• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

PerVerseau

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 73 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • PerVerseau 21 juin 2013 06:44

    Biodiversité mon amour ! Belle leçon de connerie humaine, d’aliénation économique, vous oubliez un détail qui certainement vous semble insignifiant, la dynamique écosystémique est régie par des facteurs écologiques (biotique et abiotique) qui dépasse vraisemblablement votre perception étriquée de comptable. La nature est malade de la « gestionite » humaine, elle s’en porte que mieux quand l’homme n’intervient pas, alors restez loin d’elle avec votre théorie de « psychopathe naturaliste ». Vous devriez développer un modèle fumant qui régule les excédants de l’espèce hominidé qui échappe à tout contrôle écosystémique, le seul véritable fléau responsable de tout ce bordel environnemental !

    J’ai la chance de vivre dans une réserve de la biosphère transfrontalière et nous apprécions tous les jours un peu plus les choix raisonnés entrepris il y à quelques décennies, entre autre, celui de restituer la naturalité aux différents milieux et de laisser faire l’évolution et la dynamique des cycles naturels avec un minimum d’interventions humaines. Le constat est sans appel, une nature revigorée et en pleine santé, des espèces qui avaient disparus se réinstallent toute seule, la valeur économique du patrimoine (essentiellement forestier) est remarquable, la qualité de vie c’est nettement améliorée, les hommes ici vivent en étroite relation avec la nature et savent en tirer profit sans excès et notre plus grande fierté sera de transmettre un patrimoine naturel préservé pour que les génération futurs disposent à leur tour des ressources naturelles indispensable à leur survie. ALORS TOI L’ÉCONOMISTE, RESTE LOIN DE NOTRE RÉSERVE DE BIOSPHÈRE, TU N’EST PAS LE BIEN VENU !!

    C’est à nous de nous adapter à notre environnement et non pas l’inverse, je vous encourage à éduquer votre ignorance, sans prétentions, je vous conseil les ouvrages de François Ramade (Eléments d’écologie tome I et II).



  • PerVerseau 16 juin 2013 07:20

    Quel scénario catastrophe (pour les traders surtout), voyez cela, peuple du confort et du consumérisme, comme une aubaine, que dis-je, une fatalité nécessaire pour reconsidérer notre devenir d’hominidé. L’homme moderne est aliéné par ses désidérata et sa vision de l’homme dieu éternel. Toutefois, une espèce en surpopulation n’est de toute façon pas viable, son environnement vital diminue exponentiellement et la rareté des besoins devient la règle, cela encourageant les effets de masse (processus de compétition/survie). Malgré notre capacité à gérer des émotions (snif, Ahhh, Ohhh, Haaarg, Oh ouiii...), à envoyer des robots sur Mars et autres blablabla du XXIe siècle nous n’échapperons pas l’ajustement des effectifs qui est une notion propre à l’écologie plus qu’à l’économie (rappelons que les guerres ne tuent pas tant que cela, comme précisé dans les réactions, elles servent le pouvoir) et, comme au début une poignée survivra et j’espère qu’elle se souviendra...

    Frères et sœurs vive la décroissance et au chiotte la bourgeoisie et la noblesse qui entretient le culte de notre ignorance (sa force) et sa cupidité (notre dévouement). Aujourd’hui je me sens plus libre et heureux que je ne l’ai jamais été avec juste de quoi vivre, l’argent à de nouveau un sens pour moi, il est un élément d’équilibre social entre individu « sage » et non pas un artéfact du paraître et du pouvoir...

    PS : une notion actuelle et sur laquelle on peut méditer...

    Aliénation (wikipédia) : La notion d’aliénation (du latin : alienus, qui signifie « autre », « étranger ») est généralement comprise comme la dépossession de l’individu et la perte de maîtrise de ses forces propres au profit d’un autre (individu, groupe ou société en général). Il renvoie ainsi fréquemment à l’idée d’une inauthenticité de l’existence vécue par l’individu aliéné.



  • PerVerseau 31 mai 2013 07:21

    Voila des propos plein de bon sens en réaction à cet article. Le propre de l’homme est de défendre ce qu’il déteste et non pas ce qu’il pourrait aimer et notre ignorance est la meilleure arme dans la main de ceux qui osent !



  • PerVerseau 2 avril 2013 07:31

    A l’auteur,

    Vous devriez vous impliquer dans l’histoire de votre région de toute évidence vous estes animé par une idéologie émotionnelle plus que rationnelle. L’Alsace est avant tout un territoire géographique qui c’est toujours affirmé en tant que tel et de tout temps nous avons profité de l’alliance avec nos voisins du pays de Bade et du Palatinat, n’oublions pas la Suisse. Je vous rappelle que l’Alsace c’est 60000 frontaliers qui vont bosser chez nos voisins et non pas à Paris et, la présence étrangère la plus importante (et non pas occupation, comme supposé par les imbéciles) en Alsace est allemande, cela sert également notre économie. 

    La réalité européenne est également de mise dans notre région car c’est bien elle qui à été un des recours financier appréciable pour le renouveau économique et la gestion environnemental (sanction et budget ont été décidé au niveau européen).

    Je ne comprends pas très bien votre attachement au pouvoir central de Paris et votre soi disant démocratie ploutocratique qui faut le dire, ne nous à pas vraiment aidé lors de la récession économique de ces dernières années et il me semble que d’autres régions le vive très mal également.

    Le seul hic dans cette avancement se sont les protagonistes du projet qu’il faudra de toute évidence évincer un jour ou l’autre des postes qu’ils occupent. Ras le bol des petits seigneurs UMPSiste à la quête du précieux pouvoir... Richert n’est pas Zeller, il n’est que son ombre !

    Et à vous l’auteur, demander de l’argent - 5600 € - pour gesticuler et brailler c’est presque minable, alors que nos associations de protection du patrimoine par exemple (en Alsace bien-sur), qui elles, font un travail remarquable manque de tout et surtout de bénévoles motivés, alors si le cœur vous en dit, rendez-vous utile et pour changer faites quelque chose de concret !

    L’Europe c’est à nous de la construire, mais cela suppose d’assumer ses responsabilité et de s’impliquer pour ne plus avoir à faire QUE confiance à des margoulins...

    Etienne de la Boétie disait cela : si un peuple se soumet si facilement et si durablement à un tyran, c’est qu’il y trouve un intérêt qu’il n’ose s’avouer à lui-même : celui d’être exempté de la responsabilité.



  • PerVerseau 27 mars 2013 07:34

    L’histoire de l’Alsace est avant tout géographique et de tous temps elle c’est écrite en collaboration avec l’Allemagne et dépasse largement nos simples interprétions idéologiques. Seule une frontière virtuel nous sépare mais elle n’a jamais empêchée l’homme germanique, car c’est notre appartenance, de cohabiter et de partager des valeurs communes. « Malgrés nous » et les quelques épisodes houleux passés, nous sommes attachés à notre terre qui s’étend au delà de nos frontières. La mixité France-Allemagne ne nous cause pas de problèmes et quelque soit les choix politiques et les désidératas de nos ambitieux politiciens, nous resterons et pour toujours attaché à notre terre, à notre patrimoine, notre identité, et vous ? 
     

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès