne prétends encore moins que le public soit la solution ou le problème.
    Vous me prêtez une argumentation libérale qui n’est pas présente dans mon texte.

    • Je constate que les prélèvements augmentent, c’est juste un fait statistique.
    • Je tente de mesurer ce que l’état fait avec ces ressources supplémentaires.
    • Ma conclusion basée sur mon expérience (Je vivais dans les années 1970) est que nous obtenons beaucoup moins de service pour largement plus d’argent dépensé.
    • Il m’apparaît donc que l’état fait moins avec plus. Cela ne me fait absolument pas remettre en cause l’utilité des l’état et de ses domaines de compétences, Mais il me semble qu’il y a matière a réflexion.
    Pour ce qui est du passage a L’euro, je conviens avec vous qu’il apporte des limitations significatives a la capacité de réaction de l’état.

    Pour ce qui est de la conclusion, je n’ai peut-être pas été très clair. Si nos politiques créent systématiquement des structures pour régler tel ou tel problème de chiens dangereux, d’inondation dans le Sud-est, de mortalité des abeilles, de téléchargement illégal ou que sais-je, c’est que les électeurs leur demandent de le faire sous peine de vote sanction.
    Si j’étais eux, je ferais pareil, une commission pour enterrer en grande pompes tout les sujets que je ne peux pas régler.

    Mon propos était un peu caricatural, la responsabilité est partagée, mais vous conviendrez avec moi que le recours systématique a “que fait le gouvernement ?” porte une part de responsabilité.

    Cordialement.
    Oxide


  • Oxide Oxide 17 avril 2009 22:15
    Bonjour,

    Et merci de votre réaction.

    J’ai 50 ans, j’ai longtemps pensé comme vous,

    Dorénavant il me semble que les pays ont les gouvernements qu’ils méritent.

    La responsabilité du peuple ne peut être écartée.

    Je vous rejoint cependant cette responsabilité est aussi partagée avec nos gouvernants.

    Cordialement.
     
Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité