• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

paugral

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 39 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • paugral 3 novembre 2006 11:32

    Je ne comprends comment cet article a pu passer les filtres d’Agoravox avant d’être publié : on n’y comprends rien !



  • paugral 2 novembre 2006 16:29

    Petite précision sémantique : toutes les méthodes évoquées ici ne permettent pas de lutter contre le réchauffement climatique mais contre son AUGMENTATION. En effet l’inertie de l’atmosphère est telle, que le réchauffement se poursuivra quoiqu’on fasse.

    Des solutions existent pour lutter directement contre le réchauffement, comme la combustion de plusieurs millions de tonnes de souffre et autres joyeusetés. J’ai malheureusement peur qu’on en vienne sous peu à de telles extrémités. Est-ce d’ailleurs à une telle solution que pense Anthony Meilland avec sa question « Faut-il éviter le réchauffement climatique à tous prix ? »

    Concernant l’article, il manque cruellement de sources et est donc sujet à caution, d’autant plus que l’auteur s’affiche clairement anti-nucléaire.

    J’aurais, par exemple, aimé connaître la source à l’origine de l’affirmation suivante : « La réalité est implacable : malgré 58 réacteurs nucléaires, la France consomme finalement presque autant de pétrole et de gaz que les autres pays. » De quels pays s’agit-il ? quelles sont les consommations évoquées ?....

    Enfin, puisque la nocivité-réelle- du nucléaire vous semble un problème majeur, pourquoi ne pas promouvoir une recherche qui tendrait à réduire, voire à effacer, cette nocivité ?



  • paugral 2 novembre 2006 11:26

    Entièrement d’accord. De beaux paysages en train de disparaître, ça fait pleurer 2 minutes et après on oublie. On ne bouge que sous l’effet de la peur ou de la contrainte (en particulier financière).

    Personnellement, je n’ai commencé à prendre mon vélo pour aller bosser qu’après avoir lu quelques articles assez effrayants sur le réchauffement climatique.

    Pour ce qui est de la contrainte, je pense que l’analogie avec les contrôles de vitesse est valable : le nombre de mort n’a réellement baissé sur les routes qu’après avoir tapé au portefeuille. Les campagnes télévisées n’avaient aucuns effets durables.

    Pour le réchauffement climatique, c’est pareil : taxer progressivement l’essence comme le préconise JM Jancovici par exemple.



  • paugral 2 novembre 2006 11:18

    Quand on voit la taille du texte d’un intervenant non identifié, ça incite à s’inscrire !

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité