• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Paul ORIOL

Né le 02/12/35 à Carcassonne, études à Carcassonne et Toulouse, coopérant en Algérie de 1964 à 1972, militant au PSU puis aux Alternatfs, retraité, habitant Paris 20ème
Auteur de
- Immigrés, métèques ou citoyens, Syros, 1985
- Les Immigrés devant les urnes, Hamattan, 1992
- Résidents étrangers, Citoyens ! Plaidoyer pour une citoyeneté européenne de résdence, 2003

Tableau de bord

  • Premier article le 02/06/2011
  • Modérateur depuis le 14/06/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 337 255 4269
1 mois 2 4 29
5 jours 1 4 25
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 30 26 4
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Paul ORIOL 16 juillet 00:10

    @Claude Courty
    Bonjour,
    Tous les électeurs de Hitler étient-ils nazis ? Nombreux le sont devenus après son arrivée au pouvoir.
     
    L’erreur du RN, c’est d’avoir recruté, pour boucher les trous et avoir un candidat dans chaque circonscriptiuon, des personnes qui n’étaient pas suffisamment formées pour avoir un langage « dédiabolisé ». D’où des dérapages.

    Ceci dit, c’est une erreur grave de traiter les électeurs RN de « fascistes », d’imbéciles, de bof... Il y en a, en proportions variables, dans tous les électorats. Il faut prendre en compte leurs craintes, leur ressenti, leurs ressentiments... Proposer des mesures adaptées, non seulement pour qu’ils changent de camp mais aussi parce qu’elles sont nécessaires socialement...

    C’est ce que devrait faire un éventuel gouvernement NFP, sans triomphalisme, avec humilité, comme a dit François Ruffin. Car tout n’est pas la faute Macron. Qui peut reprocher à un renrd d’être un renard ?

    Bien plus grande est la responsabilité de la gauche quand elle a été au pouvoir.

    Bien à vous

    Paul



  • Paul ORIOL 15 juillet 23:50

    Bonjour,

    Je n’ai pas parlé du statut... j’ai dit une union européenne sans préciser.

    Tout le monde accuse l’Europe de tous les maux.
    Les responsables sont les hommes politiques.

    À une époque, tous les États avaient des gouvernements de « gauche » sauf un. Les mesures de gauche ont été bloquées car il fallait l’unanimité. Quand la droite a été majoritaire, les gouvernements de gauche n’ont rien bloqué.

    Je me souviens d’une circulaire « oiseaux ». Adoptée au niveau européen. Quand il a fallu l’appliquer en France, tous les groupes étaient contre... en disant « c’est la faute de l’Europe » pour ne pas se mettre à dos les chasseurs. Ils l’avaient acceptée au niveau europen.

    Comme il se passe des années entre l’adoption d’un texte européen et l’obligation de l’appliquer...

    Actuellement, les pays de l’Est de l’Europe montre bien qu’on peut résister. Même quand on n’est pas une « grande puissance » de l’Union européenne.

    Bien à vous



  • Paul ORIOL 15 juillet 23:30

    @Eric F
    Bonjour,
    « Certains ont essayé de réformer la société, il y a eu des progrès du droit... »
    C’est la question de l’oeuf et de la poule...
    « Les prohètes, les philosophes, les »sages« ....Aucun n’a réussi... »
    Je pense qu’ils ont partiellement réussi... en ayant une influence sur « certais (qui) ont essay de réformer la société... »
    Et ainsi de suite.
    Bien à vous
    Paul



  • Paul ORIOL 15 juillet 09:33

    @Géronimo howakhan
    Bonjour,
    C’est toujours la même question.
    Réforer la société pour réformer la personne, réformer la personne pour réformer la sociécité.
    Bien entendu, c’est les deux. Chacun suivant ses possibilités.
    Mon propos était de suggérer l’étendue internationale de la question.
    Bien à vous.



  • Paul ORIOL 3 avril 09:40

    @Brutus
    Merci pour ce complément.
    Paul

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité


Agoravox.tv