• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Paul ORIOL

Né le 02/12/35 à Carcassonne, études à Carcassonne et Toulouse, coopérant en Algérie de 1964 à 1972, militant au PSU puis aux Alternatfs, retraité, habitant Paris 20ème
Auteur de
- Immigrés, métèques ou citoyens, Syros, 1985
- Les Immigrés devant les urnes, Hamattan, 1992
- Résidents étrangers, Citoyens ! Plaidoyer pour une citoyeneté européenne de résdence, 2003

Tableau de bord

  • Premier article le 02/06/2011
  • Modérateur depuis le 14/06/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 294 229 3615
1 mois 1 2 16
5 jours 1 2 16
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 29 25 4
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Paul ORIOL 7 juillet 22:33

    Bonjour,

    Je crois que la mort est, effectivement, devenu insupportable. Du moins, certaines morts et la mort de certains.
    Pour les morts de la route, par exemple, il y a eu, à chaque mesure, des cris... Je me souviens d’avoir beaucoup discuté de la ceinture de sécurité... Récemment encore la limitation de vitesse. Hier sur les routes départementales, aujourd’hui avec la suggestion du CCC sur les autoroutes et les mesures passent en force, hier, ou ne passeront pas pour les autoroutes

    La mort est aussi utilisée pour gouverner par la peur : nous sommes en guerre... : l’information continue et les nombres hasardeux en témoignent.

    Sur ce qui se serait passé si... Je seras plus prudent. Comme je l’ai été dans le texte : sur la crédibilité et l’utilisation politiques des nombres avancé... sur l’efficacité des mesures...

    Pour ne parler que du confinement, que dire de son efficacité en France : il a été annoncé pour « aplanir le pic de mortalité », maintenant on nous dit qu’il a permis d’éviter des milliers de morts. En confinant les malades et les séro-positifs à domicile, a-t-on diminué le nombre de contaminés ? C’est très incertain. Peut-être le saura-t-on plus tard. Mais le pic des décès ne semble pas avoir été émoussé... On attendait un rebond au déconfinement, Si on regarde la courbe des décès elle n’est pas modifiée par le déconfinement. Il n’y a pas de rebond, la courbe se poursuit comme si confinement et déconfinement avaient le même effet sur le nombre de morts quotidiens...
    De même qu’on parle de l’immunité de groupe. Qu’en sait-on ? Elle serait de 60-70% pour la grippe. Pour la Covid, qui le sait ? Elle régresse, alors que ce taux de 60-70% semble loin d’être atteint.

    Pour le confinement, au delà de la méthode choisie pour le mener, je ne suis pas sûr que les autorités soient convaincues de son efficacité. On s’en satisfait parce que c’état la seule mesure plus ou moins réalisable par l’autorité . Mais on annonce qu’en cas de seconde vague, ce serait insupportable... Cela veut-il dire qu’on renonce déjà à la seule méthode qualifiée d’efficace ?

    Et les dégâts économiques (donc humains) du confinement ne sont pas encore établis.

    Ce qui m’intéressait surtout était de parler de la faiblesse politique (le rôle que prend la Chine sur ce plan, à l’OMS et dans les esprits) et la fragilité du type d’organisation économique. Que je n’ai pas vu signalés (mais je suis loin de tout lire) et dont je ne suis pas absolument certain.

    Bien à vous.



  • Paul ORIOL 6 juillet 11:40

    Merci, J’ai regardé

    ":Les expériences menées en laboratoire ont montré en revanche que la variante était trois à six fois plus capable d’infecter des cellules humaines. Cependant, une expérience contrôlée en laboratoire ne peut reproduire la dynamique réelle d’une pandémie, reconnaissent les chercheurs qui ne sont donc pas encore en mesure d’affirmer que cette forme plus « infectieuse » du SARS-CoV-2 est plus contagieuse.

    "

    Que peut-on en conclure ? En quoi cela modifie le fond de l’article ?

    Bien à vous

    Paul



  • Paul ORIOL 15 mai 10:59

    @Djam
    La cause principale de milliers de décès est bien l’insuffisance de prise en charge médicale et psychologique (notamment dans les Ehpad) des patients, par manque de lits, de matériel, de personnel.
    Qui a aussi entraîné le « tri » dans certains hôpitaux..
    Je ne pense pas là faire de l’infaux.
    Mon but était de mettre en relief le rapport entre les manifestations des personnels et l’insuffisance des moyens, la nécessaire solidarité au delà des mots avec le personnel pour que les faits ne soient pas rapidement oubliés.
    Le reste est un petit reportage sur ce que j’ai pu voir dans le quartier. Qui n’est pas, à mes yeux, de l’infaux. 
    Bien à vous
    Paul



  • Paul ORIOL 25 mars 17:02

    @Fergus
    Bonjour,
    Je voulais faire une fable avec un peu d’humour, il semble que je n’ai pas réussi. D’autre part, j’ai publié cet article sur mon site le 21, je ne l’ai envoyé à Agoravox que le 24 qui l’a publié le 25 : pas de chance.
    Cette petite aventure m’est arrivée vendredi dernier.

    Je suis allé au marché et j’ai été contrôlé par la police. J’avais mon attestation, mal remplie.
    Je n’avais pas coché la case 2 (achats) mais la case 4 (activités physiques). J’ai fait remarquer que c’était aussi une activité physique, le policier m’a répondu que c’était pour la course à pied non pour la marche. J’ai trouvé ça un peu bizarre. Si j’avais couru, il ne m’aurait rien dit !
    Une policière, un peu énervée, m’a interpelé, disant que je faisais n’importe quoi, que je ne me rendais pas compte de ce qu’il se passait dans les hôpitaux. J’ai seulement répondu que le marché était ouvert, je faisais le marché.

    Avec un peu d’humour (?), je conclurai que la personne qui a fait le modèle d’attestation suivant, auquel vous faites référence et que je viens d’utiliser pour faire le tour du quartier avec mon épouse, a entendu tout cela et a mis dans la nouvelle version, la possibilité de faire une promenade d’une heure avec les membres de la famille qui partagent le logement.
    Ce qui me paraît le bon sens même.
    Et le marché ouvert a été interdit, je suis donc allé hier dans un marché fermé, peut-être moins dangereux. Hier, il y avait peu de monde quand j’y suis allé..



  • Paul ORIOL 7 mars 08:46

    @Fergus
    Bonjour,
    N’est-ce pas plus la réticence des politiques que celle des citoyens ? Voir le sondage et, surtout, l’évolution des résultats.
    Ce sont les politiques qui ont bloqué le droit de vote des femmes. On n’a jamais demandé aux hommes s’ils étaient pour ou contre. Et une fois voté ce droit n’a été que marginalement contesté.
    Il en est de même pour le doit de vote des citoyens de l’UE. Mais faut relire le texte constitutionnel pour voir comment ce droit a été verrouillé : en 3 lignes il y a 3 ou 4 restrictions. Mais les électeurs ont voté pour les citoyens de l’UE comme pour les autre, sur des listes collectives il est vrai.
    Je sais bien qu’il faut un changement de Constitution pour aller plus loin et que l’exclusion des Britanniques est un effet direct du texte constitutionnel.
    Je pensais seulement qu’il est important de souligner que cela se fait, une fois de plus, indépendamment de la volonté des citoyens.
    On en a parlé dans la presse locale, justement, parce que cela intéressait le population des électeurs locaux. Je ne crois pas que la question ait été soulevée au niveau national. Sauf par la Lettre de la citoyenneté et le collectif qui est même intervenu au niveau européen. Qui en a entendu parler ?
    C’est, de toute façon, un recul.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès