• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

plexus

plexus

Retraité des Travaux Publics, 75 ans.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 197 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • plexus plexus 4 septembre 2013 23:38

    @agafia
    « Respect »
    Merci !
    Il fallait le faire....l’oubli vient très vite !! Et la République n’est pas toujours « bonne fille » !!
    A preuve, le sort des blessés, qui peuvent, certes, accéder à des soins et prothèses de qualité, mais qui, généralement de milieu modeste, n’ont pas les moyens de se déplacer, trouver une chambre d’hôtel, etc.
    Pour ça sont organisées des « quêtes » caritatives, à votre bon coeur, m’sieurs dames !!
    Quand on voit la gabegie, et certaines dépenses, on se dit que, se faire envoyer au « casse-pipe », n’est peut-être pas le bon choix !!
    Stop à toute intervention qui dirait « oui, ils voulaient »y aller« , »barouder" cette réaction prouverait la méconnaissance totale des auteurs éventuels sur la situation réelle.



  • plexus plexus 3 septembre 2013 23:36

    J’assimile ce non-cumul des mandats à une création d’autant de prébendes.
    C’est une source supplémentaire de dépenses.
    Déjà, ça a été dit, l’écrêtement des rémunérations d’un seul individu (e) ne correspond pas à grand chose, et ne concerne pas « les frais annexes », très importants !!!
    Quant à dire que « l’élu supplémentaire » pourra mieux s’occuper de ses administrés, il me faudrait quinze sketches de chansonniers pour étouffer mon énorme fou-rire.
    Mais ça fera la fortune des marchands de jeux vidéos, qui meublent les temps creux de nos représentants(e)s à l"assemblée des députés ou des zénators !!



  • plexus plexus 3 septembre 2013 22:35

    C’est pas possible, il (ou elle) est à serbe, .....à ce point....., t’en peux plus !!
    Une manieuse de sabre ou de tronçonneuse, et que je t’édicte des vérités, et que je t’assène des faussetés par wagons complets...sans vergogne, avec un phénoménal culot !!!!.
    A vouloir trop prouver, on ne prouve rien du tout...
    Le « piou-piou » allemand, plutôt protestant que catholique, d’ailleurs, passons, n’était pas « nazi » dans son immense majorité, mais il fallait qu’il aille au casse-pipe, avec plein de contraintes et de menaces, de punitions, voire d’exécutions, et la loi du « Sippengesetz » au dessus de sa tête.
    Mais jelena l’omnisciente, la catégorique, archange de la VERITE VRAIE trouvera vite à quoi ça correspond.
    Certainement qu’en situation, elle n’aurait pas cédé, et vigoureusement résisté à ses chefs, en bonne martyre !!!
    J’en ai connu plein, comme ça, des grandes gueules, qui rentraient dans leur coquille, dès que le vent soufflait un peu fort !!
    Pour Gabriel, votre intervention m’a ému, car elle décrit sobrement la situation de l’homme au combat, cette terrible pierre d’achoppement des personnalités, qu’on se soit engagé « pour la France » ou « pour la gamelle », ou, tout simplement parce que l’on ne trouvait pas de boulot, en espérant recevoir une formation débouchant sur un métier dans le civil....ainsi qu’il l’était vanté !
    Le « baptême » du feu ne débouche sur aucun paradis, mais sur des terres arides, balayées par des vents violents et brûlants....
    Une seule consolation, dans tout ça, l’intense camaraderie des hommes au combat, une fleur fragile, qui réussit à pousser dans un univers dingue, quelque soit le côté où l’on soit.
    Il y a des progrès : le stress post traumatique est maintenant reconnu, les dossiers ne sont pas faciles, mais ça existe, c’est déjà ça !!
    Car il ne faut pas croire que 3 jours de « java » à chypre remettent les neurones en place.
    Par contre, le militaire n’a toujours pas droit à la même justice que les autres français, pour lesquels s’applique le principe de « la faute inexcusable de l’employeur ».
    On dit : il a signé, il sait qu’il peut aller au casse-pipe, y laisser « la peau » ou avoir des séquelles !
    Pas d’accord !!
    Un couvreur zingueur sait qu’il peut chuter, un chaufeur PL se faire rentrer dedans par un abruti
    Les « chefs » ne veulent pas devoir être jugés....normal, c’est des chefs !!
    Vous dites « VRAI »,, je me permets d’apprécier, avec mes cordiales salutations.



  • plexus plexus 3 septembre 2013 21:30

    à wava
    oui, car il faut en revenir aux « fondamentaux », vous avez raison, c’est bien de cela dont il s’agit, par delà l’hypocrisie, ou l’hypocratie, terme que je trouve génial, et qui rejoint « le serment d’hippocrite » qui a du être prononcé par quelques toubibs, dévoués à la santé de leur prochain.
    Avec des comptes à singapour.



  • plexus plexus 24 août 2013 00:47

    J’aime bien les théories géopolitiques, géostratégiques, avec de grandes cartes et des grosses flèches rouges ou bleues, et des décomptes d’ogives, et la puissance délivrée...qui nous retomberait dessus, à cause du vent.
    L’ONU est impuissante devant l’emploi (« éventuel », la bonne excuse !!) de gaz neurotoxiques en syrie, alors que c’est dans la charte des nations « zunies » et défini comme crime contre l’humanité.
    Avec tout l’arsenal nucléaire qu’on veut, si les rousskis et les chinetoques s’y opposent, personne ne viendra au secours des syriens et de leurs copains.
    Gazés comme des abeilles...malgré l’interdiction des produits chimiques.
    Parce que, je te tiens, tu me tiens par la barbichette, et que la supériorité ne se mesure plus en kilotonnes, mais en fusées porteuses, électronique de détection et d’interception, sans compter l’intelligence et la compétence plus ou moins grandes des états-majors.
    Il faut se protéger d’une toujours possible connerie, type coréens du nord, et on ne peut « évacuer » cette question du nucléaire, il vaut mieux avoir un 44 magnum dans la poche plutôt qu’un pistolet à grenaille.
    Et, si une nation était acculée le dos au mur, éviter qu’elle ne déclenche le feu nucléaire en un geste suicidaire.
    Si vis pacem, para bel homme, comme aurait dit fucius, cité par un intervenant, mis il ne faut pas seulement se préparer à une guerre intercontinentale, mais aussi à une guerre sur le territoire national.
    Cela défrayait la chronique il y a qqs années, et s’appelait « la riposte du faible au fort »
    Autrement dit infiltration, noyautage, sabotage, le terrorisme, en un mot, et son implication immédiate : le combat de rue...comme en syrie.
    Et si on continue d’affaiblir l’armée, l’ennemi intérieur prendra facilement le dessus.....
    Beaucoup de politiques n’ont rien compris au film, ils ne sont pas les seuls !!
    Dernière question : qui y croit, et / ou a assez de fric pour se construire un abri anti atomique ?

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité